[Juste devant l'entrée] Sésame, ouvre-toi !

avatar
Invité
Invité
le Sam 19 Sep - 23:41
(Depuis une ruelle de la Ville, avec Play)

« C'est ici que tu voulais aller ? » interroge-t-elle le garçon tandis qu'il font, désormais, face à l'imposante bâtisse. Ne l'ayant jamais explorée, Iris en ignore absolument tout, mais une chose est certaine : cet endroit est plus sécurisé que le Manoir. La Base.. Comment les gens sont-ils à l'intérieur ? Des adultes, comme elle a pu en croiser plusieurs ? Des personnes capables d'affronter les bêtes qui hantent cette ville ?

Quoi qu'il en soit, s'il y retourne, c'est qu'il connaît ces personnes, se suggère-t-elle en attendant la réponse de son interlocuteur. Il ne reste qu'à ouvrir la porte.




Résumé : Iris arrive et fait confirmer à Play qu'ils sont bien là où il voulait aller, curieuse de savoir ce qu'il y a à l'intérieur, mais sans lui dire. (... plus bref, tu meurs, mais comme tout dépend de Play et qu'on a pas eu l'occasion de s'arranger, faisons cela en RP)(même si ce sujet ne sert que pour 2 posts, il est réutilisable /crève)
avatar
Invité
Invité
le Dim 20 Sep - 9:49
La Base.
Un instant, l’enfant se fige, et un bref souffle lui échappe. L’Enfant ? Non. Pas l’enfant. L’Autre. La partie enfermée et qui pourtant se distille dans ses veines comme un poison. Enfin, poison…

Qui du parasite ou du parasité l’est réellement, au fond ?
Il est mignon, cet enfant, non ? Ne serait-il pas bien plus charmant ? Doux, doux, mignon, petit, petit enfant. Ne serait-ce pas plus agréable de n’avoir qu’un jeune innocent dans les mains, et non cette âme sale, tordue et torturée ? Il vaut tellement plus que toi, Play. Ce mignon petit parasite.


« Oui ! s’exclame joyeusement la voix cristalline. »

L’Enfant penche sa tête sur le côté, puis la tourne d’un même mouvement vers Iris, enthousiaste. Il la mire à travers ses cheveux de neige, un grand sourire ensoleillé sur ses lèvres de craie. Ses joues sont doucement colorées.

Tout va bien, maintenant.
Il est à la maison, avec une amie.
Tout ne peut que bien aller.

Tant qu’on ferme les yeux sur tous les signes. Que l’on se bouche les oreilles. Fort. Et que l’on ignore ces accents de film d’horreur. Oh, c’est discret. Caché et dissimulé. Mais c’est là. Présent, attendant son heure. En épiant depuis le noir. Depuis chaque parole et geste de cet adorable, adorable petit enfant ♪

« Il y a beaucoup de gens à l’intérieur. »

Oh, peut-être pas autant, mais quand on est un enfant, tout ça est impressionnant, n’est-ce pas ?

« Ils sont gentils. »

Oh oui, tous, on n’en doute pas.

« Il faut les aider. »

Oh, mais c’est qu’il a l’air bien décidé, ce petit. Enfin, après tout, un enfant, ça se remet vite, pas vrai ?

…Ou peut-être pas tout à fait.

Comme le parasite, un autre se déplace dans l’obscurité. Et il est bien décidé à ne pas se laisser submerger. C’est subtil, mais la machinerie s’arrête par saccades. Toutes petites, innocentes saccades. Qui donnent pourtant envie à l’Enfant de frapper le sol avec sa petite chaussure.

C’est. Son. Corps.
Son jouet.
Rien qu’à lui.

« On entre, dis ? »

Et l’Enfant tire de nouveau la main, entraine sa nouvelle amie à l’intérieur, son âme vide dissimulée derrière un grand sourire.  


Spoiler:
En voyant la Base, Play s’arrête et semble soulagé. Puis il répond joyeusement à Iris et lui parle un peu avant de la trainer à l’intérieur. Parce qu’il faut aider les gens.

(errr pardon je navigue un peu en terre inconnue, et Iris influence beaucoup plus que prévu la bête)(mais heu j’essaye de faire qu’on retombe sur notre fameux rp de ménage)(non parce que vaut mieux qu’on nettoie un truc que… tomber sur des malheureux, présentement)((je sens al cracher depuis la salle de réunion))(bref heu tout ça pour dire heu. on peut aller où tu veux ? ou dans une salle qui a besoin d’être un peu remise en ordre. histoire de vraiment faire un ménage utile, hoho)(et pardon de pas le faire/l’ouvrir du coup je suis à la masse, argh)(et hésite pas à mp surtout au besoin hein)(et pardon pour le « tu » il se permet des choses, ce vil D8).

PS. J'ai l'impression dérangeante d'avoir matérialisé un petit à Folie...
avatar
Invité
Invité
le Dim 20 Sep - 23:47
Oui.
Tout se passe si bien pour Iris : aussitôt le jour commencé, elle s'est retrouvée au milieu d'une foule de monde, puis s'est aussitôt dirigée vers une personne à aider. Quelques échanges ont suffi ; ils sont partis mains dans la main, et les voilà dans ce grand bâtiment. Prêts à entrer. Prêts à voir le « beaucoup de gens ». Prêt à les aider. N'est-ce pas là la voie divine ? Suffirait-il d'avoir un grain de folie pour s'arrêter là et rebrousser chemin ?

La jeune fille aux longs cheveux noirs et en ce moment tel un conquérant sur la falaise, face à un territoire inconnu dont les ressources semblent impressionnantes. Accompagnée d'un habitant qui s'est rallié à sa cause de son plein gré, Iris sourit à cette belle journée et s'exclame :

« Bien sûr ! J'ai hâte de les rencontrer. »

Son cheval s'élance vers le bas de la pente, galopant sans crainte à la recherche de nouvelles âmes ; et de sa fine main, elle ouvre la grande porte de la Base. Ne sont-ils pas mignons, deux enfants qui s'amusent ensemble ?

Spoiler:

Iris est d'accord avec Play (comme d'hab) et, hâtive, entre avec lui dans la Base.
(Partie 2 à venir, il faut juste que je choisisse une salle (je suis en dilemne depuis tout à l'heure ;A; donc pardon pour le retard à cause de ça éventuellement), et j'ai déjà des idées pour le contenu ♥)(promis, ce sera un peu plus intéressant, normalement, parce que j'aurai plus de choses à dire êê)(N'hésite pas à me MP toi si tu as une idée de lieu où tu voudrais aller)

SUITE DE LEURS AVENTURES
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum