[Ville - placette avec fontaine] Fausses retrouvailles.

avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Lun 30 Nov - 0:05
Une rue, une autre rue, encore une autre ... après la prochaine, Mark devrait tomber sur une placette, puis traverser à nouveau deux rues avant d'arriver au Manoir. Il avait toujours du mal à déterminer combien de temps il restait avant la "nuit". Et il préférait éviter de rester dehors lorsqu'il faisait noir. Surtout seul.

Seul ...

La presque fuite de Pythagore lui était un peu restée en travers de la gorge. Il aurait bien voulu comprendre. Mark ne serait pas parti sans Pythagore. Alors pourquoi Pythagore serait-il parti sans Mark ?

Il atteignit la placette et se figea brusquement. Une version décolorée de Pythagore se tenait assise en tailleur, dos à lui, trafiquant on-ne-savait-quoi avec des fioles étranges.

« Thalès. »

Mark faillit se mettre une main sur la bouche. Le nom avait fusé sans qu'il pense à le retenir. Quel idiot.

T'aurais peut-être plus de chances que moi, vu qu'il prend soin de m'éviter...

Pythagore avait pourtant été suffisamment clair sur ce point. Thalès était visiblement à prendre avec des pincettes. L'aborder en lui lançant son propre nom au visage n'était peut-être pas la meilleure option.

Résumé:
Mark arrive sur la placette, voit Thalès, devine que c'est le frère de Pythagore et, sans même y penser, lâche son prénom à voix haute.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Lun 30 Nov - 22:43
Oh, décidément.. C'était.. Énervant. Particulièrement incongru, n'est-ce pas ?
Thalès était assis comme un manant.
Thalès ramassait ses affaires comme un gamin bousculé.
Il n'avait plus soif. Il avait semé ce fou qui devait encore cherché ses fameuses bananes - il les trouverait bien avant que l'ancien médecin n'ait de nouveau sa raison, n'est-ce pas ! Parce que ce foutu monde… n'est-ce pas… Il était fait de bananes roses. Pas de raison. Et c'était… Ah.. Il ne comprenait toujours pas, mais il abandonnait pour aujourd'hui.
Il abandonnait parce qu'il n'avait pas une seule seconde à perdre.
Et qu'actuellement, elles s'écoulaient, les secondes, elles vadrouillaient pendant qu'il s'assurait avec une froideur obscure que tout était en ordre. Jetant froidement tout ce qui était susceptible d'être fissuré, astiquant et remettant le reste. Cela arrivait des fois… C'était.. contraignant. Mais il n'aurait pas pensé tomber sur de maudits.. Pavés. Des pavés ? S'agissait-il bien de pavés ?
Oh non, celui là était un cylindre. Celui-ci aussi. Et en se débarrassant d'un objet légèrement envahissant, il avait découvert pourquoi les rues n'étaient faites que de pavés.
Découvert ? Ah…
Il s'en fichait certainement… Éperdument. Cela n'avait pas de raison alors Thalès était indifférent.
Pourtant, quelque chose arriva qui n'avait pas de raison non plus et qui pourtant ne laissa pas Thalès indifférent.

Son propre nom.
Prononcé comme s'il s'agissait d'une enseigne de magasin ou d'une inscription sur son t-shirt.
Jeté à la figure par une voix inconnue.
Oh, oui, forcément, elle était inconnue… Sûrement… Flamel avait un air condescendant, Tee ne disait jamais qu'un mot. Et les autres, tous les autres..
Et ce n'était pas un cyantifique non plus, n'est-ce pas, pour une infinité de raisons que Thalès confirma en tournant mollement la tête. C'était un pur… passant…

Un passant qui connaissait son nom.
Les mains du médecin s'affolèrent et embarquèrent un à un tous les éléments qui n'avaient pas encore été rangés dans la sacoche, avant qu'il ne replie ses affaires.

Et parte sans piper mot.
Ce n'était… ce ne devait pas être un patient, n'est-ce pas ? C'était juste.. une passant qui connaissait son nom. Ce n'était pas un souvenir. Ce n'était rien qu'un humain.

Et Thalès, actuellement, n'avait rien d'un humain.


Spoiler:

Thalès, qui ramassait ses affaires après s'être cassé la figure (jen'aipastrouvédemeilleureexcuseRIPcrédibilité), voit Mark et décide de partir. Oui. Juste comme ça.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Lun 30 Nov - 23:05
Thalès réagit d'une manière encore plus étrange que ce à quoi Mark s'attendait. Il replia ses affaires à toute vitesse pour partir.
Finalement, Mark était prêt à admettre que Thalès fuyait effectivement son frère.
Le problème ? Il ne pouvait pas lui dire qu'il était là de sa part ; il fallait qu'il trouve autre chose, et vite.
Il ne pouvait pas lui parler de Pythagore.
Il ne pouvait pas lui parler de médecine.
Il se creusa la cervelle le plus vite qu'il pût mais-
Bordel, pourquoi essayait-il toujours de tout régler par la force du langage ?
Agis, Mark, espèce de trilobite !

Il se lança aussitôt à sa suite et saisit son bras. Pas question qu'il le laisse s'échapper comme ça. Il avait promis à Pythagore.

Résumé:
Mark rattrape Thalès par le bras.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Mar 1 Déc - 21:19
Thalès se trouvait dans un endroit délicat.
Quelque part entre l'angoisse d'avoir vu cette main, comme une chaîne brûlante, se resserrer autour de son bras.
Quelque part là où il ne savait plus vraiment si..
Le bout de ses doigts tremblait.
Ce n'était pas la première personne qui l'accostait, n'est-ce pas ? Ce n'était pas le seul être à l'avoir accosté. Et les dernières fois, il avait.. Qu'avait-il fait ? Thalès ne comprenait pas et sentait ses propres veines se gonfler.
Il était trop près, ce passant.
Et il connaissait son nom.
Il était trop près, Thalès.
Trop près de tomber dans l'ivresse.
Cela suffisait. Il pouvait encore partir, il n'y avait pas de quoi s'affoler. S.. Si nécessaire, il se défendrait un peu, c'était encore l'un de ces fous qui n'obéissent à aucune règle logique et qui vous entraîne dans leurs fantaisies stupides. Oh, non, Thalès était fou aussi, mais il n'avait pas la moindre fantaisie.
Pire, il fuyait la fantaisie.
Il fuyait aussi la réalité.
Brusquement, il s'aida de son second bras pour dégager le premier et avança de nouveau.
Ses yeux se tournèrent pour la première fois vers le passant.
C'était un fou qui avait l'allure humaine. Un fou qui avait gardé ses cheveux noirs et une peau ordinaire.

« Je vous… déconseille…. » affirma-t-il, de sa voix qui n'était ni celle d'un Homme ni d'un fuyard.

Mais que déconseillait-il exactement ?
Oh, il était médecin, avant, alors il prescrivait. Il lançait un regard noir sur celui qui par un nom en savait déjà trop, et il traçait la frontière entre ce qui pouvait être franchi…
Et ce qui ne devait pas l'être, n'est-ce pas ?

Un avertissement.


Spoiler:
Dans un sursaut d'intrigue, Thalès dévisage Mark et se dégage.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mar 1 Déc - 22:30
Mark sentit Thalès se raidir sous sa prise. Pendant un instant, il y eut comme un flottement, une hésitation, une presque-action ... Et puis Thalès se dégagea. Promptement, avec sur le visage une expression qui s'apparentait à une forme de peur. Ou d'appréhension.

« Je vous… déconseille…. »

La voix rauque, à la limite de l'humanité, tira un frisson à Mark.
Les yeux jaunes, la peau presque transparente à force d'être blanche, lui inspirèrent un mélange de fascination et d'horreur.
La phrase, semblable à une menace à peine voilée, lui donna envie de rebrousser chemin et de fuir.
Les traits, identiques à ceux de Pythagore, lui rappelèrent.
Il ne devait pas le laisser partir. Pas comme ça.
Il avait promis.

Comme il l'aurait fait face à un animal sauvage, Mark leva doucement les mains en signe de paix.

« S'il-te-plaît. Ecoute-moi. Ecoute-moi juste. » dit-il de la voix la plus calme possible, comme pour ne pas l'effrayer et le faire fuir.

Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'il allait lui dire. Mais il devait trouver un moyen de le convaincre. Il le devait.

Résumé:
Mark lève doucement les mains et demande calmement à Thalès de l'écouter.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Mer 2 Déc - 18:14
Thalès respirait.
Il ne respirait pas de vie mais respirait parce qu'il avait d'abord inspiré. Il avait pris l'élan pour courir au plus vite.
Pourtant la chaîne était redevenue une main sous ses yeux.
Une main tendue vers le haut telle un drapeau blanc.

Thalès respirait parce qu'il avait ensuite expiré. Le passant qui connaissait son nom lui donnait la possibilité de ne pas le soigner.
Parce qu'il n'avait pas encore parlé de marshmallow ni de banane et qu'il possédait bien deux mains. Oh, il était...
Est-ce qu'il devait l'écouter ?
Est-ce qu'il n'allait pas se retrouver pris au piège entre deux discours parfaitement désespérants et si.. Si dénués de sens ? Il ne pouvait pas prendre ce risque. Trois en deux jours, ce serait.. Beaucoup trop.
Ce passant était fou après tout.
Il ne fallait pas être l'ami de Thalès. Il ne fallait pas utiliser son nom ni l'appeler avec. Fallait-il simplement le tutoyer ?

« Une phrase. »

À nouveau prudent, il traçait par les mots une seconde frontière.
Oh, mais, une phrase, était-ce une prise de risque ?
Ou de la clémence ?
Était-ce un nouveau doigt posé sur la dent du loup ?
Ce loup n'a pas les yeux ocres.
Il recula d'un pas.
Pourquoi prends-tu tant de risques ? Tu pourrais simplement l'écouter..

Il attendit nerveusement, avec un regard qui pourtant suggérait le contraire.
Oh oui, Thalès, écoute-le.
Il savait bien que le loup avait les yeux jaunes.


Spoiler:
Thalès hésite mais finalement il est bien d'accord pour écouter une phrase #action #avancéeprodigieuse
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Mer 2 Déc - 20:36
A nouveau, ce flottement. Comme si Thalès se trouvait en équilibre sur un fil, prêt à basculer d'un côté ou de l'autre. Un fil tendu entre folie et raison.

« Une phrase. » décida-t-il finalement.

Et voilà. On en revenait aux mots. Exactement ce qu'il avait voulu éviter. Parce qu'il ne savait pas quoi dire.
Mark, le littéraire. Le linguiste, le philosophe. Mark, si fier de son vocabulaire, se retrouvait à court de mots pour régler ce problème. Alors que, cette fois plus que jamais, il ne pouvait pas se permettre d'échouer.
Il réfléchissait à toute vitesse. Que dire pour retenir Thalès ? Une phrase, une seule phrase, mais une phrase ce n'était pas forcément court, non, le problème c'était les mots. Quels mots utiliser, quels mots pourraient toucher cet être déjà loin, trop loin, quels mots pourraient atteindre Thalès ? Quels mots pourraient sauver Thalès ? Quels mots pourraient sauver Pythagore ?
Mark eut soudain la sensation de ne pas pouvoir supporter cette responsabilité. De cette phrase dépendait trop de choses. Il se sentait enchaîné. Incapable de se défiler, incapable de faire ce qu'on attendait de lui.
Incapable.

Trouve. Cette. Putain. DE PHRASE.

Mark inspira un grand coup et prit une voix la plus neutre possible. En priant pour qu'elle ne tremble pas. En priant pour ...

« Ton frère s'inquiète beaucoup pour toi. »

Résumé:
Mark répond.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Ven 4 Déc - 19:20
Et un doigt croqué, un.
Bien sûr, c'était.. l'explication la plus logique. C'était si évident que ça en était troublant ; pourquoi n'y avait-il pas pensé dès le départ ?
Peut-être parce qu'il…
Il avait toujours cru que comme lui, Pythagore resterait seul, ou que jamais il ne conterait qu'il avait un frère.
Surtout pas… Son nom, au frère, n'est-ce pas ? Surtout pas son visage ?
C'était dangereux.
Il pouvait se trouver derrière n'importe quel visage.
Il pouvait être à plusieurs endroit.
Il pouvait venir quel que soit le moment.
Il pouvait le retrouver.
Dans un geste imprécis, Thalès se rapprocha de son interlocuteur, main droite en avant.
Et s'il y mettait fin ?
Il respirait encore mais c'était une respiration anarchique.
Et si tu faisais... d'une pierre deux coups ?
Il dévisagea de nouveau son interlocuteur anonyme.
« Je vois… »
Celui-ci, tu l'empêches de parler…
Il empoigna doucement son col, d'une prise lente et peu affirmée.
L'autre, tu le dissuades de te chercher…
Oh, il n'y avait aucun doute, n'est-ce pas ?
Et si le loup refermait la bouche ?
Sa main se resserra brusquement.
Et si tu faisais cela avec cette bonne conscience qu'en commençant ici, tu ne blessais pas celui que tu tiens à sauvegarder ? Et si tu sauvais ton frère de son attachement par une délicieuse fresque de rouge ?
Il y avait un couteau dans sa poche. Il y avait de la force dans les mains. Il y avait..
Bien trop peu de raison là-dedans, c'est vrai. Son poignet tremblait comme si quelque chose, dans ce là-dedans, crevait de s'exprimer.
Ce là-dedans, c'était lui ?
Ou alors, c'était cette main droite qui emprisonnait une lame émoussée ?
Tu connais la réponse.


Résumé:
Thalès hésite puis empoigne Mark, son poignet tremble, puis avant qu'il ne s'en rende compte il y a une fine et petite lame entre les doigts de son autre main..
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Ven 4 Déc - 20:32
Thalès fit un pas en avant. Mark fut tenté d'en faire un en arrière.

Ok, espèce de trouillard, c'est toi qui es censé lui courir après, pas l'inverse, donc tu restes stoïque et tu-

« Je vois… »

La main de Thalès se referma sur son col.
Mark mit quelques secondes à réagir. Il s'attendait presque à ce que le jeune homme blafard s'enfuie en entendant le nom de son frère, aussi cette réaction le prit de court.
Danger ou pas danger ?
Il hésita, jusqu'à ce qu'il perçoive, du coin de l'oeil, le reflet de la lumière sur un objet tranchant. Dans la main de Thalès.

Tant qu'il ne découpe pas des gens...

La phrase lâchée par Pythagore le jour précédent lui revint brutalement à l'esprit.

Tant qu'il ne découpe pas des gens...

Evidemment qu'il y avait danger.
Thalès était fou. A lier.

Mark saisit le poignet de son interlocuteur pour essayer de lui faire lâcher son col.
En vain.
Impossible de décrocher ces doigts minces, aussi serrés qu'un piège à loup.
Il sentit une goutte de sueur glisser le long de sa colonne vertébrale, bientôt suivie par un frisson de peur.

Merde.

Résumé:
Mark essaie de se défaire de la prise de Thalès, en vain.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Dim 6 Déc - 18:55
Quels beaux yeux.
Il n'incombe qu'une seule chose. Que vas-tu soigner ?
Quelle prise molle, doublée de paralysie exquise.
C'est si dommage, il n'y a.. Pas assez de matériel..
Quel sublime ballet de peur joué sans accompagnement.
Avec une lame, on fait si peu de choses..
Ce n'était qu'un lapin face au fusil… Si apeuré… Si facile à avoir…
Les opérations sont toujours plus efficaces à la hache, n'est-ce pas ?
Il ne sentait même pas… Le toucher de cet inconnu, pourtant vif, sur son poignet.
Ces si beaux yeux bougent beaucoup trop.

Thalès faisait durer le suspens.
Thalès examinait méticuleusement chaque possibilité. Pour ne pas se tromper... pour.. réussir du premier coup. Il était si… rouillé… Il avait perdu la main.. Il tremblait trop.. Oh…. Voyons…
Que disaient les cours de médecine, déjà ?
Dans la gorge se trouvent la trachée et le larynx. Mais aussi l'épiglotte, l'oesophage et les vertèbres cervicales..
Thalès fit rejoindre sa main droite et sa main gauche. L'une tenait la lame, l'autre l'habit.


« Tout va bien se passer, je suis médecin. »
C'était si étrange…
Sa voix ne tremblait plus.
Mais était-ce bien sa voix ?
Faut-il toujours répéter que tu connais la réponse ? C'est ta main qui tient ce ridicule couteau. C'est ta voix qui s'exprime sans l'once d'une hésitation. C'est ton regard qui cherche froidement l'action la plus efficace. C'est ta lame qui effleure la peau d'un jeune homme inconnu.
C'est toi le loup qui referme sa gueule sur la gorge d'un lièvre.
Délicatement..
Comme une douce montée dans les aigus…

Ce ballet était en réalité accompagné par un hymne à la folie.


Résumé+RP:

Résumé : Thalès réfléchit, puis finalement érafle délicatement la gorge de Mark en lui assurant que tout va bien se passer.

Pardon, c'est un peu cliché D8 (je suis pas douée pour ce genre de scènes)
Une des musiques qui a accompagné l'écriture de ce RP : https://www.youtube.com/watch?v=YqdbrE04oN0
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Dim 6 Déc - 19:27
Thalès approcha délicatement sa lame du cou de Mark.
Si délicatement. Avec la minutie du chercheur disséquant une souris. Ou celle du chasseur qui achève sa proie.
Oui, Mark était la proie, lui qui pensait être le chasseur. Mais les choses ne sont jamais ce qu'elles semblent être, n'est-ce pas ? Et il est si facile d'inverser une situation.
Et cette voix froide et impersonnelle, posant les mots les uns après les autres, calmement, presque précautionneusement.

« Tout va bien se passer, je suis médecin. »

S'il ne réagissait pas vite, il serait trop tard. La lame se déplaçait lentement tout contre son cou, traçant une fine ligne rouge. C'était la ligne à ne pas franchir.
Mark saisit le couteau, la paume à même son tranchant, sans réfléchir.Parce que le temps n'est plus aux pensées mais aux actes. Alors agis.
Il tira un coup sec, arrachant son arme à Thalès. Puis, la changeant de main, il la pointa vers la gorge de l'ennemi.

« Lâche-moi. » cracha-t-il d'un ton impérieux, bien que presque tremblant.

Résumé:
Mark arrache son arme à Thalès -en se coupant sérieusement la paume au passage- et la pointe sur lui en lui demandant de le lâcher.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Dim 6 Déc - 22:33
Quand l'air est aussi beau, il ne faut pas l'interrompre.
Il mit quelques secondes à réaliser que son mouvement avait été arrêté.
Dérangez le pianiste en pleine composition…
Il ne comprenait pas. Pourquoi le couteau était-il désormais dirigé contre lui ?
Si la musique est aussi forte, elle ne peut pas s'arrêter.
Et pourquoi lui criait-il de le lâcher avec tant de hargne ?
Personne ne peut…
Il voulait seulement...
L'arrêter.
Le soigner.

Thalès ramena sa main droite proche de sa propre gorge. Il fit délicatement glisser son doigt sur la lame. Doux toucher…. N'est-ce pas ?

« C'est dangereux. »

Il ne bougeait pas d'un pouce et déclamait cela avec froideur.
Puis il enchaîna.

« Vous vous… blesserez. »

Son regard bifurqua plus largement vers la lame tâchée.
Rendez-lui son instrument.
Si doucement, il enveloppa sa main autour.
Rendez-lui ses dents…
Si tendrement, il la rapprocha de sa propre gorge.
Car vous ne savez pas jouer ni mordre.


Spoiler:
Thalès met sa main autour de la lame et rapproche celle-ci de sa gorge en précisant que Mark se blessera.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Dim 6 Déc - 23:11
Mark regarda Thalès avec un mélange de fascination et d'horreur. Il ressemblait tant à Pythagore, mais réagissait de manière tellement différente ... et c'en était troublant.
Le jeune homme pensait avoir inversé la situation. Il pensait être en position de force.

« C'est dangereux. »

Mais non, la situation n'avait pas changé.
Thalès faisait glisser son doigt sur le couteau, flirtant avec le fil de la lame, sans aucune hésitation. Presque comme s'il avait fait cela toute sa vie.

« Vous vous… blesserez. »

La situation n'avait pas changé.
Thalès referma sa main sur celle de Mark.
Non.
Il approcha la lame de sa propre gorge.
Pas du tout.

Mark avait bluffé. Il n'aurait pas pu tuer quelqu'un. Il n'aurait même pas pu planter le moindre couteau dans le moindre bout de chair. L'idée lui répugnait au plus haut point.
Il avait bluffé.
Et Thalès avait ignoré l'hameçon pour regarder le pêcheur droit dans les yeux.

Mark retira sa main de l'emprise de Thalès et lâcha le couteau dans le même geste.
Il se sentait à bout de souffle, sans aucune autre raison que ... que quoi ? Le stress ? L'angoisse ? La terreur ?
Il se sentait démuni face à un tel adversaire.
Il aurait pu le vaincre facilement.
Si seulement ...

« Pourquoi ... ? »

Dans cette unique question, lâchée d'une voix rauque, se cachaient toutes les interrogations de Mark.
Pourquoi fais-tu ça ?
Pourquoi as-tu abandonné Pythagore ?
Pourquoi ne puis-je pas te faire face ? Pourquoi ne puis-je pas te faire face ?

... il ne ressemblait pas autant à Pythagore.

Résumé:
Mark retire sa main et lâche le couteau, avant de demander pourquoi.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Lun 7 Déc - 0:33
Thalès sentit la pression sur la lame disparaître.
Abandonner est en effet la seule solution.
Celle-ci avait ricoché sur le sol dans un bruit de triangle.
Seuls les fous peuvent composer l'Hymne.
Il répondit par un vague et pâle sourire.
Et vous ne l'êtes pas encore, car votre question est..
L'innocence même posée sur la crête d'un volcan.

La prise de Thalès sur le col de son interlocuteur s'interrompit.
Toujours avec grâce, il reprit sa main gauche et s'en servit pour récupérer la minuscule arme sur le sol. Oh. Il ne fallait pas la perdre…. Après tout, il en avait besoin.
Pour tout de suite ?
Il dévisagea de nouveau celui qui n'était qu'un passant trop informé.
Et comme cela, tu réponds..
D'après le premier mouvement, il suffirait d'une brève et forte incision pour découvrir la trachée.
Tu lui dis que c'est parce que c'est la musique est belle.
Sa main frissonnait encore d'avoir approché cette dague microscopique jusqu'à son pauvre cou.
Si belle que tu ne peux t'arrêter de jouer…
Thalès s'approcha à nouveau de Mark.
Si belle que tu mords pour le simple plaisir de déchirer, sans jamais avaler, n'est-ce pas ?

Comme s'il était prêt pour recommencer à nouveau, il tendit le pauvre couteau en direction du jeune homme. Sans seulement faire autre chose que de présenter ce qui lui avait déjà causé deux entailles.

« Vous vous blesserez… » répéta-t-il sur une intonation similaire.

Si belle que vous l'entendez chaque seconde dans ce monde...
Si belle qu'elle vous blessera…

Si belle qu'elle m'a entaillé et mordu comme aucun loup n'arriverait à le faire.

Il rangea subitement la lame à l'intérieur de sa sacoche.

« Vous lui direz à lui aussi... d'accord ? »

Thalès souriait car sa main brûlait de recommencer ce sordide ballet.
Mais que de toutes ses forces, et pour un instant, il l'arrêtait.

Fuis.


Spoiler:

Thalès lâche Mark, ramasse sa lame et lui redit qu'il va se blesser et qu'il doit faire passer le mot à Pytha. Une façon détournée de lui dire de se barrer en vitesse.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le linguiste
Le linguiste
a tracé,
le Lun 7 Déc - 19:06
Thalès sourit.
Un sourire sans âme sur lequel Mark ne parvint pas à placer un sentiment.

Il ramassa le couteau ; Mark recula d'un pas. Il n'était pas de taille, il n'était pas de taille.

Il croyait ... Il avait cru pouvoir faire quelque chose. Il avait cru qu'il pourrait raisonner Thalès, réunir les deux frères. Il avait naïvement cru qu'il pourrait faire ce que Pythagore lui-même n'avait pas su accomplir.

Quelle arrogance, Mark. Regarde-toi, pour un peu tu te mettrais à trembler. Attaque ou fuis, mais ne reste pas planté là comme une potence.

Mark avait à peine essayé, et il s'était déjà écharpé sur la folie de Thalès.

« Vous vous blesserez… »

Il s'y blesserait, oui, et Pythagore s'y blesserait aussi. Et c'était inévitable. La lame de nouveau pointée sur Mark semblait vouloir confirmer cette pensée.
Son propre sang l'avait rougie. Et la rougirait encore.
S'il ne partait pas.
Pars.




Thalès rangea son couteau.

« Vous lui direz à lui aussi... d'accord ? »

Il souriait encore. Sa main, dans sa poche, était tendue. Mais tendue par quoi ?

Mark jeta un dernier regard vers le frère de Pythagore, comme on regarde un naufragé qu'on abandonne en pleine tempête. Mais un naufragé pouvait-il se permettre de prendre en pitié un autre naufragé ?

Il tourna les talons et s'enfuit.



Echec.
Au moins Mark avait-il évité d'être maté. Mais pour cela, le roi avait dû fuir face au fou.
Malgré tout, et après que la peur se soit estompée, il ne restait qu'un grand vide ...
... et le douloureux sentiment de l'impuissance.

Pardon, Pythagore.


Résumé:
Mark finit par fuir.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Mark fait du sarcasme en #d7911b.




Ship êê:
La ferme, Pythagore.
Autres comptes : Castor/Striky/Ervin/Albin/Turner
Rôle : Logisticien
Situation : Mark est dans un couloir avec Pythagore et Liam.
Particularités : Beau gosse. Deux cicatrices au visage.
Messages : 146
Date d'inscription : 30/08/2015
Toasts : 22
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
avatar
Le médecin
Le médecin
a tracé,
le Mar 8 Déc - 22:01
Il avait hésité si peu de temps avant de partir.
Dire qu'il restait encore tant de couplets…
Thalès regarda la silhouette disparaître entre tous les bâtiments détruits.
Dire qu'il lui restait tant de peau sur le cou..
Ses mains tremblaient.
Dire que tu étais prêt…
Ses jambes tanguaient. Un vertige lui écrasait la tête.
Dire que tu aurais pu le soigner mais que tout s'arrête là..

Il ramena vers lui sa main droite - en partie tâchée d'un sang qu'il n'avait pas directement répandu. Puis il prit son temps, retirant un mouchoir de sa poche, pour éliminer soigneusement toute trace de salissure. Oh, c'était exaspérant, n'est-ce pas, d'avoir les mains sales ?
Plus une seule goutte ne devait persister.
Thalès en fit de même avec la lame, qu'il prit grand soin à lustrer. Ça devait.. briller. Luir d.'un argent immaculé.
Si seulement il pouvait désinfecter.

Tel le musicien qui bichonne son instrument avant la prochaine représentation.

Il regarda une nouvelle fois l'issue qui avait permis à cet inconnu aux cheveux noirs de fuir à toute vitesse.
Vers où se dirigeait-elle, exactement ?
Vers où était-il parti ?
Vers où était-il ?

Thalès rangea son précieux entre deux fioles et avisa la direction opposée.
Quelque part, que cette personne soit toujours en vie avait un avantage.
Un faible espoir qu'enfin…

Et s'il revient ?
Et si Pythagore se présente ?


Il fit de longues enjambées sur cette placette où il n'aurait jamais dû s'arrêter.
Ce serait dommage, voyons...
Son pied glissa un instant sur l'un des pavés cylindriques. Il reprit sa route avec agacement.

De ne pas célébrer ces vraies retrouvailles.

Spoiler:

Thalès regarde Mark partir, nettoie son couteau, le range et part aussi.

Afficher la signature en entierRéduire la signature

Thalès est flippant en #939393 (anciennement #eeeeee).

Aucun sens.
Autres comptes : Eelis, Ambros Hummer, Al, Iris Listz et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Se planque quelque part en Ville.
Particularités : La voix errailée, faible, la gorge serrée. Et une peau parfaitement blanche.
Messages : 160
Date d'inscription : 26/06/2014
Toasts : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Commenter
Contenu sponsorisé
a tracé,
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Esquisse :: Actes passés Jours précédents :: J13 - réunion :: Partie 2 :: Habitations

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum