Soraya- Une artiste se doit de s'adapter

avatar
La seule chose qui peut surpasser le talent est la persévérance.
Messages : 16
Date d'inscription : 02/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 9 Aoû - 14:54
Code:

Soraya











APPELLATION

Soraya (ne se rappelle d'aucun autre nom)





ÂGE

17 ans



NATIONALITÉ

Tout ce dont elle a la certitude, c'est qu'elle est de race blanche. Enfin, si l'on exclu le reste de son apparence. Est-elle seulement encore humaine?



GOÛTS

Soraya adorait la musique plus que tout et faisait partie d'un groupe dont elle était la chanteuse principale. Leur style de musique était loué pour son originalité. Douce et ennivrante, à la fois mystérieuse et légèrement angoissante, leurs airs mélangeaient souvent les instruments modernes et classiques. Tel que le violon et le piano s'accordant parfaitement avec la guitare électrique et la batterie, sans compter les ajouts, tout de même rares, mais bien présents, d'instruments à vent et d'autres encore méconnus du publique. Artiste dans l'âme, Soraya, malgré son emploi du temps scolaire chargé, trouvait le moyen d'écrire des chansons et de parcourir les différents styles de musique pour reforger des morceaux à son image et à celle de son groupe. On disait que sa voix était semblable à celle d'un ange tombé du ciel ou d'une elfe de la nuit et quand elle prenait le micro, le monde ralentissait autour d'elle. Lorsqu'elle soufflait les premières notes, tel un doux murmure, il s'arrêtait complètement de tourner et ses musiciens accompagnaient ses notes comme dans une sorte de transe. Elle appréciait particulièrement les styles vestimentaires alternatifs et les couleurs sombres, mais ne manquait jamais de porter juste assez de couleur pour mettre en valeur la teinte pâle de sa peau , la profondeur de ses yeux cyans et ses cheveux noirs d'ébène. La jeune fille assumait toujours ses préférences, bien qu'on lui reprochait parfois d'être trop extravagante. Elle prenait aussi des cours de danse pour se maintenir en forme.

Végétarienne, elle était dégoûtée par la viande et portait beaucoup d'affection aux animaux et à la nature qui lui étaient souvent source d'inspiration.Elle détestait presque tout ce qui était dans la norme et ne supportait pas la routine, toujours en quête de renouveau. Elle aimait ce qui était différent et sortait de l'ordinaire, cela lui redonnait espoir que le monde était vaste et que l'humanité avait encore de la beauté à offrir malgré son lot d'atrocités au travers. Bien que la musique fusse son principal centre d'intérêt, elle se sentait profondément connectée avec tous les artistes, quelle que soit leur mode d'expression.

Malgré son aversion pour la violence et tout ce qui s'y rapporte, elle éprouvait une fascination contradictoire pour les armes blanches traditionnelles, particulièrement les couteaux de lancer, les dagues et les épées de toute sorte, auxquels elle trouvait une certaine grâce. Elle appréciait l'aura mystiques qu'elles dégageaient et le fait qu'elles soient finement ouvragées lui rappelait que c'était aussi un artiste qui les avait fabriquées.

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE

Soraya est arrivé quelques jours après la destruction de la ville et le départ du camion. Après le coup de chance auquel a dû sa survie durant ce court lapse de temps, elle finit par trouver le laboratoire complètement par hasard. Jusqu'à maintenant elle est complètement perdue, mais ne peut s'empêcher d'être captivée par tout ce qui l'entoure malgré la peur et l'appréhension qui lui ronge constamment le ventre.





Caractéristiques





♦️ CONSTITUTION PHYSIQUE : Intermédiaire : Soraya se consacrait presque uniquement à son art et le conditionnement physique n'était pas l'une de ses priorités, si ce n'était la base de bien s'alimenter et de garder un silouhette plutôt mince. Elle n'a donc pas une très grande force physique, mais les cours de danse qu'elle prenait à l'occasion additionnés à sa bonne santé, lui confèrent une certaine endurance.

♦️ HABILETÉ : Plutôt élevée : La danse lui a donné un très bon équilibre et ses entraînements secrets au lancé du couteau l'ont bien formée.

♦️ FACULTÉS MENTALES : Intermédiaire:  Elle n'a aucune connaissance sur l'Esquisse et peine à comprendre ce qui lui arrive. Elle n'a d'ailleurs aucun souvenir de sa vie d'avant, si ce n'est de vagues impressions,son nom, des couleurs, des sensations, de la musique... Elle comprends que quelque chose cloche avec son corps, mais elle n'arrive pas encore tout à fait à saisir de quoi il s'agit, ni pourquoi elle se sent comme cela.

♦️ MÉDECINE : Inconnue

♦️ BRICOLAGE : Inconnue

♦️ MAÎTRISE DES ARMES BLANCHES : Adepte: Soraya possède ce passe-temps depuis quelques années. Sans être une experte, elle est tout de même meilleure qu'elle ne le pense.(au lancé du couteau seulement, ses capacités de combat en tant que tel sont assez limités.)



♦️ MAÎTRISE DES ARTS MARTIAUX ET DU COMBAT À MAINS NUES : Inconnue : A dû suivre quelques cours d'auto-défense, mais rien de plus à cause de son horaire chargé.

♦️ MAÎTRISE DES ARMES À DISTANCE (arc, pistolet, lance-pierre..)Inconnue

♦️ CUISINE : Adepte: Comme ses parents n'étaient pas végétariens, elle utilisait ses propres économies pour s'acheter à manger et cuisiner ses repas végétariens.

♦️ SCIENCES APPLIQUÉES (chimie, biologie, géologie, etc)Inconnue

♦️ CONDUITE DE VÉHICULES :Adepte : Elle avait passé son permis, mais n'avais pas encore de voiture.



♦️ PARTICULARITÉS :

En arrivant dans l'Esquisse, les cheveux de Soraya ont pâlis et sont devenus gris cendrés, voir blancs à certains endroits. Ses oreilles se sont allongées et on dirait à s'y méprendre à des oreilles de chauves-souris, longues, pointues, minces et frétillant au moindre bruit, elles captent les ultrasons et lui permettent d'utiliser l'écholocation pour se diriger dans le noir total. De ce fait, ces cordes vocales ne fonctionnent plus comme celles des humains normaux et elle n'est capable que d'émettre des sons inaudibles pour l'oreille humaine. Elle ne peut prononcer un seul mot ou crier, aucun son ne peut sortir de sa bouche. Ses yeux n'ont plus de pupilles et sont complètement remplies d'un violet brillant, hypnoptisant. Elle possède aussi des canines pointues.



♦️ NIVEAU DE DIFFICULTÉ SOUHAITÉ : Difficile



Description



Soraya est née dans une famille aimante, même un peu trop aimante, voir carrément stricte. Ses parents l'ont longtemps surprotégée, ce qui lui causa plus tard dans son enfance, beaucoup d'anxiété et un sentiment d'insécurité très contraignant aussitôt qu'elle se retrouvait seule ou qu'elle avait à prendre la moindre décision, aussi mineure soit-elle. Un jour, alors que ses parents la ramenaient de l'école après une autre journée de railleries quotidiennes et d'humiliations diverses pour son manque de confiance en elle, la fillette vît une chose qui allait bouleverser sa vie à jamais. Dans un espace vert aménagé à quelques kilomètres de chez-elle où en temps normal ne s'y jouait que des parties de pétoncle ou de croquet, avait été aménagé une scène autour de laquelle une foule considérable de personnes s'était rassemblée. La voiture dû arrêter à un feu rouge et Soraya n'en fut que plus ravie, car elle put mieux observer ce qui se déroulait sous ses yeux admiratifs. Un petit groupe de quatre personnes dansaient, chantaient et jouaient de la musique en parfaite harmonie les uns avec les autres sur la scène. Les deux femmes qui composaient le groupe portaient de longues robes médiévales, ''des robes de princesses'' s'était dit la fillette, émerveillée. Elles jouaient de la flûte et d'un autre instrument qui ressemblait à une petite guitare, mais dont Soraya ne conaissait pas le nom. Leurs voix étaient douces et enchanteresses, elles se mélangeaient l'une à l'autre pour produire des notes complexes qui s'enchaînaient parfaitement, tandis que les deux hommes qui restaient du groupe, chantaient le même refrain en canon tout en jouant d'autres instruments et des percussions. Le tout donnait un résultat festif et féerique. La foule les applaudissait et tapait des mains en rythmes. Il était assez inhabituel de voir ce genre de choses par ici, surtout un spectacle aussi thématique.


Les quatre membres du groupes semblaient si heureux, si...confiant. Les gens les écoutaient, les reconnaissaient. Soraya aurait voulu rester les regarder toute la soirée et toute la nuit et toute la journée du lendemain, mais la voiture redémarra, puis la scène et le parc disparurent loin derrière. La musique s'envola. La fillette en resta bouche bée. Elle ne parlait pas beaucoup, mais elle aimait chanter et on lui avait souvent dit qu'elle avait du talent, alors elle rougissait sous le compliment et allait se cacher dans les jupes de sa mère. Une idée germa peu à peu dans son esprit, mieux chanter, chanter plus et peut-être...faire quelque chose de bien avec son talent. Étais-ce vraiment possible, non, elle était bien trop petite, trop timide, trop faible, pas assez jolie, pas prête... Mais malgré les pensées négatives qui contraient son début de rêve, celui-ci de l'abandonna jamais.


Petit à petit, en vieillissant, la passion naissante de Soraya pour la musique grandit en elle et peu à peu elle pris goût à des styles de musiques plus hors normes, le genre alternatif comme ils appelaient. Elle commença aussi à s'affranchir de la pression malsaine de ses parents et gagna en confiance. Au début de l'adolescence elle écrivît sa première chanson, esquissa nerveusement ses premières notes. Ces petites expériences se changèrent rapidement en habitude jusqu'à ce qu'elle ne pûsse plus s'en passer. Elle apprenait de plus en plus à s'affirmer à développer son style vestimentaire et sa connexion à l'art sous toutes ses formes. Elle aimait la nature et les animaux et fini au grand étonnement de ses parents par devenir végétarienne. Soraya se découvrit même un intérêt pour les armes blanches traditionnelles dont elle considérait le maniement et la fabrication comme une autre forme d'art. Certains critiquaient son excentricité, mais Soraya s'en foutait royalement, bien qu'elle fut consciente d'avoir développé une certaine fierté et un orgeuil parfois mal placé.


La jeune fille se fit des amis partageant les mêmes goûts qu'elle et ils eurent l'idée folle de former un groupe de musique. Le projet semblait surréaliste, mais plus ils en parlaient, plus cela se concrétisait et ils finirent bientôt par donner vie aux notes sur les poèmes de l'adolescente, puis à jouer en compétition. Ils se firent remarquer et leur groupe devint rapidement une célébrité locale.Une bande de jeunes bourrés de talents qui savaient s'adapter et faire évoluer leur style sans perdre leur essence. Les amis en étaient tous très fiers, mais à cette époque, personne n'était plus heureux que Soraya.


La jeune fille jubilait, elle ne s'était jamais sentie aussi vivante, aussi libre. Elle n'aurait jamais cru pouvoir un jour arriver où elle en était et réaliser ses rêves. Même ses parents avaient fini par la laisser respirer et avaient changé pour encourager leur fille. Elle voyait à cet instant des tonnes de possibilités se présenter à elle comme autant de portes et de chemins inespérés jusqu'à maintenant. Avec le soutien de son groupe et celui, récent, de sa famille, elle se sentait invincible. Tant qu'elle aurait sa voix pour faire passer son message, elle pourrait tout affronter, elle sentait que le pire était derrière elle. C'est sur ces pensées pleines d'espoir qu'elle s'endormit un soir et se réveilla dans un tout autre univers. La première chose qu'elle vît en ouvrant les yeux fût une page blanche striée d'une écriture cursive et travaillée, mais dans une langue qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer. Puis elle remarqua avec confusion qu'elle se trouvait allongée sur le dos. Qu'était-elle en train de regarder ? En tournant la tête elle vît de l'herbe et de la terre autour d'elle, surprise, elle se leva aussitôt en position assise. Elle se trouvait au milieu d'une plaine déserte semblant n'avoir aucune fin. En levant les yeux au ciel, elle revît la page noircie d'écriture, elle semblait s'effacer pour se mélanger à un fondu de pourpre et d'un doux rose bonbon. Au loin, on pouvait aussi y voir des photos s'afficher puis disparaître, emportant des visages avec eux, des lignes de couleur se tracer d'elles-même et se mélanger entre elles avant de se volatiliser.


Soraya resta figée dans sa contemplation, elle trouvait le kaléidoscope céleste d'une beauté à couper le souffle. Jamais personne n'avait vu une chose semblable, elle pourrait s'en inspirer pour... Quelque chose bloqua alors dans son esprit, puis elle commença à se poser des questions. Comment était-elle parvenue jusqu'ici ? Pourquoi était-elle là ? Mais plus elle tentait d'atteindre les réponses enfouies dans ses souvenirs, plus ils s'éloignaient d'elle, pire, elle les sentaient se fragmenter, se désintégrer emportant avec eux tout ce qu'elle était. La jeune fille tenta de retenir sa mémoire de toutes ses forces, mais des maux de têtes impitoyables l'assaillirent et lui broyèrent le crâne. Elle se recroquevilla au sol, la tête entre les mains et hurla son désespoir entre les flots de larmes qui glissaient sur ses joues. Son cri baissa en intensité, malgré qu'elle continua de s'époumoner, jusqu'à ce qu'il ne devienne plus qu'un murmure inaudible. Ses souvenirs, tout ce qui la rendait unique au monde était en train de disparaître et la douleur semblait vouloir la contraindre à abandonner. Soraya ignorait pourquoi, mais elle avait l'impression que c'était cet endroit qui tentait de les lui arracher. Comme si ce monde étrange avait une nature propre, ce monde qu'elle trouvait magnifique il y a quelques instants, elle le haïssait maintenant plus que toute chose. La douleur ne cessait d'augmenter tel un étau qui se resserre et bientôt, Soraya baissa les armes. Le noir envahit son champ de vision et elle perdit connaissance.


À son deuxième réveille, ce fut comme si elle venait de naître. Son corps tremblait sous les nouvelles sensations, la légère brise qui secouait ses cheveux, l'odeur minérale de la terre et la vue d'un ciel à la fois si étrange et si familier. Il lui semblait pouvoir entendre le moindre bruit, le bruissement de l'herbe lui parvenait de près comme de loin. Quand une bourrasque de vent soufflait plus fort qu'une autre, le bruit lui vrillait les tympans et elle fermait les yeux pour tenter de se calmer. Une sensation étrange la prenait au ventre, comme des sortes de picotements venant de l'intérieur, mais c'était plus que ça. Une impression de malaise l'envahissait toute entière, quelque chose clochait. Soraya ignorait pourquoi, mais une partie d'elle lui disait qu'elle ne devrait pas être là, que ces sensations n'étaient pas normales, tout comme le paysage autour d'elle. Un sentiment d'urgence l'habitait : bouger, faire quelque chose, s'adapter. Alors, elle se releva doucement et fit quelques pas , incertaine. Où pourrait-elle bien aller ? Était-elle complètement seule ici ? À quoi ressemblait les autres exactement s'ils étaient là ? La jeune fille savait pourtant avec certitude que le seul moyen de répondre à ses questions serait de se déplacer et espérer trouver des réponses. Elle mit donc de côté ses peurs et partit droit devant-elle. Au début, Soraya comptait les heures, mais peu à peu, elle perdit la notion du temps et en vint à se demander si elle n'était pas là depuis des jours. Son ventre lui criait maintenant famine et il lui semblait que sa gorge devenait plus sec à chaque pas. Elle commençait à se demander si elle allait survivre, la peur de mourir s'immisça dans son esprit, mais elle la repoussa encore et encore à chaque fois qu'elle se présentait comme toute les autres. Elle devait avancer.



C'est ainsi que Soraya passa ses premiers jours dans l'Esquisse, à essayer de garder l'esprit et le courage d'avancer vers l'inconnu. Au moment où elle croyait naïvement qu'elle était au bout de ses surprises, elle croisa d'étranges créatures. Elle les avait d'abord entendu depuis plusieurs kilomètres sans les voir et s'était dirigé dans la direction du bruit pour comprendre de quoi il s'agissait. Bien qu'elle ne comprenait pas où elle était, ni la nature de cet endroit, elle savait avec certitude qu'une table et des chaises n'étaient pas censé bouger. Les mots ''objet'' et ''animal'' lui vinrent aussitôt en tête, bien qu'elle fut incapable d'y associer d'autres images que ce qu'elle voyait déjà. L'adolescente les observaient de loin, stupéfiée, elle songea à s'approcher puis se ravisa, si par malheur ces choses décidaient de s'en prendre à elle, elle mourrait sans connaître les réponses qu'elle cherchait. Alors, elle continua son errance à contrecoeur pendant un temps incertain, puis elle se mit à ressentir de la fatigue, ses paupières étaient lourdes et elle lutait pour rester éveillée. Son instinct  lui dictait que si elle s'endormait, elle ne se réveillerait peut-être pas. Pour ne rien arranger, son corps la torturait de plus en plus violemment par la faim et la soif. Soraya avait marché si longtemps que le paysage s'était mis à changer. L'herbe de la plaine s'était raréfiée pour faire place à des dunes de sable carmin. Il était maintenant encore plus difficile de progresser, car le sol si changeant faisait s'enfoncer les pieds et glisser les pas dans sa matière sablonneuse.


À un moment donné,Soraya s'arrêta brusquement lorsqu'elle aperçut un étrange bâtiment au loin. Il semblait entièrement recouvert d'un métal brun. Du ''cuivre'', l'adolescente ne comprenait toujours pas comment elle le savait, mais elle en était persuadée, cette barraque était recouverte de cette matière. L'autre chose dont elle était maintenant absolument certaine c'est qu'elle n'était probablement pas seule et que d'autres personnes comme elle, étaient au moins passées par là, car l'édifice entouré de magnifiques arbres à l'écorce turquoise semblait toutefois abandonné. Mais le seul fait d'avoir trouvé la réponse à une de ses questions la rassura et lui donna une énergie nouvelle. Elle se dirigeait maintenant avec détermination vers la construction désaffectée.



Spoiler:


Informations obligatoires pour le registre des personnages n

Lien de l'image utilisée comme avatar principal (200*280) : Il n'y en as pas.

Personnage utilisé pour votre avatar (et oeuvre dont il est issue) :Personnage original

Description succincte de votre personnage (en mots-clefs, voir le registre pour les exemples) : fille, chauve-souris, chanteuse, muette



Dernière édition par FreeSoul7 le Mer 15 Aoû - 20:15, édité 7 fois


FreeSoul7
avatar
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2528
Date d'inscription : 10/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Aoû - 12:27
Bienvenue dans les Sables ! (et désolée pour le retard pour le passage, tu postes pile pendant de courtes vacances)

On en a discuté un peu avec Kaoren, du coup a priori pas de problème sur ta fiche en elle-même, elle montre une bonne compréhension de l'univers et pose les bases d'un personnage qui a tout plein de possibilités d'évolution (retrouver ses souvenirs ? oublier totalement ? et puis comment va-t-elle réagir à sa nouvelle apparence, s'intégrer, etc). Cependant, on aimerait revenir sur quelques points à propos des compétences et des caractéristiques (rien de grave) :

♦️ Concernant les facultés mentales, elles évaluent autant l'intellect que la connaissance de l'Esquisse. Typiquement, un perso avec une intelligence lambda qui débarque dans l'Esquisse aura plutôt quelque chose entre Plutôt bas et Intermédiaire, car il sera toujours capable de faire des raisonnements, de comprendre des situations, etc. Très bas ou Particulièrement bas correspondrait plutôt à des personnages qui, en plus de ne rien savoir de l'Esquisse, sont de base stupides (voire souffrent d'une pathologie ou d'un déficit qui les empêche de réfléchir correctement, de lire, de raisonner, etc, dans le cas de Particulièrement bas). Du coup a priori on pense que tu devrais réévaluer pour mettre quelque chose de plus haut dans les échelons (comme Plutôt bas ou Intermédiaire, selon comment tu évalues l'intellect de ton perso et sa capacité à réfléchir dans l'Esquisse), à moins que tu aies d'autres arguments ou explications pour mettre autre chose.

♦️ Concernant la cuisine, le niveau "Expert" correspondrait plutôt à un chef ou personne ayant une connaissance vraiment poussée des ingrédients, de comment ils se mélangent, etc. Même en supposant qu'une végétarienne doit surveiller ses apports nutritives, et que Soraya faisait attention à ses ingrédients autant qu'à son portefeuille, sachant qu'en plus elle n'a que 17 ans, le niveau "Adepte" lui correspondrait davantage.

♦️ Concernant les armes blanches, adepte nous paraît bon si toutefois en plus d'être fascinée et intéressée par les armes blanches en tant qu'objets, elle pratiquait par exemple l'escrime, pour apprendre à s'en servir, pendant une certaine durée. Peux-tu confirmer ou infirmer ? (il me semble que ce n'est pas dit dans la fiche, je me trompe peut-être)

♦️ Concernant les arts martiaux, si elle n'a fait que quelques cours, cela ne la différencie que peu d'une personne qui n'en a jamais fait, et l'éloigne quand même beaucoup plus qu'une personne qui en aurait fait pendant plusieurs années et aurait acquis, par exemple, une certaine ceinture au judo, sachant que c'est plutôt ça qui correspondrait à adepte (le mot est peut-être un peu mal choisi, mais ça correspond déjà à un certain niveau d'expertise et de maîtrise qui fait que s'il pratique la compétence, il sera significativement meilleur)

Voilà pour les remarques ! Naturellement, si tu veux en discuter on est tout à fait ouverts, on a juste essayé de proposer ce qui nous semblait le plus approprié au vu de la fiche de ton personnage et de la vision qu'on a choisi pour les compétences/caractéristiques. Quand on aura réglé ça, ce sera bon pour la validation, a priori~

[EDIT] PS : Autre point important auquel je viens de penser, l'image 200*280px n'est pas dispensable car elle correspond à l'avatar qui sera affiché dans tes messages et figurera dans le registre. Il suffit de recadrer ton dessin, et ce sera bon.


avatar
La seule chose qui peut surpasser le talent est la persévérance.
Messages : 16
Date d'inscription : 02/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Aoû - 23:12
Merci beuacoup! Je suis tout à fait d'accord avec vos remarques et je modifie ma fiche de suite ;) Pour ce qui est de l'image, j'ai vraiment fait mon possible, je n'arrive pas à la cadrer plus petit à moins de faire un gros plan sur son nez.


FreeSoul7
avatar
Blouge. C'est beau le blouge.
Personnages : Médor
Messages : 95
Date d'inscription : 31/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Aoû - 17:16
Déjà, bienvenue officiel (du côté des Sablés tout ça)

Ensuite....

Roh mais moi quelque chose me gêne dans cette fiche ! Ce sont les fautes qui la parsèment, c'est intolérable pour une ex GrammarNazi comme moi ! (Mais j'ai changé, promis)

Après, si tu me le demandes gentiment, je peux te corriger tout ça, surtout que je suppose certaines étant juste des rejetons de l'inattention/le pas le temps de relire. (Je te vise particulièrement, Ô cours de 'dense'.)


Sinon y a Bonpatron, pas besoin de lui faire de grands sourires et il paraît qu'il bosse bien.

Parce que c'est quand même dommage des fautes comme ça sur une si bonne fiche.





Code:
<transformation perso="Médor" />



Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !

Exploration intensive des abords du Laboratoire


Bonjour Messieurs les Cyantifiques
avatar
La seule chose qui peut surpasser le talent est la persévérance.
Messages : 16
Date d'inscription : 02/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Aoû - 22:17
Merci Licorne ;) Tu as raison, c'est bourré de fautes d'innatention (celles que je fait le plus en écriture comme dans la vie courante XD), j'amorce donc la phase de correction et je tâcherai de faire mieux la prochaine fois.


FreeSoul7
avatar
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren, Penrose
Messages : 296
Date d'inscription : 22/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Aoû - 23:45
Bien, toute cette malencontreuse affaire ayant été réglée avec vigueur et efficacité, nous allons pouvoir procéder à ta validation. Mais avant, j'en profite pour dire que j'aime beaucoup ta petite Soraya (j'essaie de rester digne en disant ça, mais essaie d'imaginer cet avis ponctué de "kyaaaah !", de "mooooh !" ou de "nyuuuuh !"), elle fait partie de ces quelques personnages qui sont déjà bien dans leur délire avant d'arriver dans l'Esquisse, ce que je ne peux qu'approuver, ça leur fait des passés riches en introspections suivis de futurs riches en introspections... et j'aime l'introspection ! Comme quoi, on se comprend toujours.

Et maintenant que tu as, comme mentionné dans le paragraphe sus-ci nommé, fait les dernières retouches sur ta fiche, il est temps de passer à l'avis de l'administration couronné comme toujours d'un gif de bienvenue :



(J'ai lu "elfe de la nuit" quelque part dans la fiche... cherche pas plus loin.)

Félicitations !



Ton personnage est maintenant validé et est libre d'aller s'aventurer dans les terres hostiles des Sables ! Et toi de porter une magnifique parure violette sur ton pseudo qui ne manquera pas d'affirmer ton appartenance à cette éternelle aventure qu'est le jeu dans l'Esquisse !

N'hésite pas à passer sur la Taverne ou à poster dans le sujet de recherche de RP (dont je te remets le lien ici) afin de caser ta petite Soraya parmi nos chers petits dessinateurs et de l'envoyer à travers une petite exploration dans le grand Laboratoire (ou autre si affinités, elle peut aussi bien se mettre à philosopher sur le sens de l'Esquisse en compagnie d'un Cyantifique). Mon petit Kaoren va se libérer sous peu, si ça peut donner des idées.

D'après ma prof' d'écriture, j'utilise beaucoup trop l'adjectif "petit". T'en penses quoi, toi ?

Et bien sûr, pour pouvoir afficher en RP la magnifique petite bouille de ta petite Soraya (et son petit nom), voici la petite balise que tu devras ajouter au début de tes posts RP :
Code:
<transformation perso="Soraya" />
Elle paie pas de mine, mais elle marche bien.

Voilà, c'est tout. Au plaisir de te croiser sur la Taverne ou en RP pour... discuter ou RP, très probablement. L'administration t'envoie ses meilleurs vœux, et aussi des bisous !




Les tarty's du temps où on en avait:





avatar
La seule chose qui peut surpasser le talent est la persévérance.
Messages : 16
Date d'inscription : 02/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Aoû - 23:57
Merciiiiii! :DDDDDD


FreeSoul7
avatar
La seule chose qui peut surpasser le talent est la persévérance.
Messages : 16
Date d'inscription : 02/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 3:55
Et oui, c'est vrai que tu répète souvent l'adjectif ''petit'' ou ''petite'', mais perso, ça ne me dérange pas plus que ça, mais c'est vrai que dans un texte littéraire ce serait plus dérangeant.


FreeSoul7
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum