[Au pied du yacht] à aspirer au néant

avatar
Invité
Invité
a tracé,
le Jeu 11 Juin - 16:28
Il y avait un mot pour ça. Elle en était sûre. Un mot pour tout ce qui s'était passé dans le Phare. Un mot pour les paroles (menaces, plans), un mot pour les actions (attaque, défense, fuite), un mot pour le bruit (explosions, voix), pour les visions (fumée, gens), un mot pour tout.

Dans la fuite (à bord d'un bateau), d'autres mots étaient apparus. Esquisse pour ce monde et Cyantifiques pour ces gens. Certaines de ces gens. La distinction était claire dans sa tête mais il était difficile de mettre des mots dessus. Il y avait de camps, c'était sûr.


Lorsque le bateau s'arrêta, celle qui savait désormais quel mot la désignait (Sonja) ne suivit pas ceux dont elle savait qu'ils la connaissaient sans l'avoir reconnue. Elle marcha sur le pont, les regarda aller et se retourna. Le néant commençait à lui manquer. Elle s'appuya sur la balustrade pour sauter à terre, mais une douleur lancinante enserra ses chevilles lorsqu'elle l'atteint et elle s'effondra dans toute sa longueur de fille-peuplier, dans le cliquetis métallique des entrechocs de ses talons aiguille.

Elle se redressa sur ses mains aux ongles mensongers, guère encore abîmés par les péripéties, et s'assit, jambes repliées, entourées de ses bras,



au pied du bateau.

résumé:
Sonja regarde Inge partir avec Gunnel et, peu de temps après, décide de descendre à son tour (mais pas pour les rejoindre). Inexplicablement, elle veut faire la maligne et saute du bateau, se défonçant naturellement les chevilles et se fracassant la gueule par terre. Elle se redresse et se rassied.
Commenter
avatar
Petit nouveau
Petit nouveau
a tracé,
le Ven 12 Juin - 20:03
Le médecin était resté quelques instants dans le yacht, seul. Son esprit se perdait dans les méandres et les mystères des derniers événements. Soudainement, tout s'était passé très vite. Marshall lui-même ne saurait dire ce qu'il s'était exactement passé. Il se souvenait juste de cette fumée, blanche, piquante, et de cet affolement. Puis ce voyage en... bateau. Sur la terre ferme. Il se demandait s'il allait tenir le coup dans cet environnement décidément dénué de toute logique.

Après avoir soigné et bandé les pieds endoloris de Liam, Marshall décida de sortir prendre l'air - et accessoirement de connaître l'endroit où ils s'étaient arrêtés. Les cyantifiques responsables de leur départ lui avait fourni de quoi prodiguer des soins. C'était plutôt rudimentaire, finalement, mais il fallait s'en contenter. Le médecin espérait juste qu'il n'allait pas tomber sur une personne agonisante et perdant énormément de sang - auquel cas il ne pourra qu'abréger ses souffrances. Il ne savait quoi penser de ces blouses blanches qui, sans prévenir, avaient organisé une mutinerie. Il avait d'ailleurs remarqué que celui qui lui avait crié dessus, Watt, était des leurs. Alors tout cela n'était qu'une mascarade ? Ils étaient donc alliés, mais contre quoi exactement ? Tout cela était encore flou dans la tête du docteur.

C'est en sortant du yacht qu'il remarqua, non sans étonnement, qu'ils étaient de nouveau dans la ville en ruines où il s'était réveillé. Il reconnut immédiatement ces bâtiments brisés et cette absence de vie dignes d'un scénario catastrophe. Un monde gris des cendres d'un passé tumultueux.

Soudain, Marshall entendit un bruit sourd - une chute. Alarmé, il se précipita vers la source du bruit. C'était une jeune femme qu'il avait déjà vu au phare. Sa peau de chlorophylle et son corps trop parfait lui donnaient l'air d'être venue d'un autre monde - mais son air perdu persuadait le docteur qu'elle appartenait bien au sien. Il remarqua les ecchymoses au niveau des chevilles et du front de la jeune femme et, machinalement, s'en approcha pour s'accroupir devant elle.

« N'ayez pas peur, mademoiselle, lui dit-il d'un ton qu'il voulait rassurant. Je suis médecin. Vous êtes vraiment tombée de haut, il faut que je vous examine, d'accord ? »

Elle s'était simplement recroquevillée sur elle-même, comme un enfant, mais sans cris ni pleurs de douleur. C'était assez étrange, mais Marshall se rendait compte qu'il n'avait rencontré personne pouvant correspondre au profil de l'être humain parfaitement commun.

Résumé:
Marshall sort du yacht et, entendant la chute de Sonja, accourt vers elle et lui explique qu'il doit examiner ses blessures.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Marshall vous soigne en lightskyblue




Je ferai tout pour soulager les souffrances.
Autres comptes : Annabelle Roziers, Kim Ji-Sung
Rôle : Soutien
Situation : Aucune
Particularités : Une longue crinière argentée, ainsi qu'un certain charisme auprès des cyantifiques *joke*
Messages : 66
Date d'inscription : 14/08/2014
Toasts : 9
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1279-marshall-il-neige-en-enfer
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum