[Fin du Jour 16, Bar][Ouvert à tous] Quand y'en a marre, y'a le Carambar !

avatar
Le coach ailé
Le coach ailé
a tracé,
le Jeu 11 Mai - 18:35

Ce sujet est ouvert à toute incruste, ponctuelle ou plus longue !
Comme il s'agit d'un bar, il y a plusieurs tables (4, plus le comptoir), et donc potentiellement plusieurs "groupes" en même temps possibles, donc si vous voulez participer au sujet mais pas rejoindre le groupe, il suffira de ne pas vous mettre à la même table.

La description du lieu est donnée en début de RP, et je ferai prochainement un "aperçu" sur Sims.


Mesdames et messieurs, le Bar ouvre ses portes pour le service du soir !

De l’extérieur, on comprend vite pourquoi t’as choisi un tel bâtiment pour établir ton bar. Des murs jaunes un peu criards, mais en bon état compte tenu du délabrement ambiant, un emplacement convenable car peu enfoncé dans la Ville, un beau lierre rose pour contraster, une grande porte aux airs avenants, et puis ce paillasson dépeignant un canard en plastique que t’as placé à l’entrée. On passera sur le fait que l’étage supérieur ne soit pas habitable, et qu’on soit loin du décor champêtre pour les alentours. Ça fera moins de place pour la concurrence, et plus tard on pourra tout raser pour faire une place avec des animations – le pire c’est que tu as déjà quelques idées.

Intérieurement, le mot qui conviendra le mieux est « curieux ». Amateurs de disco, chevaliers des temps médiévaux, retrouvez-vous entre amis dans une ambiance qui combine le meilleur des deux mondes ! Les murs et le sol à la pierre apparente marquent un contraste avec la décoration plus groovy, incluant posters colorés et motifs désuets. T’as voulu rendre ça accueillant et « convivial », mais on sent le petit goût d’inachevé, l’absence de styliste et de ressources, dans chaque coin ; l’important, c’est que ça cache les trous dans le mur et le mauvais état général de l’endroit. Bien à l’image de ta philosophie, l’illusion est bien foutue.

Le comptoir, partenaire éternel de tout barman digne de ce nom, n’est ni plus ni moins qu’un cousin de ce piano à cocktails que l’on retrouve dans l’Écume des jours, un bien bel instrument qui mélange les mixtures selon la mélodie que l’on produit en tapotant ses touches, et c’est sans aucun doute ce bel engin qui t’auras convaincu que l’Esquisse a besoin d’un Bar. Enfin, tu dois bien le reconnaître, tu n’as servi jusqu’à présent que peu de boissons, car tu n’auras pas pris le risque d’empoisonner un des rares clients.

À ce bar, il ne manque plus que deux choses.

La première, c’est de réparer ton dernier joujou, celui que tu as eu le bonheur de trouver en fouillant la Ville en quête de bières (un bar qui ne sert pas d’alcool, qu’est-ce sinon une contradiction ?), celui qui rayonne tout au fond de la salle, bien placé. Le jukebox. Coloré, kitsch, il a tout à fait sa place ici, à un léger problème près. Il ne. Fonctionne. Pas. Malgré tous tes essais. Mais que font les Techniciens ?

La seconde, toute aussi essentielle, c’est une fantastique enseigne pour clamer haut et fort, à toute la Ville, aux confins de l’Esquisse, que le Bar existe. Avec des néons, de préférences, et accroché juste au-dessus de la porte. Qu’on ne puisse plus aller dans le coin sans passer par le Carambar, voilà un objectif des plus concrets. Et le suivant, ça sera probablement d’héberger une réunion comme celle du J14 – même si tu n’y as pas assisté – avec ses discussions essentielles et ses prises de décision.

Enfin, en attendant, le Carambar est vide.

Et ce damné jukebox continue de te narguer avec ses réticences.

Faute d’avoir envie de bouger maintenant, tu te poses au comptoir, accoudé au fameux piano. Tu jettes un coup d’œil de l’autre côté, où s’entasse un bordel incluant entre autres des décorations « sympas », des armes pour faire plaisir à Liam (et accessoirement assurer la sécurité du lieu au cas où) et des choses qu’on estime vaguement consommables. Pas près d’être rangé, tout ça, surtout quand on se dit qu’il reste plus de boulot que tu n’en as abattu.

De toute façon, j’ai du temps à tuer avant de trouver la « sortie », et il faut bien s’occuper pour ne pas devenir fou.



Résumé:
Eelis se pose au Bar en réfléchissant, accoudé au comptoir et en attente de "clients" ('fin, de visiteurs, car il n'a rien à vendre). Il tapera la discute à quiconque entrant.
Afficher la signature en entierRéduire la signature

Cuiiiii !
Autres comptes : Ambros, Al, Iris Listz, Thalès et Trenca
Rôle : Vagabond
Situation : Sociabilise avec tout ce qui croise sa route dans la Base
Particularités : Est accompagné d'un perroquet nommé Eelis II.
Messages : 2412
Date d'inscription : 10/06/2012
Toasts : 115
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esquisse-rp.com/t1007-eelis-oo-une-ombre-au-fond-de-l
Commenter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum