Partie 1


 :: Actes passés Jours précédents :: J13 - réunion :: Partie 1




Partie 1

  • Base militaire

    Derrière une imposante clôture de Barbapapa se dresse une Base militaire affaiblie. Jadis el dorado aux mille promesses de sécurité, ce bâtiment trop normal pour l'Esquisse conserve de l'attaque des pièces en ruine, de nombreux cadavres d'objets ou de dessinateurs ainsi que quelques survivants vivant dans la crainte d'une nouvelle guerre après le retrait soudain de l'ennemi. Il faut reconstruire, s'organiser, préparer les défenses, tout reste encore à faire et d'autant plus qu'ils ne savent pas s'ils pourront compter sur le soutient des mystérieux habitants du dessous. Ces dix jours leur auront-ils été prolifiques ?

    [SALON/PISCINE] Jeun...
    avatar
  • Plaine à vagues

    Un no man's land géant. C'est la seule chose qui peut définir à présent cette étendue aride, qui ne semble pas avoir de fin ni de début. Combien de temps faut-il marcher au milieu de l'herbe urticante et des ruisseaux pourpres pour espérer croiser quelqu'un ? Combien de pas faut-il endurer pour cesser de voir ces cadavres d'objets, d'animaux et d'Hommes qui jonchent la terre ? Tu n'auras pas le loisir de compter, car la plaine est loin d'être sans risque. À tout moment, d’énormes végétaux difformes sont susceptibles de t’attraper par les chevilles, à moins que tu ne sombres directement dans leur gueule en tombant dans une crevasse...

    [Quelque part dans l...
    avatar
  • Ville en ruine

    Les plus anciens dessinateurs (ceux qui se sont réveillés le plus tôt) se souviennent de cette ville, cette cité si étrange et paisible par rapport au reste de l’Esquisse. Beaucoup y avaient leur ancienne demeure. Désormais, cette ville n’est plus rien. Juste un énorme tas de matériaux divers et variés, sur les anciennes rues pavées. Les bâtiments éventrés, le clocher détruit, le sol inégal sur le point de s’effondrer, le tout dans une ambiance sombre quasi post-apocalyptique. Tout n’est plus qu’un amoncellement de souvenirs brisés progressivement noyé sous le flux de dessinateurs qui arrivent, toujours plus nombreux, pour redonner à la Ville cette vie que la Tempête lui a dérobée.

    [Libre] Soupirs sile...
  • Boulangerie détruite

    À vrai dire, le fondement de cet endroit n’a pas réellement changé. Tout aura toujours envie de vous tuer, sans doute avec plus de difficulté. En effet, l’ancienne boulangerie étant en ruines, il lui sera plus difficile de vous attirer, n’est-ce pas ? Prenez garde, si toutefois vous y mettez les pieds par envie ou par simple hasard. Même si l’usine ne fonctionne plus aussi bien qu’avant, il se peut qu’une pièce se détache d’un ancien mur dans le but de vous décapiter.

    [L'usine] Une odeur ...
    avatar
  • Le phare

    Alors que les dessinateurs avançaient, le ciel s’assombrit de plus en plus, révélant des images sanglantes et morbides aux teintes parfois anthracite, parfois cramoisies. Un maelström de visions craquelées, fissurées par de longues lignes noires et menaçantes, lesquelles se rejoignaient toutes en un point d’intersection. Ce point culminait au dessus d’un seul bâtiment, perdu dans l’immensité de la plaine, comme une anomalie dans ce monde déjà anormal : un phare....

    [Sommet - Sujet comm...
    avatar
  • L'hôtel d'amour

    Une apparence particulièrement voyante. Des néons dans tous les sens. Des pancartes recouvertes de cœurs qui se marchent dessus pour couvrir les trous dont est recouvert le bâtiment. Une porte courbée qui vous invite cordialement à entrer et à vous lover dans toutes ces chambres incroyablement confortables.. Si l'on oublie le crâne qui était caché sous l'oreiller ou le plafond qui dégouline d'une substance verte corrosive, l'hôtel propose une atmosphère absolument romantique qui saura séduire tous les couples en recherche d'aventure. Et pourtant, quand on décolle les affiches, on voit les murs qui soutiennent l'édifice, les feuilles qui n'ont rien à voir avec des prospectus ou encore les portes qui mènent à des salles truffées d'objets bien plus immondes que la moyenne.. L'Esquisse semble vous laisser le choix de périr ou de dormir, mais peut-être que vous ne l'avez pas, à en entendre les pas qui semblent sans arrêt arriver en votre direction sans jamais vous atteindre...

 

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun
Modérateurs

Aucun

Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum