-17%
Le deal à ne pas rater :
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur externe portable
79.62 € 95.99 €
Voir le deal

Tête-à-tête romantique sur la plage ♥ juste pour Al.

Anonymous
Invité
Invité
le Mer 6 Aoû - 23:34
Tout joyeux et sifflotant, Play porta son paquet remuant jusqu’à THE lieu. Le lieu du Destin. Une superbe plage légèrement sombre, illuminée par quelques torches tribales du plus bel effet. Les flots plongés dans l’obscurité donnaient une de ces ambiances… et le sable était encore chaud de la journée. Un délice. Avec la plus grande délicatesse, Play laissa tomber sa victime (préférée) dans le sable. Il se pencha vers lui, tout sourire.

« Tellement fou-gueux ♥ »

Avant de reculer un peu, juste au cas où, et de rajouter :

« Superbe coup, la pièce montée, au fait. Je suis si fieeeer. »
Anonymous
Invité
Invité
le Mer 6 Aoû - 23:50
Ce type est arrivé dans son angle mort.. ou plutôt ce sale gosse, qu'a-t-il fait aux mathématiques pour que l'âge corporel de cette personne reçoive une addition de 20 années et pas lui ? Toujours est-il qu'il n'a que l'option de se laisser transporter comme un vulgaire sac de patates en braillent quelques « Roxiiiiie » ou « Repose-moi ! » totalement inutiles à la résolution du problème. Al n'a toujours pas trouvé la solution unique à l'équation Play. Sauf l'éviter, sauf que le démon finit toujours par arriver... et emporter sa victime dans cette fameuse plage des mauvais souvenirs.

Complimenté pour avoir foutu le bordel à la fête, super. Et c'est vrai, d'habitude c'est plutôt le matheux qui hurle de dépit quand son ennemi juré vient jouer les trouble-fête.
« Le corps serait-il le seul à grandir ? » dit-il en entamant son paquet de Monster Munch, dans une tentative désespérée de snobber son interlocuteur.
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 0:49
Oh, charmant, délicieux, petit Al.

« Le corps a effectivement très bien… grandi. En de bien nombreux endroits. Merci de t’en inquiéter. Mais. »

Il se pencha vers le rouquin qui mangeait nerveusement ses biscuits apéritifs et lui essuya une miette du bout de son pouce.

« Le reste aussi. »

Il se recula de nouveau, pour lui laisser juste un tout petit peu d’espace. Ou l’illusion.

« Des-années-de-pratique, déclara-t-il tout sourire, en détachant scandaleusement longuement chaque mot et syllabe. »

Et encore une fois, Play était sur lui, les yeux brillants, le dominant de sa nouvelle taille. Chaque centimètre de plus agrandissait l’ombre qui planait sur l’adorable mathématicien.

« Envie de tester ? »
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 11:31
(pardon je savais pas trop quoi répondre D8)


Ô moi du passé, si tu m'entends, noie cet énergumène dans un lac avant qu'il ne soit trop tard. Cette fois, Roxie n'est même pas là pour le tirer d'affaire ; depuis qu'elle est malheureusement devenue humaine, elle ne brille plus par ses connaissances mathématiques mais plutôt par ses aptitudes athlétiques. Une splendide nageuse, notamment.

Mais son problème et toujours là.
« Non merci, je préfère utiliser mon temps à bon escient. Vise plutôt des gens de ton âge.. »

Al pourrait tenter de fuir, mais c'est à se demander ce qu'il a fait pendant vingt ans - il s'essouffle presque aussi rapidement. La seule chose qu'il retient par rapport à la première fois, c'est qu'attendre de voir son adversaire las est peine perdue. Il soupire et tente vainement quelque chose.

« Ayons pour une fois une discussion dénuée de propos douteux. Et intelligente. Connais-tu au moins la superficie de la plaine à vagues ? »

Dans l'Esquisse, impossible de se plaindre au prof. Et Al sait bien que ses espérances de transformer Play en être humain normal (selon sa perception) ne doivent dépasser les 0%. Ce gosse... type.. est irrécupérable.
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 19:27
« Oh voyons, l’âge n’est plus une si grande différence. Surtout que physiquement, nous sommes tellement proooooches. »

Jeu de sourcils, clin d’œil et petit bisou soufflé du bout des lèvres. La cible ne semblait pas très réceptive cependant et restait assise à manger ses foutus biscuits. Plus intéressants que lui ? C’est qu’il allait se vexer, à force. Play fit la moue.

« Je ne suis pas quelqu’un de douteux, voyons, mon cher. »

Il s’assit souplement à ses côtés, quitte à ne pas bouger, autant  le faire confortablement. Et il était plus proche comme ça, hehe.

« Et il semble que je ne sois pas le seul à rester bloquer dans le passé… encore sur cette histoire ? Tu ne voudrais pas plutôt te livrer à des activités plus… physiquement intéressantes ? »

Si tu vois ce que je veux dire, soufflait son regard brillant.
Play resta immobile quelques secondes puis éclata de rire. C’était presque trop facile, avec Al. Il lui tapota soudainement le dos, manquant de l’étaler dans le sable et lui piqua sournoisement quelques biscuits.

« Toujours pas envie de me faire un bisou de retrouvailles ? Moi qui pensais que le cadre t’inspirerait… »
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 21:13
Puisant la force de combattre dans ses apéritifs, Al ignore superbement la réplique suivante de Play, puis celle d'après. Puis... Non, ce type n'est pas douteux, il est pire ; mieux vaut ne pas savoir à quelles activités physiques il fait allusion.

« Tant que tu ne fais que parler. » dit Al en haussant les épaules tandis que l'autre se rapproche. Ne pas lui tendre de perche. Sur. Tout. Pas.

Bisou de retrouvaille ? Berk. Play s'est déjà approché de trop près et son intégrité physique ne tient qu'à une différence de taille, de force et.. de plein de choses sans doute. Al s'écarte d'au moins 1m80 de son interlocuteur. Avec les chips qu'il continue de dévorer lentement.

« Ce que cet endroit m'inspire, c'est un immense dégoût. Pas assez de formes géométriques. Ni de formes tout court, sans vouloir te décevoir. »

Mais qu'est-ce qui lui prend ? En 20 ans, il a dû perdre son pragmatisme et acquérir un certain sens du masochisme par la même. Il a juste envie de savoir quelle réponse Play va trouver.
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 21:48
« Oh dear, on peut faire tellement de choses en parlant. »

Play soupira presque langoureusement, et attrapa quelques biscuits apéritifs de plus. Son forfait entre les dents, il sourit.

« Mais je peux faire autre chose si tu le demandes si… ardemment. »

Oh, voilà que les deux apéritifs s’éloignent. Quel dommage. Il n’en avait goûté qu’un, pour l’instant. Et… comment ? Une critique sur sa plastique ?

« Oh. »

Plus vif qu’un serpent, Play se rapprocha de la cible. Et envoyant le paquet maudit au loin, la plaqua dans le sable, s’étalant de toute sa taille et son poids sur le malheureux rouquin. Joueur, il noua ses doigts à ceux d’Al, presque câlin. Mais sans relâcher la pression un seul instant.

« …donc, si j’avais une paire de seins, tu te serais déjà livré avec moi à des activités que la morale réprouve ? Tsss tsss. »

Play se pencha, les lèvres entrouvertes, à deux doigts de rajouter quelque chose. Quand un sifflement se fit entendre. Pas de sa part. Un serpent albinos s’extirpa de son costume et darda sa langue fourchue vers Al.

« Je croyais que tu dormais… Pardon, Bianca. Voici Al. Al, Bianca. »
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 22:19
Non, les apéros ! Al tente un mouvement subtil pour les récupérer, mais c'est déjà trop tard. Play l'a coincé. Cette fois, il pousse comme il peut cet être des plus horripilants ; fuir est peut-être inutile, mais là il a peur pour son intégrité physique.

« Non, il te faudrait des lunettes, des cheveux blonds, trente centimètres de moins, un caractère inverse et des yeux marrons. »

Et. merde. pourquoi est-ce qu'il répond, hein ?! Et puis voilà qu'une chose sort du vêtement de son bourreau.. un. splendide. serpent. Bianca, quel nom charmant. C'est désormais une question de survie : le rouquin doit se barrer. Now. À 39 ans, Al est juste un peu moins frileux, mais un serpent juste devant le visage il ne peut vraiment pas.

« Laisse-moi partir... Je ne voudrais pas froisser ta copine, et franchement j'ai autre chose à faire. »

Il tend désespérément la main vers le paquet de Monster Munch. Pitié, quelqu'un, sauvez-moi, pense-t-il. Je voudrais vieillir avant ma mort.
Anonymous
Invité
Invité
le Jeu 7 Aoû - 23:01
J'étais sortis un peu plus tôt de la cérémonie pour me diriger vers mon but ultime en courant, toujours mi-blanc mi-noir. Sur la plage se trouvaient deux hommes se battant et s'enlaçant, faisant des choses peu nettes... Il me semblait en avoir vu un plus tôt, celui qui avait renversé ma somptueuse chérie peut-être? Il devait être recouvert de sa crème si onctueuse, mais je n'avais guère le temps pour cela, un autre objet m'attirais bien plus...

J'arrêtais de courir, marchant les bras ballants en direction du couple, sans pour autant trop les approcher. Je passais juste à côté d'eux avec un grand sourire et mes yeux cernés rivés sur le pauvre Al dont le regard semblait refléter son envie de souffrir. J'enlevais mon chapeau puis le remis en guise salutations, avançant tranquillement...

Et...

Sans prévenir, je me baissais dans un mouvement aussi rapide que l'éclair pour ramasser le paquet de Monster Munch et reprendre ma course en tenant mon haut-de-forme de l'aile. Victorieux, j'affichais un grand sourire tout en continuant de me diriger vers mon objectif de base, content d'avoir accompli une telle quête secondaire à la récompense si croustillante. Une récompense aux retombées certainement amère pour certains!

Spoiler:
Et dire que vous avez accepté que j'intervienne... je vous aime~
Anonymous
Invité
Invité
le Lun 11 Aoû - 8:45
Lorsque les mains d’Al se posent sur son torse pour tenter de le repousser, Play ferme les yeux et tente très fort de se retenir pour ne pas dire quelque chose de particulièrement tendancieux. Il ne faut pas croire, mais il a des limites. Vraiment. Il n’est pas si… bon, d’accord, probablement. Mais il veut encore jouer et il sait que sa chère proie peut être légèrement fragile et susceptible. Rien qu’à voir son regard sur Bianca. Qui est pourtant une tout à fait charmante demoiselle au venin même pas mortel.

▬ Oh, un vieux fantasme hein ? Un amour secret d’étudiant peut-être ? Refoulé, jamais réalisé. Avec la peur d’être rejeté par un autre homme. Pauvre petite chose.

Pour le consoler, il s’apprête à lui caresser la tête, lorsqu’un énergumène fait un passage éclair sur la plage, pour au final repartir avec les biscuits apéritifs. Play reste interdit un instant, puis roule sur le côté, libérant Al, avant d’éclater de rire. Et de grattouiller gentiment le menton de Bianca.

▬ Tu veux un câlin de consolation, sweetie ?

Il sourit à Al puis ne tient plus.

▬ Tes mains palpant mon torse était un moment particulièrement intéressant.
Anonymous
Invité
Invité
le Mar 12 Aoû - 1:12
Le seul espoir vient de s'envoler. Un type qui passait par là vole le paquet d'apéritifs et fuit sans porter secours à la personne en danger qui se trouve à côté de lui. Al le retient et pleure mentalement, si fort qu'il en oublie la réplique de Play et le fait que celui-ci lui fout la paix.

Temporairement, puisqu'il parle à son serpent et lance une remarque douteuse. En 20 ans, Al n'est plus un jeune adulte tout juste sorti de l'adolescence..
« Et je parie que ce n'est pas par rapport à la force de frottement. »
... mais il ne peut toujours pas s'empêcher de parler maths.

Profitant de l'éloignement physique entre eux, Al se relève, regarde dans la direction où est partie le voleur d'apéritifs..
Et court, ou du moins essaie de courir, porté par une force insoupçonnée. Pour les Monster Munch !!

à toi de voir si tu lui cours après ou le retient, il est pas non plus devenu athlète en 20 ans xD
Anonymous
Invité
Invité
le Ven 15 Aoû - 7:05
Play pince ses lèvres. Puis se met à glousser. Pas des gloussements aigus et courts de jeunes demoiselles, mais longs et profonds. Roulants dans sa cage thoracique, le faisant légèrement trembler. Comme un fauve qui s’amuserait avec sa proie. Ce qui n’était pas loin.

▬ Oh, Al. J’ai toujours trouvé les Mathématiques particulièrement séduisantes. Dans ta bouche. Ou tout ce qui sort de ta bouche, d’ailleurs. Bouche elle-même comprise. Tu es un tout fascinant.

Et bien trop distrayant pour te laisser filer.

Play se relève à moitié, et presque agenouillé, fauche net le fuyard avec sa jambe avant qu’il ne puisse faire plus d’un pas (merci l’allonge). Ce qui, malgré la classe indéniable de l’action, les fait chuter tous les deux, dans un joli sac de nœuds. Pas réellement prévu.

▬ Oh non, enlève ta main de cet endroit Al, ce n’est pas… sain.

Ce qui n’empêche absolument pas Play de garder le, hm, Nord, comme on dit.
Anonymous
Invité
Invité
le Ven 15 Aoû - 14:52
Pour les M... Court mais intense, comme on dit. Il n'aura pas eu le temps de faire quelques pas sur le sable fin que Play.. Saleté de gamin. Et en plus il le fait tomber, encore. Cette fois, au diable la bienséance et la politesse. Au diable les tentatives de le ramener dans le droit chemin, puisque c'est le diable en personne.

Il fait ce qu'il aurait dû faire depuis le début. Et son poing virevolte jusqu'au visage de l'homme aux cheveux blancs.
« Ici ça va mieux ? » demande-t-il, presque sûr qu'il a au moins réussi à l'égratigner. C'est plus facile dans les jeux vidéos, en fait, parce qu'ici l'ennemi n'a pas virevolté à trois kilomètres sous l'effet de son mode rage. Il se rend compte que c'était plutôt ridicule de sa part d'avoir imaginé que cela puisse faire un quelconque effet dans le genre, mais purée...

Ce qu'il en crevait depuis tout ce temps.

Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 21:11
La main sur le visage, Play contemple Al. Ses yeux brillent. Il éloigne sa main. Le rouquin ne l’a pas raté. Son nez saigne et sa lèvre supérieure est fendue. Le sang dégouline. Play remue son nez. Il n’est pas cassé.

▬ Eh bien, eh bien… il t’en aura fallu du temps.

D’une démarche bien trop lente et fluide pour être honnête, surtout quand on vient de se recevoir un pain dans la tronche, l’ancien gamin s’approche. Il fait un grand sourire, découvre ses dents un peu rouges. Tête penchée, il fixe son adorable petit rouquin.

▬ Oh Al, quand cesseras-tu donc de te rendre encore plus intéressant…

Les yeux de Play brillent d’une autre lueur. Sombre. Crépitante.
Folle.

Son sourire s’agrandit encore et il pose sa main sur la joue de son interlocuteur, la caresse lentement. Avant de porter ses propres doigts au sang qui coule. Et de revenir à la joue, de tracer un cœur sanglant avec l’air d’un enfant devant un nouveau jouet brillant, une pâtisserie délicieuse.

▬ Mais on va en rester là pour le moment.

Il mime un baiser du bout des doigts.

▬ Mais ce n’est qu’un au revoir… à bientôt, sweetie.


Spoiler:
Et on conclue donc là, Play quitte la plage avec son serpent pour d'autres aventures glauques /krev
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum