[Event 1] Visite guidée du Clocher [Dorante & Clindor / MJ]

Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mar 25 Juil - 19:41
Après avoir vu les spectacles de ses collègues, Dorante s’éloigne un peu des spectateurs. Il fouille dans son sac et en sort un bloc-notes et un stylo. Il se lève et marche en direction du Clocher. Beaucoup de personnes s’approchent de cette bâtisse, que ce soit pour la visiter ou simplement pour l’admirer. Dorante ralentit de plus en plus, jusqu’à s’arrêter à un point un peu éloigné du Clocher. Il regarde le gigantesque édifice sans oser faire le moindre pas.

Clindor : Tu vas bien ?

Dorante, après quelques secondes : Je me sens nerveux, Clindor…

Clindor : Mais c’est juste une visite.

Dorante : Je sais, mais tu as vu ce qui se passe, dans Mangeur de Montres ?

Clindor : Tu es inquiet de ce que tu y as vu ?

Dorante : Oui. J’ai envisagé les conséquences négatives que ce Clocher pourrait apporter, mais pas celles-là…

Clindor : Tu sais que c’est de la fiction. On ne sait pas si les choses vont se passer comme ça.

Dorante : Tu as raison. (Il se tait un peu puis commence à sourire) Et puis, je suis venu pour… tenter de laisser une chance au Clocher.

Clindor, d’un ton plus sec : Plus ça va, plus je pense que tu as une autre idée. On peut en parler, quand on rentrera ?

Dorante, d’un air gêné : D’accord…

Et il avance davantage vers le Clocher.


Dernière édition par Encre Noire le Lun 1 Jan - 15:08, édité 2 fois



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Ven 4 Aoû - 21:06
Lorsque Dorante s’approcha du Clocher, il put constater que celui-ci était entouré par plusieurs petits stands, dont une pancarte énonçait l’activité de sorte qu’il soit facile de s’y repérer. Tout à gauche, il y avait donc le comptoir pour les visites guidées, qui elles-mêmes semblaient réparties entre plusieurs guichets, selon que l’on voulait une visite privée avec un guide dédié ou patienter pour la prochaine visite de groupe (la seconde option étant évidemment moins chère). À côté, on trouvait un stand d’information plus général, avec quelques flyers et bénévoles qui informaient les passants. Non loin, les visiteurs pouvaient se délecter d’un en cas avant ou après leur visite, grâce au traiteur officiel de la fête, le Bar [espace]. Enfin, au centre, il était possible d’aller et venir par la grande entrée du Clocher.

Le tout semblait se tenir dans une ambiance globalement festive, malgré quelques regards en coin que se jetaient les représentants de différents groupe, ou négociations sur le prix des visites — pour les quelques uns qui tentaient seulement de négocier avec le Syndicat des marchands.

Quand il approcha du comptoir des visites, Dorante croisa également le regard d’un homme d’âge mur, dont la peau était verte et les poils — cheveux comme barbe — d’une texture similaire à celle d’un brocoli. Assis juste à côté de l’encart avec un sandwich à la main, il ne prit même pas le temps de finir sa bouchée avant d’aborder l’Arthyste.

« Vous v’lez une visite ? » crut-on entendre entre les bruits du pain qui croustillait sous ses dents et les « Hmmm » satisfaits qui l’accompagnaient.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mar 8 Aoû - 0:46

DORANTE
Oui, monsieur.
(Il réfléchit quelques secondes.) Une visite en groupe, s’il vous plaît.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mar 22 Aoû - 20:15
« Bon beh j’v’fais patienter deux m’nutes » article vaguement l’homme-brocoli, en se grattant l’oreille en même temps. « Quand on s’ra quat’-cinq j’lanc’rai. »

Sur ces mots, il retire son doigt, désormais recouvert de mayonnaise, de son orifice auditif, et ouvre son sandwich pour y étaler goulument la sauce. Pendant qu’il reprend tranquillement sa dégustation, Dorante est rejoint par une jeune femme à la peau sombre et au regard absent, un vieillard couronné d’un chapeau de papier qui complète à merveille son épée en bois et son t-shirt vaguement découpé pour ressembler à un tabard magendarme, puis un fauteuil fort luxueux en dépit de ses motifs criards et de ses roulettes lumineuses.

« Trois c’est d’jà pas mal », conclut le guide, avant de se prendre un coup de pied et un « Quatre, connard ! » aigu prononcé par le fauteuil. « Oué ben quat’, c’est parf’. »

« En avant pour l’aventure ! » s’enthousiasme le vieux, qui trépigne sur place, avant de faire une tape dans le dos de Dorante et de la femme silencieuse. « Ça va monter là-dedans, vous avez les pattes solides ? »




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 24 Aoû - 17:09

LE VIEUX, trépignant sur place avec enthousiasme
En avant pour l’aventure ! (Il tape sur le cartable de Dorante et le dos de la femme silencieuse.)

CLINDOR
Aïe !


LE VIEUX, toujours enthousiaste
Ça va monter là-dedans, vous avez les pattes solides ?

DORANTE, souriant
Oui, et de l’énergie à revendre !

LE FAUTEUIL
J’ai entendu un « Aïe ». D’une voix différente, j’jurerais qu’elle vient de ce sac.
(Il pointe d’une roulette le sac de Dorante.)

LE VIEUX, à Dorante
Vous avez un passager clandestin ?

LE FAUTEUIL
P’t’être que ce sac parle.


LE VIEUX, en prenant une posture militaire ridicule
On ne doit pas emmener avec soi un passager clandestin. En tant que Magendarme, je vous ordonne de dire si vous avez un compagnon.

DORANTE, d’un air assuré
Il y a méprise. Il se trouve que je suis ventriloque.

CLINDOR, dans un murmure
Sérieux ?...

DORANTE
Je ne fais pas de spectacle aujourd’hui, donc je n’ai pas mes marionnettes sur moi. Mais durant mon temps libre, je m’amuse à faire parler des objets, comme mon sac.


LE VIEUX, de nouveau enthousiaste
C’est impressionnant, monsieur !

LE FAUTEUIL
J’aurais juré que c’était réel…


LAPIN BLANC géant, vêtu d’un tailleur et tenant une montre à gousset. Il court vers le groupe de visiteurs
Attendez-moi !!!

DORANTE, dans un murmure
Usagi ?...

USAGI, freine dès qu’il s’est bien approché du groupe
Je hais la foule ! Elle étouffe les gens, elle se fiche de s’ils sont pressés ou non !

LE VIEUX, après avoir fait une tape sur le dos d’Usagi
Vous en faites pas, on va faire une belle visite !

USAGI, à Dorante
Dorante ? Quelle coïncidence, j’ignorais que tu visitais le Clocher !

DORANTE , souriant à Usagi
Je ne m’attendais pas non plus à te voir parmi nous, Usagi.

USAGI
Au fait, Clindor est là ?


DORANTE
Non, je l’ai laissé dans ma loge.


LE VIEUX, brandissant son épée en bois
Fini de parler de marionnettes ! En avant pour la visite !!!

USAGI, surpris
Quelles marionnettes ?

Dorante, murmurant à Usagi
Je t’expliquerai.


Note de la joueuse:



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 26 Aoû - 18:04
Profitant des conversations au sein du petit groupe, le guide finit de se nettoyer les oreilles, baille un instant, puis fouille sur son stand pour y trouver ce qui semble être son support de visite. Quand il semble enfin l’avoir trouvé, il claque des mains pour attirer l’attention des visiteurs.

« Vous êtes prêts ? demande-t-il en bâillant. Quand ça commencera, faudra m’écouter hein, je répéterai pas tout... »

Toujours aussi enthousiaste, le vieux fait un genre de garde-à-vue. À côté de lui, le fauteuil semble s’être tu, quoi qu’il soit difficile de savoir s’il écoute ou non. Il en va de même pour la femme silencieuse qui vous accompagne ; sans prêter attention au groupe, elle a sorti de quoi écrire, et semble-t-il commencé à inscrire quelques notes, entre deux regards vers le Clocher qu’elle fixe bien plus intensément que ses camarades de visite.

« La sociabilité c’est pas trop ça pour tout le monde… » commente le magendarme (ou du moins celui qui s’est déguisé comme tel).

Une fois qu’il a l’impression d’avoir récupéré l’attention de tout le monde, ou s’est résolu à ne pas l’avoir, l’homme-broccoli glisse son sandwich pas tout à fait fini dans son sac-banane, puis commence à quitter son stand.

La visite peut enfin commencer.

« Alors…. hm.. avant d’entrer, en général on fait un peu le tour, comme ça je vous présente un peu l’extérieur, et on termine par les escaliers pour ceux qui peuvent les monter… »

Se sentant visé, le fauteuil commence à sautiller sur place, visiblement pour tenter de prouver qu’il peut monter.

« Donc comme vous le savez, le Clocher est une grande construction commune… (il penche la tête vers ses notes) …un effort de coopération inédit qui a réuni des dizaines de participants sur plusieurs semaines et uni comme jamais les citoyens de la Ville… Enfin vous avez vu les affiches quoi… »

Il désigne du doigt le mur du Clocher le plus proche de lui, presque entièrement recouvert de bleu et d’affiches proposant des emplois chez les Hussards, ou évoquant le grand bal qui doit se tenir en fin de quinte.

« Une des spécificités du Clocher est que même si c’est le Syndicat qui a chapeauté le cœur, la réalisation de chaque mur de la tour a été confiée à un groupe de travail particulier, qui est aussi responsable de sa maintenance et de l’espace publicitaire… Ce mur-là est celui des Hussards Azur, dirigé vers le Marché. »

Au pied du mur, vous pouvez également voir un petit stand, tenu par quelques personnes habillées en bleu qui proposent quelques bonbons, gâteaux et goodies à l’effigie de leur entreprise. Leur présence semble en réalité autant servir à appâter le chaland qu’à masquer les quelques travaux de rénovation in extremis qui se tiennent juste derrière, pour réparer ce qui semble être un trou dans le mur.

« Des questions ? »


HRP:




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mar 5 Sep - 15:19
Le vieux, à l’homme brocoli : Vous auriez pu montrer notre mur, l’ami ! Vous savez, celui des Magendarmes !
Usagi, au vieux : Je suis sûr qu’il le montrera en temps voulu.
Après avoir pris des notes sur son carnet, Dorante fixe un instant le petit stand. Il marche à droite et commence à avancer, mais un Hussard prend un bac de sucreries, sort du stand et se met devant lui.
Premier Hussard : Monsieur, je parie que vous avez faim !
Dorante : Pas vraiment.
Premier Hussard : Vous en êtes sûr ?
Dorante : Oui, j’ai déjà mangé.
Il fait des pas à droite, mais son interlocuteur se met encore en face de lui. Derrière le stand, son collègue les regarde.
Premier Hussard : Ça n’empêche pas une petite gourmandise ! Avec une sucrerie, on savoure un bon moment pour soi !
Dorante : Peut-être, mais…
Premier Hussard, montrant les sucreries qu’il tient : Regardez ce que j’ai là ! Des bonbons, des biscuits, des gâteaux de toutes sortes ! Il y en a pour tous les goûts, de quoi stimuler vos papilles !
Dorante : Merci pour votre proposition, mais je n’en veux pas.
Dorante fait des pas à gauche, mais cet Hussard persiste à lui faire face. Ayant pris dans le stand des goodies, son collègue se met tout à gauche de l’interlocuteur de Dorante. Pendant ce temps, le fauteuil va à gauche du stand.
Deuxième Hussard : Peut-être qu’un souvenir vous intéresserait ? (Il montre à Dorante une petite figurine bleue représentant le Clocher.) Cette figurine, par exemple ! Une représentation fidèle du Clocher, portant de tous côtés la couleur azur !
Clindor : Mais fermez vos…
Fauteuil : Les gars, y a un trou dans le mur !
Alors que les deux Hussards prennent un air penaud, Dorante, Usagi et le vieil homme s’approchent davantage de ce mur. En effet, un trou s’était formé dans le mur, des gens travaillent pour le restaurer. Le vieux inspecte ce trou.
Usagi : Ah oui, tiens. Je ne l’avais pas remarqué.
Fauteuil : Pas étonnant ! C’est sous nos nez, mais ils veulent pas qu’on sache !
Deuxième Hussard : Ne vous inquiétez pas. Il n’y a aucun danger, et comme vous le voyez, nous couvrons le trou.
Usagi : Si c’est vrai, pourquoi vous le cachiez ?
Premier Hussard : Parce que ça fait mauvaise presse. Mais vraiment, vous ne risquez rien.
Le vieux, après son « inspection » : Je confirme, y a pas moyen qu’on le traverse. Y a même pas de risque qu’un saboteur passe dedans, à moins d’être un chat. Ce trou ferait une bonne chatière.
Après avoir discrètement pris quelques notes, Dorante se tourne vers les deux Hussards.
Dorante, aux deux Hussards : Savez-vous comment ce trou s’est formé ?

Notes:



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Ven 8 Sep - 0:00
« Ouais bah… une chose à la fois… » répond avec flegme l’homme-broccoli aux plaintes du vieillard, l’air d’en avoir vu d’autres. Tandis que Dorante, le fauteuil et Usagi sont distraits par le petit cinéma des hussards, le guide profite de cette petite pause dans la visite pour reprendre son sandwich. C’est à peine s’il jette un oeil à sa voisine, qui a commencé à faire quelque croquis du mur.

« Vous ch’avez, y’a des brochures. »

La jeune femme le fusille du regard, un air vaguement dégoûté, mais lui répond :  

« Les prospectus sont des vues figées, des instantanés dont on a choisi l’angle pour qu’ils reflètent une vision du monde. Je capture une réalité qui leur échappe.
Ah, ouais… Euh… J’vois… »

Puis ils reviennent chacun à leurs moutons, pas si pressés que ça de voir les autres revenir. Non loin d’eux, les hussards répondent aux interrogations de Dorante :

« Eh bien.. Pensez à qui cela arrange.
On ne va pas citer de nom, mais il y a quelques personnes qui aiment beaucoup le vert dans le coin… »

Un peu à côté de la plaque, l’aspirant magendarme sursaute :
« Le guide !
Ou les Vert-veines… » essaie de corriger le fauteuil.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 10 Sep - 15:30
Le vieux, en regardant suspicieusement l’homme-brocoli : C’est un Vert-Veine…
Premier Hussard : Quoi ? Mais non…
Le fauteuil, au vieux : Les Vert-Veines ont fait le trou, le guide a rien à voir.
Le vieux, énervé : N’empêche, ils ont leur mur à eux ! Ils pourraient s’en contenter ! On aurait aussi aimé avoir plus de murs, mais on troue pas ceux des autres !
Dorante : Pourrait-on voir votre mur ?
Le vieux, de nouveau enjoué : Bien sûr !
Usagi, murmurant à Dorante et au fauteuil d’un air inquiet : J’espère qu’ils n’y ont rien fait.
Dorante, d’un murmure : Moi aussi.
Le fauteuil, d’un murmure amusé : Moi je suis curieux de voir sa réaction.
Le vieux, à Dorante : Je vous apprécie, mon gars ! Un marionnettiste qui aime les Magendarmes, ça fait plaisir ! (Il va vers le mur des Magendarmes, suivi de ses trois compagnons de visite, dont Dorante qui prend un air gêné.)
Usagi, murmurant à Dorante d’un ton sec : Faudrait qu’ils arrêtent de confondre les arts. (Dorante prend un air moins inquiet.)



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Lun 11 Sep - 20:37
Quand il constate qu’il ne peut pas faire sa visite sans que la moitié du groupe ne s’en aille à la première distraction qui vient, le guide hausse les épaules et continue son sandwich.

« Vous m’dites si je dérange hein… Oh et puis bon, ils ont payé de toute façon... »

Puisque c’est la seule à être restée, il jette un regard en coin à la dessinatrice, l’air de voir si elle n’a pas aussi l’intention de les rejoindre, des fois qu’il puisse finir sa journée en avance. Lorsqu’elle le réceptionne, elle se met à taper du pied sur le sol, puis à foudroyer des yeux le guide, des fois que le message ne soit pas assez clair.

« Ouais bien sûr on va continuer… »

Après avoir avalé une ultime bouchée de son sandwich, il le range et salue de loin les deux hussards à leur stand, qu’il va de toute façon retourner voir dans moins d’un tour, puis rejoint le reste du petit groupe, qui s’est avancé vers la façade magendarme adjacente à celle des hussards (la vert-veine se trouvant de l’autre côté).

Sitôt arrivés, les quatre Dessinateurs ont été alpagués par une authentique milicienne des Magendarmes à l’apparat princier et au luisant katana qui pend à la ceinture, se tenant devant un imposant et vif mur magenta.
« C’est un grand plaisir de vous rencontrer, on m’appelle Dame Vermillon et en tant que membre de l'Ordre, je suis très humblement à votre service. »

Autour d’elle, ses deux accompagnateurs bien plus discrets et ordinaires hochent la tête, tout en tendant des flyers pour les parades magendarmes à qui veut bien s’en saisir. Le vieux les ignore, pour s’agenouiller respectueusement devant la Dame, invitant ses alliés à en faire de même quoi que celle-ci les intime de ne pas en faire autant.

« Bon bah là, c’est les rouges, commente le guide en arrière-plan. Leur mur pointe vers leur quartier général, qui se trouve… ben, de ce côté. Puis si vous aimez l’art, euh… Il y a une grande peinture de borsalinotte à même le mur, et un rappel des valeurs des Magendarmes…
— Il est inutile de me répéter ce que mes yeux ont déjà lu. Racontez-moi plutôt qui est cette femme.
 Vous en pincez pour elle ? (Nouveau regard glaçant)  …. Nan, euh, ben, c’est Vermillon quoi… Elle a reçu plein de décorations de Lissandre, elle est à fond dans son trip de chevaliers et elle est vachement sexy... puis elle est populaire. »

Lassée par une réponse qui ne lui dit toujours rien de ce qu’elle veut apprendre, la jeune femme s’avance vers le reste du groupe, pour mieux en écouter les conversations.

Le guide, lui, attend impatiemment de savoir s’il peut finir son tour en avance.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Sam 30 Sep - 23:48
Le vieux : J’espère qu’ils n’ont… (Il prend quelques secondes un air stupéfait, puis il montre avec excitation une Magendarme accompagnée de deux collègues.) C’est elle, Vermillon !
Usagi : Vermillon, comme la couleur…
Le fauteuil : Qui porte un nom de couleur, sérieux ?!
Le vieux, offusqué : Hé ! Un peu de respect pour elle !
Dorante, au vieux : Vous semblez l’admirer. Est-elle un membre important de l’Ordre ?
Le vieux, de nouveau souriant : Bien sûr qu’elle l’est ! Regardez sa grâce, son assurance, son allure ! Vermillon a beaucoup rendu service à notre Ordre, il faut la respecter !
Le vieux vient vers Vermillon, en faisant quelques signes à ses compagnons pour en faire de même. Quand ils arrivent devant la compagnie, la dame sourit.
Vermillon : C’est un grand plaisir de vous rencontrer, on m’appelle Dame Vermillon et en tant que membre de l'Ordre, je suis très humblement à votre service.
Ses deux compagnons hochent discrètement la tête. Ils tendent aussi des flyers pour les parades magendarmes à qui le veulent. Dorante et Usagi tendent la main pour en avoir un, et ils le prennent. Pendant ce temps-là, le vieux s’agenouille respectueusement devant Vermillon, tout en invitant ses compagnons à faire de même.
Vermillon, un peu gênée : Vous n’avez pas à en faire autant…
Dorante et Usagi s’inclinent respectueusement.
Usagi : C’est un honneur de vous rencontrer, madame.
Vermillon, souriante : Je vous en remercie.
Le fauteuil, face au mur : Y a pas de trou !
Le vieux, en soupirant : Quel soulagement !
Vermillon : Oh, vous avez vu le trou des Hussards ? Ne vous en faites pas, on protège notre mur des saboteurs, qu’ils soient verts ou non !
Dorante, le regard porté vers le mur : Quelle magnifique peinture !
Usagi : Oui ! Le peintre a bien représenté votre symbole !
Vermillon : Je vous en remercie !
Dorante : Je vais aller prendre des notes.
Puis il s’écarte et prends ses notes sur son carnet. Puis il tapote son crayon sur son carnet, avant de retourner vers Vermillon.
Dorante : Je me demandais, seraient-ce les Magendarmes qui gardent le Clocher ?
Usagi, à Dorante : Dorante, tu peux poser la question au guide, tu sais ?
Dorante, surpris : Au guide ?

Notes:


Dernière édition par Encre Noire le Dim 7 Avr - 14:50, édité 1 fois



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 14 Oct - 14:50
« Protéger la Ville est évidemment l’un de nos devoirs, répond fièrement Vermillon à la question qui lui est adressée. Chaque groupe est responsable de la bonne tenue de son mur et des dégradations qui lui sont faites, mais pour ce qui est de l’intérieur, nous collaborons étroitement avec le Syndicat pour nous assurer que l’aiguille continue toujours de tourner. »
« En d’autres termes, le Clocher est sous bonne garde ! » renchérit l’un des sbires, tandis que l’autre tend de nouveaux flyers qui parlent de l’Ordre et de son code d’honneur basé sur l’impartialité, l’honnêteté et le refus de la violence.

En face d’eux, le vieux hoche la tête comme s’il était lui-même chargé de faire la publicité des magendarmes. Le fauteuil, quant lui, fait preuve d’un peu plus de curiosité.
« Mais vous avez pas peur que les Verts cassent leur mur exprès pour faire s’effondrer le Clocher, un jour ? »

Peu gênée par la question, la dame s’empresse d’y fournir une réponse avec une assurance qui pourrait suggérer qu’elle la ressort à chaque groupe qui passe :
«  S’ils voulaient s’attaquer au Clocher, ils n’auraient pas besoin d’y avoir un mur. Je pense qu’au contraire, en les intégrant dès le début du projet, nous avons pu leur montrer une volonté de bâtir quelque chose au-delà de nos différences, et le fait qu’ils y aient contribué montrent que cette volonté est partagée. Nous espérons sincèrement que ce bâtiment ne sera pas qu’une tour d’horloge, mais aussi un phare qui éclairera la civilisation que nous bâtissons peu à peu. »
Après avoir inondé le discours d’applaudissements, le vieux s’exclame : « Vous devriez organiser des visites guidées, vous êtes bien plus inspirante que ce pauvre guide !
Quel guide ? s’étonne le Fauteuil.
Ben tu sais, l’homme tout vert avec son sandwich… Il est juste l… »

Son doigt se balade dans l’air, échouant à trouver sa cible qui devrait pourtant être juste derrière eux. Les regards se tournent vers la femme au carnet de croquis, qui relève à peine la tête de son dessin pour hausser les épaules.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 29 Oct - 18:47
Usagi, à Dorante : L’homme-brocoli est le guide… Je pensais que tu le savais, tu n’as pas payé pour une visite guidée ?

Dorante, d’un air confus : Je pensais qu’il est un simple informateur. Mais justement, pourquoi vous ne le suiviez pas ?

Usagi : Bon point. En fait, il ne m’a pas l’air intéressé par son guidage.

Dorante : J’ai aussi cette impression…

Le vieux, à Vermillon : Vous devriez organiser des visites guidées, vous êtes bien plus inspirante que ce pauvre guide !

Le fauteuil, étonné : Quel guide ?

Dorante et Usagi pouffent discrètement de rire.

Le vieux : Ben tu sais, l’homme tout vert avec son sandwich… Il est juste l…

Il balade son doigt en l’air et échoue à trouver le guide, qui était censé être derrière eux. Les regards se tournent vers la femme avec le carnet, qui relève à peine la tête et hausse les épaules. Pendant ce temps, Dorante regarde autour de lui, puis semble apercevoir quelque chose.

Dorante, pointant son doigt vers la direction du mur suivant : Il est là-bas.

Le vieux : Devant le mur des Verts ! J’espère que ces voyous pourront s’expliquer ! (Souriant à Vermillon, il lui fait la révérence.) Je vous souhaite une bonne continuation sous les honneurs de vos borsalinottes.

Il se lève et part vers le mur des Vert-Vaines. Dorante et Usagi saluent les Magendarmes avant de suivre le vieux.

Le fauteuil, en suivant enfin ses compagnons : On peut se débrouiller sans lui, vous savez…



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mer 1 Nov - 23:27
Effectivement, le guide avait, de façon tout à fait convenable pour le scénario, fui dans le sens de la visite.

Quand le petit groupe quitte la troupe de Vermillon, c’est donc pour faire face au mur des Vert-Veines. Contrairement à la façade azur qui est couverte de papiers et la façade magenta qui est élégamment décorée, celle-ci semble plus anarchique dans sa décoration. Déjà parce qu’elle est littéralement parsemée de symboles anarchistes, mais aussi parce que toutes sortes de personnes très différentes semblent avoir décidé d’apporter leur pierre à l’édifice — dans tous les sens du terme aussi. Le tout rayonne d’un vert vif qui ne manque pas de se détacher de tout se qui se trouve autour, incluant les vêtements — verts eux aussi, mais d’une couleur nettement moins chatoyante — des trois membres du gang qui se trouvent à son pied et du guide, qui aurait pu passer pour l’un d’eux au vue de son teint et de son aisance à leurs côtés.

Le stand des Verts, si l’on peut le qualifier comme tel, prend la forme d’une sorte de grand canapé avec sa table basse, si tant est qu’un tas de planches recouvert de coussins et de couvertures soit digne du nom de canapé. S’y trouvent un enfant en salopette qui semble boire quelque étrange liquide fumant, une motarde dont les pieds chaussés de tongs sont confortablement affalés sur la table, une grande bouteille aux jambes velues comme celles d’un ours et, enfin, votre guide. Ce dernier semble s’être servi dans les quelques sacs de nourriture faite maison disposés un peu partout, et profite ainsi d’une délicieuse de tartine de pin d’épice à la confiture de fleur bleue.

« Ah, ch’ez fhous ! » s’exclame l’homme-broccoli quand il voit débarquer la petite troupe.
« Vous ! rugit le vieux en se précipitant vers le bonhomme. On a payé pour la visite, vous êtes tenu de la mener jusqu’au bout !
Mais fhous n’écoudhiez même p…
Peu importe ! Je vais en parler à vos supérieurs ! »

Tout d’un coup étrangement ému par la situation, le guide commence à grimacer, puis de chaudes larmes s’écoulent le long de ses joues.
« Ch’est méchant de me parler comme ça… Après tout che que vous m’avez fait subir… »
Tandis que le vieux commence à hésiter, la motarde se joint à la conversation.
« Les gars, c’est pas le lieu pour lancer des embrouilles. » recadre-t-elle en ponctuant sa phrase d’un claquement de tongs qui fait sursauter les deux hommes.

« Ben alors, intervient le fauteuil qui les rejoint tout juste, on avait pas une affaire à régler par rapport au mur hussard ? »

Visiblement partagé entre le sens du devoir, la culpabilité, le sens du danger et des hésitations en tout genre, le vieux se tourne brutalement vers Dorante et Usagi.

« Très justement. Et c’est notre ami qui va nous prouver ses talents d’orateur en s’exprimant au nom de notre groupe. »
Il pose sa main sur l’épaule de Dorante.
« Ne vous inquiétez pas, j’assure vos arrières. »

De son côté, la jeune femme a commencé à esquisser un croquis de la dispute. Elle est abordée par l’enfant, qui tient toujours sa boisson à la main.
« Madame, est-ce que toi et tes amis tu veux savoir qui on est ? » demande-t-il avec une voix bien plus mignonne que son apparence négligée.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Ven 8 Déc - 21:26
Le vieux, posant sa main sur l’épaule de Dorante : Ne vous inquiétez pas, j’assure vos arrières.

Usagi, d’un air très fâché : Mais pourquoi vous l’embarquez là-dedans ? Il…

Dorante, d’un air de réfléchir : C’est vrai qu’il devrait nous guider. C’est à lui d’expliquer des choses sur le Clocher. Mais… Nous nous sommes un peu trop dispersés, nous en sommes un peu responsables…

Le fauteuil : Mouais… Comme s'il était intéressé par la visite.

Dorante : C’est vrai qu’il n’en avait pas l’air. Mais en même temps, je ne pense pas que ce soit une raison pour nous éloigner de lui comme on l’a fait.

Le vieux, surpris : Mais nous l’avons tous fait…

Dorante : La dessinatrice ne l’a pas fait…

Le vieux : Mais...

Dorante, après avoir réfléchi : Je propose que ceux qui veulent être guidés par le guide s’en rapprochent, et cette fois-ci essaient de ne pas se disperser. Et ceux qui veulent faire la visite de leur côté peuvent aller la faire. Vous en pensez quoi ?



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mer 27 Déc - 23:15
Le vieux semble regarder un instant Dorante, le “Mais…” toujours pendu aux lèvres et prêt à s’offusquer, mais puisqu’il n’a toujours pas le courage de confronter la motarde, il cède en surface :

« Ouais, ben, il a pas intérêt à nous la mettre à l’envers… »

Le fauteuil, lui, finit par se décider à aborder cette histoire de mur dont il a le sentiment d’être le seul à se souvenir (ou à se soucier). Il adresse donc un petit « On verra, mais d’abord… » avant de s’adresser aux Verts-Veines.

«  Et du coup, c’est vous qui avez saboté le mur des Hussards ?
—  J’en ai rien à foutre de ce qui se passe chez les bleus, rétorque la motarde.
Ils ont dit que c’était vous qui aviez saboté leur mur ! enchaîne le fauteuil, toujours pour semer la zizanie, sous le regard inquiet de l’aspirant magendarme qui rajoute :
Enfin, ils l’ont suggéré… »

Les tongs de la vert-veine claque, son regard se tend, puis elle ricane et se relâche d’un coup.
«  Vous croyez vraiment au premier bobard venu, vous. »

Elle regarde la bouteille, avec qui elles échangeraient un sourire si les deux étaient capable d’en produire un. Avant que le fauteuil n’ait le temps d’insister et le vieux de requérir une nouvelle tirade de Dorante, elle s’explique :

«  Vu comme ils ont bâclé le boulot, leur mur avait pas besoin de nous pour se casser la gueule. Puis après vous savez, c’est bien le genre à nous accuser plutôt que d’assumer leur connerie.
—  Et qu’est-ce qui nous dit que c’est pas vous qui nous embobinez ?
—  Personne. Je m’en fous, je vous dis. »

Derrière Dorante, le vieux magendarme semble sceptique.

« Vous en pensez quoi, vous ? C'est louche, n'est-ce pas ? » souffle-t-il à l’Arthyste, avec l’espoir de le voir être en accord avec lui.

De son côté, le guide est toujours en train de pleurer, mais il a été rejoint par la dessinatrice qui vous accompagne vaguement et l’enfant qui s’adressait à elle, les deux essayant de le secouer - verbalement pour l’une, physiquement pour l’autre - afin qu’il reprenne sa visite.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Lun 1 Jan - 15:22

LE VIEUX, soufflant à Dorante qui prend des notes
Vous en pensez quoi, vous ? C'est louche, n'est-ce pas ?



DORANTE, s'avançant vers la Vert-Vaine comme s'il n'avait pas entendu le vieux
En comparaison, vous trouvez votre mur plus solide que la leur ?



LE VIEUX, offusqué
Le respect des aînés, ça se perd, de nos jours !



USAGI, au vieux
J’ai une question à vous poser, monsieur.



LE VIEUX
Je vous écoute ?



USAGI
Imaginons que vous participez à une guerre. Vous mettriez des civils en première ligne ?



LE VIEUX
S’ils sont appelés au combat, je vois pas de raison de ne pas le faire.



USAGI
Je vois. Et s’ils ne le sont pas ?



LE VIEUX
Que… Je ne les mettrais pas ! C’est quoi, ces questions ?!



USAGI, glacial
Pourtant, vous venez de faire le coup à Dorante.


Notes:


Dernière édition par Encre Noire le Mar 23 Jan - 22:38, édité 1 fois



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 13 Jan - 20:21
À nouveau, c'est la motarde qui s’exprime au nom du groupe, après un claquement de tongs circonspect.

— Pourquoi, t’as prévu d’en faire sauter un des deux ?

Elle fixe silencieusement Dorante, regard plissé, avant de lever la main, de se gratter l’oreille avec son petit doigt et de lâcher :
— Enfin, à ton avis ?
Son visage ridé se fend aussitôt d’un sourire, qui éclate en un rire rauque.
— Tu te doutes bien que même s’il l’était pas, je te dirais toujours que notre mur est meilleur que celui de ces branlos.
Elle pointe son index vers le mur qui se dresse fièrement derrière elle, sans une aspérité pour la contredire.
— Puis regarde comme il a pas la classe. (Elle regarde le guide) N’est-ce pas ?

Toujours ému malgré lui, votre fidèle et preux serviteur a quand même fini par se lever et reprendre de sa contenance.
— Oui…
Sentant que beaucoup trop de personnes attendent une suite à sa phrase, il en improvise une :
— Alors euh…. Le mur des Vert-veines pointe vers le Quartier Vert…. C’est là où vivent les Vert-Veines… Les décorations sont à l’image du gan… du groupe, et euh…

— Il a pas beaucoup d’imagination monsieur le guide, critique l’enfant.

Même Dorante peut comprendre que cette remarque n’a pas tout à fait plu.

— Qu’est-ce que tu veux que je dise, aussi… C’est un mur, on s’en tamponne..




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mar 23 Jan - 23:26

LE VIEUX, à Usagi, gêné
Vraiment ?… M-Mais il m’a ignoré…



USAGI
Je sais. C’est trop désinvolte de sa part, je lui en parlerai. Je ne pense juste pas que vous soyez bien placé pour le critiquer là-dessus.



LE VIEUX
Euh… Je peux m’excuser auprès de lui…



USAGI
Pas besoin.



DORANTE, après avoir pris les notes en écoutant le guide, s’avance vers Usagi et le vieux d’un air inquiet
Qu’est-ce qui vous arrive ?



USAGI
Rien de particulier.



LE VIEUX
Non… Rien de spécial…



DORANTE, d’un air inquiet
Pourtant, vous m’avez l’air de vous quereller.



LE FAUTEUIL, s’approchant de Dorante
J’ai entendu des bribes, ils parlaient de toi, mon vieux.



DORANTE, pris au dépourvu
De moi ?…



USAGI, d’un air ennuyé
Non, on parlait d’autre chose.



LE VIEUX
Oui oui, on parlait d’autre chose…



LE FAUTEUIL, moqueur
Pour un Magendarme haut gradé, vous avez l’air poltron. En plus face à un lapin…



LE VIEUX, offusqué
Hé, vous ! Un peu de respect !



DORANTE, circonspect
On dirait que vous parliez de moi mais n’osez pas me le dire



USAGI, avec un soupir
Bon… Tu l’as ignoré, il s’en est plaint.



DORANTE, étonné
J’ai fait ça ?



LE VIEUX
Ouais, mais c’est pas grave, hein…



DORANTE, d’un air triste, au vieux
Monsieur, je m’en excuse. Je n’avais pas fait attention, j’aurais dû le faire.



LE VIEUX
Excuses acceptées, mon grand !



DORANTE, plus souriant
Merci.



LE VIEUX
Et moi, euh… Je suis désolé de t’avoir mis en première ligne…



DORANTE, intrigué
Mis en première ligne ? Qu’est-ce que vous voulez dire ?



LE VIEUX
Euh… Je suis désolé de t’avoir forcé à parler pour moi…



Dorante
Je vois… Je ne vous en veux pas, monsieur.

(Le vieux soupire d’un air apaisé. Quant à Dorante, il regarde autour de lui et voit le guide. Il soupire et murmure :)

J’ai recommencé…

(Il parle plus fort, à tout le monde, avec un sourire :)

Il ne reste plus qu’un mur avant d’aller à l’intérieur. Qui souhaite suivre le guide ? Qui préfère continuer de son côté ?


Notes:



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mar 30 Jan - 21:44

Aux paroles de Dorante, les autres visiteurs se regardent vaguement, puis tous décident qu’ils en veulent pour leur argent.

— Bon eh bien allons-y…, s’exclame le guide avec toute la ferveur de quelqu’un qui se rendrait à un enterrement.

Le dernier mur qu’il vous reste à découvrir est celui qui semble le moins uniforme. Sur la base d’une sorte de violet terne qui semble être ce qu’on a trouvé de plus proche du gris, il semble cohabiter eu plusieurs essais de teintes alternatives, au-dessus desquelles quelques peintures plus ou moins finies s’imposent difficilement au milieu des flots de petites écritures et d’affichettes en tout genre.

— C’est le mur collaboratif… Il a été construit par des volontaires qui se sont réunis pour… (il sort de sa poche une brochure du Syndicat) célébrer ensemble ce pilier de notre civilisation…

Le guide invite son public à s’approcher du mur, où ne vous attend personne, si ce n’est peut-être une femme à tête d’appareil photo qui surveille les alentours en silence.

— Sur cet édifice qui marque le passage du temps, chacun a pu devenir immortel…
— Elle est pas de vous, celle-là, se moque le fauteuil.
— Ici ! s’exclame le vieux, en pointant du doigt une phrase qui serpente entre une empreinte de main et une offre d’emploi pour une petite organisation de porteurs d’eau.
— Bravo, vous avez trouvé…
— À moi maintenant !
— …
— Alors…  Tenez ! “Recherche ma femme Alimatou NJIE, 53 ans, et mon fils Ebrahima, 17…”
— Je l’ai, tout en bas à gauche ! sautille le fauteuil.
— Rapide ! C’est ton tour.
— Hmmm… “S + A”.
— Vicieux, celui-là…

Les voilà partis dans un nouveau jeu. Dorante et Usagi vont-ils les y rejoindre, faire en sorte que le guide n’en profite pas pour s’enfuir discrètement, ou aborder l’appareil photo… ?




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 298
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 7 Avr - 15:21

DORANTE rejoingnant le fauteuil et le vieux, il cherche sur le mur.
En effet, c’est difficile…
Usagi regarde autour de lui.


LE VIEUX
C’est là !



LE FAUTEUIL
Oui, c’est là.



LE VIEUX
Pour mon âge, j’ai un œil de lynx !



DORANTE
Et l’autre œil ?



LE VIEUX
Un œil de lynx aussi.


LE FAUTEUIL d’un ton amusé
Ouais, bien sûr.
Usagi pose ses yeux sur la femme à la tête d’appareil photo.


LE VIEUX
A mon tour, donc. « Pourquoi partir au quart de tour quand on peut faire demi-tour ? »



LE FAUTEUIL
Je vois la blague mais elle est nulle.

Il cherche sur le mur pendant un moment.
Je la trouve pas. Elle est longue, pourquoi elle est aussi dure à trouver ?
Usagi commence à s’avancer vers le guide.


LE VIEUX
Elle est écrite en tout petit.



LE FAUTEUIL
Ah…



LE VIEUX
J’ai des yeux de lynx, que veux-tu !


Dorante pointe son doigt vers un endroit du mur
C’est là !


LE VIEUX
Oui, c’est là ! Toi aussi, t’as un œil de lynx ! C’est à ton tour, gamin !



DORANTE
D’accord.

Il regarde le mur.
Oh, il y a une peinture fraiche. « Je n'ai jamais payé pour le Clocher. J'y suis quand même allé, en pleine journée. »


LE VIEUX
Un visiteur clandestin, je n’arrive pas à croire qu’un milicien l’a laissé passer ! Quand je le trouverai, il m’entendra !

Dorante commence à ciller.


LE FAUTEUIL
Il y a sûrement d’autres clandestins. Peut-être qu'il y en a un, en ce moment.

Le vieux regarde suspicieusement le fauteuil qui se tourne vers Dorante.
Pourquoi pas le ventriloque ? Il pourrait cacher quelqu'un dans son sac.
Usagi arrête sa marche et tourne la tête vers le trio avec un regard circonspect.

DORANTE lit sur le mur.
« J'ai une quinte de toux »
Il rigole avec le fauteuil.


LE FAUTEUIL
Ah, c'est pas mal, celle-là !


LE VIEUX d’un air interloqué
Mais... Mais qu'est-ce qui est drôle, là-dedans ?

LE FAUTEUIL, avec un ton blasé
Si on explique la blague, c'est moins drôle, tu sais…

USAGI arrête de les regarder et s'avance vers le guide comme si de rien n’était
Monsieur, je me demandais… La dame avec la tête d’appareil photo, elle a un lien avec le Clocher ?



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Folie d'Esquisse
Messages : 1007
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 11 Mai - 0:39
Pendant que le petit groupe vit sa meilleure vie en explorant le potentiel des jeux de mots autour du Clocher, votre pas tout à fait fervent ni zélé guide semble lentement digérer le spleen qu’il a avalé chez les verts-veines. Ah, si seulement il pouvait être définitivement consolé par le craquant d’un nouveau sandwich…

Au moment où son attention est clairement plus proche des stands de nourriture que de votre bande, la question d’Usagi le fait sursauter. Il hésite un moment, puis laisse se dessiner sur sa déprime faiblissante les traits de celui qui est satisfait de pouvoir recaser une phrase toute faite.

— Allons, tout le monde est lié au Clocher, c’est l’emblème des Dessinateurs…
Peu convaincu lui-même, il laisse tomber son sourire.
— Sans doute… C’est un peu cliché dit comme ça… ahah, cliché…, mais les gens comme elle, qui, genre, ont l’air un peu amicales et suspectes, ça pue le cy-anti…

Très naturellement, il se retourne vers la femme qui vous accompagne depuis tout à l’heure. Leurs regards se croisent et se séparent aussitôt, alors qu’elle recommence à gribouiller quelque croquis.

— Suspecte, oui. Amicale… soupire le guide.

De son côté, la fameuse dame-polaroid s’est joint à la troupe. Après un « Dites-moi, qu’est-ce que vous faaaites ? » prononcé d'une voix douce mais très robotique, elle rigole à une blague du fauteuil qui a trouvé un « quinte-et-plus », tandis que le vieux, lui, répond plus premier degré :

« Nous sommes en pleine visite du Clocher, et surtout au service de la Ville !
— Ah bon ? s’étonne le fauteuil.
— Mais oui ! Nous enquêtons sur de sombre histoires de sabotage.
— Oooh ! Même pendant la fête, vous travaillez ! Je reconnais bien là les magendarmes !
— C’est en effet notre devoir, se félicite le vieil homme en rougissant. Mais vous faites erreur, je ne suis qu’un aspirant, et ceux qui m’accompagnent… sont encore des profanes.
— Ça alors ! C’est d’autant plus noble de leur part ! Mais dites-moi, si je ne suis pas indiscrète, de quels sabotages parlez-vous ?

Pendant que le vieux raconte la fameuse histoire du trou hussard, le fauteuil se rapproche de Dorante et lui glisse un « Vous ne trouvez pas qu’elle en fait un peu trop ? Comme quelqu’un qui trempe dans l’affaire… » Vraie intuition ou simple envie de semer un peu la zizanie, difficile de savoir…




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum