Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 21:43
L'espace. Immensité vide et sombre à l'image du cerveau d'Ambros, dans laquelle se promènent quelques vaisseaux suréquipés, parés à braver tous les dangers et toutes les épreu... Bon, il faut croire que les constructeurs de vaisseaux de l'année 3670 ont la tête ailleurs pour avoir soudainement décidé d'invoquer des dessinateurs dans l'Esquisse pour les envoyer au milieu des étoiles.

Car ceux-ci s'apprêtent à leur prouver que c'était une très très mauvaise idée. À commencer par Ambros, qui malgré son envie d'être la tête pensante du Blob-477B a tout d'un parfait boulet incapable de viser correctement malgré l'aide à la visée et toute l'intelligence artificielle du vaisseau. Sur le pont avec ses compagnons d'équipage, face aux voyants de toutes les couleurs et aux écrans qu'il n'est pas à même de comprendre, le tireur du dimanche dévore un crumble du futur sans se demander si la chose rouge qui clignote est potentiellement importante ou pas.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 21:54
Réunion sur le pont. Aucune idée du pourquoi du comment mais ça avait l’air urgent et rigolo, alors le jardinier en herbe avait quitté sa serre, avec sa plante alien préférée (pas besoin de dire qu’elle était tout à fait carnivore ?) dans les bras. Joséphine s’agitait dans son pot en lorgnant sur le crumble d’Ambros. Ou Ambros allez savoir. Peu importe ça revenait au même. Play mâchouillait quelque chose ressemblant à du chewing-gum, mais qui ne devait pas en être. Et il attendait. Paisiblement, pour le moment.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 21:57
On m'avait appelé, et je me suis retrouvé là. Dans ce vaisseau. Et j'étais le capitaine. J'avoue que c'est ultra classe. Ultra, ultra classe.

Je pilotais donc le vaisseau et donnais des ordres à tout le monde, du style "Ambros, attaque ce petit caillou à 6h !" ou "Play, range tes plantes carnivores, j'ai l'air de les attirer !" ! J'adore.

Et donc, on avais convoqué tout le monde sur le pont. Cest le capitaine qui a fait ça, je crois. Hé mais ... c'est moi !
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:05
Co-pilote du fameux vaisseau tout frais qu'était le Blob-477B, je me trouvais être un véritable nouveau système d'intelligence artificielle proche de l'être humain lui-même! Je pouvais même matérialiser un hologramme d'une apparence humaine que je pouvais déjà de base balader dans les écrans de bord...

Nous avions reçu un appel du capitaine nous demandant de nous réunir sur le pont. Pourquoi? Eh bien, il avait oublié, mais je savais pourquoi... J'attendais une réponse, créant un hologramme de moi-même en face des autres présents. Il y avait un crumble, on parlait de plantes carnivores... Mais personne ne semblait parler de conquête intergalactique ou autre.. Dans quel vaisseau m'avait-on encore codée?!

Le capitaine vous a réunis pour parler de l'état du vaisseau...
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:11
Dans le poste de pilotage du Blob-477B, William était en train de jouer avec l'accélérateur en hyper-espace du vaisseau. De temps en temps, donc, le vaisseau allait à la vitesse de la lumière, occasionnant des chutes partout et beaucoup de rigolade.

Mais le Capitaine du vaisseau, qui se mêlait un peu trop de son boulot, l'appela sur le pont. Il y avait bien un pilote automatique, mais celui-ci ne pouvait replacer trop longtemps l'humain... Enfin, le dessinateur si, mais pas l'humain.

William se tire donc de son siège si confortable et se dirige vers la sortie. Il est inutile de préciser qu'il avait oublié d'enclencher le pilote automatique en se levant du siège.

Se dirigeant donc mollement vers le pont, il traîne ses savates en soupirant. Une fois arrivé devant les autres, il prit la parole :

« HoNk ! »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:18
« Mais il va très bien le vaisseau, même que j'ai vérifié ! » assura Ambros lorsqu'on évoqua l'intégrité du vaisseau. Ah, non, quand même, il avait tiré que sur les rochers de l'espace et était à peu près certain d'avoir utilisé les bonnes commandes.

Le pilote arriva et commença à parler avec un mot incompréhensible qu'il ne tenta même pas d'interpréter. C'était sûrement un vil alien infiltré sur le vaisseau et qui tentait de passer incognito mais l'artilleur n'était pas dupe..

Sinon, tout allait bien. L'alien infiltré ne posait aucun problème, non le véritable soucis était...
« Pourquoi y'a des plantes ? »

Play. Son vide intérieur lui soufflait qu'il fallait l'éviter.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:21
Nicolas observa l'équipage. Et surtout, le type qui était aux commandes des missiles. On n'avait pas idée d'attribuer ce poste à un gars qui avait l'air aussi inculte - en revanche, rien ne valait un cyantifique ! Nicolas, l'astrophysicien autoproclamé, lançait depuis tout à l'heure des idées à tout va pour se débarrasser du vaisseau. L'autre vaisseau. Notamment, il était responsable de l'itinéraire (ce qui s'avérait dangereux pour la survie de l'équipage).

« Capitaine, je propose que nous foncions droit sur l'ennemi (c'est à dire, nous-mêmes) ! Entre temps, le tireur devra le transmuter en matière noire grâce à mes missiles-à-bouts-de-chamallows prévus à cet effet. Ensuite, nous irons dans le trou noir ainsi créé, afin d'explorer les contrées plus reculées de ce vaste monde ! »


Dernière édition par Nicolas Flamel le Sam 16 Aoû - 22:25, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:22
« Je n’allais pas abandonner Joséphine toute seule quand même ! C’est qu’un adorable bébé, elle a besoin de… compagnie. »

Et de trois bons repas par jour. Ha tiens d’ailleurs. Joséphine était passé à l’acte et avait une bonne partie des cheveux d’Ambros dans la bouche.

« Non Josie, recrache ça, on sait pas où ça a trainé. »

Play bâilla, peu concerné.

« Ce vaisseau est une épave, c’est pas une nouvelle. Au fait, y a un truc qui clignote. »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:28
Je n'entendis pas grand chose de ce que disaient les autres, à part Play qui disait que quelque chose clignotait.

« Oh, c'est le four, j'avais fait des muffins ! Il faut les laisser encore cinq minutes dedans je crois. Vous en voudrez ? »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:31
En tant que mécanicien et gérant des réserves du vaisseau, je venais d'alerter le capitaine d'un léger problème concernant les lasers à propulsion Chamallownienne, ainsi que d'un autre concernant l'appareil à gaufre, ce qui posait un probablement autrement plus important... Mais, mécontent, je m'avançais sur le pont, voyant que tous faisaient leurs petits commérages ici et là...

"Qui a encore fait tomber une sucette dans les accélérateurs hyper-espace!? Vous savez combien ça coûte les sucettes maintenant!?"
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:36
On avait parlé de muffins, on avait parlé de muffins ! William se dirigea vers les toilettes et une fois qu'il y arriva, il vit que c'était pas le bon endroit pour chercher des muffins. Il se mit à chercher partout, puis vint à la conclusion qu'il ne trouverait pas une fois dans la salle des machines. Déçu, il s'écria :

« HONK ! »

Puis revint sur le pont avec du papier toilettes autour des cornes. Il se dirgea vers Ambros et le secoua en disant :

« Il faut mettre du beurre dans le fond du plat pour pas que le gratin colle ! HoNk ! »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:37
Le mécanicien posa une question.
La tête de Nicolas se tourna d'elle-même, ainsi qu'on le fait lorsqu'on se sent concerné.

« Oh, pardon, j'ai pris ça pour un tournevis... Vous savez, la vue, à mon âge... Dites, en tant que mécanicien, vous n'en auriez pas un dans votre boîte à outils, par hasard ? »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:39
« Je jure que je n’ai jamais vu cette sucette de toute ma vie ♥ »

Et Play fit son air le plus innocent du monde, tandis que Joséphine continuait de baver (ou)vertement sur Ambros.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:44
Même si j'étais un hologramme, je ne pouvais m'empêcher de faire un facepalm... Le capitaine parlait de muffins, et même s'il était mignon, il ne possèdait pas les capacités requises dans ce genre de situation... Et l'autre, le pseudo-astrologue, voulait commencer à lancer Ambros, notre tireur, dans une partie de shoot-them-up innutile... ça partait dans tout les sens...

"Nous avons des lasers qui ne fonctionnent plus, et vous faîtes des muffins?! ET QUI A ENCORE FOUTU UNE SUCETTE DANS CES PROPULSEURS?!?! Vous êtes une véritable bande de gamins, qui vous a recruté, vous êtes passés par le pôle emploi inter-spatial ou quoi?"

Souffler, souffler... Ne pas Ragequit, souffler...
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:47
Saleté de Joséphine, elle était pas sympa ! Ambros se débattit fougueusement avec la plante carnivore qui lui dévorait les cheveux et pour cela mit à contribution tous les terminaux à disposition, appuyant sur tous les boutons censés créer les interactions avec l'IA ou des choses comme ça qu'il ne comprendrait jamais.

Et puis l'alien le secoua en parlant de trousse à outils collés au plat... ou peut-être de sucettes c'était trop confus. Un type arriva et il y eut un tournevis dans les réacteurs, tout allait bien. Il jeta la plante sur Tee par nostalgie - il lui semblait avoir déjà fait quelque chose dans ce genre, jadis, pour la bonne cause - et se leva.

« Super ! Il faut jeter les muffins dans les accélérateurs et tirer dans le tournevis alors ? »

Enjoué, il se leva et se rendit jusqu'aux toilettes afin de chercher les muffins. Ils ne s'y trouvaient toujours pas, mais où diable avait-on pu les mettre dans ce cas ?

« Disparus... »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:51
IA nous criait dessus et tout le monde parlait de sucettes et toussa, je comprenais rien et j'avais complètement perdu le fil de la situation. Je regarde ma montre - qui n'existe pas - et j'ai vu qu'il était l'heure d'aller chercher les muffins.

Je revins deux ou trois minutes plus tard avec un plateau pleins de muffins roses, rouges, n'importe parce que tout était gris.

« Qui en veut ? ~ »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 22:57
« Non Joséphiiiiiiine ! »

Après avoir déploré la perte de sa plante chérie, Play suivit Ambros. Il arriva dans son dos avec un air terriblement sombre.

« C’était un bébé. Monstre. »

Et il enfonça la tête d’Ambros dans les toilettes.
Avant de revenir sur le pont en sifflotant, les mains nouées derrière la nuque.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:00
Soudainement, un autre problème vint me prendre. On me balança à la figure Joséphine, plante carnivore attitrée de Play, notre pseudo-jardinier. Surpris, je la lançais dans les airs, ne sachant pas trop quoi en faire. Elle atterrit dans le four solaire de ma confection qui venait de faire cuire les muffins, il s'allumait grâce à un réacteur à fusion bien plus puissant que les réacteurs eux-mêmes. Libérée de l'emprise de la plante, j'allais rapidement chopper quatre muffins entre mes mains, laissant la pauvre plante dans le four à fusion solaire éteint.

Une plante carnivore grillée, ça se mangeait?

Bref, il fallait résoudre un autre problème...

"Play, je suppose que c'est toi aussi qui laisse des miettes dans le grille pain en plus des sucettes dans les propulseurs hyper-espace... Il va falloir prendre sur toi, et l'appareil à gaufre relié aux réacteurs ne fonctionne plus, c'est de toi aussi? Vraiment, va falloir se prendre en main, on va tous mourir si tu gâche la nourriture!"
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:05
Je mangeais un muffin quand tout à coup, je vis Play revenir. C'est alors que j'eut une illumination.

« Mais si Play, Nico, Tee, IA, Ambros et Willy sont là ... Qui pilote ? »

Dis-je tout en mangeant deux muffins de bon coeur.

« Enfin, c'est pas grave, il peut que nous arriver un crash ... Rien de grave. »
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:08
William relâcha Ambros puis pris le papier toilette de ses cornes avant d'emballer soigneusement les muffins dedans. En suite, il en dévora deux sans enlever le papier puis se souvint :

« HoNk ! »

Il fonça dans le poste de pilotage et se jeta dans son siège avec force avant de vomir sur le tableau de bord ses deux muffins : Il éprouve une aversion pour le chocolat et l'oublie à chaque fois. Il entendit alors :

« Vitesse lumière enclenchée »

Cet idiot s'était jeté sur la manette de commande de vitesse (et tout le monde sait qu'elle est unique) et celle-ci avait été bloquée par le vomi. William se dit que c'était pas important jusqu'à ce que le vaisseau accélère au maximum une seconde après. Il fut éjecté de son siège et roula jusqu'au pont avant de se prendre un mur de consolidage qui céda à l'impact, comme quelques côtes.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:14
Un des gamins de l'équipage se mit à appuyer sur tout les boutons reliés à mon système, commençant à faire s'affoler mes textures holographiques. Plusieurs tenues défilèrent avant que je ne reprenne celle d'origine, et des tonnes de smileys me tournaient autour en tant que mini-hologrammes... Soudain, notre commandant eu un éclair de génie, le premier et dernier du voyage certainement...

"Je suis présente dans chacun des ordinateurs de bords et suis chargée de régler vos bêtises, je suis en train de piloter par le pilote automatique, tout va bien...

Les smileys qui me tournaient autour m'agaçaient, mais je pris tout de même un sourire vainqueur. J'étais forte aux jeux de courses spaciaux... Très très forte même... Mais...

"MAIS! ESPECE DE #####!!!!"

Tout l'équipage allait contre les murs, emporté par la vitesse, sauf moi. Je désactivais le levier par commande automatique, mais le vaisseau en avait pris un coup... Et l'équipage aussi, qui le méritait.
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:18
Blblbl. Après un féroce combat contre les toilettes de l'espace, Ambros se releva et se précipita vers le pont pour donner une bonne leçon à Play jusqu'à, à peine arrivé dans la pièce, se prendre littéralement Willy dans la figure. Il accompagna l'alien infiltré dans sa rencontre enflammée avec le mur, qu'il était heureusement trop peu fort pour briser. Ce serait dur de mettre les muffins dans le réacteur à ce rythme.

La fille en hologramme se manifesta et mit fin à l'accélération. Le cerv... la tête en bouillie, Ambros s'écrasa sur le sol, des petits poissons en rond autour de lui. Oh, des éléphants violets... héhé.. hé...

Il se releva et prit la résolution du siècle :
« Pas de sou... cis ! Je vais piloter et tout.. tirera.. bien.. »

Il attrapa un muffin sur le mur et commença à le dévorer, restant parfaitement immobile sur place. Qu'est-ce qu'il avait dit déjà ?
Anonymous
Invité
Invité
le Sam 16 Aoû - 23:30
Play chercha le cadavre de Joséphine. Puis il sentit l’odeur et comprit. Avec un innocent sourire, il s’approcha du tableau de bord, sortit une clé USB de sa poche (allez savoir où il avait trouvé ça) et la brancha au système de commande… qui déraya. Le vaisseau partit en sucette. Encore plus qu’avant. Après plusieurs loopings, quelques bam contre des planètes, il passa à travers un trou de vers ou juste un gros machin brillant. Qu’ils crèvent. Tous.

« SPARTA ! »


Note :: Ce songe est donc "terminé". La suite sur Terre, le vaisseau a en effet fait un petit bond dans le temps...
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum