Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Mar 15 Oct - 17:31

Labo blindé



Il s’agit d’une large pièce, divisée en deux. Quand vous entrez par la porte défoncée par le Triaire, et derrière laquelle, fort heureusement, rien ne traînait, vous arrivez dans une espèce de sas. La première chose qui vous assaille dès votre entrée, c’est l’infecte odeur de carburant, qui empuantit toute la pièce.
Là, vous trouvez un petit bureau avec siège, et un peu de mobilier : paravent, chaise, sur lesquels divers vêtements traînent. Un certain nombre d’appareils étranges dont vous ignorez la fonction de prime abord sont aussi présents. Vous notez que les murs sont renforcés par des plaques de métal, surtout derrière la vitre, et que celle-ci est bien épaisse. Vous doutez d’ailleurs qu’elle soit faite de verre. Bien que d’un aspect assez artisanal, ces protections semblent importantes. En tout cas, assez pour avoir déjà encaissé plusieurs chocs sans broncher pour autant. Sur un mur, vous repérez le chiffre 4 écrit un gros.
La vitre est dans un triste état : sale, poussiéreuse, couvertes de taches, et présentant quelques fissures. Derrière, dans la partie isolée, une créature apparemment vivante, avec à une extrémité ce qui vous fait penser à un four micro-onde. Après une observation un peu plus prononcée, vous devinez que l’« animal » semble agoniser, en témoigne le fait qu’il ne bouge plus beaucoup et le carburant qui s’écoule de son corps, comme de plaies. L’odeur qu’il dégage empuantit toute la pièce. L’accès à cette partie se fait par une porte verrouillée, qui ne se ferme que depuis le sas. Il est difficile d’en savoir plus sans s’approcher, la luminosité étant faible, et la netteté de la vitre tout autant. Pas dit que ce soit une idée très judicieuse, cependant.

État de la fouille : Entamée.
Objets découverts : Notes d’observation, bouton rouge, gants


Dernière édition par Folie d'Esquisse le Dim 27 Oct - 20:05, édité 2 fois
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Mer 16 Oct - 22:30


La porte détruite s'effondre dans un dernier fracas. Il marche dessus en s'en souciant comme d'une guigne, un nouvel obstacle est abattu.
La première chose qui le frappe est l'odeur. Une odeur qu'il n'avait pas sentit depuis des années, celle du carburant dégueulasse que les moteurs boivent et engloutissent à longueur de temps. Ce carburant dont son tanks était probablement remplis à ras bord quand....


Il est sonné, la tourelle est perforé au niveau de son chargeur ; lui et le tireur sont morts. Il y a un obus dans la culasse.
-Manœuvre d'évitement à droite ! Blindage de face !
Il se rue sur ses épiscopes. C'est un char qui leur à tiré dessus, c'est une certitude, planqué dans le village qu'ils contournaient. Il ne voit rien, alors il se hisse hors de la tourelle. La silhouette jaune brisée se dessine à l'angle d'une rue, son canon pointé, il doit agir vite.
-Cible à 11 heures ! Je tire !
La chenille du T 90 de prise explose, plus qu'à...
Le char s'arrête pile et rue comme s'il venait de s'encastrer dans un mur de titane. Il entend les cris, le pilote est mort, la cellule est défoncée. Le radio hurle « Ici Eure, sommes immobilisé, équipage décimé ! »
Il met un autre obus antichar, il a du mal à cause du sang qui le recouvre et le rend glissant. Il hurle à son radio « Évacuation ! Attenti... ». Un nouvel impact, entre la tourelle et le châssis. L'habitacle pète littéralement de partout, il y a un énorme trou juste à coté de lui. Le radio hurle. Lui est trop choqué. Une douleur telle lui traverse la jambe qu'il y un blanc, un rien. Il réussit à se concentrer, il tire sans se soucier de l'information qui remonte le long de ses nerfs.
Le résultat n'a aucune importance, il essaye de sortir du tank qui s'embrase. La trappe de tourelle est bloquée, la douleur est inimaginable mais il reste lucide.
Les flammes l'entourent, dans quelques secondes il sera mort, seule sa tenue le protège encore. Ses réflexes le sauvent, il se hisse hors du tank par le trou près du poste de pilotage, de l'essence lui tombe dessus. Il tombe dans le sable en sentant l'odeur brûlée de sa propre peau. Cette fois il...



Hurle de ses pleins poumons puis cesse une seconde plus tard. Ce souvenir est à lui mais en même temps ne signifie rien. Juste une étincelle allumée par hasard. Il se penche vers le cadavre de la chose agonisante. Ce n'est pas pour elle que cette pièce est renforcée mais pour la chose derrière. Elle doit être redoutable, même lui aurait du mal pour s'attaquer à l'endroit. le cyan pourra peut être lui donner des informations plus tard. Gardant sa dolabra en main il fouille la pièce puis examine ce qui ressemble à un four et qui est accroché à la chose.


Résumé:
Le Triaire à des réminiscence de son dernier combat puis fouille la pièce et la chose qui meurt


Dernière édition par Flavius le Mer 16 Oct - 22:34, édité 1 fois
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Mer 16 Oct - 22:30
Le membre 'Flavius' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Sam 19 Oct - 17:27
     À travers la vitre, le Triaire put distinguer avec un peu plis de détail ce qui était enfermé derrière cette vitre, qui semblait nettement plus solide que la porte défoncée un peu plus tôt. Dans la pénombre, il distingua un agglomérat de chaises, tables, armoires, buffets, fauteuils, corbeilles, coffres, placards, chandeliers, lampes et divers d’appareils électroménagers, à l’aspect général difficile à déterminer. A priori, rien ne permettait de penser qu’il s’agissait là d’autre chose que d’un empilement de meubles – d’un goût douteux, soit dit en passant. Le seul moyen d’en savoir plus était d’entrer examiner cela de plus près, si possible avec une lumière à la main.
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Sam 19 Oct - 23:00


Le Triaire se résolut à voir ce qu'il y avait de l'autre coté du sas. Qu'importe son adversaire, il était cuirassé et dans un combat au corps à corps comme celui qui semblait l'attendre tout était à son avantage...tant que la chose n'avait pas une capacité à la noix.

Il prit son glaive dans la main gauche et enroula des vêtements qu'il enflamma en produisant des étincelles grâce aux plaques de métal. Qu'elle que soit la probable seconde créature qui devait avoir attaquer la première, elle ne s'en sortirait pas vivant.

De l'autre coté du sas il se mit en devoir de fouiller la pièce à la recherche du danger potentiel.

Résumé:
Le Triaire passe de l'autre coté du sas et fouille
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Sam 19 Oct - 23:00
Le membre 'Flavius' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Jeu 24 Oct - 21:49
     Ce ne fut pas le Triaire qui alla a danger, mais le danger qui alla à lui, en la présence de l’amas de meubles suintant repéré plus tôt.
     Les premiers soupçons qu’on pouvait avoir se confirmèrent : il s’agissait bien d’un Objet, et particulièrement hostile.
     Étirant un pseudopode suant une essence malodorante, qui maculait une chaise Louis XV, un lavabo et une table basse suédoise, il tenta d’attaquer le Triaire. Plus avec force qu’avec vitesse : La créature ne semblait pas très vive, mais affreusement forte, bien assez pour renverser et écraser le légionnaire, et endurante, même si qui que ce soit se souciant de la santé des animaux aurait pu deviner qu’elle souffrait. La matière organique noire qui reliait les meubles entre eux semblait déchirée par endroits.
     La matière noir et élastique qui reliait les parties solides de l’Objet ensemble s’étiraient, déployaient de ce qui était auparavant un tas compact des membres, pouvant se déplacer en autonomie, sans être très coordonné avec les autres, du moins en apparence. Sa tactique était aisée à identifier : dans cet espace clos et étroit, il allait se répandre dans l’espace autant que possible, pour ne laisser aucune échappatoire à son ennemi, et l’absorber, l’écraser sous sa masse.
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Jeu 24 Oct - 23:16


La matière noire semblait blessée, le fait de l'autre créature mourante. C'était comme un parasite, ou une espèce de truc que bref c'était sans importance. Le Triaire recula simplement dans le fond de la pièce et laissa le pseudopobjet se déployer. En soi il ne craignait pas de se prendre de coup mais la perspective que la matière noire elle même entre en contact avec lui ne lui évoquait rien de bon.

La fongitude déploya ses attraits pour lui offrir l'une des pire mort possible, ce que sa cible imita. De son glaive il taillerait la gélatine pour lui ôter la table basse, de sa dolabra il frapperait le lavabo avec bon espoir de l’exploser

Résumé:
Le Triaire attaque le pseudopode
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 25 Oct - 3:30
Lucas entra dans la pièce de quelques pas avant de se déplacer légèrement vers la droite pour se coller le dos au mur restant à porter de la sortie. À première vue, aucune menace visible... Là !

Derrière une vitre qui séparait la pièce en deux, il y avait du mouvement. Une armure et un... amas d'objets (?) semblaient s'affronter. Deux Objets qui ne s'aiment pas? Bon, tant qu'ils se tapaient les uns sur les autres et non sur Mlle Ngwenya et lui, c'était l'important. Il se tourna vers l'entrée pour appeler sa babysitter de fortune.

« C'est correct, pas de danger ! Il y a deux Objets qui se tapent dessus, mais ils sont séparés de nous. »

Enfin, séparés... La vitre ne semblait pas trop solide... Mais bon, si elle devait se briser, cela aurait déjà été fait avant. Lucas entra plus loin dans la pièce et s'approcha du bureau, curieux de trouver des indices sur l'utilité de la pièce. Se faisant, il trouva un gros bouton rouge sur le mur juste à côté du bureau.

Le bouton était gros. Rond. Rouge. Brillant. S'il connaissait bien quelque chose des films, il savait qu'il ne devait surtout pas cliquer dessus s'il ne voulait pas mourir stupidement. Surtout pas cliquer dessus... Lucas prit une grande inspiration, les yeux rivés au bouton. Ne pas cliquer... Oops. Vite comme l'éclair, le garçon appuya sur le bouton et se recula vivement. Ce n'était pas de sa faute, la tentation était trop forte !

Résumé:
Lucas entre dans le Labo Blindé et n'est pas très impressionné par le spectacle de gladiateurs. Il fouille la pièce, trouve un gros bouton rouge et clique dessus.


Dernière édition par Onyx le Ven 25 Oct - 3:39, édité 1 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 25 Oct - 3:30
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 231
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Dim 27 Oct - 19:46
     Qu’est-ce que ça puait, dans cette pièce. L’air était irrespirable, et aucune fenêtre en vue. Par ailleurs, le sol était jonché de cette essence. Pas tout à fait la même que celle crachée par le plastigrade, mais comparable. Voilà pourquoi elle gardait ses talons : mettre le pied là-dedans ne lui disait rien de bon.
     Au fond de la pièce, on distinguait du mouvement, dans l’obscurité. Deux créatures se tapaient dessus. Enfin, une tapait sur l’autre, qui progressait vers elle. Et en fait de créature, on aurait plutôt dit un tas incohérent et animé contre un humain en armure de légionnaire.
     « Je pense qu’un seul d’entre eux est hostile. »
     Épris de curiosité par un bouton contre le mur, Lucas appuya dessus. Rosalina ne s’y intéressa pas : son attention était focalisée par le combat qui se déroulait devant elle. Ce légionnaire, personnage déjà assez atypique en soi, semblait maîtriser la situation. Rosalina en profita pour essayer d’inspecter la pièce, voir si elle pouvait trouver quelque chose d’utile.
     Elle trouva des gants de laboratoire. Ce serait assez pratique si elle voulait toucher quelque chose recouvert de cette essence. Rosalina en mit une paire dans sa poche, et en tendit une autre à l’attention de Lucas :
     « Tiens, ils sont un peu grands, mais si tu touches quelque chose de pas très net, ils t’offriront une protection. Je suppose. »
Résumé:
Rosa fouille et trouve des gants.


Dernière édition par Stilgar le Ven 1 Nov - 19:28, édité 2 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Dim 27 Oct - 19:46
Le membre 'Stilgar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Dim 27 Oct - 20:02
     Le lavabo vola en éclats. Après le puissant coup du Triaire, il ne restait plus qu’un robinet cabossé pendouillant misérablement, et quelques bouts de céramique encore accrochés au reste des meubles. Le coup de son glaive fut exécuté avec une précision surprenante, taillant le bois, ou plutôt le mélaminé, et la gélatine noire avec la même aisance. Le meuble tomba aux pieds du Triaire avec un grand fracas.
     Rebuté par cette défense, l’Objet sembla se contracter. Il devait avoir souffert de cette riposte. Nul doute cependant qu’il n’abandonnerait pas de sitôt, et préparerait de nouvelles tentatives. Quoi qu’il en soit, le champ était libre pour le Triaire s’il voulait profiter de son avantage pour attaquer. Difficile de dire comment une telle créature pouvait être occise, cependant : la débiter en tranches serait un travail très fastidieux, et viser un point vital requérait la présence d’un point vital, ce qui n’était pas quelque chose de certain.
     Par ailleurs, l’Objet ne réagit pas à l’arrivée de deux nouvelles personnes. Celles-ci furent assez discrètes, et il était déjà concentré sur un Dessinateur.... Enfin, du moins, jusqu'à ce qu'un petit être aux cheveux bleus n'appuie sur le gros bouton rouge qui était disposé dans le sas.

Aussitôt, le bureau se mit à vrombir, et un peu plus de fumée vint étouffer la partie de la pièce se trouvait de l'autre côté du sas. Attiré par le bruit, l'Objet précipita son attention sur la source du problème et tenta de s'étirer jusqu'à lui précipitamment.

Avant même qu'il n'atteigne la vitre, il tomba en morceaux et s'écrasa sur le sol.
Le pseudopode n'était plus qu'un amas de meubles gisant dans une flaque organique agonisante.

À ses côtés, vacillant et quelque peu sonné, un Triaire qui semblait avoir un peu plus de mal à porter son armure, se tenant dans un nuage qui caressait la vitre sans réussir à la traverser...



Alors, du coup, le Triaire a intérêt à vite se sortir de là, si possible en fermant la porte derrière lui...
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Ven 1 Nov - 20:03


La créature perdit de suite son aura menaçante. Les restes du lavabo pendaient pitoyablement, choses inutiles bientôt réduites à néant. L'Objet se contracta pour attaquer de nouveau mais cette fois en défendant son existence.

Il se prépara à donner le coup de grâce quand une épaisse fumée envahit la pièce, venant du bureau. L'Objet tenta immédiatement de fuir par le sas mais tomba en morceau, mort.

Le Triaire n'allait pas vraiment mieux à première vue. En inspirant un grand coup pour retenir sa respiration il avait avalé une partie de la fumée. Ses sens brouillé et sa vue flou ne contribuait pas à sa survie mais ses réflexes prirent le relais.

Il se dirigea vers la sortie en suivant son instinct de tankiste en tentant de marcher du mieux qu'il pouvait. Il rangea sa dolabra mais ne put faire de même avec son glaive toujours enflammé. Son idée se retournait contre lui car il perdait la force d'un bras et il était hors de question d'abandonner son arme.

Il cogna le sas avec un grincement et entreprit de le tourner pour passer de l'autre coté. Il pouvait encore tenir sa respiration 2 minutes en faisant des efforts. Réprimant un grognement il tenta de le faire tourner.

Résumé:
Le Triaire tente de repasser le sas
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Dim 3 Nov - 21:30
La réaction au geste impulsif de Lucas fut immédiate. Le sol et les murs tremblèrent légèrement et Lucas se réfugia instinctivement sous le bureau. C'était ce qu'on devait faire s'il y avait un tremblement de terre, non?

Les vibrations ne durèrent que quelques secondes et le garçon sortit précautionneusement de son abri. Rien n'avait l'air d'avoir changé... À part peut-être qu'un des deux objets combattants dans le sas semblait agonisant alors que l'autre vacillait. C'était le bouton qui avait fait cela? Un dispositif pour éliminer les sujets d'expériences du sas s'ils se montraient trop dangereux, probablement. Bon, il n'y avait rien fait de mal finalement !

« Héhéhé ! J'ai vaincu les méchants ! » se vanta le bleuet.

Lucas ramassa la paire de gant que Mlle Ngwenya lui avait tendu et continua de fouiller le bureau pour quelque chose d'autre d'aussi intéressant.

Résumé:
Lucas est ravi d'avoir vaincu les objets et continue à fouiller.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Dim 3 Nov - 21:30
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 231
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mar 5 Nov - 21:44
     Hé bien, ce gosse avait vraiment une chance insolente. Restait la question du gros tas de métal qui était en train de passer la porte. S’il était dans cette pièce, ce devait être pour une bonne idée. Rosalina eut un instant de panique, elle se précipita vers la porte, et tenta de la bloquer de tout son poids.
     « Vous là derrière ! Comment peut-on savoir si vous êtes hostile ou non ? »
     Question complètement idiote, bien entendu : quelque soit sa réponse, ce ne pourrait être qu’une preuve supplémentaire de son hostilité, qu’il dissimulerait alors par un mensonge. Cette contradiction pourtant évidente ne lui avait cependant pas traversé l’esprit : Rosalina avait juste, sous l’effet de la pression mentale monstrueuse qui s’accumulait depuis son arrivée dans se monde absurde et hostile, pété un câble.

Résumé:
Rosa panique, révises on avis concernant la dangerosité du Triaire, et tente de bloquer la porte.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Mar 5 Nov - 22:15


« Je suis un homme et j'étais en train de tuer cet Objet idiote ça te suffit pas !? » Il cessa de forcer et ôta son heaume, présentant son visage dur. « Ouvre moi, je veux vivre teuh teuh teuh ». Le Triaire partit dans une quinte de toux. Il sentait le manque d'oxygène lui brûler la poitrine. Il tomba à genoux, des points noirs dansant devant ses yeux.

Résumé:
Le Triaire tente convaincre Rosalina
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 8 Nov - 2:42
Lucas était déçu de ne pas avoir fait de trouvailles aussi excitante que le Bouton Meutrier. Peut-être était-ce mieux ainsi puisque de l'autre côté de la pièce, l'Objet survivant s'était approché de la porte que Mlle Ngwenya, paniquée, avait bloquée de son corps. Non mais ! Pour qui il se croyait ce grand malotru!? Mlle Gwenya était sa babysitter, pas celle du gladiateur !

Voulant prêter main forte à la noire, Lucas tenta de la rejoindre. Ce faisant, le garçon trébucha dans quelque chose et passa à deux doits de dire bonjour au plancher. Frustré, Lucas regarda par terre et réalisa que le fautif était un chapeau haut de forme bleu avec un ruban... fait de métal et avec un manche comme poignée. C'était un chapeau ou une casserole?

Qu'importe, l'importance du chapeau était quasiment nulle. À la rescousse de l'Africaine et que ça saute ! ... Ou peut-être pas. L'Ogjet qui se révélait être actuellement un humain venait d'enlever son casque et de révéler sa vraie nature.

Rendu aux côtés de la femme, Lucas hésitait.

« Il a pas l'air content... Tu crois qu'il va nous faire mal si on ouvre? » demanda le petit bonhomme.

Et qu'on ne vienne pas l'asticoter avec des "chaque vie humaine devrait être sauvée". Lucas avait-il l'air de mère Térésa? Non. Juste parce que le type était humain ne voulait pas dire qu'il n'était pas un ennemi. Si l'humanité était un critère d'innocence, les guerres n'existeraient pas et il n'aurait pas passé tant d'années à en faire partie. Au final, il laisserait la décision à Mlle Ngwenya. De toute façon, n'était-ce pas ce que les enfants étaient censés faire, laisser les adultes prendre les décisions difficiles?

Résumé:
Lucas fouille, trouve un chapeau ridicule et rejoint Rosa, mais n'agit pas pour aider le Triaire.


Dernière édition par Onyx le Ven 8 Nov - 2:58, édité 2 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 8 Nov - 2:42
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Laboratoire 4' : 1
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 231
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Ven 8 Nov - 21:31
     D’un côté, la voix, certes humaine, du mastodonte derrière la porte, qui s’effondrait de douleur. De l’autre, celle, hésitante, de Lucas. Si elle prenait la mauvaise décision, Rosalina en mourrait certes, mais elle aurait aussi la mort de ce gosse sur la conscience.
     Pas qu’elle en aurait eu quoi que ce soit à foutre en temps normal, mais on n’était plus en temps normal. Rosalina paniquait. Elle dut prendre quelques secondes pour remettre ses esprits en place et établir un raisonnement : ennemi au pas, le Romain était à l’article de la mort, et à la moindre intention hostile, il serait alors plus facile à vaincre. Elle ne prenait pas un risque démesuré en le laissant sortir.
     Rosalina relâcha sa prise sur la porte, attrapa le légionnaire, l’aida à sortir de la pièce, et ferma la porte aussitôt, pour éviter que trop de gaz toxique ne s’en échappe. Tirant parti du fait que son potentiel futur ennemi était encore sonné, elle subtilisa son glaive. Pas qu’elle sût vraiment le manier, et ça se voyait ; elle se contentait de le tendre entre elle et le Romain, mais c’était toujours ça de pris.
     « Vous… Vous êtes qui, vous ? »

Résumé:
Rosa accepte de faire sortir le Triaire de la pièce qui se remplit de gaz, et attrape son glaive, toujours méfiante.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Ven 8 Nov - 22:42


Il aspira l'air à grande goulée, purgeant ses poumons du gaz. Son rythme cardiaque diminua et il se pencha alors sur l'autre conne. Certes elle lui avait sauvé la vie, mais d'un autre coté elle l'avait mis en danger de mort et bloqué la porte.

Il agrippa son glaive dont les flammes avaient disparu, empêchant Rosalina de s'en servir. Sa main gauche tenait toujours son heaume qui ferait une arme improvisée si il le fallait. Même sonné un soldat devait savoir se battre. Même si le soldat en question bluffait pas mal et devait user de toute sa volonté pour paraître ferme parce que mine de rien un gazage en règle ça fait pas du bien.

« J'ai oublié. » Il s'avança vers elle, plus menaçant qu'il ne l'avait jamais été depuis son arrivée dans l'esquisse. « Expliquez moi ce qui s'est passé. Maintenant ». Son ton n'appelait aucune contestation, aucune esquive. Clairement il suppose que Rosalina à fait quelque chose.

Résumé:
Le Triaire interroge et menace Rosalina. Il est cependant plus faible qu'il ne le parait
Il risque fortement d'attaquer mais ce ne sera pas mortellement, en fonction de la réponse. Attention donc à ce que vous dites ^^.
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Sam 9 Nov - 0:37
L'Africaine était sans aucun doute en possession d'une conscience un peu moins noire que celle de Lucas puisqu'elle choisit d'aider l'homme de fer à sortir de la zone contaminée. Au moins, elle eut la présence d'esprit de lui prendre son arme. Le garçon n'aimait pas le nouveau-venu. Les adultes préféraient toujours parler entre eux en ignorant les plus jeunes. Si le mastodonte se montrait trop amical, l'enfant risquait de perdre l'attention de Mlle Ngwenya, ce qui était inacceptable.

Dans un manque de gratitude flagrant, l'homme déclara avoir oublié qui il était avant de menacer le seul membre féminin du nouveau trio, comme si elle ne venait pas tout juste de sauver ses fesses. Nope, pas question. Lucas ramassa le chapeau-casserole (Chasserole? Casspeau? Il aimait Casspeau) et le pointa vers l'individu telle une arme avant de l'interpeller, prenant sa plus grosse voix.

« HÉ ! TU LAISSE MLLE GWENYA TRANQUILLE ! »

Zut, il pouvait dire adieu à Mlle Nougat maintenant qu'il venait de révéler qu'il savait actuellement prononcer son nom. Maintenant, quoi dire pour se sortir de pétrin? Après tout, le tout était un peu sa faute... Si l'Américain n'avait pas appuyé sur le bouton rouge... En même temps, qu'est-ce qui avait pris à ce type d'aller s'enfermer avec un objet agressif comme ça? Aha, il tenait son argument !

« Un idiot pourrait voir qu'y avait un truc pas gentil de l'autre côté, sinon ça serait pas séparé. La vitre est pas brisée et ça fait suuuuuuper longtemps que le labo était abandonné. La fumée-machin doit probablement apparaître à toutes les heures ou un truc du genre pour faire dormir le méchant. »

Lucas regarda l'amnésique d'un air méprisant.

« Faut vraiment être stupide pour s'enfermer dans une pièce comme ça, même Papa est pas stupide comme ça ! »

Maintenant, fallait juste espérer que Mlle Ngwenya ne le contredise pas.

Résumé:
Lucas met tout sur le dos du Triaire.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 231
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Sam 9 Nov - 19:39
     Le glaive fat balayé comme un fétu de paille. Rosalina recula jusqu’à Lucas, serrant fermement sa mallette, par un espèce de réflexe issu de sa peur. Peur que Lucas ne connaissait pas du tout. L’inconscience des gosses. Leur totale incapacité à appréhender correctement une situation et à en juger les risques. Même si, pour le coup, son raisonnement était plutôt intelligent. Rosalina avait déjà remarqué qu’il était vif, et d’ailleurs s’était parfois montré plus apte à comprendre ce monde étrange qu’elle-même. Un monde où les enfants étaient supérieurs aux adultes. Ça n’avait aucun sens.
     « Viens, Lucas. On s’en va. »
     Elle lui prit la main, et essaya de ne pas trop faire trembler sa voix.
     « Je pense que monsieur le légionnaire est capable de se débrouiller tout seul. »
     Rosalina tenta de s’aligner sur le ton méprisant de Lucas.

     Alors qu’ils sortaient, elle lui glissa à l’oreille :
     « Au fait, tu peux m’appeler Rosalina, si tu veux, c’est mon prénom. »

Résumé:
Rosa soutient Lucas et sort avec lui.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 72
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Sam 9 Nov - 21:09


« Je crois que vous m'avez mal compris. Vous m'expliquez ou je vous neutralise. Je ne peux pas me permettre de vous laisser mettre les survivants que je protège en danger. »

Le Triaire avait remit son heaume et retrouvé sa voix métallique. Petit à petit il allait mieux, bientôt il aurait recouvré ses forces.

« Et pas de mensonges cette fois petit. Je ne le supporte pas ». Le Triaire ne prit néanmoins pas d'armes, si ce n'était pas des ennemis pas la peine de leur donner de mauvaises idées.

Résumé:
Le Triaire s'impatiente et laisse une dernière chance à Rosalina et Lucas.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum