On ne vit que deux fois

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 20 Juil - 17:14
Un petit appartement en Ville. La transition entre la fureur du champ de bataille numérique et le calme de l’intérieur était particulièrement brusque. Si on tendait l’oreille, on pouvait entendre à l’extérieur des cris de joie : l’annonce de la libération du Périphérique et de ses dizaines de milliers d’automobilistes avait apporté un grand soulagement à une ville qui avait été dans l’angoisse et la tourmente pendant les dernières heures. À présent, la journée pouvait reprendre comme avant, le train-train quotidien.


Dernière édition par Stilgar le Jeu 31 Aoû - 22:54, édité 4 fois
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 20 Juil - 17:15
__–Comme Zeph ne pouvait plus rien voir depuis ses astrettes d’un écran noir, sans aucune interface, sans rien ressentir, il ne lui restait plus qu’à revenir au monde réel. Sauf s’il voulait errer encore un peu dans ce vide obscur…
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 20 Juil - 22:40


Hein ?

Et le noir fut, il tombe comme un voile, de même que l’incompréhension.
Ca ne peut pas être si grave non ? Je n’ai qu’à revenir à l’appartement, ça ne devrait pas être compliqué. Si je devais faire une supposition, je me suis perdu dans un sous espace. Je vais commencer par le plus simple : une porte.

C’est de quelques coups de Créa-ture que j’en matérialise une devant moi avant d’y apposer mon sceau. Avec un peu de chance, je serais de retours chez moi rapidement. Après tout, les sous-espaces, ça me connaît.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 21 Juil - 0:21
__–Non seulement Zeph ne pouvait plus voir son avatar, ou quoi que ce soit d’autre par ailleurs, mais il était incapable de savoir si les actions qu’in lui envoyaient étaient bien reçues et effectuées. Rien dans le néant ne bougeait. L’obscurité restait totale.
__–Au bout d’un moment, Épiphane allait essayer de se palper, ou au moins Zeph se rendrait-il compte que même la perception la plus élémentaire qui soit avait disparue : celle de son propre corps. Épiphane était devenue comme intangible. Elle ne pouvait plus interagir avec rien, pas même avec elle-même.
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Ven 21 Juil - 10:09


L’anxiété me prend à la gorge,

J’enlève brusquement  mes Astrette et me rue sur le processeur contenant les données d’Epiphane, une boîte à quelques mètres de mon bureau. Pitié, que le code n’ait pas été abimé, pitié que rien ne lui soit arrivé. Je commence à respirer bruyamment alors que je lance un scan pour vérifier l’intégrité du programme.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 21 Juil - 11:51
__–Le code était intact. Pas une ligne de code n’avait été altérée, pas une seule donnée n’était manquante. Si la copie du Serpent avait échoué, Zeph put même constater que la copie d’un maliciel avait réussi.
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Ven 21 Juil - 12:39


Soupire de soulagement.

C’est déjà ça, plus qu’à trouver le problème. Dans un premier temps, je freeze Epiphane, histoire de ne pas endommager son code, et je comment mon travail d’analyse.

Je ne n’ai pas beaucoup d’information sur ce qui a causé l’erreur, mis à part que j’ai téléchargé le maliciel et utilisé le miroir. Tester le maliciel risque de me prendre du temps, j’opte donc pour chercher du côté du miroir en premier. Je commence par vérifier manuellement la liaison entre Epiphane et la SX. En d’autres termes, est-ce que le serveur reçoit mes paquets de donnée, est-ce qu’il n’arrive pas à me réponde ou aucunes de ces deux options.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 21 Juil - 19:15
__–La connexion avec Épiphane, en soi, fonctionnait très bien. Elle arrivait toujours à recevoir et émettre. Le problème semblait lié uniquement à l’avatar : il était impossible à localiser.
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 24 Juil - 12:22

Dans ce genre de cas, il est parfois plus simple de recommencer de zéro. Je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé mais une possibilité soit qu’Epiphane soit bloquée dans un espace de donnée détruit.

Pour le quitter, reboot le système d’Epiphane devait suffire à la déconnecter de force et la faire revenir à un point de respawn. Et si ça ne fonctionne pas, et bien, j’aviserais.


Dernière édition par Eyerim le Lun 24 Juil - 13:13, édité 1 fois (Raison : changement d'image de profil)


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 24 Juil - 13:10
__–Épiphane fut effectivement déconnectée. Quand Zeph revint dans la SX, il arriva dans une rue fréquentée, un point d’apparition standard. Cela déjà était étrange, Épiphane ayant comme point d’apparition personnalisé son propre appartement. Il regarda son reflet dans le verre d’une devanture et au lieu de la démonette qu’il connaissait tant, il y avait lui. Son avatar de base, tel qu’il était la première fois qu’il s’était connecté dans la SX, il y a très, très longtemps.
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 24 Juil - 14:06

Su-Per

Alors que je tombe encore vers le ciel, j’enlève mes astrettes et commence à regarder mes possibilités. Peut-être ai-je un copie d’épiphane quelque part ? Oui ! Non… juste un vieux modèle bon à être jeté.

Je me masse les tempes tout en contemplant mon manque de préparation. La bonne résolution du jour, préparer un plan au cas où ça arrive de nouveau. Avant d’aller plus loin, se prémunir contre les risques. Pourquoi tout ce qui arrivait à Epiphane était aussi dur à gérer ?

Bon à être jeté ou pas, j’ai besoin d’accéder au collier de perle et à ce foutu miroir. Et hors de question de le faire avec ma tête civil. C’est donc au tour de Protoépiphane de faire son entrée, entrée humiliante probablement.

Je lance rapidement une recherche au cas où quelqu’un aurait déjà eu un tel problème avec un miroir de stockage le temps de préparer quelques accessoires pour plus tard.

Et me voilà de retour dans la SX, dans une version low polygone de mon avatar, muni de lunette de soleil, d’un masque sanitaire, d’une casquette, d’un pull épais et d’un jeans pour cacher ce défaut de conception. En utilisant mon kit de rechange de créature, j’ouvre une porte vers mon appartement avant de réapparaitre près des locaux de Navigsys. Je me dirige vers ces derniers, espérant, sans trop d’espoir, ne pas avoir à trop discuter avec la sécurité…


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 27 Juil - 11:40
__–Zeph utilisa donc la technique la plus puissante de tous les informaticiens : poser son problème sur un forum et attendre qu’on lui répondisse.
__–Et pour ne pas avoir à attendre une réponse qui pouvait très bien ne pas arriver, il envoya Épiphane vers Navigsys. Là, il s’avéra que s’il escomptait y entrer, la tâche allait être des plus complexes. L’entrée des locaux était, Épiphane ne savait, dans un parking souterrain : un véhicule devait se garer à un certain emplacement, en fait un ascenseur secret. Une analyse rapide et non-intrusive (c’est à dire, regarder avec ses yeux et se souvenir de ce qu’elle savait déjà) suffit à Épiphane pour comprendre que cela n’allait pas être aisé pour entrer. Le code du parking lui-même était protégé contre l’édition, étant donné qu’il était possédé par une société qui vendait des places pour des véhicules SXéens. Il faudrait donc s’en prendre à cette entreprise d’abord, si elle voulait accéder à l’ascenseur et, par exemple, le rendre intangible pour descendre dans les locaux. Locaux qui contenaient des centaines de milliers de drones mortels dans un espace à peine plus grand que son propre appartement pouvant être répliqués à l’infini.
__–Il y avait certes la possibilité de passer par le service client de Navigsys, ou de la COSHA, mais avant d’en arriver à considérer de telles extrémités, Épiphane reçut une notification, sous la forme d’un poulet.
__–En littérature courtoise, c’est ainsi que l’on désigne un message doux, adressé à l’être aimé. Là, il s’agissait, fort littéralement, d’un animal à plumes. Pour participer à une discussion sur un forum, il y avait deux moyens principaux, dans la SX : la première, très grecque, consistait en se rendre dans un tel espace et y clamer sa demande. La seconde, plus contemporaine, consistait en placarder sa demande dans ledit espace – ou envoyer un drone le faire à sa place. Des utilisateurs pouvaient consulter la liste des questions posées et y répondre, ce qui enverrait un petit inspecte apporter la notification et s’enquérir de la réponse.
__–Certains utilisateurs s’amusaient à personnaliser leurs notifications.
__–Ici, on avait fait dans le ridicule.
__–Toujours était-il qu’Épiphane eut une réponse. Non pas publique, mais dans sa messagerie privée :

Re : Tombée dans mon miroir et mon miroir dans mon miroir, dans un lieu difficile d’accès sans mon avatar principal, que faire ?
__–Bonjour,
__–J’ai eu le même problème il y a quelques temps. Je suis en ligne, je m’ennuie et j’ai envie de vous aider. Retrouvez-moi au Bar [espace], dans la vieille Ville. Son enseigne virtuelle ou physique, peu me chaud, tant que vous faites vite. Vous me payerez la consommation.


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Mer 30 Aoû - 16:12


Et bien, Parfois le destin nous prend par la main et nous guide vers la lumière. Ici, un petit verre au Bar espace. Et très franchement, je pense pas qu’une consommation quel qu’elle soit puisse valoir plus à mes yeux qu’Epiphane.

C’est avec un dernier regard pour l’entrée des bureaux que je me retourne pour revenir d’où je venais. Je pense que j’ai laissé un point de téléportassions proche de la rue où se trouve le penchant virtuel du Bar espace. J’aurais aimé que personne ne me vois dans cet état, mais le premier à rigoler, il a mon poing dans la figure de toute façon.

Bien que je doute que le drone arrivera après moi à destination, c’est le moyen le plus simple de contacter l’âme charitable qui semble vouloir me venir en aide.

Hello,

Bien contente de pouvoir discuter de cela avec quelqu’un. Je serais au bar espace dans les 5 minutes. Je devrais pas être difficile à repérer. Si tu trouve quelqu’un dans la SX avec un masque, des lunettes, une casquette et des cornes pixellisées qui dépassent, c’est malheureusement moi.

Et tkt, je te paye ta conso avec un grand plaisir si ça me permet de récupérer mon avatar, même plusieurs si tu veux.

A tout de suite.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 30 Aoû - 17:28
__–Le bar [espace], dans la vieille ville, était devenu une enseigne tout à fait chic, comme tous les établissements de ce quartier, en vérité. C’était à présent un salon de T aux couleurs néon tout à fait remarquable, avec trois salles, une au rez de chaussée, une à l’étage, qui était souvent réservée par des entreprises ou des associations et enfin une à la cave, qui devenait boîte de nuit… Y compris le jour, vu que nous étions dans l’Esquisse. À peine entrée, Épiphane fut remarquée par une jeune femme à l’air blasé et aux jambes… d’un artisanat tout à fait unique, disons. Elle lui faisait un petit coucou.
__–« Épiphane, ma personne détient la supposition d’une assertion correcte quand à votre existence ? Déposez votre avatar sur la commodité à quatre pieds qui me fait face. »
__–Elle tira sur sa cigarette. Il était tout à fait légal de fumer en intérieur, la fumée n’étant qu’un effet visuel quelconque.
__–« Lecture a été effectuée à mes récepteurs auditifs de l’imploration publique d’appel au soutien et à l’expertise populaire concernant l’embarras problématique difficile et agaçant dont l’expérience que vous faites est bel et bien existante, par le truchement, le renfort, le secours et la capacité à faire usage de la parole de celui dont l’emploi est de traiter les mondanités à ma place, pour m’interdire tout tracas et tout souci quant à leur existence. Comme la très vaste somme des activités que je me dois d’accomplir a la bienheureuse qualité de ne s’élever pas au-delà que de prendre l’ardue décision de que faire de ma journée, dans mon infinie bonté autant que dans mon ennui, j’ai acté de la décision suivante : »
__–Une autre bouffée.
__–« Vous aider, en somme. »
__–Puis une gorgée de sa boisson, servie dans une touche évidée.
__–« Mais enfin, je ne suis pas sans être dans l’ignorance que vous avez déjà pu induire au moyen de vos propres facultés de raisonnement la conclusion suivante, autrement le personnel dont la mission est de porter secours à mon attention volage n’aurait point eut la bonté, autant que la brièveté et la pauvreté lexicale, que de vous transmettre un poulet qui exprimait mon désir de vous porter le plus ardent et immédiat secours. »
__–» Enfin, nous avons tout notre temps. »
__–Elle soupira longuement.
__–« Il ne serait pas inutile tout autant qu’il vous serait profitable, pratique et même, osons le dire, agréable, d’intégrer à votre savoir les quelques menues lettres qui servent à me démarquer de l’ensemble de la populace. En un mot comme en cent, quoique j’aurais préféré en une quantité qui n’aurait su se résoudre à un chiffre hélas composé de seulement cinq lettres, à savoir mille, la manière dont vous pourrez faire usage pour témoigner de l’envie d’attirer mon attention est de prononcer les mots Lisandrine Isolde Séraphine Alicia. Ou Lisa. C’est selon votre désir. Mais, foin de salamalec, narrez plutôt, faites, récit, racontez, détaillez, épanchez-vous sur le pourquoi du comment, surtout du où, de cette disparition. »


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Mer 30 Aoû - 18:32


Quelle belle apparition.

« Yep, c’est moi. »

Alors que je m’assieds, j’en profite pour observer de plus près la personne qui me fait face. D’un blanc éclatant, elle dégage une délicatesse envoutante. Et ajoutez à cela son phrasé assommant, et l’on obtient un superbe combo pour baisser sa garde en un instant. Cependant, ses jambes ouvragées et le fait qu’elle s’y connaisse potentiellement assez en codage pour avoir déjà eu des problèmes avec un miroir de copie nécessite de lui accorder plus de crédit que son apparente inoffensivité ne laisserait supposer. Plus, elle pourrait aussi bien jouer la comédie, bien des gens le font dans la SX.

Enfin, comédie ou non, je l’aime bien.  Avoir une identité forte est un grand plus dans la SX. Et elle, c’est sûre qu’on l’oublie pas de sitôt.

« Et bien, avec plaisir. Je peux pas aller dans tous les détails mais en gros il est coincé dans le collier de perle. Wais, à cause de toute l’agitation de ce matin, contrat avec la COSHA, ils avaient besoins de gens sur qui remettre la faute si ça foirait.
Du coup, avant qu’on continue, je te commande quelque chose ? Comme tu dis, on a le temps et je me suis pas arrêté depuis un moment avec tout ça moi.


Ah, et au passage, très fan de tes jambes, elles vont à ton avatar comme un charme. Création perso ? »

Avant d’attendre sa réponse, j’ouvre le menu pour choisir ma consommation. J’ai vraiment envie de me détendre un peu avant de continuer ma journée et si je dois passer ce moment avec Lisandrine Isolde Séraphine Alicia et ses milles mots, et bien, pour peu qu’elle sache de quoi elle parle, je trouve la compagnie sympathique.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 31 Aoû - 23:26
__–Lisa hocha la tête et s’affala un peu plus sur sa chaise. Épiphane pouvait remarquer qu’à aucun moment, elle ne l’avait regardée dans les yeux. En fait, son regard ne semblait se porter sur rien : pas sa cigarette, pas son verre, pas les autres clients, pas les décorations du bar. Son regard était toujours dirigé vers les endroits les plus inintéressants concevables : un coin du mur nue, une table vide.
__–« Ainsi, le commencement de ce que nous avons la sottise d’appeler une journée par pure souci de respecter les convenances comme de plier un univers à des règles dont il se gausse a pour votre personne été occupé par protéger autant l’existence matérielle que les matériaux d’existence de la classe travailleuse et matinale de notre belle, grande et s’il ne s’en était fallût de votre concours et de votre sacrifice, sans défense mégapole. Nonobstant, point n’est-il permis, ni acceptable ni cohérent ni, allouez-moi quelque autorisation d’exprimer le fond de ce qui naît, croît et n’espère qu’à se développer en l’intérieur de ce qui repose bien loin d’ici mais est émulé par cette splendeur technologique qui repose aussi loin de nous que nous pouvons l’être tout en garantissant notre proximité, c’est à dire mon esprit, c’est à dire mon idée, que nul ne pourrait trouver, en dépit du plus minutieux des examens et de la plus sourcilleuse des investigations, quelque appartenance à cette société commerciale qui se pare de la mystique des chevau-légers comme de la couleur du ciel terrien dépourvu de nuages et fait commerce autant de la protection que de l’exécution, à la fois des basses besognes et des individus. »
__–À noter qu’elle avait continué à fumer et boire pendant qu’elle parlait : quand le verre ou la cigarette touchaient ses lèvres, Lisa continuait à déballer, simplement sans que ses lèvres ne s’animassent. Un rappel s’il en fallait un que nous étions dans un univers virtuel.
__–« Ce qui m’amène à l’interrogation profonde que je me dois de poser, bien que j’ai toutes les bonnes raisons de penser que votre réponse ne pourrait bien être autre chose qu’un silence mutique, ce qui outre son caractère compréhensible revêtirait quelques atours d’impérativité, considérant le fait que vous devez être tenue autant par quelque contrat que par votre bon sens et esprit de préservation, ceux qui vêtissent le manteau teinté de la splendeur de l’océan matinal de l’élite de l’Union polono-lituanienne n’étant nullement connus pour le grand cas qu’ils font de la politesse quand ils vous collent une balle dans le crâne.
__–» Disais-je, vous n’êtes pas de la COSHA et cela ce voit.
__–» Ces quelques considérations établies, considérez en passant, tout d’abord que plutôt que vos deniers dépensés pour épancher ma virtuelle et donc autant dessiccée qu’elle est humectée gorge, vous vous acquitterez de votre devoir de courtoisie à mon égard au moyen d’une amicale partie d’Échecs – je me languis de partenaires acceptables –, ensuite que votre compliment sur mon moyen de locomotion est tout à fait appréciable et que j’entends bien vous le rendre une fois ce dont vous n’avez à votre corps défendant qu’à me faire admirer celui-là même qui est réduit à l’état de croquis d’un canvas d’une ébauche… oserions-nous, d’une esquisse, pourra être contemplé. Passons. Tout jeu de mot, tout badinage plaisant, tous doux compliments écartés, nous n’avons hélas pas le temps. Ayez la bonté de me suivre. »
__–Lisa se leva, paya sa consommation d’une pensée et quitta l’établissement.
__–« Et alors que nous déplaçons nos êtres vers le lieu de votre infortune, racontez-moi votre implication, comme nous allons nous affairer à corriger les malheureux incidents produits par celle-ci. »


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Mer 6 Sep - 21:16


Et bien, j’imagine que ça veux dire que j’aurais pas ma pause tout de suite.

Alors que j’étais presque prête à m’affaler dans ma chaise pour les quelques minutes qu’aurait prise la conversation. Je dois bien me rendre à l’évidence, ma compagne a raison : plus on traîne et plus le risque de perdre mon corps augmente. Aller, hop, on se redresse. D’un saut, je quitte ma chaise et laisse disparaître le menu derrière moi

« hahaha, c’est clair que c’est pas une boisson SXéene qui risque de nous couper la soif. Note, le goût est toujours sympa. En sois, je t’échange ça contre quelques parties échecs avec plaisir. J’irais pas jusqu’à dire que j’ai un bon niveau, mais je me débrouille. Et puis, je te revaudrais bien la faveur un jour.

Du coup, à moins que tu saches où sont les bureaux de Navigsys, je vais montrer le chemin. La zone doit être sous haute surveillance par contre. J’imagine que tu as une idée de quoi on a besoin pour récupérer mes données d’ailleurs Lisa ? Enfin, plus généralement, comment tu comptes t’y prendre ? »


J’attends avant de lui donner plus d’info car, comme elle l’a fait remarqué, j’ai pas trop envie que la COSHA me retombe sur le coin du programme pour une clause de confidentialité non respectée. Après, si c’est une infraction du genre qui m’empêche de retrouver mon avatar… Je vais me gêner tien !


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 8 Sep - 20:37
__–Il était difficile de dire si Lisa était attentive à ce que racontait Épiphane. Si la petite démonette suivait – d’un pas fort gracile et aérien – sa consœur aux longues cornes, elle ne semblait lui prêter aucune attention. À aucun moment ne l’avait-elle regardée et elle semblait bien plus préoccupée par sa cigarette – proprement électronique – que par quoi que ce soit d’autre. Il y avait aussi le fait qu’elle prit un certain temps, presque embarrassant, pour répondre à sa question :
__–« Entrer sera un défi en soi, mais point le plus grand qui nous attendra. »
__–Toujours était-il qu’elles arrivèrent devant le garage. Lisa, à cet instant, passa son bras sous celui d’Épiphane et la fit continuer à marcher le long de la rue inversée.
__–« N’y portons nulle attention qui pourrait être suspecte : ils ont des caméras. »
__–Elles passèrent donc, deux SXéennes comme il y en avait d’innombrables dans les rues et s’arrêtèrent à un angle. Lisa relâcha Épiphane, tendit la main, la ferma, la rouvrit. Un petit joyau, de la taille d’un ongle, y était apparu.
__–« Consommez ce rubis, sans que quelque crainte, quelque inquiétude, quelque appréhension ne vous saisisse le cœur. Point ne dispose-je de la connaissance du niveau de réalisme que vous avez cru bon d’instiller à votre ébauche d’Épiphane, mais bien que je me doute qu’il ne doit pas être fort élevé, vous vous doutez bien que vous n’avez nul organes internes qui puissent subir quelque perturbation qui serait causée par l’ingestion de ce petit objet. Que je vous enjoins, par ailleurs, à inspecter et consulter autant qu’à investiguer par vous-même, dans le cas de figure où, ce qui serait à porter au crédit de votre sagace prudence – ou votre prudente sagacité, j’hésite, j’hésite –, vous doutiez de sa non-dangerosité. Il s’agit d’un dispositif de communication qui nous permettra, fort simplement, de nous adonner au délicieux exercice de la conversation sur une fréquence que seules nous pourrions entendre. Ou ouïr ? Ouïr ce sera. D’une inflexion de votre esprit, vous pourrez décider de vous adresser à moi, sans qu’il ne soit nécessaire de rendre audible votre gracile parole au tout-venant.
__–» La question ô combien cruciale de la communication ayant été résolue, il nous fait appréhender ce dans quoi nous allons entrer, car si j’ai pu énoncer tantôt, sans menterie, que violer la sécurité d’une entreprise placée sous le manteau protecteur qui a autant le nom, le goût, la couleur et l’esprit d’une défense bienvenue contre de vils pirates informatiques comme nous deux, que d’une mise sous tutelle, de ce groupe privé qui défend par l’agression, sauve par le meurtre et protège par la destruction, serait sans conteste la partie la moins risquée et complexe de notre épopée, elle n’en reste pas moins la première.
__–» Dites-moi tout ce que vous savez sur l’intérieur de ces locaux. »


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Sam 27 Jan - 22:53



Étonnamment, me dire de ne pas me méfier est un plan simple pour que je commence à le faire. Pas une méfiance des plus dévorante, plus une forme de rappel que je ne connais pas exactement la raison pour laquelle Lisa a décidé de m’aider.  Enfin, autre que l’ennui. Ce qui est souvent suffisant dans la SX je dois dire. Toujours est-il que je ne me fais pas prier pour analyser le rubis qu’elle me tend.

En parenthèse, je me dois encore une fois d’admirer son la cohérence graphique de son avatar. Un cristal est quelque chose que je m’attendrais à la voir posséder. Ça, un appartement luxueux, un chauffeur et assez d’argent pour faire taire le moindre flicard qui l’importunerait. Mais en réalité, et bien, elle pourrait tout aussi bien être comme moi.

« halala, on vient de se rencontrer et tu essaie déjà de me faire taire. Quelque chose me dit tu va regretter d’être ma seule interlocutrice de la journée»

L’analyse terminée, j’avale l’émetteur-récepteur tout en m’assurant de pouvoir extraire son code plus tard. Je reprends la conversation télépathiquement.

« Les formalités étant remplie, la pirate que je suis va oser mettre en danger la boîte qu’elle vient de sauver en divulguant tout ses secrets. Pour faire simple, on a quatre espaces à visiter.

Le premier est un garage, très probablement surveillé par la COSHA. Une des places de parking sert d’ascenseur.

Celui-ci traversé, on arrivera dans les bureaux de Navigsys. Assez petit je dois dire, probablement juste assez pour dix personnes si elles se serrent. La dernière fois que j’y suis allé, y avait un garde. Le plus important est probablement qu’il y a à l’intérieur une porte menant au système de gestion du périphérique. En fonction de s’ils l’ont réparé ou non, elle peut mener à l’ensemble du collier ou juste au réverbère 514. C’est lui qui nous intéresse.

Dans le réverbère, les attaquants ont créé un labyrinthe, imagine une ville infinie dans les trois directions. De nouveaux, en fonction de l’état d’avancement de la protection, le plus gros problème seront les drones autorépliqués de défense ou les malwares géants qui peuplent le labyrinthe. Je miserais sur les drones perso, ça se passait plutôt bien quand j’en suis sorti. On a créé une faille dans le labyrinthe pour accéder au cœur du système, c’est la que je dirais que se trouve mon corps. Pas grand-chose à dire dessus, c’est une petite pièce avec genre, un meuble
Dans les autres problèmes sur lesquels ont pourrait tomber, je dirais que les autres personnes engagées par la COSHA seraient les pires : Un architecte, c’est lui qui a ouvert une brèche dans l’architecture et un robot libellule au commande d’une arme de destruction massive de la COSHA. Je pense pas avoir à explique pourquoi celui là est dangereux, s’ils est toujours là bien sûr. A part cela, il reste toujours les troupes de la COSHA à gérer je dirais. »


Après une légère pause, j’ajoute avec un sourire par forcément visible vu ma résolution.

« Maintenant que j’ai révélé assez de secrets pour me faire radier de toutes les listes de confidentialités sur lesquelles je n’ai jamais été, tu peux m’expliquer comment on compte s’y prendre pour récupérer mon corps arrivé au trou noir ? »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 31 Jan - 0:55
__–Si l’attention de Lisa avait été aussi élevée que son indifférence avait été feinte auparavant, elle écouta cette fois-ci Épiphane sans piper mot, ni cligner des yeux – nul besoin de s’hydrater les muqueuses, dans la SX –, ni la quitter du regard. Quand enfin elle eut finit, ses paupières, toujours à demi fermées par une permanente lassitude, s’écarquillèrent ; à défaut de le faire avec sa bouche, elle sourit avec ses yeux.
__–« Mirobolantes et fantasmagoriques aventures que vous me contez là, très chère. Ainsi, telles deux Thésées, nous braverons un labyrinthe dont le minotaure s’avère être un arthropode doté d’une puissance suffisante pour faire douter le croyant dans sa foi en la suprématie de son dieu, pour libérer une Ariane qui n’est autre que vous-même. Comme cela est excitant, fascinant, intriguant, stimulant, les -ant s’accumulent sur cette aventure comme les années dans les livres d’histoire où nul doute, pour ceux qui ont trait à celle qui est secrète, nous entrerons à pas feutrés, avec la discrète et impériale autorité qui est celle des héros mythologiques dont on tait le nom.
__–» J’ai bien fait de vous suivre. Vous me divertissez. »
__–Elle éteignit sa cigarette et la rangea… dans aucune poche, car sa robe fort légère n’en avait aucune : elle se contenta de la presser entre ses deux doigts et elle disparut.
__–« Tout d’abord, entrons. »
__–Lisa tendit sa main.
__–« Ma technique manque d’orthodoxie, comme vous manquez d’orthopraxie dans votre code, il nous faut du doigté, aussi je vous enjoins à déposer les délicats bien que présentement sommaires vôtres sur les non moins frèles miens mais qui, vous l’aurez deviné, comportent dans chacune de leurs phalanges le pouvoir ; sans qu’il ne soit besoin de lui adosser quelque complément, de faire graviter autour quelque épithète, de lui adjoindre quelque adjectif. Et comme il n’est exprimé à sa juste hauteur que quand il est réduit à son seul mot, souffrez que, sans expliquer, sans détailler, sans compléter, sans additionner propositions, prépositions, conjonctions et inflexions, dans la plus grande simplicité, je dise :
__–» Tombons. »

__–En clair, elle les rendit intangibles et la pesanteur fit le reste. Lisa prit la main d’Épiphane et elles deux chutèrent dans le décor, dans son envers, pour flotter dans le non-espace qui n’existe derrière la SX : les lieux d’entre les lieux, où ceux-ci étaient des images rémanentes, qui pour être compréhensibles, ne peuvent passer par une description textuelle :
On ne vit que deux fois 9m4m
Oui, j’ai rallumé Half-Life 1 juste pour ça.

__–Ils n’étaient cependant pas vides.
__–« Voici que nous affrontons le premier d’une longue liste d’embûches semées sur notre passage par la difficulté de notre entreprise, du caractère improvisé et soudain de la folie que nous entreprenons, mais avant tout du soucieux tracas qui obsède bien des pauvres Esquisséens, plus encore que des Esquisséens pauvres, de protéger leur bien et leur propriété. »
__–Étrangement, Épiphane avait entendu l’intégralité de cette longue phrase en un temps qui avait été équivalent à celui qu’elle avait mis pour seulement tourner la tête dans la direction que Lisa avait indiquée. Assez paradoxalement, Épiphane n’eut pas le temps de comprendre pourquoi, cela dit. Lisa n’avait pourtant pas parlé si vite. Qu’importait : le danger était sur elles.
__–Entre deux tourbillons d’images rémanentes, Épiphane perçut une singulière étrangeté : un infime reflet, qui se dégageait dans cet espace où elle et Lisa flottaient doucement, en direction d’une pièce dont elles ne pouvaient pas voir le plafond, mais dont elles voyaient le sol et qui ressemblait bien aux locaux de Navigsys. Ce reflet, elle le devina tout de suite, était des antivirus d’un genre bien singulier, car ils étaient en deux dimensions. Infiniment fins, donc infiniment tranchants : des lames projetées vers elles.
__–Épiphane vit la faille tout de suite. Si ces antivirus s’étaient déclenchés, c’était que Lisa et elle étaient dans une zone considérée comme les locaux de Navigsys. Souvent, ces zones-propriétés étaient régies par des règles, comme l’impossibilité d’altérer l’environnement, de créer ou détruire quoi que ce soit. Combattre ces lames, sans armes, était impossible… Mais la graphiste qu’elle était savait bien comment s’en sortir. Ses connaissances très étendues dans le domaine couplées à une excellente capacité à réagir sous pression lui permit de sauver la situation, après quelques manipulations effectuées avec une grande vitesse : en plus d’être intangibles, Lisa et Épiphane étaient à présent en une seule dimention. On ne peut pas couper ce qui n’a aucune surface. Les lames-drones passèrent à côté sans les toucher.
__–« Je m’attendais à une telle réponse de votre part. Ceux qui ont conçu ce système de défense n’avaient, vraisemblablement, pas mon acuité. Espérons qu’ils n’aient pas non plus votre inventivité. »
__–Elles allaient pouvoir redevenir tangibles et se poser, comme deux grains de poussière, dans les locaux de Navigsys.


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 1 Fév - 0:01



Je sens que quelque chose a changé. L’apathie de ma compagne s’était transformé en une attention intense dont ne son capable que les passionnés. Les gens qui ne rêvent que de briser leur quotidien morose, grandir, ressentir, vivre. Des gens qui prennent comme seul étalon eux même, sans malice. Des gens pour lesquels je suis prête à faire un effort.

La passion ne demande aucune parole pour être communiqué, elle se vit et se partage par les gestes et les actions. C’est donc d’une main assurée que je prends la sienne. –…Tombons – La puissance de ce mot résonne dans la ruelle alors que sous nos pieds le sol s’efface pour laisser place au vide entre les espaces. C’est un endroit que j’ai l’habitude d’arpenter depuis des années mais il est rare que ce soit quelqu’un d’autre qui m’y attire. Ça a un goût rafraichissant qui me fait fermer les yeux un court instant. Instant interrompu par une sensation désagréable qui me remonte le long de la colonne vertébrale, sensation confirmée rapidement par Lisa : des antivirus se rapprochent

« À mon tour de me la jouer » Je m’écrie joyeusement.

D’une pensée, je m’empare du protocole d’intangibilité dressé par Lisa et commence à tisser par-dessus. Je cherche une solution pendant un quart de seconde avant de remarquer que je la porte sur moi. Plus de polygone n’est pas toujours meilleur, parfois, la sobriété est importante. C’est donc en quelques manipulation que je réduis ce nombre à zéro, n’oublions pas d’être extrême. Une fois devenu une singularité, nous filons au travers de nos ennemis comme si nous n’existions pas.

Je suis prise d’un grand fou-rire à la remarque de ma camarade.

« Mais ça ne va pas du tout ! S’ils n’ont pas non plus mon inventivité, comment pourrons-nous conter notre épopée quand elle sera finie ? À grand coup de mensonges et d’exagérations ? J’aurais peur que tu t’ennuie.

À la place, je te propose de faire la course, la première au trou noir gagne. Mais attention, si l’une de nous est attrapée par les sécurités de Navigsys, on perd toute les deux. Comme ça, si on se rend compte que les défenses sont plus épaisses que prévue, on s’attaque au problème ensemble. Ça te tente ? Si oui, tu préfères les bureaux de navigsys ou le labyrinthe comme point de départ ? »


Je ne prendrais évidement pas mal un refus, mais je m’inquiète réellement d’offrir à Lisa une expérience mémorable pour son aide. Au travers de sa lassitude, c’est la seul chose qu’elle a semblé réellement vouloir depuis que je l’ai rencontrée. Et puis… La SX est faite pour s’amuser non ?


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 16 Fév - 22:46
__–Grain de sable, puis ombre portée au mur, puis revenue sous sa forme de démonette blasée, qui fit quelques tout à fait inutiles étirements, Lisa répondit dans tout ce temps, sans jamais ouvrir la bouche : ou qu’elle n’était pas dans assez de dimensions pour en posséder, ou qu’elle n’avait pas jugé utile de rétablir l’illusion tout de suite en la faisant bouger :
__–« J’applaudis, en pensée plutôt qu’en actes, votre prévenance, votre prévoyance, mais plus que tout, votre sagacité, très chère Épiphane, car outre son caractère plaisant en soi, vous comprîtes fort bien que vous gréer de mon bon gré tout comme me savoir grée est le gréement de votre agréable agression de l’agrégat de gredins qui mit votre grésillante grébiche en grève. »
__–Elle resta songeuse un instant.
__–« C’était un oui. Et mon allitération ne saurait être complète sans un… grr. »
__–Lisa sortit les dents et mima le grognement d’un fauve, juste assez maladroitement pour que personne ne crût à son sérieux, mais avec une expression dénuée de tout sourire qui laissait entendre qu’elle plaisantait.
__–Puis, elle sauta, fut entourée de stries de lumière rouge, qui dessinèrent les contours d’une impressionnante machinerie autour d’elle… et ce furent quatre pattes acérées qui retombèrent sur le sol.

On ne vit que deux fois J7n1

__–La bête puissante et immense s’ébroua et se tourna vers Épiphane. La voix de Lisa, elle, était restée tout à fait identique :
__–« Commençons par les bureaux. »

On ne vit que deux fois 6i4q

__–Cela dit, ils n’étaient pas bien grands, ce qui risquait de rendre la course assez rapide. Épiphane et Lisa était tombées dans ce qu’elle reconnut comme étant le laboratoire, la seule des trois pièces qu’elle n’avait pas visité, là où se trouvaient les drones qui, se souvenait-elle, étaient clonés et envoyés ensuite dans le collier de perles.
__–La pièce était vide de tout personnel. Elle comportait quatre tables, avec un drone sur l’une d’elle, qui semblait éteint. Sur les autres, des pièces détachées, des plans, des livres, divers matériels. De leur position, Lisa et Épiphane pouvaient voir au travers de la vitre qui séparait le laboratoire de la pièce principale, à droite de la porte de la salle. Il n’y avait personne dans la petite partie de la pièce qu’elles pouvaient apercevoir.


On ne vit que deux fois 1zod
On ne vit que deux fois ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 76
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Mer 17 Avr - 20:40


Illustration de la scène :

« Ahhh, mais c’est triché ça d’avoir quatre pattes ! Je rigole, tu fais comme tu veux »

Et il en va de même pour moi. D’une pensée, je fais apparaître une bombe de créa-ture dans ma main. D’une pression, c’est un nuage d’un bleu turquoise qui sort de la première et son nom est « vitesse».  Sans plus attendre, je modifie la gravité pour glisser en direction de la table sur laquelle est posée le drone. Alors que je rentre dans le nuage que je viens de créer, me voilà propulsé vers mon objectif. D’un petit saut, je sur la table à côté de mon trésor… et juste en face de la baie vitré nous séparant des bureaux.

« C’est un problème de se faite repé… barf, qu’importe »

Une main sur ma nouvelle prise, je m’élance vers la vitre qui me barre le chemin, les pieds joints, gravité et cré-ture à l’appui. Quiconque se trouverait de l’autre côté n’a qu’à bien se tenir s’il ne veut pas se retrouver sous mes talons.

Je jette un petit regard en arrière pour voir où en est Lisa. C’est dommage pour tout le beau matériel qu’il y ici, mais je tiens plus à Epiphane qu’à eux, et à la course aussi évidemment.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum