Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini)

Lou
Maximum 100 caractères !
Messages : 14
Date d'inscription : 23/07/2023
Lou
Lun 24 Juil - 17:31

Anthony Rock




Appelation
Anthony Rock dit "Tony"

ÂGE

40 ans, Janvier ( mois de naissance)

NATIONALITÉ
Californien

GOÛTS

Anthony aime aider les autres, il ne supporte pas de laisser quelqu'un souffrir.
Il remercie tous les animaux qu'il chasse pour se vêtir, manger en partageant gracieusement avec les autres qui en ont besoin. Il ne fera pas preuve de violence en dehors de la chasse. Il s'est habitué à son fusil de compagnie qui est plus vivant qu'on pourrait croire !

Il aime s'occuper d'enfants, cuisine bien, sait coudre il aime d'ailleurs coudre peluches et vêtements pour les autres et lui même.

Son plat préféré est le Pâtissouris qui lui fait penser à la brioche terrestre.

Il regrette la terre et surtout sa famille, il est partagé entre l'envie de ne pas abandonner les gens de l'esquisse et le désir fort de revoir sa famille sa femme et sa fille restées sur terre.

Il apprécie la musique country et les dessins de paysages, il aime dessiner mais ne dessine pas très bien mais ce n'est pas grave cela fait rire les marmots de la pension.

Altruiste et optimiste il voit toujours le positif en chaque chose et être, il veut rentrer oui mais il ne peut pas laisser tomber ce monde étrange et merveilleux, il l'aime autant qu'il aime la terre, sa famille lui manque oui mais il est sûr de la retrouver un jour ici ou sur terre. En attendant il veut aider le plus de monde dans l'esquisse.

Il est endurant mais très maladroit et trébuche souvent, heureusement qu'il n'a pas un corps fragile.

Il fabrique des jouets comme en peignant des cailloux avec de l'encre des plantes, taillant du bois en petites figurines pour les enfants d'Esquisse et espère un jour refaire un jeux de société pour réunir tous ensemble autour d'une table plein de gens de l'esquisse.

Il adore la soupe de champignons avec le Pâtissouris c'est son péché mignon.

Il a des cheveux brun qu'il ne coiffe jamais tirant un peu sur le noir, des yeux couleur encre, une barbiche de deux jours et des vêtements aux couleurs ternes tout le contraire de son caractère. Il lui arrive cependant de porter des pulls où il a cousu des formes d'animaux, de plantes, d’objets dans une symphonie de couleurs fantaisistes, parfois car il en a juste envie, d'autres fois pour faire sourire les gens petits et grands. Il est plutôt un bel homme de quarante ans.

Il se rappelle tous les soirs sa famille en la décrivant dans son journal , un gros carnet à stylo que la bibliothèque lui a offert à force de le voir venir si souvent, pour la garder en mémoire.

Surtout ne pas l'oublier.  

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE


Il est depuis un mois dans l'Esquisse.



Description



Anthony naît en Californie en 1972. Sa mère est autrice et son père est pompier. Si la mère est très anxieuse le père est plus calme et  la rassure. Ils s'aiment. C'est un couple heureux. Ils se sont rencontrés au bal des pompiers le  4 juillet aux États-Unis. Ce fut le coup de foudre. Il aime sa bienveillance et ses livres, elle aime sa bravoure et son sourire.

Anthony naît dans une famille heureuse.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) 2chf


C'est tellement simple l'amour,
tellement facile l''amour,
c'est tellement rien d'y croire,
Mais tellement tout pourtant

----------------------------------------------------------------------------------------

Papa est là, Maman aussi. Anthony tend ses minuscules bras de bébé de un an. Son père passe affectueusement sa main dans les fin cheveux du bébé. Maman lui montre un petit ours en peluche, l'enfant le saisit, cela allait être son doudou. Il le serra fort dans ses petits bras.
Attendris les parents s'embrassèrent. Tout était doux, tout était paisible.
Dehors on entendait la rue et son brouhaha mais dans leur cocon de bonheur la famille n'avait pas
à s'en inquiéter.

Soudain le téléphone sonne, Papa doit aller éteindre un incendie avec son équipe. Papa se prépare en quatrième vitesse. Le bébé pleure. Le père embrasse sa femme et lui dit « à ce soir ». La Maman berce le bébé même si elle a du mal à retenir sa propre inquiétude.

Bientôt elle donnera naissance à une petite fille. Ce sera la sœur d'Anthony. Elle se refuse d'être inquiète enceinte pourtant elle l'est. Pour tromper l'angoisse elle s'assoit à son bureau et se met à écrire. Ses personnages de roman l'emmène dans un autre monde qu'elle esquisse au fil des pages.

Le soir son père rentre, elle fonce sur lui et le prend dans ses bras, il rit et la câline.

Le bébé pleure le père sourit et dit : «  Allons consoler notre petit champion ! »

La mère acquiesce avec un sourire.

Trois mois plus tard naît Janny la petite sœur de Anthony. Cela fait beaucoup d’animation à la maion.

Jany est un bébé agité, le très jeune enfant qu'est Anthony est plus calme, les deux s'équilibrent bien et s'entendent à merveille.
________________________________________________________________________________

La télévision débutait la couleur mais la plupart des émissions était en noir et blanc.
Ma sorcière bien-aimée (Bewitched)  feuilleton télévisé de six épisodes de 1972 berce ses premières années. Il rit beaucoup et tente nombres de fois de secouer le nez magiquement (en vain sauf dans son imaginaire) comme Samantha Stephens. Juste avant le Kindergarten à trois ans presque quatre ans, il échange des Pet Rock avec ses voisins, des cailloux avec des yeux dessinés qui sont vendus et dont La popularité  ne dure que six mois, se terminant à la saison de Noël en décembre 1975. Et pourtant Anthony aime ses  Pet Rock et les range précieusement sur son bureau de la maison avec petit jardin familiale d'un quartier résidentiel.

Big Wheel accompagne sa première année d'école à cinq ans première année de l'école élémentaire en californie, ce vélo pour petits enfants créé par Louis Marx est très populaire. Anthony préfère le rouge, il le trouve beau. Il n'aime pas les leçons de calculs à l'école mais adore les récréations.

________________________________________________________________________________  


Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) Uc8n

Blessings

----------------------------------------------------------------------------------------

« Maman ! Où est mon chocolat ? » se plaignit Anthony cinq ans.

« C'est pas moi ! C'est pas moi ! » s'exclama Jany en traînant son chiffon doudou au dessus de sa tête en courant.

« On dit ce n'est pas moi et je pense que c'est toi. » corrigea la mère avant d'éclater de rire  face aux moustaches de chocolat de sa fille.

« Rahh tu vas voir ! » sourit Anthony avant de se jeter sur sa petite sœur de trois ans et demi et de la couvrir de chatouilles.

Elle explosa de rire.

Papa leva les yeux de son journal et amusé dit : « Allez les chenapans à table, Anthony je te resserre un chocolat ! Maman doit travailler à son roman et toi Anthony tu as école.»

« Pff... » pesta le petit garçon.

« Tu vas retrouver ton vélo ! » lui dit la mère en lui ébouriffant les cheveux. Anthony plus enthousiaste se dépêcha de finir son chocolat chaud.

________________________________________________________________________________

Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) Ddqk
Ghostbusters

________________________________________________________________________________

The real Ghostbusters (SOS Fantômes ) arrive dans la vie du petit Antony peu après, Anthony aime beaucoup les aventures des professeurs universitaires et de leurs acolytes qui ouvrent  une société de capture de fantômes nommée S.O.S. Fantômes. Il en collectionne de nombreuses figurines, regarde tous les dessins animés et a même le privilège d'en avoir un comic rare.  Il se fait des amis à cette époque qui l'accompagnent dans son enthousiasme des  Ghostbusters.

De plus le roman de sa mère est publié il raconte l'histoire d'un petit fantôme qui parcourt le monde pour retrouver son prénom. Il l'a oublié et en a besoin pour être plus paisible. Le petit fantôme est espiègle et aime faire peur et des bêtises comme tous les enfants mais il se sent aussi profondément seul et à travers son prénom il cherche à sourire à nouveau.

1989 arrive les années lycées et entre les cours les jeux sur les premières game-boy qui le passionnent notamment Super Mario Bros où il passe beaucoup d'heures. Tant d'heures qu'il finit par vouloir créer un   Super Mario Bros en jeu de société. Plus tard il crée un jeu de société avec Les Teenage Mutant Ninja Turtles (Tortues ninja) au fils du temps il put ouvrir sa boutique de jeux de société.
----------------------------------------------------------------------------------------

Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) Vhdo

Maman t'es pas toute seule
_______________________________________________________

Anthony venait de gagner pour la cinquième séance à un jeu de rôle  Ghostbusters. Ses amis étaient admiratifs. Non sans craner un peu l'enfant proposa une course de vélo.

« Le dernier arrivé est un blopoberk ! » S'écria Anthony, les Blopoberk beaucoup d'enfants savaient ce que c'est tant le livre de Maman était devenu célèbre. C'est un petit cube vivant qui enferme les fantômes et sent très mauvais.

Le chien de la maison eut l'an dernier jappa.

« Viens Jeff ! » dit le petit garçon à son chien qui les suivit ventre à terre. L'enfant rit, enfourcha son vélo jaune et la course avec ses amis commença .

Il faisait beau aujourd'hui, le ciel était d'un bleu étincelant, un bleu que Anthony ne voulait jamais oublier.

________________________________________________________________________________

2000 arrive et il rencontre ce qui sera sa future épouse : Alice Gy. Ils partagent la même passion pour les jeux de sociétés. Elle est infirmière et le soigne car c'est un grand maladroit au grand cœur qui distribue de la soupe et lit dans les écoles en situation précaires dans le cadre d'un association nommée Cooperative for American Remittances to Europe ( CARE International ) qui lutte contre la pauvreté, pour l'accès aux soins et à l'éducation. En 2001, il épouse Alice qui devient Alice Rock, un an plus tard une petite fille naît, sa précieuse Anny. Il crée un jeu de société pokemon pour cette naissance avec un pokemon fée nommé « Anny lucky ». Anny grandit avec l'amour de sa mère et de son père. Cette petite boule d'énergie aux cheveux noisettes et aux yeux pétillants est son trésor autant que son épouse aux cheveux de blés si doux.
--------------------------------------------------------------------------------------------

Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) 9l1g
On dit que je suis né le jour le plus froid du monde
_______________________________________________________

Anthony caressa le front de sa fille de dix ans endormie sur un jeux de société avec un sourire, son épouse entra dans la pièce elle posa un plaid sur les épaules de l'enfant. Puis elle alla à la caisse pour y répertorier la monnaie. Elle irait à l'hôpital pour son travail juste après.

Anthony alla consulter les plans de son dernier jeu de société non sans avoir embrassé sa femme au passage.

Et le ciel était bleu, si bleu.

Puis il se retrouva dans l'esquisse.

____________________________________________________
Presentation de Anthony Rock _Juste pour voir (Fini) Qojk
L'envie si grande et menaçante
___________________________________________________

Comment était il arrivé là ? Il ne le savait pas. Son dernier souvenir était son épouse près de lui et la petite Anny qui réclame un chapitre de plus au livre qu'il lui lisait, celui de la mère d’Anthony, la grand-mère de la fillette que Anthony connaissait par cœur.

Ou bien était-ce le moment où il servait la soupe à la tomate aux sans domiciles ?

Il ne savait pas à quel moment il avait fait cet étrange voyage.

Quoi qu'il en soit quelque chose le choqua : Le ciel n'était pas bleu mais rose à teintes mauves.

Anthony se leva et se massa les tempes, il y avait de l'herbe autour de lui, bien verte. Un homme s'approcha il portait des habits humains mais mal agencés un smoking avec un short et des bottes comme si il avait tenté d'imiter un humain lambda mais qu'il ne se souvenait plus bien les us et coutumes terrestres.

« Bonjour ! Bienvenue dans le sanctuaire terrestre  ! »  A quelques pas de Anthony il y avait un un grand dôme avec un plafond bleu et tout un tas de bricoles d'objets terrestres dans une anarchie qui les mêlait d'une étrange façon comme si on avait voulu reproduire l'atmosphère de la terre sans vraiment être sure de la connaître.

« Le sanctuaire terrestre ? »  s'étonna Anthony.

« Oui ici pas d'objets animé, pas d'anomalie, c'est comme sur la terre ! » s'enthousiasma l’aristocrate en short.

Anthony se dit que cet homme avait sûrement perdu la raison mais que la raison était relative à chacun, s'il voulait se croire ailleurs que sur terre pourquoi pas ! Qui était-il pour juger ?

« C'est le soir ? Le ciel est rose ! » fut tout ce que, sous la surprise, put demander Anthony.

« Oh ça mon bon monsieur malheureusement c'est ainsi chaque moment de la journée, mais rassurez vous la nuit arrive mais sans étoile ce qui est triste, ces regrettés étoiles ! Et sans lune et nous n'avons pas de soleil si vous savez comme je souffre ! » en disant ses mots l'aristocrate mit la main sur son front.

« Quel heure est il ? » demanda Anthony décidant de ne pas tenir compte de son sentiment d'absurdité de la situation.

A ce moment une cloche retentit.

« Cela fait un tour que je vous ai trouvé évanoui, vous avez dormi suffisamment longtemps ! Voulez vous boire une eau chaude avec de l'herbe ? Je crois qu'on appelle cela une tisane sur la terre ! » s'enthousiasma l'homme en smoking, short.

« Je voudrais retrouver ma famille où est la ville mais merci beaucoup de la proposition. » se massa les tempes Anthony.

« Ah cela on le veut tous et toutes, du moins ceux qui se souviennent. » soupira l'homme smoking, short. «  Mais la ville est par là allez à l’hôtel ils s'occuperont de vous ! »  

Anthony se demanda ce qu'il voulait dire et commença à marcher, il croisa un groupe de fusils volants qui canetaient comme des canards, il en poursuivit un et l'attrapa, le fusil caneta férocement en faisant des bruits d'explosion de balle qui partaient dans le ciel, par instinct Anthony caressa le fusil et celui ci se calma, il se détendit et se laissa manipuler.

Il regarda l'objet un moment, puis haussa les épaules, il le posa à terre qu'aurait-il fait d'un fusil, il ne voulait blesser personne !

Mais en le voyant s'éloigner le fusil caneta et s'envola pour se percher sur son épaule en caressant la joue d'Anthony de sa crosse. Anthony le caressa par réflexe, le fusil ronronna.

Il décida de le laisser le suivre après tout ce fusil ressemblait plus à un chien qu'à un fusil.

Le fusil sautillait sur sa crosse le suivant joyeusement alors que Anthony commençait sérieusement à se demander si il avait mangé des champignons hallucinogènes au dernier repas.

Dans la ville rien n'était cohérent maisons triangulaires et carrés, immeubles au toit rond, couleurs diverses faisaient de la ville un enchevêtrement de rues et de bâtiments aux styles hétérogènes, C'était beau et étrange à la fois.

Anthony y entra d'un pas prudent, c'est alors que quelqu'un se mit à crier : «  Qui veut des Pâtissouris ? Elles sont bonnes mes  Pâtissouris ! »

Faute de savoir où aller Anthony alla vers les cris, des étales s'étendaient avec des oranges, Anthony vit quelqu'un en échanger une contre deux gros lézards nommé Morrillatops d'ailleurs Anthony entendit le marchand  s'outrer et refuser dans un : «  Mon orange vaut bien plus que ça garde tes  Morrillatops! Pour avoir mon orange il faudra trouver plus de valeur ! » Anthony se demanda pourquoi une orange semblait valoir si cher.

Il arriva devant des artistes de rues dont un était un poulpe qui chantait du country. Il resta un instant béat devant ce spectacle alors qu'une télévision dansait sur ses antennes en même temps que le poulpe chantait.

Anthony secoua la tête, se pinça et continua son chemin faute de mieux.

Il arriva devant un palais avec un  jardins de fleurs textiles aux feuilles cousues de lin, de laine, de soie avec des grands mannequins de bois les surplombant.

Ces mannequins portaient des tissus de toutes le couleurs et de basses comme de  bonnes factures. Il se promena un moment dans les jardins avança sa main vers les pétales qui étaient vraiment fait de soie.

Il en était bouche bée, il se dit que c'était peut-être une exposition d'art moderne, mais avec le fusil qui le suivait en canetant sautillant toujours sur sa crosse et tous les trucs bizarres qu'il avait vu il avait du mal à y croire.

Au sein de la cohue d’habitations qui font de la Ville se dressait un hôtel.  Le clocher avait sonné, il marchait depuis un long moment, il était épuisé il entra dans l’hôtel, un canard  l’accueillit d'un mauvais œil, ce canard était immense, il avait la taille d'un éléphanteau au moins. Anthony chercha dans ses poches et y sortit une photographie de sa famille. Il sentit son cœur se serrer, où était sa fille et sa femme dans ce bordel ?

Le canard se jeta sur lui ou plutôt sur la photographie pour la gober, le fusil sentant la détresse de son maître voulut tirer mais quelqu'un arriva, une personne rousse aux yeux verts, le canard se calma aussitôt mais en profita pour avaler les derniers bouts de la photographie. Anthony le regarda d'un œil mécontent, mais le canard s'en moquait. « Bah quoi il avait faim ! » haussa les épaules le nouveau arrivant.

Anthony secoua la tête façon il retrouverait bientôt ses proches, non ?

« Nouveau ? Vous voulez une chambre ? » dit la personne arrivante au tablier vert qui semblait être l'aubergiste. « Je voudrais aller en Californie, ma famille y est ! » dit  Anthony hésitant face à tant de choses bizarres. «  Californie connaît pas ! »  haussa les épaules l'aubergiste avant de dire : « Chambre 113 voici les clefs dès demain vous aiderez au bar de temps en temps au moins si voulez rester ! » Anthony osa dire : « Je ne veux pas rester je cherche... » «  Chambre 113 ! » coupa l'aubergiste.

-------------------------------------------------------------------------------
Un mois passa.

Loin des plaines sur laquelle s’est fondée la Ville, un récif montagneux s’étend à perte de vue. Là ba il y a les vers à soie, c'est là bas que Anthony allait pour prendre du bourrage servant à remplir les peluches en peau des bêtes qu'il chassait, peluches qu'il donnait aux enfants les plus démunis. Il descendit de la calèche et se pressa pour arriver avant la nuit par réflexe même si concrètement la nuit tombait n'importe quand.

Il arriva à une immense toile d’étoffes en tout genre, structuré en étages partiellement anarchiques,  de nombreux Dessinateurs venus s’installer au pieds des monts saluèrent Anthony de la main. Anthony était apprécié de beaucoup d'entre eux, il s’aventura dans les monts pour glaner de la soie. Son fusil le suivait en sifflotant il avait pris l'habitude de ce compagnon d'infortune qu bruissait mais ne parlait pas. Cet objet animé était devenu son animal de compagnie.

C'est alors que derrière la Chaîne escarpée un  Gancert, un cerf dont les bois ont été remplacés par des gants apparut, le fusil alerte se tut aussitôt et Anthony le prit, visa, le cerf s'étala. Il alla vers l'animal et le dépeça avec un couteau de pierre fait main  puis il enveloppa les morceaux dans un long tissu qu'il mit dans son sac lui aussi fait main. Il était content, il allait pouvoir cuire cette viande et la partager autour d'un repas avec les plus démunis d'esquisse et tout ceux qui en ont besoin dans la chambre en ville qu'il habite à présent étant nourri et logé par les Magendarmes qu'il aide beaucoup en trouvant et distribuant des ressources.

Il avait trouvé quelques champignons multicolores qui feront une bonne soupe avec l'eau de pluie qu'il avait récolté dans ses gourdes sous la Capuche et ses orages. Des chapeaux à plume s’élevèrent dans le ciel  rose alors que la tour sonnait deux tours. Il était temps de rentrer.

Il rentra par les champs après avoir vérifié ses pièges pour les Pâtissouris, il en avait eu trois qui feraient un excellent dessert et son plus gros piège pour les Morrillatops vide celui là cette fois ci. Les champs où poussaient des éoliennes s’élevant vers le ciel, avec accroché aux feuillages et au métal des oranges succulentes, étaient agréables à regarder, Anthony s'y arrêta un instant la nuit pouvait tomber là ou pas avant longtemps c'était aléatoire ici, il regarda une troupe de Mascarilles joyeux virevoltaient dans le ciel en gloussant.

Avant d'aller s'allonger un peu puis de préparer le repas il irait faire un tour à la bibliothèque de la ville entretenue et gardée par les rats qui y logent, pour emprunter des livres qu'il lira aux enfants de la  Pension Takenaka.


 

Positionnement


Il s’entend bien avec les  Explorateurs et aventuriers qu'il aide parfois surtout quand ils sont perdus et nouveaux dans l'esquisse.

Il comprend et écoute d'une oreille bienveillante les  Sorteurs espérant ainsi soulager leur peine et son propre manque de sa famille.

Il trouve dommage que les Hussards Azur fassent payer leurs services mais il comprend qu'ils doivent vivre même si il préférerait un monde de partage.

Il lui arrive souvent d'avoir des Vert-veines à sa table, chez lui pas besoin de violence pour être invité et avoir son couvert. De plus les enfants adorent ses peluches.

Le Syndicat de l'Organisation Commerciale (SOC) lui échange des produits chassés contre une alimentation plus variée, il a même une fois put acheter et partagé avec des gens passant par là une orange.

L'ASTer (Amicale du Sanctuaire Terrestre) est ceux chez qui il est arrivé à son arrivée il en garde un souvenir triste et heureux à la fois de manière très paradoxale.

Il n'a pas beaucoup d’intérêt politique et  vit sa vie simplement, ainsi il ne se préoccupe pas trop du Le Conseil de la Vie Civique (CVC).

Il s’intéresse aux médias et aiment regarder se représenter les Arthystes.

Il ne refusera pas son aide à un  Cyantifique autant qu'un dessinateur mais ne laissera pas quelque chose de mal, de douloureux se passer sans rien faire.

Il est collaborateur avec les Magendarmes dont il partage les valeurs surtout celle de l’assistance à la population, idéal qu'il partage avec  Pattamyarr membre fondatrice de ce qui deviendra l’ordre des Magendarmes. Il n'est pas pour la violence, autre que la chasse pour se vêtir et nourrir, malgré ses réserves même dans la Milice et n'approuve pas la milice et les agissements politique de Lissandre Ancien membre du CVC. Il est nourri et logé par les Magendarmes qu'il aide beaucoup en trouvant et distribuant des ressources. Pour le moment il est collaborateur, il est comme les membres officiels, nourri et logé en échange de son travail, mais ne se voit confier aucun poste à responsabilités,  Il adhère au code de l'honneur des  Magendarmes d’impartialité, d’honnêteté, de miséricorde et de réserve sur l’utilisation de la violence, il n'utiliserait jamais son fusil de compagnie autrement que pour chasser de quoi manger. Il aimerait prêter serment auprès de Pattamyarr qu'il admire beaucoup. Mais ce n'est pas possible car elle même ne l'a pas fait n'approuvant pas les idées de Lissandre comme lui notamment  le tournant "confrérie de chevaliers" des Magendarmes  et surtout  Milice. Il pense donc rester un simple collaborateur. Il est contre la violence et n'utilise son fusil de compagnie qu'à la chasse le laissant à sa chambre quand il est au travail.

 


Informations pour le registre des personnages:
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3177
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 25 Juil - 23:19
Bienvenue dans les Brises ♥

J'ai lu cette fiche juste pour voir, et je viens évidemment la valider juste pour te donner un aperçu.
C'était vraiment très chouette à lire, ton personnage est adorable comme tout (j'approuve totalement le fusil de compagnie qui ronronne quand on lui caresse la crosse) et, surtout, j'ai beaucoup aimé la façon dont ta fiche nous amène dans l'Esquisse, pas juste en nous faisant vivre l'arrivée mais finalement en nous baladant un peu dans tous les lieux au fur et à mesure que le personnage s'habitue à l'univers. On voit que tu as bien poncé beaucoup de trucs de l'univers, y compris des trucs totalement facultatifs de l'addendum, et ça force l'admiration (surtout pour quelqu'un qui a découvert le forum il y a, quoi, deux jours). Du coup, comme on saisit très bien le perso et pas de doute sur la compréhension de l'univers, y'a pas trop eu de débat entre nous et de fait...



Bravo pour la validation ♥



Anthony rejoint officiellement les rangs des personnages des Brises, et devient le premier magendarme parmi les PJ ! Tu peux d'ors et déjà commencer à RP avec qui tu veux (n'hésite pas à ping des gens sur le discord pour ça d'ailleurs, c'est souvent ce qui va le plus vite même si tu peux aussi poster au cas où tu voudrais vraiment passer par le forum). La plupart des RPs en cours ont lieu pendant l'event qui lance le Clocher (du coup avant ou au moment où ton perso arrive), donc ce sera peut-être plus intéressant pour toi d'en lancer un qui se passe clairement après l'event, ça devrait pas poser de souci a priori.

Pour afficher l'avatar de ton personnage à côté des RPs, pense à insérer au début de chaque message (ou à la fin ça marche aussi) ton code de transformation que voici :
Code:
<transformation perso="Anthony" />

Outre les RPs eux-mêmes, tu peux poster des journaux de bord ou tout ce que tu veux dans les Didascalies des Brises, partager des souvenirs (avant ou dans l'Esquisse) de tes persos ici, te créer un sujet de dé personnel par ici et pourquoi pas participer/jeter un oeil aux sujets de discussion HRP ici.
Si tu souhaites faire des RPs non canons dans les conditions que tu veux (RP avec des persos des sables, RP dans d'autres univers ou vraiment n'importe quoi qui te passerait pour la tête), tu peux aussi lancer des Songes esquissés ici. Un event commun à tout le forum est d'ailleurs en cours en ce moment si tu souhaites nous rejoindre après t'être lancée dans les brises, il s'agit des Vagues, l'Esquisse alternative avec de la magie qui durera tout le temps de l'été.
Enfin, tu connais déjà l'Addendum donc je ne te le représente pas, mais n'hésite pas à y contribuer quand tu le souhaiteras. De même, si tu veux créer un prédef, tu peux juste le poster dans la section des prédefs'.

La taverne et le forum regorgent de petits coins à explorer, mais pour ne pas t'en faire trop d'un coup, je te laisse prendre tes marques sur le forum. N'hésite surtout pas si tu as une question sur quoi que ce soit, ou même une suggestion/remarque/critique, et au plaisir de te croiser en RP ♥




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum