[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde

Serindë
Les cartes en décident ainsi
Personnages : Serindë
Messages : 32
Date d'inscription : 20/12/2022
Serindë
Sam 17 Fév - 23:18

                       
 
La force


Le pendu                                                         La justice                                                  Le chariot


 La Tempérance



L'imprévisibilité de la vie frappait Serindë de plein fouet, à la simple question des obstacles à venir, Elle ne se serait jamais attendue à un tirage d'une telle mauvaise augure. Elle savait, bien évidemment, que l'endroit où elle vivait n'échapperait pas entièrement aux ravages du monde, mais de là à avoir autant d'inquiétudes, c'était de la pure folie.

Toutes les cartes étaient inversées. Aucune d'entre elles ne se montraient positives.

Serindë aurait soupiré si elle l'avait pu, mais son crâne ne le lui permettant pas, elle se contenta de pencher la tête sur le côté pour faire le bilan de ce qu'elle avait lu dans son tirage : Créer des illusions et refuser de se sacrifier bêtement seraient deux conditions pour mener à bien la mission de sauvetage de l'Esquisse. Cependant, il y aurait plusieurs obstacles qui se dresseraient sur sa route, un potentiel fiasco si elle n'y prenait pas garde.

Le futur proche indiquait que la perte de contrôle des émotions et la colère seraient au rendez-vous pour personnifier l'un des obstacles principaux auquel elle ferait face.

Le futur plus lointain prévoyait que l'impatience et l'indifférence lieraient son destin à celui de l'Esquisse. Si elle n'y prenait pas garde, elle disparaitrait sans laisser la moindre trace, tout comme cet endroit qu'elle avait appris à aimer.

Et enfin, si Serindë ne faisait rien pour empêcher cette vision d'horreur, un déséquilibre ou une révolte amènerait à la destruction totale d'Esquisse...


Alors qu'elle passait son doigt sur la bordure dorée de la carte arborant le chariot quand un détail sur la carte attira son attention. Pourquoi cette carte là, à cet instant précis, ce sur tirage particulier ? Le chariot qui, à cette position, indiquait les futurs obstacles... ne donnait comme indication que lesdits obstacles ? Cela n'avait aucun sens... Serindë tapota du bout de l'ongle sur la carte quand une illumination la frappa.

Le chariot, tel que représenter sur sa carte, montrait une personne, sur une monture avec beaucoup d'affaires sur son dos. Une scène qui lui était vaguement familière. Elle avait vu quelqu'un qui ressemblait à ça. Elle l'avait vue. La personne sans qui elle ne pourrait jamais changer le cours du futur actuel qui mènerait à la perte de cet univers complet. Serindë rassembla ses cartes, les rangea dans leur pochette, rangea la pochette dans sa petite besace et quitta son poste pour trouver un endroit en hauteur. Il fallait absolument qu'elle retrouve la créature qu'elle avait vu tout à l'heure. Homme, femme, elle n'en avait plus la moindre idée, mais elle savait qu'elle reconnaîtrait cette personne quand elle la verrait.

Serindë devait trouver la personne qui se déplaçait sur une espèce d'énorme gélatine avec tout un barda à trimballer...
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Dim 18 Fév - 20:48
__–Amundsen était content.
__–Il avait récemment connu sa plus grande gloire : un article édité dans le prestigieux Bulletin de la Société de géographie et d’études esquisséennes, qui en était à son premier numéro, publié en trente-neuf exemplaires, soit un succès d’édition incommensurable à l’échelle la Ville, surtout pour un journal cyantifique qui n’intéressait jamais que les collègues et quelques rares explorateurs.
__–C’est donc très fier de ce succès et après avoir empoché sa commission – un demi-slip propre, une chaussure qui refusait de s’exprimer autrement qu’en alexandrins et en moldave, en dépit des efforts de traduction de l’air esquisséen, une crème pour les os réputée et une bougie qui s’allumait par le bas – qu’Amundsen avait décidé de ne pas se reposer sur ses lauriers et de chercher de quoi alimenter le prochain numéro, qui paraîtrait dans neuf rotations sur lui-même du nez de la Pérouse ; l’éditeur en chef.
__–Sur quoi portait de précédent ? Sur l’exploration des bords traits (ouest) de la Forêt du Conteur.
__–Pour réduire ses dépenses, il décida que son prochain voyage serait accompagné et qu’il se ferait engager comme guide, pour servir ses propres desseins naturalistes. En clair, notre Amundsen se rendait présentement au Centre et allait chercher quelque groupe d’aventuriers, estimer leurs destinations, puis une fois trouvé une qui lui convenait, se proposer pour servir de guide et prendre toutes les notes qui seraient utiles à ses fins propres.
__–Il était donc venu depuis sa modeste demeure du monts (nord) de la Ville sur Généova, son fidèle gélatinomadaire, tout équipé de son matériel d’expéditions, pour pouvoir prendre la route sans attendre.


[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde 1zod
[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 351
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 18 Fév - 21:06

Nan mais vas-y c'est bon, j'me casse.

Ce qui a irrité ma soeur ? Oh, depuis ce matin, c'est pas une bonne journée pour elle. Déjà y’a le fait qu'elle a dû faire la cuisine, parce que c'était notre tour et elle aux commandes et qu'au moment de manger, c'est moi qui en ai profité. Bon, c'était juste des tartines de confitures de qwatches. (Ça ressemble à des télés enneigées, mais quand on les presse, ça a goût de quetsches.) Mais c'est une confiture qu'elle a gagné en découpant avec moi, sur toute sa longueur, un boa étrangleur (Un boa de plumes de cantatrice, façon écharpe, heureusement pour moi) et du coup ne pas goûter le fruit de son travail, ça l'a fait râler.

Puis y a eu la réunion d'étage. Ca fait plusieurs mois qu'on essaie de convaincre nos colocataires de déblayer le hall et l'escalier central dans le but affiché d'ensuite refaire, en beau, en qui s'la pète et en qui représente vachement bien les VV ; le vitrail. Crevette avait présenté un super argumentaire (en réussissant même l'immense exploit de n'insulter absolument personne) et Annelise, l'archétype des nanas toujours parfaites et bien maquillées qu'on supportait déjà difficilement au collège et qu'on se serait bien passé de retrouver dans l'Esquisse, a réussi à faire voter de s'occuper de sa chambre (en soudoyant les autres votants, ce qui nous est plus difficile vu le caractère franco-brutasse de ma soeur). Et, soyons francs. Ma soeur et moi, on a pas vraiment les mêmes opinions en termes de décoration, c'est pas compliqué, y a jamais eu besoin de noms sur les portes pour deviner laquelle était sa chambre et laquelle était la mienne. Mais là même moi je trouve la maquette présentée par Annelise... Immonde. Vraiment. Du papier peint rose à coiffer, je veux bien, mais pas avec un plancher orange carotte et des rideaux fushia ! C'est un coup à filer une conjonctivite à quiconque verra ça, sans parler de l'odeur de mélasse qui émane du papier peint choisi.

Couronne sur la carie, c'est à nous qu'à échu la responsabilité d'aller échanger des clochetilles dans le quartier des Arthystes contre le fameux papier peint. Où on s'est cogné un interlocuteur qui nous parlait en marchant sur les mains, donc en nous montrant son cul – habillé, dieux merci. C'est là qu'elle a décidé que non, zut, et est partie en m’entraînant avec elle dans les méandres de la Ville. Bon, et comme on sait qu'il va nous falloir une bonne excuse pour avoir déserté, elle nous a dirigé vers le Centre à la recherche d'un truc à la fois plus intéressant à faire et susceptible de nous valoir un minimum de crédit à la pension.

Tiens, regarde cette peinture ? C'est pas le même rose que ce qu'elle voulait, mais au moins ça pue pas ? On pourrait dire que son vendeur était malade et qu'on a cherché une solution de remplacement ?

Non, mais je m'en fous je l'aide pas à son massacre ! Je suis une chevaleresse, pas la larbine d'une pouffe qui a trop respiré son mascara !

Et ma sœur de se diriger vers les stands à la criée et rajouter sa voix aux appels d'offres, manquant de peu rentrer dans une femme squelette-médecin de la peste :

EST-CE QU’IL Y A DES GLANDUS ICI QUI PARTENT EN EXPÉDITION ET VEULENT UNE ESCORTE CHEVALERESQUE ? VOUS LE GRAND COUILLON SUR SA GELÉE, LÀ ? Vu sa dégaine, c’est sûr que c’est ça.

Ouais ben moi j’lui envie pas sa monture…



Serindë
Les cartes en décident ainsi
Personnages : Serindë
Messages : 32
Date d'inscription : 20/12/2022
Serindë
Dim 18 Fév - 22:06

                       
EST-CE QU’IL Y A DES GLANDUS ICI QUI PARTENT EN EXPÉDITION ET VEULENT UNE ESCORTE CHEVALERESQUE ? VOUS LE GRAND COUILLON SUR SA GELÉE, LÀ ? Vu sa dégaine, c’est sûr que c’est ça.

Serindë aurait sursauté, si elle n'avait pas eu la vision d'un groupe. Des corbeaux qui s'étaient envolés. Quatre Corbeaux, dont deux qui se superposaient régulièrement, donnant l'illusion qu'ils n'étaient que trois... Serindë n'était pas certaine de bien comprendre cette étrange superposition, mais cela n'avait, au final, aucune importance. Puisqu'en tournant la tête vers ce cri puissant émanant d'une petite fille, elle le vit. L'homme à barbe avec sa créature gélatineuse étrange.

Serindë avança calmement vers la fillette qui semblait impatiente et elle posa une main délicate et crochue sur son épaule pour attirer son attention. Elle tira la carte de la force et la tendit à la petite fille. La communication était toujours difficile pour la devineresse, mais elle prit ensuite le chariot qu'elle montra à la demoiselle avant de pointer le doigts vers le scientifique. Il était certain que cet homme serait indispensable à leur quête. Restait à voir si la fillette accepterait, mais Serindë tourna déjà son crâne d'oiseau vers l'inconnu installé sur sa gélatine.

Elle tendit la main vers l'homme à barbe, sa main tenant la carte de la mort. Avec un peu de chance, le message serait suffisamment clair, il fallait qu'ils restent ensemble pour éviter que le changement ne provoque la mort de toutes personnes vivant sur Esquisse.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 22 Fév - 19:19
__–Azy là qui me… tire la manche.
__–C’est. Quoi. Ça.
__–Je regarde la nana qui m’a abordée avec son long… squelette de bec, là. Pas pratique pour parler, ça explique pourquoi elle ouvre pas la gueule pour me dire c’est quoi son problème. Elle veut de l’aide, c’est ça ? Hé, franchement.
__–« Euh, bonjour ?
__–On devrait pas l’ouvrir la première quand on est en arme, après les gens ils comprennent pas pourquoi on parle sans bouger les lèvres. X’cusez, je causais à mon ép… ée… »
__–Elle me montre une carte, qui représente… je sais pas, un mec musclé ? Elle cherche une maison close ?
__–« Euh, très jolie carte, mais le grand mec musclé on en est loin, hein… »
__–Si ma sœur a pas capté, c’est un peu foutu. Ah, autre carte. Avec… une diligence ? Une calèche ? Elle veut un taxi ? C’est que c’est pas trop trop notre rayon… Ah non, elle pointe ce mec sur sa gelée, là, ok. Ouais ? Ben il est là ton taxi, qu’est-ce que ça peut me foutre ?
__–Ah. Aaaaaaaaah.
__–« Vous voulez que je le bute ?
__–Hé, je m’y oppose ! Vigoureusement !
__–Nan mais attends, j’essaye d’entraver ce qu’elle raconte, j’ai pas dit que j’allais le faire… Après, tu vas pas me dire, crâne plus un mec, ça veut dire quoi, sinon le refroidir ? Et ça se négocie, vous prendriez combien pour que je le cane ? »


[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde 1zod
[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde ULT8Krs
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 22 Fév - 19:19
__–Si la conversation entre l’oiseau de mauvais augure, la chevaleresse et son épée n’avait pas attiré l’attention d’Amundsen – ce n’était qu’une parlotte de plus parmi toutes celles du marché –, le fait d’être pointé du doigt attisa sa curiosité. Aussi s’approcha-t-il, jusqu’à toiser de son ombre longue les deux jeunes femmes, à qui il adressa son plus éclatant sourire.
__–« Bonjour mesdames ! Amundsen, cyantifique et explorateur. Ainsi, vous voudriez me tuer ? Permettez, que j’en juge par moi-même… Oh, mais non ! Ce n’est pas un rébus, c’est un auspice. Hm… Dites-moi, madame, ne tire-t-on pas plus de deux cartes, au tarot ? J’avoue que je m’y connais pas, c’est haram, sur Terre. Est-ce qu’un ange ou un djinn vous aurait visité, pour vous apporter quelque nouvelle ? »
__–Sur Terre, où le Très Haut surveille les cieux et envoie des étoiles filantes pourchasser les djinns qui tentent d’écouter les conversations des anges pour savoir l’avenir, croire des divinateurs est très risqué, car pour pallier à leur manque d’informations, les djinns glissent cent mensonges dans chaque prédiction. Cela dit, dans l’Esquisse, qui était déjà le royaume des cieux selon Amundsen, il n’aurait pas été impossible de recevoir un message des serviteurs de Dieu.


[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde 1zod
[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde ULT8Krs
Serindë
Les cartes en décident ainsi
Personnages : Serindë
Messages : 32
Date d'inscription : 20/12/2022
Serindë
Hier à 17:08

                       
La clarté du message était telles les limbes des eaux troubles d'un vieux marécage dans lequel on venait de poser le pied. Serindë sentit la panique l'envahir quand elle entendit la jeune fille dire qu'elle allait tuer l'homme étonnant sur sa monture sortie tout droit d'un frigo. La devineresse se lança dans de grands gestes avec la ferme intention d'empêcher un massacre quand ce dernier intervint, signalant qu'il comprenait au moins son rôle.

Soulagée, les épaules de la femme-oiseau se détendirent quelque peu et, reprenant ses cartes, elle replaça le tirage comme elle l'avait obtenu la première fois. Elle donna la carte du chariot à l'homme étrange, la carte de la force et de la tempérance à la petite fille et prit la carte de la mort. Elle tira l'inconnu jusqu'à la fillette et, les englobant d'un geste, prit leurs cartes pour les remplacer par celle de la mort, montrant le reste du tirage.

Elle ne pouvait, au vu de ses conditions, pas faire mieux en termes de communication. S'ils ne respectaient pas le tirage, ils mourraient tous, mais il y avait des choses à faire, une sorte de quête à mener pour eux tous.

Serindë prit de nouveau les cartes de la justice et de la force pour les donner à la fillette et la pointa du doigt. Elle représentait ces cartes, elle était ce qui leur permettrait de triompher, elle était une sorte d'élue des augures... Quant à l'autre, il semblait avoir compris que s'il ne les acceptait pas, il finirait en chiche-kebab. Ou du moins, en très mauvais état.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 957
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Hier à 17:47
__–Amundsen inspecta les cartes avec une grande attention.
__–« Si vous permettez que je me livre à une interprétation, madame confirmera si je dis vrai… Il faudrait que j’emmène dans mon chariot une forte personnalité, une âme juste et… oui, votre crâne exclut toute difficulté d’interprétation… »
__–C’était excitant ! Une dessinatrice qui se précipitait sur lui pour lui proposer de partir à l’aventure, pour une fois que ce n’était pas à lui de déployer des trésors de persuasion pour convaincre les non-cyantifiques de faire progresser le savoir général sur l’Esquisse ! Et en plus, qui se proposait de recruter une équipe. C’était vraiment comme lui mâcher tout le travail.
__–« Madame, une question qui n’a rien à voir mais que je dois poser, sauriez-vous faire le café ? »
__–Elle s’était déjà rendue souverainement utile, Amundsen pouvait bien lui demander si elle le pouvait en plus, un peu comme après s’être vu offrir un succulent gâteau, on se demande s’il n’a pas de cerise à son sommet.
__–« Nous avons ici deux des quatre éléments indispensables à une aventure : une personne pour la lancer, en la présence de, hm… Tenez, dites-nous. Il lui tendit un papier et un crayon. Un moyen de locomotion, ce rôle m’échoit, il ne manque plus que la destination et l’équipage. Jeunes filles, est-ce que vous pensez avoir les qualités requises pour remplir les rôles de ces deux cartes ? »


[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde 1zod
[Forêt Versifiée] Une quête pour sauver le monde ULT8Krs
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum