Messe Haute dans la boue (Al Dante et Sydonia)

Vrankiel
Maximum 100 caractères !
Messages : 13
Date d'inscription : 03/10/2023
Vrankiel
Jeu 13 Juin - 19:59


En quittant les Plaines des Éoliennes pour un quartier de la Ville, je pense que j'appréhende ce qui pourrait nous arriver à moi et à Virgile. Est-ce qu'un dessinateur pourrait penser que je suis un objet à ramener au Musée ? Même Virgile ne saurait répondre des actes et pensées des autres Dessinateurs. Je peux l'entendre penser aux fontaines de bières qui l'attend dans l'au-delà du Monstre en spaghetti volant. Je pense que je l'ai suffisamment entendu dessus pour deviner ses pensées.

Je porte sur mon dos le socle sur lequel je m'assois pour penser. Mon rocher à penser. À méditation. Il a beau me courber le dos et me demander des forces, il m'est utile au développement de ma pensée. Quelque chose passe dans mon champ de vision, s’écrase dans le mur voisin. Pour conséquence du crash, de la poussière arc-en-ciel est libérée. Etrange. Ce n’est pourtant pas la couleur du ciment de la bâtisse.

Je pense que c’est moins inquiétant que le malheureux qui vient de faire un trou dans le mur. Je passe à travers le mur pour constater les blessures du Dessinateur qui s’est équipé visiblement en prévision d’un tel accident. Je doute qu’une casserole comme casque, une armure en tonneau percé fasse l’affaire vu le crash qu’il vient de faire.

Je m’arrête en réalisant que j’entends des paroles depuis que je suis entré. Je relève la tête et voit une congrégation rassemblé autour d’un prêcheur qui parle…. Du Monstre en spaghettis Volant. Virgile est excité, il m’incite à écouter la messe plutôt que d’aider le malheureux Dessinateur.

Je pense que je suis face à un dilemme. J’ai une urgence, un blessé potentiel et de l’autre un compagnon qui me demande d’écouter la messe de son être divin préféré. Le prêcheur promet apparemment de servir de la nourriture.

« Tout va bien… »

Je pense tout à coup que je ne connais pas le genre du Dessinateur.

« Est-ce que vous allez bien ? Vous avez fait une sacrée chute. »
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3177
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Jeu 13 Juin - 22:56
Il est dur d’être un petit patron.

C’est la pensée qui s’imposa à Sydonia, alors qu’elle devait une énième fois quitter l’Hôtel pour récupérer de ses propres mains de quoi refaire les stocks de la partie bar. Rarement, en effet, une quinte ne s’écoulait sans qu’un fournisseur ne manque à l’appel, sans qu’une livraison ne se fasse voler — ou ne s’évade —, sans qu’un retard ne soit annoncé. Face à ces désagréments, il n’était, hélas, pas toujours possible d’engager un aventurier qui passait par là pour qu’il le fasse à sa place, ou bien ils disparaissaient eux aussi, se faisaient voler, s’évadaient, ou arrivaient en retard. Il fallait alors envoyer un autre Dessinateur, voire engager un hussard, pour rattraper le coup, mais cela coûtait cher, et Sydonia était convaincue qu’elle ne pouvait se permettre aucune dépense superflue.

Aussi finissait-elle, parfois, peut-être même souvent, par aller récupérer ses livraisons en main propre. Comme lorsqu’elle partait à l’autre bout de l’Esquisse sur un plus ou moins coup de tête, elle ne ressentait aucune forme d’inquiétude quelconque pour son établissement. Après tout, ceux qui avaient une quête en cours avec elle la verraient toujours à l’Hôtel, ou bien n’importe où ils devaient la voir. Elle n’était jamais vraiment partie. (Étrangement, elle avait en quelque sorte raison — mais ce ne sera pas abordé dans ce RP)

Ce jour-là, donc, Sydonia allait à Brumàlait, quartier réputé pour ses chasseurs de brume fous, ses grandes étables inutiles et, plus important, son lait qui se vendait très bien à qui n’avait pas le courage de sortir du quartier du Centre pour en profiter à la source, ce qui était plus courant qu’on ne l’imaginait. Malheureusement pour ses espoirs de profit facile, les retards et accidents de livraison étaient eux aussi plus courants qu’elle ne l’avait imaginé avant de se lancer dans cette affaire. Cette fois, on lui avait parlé d’une sombre histoire de messe qui comme quoi était importante et que personne n’était disponible. Elle avait d'abord songé que cela pourrait être une excuse comme on lui en sortait souvent, avant de décider qu'il fallait absolument qu’elle s'y rende, car il ne pouvait y avoir d’évènement dans cette ville sans qu’elle ne vienne y glisser une quête ou vendre des objets saisonniers.

Après quelques moments de marche le long de la voie lactée, elle trouva ce qu’elle cherchait, en la présence de chalands qui se massaient autour d’une bergerie où abondaient nourriture et PNJ qu’elle ne connaissait pas. Quel rôle elle venait jouer, elle l’ignorait encore, mais tout lui serait évident quand elle y serait, aussi se dirigea-t-elle vers l’endroit d’un pas affirmé.

Sur son chemin, alors qu’elle passait devant une autre bergerie, elle remarqua qu’un personnage avec un skin de statue était en train de parler à un autre Dessinateurs à terre, qui avait l’air d’avoir perdu beaucoup de vie. Sydonia se sentait bien heureuse, dans ce genre de situation, de ne pas être concernée par les dégâts de chute.

« Si vous vous ne dépêchez pas, vous allez louper le début de la messe. » leur glissa Sydonia, en guise de bon conseil, avant d’ajouter, à l’attention du blessé : « Ils pourront vous soigner là-bas. »

Après tout, qui dit messe, dit prêtres. Et qui dit prêtres, dit sorts de soin.


Dernière édition par Eelis le Mar 9 Juil - 15:16, édité 1 fois



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Vrankiel
Maximum 100 caractères !
Messages : 13
Date d'inscription : 03/10/2023
Vrankiel
Ven 28 Juin - 11:30


Je regarde le Dessinateur équipé de son tonneau s’agiter, comme pour se relever. Je pense qu’il roule plus qu’il n’arrive à se relever.  Je pense qu’il est moins blessé que je le croyais d’abord. Et Virgile prête plus d’attention que moi cette messe ; il me presse même de me rapprocher pour qu’il entende mieux. Une nouvelle venue passe dans la bergerie en soulignant ce que Virgile se tue à me répéter. Le début de la messe.

« Vous pensez qu’un bon plat de spaghettis bolognaise et boulettes de viande pourrait s’avérer salvateur dans son état ? »

Le tonneau s’agite de nouveau, plus violemment.  Dois-je, comme je le pense, prendre ces mouvements erratiques pour une confirmation ? Je pense qu’il ne s’est pas exprimé de manière intelligible. Je réajuste mon socle, rocher à penser, sur mon dos pour libérer une main. Et de celui-ci, je redirige le tonneau vers la petite foule de Dessinateurs amassés autour du prêtre juché sur un four à pâtisserie.  En nous rapprochant, nous entendons le prêtre commencer la même.

« Aujourd’hui, nous sommes réunis pour commémorer le jour où le Monstre en Spaghettis volant créa le monde de ses Appendices Nouillesques. Nous ignorons si cela lui prit des siècles ou des millisecondes, mais ce détail n’est pas très important pour notre hommage au Nouillesque Créateur. Il créa l’Univers dans un désordre le plus total. Il cacha des canulars, des subterfuges, des maquillages  pour nous faire croire qu’il était un divin créateur irréprochable, par exemple, les os de dinosaures. Nous nous accrochions à des explications rationnelles apportées par des individus soit-disant scientifiques. La vérité  que nous croyions savoir est fausse. Il se trompa  sur la localisation planétaire et la forme que devait prendre notre espèce créée dans le Jardin d’olivier d’Eden. »

« Cette Erreur divine demeura jusqu’au jour où nous fûmes amenés dans l’Esquisse après la disparition des Pirates remplacés par des cyantifiques en blouses blanches. Ce monde est la Terre véritable que la Sainte Nouille a prévu pour nous  dans son infinie sagesse alcoolisée. Acceptons Sa Grâce véritable, Son entendement douteux, Son jugement altéré par l'alcool et mangeons ce qui est à Son image : Les plats de Spaghettis, boulettes de viande.  Bon, il manque la sauce tomate  bruyamment volée par un Dessinateur, nous n’avons malheureusement pas pu l’arrêter avant que le méfait ne fut accompli.  »

Je médite tout à coup sur ce Divin plat qui fait l'objet de tant de passion chez Virgile.

"Je pense que c'est un être divin bien étrange que tu vénères, Virgile."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum