Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Une frite au buffet

Folie d'Esquisse
Messages : 872
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Dim 31 Juil 2022 - 5:33
Le meeting des cy-antis ne devait sa foule enthousiaste qu’à deux choses.  

Premièrement, elle avait été organisée dans l’un des grands jardins de la Ville, savamment nommé "le Parc" par tous ceux qui le connaissaient, un jour où il faisait particulièrement beau, et nombre des Dessinateurs qui venaient simplement prendre l’air s’étaient retrouvés embarqués dans une réunion de sympathisants, à écouter une succession d’orateurs défendant la cause avec hargne à l’ombre des arbres à pain et à caramel, qui ne sont, contrairement à ce que l’on pourrait s’imaginer, pas des étrangetés esquisséennes, quoi que la cohabitation entre une espèce océanienne et une espèce japonaise le soit assurément (c’était bien pour ses mélanges à la fois familiers et impossibles que le Parc était connu et apprécié).

Deuxième point, non des moindres pour justifier que ces spectateurs involontaires restent et que d’autres les rejoignent, il y avait de la bouffe. Beaucoup de bouffe. Les cy-antis avaient déballé des pâtisseries odorantes - certaines faites maison par des adhérents - sur plusieurs rangées de tables elles-mêmes gavées de tracts et de boissons en tout genre. Ceux qui avaient naturellement été attirés par le fumet alléchant avaient ramené leurs connaissances, qui elles-mêmes avaient passé le mot autour d’elles, jusqu’à ce  qu’une bonne soixantaine de personne se retrouve amassée autour des victuailles et de l’estrade qui permettait de se divertir en mangeant.

En effet, s’ils avaient réuni plus de monde qu’à l’accoutumée - au point même d’en être légèrement débordés -, les cy-antis n’avaient certainement pas le public le plus réceptif qu’il leur avait été donné de voir. Certes, il y avait bien sur le devant une ou deux rangées disciplinées, qui occupaient les sièges disposés à leur attention, mais ils n’étaient pas dupes sur le niveau d’attention des petits groupes qui s’empiffraient en rigolant dans leur coin ou se disputaient les derniers roulés à la farine. Soit, l’assemblée continuait, au rythme des questions qui étaient posées par les uns et les autres, tandis que des volontaires se tenaient à disposition pour échanger avec les plus timides et distribuer des tracts.  

Mais comme chaque jour en Ville, on n’était pas à l’abri d’un débordement.




Ce post pose un peu le contexte ; selon là où ton personnage se dirige / ce à quoi il s'intéresse, je pourrai ajouter des précisions, sur ce qui se passe et qui sont les gens présents. À toi de voir si tu veux t'approcher de l'estrade, de ses alentours ou plutôt traîner au niveau du buffet lui-même, si tu veux essayer d'aborder quelqu'un ou si tu ne fais rien (et dans ce cas, on a déjà des idées de qui pourra t'aborder). Hésite pas si tu as des questions ou des choses que tu ne comprends pas.
Si quelqu'un a éventuellement envie de participer au buffet et rejoindre Ékithée, pingez-nous, ça sera toujours plus sympa avec un joueur !
Shynagi
Une frite qui a du piquant
Personnages : Ekithée
Messages : 12
Date d'inscription : 27/07/2022
Shynagi
Dim 31 Juil 2022 - 17:57


L’esprit mis au clair, Ekithée se mit en route pour glaner des informations et trouver de quoi s’orienter dans l’Esquisse. À peine eut-elle pris son air le plus naturel (enfin, aussi naturel que puisse être une frite-compas qui apprend à marcher), son œil s’est agité, un sacré vacarme se faisait entendre à quelques minutes d’ici. Sans arriver au niveau des manifestations d’antan, le courant de la rue circulait bien dans la direction des bruits, « Quoi de mieux qu’un rassemblement pour en tirer quelques précieux renseignements ! » se dit-elle en claquant mentalement des doigts qu'elle n'a plus. Elle se mit en marche, aussi naturellement qu’une frite qui prétend être un écrasé de pommes de terre au Ritz.

« Les choses sont bien faites, moi qui voulais rencontrer les Chiantis, voilà une occasion parfaite qui se présente à moi. Meeting, festival ou cirque, je ne peux encore en juger mais quel heureux concours de circonstance ». Ekithée était enthousiaste mais méfiante, après tout, les cyantifiques ne pourraient s’y prendre mieux pour rassembler des cy-antis trouble-fêtes et semer la confusion en eux qu’ainsi. Peut-être sont-ils mêmes encore plus fourbes, se faire passer pour cy-antis et les discréditer auprès de têtes (ou tout autre organe cérébral, ne sait-on jamais par ici) creuses.

Loin d’être encore habituée à son nouveau corps, son mime de discrétion n’était peut-être pas si désastreux dans un pareil rassemblement d’originaux. Tout en se déplaçant, elle évitait soigneusement de prendre la parole afin d’écouter ce que les cy-antis avaient à dire et observer l’événement. Tout se passait pour le mieux jusqu’à qu’une de ses jambes se cogne contre le buffet. Rien de grave à ça, mais quelle ne fut pas sa stupeur en se retournant d’y trouver tous ces mets. Autrefois elle en aurait bavé, aujourd’hui elle y voit un horrible cimetière et adresse une pensée à ses adelphes frites. Son effroi n’est certainement pas passé inaperçu.


Dernière édition par Shynagi le Ven 5 Aoû 2022 - 16:04, édité 1 fois
Folie d'Esquisse
Messages : 872
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mar 2 Aoû 2022 - 19:28
__–Au milieu des badauds, une ombre se glissait. Un esprit noir, une créature sans forme. Appelée, invoquée par la présence de tant d’êtres, de tant de chair fraîche. Un mal insidieux qui se tapissait en plein jour, s’infiltrait au vu et au su de tous, se dissimulait entre les innombrables témoins.
__–Elle était en chasse. Là pour dévorer. Là pour broyer. Là pour détruire.
__–Avide de massacre et attirée par la peur, elle se jeta sur la plus faible du troupeau. Délicieuse, succulente, elle allait connaître la douce et terrible caresse de ses centaines de dents qui tournoyaient, déchiquetaient, éviscéraient.
__–En clair, porta une chips à sa bouche et se rendit compte qu’elle avait bien failli bousculer une consœur de celle-ci.
__–« Ah, pardon, ma faute, dur de regarder où on fout ses panards quand on en a pas. Ah et, tiens. J’avais peur d’être la seule à ne pas correspondre à la case « deux bras deux jambes ». Et d’être la seule imbécile à se coltiner une longue cape, ce qui est complètement hors-saison. Enfin, c’est partir du principe qu’il y a des saisons. J’imagine que ça dépend de vos croyances. Vous en pensez quoi ? Si effectivement, vous pensez et n’êtes pas un objet ou, hmm, une collation, en fait. »
__–Elle se reprit.
__–C’est que, cette petite frite, cet enfant peut-être, avait affaire à ce qui pouvait très bien s’apparenter à une créature de cauchemar. Toute de noir vêtue, une sphère de dense fumée, au centre de laquelle rougeoyait un œil, comme le ferait une fissure dans ce plan de la réalité qui donnerait directement vers la cité de Pandémonium. Juste en dessous, une béance, un abject abîme insondable, aux frontières faites d’éclats tranchants comme des rasoirs, en un nombre qui semblait infini. D’où s’échappait des paroles au ton toujours changeant, à chaque phrase. D’abord la voix d’une petite fille, puis celle d’un vieillard, puis d’un homme dans la force de l’âge et ainsi de suite.
__–« D’accord, c’était pas ma phrase d’accroche la plus sympa, je peux l’admettre. Ça vous va on reprend ? Moi c’est Beck. Pas Becky Hill, pas bec de canard, la suite est avant, histoire d’ajouter au manque de sens général, m’voyez. Ou parce que je suis fan de James Bond, allez savoir. Et joué par Pierce Brosnan, attention. Non moi c’est plutôt András Beck, donc. Enfin. Je parle trop, comme d’habitude. Vous c’est ? Hmm, sans bouche ça va être compliqué de répondre mais encore plus si je vous laisse pas en placer une. Promis je la boucle, c’est à vous. »
__–Et qui s’était bien rendue compte qu’outre son aspect, qui aurait suffi à terrifier n’importe qui s’il n’y avait pas la longue cape qui la recouvrait. Et lui donnait l’apparence d’un ballon d’hélium sous un drap noir, ce qui n’était pas éloigné de la réalité. Mais qui, dans un pseudopode fumigène, tiendrait une délicieuse tranche de pomme de terre salée.
__–« Ah et, ça vous dérange si je la bouffe ? On vient à peine de se rencontrer, si d’entrée de jeu j’avale un membre de votre famille, ça va moyen le faire. J’ai une de ces dalles vous pouvez pas savoir, mais c’est pas comme s’il y avait pas autre chose. À moins que vous ayez des parents surimis ou tomates cerises. Bleues à pois jaunes, mais ça a le même goût, je vous assure. En plus amer. Enfin bref. »
Shynagi
Une frite qui a du piquant
Personnages : Ekithée
Messages : 12
Date d'inscription : 27/07/2022
Shynagi
Mer 3 Aoû 2022 - 16:21


D’abord surprise de la créature, soulagée de ses considérations morales ensuite, Ekithée resta quelques instants œil bé le temps de réfléchir à la situation puis apporta des réponses à son interlocuteur.

« Bien le bonjour à vous, András Beck, je tâcherai de m’en souvenir ! On peut se tutoyer ? De manchot à manchot, on peut se comprendre, enfin, à moins que vous ne soyez plusieurs à l’intérieur ? Moi c’est Ekithée, on peut dire que je suis nouvelle dans le pays et qu’à peine arrivée, on m’a déjà cuisinée à toutes les sauces, littéralement. J’estime ne pas être un Objet même si quelques malotrus illettrés semblent être persuadés que c’est le cas.

Quant à cette chips, dorée comme on en fait plus, salée à juste dose, aux courbes à craquer ... Bref, cette chips, je ne veux pas de prise de bec entre nous, mais je serai d’avis de ne pas la consommer. Puisque vous semblez sensible à la cause amidonnienne tout en partageant le bon goût culinaire, j’aurais même un petit marché à vous proposer.  Vous voyez tous ces dérivés de la pomme de terre ? Leur place n’est évidemment pas ici, elles sont captives d’une domination certaine. Que diriez-vous qu’on s’organise pour récupérer tous ces esclaves de ma grande famille et de les libérer dans la nature ? En échange je peux vous couvrir pour vous sustenter de tout autre met du buffet, ou vous rendre un service à ma hauteur. »


Ekithée était consciente que sa proposition comportait une part de risque, mais chaque instant d’indécision, c’était le risque que des consœurs et confrères périssent dans une grande diversité d’organes buccaux, déchiquetant sans la moindre pitié ces êtres sans défense. « Alors partant ? »
Folie d'Esquisse
Messages : 872
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Ven 5 Aoû 2022 - 10:36
__–Si quelque émotion pouvait être perçue sur l’absence de visage de Beck, on y verrait un mélange entre de l’intérêt – enfin quelqu’un qui parlait autant que lui, ils allaient avoir de la conversation – et une certaine forme d’incompréhension.
__–« Euh, je ne suis pas un pingouin. Et vous non plus, d’ailleurs. À moins que ce soit votre signe astrologique, mais alors, je ne sais pas comment vous avez fait pour deviner le mien. Mais écoutez, va pour le tutoiement, je vous fais confiance là-dessus. Par contre, pour ce qui est d’être cuisinée, je ne sens même pas de ketchup, or j’ai un très bon odorat, je ne sais donc pas ce que vous voulez, enfin, tu veux dire pas là, mais qu’importe. »
__–Elle avait, après tout, l’habitude de ne pas toujours comprendre ce que les autres racontaient, mais marqua un blanc.
__–« Ah, non attendez, un manchot, oui, d’accord. À toutes les sauces. Ça y est, je l’ai. J’étais ailleurs. Pas littéralement, mais vous… tu… m’as compris. »
__–Pas Beck en revanche, qui tenait toujours la chips dans son pseudopode noir et fumant. Quoi qu’il en était, son cerveau – si tant est qu’elle en avait un – remis dans le bon sens, elle put saisir le reste de ce qu’Ékithée racontait – mais non sans avoir songé un moment à où pouvaient bien se trouver leurs becs respectifs. Elle jaugea sa compagnonne.
__–« Votre hauteur, ça ne fait pas beaucoup. Enfin, ça en soit ce n’est pas grave, j’ai bien quelque chose sur lequel… okay alors, vous faites ce que vous voulez, mais je reste au vouvoiement, ça n’arrive pas à rentrer, je préfère abandonner avant de buter sur chaque pronom, ça commencerait à faire désordre. M’aider, oui. Voilà, c’était ça. Permettez ? »
__–La cy-anti se baissa et observa le pied pointu de la frite, le palpa d’un autre pseudopode. Si tant est qu’Ékithée pût ressentir quoi que ce soit par là, le contact avec la fumée était frais, mais pas désagréable.
__–« C’est impeccable. »
__–Elle se releva, mais sans revenir à son altitude de flottaison ordinaire, pour rester plutôt à hauteur du visage de la frite. Sa voix, qui était passée de celle d’une petite fille à une femme d’âge mûr avec un fort accent, puis à un cow-boy buriné et enfin à une jeune cadre, prit celle d’un enfant de cinq ans qui chuchotait un secret.
__–« La personne qui dirige cette petite sauterie. De vous à moi, je ne peux pas le piffer. Vous êtes nouvelles, je vais vous faire un topo : ici, c’est une réunion de cy-antis, un groupe qui s’oppose aux cyantifiques, enfin bref, je ne vais pas vous faire toute la géopolitique urbaine entre une tomate et une chips. Que je ne mangerai pas. Ce que vous avez à savoir, c’est que je fais partie des premiers et qu’on a nos propres différends en interne. Si on libère les chips, ça va impliquer de saccager leur buffet, déjà ça me plaît, ça lui montrera à cette enflure. Mais vous pourriez m’aider sur un autre point. C’est très simple. Un petit moment guinguette a été prévu, avec des danses. Je vous montrerai votre cible, vous irez faire un swing avec lui et lui marcherez sur le pied avec votre pic. Rien de mortel, juste une éraflure, mais suffisamment pour l’empêcher de se rendre à notre séminaire dans les Monts Vêtus. Sinon la réunion ne va encore tourner qu’autour de sa pomme et des fois, j’aimerais me passer de son avis sur tout et surtout sur n’importe quoi. »
Shynagi
Une frite qui a du piquant
Personnages : Ekithée
Messages : 12
Date d'inscription : 27/07/2022
Shynagi
Ven 5 Aoû 2022 - 16:03


Si Ekithée avait un visage ne se résumant pas à un œil et à quelques mystérieuses graduations, alors celui-ci serait ostensiblement souriant et malicieux. András pourrait très bien se faire passer pour un cy-anti dissident et révéler après coup être un cyantifique. Mais dans la hiérarchie de crédibilité imaginée par Ekithée, quelqu’un comme András n’avait rien des hurluberlus cyantifiques rencontrés, et paraît bien plus sérieux que la résistance cosmétique que semblait constituer le groupe principal des cy-antis. Finalement, venue chercher un Quick faute de mieux, Ekithée trouva le MacDo qu’il lui fallait.

« Marché conclu, je sens que nous allons faire de grandes choses ! Pour les chips et consorts, dans ta brume ou quoique ce soit qui compose ton corps, n’aurais-tu pas un espace pour les stocker puis les libérer ? Avec ma mobilité actuelle, je pourrai très bien vider la table d’un coup de jambe et la verser dans une poubelle aux alentours puis la trainer par le bout du compas jusqu’à un espace naturel, mais c’est bien laborieux. Et puis, qui oserait te chercher des noises si tu aspires les chips ? Ou bien, puisque tu parlais de saccager, envisages-tu une action plus violente ?

Pour la guinguette, je me ferai un plaisir de montrer mes plus beaux pas de danse, je suis certaine que ça marquera la cible. Mais si ce n’est pas trop indiscret, quel est son nom ? Ou, plus important, comment puis-je l’identifier ? La guinguette esquisséenne exige-t-elle que je me vêtisse autrement et que j’adopte certains codes ?

Bref, sache très cher que je suis une frite très loyale, et qu’ayant aussi dans le viseur les cyantifiques, je me ferai un plaisir de me joindre à toi dans la réunion que tu avançais, d’autant plus si je peux réveiller tes confrères et consœurs qui m’ont bien l’air d'être, si je puis me permettre, de sacrées chips molles. »


Toute aussi bavarde que son potentiel allié et méconnaissant les us et coutumes en vigueur dans ce monde, pour sceller le marché, Ekithée tendit sa main, ou plus exactement, le bout non-piquant de son compas à András.
Folie d'Esquisse
Messages : 872
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 6 Aoû 2022 - 18:32
__–Beck réfléchit longuement au flot de paroles, plans et propositions qu’avait formulé Ékithée. Il y avait là beaucoup à traiter, mais ce n’était pas comme si lui n’était pas non plus du genre à envoyer une quantité assez astronomique d’informations d’un seul coup.
__–« Alors oui, j’ai mon estomac, mais forcément, c’est un peu problématique comme planque. Après, je ne sais pas, si ce sont des membres de votre famille, peut-être que vous les détestez et voulez les tuer vous-même, auquel cas les voir souffrir dissoutes par mes fumées gastriques vous apporterait un certain plaisir, surtout si après je les recrache à moitié digérées pour que vous puissiez vous repaître de leur cris de douleur et les achever dans un coin tranquille. Mais, non, je ne sais pas, ça n’a pas trop l’air de vous ressembler. Hum. Oui alors, vous savez, avec mon apparence, j’essaie beaucoup de me faire passer pour la petite rigolote de service qui parle beaucoup trop, histoire de conjurer une vie entière à être considérée comme une monstre alors que, bon ben, ma couleur préférée c’est le rose fuchsia à paillettes et je cuisine les cupcakes comme pas deux avec un maximum de vermicelles de sucre de toutes les couleurs, mais vous avez dû vous rendre compte de trois petits problèmes. Déjà, ma gueule, même si je n’en ai pas – ce qui est en fait le problème –, ensuite, je n’ai aucun humour et enfin, difficile de se retenir de correspondre au rôle qu’on m’a assigné et de sortir des horreurs de temps à autre. Tout ça pour dire. Si je vous choque, n’hésitez pas à le dire. Je ferai de mon mieux. L’image de votre peuple atrocement ravagé et souffrant mille douleurs ne devait pas être des plus ragoûtantes, j’aurais dû m’abstenir. Hum. Et là aussi. Bref. Pardon. »
__–Difficile de lire la moindre émotion sur les traits de Beck, d’autant plus qu’elle avait parlé là avec une voix de sergent-instructeur, qui devait probablement avoir perdu ses glandes lacrymales en Indochine. Elle se reprit avec le ton mielleux d’une femme fatale d’un film noir des années cinquante :
__–« Non, le coup des poubelles, je préfère, mais si on retire leur manger aux convives, ce sera l’émeute, hmm… Oh mais oui. Regardez. »
__–Son pseudopode désigna, derrière Ékithée, deux magendarmes qui prenaient une pause café à l’ombre d’un arbre monté à l’envers. Non pas que les feuilles étaient vers le bas et les racines vers le haut, de ce point de vue là elles étaient dans le bon sens, mais l’écorce était à l’intérieur et l’extérieur était vert et suintait en permanence de la sève. Forcément, les deux gardiens de l’ordre n’y étaient pas adossés directement.
__–« Voilà ce que je vous propose. Attirez-les dans un coin sombre où je les attendrai, on les assomme, leur pique leurs tabards et ainsi investis de l’habit de la force publique, nous saisissons toutes les chips en prétextant qu’elles sont périmées. Les consommateurs seront ravis d’avoir constaté l’efficacité de ses forces de police toujours prêtes à intervenir pour protéger leur santé et les vôtres seront en sécurité. Tout ça au prix de deux bosses à l’arrière du crâne de ces agents, franchement, pour ce qui est de la balance karmique, on a un net positif, je trouve. »
__–Quelque part, c’était une action plus violente.
__–« Pour votre cible, la voilà. »
__–À nouveau, Beck tendit son membre vers une autre personne, cette fois-ci debout sur la scène. Elle était bien connue : il s’agissait de Mœbius, cy-anti de tendance modérée, mais très active et dotée d’une autorité non négligeable au sein de son parti.
__–« Pour ce qui est de vos sapes – dit-elle avec la voix de Miranda Priestly de The Devil Wears Prada, ce qui pour une fois était adapté à la situation – c’est frustre, mais on aura vu pire. J’en ai vu des plus mal sapés, un miroir me suffit pour cela. Puis vous pourrez garder le tabard magenta, si la couleur vous sied plus. »
__–Après avoir ainsi devisé de port illégal de l’uniforme, restait le dernier point à traiter. Beck se serait bien gratté la tête, si elle avait quoi que ce soit à gratter. À la place, elle resta là, tout à fait immobile, songeuse, dans ce qui commençait à devenir un blanc quelque peu gênant et aurait donné envie à un observateur de chercher un bouton pour l’éteindre et la rallumer, vu qu’elle semblait avoir planté.
__–« En vrai ouais grave. Son ton était de nouveau devenu désaccordé avec la voix qu’elle adoptait, ici celle d’un vieil académicien. Si ça te botte de crapahuter un peu sur les Monts Vêtus, carrément que tu peux nous rejoindre. Voir le monde, rencontrer de futurs collègues, pourquoi pas. Comme tu vas libérer une place. Franchement, après le service que tu me rends, je glisse un mot ici et là aux personnes qu’il faut, tu peux faire partie de la bande. Les cy-antis peuvent être une communauté très accueillante et ouverte. Sauf aux personnes faites de pomme de terre du coup, mais ça peut changer grâce à toi. »
__–Et sur ce, mine de crayon et amalgame de fumée étrangement solide de serrèrent.
Shynagi
Une frite qui a du piquant
Personnages : Ekithée
Messages : 12
Date d'inscription : 27/07/2022
Shynagi
Sam 6 Aoû 2022 - 20:27


« Les affaire reprennent » telles furent les pensées d’Ekithée à l’issue de cette poignée de non-mains très cordiale, se rappelant quelques malicieuses entourloupes montées dans sa précédente vie. Elle avait hâte de voir les cy-antis de l’intérieur et, si Mœbius était qualifié de modéré, cela signifie qu’il devait effectivement y avoir quelques âmes plus pragmatiques, d’un pragmatisme littéralement explosif espérait-elle.

« J’entends bien ton avertissement à propos de ma proposition de dissimulation intérieure », Ekithée laissa un court silence, telle une enfant s’attendant à rencontrer le père Noël et trouvant à la place un père bedonnant et maladroit vaguement vêtu de rouge et de blanc. « Le ciel est rose, je suis une frite sur compas qui parle via un oeil, mais il fallait que la digestion de ce cy-anti semi-gazeux soit des plus banales » soupira-elle intérieurement.

« Je pense que ton idée avec les rouges est un bon début. Si nous devons nous y tenir, j’ai mes petites idées sur ma manière de gérer la situation. Je n’ai rien contre l’usage à bon escient de la violence, j’ai même déjà planté un ... oublie. Mais là, pourquoi ne pourrais-tu pas feindre de t’intoxiquer avec la nourriture en surjouant et en renversant la table du buffet avec ton jeu d’acteur à couper le souffle ? Ça attirerait la foule, couperait la parole à Mœbius et je pourrai prétexter être docteure pour confirmer ton intoxication et te sauver. Et puis, vu que les cyantifiques peuvent exercer librement, j’imagine que personne ne me demandera ma qualification ni qu’une telle qualification existe, je n’aurai qu’à prétexter me servir d’une médecine d’urgence exotique et que toute remise en cause attirera la malédiction des Tempêtes anéquatoriales. Si des gens approchent, on pourra espérer que les rouges veulent se faire mousser et jouent aussi les protecteurs de la situation.

Mieux encore, si on fait ça, on y gagne à d’autres titres. M’exclamant face à ton intoxication, je pourrai mettre ça sur le dos des cyantifiques venus saboter ce meeting public, précisément j’inventerai le portrait-robot de quelqu’un venu verser des poudres à l’instant, si jamais d’autres chips ont été mangées avant ton malaise. Sauveuse désintéressée, ça pourra aussi me faire un point d’approche avec Mœbius. Comment pourrait-il décliner l’invitation de la personne qui a sécurisé tout le monde ? Qu’en dis-tu ? »


Le sourire d’Ekithée s’entendait dans son œil, elle attendait bien sûr de savoir ce qu’András en pensait, ce qu'elle laissait voir en cambrant le sommet de sa frite et la hochant légèrement. Dans ses extrémités supérieures et inférieures, des scénarios s’enchaînaient et lui rappelaient un goût savoureux, et pour une fois pas celui de la restauration rapide.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum