Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

Recueil de souvenirs entremêlés

Anonymous
Invité
Invité
Mar 24 Fév - 12:52

Recueil de souvenirs



Ce sujet est, comme son titre l'indique, un recueil. Et, plus précisément, de souvenirs entremêlés, c'est-à-dire que j'y posterai toutes sortes de scènes du passé de tous mes personnages, lorsque j'aurai le temps et l'inspiration. Prêt à plonger dans les vies d'Eelis, Ambros, Al, Iris et Thalès, ou à découvrir plus en détail les vies de Trenca ?

C'est tout à la suite, et vous pourrez aussi retrouver mes interventions dans la Mosaïque dans ce premier post. ♥

Note : Pour que ça ne soit pas trop le bordel, si quelqu'un souhaite commenter mes écrits, il suffira de me le demander pour que j'ouvre un second sujet dédié !



Tessons de Mosaïque



Eelis



#1 ♦ Eelis:


Ambros


#1 ♦ Démonstration:

#2 ♦ École:

#3 ♦ Travail:

Al



#1 ♦ Famille:

#2 ♦ Cuisine:

#3 ♦ Mathématiques:

#4 ♦ Note:

#5 ♦ Zoe:


Dernière édition par Iris Listz le Mar 24 Fév - 13:04, édité 2 fois
Anonymous
Invité
Invité
Mar 24 Fév - 12:53
On commence par un vieux souvenir qui traînait depuis Novembre dans mes dossiers.

Iris ♦ Samedi d'hiver



Ce jour-là, il faisait particulièrement froid. Après avoir eu grand mal à ouvrir les volets, bloqués par la neige qui avait chuté en abondance toute la nuit, elle s'était installée à la table de la cuisine avec sa tasse presque débordante de chocolat chaud. C'était Samedi, ses parents n'étaient pas là et n'avaient guère prévu leur retour avant la soirée. Jamais elle ne s'était demandée ce qu'ils faisaient, tous les deux ensemble, pendant ce temps, et pourquoi cela survenait plusieurs fois sans que plus de raisons ne soient mentionnées. On n'expliquait pas les choses à Iris, elles étaient comme ça et toute démonstration était superflue. Elle avait toujours vécue entre ces certitudes imposées et les croyances trop niaises qu'elle leur associait. Entre rêve et autorité, sans place pour la science.

Elle trempa doucement la langue dans la mixture lactée, cela faisait du bien d'être au chaud. Il fallait qu'elle se dépêche pour pouvoir travailler ensuite, relire et apprendre par coeur tous ses cours. À onze ans, déjà, ses parents étaient fiers de voir qu'elle était à la tête de sa classe dans les matières les plus littéraires. En gym, en danse, en langues aussi. Il n'y avait pour ombre au tableau que toutes ces sciences obscures qui de toute façon ne servaient à rien - on lui disait que jouer avec des triangles ne ferait plaisir à personne. Eux les adultes qui avaient toujours raison lorsqu'ils ouvraient la bouche. Elle avala proprement son chocolat, lava sa tasse et marcha jusqu'à sa chambre où l'attendait son bureau.

Neuf cahiers colorés et quatre classeurs étaient rangés de façon parfaitement rigoureuse sur l'espace de travail. Une trousse qui ne contenait que le nécessaire, des livres en cours ou à lire, des contrôles toujours signés ; on aurait pu y prendre en photo et déposer cela sur un site de vente sans que cela ne nécessite la moindre retouche, à quelques détails près. Un petit dessin, perché sur le coin d'une page de couverture, venait tâcher l'ensemble. Un ourson aux traits arrondis, au sourire ample et à l'expression niaise. Ce petit animal était le premier d'une longue série. Une série qui se poursuivait dans ce carnet recouvert rempli de dessins. Iris n'était ni très douée en la matière, ni très rapide, mais comme tout un chacun elle avait pour elle un jardin secret, avec ses trois soleils à visage humain et ses fleurs en tout sens.

Chaque page tournée lui ouvrait une porte vers l'inconnu. Un monde où tous les gens étaient contents, un autre où la guerre n'existait plus, une île isolée de tout où toute la nourriture était bonne pour la santé. Puis encore cet endroit où les animaux pouvaient parler et marcher main dans la main avec les gens, Iris avait toujours été triste de ne pas pouvoir communiquer avec tout ce qui était vivant, elle n'avait que ses camarades de classe et sa famille au milieu d'une infinité d'êtres.

Deux ans plus tard, elle franchirait une porte telle qu'elle n'en avait jamais imaginé. Un inconnu qui dépasserait toutes ses espérances...
Anonymous
Invité
Invité
Mar 24 Fév - 13:10
Encore des vieux dossiers êê

Thalès ♦ Début (1)



Sa rencontre avec le grand livre datait de plus d'une quinzaine d'années. Un jour, dans un bureau sobre et monochrome que les enfants n'avaient en théorie pas le droit de visiter, il s'était faufilé tel Alice fuyant le monde pour courir après son lapin blanc. Sans la robe, et sans le lapin. Simplement porté par sa curiosité, encouragé par l'absence de ses parents. Il n'était à l'époque ni médecin ni fou ; simplement un enfant comme le monde en comptait tant d'autres, auquel les interdits ne résistaient pas beaucoup. Surtout lorsqu'il s'agissait d'entrer dans un tel sanctuaire.

Il avait l'impression que chacun de ses pas hésitant marquait à jamais le tapis presque invisible de la pièce. Que la moindre de ses expirations était traquée, analysée, identifiée. Qu'on allait surgir de la porte ou d'un placard pour lui faire remarquer sa faute. Une angoisse qui se retrouvait noyée dans l'adrénaline, l'intense excitation qui le poussait à continuer son exploration. Il ne cherchait rien en particulier, ou du moins rien d'autre que de connaître un peu mieux son papa. Tout d'abord, en grimpant sur une chaise, il regarda le dessus du bureau ; l'ordinateur onéreux et blanc le fascinait au plus haut point, avec son Windows XP flambant neuf. Le comble de la technologie à l'époque.
Mais il était encore ignorant des merveilles de l'informatique, plus habitué aux livres qu'il lisait avec beaucoup d'ardeur pour son âge. Son attention se reporta vers la bibliothèque attachée au mur. De nombreux ouvrages y étaient rangés avec beaucoup d'attention. Le garçon hésita quelques instants, puis délaissa la chaise pour venir s'extasier devant la première rangée de livres.

Il ne fallut que ce moment pour provoquer la chute fatidique, celle d'un livre visiblement posé à la va-vite sur la table. Maladroitement, l'ouvrage s'abattit sur le gamin et manqua de peu de lui écrasé les pieds. Surpris, il sursauta et attrapa prestemment l'objet afin de le reposer ; celui-ci lui glissa des mains et retomba de nouveau, s'ouvrant cette fois sur une page au hasard.

« TRAITÉ DE MÉDECINE, CHAPITRE 7 »

Et tout avait commencé.

Thalès ♦ Début (2)



C'était leur premier jour dans cet imposant bâtiment qui plusieurs fois les avait faits s'arrêter pour fantasmer sur le prestige qu'ils auraient, le jour où ils en ressortiraient. C'était une école de médecine, grande et récente, près de laquelle les deux jumeaux vivaient avant même d'entamer leurs études supérieures. Alors, même si aucune autre voie n'avait traversé l'esprit du jeune homme qui, malgré ses souvenirs précis, ne parvenait plus à connaître son véritable nom, le fait de se retrouver là après avoir tant rêvé constituait le paradis.

Un paradis qui fut quelque peu ébranlé lorsqu'il débarqua dans l'amphithéâtre plein à rabord. Le cours ne devait commencer que dans une demi-heure, mais la plupart des places était prises. Après avoir rapidement fait virevolter son regad pour repérer un éventuel trou, il interpella son frère et l'entraîna à l'extrême-bord d'une rangée, où il fallut demander à un inconnu de se serrer pour pouvoir rentrer à deux. Le bruit, la foule, tout cela n'avait pour l'instant rien de bien studieux.

Mais comme cette fois où le livre était soudainement tombé, il vit le professeur entrer dans l'amphithéâtre, se fondre dans la foule et réapparaître quelques instants plus tard au-dessus de l'estrade. Une clef USB branchée plus tard, le diaporama commença.

« MEDECINE, COURS MAGISTRAL N°1. »

Et plus rien ne devait s'arrêter.

Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum