Temps montré et temps perdu.

Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 298
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
Sam 25 Nov - 18:53
Bien qu’il eût attiré sur le groupe tous les regards du sanctuaire, le coup de gueule de Crèvette avait au moins eu le mérite de fermer, du moins temporairement, le clapet des deux Cyantifiques. Non pas que ce fût un grand exploit en ce qui concernait celle de derrière, mais l’autre clampin avait enfin réussi à aligner plus de quelques secondes de silence. Il jeta même un regard gêné à sa collègue, qui lui fit clairement comprendre par le sien que ce n’était pas elle qui allait reprendre la conversation, puis il s’arracha un nouveau sourire et relança :

« Oui, oui, je suis sûr que mon amie ne voit aucun inconvénient à ce que nous terminions cette discussion plus loin. N’est-ce pas, Hollerith ?
Le plus loin possible, oui. »
Le Cyantifique lâcha de nouveau un petit rire gêné.
« Pardonnez ma collègue, reprit-il à l’attention de la jeune fille, elle est un peu grincheuse. Nous allons nous installer à un autre stand. »

La collègue en question soupira en se laissant guider vers un étal voisin, dont le gérant et les clients se trouvèrent subitement tous quelque chose d’important à faire. En un instant, il n’y restait déjà plus qu’un tas de revues et quelques frises chronologiques de l’Histoire terrienne pour accueillir les deux Cyantifiques.
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 3 Déc - 8:32
Histoire de bien illustrer les propos de ma sœurette, je confisque l'horloge d'Hollerith, la reposant sur la table, avant de les entraîner par le bras vers un stand moins peuplé et moins rempli de distractions potentiellement fragiles et auquel on tient, si j'en juge par l'air du marchand qui a repris son horloge et la berce contre son cœur.

Et le problème, c'est que nous on a nos graduations, qui marchent bien chez nous, et vous vous avez pas du tout les mêmes. Comme de parler deux langues différentes, j'sais pas si la comparaison vous parle. Alors ok, on peut manger quand on a faim, dormir quand on a sommeil, mais rien que pour ma soeur et moi, savoir l'heure et le temps qui passe permet de se partager la journée sans se demander ce qu'on fait. Parce que vous l'écouteriez on passerait la journée à faire du sport, et vous m'écouteriez on la passerait plutôt à coudre. Sans parler des difficultés logistiques du genre "faire à manger pour plein" comme a miss takenaka chaque jours. Je sais pas votre avis mais c'est pas hyper cool de la par des cyantis de se moquer de notre système sans pour autant expliquer le votre !

Papa dit que c'est comme ça que nait le communautarisme et ses dérives !



Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 298
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
Dim 3 Déc - 21:25
Il était clair que le discours d’Effilée s’adressait avant tout à Hollerith, mais il était également clair que c’était avant tout Tomonaga qui l’écoutait. Il n’était clairement pas gêné par les remarques accusatrices à l’encontre des Cyantifiques, et hochait la tête en souriant à chaque fois que la jeune fille évoquait un aspect du quotidien des Dessinateurs. Sa collègue derrière, à défaut d’une aiguille dorée à triturer sur se nouveau stand, se contentait de regarder autour d’elle à intervalles réguliers.

Aux derniers mots de la tirade d’Effilée, les yeux de Tomonaga s’illuminèrent de plus belle ; a priori, il était tout aussi bouillant pour parler de sociologie cyantifique qu’il l’avait été pour la terrienne.

« Mais on vous expliquera tout ça avec grand plaisir, commença-t-il en tirant la manche de sa collègue désespérée. C’est un sujet assez vaste, et je ne sais pas si on arrivera à vous en faire un résumé clair, mais disons pour faire simple que nous avons encore du mal à nous accorder sur un système commun. Ce n’est pas que l’on manque vraiment de façons de mesurer le temps, comme pourrait vous le laisser entendre ma collègue, mais plutôt… comment dire ? Disons que de la même façon que vous ne donneriez pas de "nom" à un point particulier de l’espace, comme celui où vous vous trouvez précisément, on n’en donne généralement pas à un point du particulier du temps, comme "15h19". On se contente généralement de nommer des grandes "régions" temporelles, comme on peut nommer des grandes régions spatiales ; on peut parler du jour de l’inauguration du Clocher, de l’Éternuitée, ou encore de la période de migration des Chaplumes, comme on parle des Monts Vêtus, du Labyrinthe ou de l’Univerre. Mais de la même façon que vous ne désignez pas cet endroit comme le trente-sixième centimètre du treizième mètre du vingtième kilomètre depuis un certain repère précis, on ne désigne généralement pas un instant comme la onzième seconde de la quatrième minute de la dix-huitième heure du vingt-huitième jour du douzième mois de la mille huit cent quatre-vingt dix-septième année depuis l’instant de la naissance de… »
Il regarda le stand en guise d’antisèche.
« De "Jésus Christ". Il nous arrive de mesurer des durées par comparaison avec d’autres phénomènes, comme le temps qu’il faut à une boule de gelée d’une certaine taille pour glisser le long d’un tube d’une certaine longueur et d’une certaine composition… un peu comme vous le faites avec vos sabliers, d’ailleurs – même si on n’utilise pas souvent du sable parce que ses propriétés tendent à varier d’une région à une autre. Mais même si certains de mes collègues ont tenté d’établir des repères absolus… »
Il se grattait la tête en constatant derrière lui que sa collègue le fusillait du regard.
« Cela ne fait pas encore l’unanimité. », conclut-il avec son sourire gêné.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 932
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 13 Déc - 12:15
__–Alors. C’est choquant, je sais.
__–Mais ça m’intéresse.
__–Par contre.
__–« Euh, bah si bien sûr qu’on donne des noms à des points particuliers de l’espace, vous connaissez le principe de la carte ? En plus y’en a une super belle et tout qui est sortie, mais… Ah ben zut celui qui en vendait a replié son stand avant tout le monde, bon bah tant pis. Puis on peut faire aussi précis qu’on veut hein, genre sur la carte y’a tout le Champ d'Éoliennes, mais y’a aussi la Ville qui est méga plus petite, puis dans la Ville y’a le quartier des Magendarmes, puis dans le quartier y’a le fort, puis c’est possible que t’aies un plan interne au fort avec où sont les pièces, puis même c’est possible que y’ait des plans de où est rangé telle merde dans telle pièce ! Enfin, vu la bande de trous du cul pas organisés que c’est, je sais pas…
__–Et d’accord on ne va pas renseigner le moindre centimètre de la rue, mais « rue de France » dans le sanctuaire terrestre, c’est un point de repère suffisant pour trouver une personne de plus d’un mètre de haut. Et si on veut vraiment de la précision, on peut rajouter le numéro de stand.
__–Et ma sœur d’indiquer les petits numéros sur les stands, comme ceux d’une adresse parce qu’on fait comme ça dans le monde.
__–Puis nous on fait pareil hein, nommer des grandes régions, on appelle ça des époques, genre y’a l’Antiquité, puis y’a le Moyen Âge, puis les Temps Modernes, puis l’Époque contemporaine, mais on subdivise encore plus en siècle, genre le XXIe siècle, puis en décennies, genre les années 2010, puis en années, genre 2012. Puis c’est crétin votre exemple en plus, parce que d’accord on dit pas la x milliardième seconde depuis mes ovaires là, mais on dit la xième seconde dans une minutes, puis dans une heure et ainsi de suite. Genre, si je te dis, on a rendez-vous dans quinze minutes, bah c’est pas « on est à x après Jésus et on a rendez-vous à x+15×60 après J.-C., c’est crétin, parce que c’est évident que x après Jésus c’est maintenant et que dans quinze minutes, c’est dans maintenant plus quinze minutes.
__–Ah oui et euh… Pourquoi on parlait de ça, déjà ?
__–J’en sais rien et je m’en fous, une histoire de mitaines roses, d’empêcher Effilée de faire la grasse mat’ et de tabasser des gens au hasard dans la rue. Enfin, elle a raison.
__–Non mais oui tu marques un point, il faut qu’on—
__–Puis bon, y’a plein de trucs qui peuvent décider du temps subjectivement ! Genre à partir de combien de tractions c’est bon c’est trop, ou tous les combien il faut aller prendre une douche…
__–Blah blah blah bon ok bref on va pas rester là à prendre racine ! »


Temps montré et temps perdu. - Page 2 1zod
Temps montré et temps perdu. - Page 2 ULT8Krs
Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 298
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
Jeu 8 Fév - 10:04
Bon, Tomonaga, on l’avait perdu. Ou plutôt, on l’avait définitivement accroché aux paroles des deux jeunes filles ; il écoutait ce qu’elles avaient à lui raconter d’une attention rare, sans sourciller un tant soit peu lorsqu’elles lui faisaient remarquer que ses arguments ne tenaient pas la route – sa collègue se chargeait de le faire derrière lui –, et c’est presque s’il n’attrapa pas un tract sur le comptoir pour prendre des notes. Les mots comme « Antiquité », « Moyen-âge », « Temps modernes » , « XXIe siècle » et « années 2010 » ne manquaient pas de lui arracher un hochement de tête à chaque fois, accompagné de ce sourire exagérément complice qui disait « Haha, je sais de quoi vous parlez ! ».

Petite moue de déception toutefois quand Crèvette mentionna qu’il était temps d’y aller. Pas seulement chez Tomonaga, d’ailleurs ; tous les occupants des stands voisins, qui avaient réussi à reprendre à peu près leurs activités de leur côté, découvraient subitement que ça allait de nouveau être leur tour de prendre le relais. Preuve s’il en fallait une que les deux jeunes sœurs avaient été remarquablement efficaces et qu’elles allaient incessamment leur manquer.

« Eh bien, lâcha le vieux Cyantifique avec un sourire un peu désolé, je ne veux pas vous retenir trop longtemps, je suppose que vous avez beaucoup de choses à faire. En tout cas, c’était un plaisir de tenir cette conversation avec vous, ça me réchauffe le cœur de voir des gens si ouverts au dialogue cyantifique ! Pas vrai, Hollerith ?
Vous ne voulez vraiment pas nous chasser définitivement de là, s’il vous plaît ? »

De vifs hochements de tête se firent voir dans tous les stands alentours.
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Lun 12 Fév - 13:53

Ouaaaaaaah, mais attends. On l’a fait taire, là ? Et il a limite des étoiles dans les yeux en plus. Bon, l’autre à toujours autant l’air de se faire chier grave. Je commence à me demander si elle a pas perdu un pari avec les autres cyantifiques et que le gage c’était de babysitter son collègue… Si oui, je suis à peu près sûre que plus jamais elle ne pariera avec ses collègues. Oh, et avec tout ça j’en avais oublié qu’on était supposée les virer ces deux là et vu qu’on met fin à la conversation, les autres teneurs de stands ont l’air dépité. D’un autre côté je connais assez ma soeur pour savoir qu’après cette discussion (et même un peu avant) elle ne considère plus du tout comme “glorieux” de virer des cyantis. Franchement, c’est à peu près aussi épique et héroïque que de voler ses cartes pokémons à un gremlin de maternelle (et encore, les cyantis bavent moins), pour le chevaleresque, on repassera. Et même si la nana (Horith, c’est ça ?) est tout à fait d’accord pour être jetée hors du marché, c’est quand même pas en accord avec défendre la veuve et l’orphelin, et ma sœur n’a pas (encore) vendu son âme à une corpo. Pardon, je divague.

Barbec.

Ah, et y a ça aussi. Je fourre mon sac dans les mains de la cyanti, assorti d’un Tenez moi ça, v’voulez ? avant qu’une seconde plus tard, ma soeur ne me ramasse et ne reprenne nos affaires. Que j’aurais pu poser à terre au lieu d’utiliser Hollerith comme un portemanteau, mais c’est sale, par terre ! Bon, avec une certaine douceur (bon, ok, c’est pas flagrant, mais si si, j’vous assure qu’elle fait preuve de douceur) Crevette pose ses mains sur les épaules de Tomonaga et le fait se retourner pour le pousser vers la sortie.

C’est ça, ouais ! Et vu tout ce dont on a discuté ce serait pas idiot de rentrer chez vous et de prendre du temps pour y réfléchir.

Et moi de rajouter (après m’être creusée la tête pour trouver une idée) :

Pourquoi ne pas réfléchir aussi à comment harmoniser les deux pensées très différentes ? Ou inventer un protocole pour qu’on arrive à se caler une routine matinale équitable avec ma soeur ? Parce que mesurer le temps ça sert à ça aussi…

Tu parles encore de la douche, je t’utilise pour couper ma viande ce soir.

Eeeeeeeeh non ! C’est immonde ! Et de reprendre à l’intention d’Hollerith. Je pourrais, je lui ferai un clin d'œil :

Je suis sûre que votre collègue saura vous rappeler cette mission une fois rentré chez vous.

Loin, de préférence…



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum