Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 26 Aoû - 1:00
__–Quatre jours plus tard, sa sœur Crevette sortait de l’hôpital. Les frangines célébrèrent cela, ainsi que la réussite de la mission, comme il se devait. Elles allèrent se balader en Ville, visiter le Sanctuaire terrestre avec les billets gratuits de Crevette – une des primes que la COSHA offrait à ses employés parfois –, firent les boutiques, prirent un verre en terrasse, Effie parla beaucoup et sa sœur lui donna la réplique, parfois. C’était le genre de moment qu’elle n’était capable d’apprécier que parce que c’était en famille. Et encore ne devaient-ils pas durer trop longtemps. La vie civile, les amusements légers, ne convenaient que mal à Crevette, qui s’y livrait surtout pour faire plaisir à sa sœur. Mais enfin, elles appréciaient beaucoup leur compagnie mutuelle, c’était déjà cela.
__–Alors qu’elles étaient en terrasse, à siroter un whisky-citron pour Effie – sans alcool, il était trop pénible de passer dix ans à expliquer au serveur qu’elle était légalement une adulte – et un café noir serré pour Crevette – sans caféine, elle considérait cela comme de la drogue et méprisait ceux qui en faisaient usage pour rester performants – et discuter de tout et de rien, la première reçut une notification sur son ordiphone. Une proposition de livraison, à la Frontière, du côté du Mont Kilébômonchapô. Elle était assez unique en son genre : le colis à livrer était, selon la description, un camion et son contenu, trente caisses scellées, la somme proposée bien au-delà des contrats habituels et il y avait une indication spéciale : Nous vous conseillons très vivement de venir accompagnée d’un garde du corps, la région est dangereuse, en ce moment.
__–« Alors, qu’est-ce que ça dit ? »
__–Demanda Crevette, juste assez curieuse pour le dire à voix haute.


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mar 29 Aoû - 11:58
Sérieusement, même pas de repos pour les braves. Pendant que Crevette se dorait la pilule à l’hôpital (et traumatisait les nouvelles infirmières), moi j'avais mon entreprise à faire tourner! Certes, je n'ai pas d'employés à payer, mais j'ai quand même des charges, et des tournées de livraison à faire, sachant que je ne peux pas en même temps livrer à la frontière et en ville. J'ai donc du rallonger mes heures de service pour rattraper la demi journée perdue, sans parler du temps nécessaire pour remettre Titine et mes rollairs en état. Bref, pour moi aussi c'est ma première journée de repos, et je reçois quand même des notifications de demande de travail, dure vie que celle d'entrepreneur indépendante. Et oui, je chouine si je veux. Bref. Je relis deux fois la demande avant de répondre à Crevette, tout en vérifiant mon planning. Et si le commanditaire à bien coché avoir lu mes conditions de livraisons, celles qui disent notamment que ma vie vaut TOUJOURS plus que les colis que je livre et que s'ils sont pas content c'est pareil.

Un boulot tellement trop payé qu'il en pue de la gueule. Garde du corps recommandé, ça t'intéresse?

Et de tourner l'écran vers ma sœur pour lui montrer. Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà livré par là bas, mais mon historique, lui, précise que si, à une vingtaine de kilomètres près.



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 30 Aoû - 12:31
__–Crevette regarda l’écran avec une attention modérée, mais existante, au moins. La question d’Effie, en vérité, n’avait pas de réponse simple. Certes, elle était censée être en congé – et cela lui ressemblait bien, de travailler sur ses jours de congé –, mais il n’était pas dit qu’elle pouvait délivrer une prestation comme ça. que ce soit à titre payant ou non, d’ailleurs. Si on apprenait que l’agent la plus chère de la COSHA faisait du travail gratuit, cela ferait scandale.
__–De plus, Crevette ne pouvait pas exactement disposer de son corps comme cela, qui était tout de même propriété de la COSHA. Le mettre en danger à la Frontière n’était pas une décision simple. Elle n’avait, en principe, pas le droit d’être hors de portée des renforts de la Compagnie – ou d’une équipe de récupération qui collecterait son cadavre pour le classer secret industriel. Ce n’était pas vraiment dit comme tel dans son contrat, mais on le lui avait longuement fait comprendre.
__–Nul doute que cela ferait criser ses supérieurs, s’ils apprenaient.
__–« Allez, avec plaisir. »
__–Qu’est-ce qu’ils allaient faire, la virer ? Une vie de salaire du DRH ne suffirait pas à racheter une comme elle.
__–« Ça fait un sacré trajet. Heureusement que j’ai mon permis. On finit notre verre et on va voire ça ? Ah et, comment va ta Titine ? Tu veux la prendre, si tu penses que ça servira d’avoir deux véhicules ? Leur engin est décrit comme tout-terrain, là. »


Dernière édition par Stilgar le Mar 5 Sep - 21:45, édité 1 fois


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mar 5 Sep - 21:38
J'ai un large sourire, qui se transforme en rire quand je vois que Crevette est prête à y aller tout de suite. Douuuuucement, frangine. Je dois d'abord gérer la paperasse, hein, j'ai pas un agent pour s'arracher les cheveux dessus à ma place! Je m'interromps une seconde. Ptet pas pour rien qu'il est chauve, d'ailleurs. Oui, non je ne connaissais pas ou en tout cas ne me souvenais pas de la tête d'Andovar avant de le voir en visio pour signer à postériori les papiers du périphérique... Comment? C'est gratuit ? Ben oui, quand même je serais cruelle de lui faire payer. Bref, je commence à pianoter rapidement sur mon appareil, tout en renseignant ma frangine.

J'ai du la laisser dans mon garage, sur un drap. Je crois qu'elle a fêlé un joint quelque part entre le radiateur et le moteur. Chacun étant à un bout différent, j'ai 6 bon mètres de tuyaux à fouiller pour savoir lequel changer... Elle roule, mais je préfère la ménager. Et puis si y a besoin, c'est plus simple de sécuriser un véhicule, plutôt que deux, non? Ou tu voulais prendre les affaires que tu y laisse habituellement?

Plutôt que de prendre le risque qu'elle rende l'âme au moment où j'en aurais vraiment besoin. J'envoie une confirmation au commanditaire, assortie de la demande d’acompte, des papiers pour l'assurance (en gros si jamais à cause du contenu des caisses, je cause des dégâts ce sera pour sa pomme) à signer, tout ça tout ça, et j'envoie à Crevette un contrat standard. Payé largement au dessous de ses tarifs, mais en même temps, ce que je touche pour cette mission ne suffirait pas à payer plus d'une journée de son travail. Elle le sait, je le sais, c'est juste histoire de faire genre on est réglo. Et puis télécharger les cartes pour y aller, vu que c'est hors de la Ville et que je ne pourrais pas compter sur la SX, et accessoirement finir mon verre aussi. Non sans reluquer le serveur parce que quand même il est beau garçon. Bon auquel je sais que je toucherai pas, mais ça fait pas de mal de se faire plaisir.

Bref, ce n'est qu'une fois prête que j'entraîne ma frangine vers le lieu où je dois retrouver le camion. Même pas sure qu'on verra le commanditaire. Et dans tous les cas, on ne partira pas sans que j'aie vérifié le chargement, l'état du camion, le plan de route, bref, le bazar.



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 11 Sep - 15:57
__–Crevette maugréa un coup, ce qui avait sans doute aucun été provoqué par l’évocation du terme honni de paperasse. Cela dit, le lien que sa sœur faisait entre sa calvitie et son poste, pour Andovar, la fit sourire.
__–« Non, ça va, j’ai juste besoin de mes armes. Tiens, et, si tu veux, tu pourras passer au parc à véhicules du siège, ils te la répareront gratos. Ils te doivent bien ça. »
__–La suite allait aussi la faire râler, ou plutôt rouler des yeux et signer sans regarder. Crevette se doutait bien qu’Effie lui faisait signer ce papier – ou plutôt, ce formulaire électronique – pour des questions d’impôt, de cotisations et ce genre de choses inintéressantes, mais elle n’allait pas s’empresser de récupérer ses ₱oèmes.

__–Leurs verres finis, elles arrivèrent jusqu’au lieu de rendez-vous : un grand entrepôt industriel jouxtant une immense usine, avec le grand logo d’ArkDyna, une des plus importantes entreprises chimiques de la Ville. Le site était très bien surveillé, avec personnel armé, caméras, miradors, grillages barbelés et électrifiés, patrouilles d’Objets de garde… Il leur fallut bien une demi-heure pour arriver devant le camion, à présenter le contrat d’Effie, attendre la vérification, passer par le détecteur de métaux et le scanner, présenter sa carte de la COSHA pour Crevette qui la dispensait de la chose, attendre sa validation, se faire remettre un badge invité et être escorté jusqu’au véhicule.
__–Là, un cadre tout à fait humain, en costume cravate, les accueillit, avec un grand sourire et une voix tout à fait enjouée.
__–« Ah, madame, Effie, vous me sauvez la vie ! Skoéno Labyr, pour vous servir. J’espère que vous avez des cales pour atteindre les pédales… Enfin, si vous avez pu vous attirer les services d’un agent de la COSHA, j’imagine que vous avez bien des ressources. Bonjour, madame…
__–Crevette.
__–Crevette, oui, très bien. Venez, toutes deux, que je vous présente votre engin. »
__–C’était un bien beau véhicule, en effet. Manifestement blindé, avec des roues tout-terrain qui faisaient les deux tiers de la taille des filles. À l’intérieur, comme indiqué, une trentaine de caisses. La déclaration de chargement indiquait trente caisses métalliques, tout à fait hermétiques et scellées. Leur contenu ? De l’anis troglo-sereine, un explosif liquide très puissant qui, comme son nom l’indiquait, n’était dangereuse que si elle était exposée à l’air libre et avait une odeur typiquement méditerranéenne fort agréable.

Le camion :


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 24 Sep - 11:47
Hors de question de confier Titine aux mécanos de la COSHA. Ils ne voient les véhicules mécaniques comme Titine que comme de simples tas de ferraille, qui doivent être rentables. Ils n'ont pas la moindre délicatesse, pas le moindre respect. Ils me l'abîmeraient.

Tout juste un crochet par mon garage pour récupérer mes pédales d'appoint, mon pistoseringue et ses munitions, mon support pour carte, bref mon matos de conduite, et tapoter le flan de ma Titine avec un Repose toi bien ma belle avant de rejoindre le lieu de garde du camion. Ou je me plie plus ou moins de bonne foi aux procédures de sécurité. Hormis un ta-ta-ta. La fouille au corps c'est vot' collègue qui s'y colle., ça se passe bien. Par contre ça pue un peu. Un gros truc comme ça, qui fait appel à une transporteuse indépendante comme moi ? Qu'on ne vienne pas me dire qu'ils ont pas les moyens d'embaucher un chauffeur. Et le gars trop enthousiaste pour être tout à fait honnête. Je lui serre la main cependant, souriante parce que c'est ce que veut mon travail, même si j'aimerai pouvoir me contenter de monosyllaber comme ma sœur (encore qu'elle a prononcé 3 syllabes c'est beau).

J'ai de la ressource, oui. Je peux vérifier la cargaison ?

Plus que la cargaison, c'est comment elle est arrimée qui m'intéresse. Je sais ce qu'est de l'anis troglo-sereine. Je n'ai aucune idée de comment je sais ça. Probablement parce que ma sœur et moi avons du nous renseigner dessus pour un coup fumant. Ou fumeux. Bref j'en connais assez pour être précautionneuse dans mon inspection, avant de redescendre.

Il n'y aura pas de problèmes pour piloter. Vous avez mentionné des dangers dans la région ? Vous savez à quoi je dois m'attendre ? Votre pilote habituel aurait un itineraire a me conseiller ou me déconseiller ?

Ou déjà il est où le pilote habituel ? Et puis c'est pas pareil une Tempête, une attaque d'Objets, une attaque d'humains...



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 1 Nov - 21:50
__–Skonéo, visiblement trop heureux d’être considéré comme quelqu’un de fiable, ne se fit pas prier pour emmener Effie à l’arrière du véhicule. Là, elle put constater que l’anis était stockée dans des petites bonbonnes, enfoncées dans de grandes caisses remplies de sable, pour absorber les chocs. Caisses qui elle-même étaient fixées au camion par des systèmes de suspensions. Vu la place que prenait tout ce dispositif de sécurité, il n’y avait, au final, qu’assez peu de liquide. Peut-être une quarantaine de litres. Cela dit, une seule de ces bonbonnes, qui contenait bien deux litres, aurait été suffisante pour faire s’effondrer un petit immeuble.
__–« Bien sûr, le trajet habituel est sur l’ordinateur de bord. Je vous conseille toutefois de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus et à préférer une route plus sûre, mais plus longue. Nos rapports sur la région sont… imprécis, au mieux. C’est la Frontière, que voulez-vous. Cela dit, vous pourrez faire halte au village de Löckelle, nous y avons des agents. Ils disposent d’un poste fortifié, où vous pourrez vous arrêter pour la nuit et de quoi subvenir à tous vos besoins en approvisionnements. Il est situé au deux tiers du parcours, environ. Ils ont signalé des attaques de desperados dans les environs récemment, mais rien qui ne saurait menacer la forteresse. Si jamais vous avez des problèmes, vous pourrez les contacter et ils vous enverront une escorte armée. Ce ne devrait pas être nécessaire, cela dit, mais on ne sait jamais. »


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mar 14 Nov - 18:35
Je vérifie minutieusement l'arrimage de la cargaison, les suspensions du camion, l'état des pneus, du châssis, regarde, une fois indiqué, l'ordinateur de bord pour comprendre le trajet habituel, et calculer des itinéraires annexes... Et vérifier l'historique des identifiant, savoir si c'est toujours le même chauffeur. Bon et je pose la question aussi hein.

Pourquoi c'est pas votre chauffeur habituel, cette fois ci ? J'aurais bien aimé lui demander son avis sur la praticité des itinéraires annexes.

Bon en vrai je peux m'en passer mais c'est vrai qu'une route embourbée ou escarpée n'est pas indiquée sur un ordinateur de bord. Or ce sont des endroits privilégiés pour des embuscades par exemple. Bon par contre l'escorte armée j'ai plus percutant je pense. D'ailleurs faut voir à ce qu'elle ne le soit pas trop ce serait con d'un peu trop secouer notre chargement.



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 13 Déc - 14:40
__–L’historique n’indiqua rien de bien particulier : il était visiblement courant pour cette entreprise de faire appel à des prestataires. En fait le camion lui-même n’était pas propriété d’ArkDyna, mais avait été loué à une entreprise tierce, manifestement une partenaire régulière, vu que ledit camion avait de nombreux trajets enregistrés. Effie put par ailleurs constater que certains trajets étaient masqués. Ce n’était pas clairement indiqué, mais une inspection minutieuse des registres de trajet du véhicule indiqua des écarts assez considérables, parfois de plusieurs mois, ce qui indiquait plusieurs trajets successifs vers des lieux effacés ensuite du registre. Cela dénotait particulièrement vu que quand les trajets étaient visibles, ils n’étaient jamais distants que de quelques jours.
__–Enfin, rien de très choquant en soi. On n’allait pas révéler des choses ayant trait au secret des affaires à des inconnues.
__–Pour le reste, le véhicule était dans un état impeccable. Il avait été fréquemment réparé et certaines pièces étaient plus neuves que d’autres, encore une fois rien de choquant.
__–« Nous n’avons pas de chauffeur habituel. Nous sommes une entreprise chimique, pas de logistique. Nous faisons appel à des personnes telles que vous, pour des contrats temporaires. Ce trajet n’est d’ailleurs pas très courant, nous ne l’avons plus emprunté depuis des années, d’où l’imprécision de nos renseignements internes. »
__–Crevette commençait à en avoir marre de la parlotte.
__–« Bon t’as fini, on peut se bouger le fion ? »


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Jeu 18 Jan - 14:53
Je tirerais bien la langue à ma frangine, mais je suis devant un client ça la foutrais mal. Alors je préfère vérifier avec Skonéo que toute la paperasse soit bonne, récupérer les papiers du véhicule et tutti quanti, avant de finalement m'installer au volant. Je valide l'itinéraire, et monte dans le camion.

J'ai le droit, sœurette, de ne pas trop le sentir ? J'veux dire c'est quand même un sacré chargement d'explosifs, et après l'autre jour...

Après l'autre jour, je me suis rendue compte qu'il n'y a pas que ma sœur qui risque sa vie et que le danger ça peut aussi concerner les travailleurs "normaux". Alors je sais j'ai conscience que c'est idiot. Même si on avait pas arrêté tout le monde, ça fait très tôt après la prise de la rocade en otage, probablement trop pour retenter autre chose, mais... Je suis pas à l'aise quand même...

Si ça te va, je pensais qu'on pourrait passer par Bouillaver, ça rallonge le trajet d'une heure, mais ce sera moins d'heures de route à chaque étape.

Et surtout ça voudra dire que je pourrais conduire à chaque fois et elle se reposer... et veiller sur le camion et mon sommeil pendant que je dormirais. Oui, je sais c'est un roc, mais elle me connais j'ai eu peur et je vais être un peu surprotectrice.


Dernière édition par Arathéa Sar'Flyel le Dim 18 Fév - 11:52, édité 1 fois



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 29 Jan - 14:48
__–La remarque d’Effie laissa Crevette songeuse un instant. Elle oubliait, des fois, que tout le monde n’était pas mû par une absence de souci pour son propre corps, qui n’était de toutes façons plus vraiment le sien propre. que pour certains, vivre avait une importance et que les projets allaient au delà de passer une journée supplémentaire avec l’assurance que la prochaine apporterait aussi peu de satisfaction et de plénitude que la précédente.
__–Elle oubliait.
__–« T’as le droit. Pose toutes les questions que tu veux. »
__–Et pour répondre à son autre question :
__–« Hm, oui, bonne idée. On est que deux pour une bonne partie du trajet, ‘faut qu’on se relaye. J’espère que ça vous va, parce que c’est pas négociable.
__–Tout naturellement, voyons ! »


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Jeu 1 Fév - 12:59
Je crois que je l'ai surprise. C'est qu'on a grandi, mine de rien, et pris des chemins séparés. Preuve qu'on n'est pas sur la même longueur d'onde, sa phrase suivante.

Alors je pensais plutôt à moi je conduis, et toi tu surveille la route... Parce que si on tombe sur un truc pendant que c'est toi qui conduit c'est pas moi qui vais faire grand chose...

Comparé à elle en tous cas. J'envoie en même temps que j'examine la carte embarquée des messages à divers collègues, pour leur demander s'ils sont allés récemment dans les régions à traverser, et comment ils ont trouvé leurs trajets. Petite courtoisie que je rends quand je vois un trajet difficile à la frontière. Et puis je profite de ce qu'il y aie une omniprise, un ver en forme de cornet acoustique sur lequel on peut brancher tout objet audio, pour télécharger sur mon casque la version concert live du groupe préféré de Crevette. D'ailleurs, la billetterie va rouvrir pour le prochain concert au Deaume, faut que je pense à nous acheter deux places... Ou est-ce qu'on l'avait déjà fait ?

Bon, ils sont mignons, les collègues, mais ça m'aide pas vraiment de savoir qu'il y a une Tempête à Izara, c'est pas du tout là qu'on va. Ah, si, question. Le système anti choc, là, il peut absorber jusqu'à combien? Un freinage brusque, une marche de trottoir, il saura les absorber ?

Je sais j'essaie de parer au pire. Genre une course poursuite, ou une attaque. Et une fois que j'ai ma réponse, je monte sur le siège conducteur, parce que je vais pas non plus tergiverser 107 ans.



Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 928
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 17 Fév - 23:47
__–Crevette hocha la tête.
__–« On peut aussi. Ça fera plus d’étapes, mais ça se fait. C’est surtout pour toi en vrai, tu vas devoir rester concentrée pendant que je me toucherai la nouille quatre vingt-dix pourcents du temps. Après, c’est vrai que pour les dix qui restent, mieux vaut que je sois en alerte.
__–Le freinage, pour ne rien vous cacher, est légèrement sub-optimal : comprenez bien qu’une telle masse de métal envoyée à vive allure, l’arrêter délicatement… est complexe. en revanche, tenez, que je vous montre : »
__–Il ouvrit la porte arrière et guida Effie et Crevette entre les caisses.
__–« Vous voyez, ces pistons entre chacune d’entre elles et qui les relient aux murs ? C’est un système fort perfectionné d’amortisseur. En clair, si une secousse arrive, il sera compensé par ce système. Il est contrôlé par l’ordinateur de bord, qui calcule en permanence la qualité de la route et ajuste l’amortisseur en temps réel. Vous pourriez faire un tonneau, que la cargaison n’en subirait aucun dommages ! Nous avons pensé à tout. »
__–Il semblait très fier de cette installation qui devait coûter la moitié de son salaire annuel.
__–Ravi de les voir embarquer, Skoéno leur fit un petit au revoir et les portes du hangar s’ouvrirent.
__–« Bonne route, mesdames ! »

__–Le trajet était donc entendu : Bouillaver, puis Löckelle, puis le Kilébômonchapô. Cinq bonnes heures de route, en comptant les pauses. La première partie du trajet serait de loin la plus tranquille : elle consisterait en une promenade dans la ceinture agricole de la Ville, où des champs arpentés par d’immenses machines esseulaient la terre pour en extraire la subsistance des habitants. Des champs immenses de pommeaux de terre, de déblétérés qui piaillaient, des vergers d’arbres à pain, de tarabiscotiers et d’éoliennes, toute une objèmasse asservie et exploitée jusqu’à l’épuisement total du sol, que la périurbanisation la gagnât et que le front pionnier agricole n’allât toujours plus loin et n’avalât toujours plus de terres.
__–Ce fut une première étape du voyage sans histoire. Cette partie de la Frontière était relativement civilisée : les attaques étaient rares, les Objets sauvages également. Il y régnait des formes extrêmement brutales d’exploitation des populations rurales, de l’esclavage pur et simple, des compagnies privées de l’agro-alimentaire qui tenaient lieu d’État et avaient tous les droits, des milices armées de notables locaux, mais rien de fondamentalement menaçant.
__–Crevette apprécia l’attention d’Effie sur le choix de la musique.


Le salaire de la peur 1zod
Le salaire de la peur ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 342
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 18 Fév - 11:47
La première partie du trajet est tranquille. La musique en fond sonore, et moi battant la mesure sur le volant, des paysages sympa, le plus difficile est de contourner un troupeau de vélocyclaptor d'élevage, pas encore dressés à ne pas attaquer plus gros que soi. Alors c'est pas avec leurs pédales qu'ils vont faire grand chose au camion, mais leur berger tire la tronche de les voir nous suivre et peine un peu à le garder sous contrôle. Moi ça me fait rire aux éclats, adorer ce petit moment simple avec ma sœur, de la bonne musique (c'est pas mon groupe favori, mais je ne déteste pas) et des paysages nouveaux à découvrir. De bons souvenirs à garder tant qu'ils perdurent, pour les remplacer par d'autres encore.

C'était quand la dernière fois qu'on a fait un truc comme ça ? On avait fait un voyage dans l'univerre, je sais...

Je l'ai relu y a quelques jours, mais bien évidement, je ne m'en souviens plus. Je crois que c'était à l'époque où on travaillait à peu près ensemble, j'avais du aller la chercher dans l'Univerre parce que le gars qui devait la récupérer était mort où un truc du genre... Bref, ça remonte. Bien sur on a fait plein d'autres virées ensembles, entre autre pour aller à l'orphelinat pour montrer qu'on va bien (et se moquer du surveillant, mais chhhht), ou pour s'amuser avec la pesanteur, ou encore pour un accrobranche (que Crevette avait ruiné le game, d'ailleurs), mais rien d'aussi loin qu'aujourd'hui.

Je reste cependant sérieuse, prenant ce temps aussi pour me faire la main sur ce camion. Je teste son freinage et ses accélérations, sa tenue de route et même un petit dérapage. Mieux vaut les apprendre maintenant. Et après une pause ravitaillement (j'ai pris aussi nos sodas favoris, des sucettes à la cerise, et des wakafé, une algue au gout de café non torréfié, je vous laisse deviner laquelle est la friandise favorite de qui), on arrive vers une zone moins agricole, et moins surveillée.

Bon, c'est là qu'on commence à s'amuser.



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum