Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 40
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
le Dim 13 Oct - 13:55

Effie







APPELLATION
Effie, Effilys Silver, Effilys Sagmhoiran après mon adoption. Je ne sais pas pourquoi, je me retourne aussi en entendant les noms d'Arathéa, et les diminutifs associés, Ara, Araë, Théa...

ÂGE
Si j'ai physiquement l'apparence d'une fillette de douze ans prépubère (voire qu'on me prend carrément pour un garçon), "mentalement", j'en ai... quelque chose comme 150 de plus? Oui, ça fait assez différent. Pour autant je me comporte régulièrement comme une enfant, alors...

NATIONALITÉ
Je sais pas où je suis née, j'en ai pas le souvenir. J'ai grandi dans la ferme de mes parents adoptif sur Ozil, une lune d'Iftel. Grimper aux arbres, faire du rodéo sur les ketbats de mon père, chasser en forêt avec mes frères, puis mes neveux et nièces...

GOÛTS
Euh... J'aime bien jouer dehors, dessiner (par contre j'aime beaucoup moins quand on me demande ce que j'ai dessiné), et depuis quelques temps j'ai toujours des tonnes de musiques en tête. J'aime faire des gâteaux, aussi. Et les manger derrière, même si les miens sont pas aussi bon que ceux de maman. J'aime l'odeur et le gout du sang, mais faut pas le répéter. Maman dit que ça fait peur aux pamirs. Aux humains. J'aime découvrir des nouveau trucs aussi. Ça fait plus d'un siècle que j'explore, seule ou avec mes frères et sœurs, mais je ne m'en lasse pas. J'veux tout voir, et tout comprendre.

Sinon, j'aime pas l'eau. La pluie ça va, mais je ne sais pas nager. J'aime pas du tout les odeurs piquantes de détergent. Et je ne sais pas pourquoi. J'aime pas non plus qu'on crie, et je déteste les piqures.

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE
J'ai pas tout à fat compris comment ça marche, votre échelle de temps. Mon horloge à moi me dit que ça fait  plusieurs jours, mais la nuit n'est tombée qu'une seule fois... Quand à comment je suis arrivée... Basiquement j'ai vu de la lumière et j'suis entrée.





Caractéristiques



Pour chaque caractéristique/compétence, indiquez l'échelon où vous pensez situer à peu près votre personnage, ainsi que la raison qui vous fait le placer là.

♦ CONSTITUTION PHYSIQUE : Plutôt bas. C'est étonnant, d'ailleurs, j'ai l'impression de n'avoir plus fait de sport depuis longtemps. Est-c que c'est une densité de planète différente? Ou l'air peut-être.
♦ HABILETÉ : Intermédiaire, même si ma dextérité est meilleure que le reste.
♦ FACULTÉS MENTALES : Plutôt élevée. D'après oncle Iusidjai, je suis surdouée. Enfin, à peu près. J'ai une bonne mémoire, et une bonne intuition (mon cerveau me présentant régulièrement les conclusion d'un raisonnement qu'il ne me présente pas, voire que je n'avais pas demandé) par contre, je suis une éternelle enfant, et si je peux me montrer sérieuse, "adulte", je peux avoir des réactions de gamine à rire ou à pleurer sans prévenir.
(Rappel de l'échelle : Particulièrement bas / Très bas / Plutôt bas / Intermédiaire / Plutôt élevé / Très élevé / Particulièrement élevé. N'oubliez pas que les facultés mentales dépendent aussi de la connaissance de l'Esquisse, et que votre personnage vient généralement de débarquer.)

♦ MÉDECINE : Adepte. Me demandez pas comment. Je suppose que j'ai plus écouté oncle Iusidjai que je ne le pensais?
♦ BRICOLAGE : Inconnu, mais ça s'apprend?
♦ MAÎTRISE DES ARMES BLANCHES : Inconnue. Je sais entretenir un couteau, m'en servir au quotidien, j'ai les bases de 'transformer le mignon lapin en un délicieux civet', mais alors me battre avec? Nan.
♦ MAÎTRISE DES ARTS MARTIAUX ET DU COMBAT À MAINS NUES : Adepte. J'ai les bases théoriques, mais va savoir pourquoi mon corps ne suit pas trop...
♦ MAÎTRISE DES ARMES À DISTANCE; Experte à la fronde. Pour les autres armes, soyez sympa laissez moi m'exercer avant de me demander un truc qui nous fera tous survivre... ou mourir...
♦ CUISINE : Adepte, chasseuse, experte en cookies à la myrtille et tarte au myregroseilles.
♦ PISTAGE : Adepte (experte en milieu forestier... Encore qu'avec les arbres qui bougent, c'est pas la même!)
♦ SCIENCES APPLIQUÉES (chimie, biologie, géologie, etc) Inconnue enfin, non, j'ai des bases et des notions, mais qui me servent pas...
♦ CONDUITE DE VÉHICULES : Véhiquoi? Euh, les animaux de traits, ça compte?
(Rappel de l'échelle : Inconnue, Adepte, Expert. Vous pouvez rajouter une ou deux compétence(s) que vous pensez pouvoir être utiles et où votre personnage est au moins Adepte).

♦ PARTICULARITÉS :
Je suis une adorable et mignonne petite vampire. Oui, vampire. Le truc qui boit du sang et en a besoin pour survivre. Alors je peux boire et manger normalement, hein, même si mon sens du gout est un peu altéré, mais j'ai besoin d'au moins 500mL de sang humain ou Flennighen par semaine. Plus si j'ai rien d'autre à manger, forcément. Animaux, je peux aussi mais il m'en faut plus aussi puisqu'on y trouve pas exactement les mêmes choses.

♦ NIVEAU DE DIFFICULTÉ SOUHAITÉ :
Facile



Description





C'est amusant les reflets de lumière à travers cette fenêtre, on dirait que le ciel est violet. Violet et sans nuages à proprement parler, mais les fluctuations subtiles de la lumière donnent des couleurs légèrement changeante, c'est sympa. En plus de ça, il y a un petit vent frais qui porte les odeurs de l'extérieur, c'est chouette. Y a des vitres, dehors? Ca sent l'herbe, le bleu et la cannelle. Attends le bleu, la couleur? Une couleur ça se sent? Et j'ai une musique sympa dans la tête qui va bien avec les fluctuations du ciel. Ok. Là, t'en tiens une bonne... Attend, mais j'ai pas bu! Clignement d'yeux. Et soupir.

"Putain Kaizer tu fais chier."

Je me redresse, la tête encore un peu vague, avec l'impression délicate d'avoir pris une cuite. Or, vu que mes derniers souvenirs, c'est d'avoir été voir mon frère, et que ce dernier ne supporte pas l'alcool, il ne reste qu'une solution: Ce con m'a encore utilisé comme "sujet d'expérience"... Ou est-ce que cet imbécile m'a envoyé, encore? Le ciel est VRAIMENT violet. Bon, par contre, quand j'inspire, mon cerveau me dit plus que ça sent le bleu. C'est rassurant! Je crois. Et sinon, quoi d'autre? De l'herbe. Bleue. Ah et je vois pas de soleil, il fait nuit, en fait? Pourtant j'y vois parfaitement... Et j'ai une ombre, floue, déformée, comme si la lumière venait de plusieurs sources à la fois.

"Une chose est sure, toto, nous ne sommes plus au Kansas..."

"Très bien, alors comment veux tu l'appeler, ton personnage?"

"Effie! C'est une vampire!"

"Une vampire?"

"Oui! Comme moi! Moi aussi j'ai besoin de sang pas vrai? C'est ce que me donne le docteur!"

D'où me viens une telle citation, je l'ignore, et où est le Kansas, aussi. Mais j'suis pas sur Iftel. Ce n'est pas la première fois que mon idiot de grand frère me fait le coup de m'envoyer aux hasards des mondes. Autant dire que du coup je ne panique pas. Je n'aime pas ça pour autant. Et notamment, le fait d'être au milieu de nulle part. En chemise à fleur bleue ouverte dans le dos... Où est-ce que cet idiot est allé chercher un truc pareil?! Au moins j'ai bien ma fronde dans mes cheveux courts... Et châtains, si j'en crois les mèches qui me tombent dans les yeux. D'habitude ils sont noirs... Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond... Sans miroir sur moi, je peux difficilement analyser ce qui se passe mais c'est étrange.

  • Trouver un miroir. Et des vêtements moins pourris.
  • Trouver un moyen de rentrer
  • Coller un pain à mon grand frère
C'est la petite liste mentale que je me fais dans ma tête. Et avant ça, je dirai trouver un endroit, parce que j'vais pas rester plantée là 107 ans. Je dois trouver des gens, des informations sur ce monde. J'ai pas faim, je pense pouvoir attendre un peu moins d'une semaine avant que la soif de sang ne se fasse sentir, mais je préfèrerai savoir à l'avance comment me procurer le dit liquide (bizarrement les humains sont pas partageurs). Avancer sur cette étendue plate, sans tourner en rond n'est pas facile. Le fait de ne pouvoir grimper en hauteur m'ennuie aussi. L'habitude. Je ne sais pas combien de temps je marche ainsi, essayant de ne pas dériver. Sans point de repère, je pense n'y arriver que partiellement.

"Tu vas rester quelques jours dans cette chambre, comme dans une bulle. Tu vas voir, ce sera amusant."

"Et après je pourrais sortir? Tu me montrera ta nouvelle maison à la fac? Et papa et maman ils viendront me voir bientôt?"

"Je ne sais pas, princesse. Mais on jouera avec Effie pendant la semaine, si tu veux d'accord?"

"Oui! Tu me racontera le désert? J'crois qu'elle voudrait bien l'explorer!"
L'apparition sur l'horizon d'un point de repère me fait presser le pas. Encore une étrangeté. J'ai l'impression de me fatiguer plus vite. Accoutumée que je suis à marcher, voire à courir toute la journée, j'ai les jambes qui tirent comme après un marathon. Le point que j'ai repéré est un arbre. Bleu turquoise, parsemé de feuilles roses qui font comme des points, et il en émane de la musique. Je ne parle pas de sifflement dans les feuilles, hein? Je parle de musique, avec des variations, un rythme, qui reste en tête. Il y avait quelque chose dans l'air... Et j'ai même l'impression de connaitre les paroles derrière. J'aime explorer, j'aime l'étrangeté, mais là j'ai quand même la mauvaise impression de faire un bad trip, comme dirait mon neveu, et je me demanderai même ce que ce chenapan à pu mettre dans mon verre si je ne savais pas parfaitement qu'il était décédé depuis belle lurette... Seulement là, cette étrangeté commence à m'effrayer. Peut être aussi parce que la chanson me rappelle un histoire chelou... Attention!

L'intuition précède de peu l'impact, dont la vibration achève de me déséquilibrer, et c'est sur les fesses que je regarde avec ahurissement le poing de feuilles qui vient de percuter le sol. J'aurais pas fait un pas en arrière, j'aurais fini en crêpe. Et sinon, l'arbre chante toujours sur le même rythme. Et il lève une deuxième "main" pour donner un deuxième coup. Je détale à toutes jambes. Je me poserai la question plus tard de c'est quoi ces arbres qui essaient de me tuer... Putain, mais où je suis tombée, moi?! Je peux pas dire qu'Iftel est dénué de dangers, mais les arbres restent à leur place, et courent pas après les gens! Parce qu'en plus cette saleté me suit effectivement sur quelques dizaines de mètres!

"Mais t'avais dit que cette fois ça aller marcher je pourrais sortir! T'avais promis papa!"

"Je sais, je sais mais c'est compliqué. Maman t'expliquera."

"Mais je m'ennuie... On peut jouer Effie?"

"Non, Ara, ta soeur doit réviser pour ses examens. Tu peux le comprendre, non? Tu es une grande fille!"

Quand je m'arrête de courir, je suis hors d'haleine. Une première chez moi (au passage, depuis quand j'ai un tel besoin de respirer?!) et complètement perdue. Je ne sais pas ce qui se passe, mais quelque chose ne va pas. Avec moi, avec ce monde. Je ne peux pas me contenter d'observer et d'attendre qu'on vienne me chercher cette fois. Il y a un bâtiment, à une centaine de pas. Une maison de pierre à moitié effondrée, que je considère avec soupçons. Est-ce qu'elle aussi elle attaque? Par prudence, j'en approche doucement, en veillant à ne pas faire bruisser le sol, qui d'ailleurs est passé à l'orange je ne sais quand pendant ma fuite... "Au cas où", je défais la fronde qui ceint mon front, et y fourre un caillou (jaune, mais bon, ça a l'air d'un caillou...), avant de me rapprocher. Il y a un bruit de raclement qui  me fait deviner que la bâtisse n'est pas vide.

Par un trou dans le mur, je vois un squelette pamir. Enfin, avec un crane bizarre, mais ça ressemble quand même plus à un humain qu'à un fleninghen ou à un dragon, quoi! Et au niveau du tibia, s'ouvrant et se fermant avec régularité, un journal de cuir. On dirait vraiment un chien qui ronge un os, quand même... Est-ce que j'ai été trop brusque en reculant, est-ce que le chien-journal a senti ma présence? En tout cas il bondit et les pages battant pour se maintenir en l'air il me fixe méchamment. Tu sais que tu parle d'un journal qui n'a pas d'yeux, et qui est supposé bien trop lourd pour voler, même en battant des pages?! Vas y dis lui il a pas l'air au courant. Cette fois, j'attends pas qu'il attaque. Un rapide mouvement de poignet pour faire tournoyer ma fronde. Et je frappe en premier, lançant avec adresse mon projectile. La fronde, cette arme méprisée, capable de fendre un crane... Alors pour "assommer" un journal avec un projectile de la moitié de sa taille... Le journal retombe aussitôt par terre, ouvert sur des pages couvertes d'écriture. Et je feule, dévoilant mes crocs au passage.

De: Petite Princesse
 A: Grande sœur
Félicitation pour ta licence! Je me suis bien remise de mon rhume. Le docteur m'a enlevé l'O² hier. Je n'ai vu ni maman ni papa, est-ce que tu sais s'ils sont venus quand j'étais inconsciente? Tu me manque. Est-ce qu'on pourra jouer avec Effie pendant les vacances?

"Bien fait! Non mais oh!"

Oui, je sais c'est infantile, mais euh... Zut. J'ai douze ans pour la vie après tout! Et j'ai besoin d'exprimer mon ras le bol de cette journée moisie... Par précaution (et uniquement par précaution, qu'on ne me prenne pas pour une brute pamirgarienne), je cogne deux autres fois le journal contre un mur. et au passage, je note quelque mots, qui me convainquent que lire ces pages pourrait m'en apprendre plus.

"Tu sais pas quoi? Kaizer a encore envoyé Effie dans un autre monde!"

"Ara, ça suffit, avec Effie... Je t'ai déjà dit que j'arrêtais de jouer, joue là sur tes forums!"

"Mais c'était pas un forum! C'était vrai! Il y avait des types avec des haches, j'crois que c'était des vikings!"

"J'ai dit ça SUFFIT! J'ai pas que ça à faire, moi, je passe ma thèse, tu peux comprendre?!"

"Et moi j'ai qu'elle! J'ai que ça! tu peux le comprendre, toi?!"


Quand la nuit tombe (et c'est pas une métaphore, on dirait Kaizer quand il éteint les lumières magiques de son atelier, une seconde c'est le jour, et POUF! C'est la nuit. Et bien noire, même moi j'y vois pas grand chose...) j'ai aménagé un campement à l'intérieur de la bâtisse, et me suis plongée dans le journal. L'esquisse. Les tempêtes. La cyance... Ca fait beaucoup à avaler. Depuis la mort de Maman, ce n'est pas la première fois que mon frère m'utilise comme "sujet d'expérience" (la punition de ma mère la première fois qu'il avait essayé l'ayant dissuadé de recommencer de son vivant) et m'envoie dans un autre univers. Et m'y oublie, ce qui m'oblige à rentrer seule ou à attendre que la déesse Passe Monde, la même qui m'a sauvée enfant avant de me confier aux Sagmhoiran, vienne me chercher. J'ai ainsi passé quelques dizaines d'années accrochée aux basques d'un dénommé Sorin, Voyageur comme moi et le premier vampire que je rencontrais, me suis faite toute petite dans une ville, Westeros, en proie aux intrigues politiques chelou de pamir (yerk), et me suis retrouvée dans un village attaqué par des mecs avec des haches... Par contre ces autres mondes avaient des logiques communes avec Fleninghar. L'herbe c'est vert, les dragons crachent du feu, et les pamirs sont cons comme des balais. Là, je suis complètement paumée... Et un peu flippé. Je dois avouer éprouver l'envie de me cacher derrière les jupes maternelles et y réclamer un câlin.

"Et si tu me parlais de ton amie imaginaire, hein? Effie, c'est ça? Tu crois que ça lui ferait plaisir que tu ne mange rien?"

"Vous êtes nul comme psy. J'suis trop vieille pour les amies imaginaire!"

"Alors qu'est-ce que c'est? Ton alter égo? Toi dans un autre monde?"

"Non. Elle l'était peut être avant. Mais elle elle a une famille qui l'aime. Elle sort. Elle peut toucher des gens. On est plus pareilles."

Avec tout ça, forcément la nuit n'est pas sereine. Et me semble étonnamment courte par rapport à la journée écoulée. Ce qui n'est pas plus mal parce que déjà les vêtements que je porte sont pas géniaux contre la fraicheur nocturne (franchement, qui a trouvé ce genre de blouse pratique?), que j'ai faim et que j'aimerai bien repartir vite pour trouver mon monde d'origine vite. Entre deux sursauts au moindre bruits, et périodes de somnolence agitées, j'essaie de faire le point sur les mots du journal. La logique? A jeter aux oubliettes. La sortie de ce monde? Y en a pas. D'un autre côté, visiblement ce monde est complètement inconnu. Donc la sortie, elle est ptet juste bien cachée... J'espère. L'auteur du journal me fait penser à mon frère. Dénudé d'empathie, iel ne parle que de théories dont je ne comprends pas la moitié. Chez mon frère, un tel manque est pathologique, une forme d'autisme, mais là iel parle en pointillé d'autres gens comme lui... Déjà qu'un Kaizer c'est le bordel, alors plusieurs, j ne veux même pas imaginer... Enfin, au moins j'sais que si un de ces types me parle, je saurais que c'est normal si je comprends rien...

Il parle aussi d'un laboratoire. c'est cool, je sais que je dois chercher un grand bâtiment... Je sais pas dans quelle direction... Pas celle d'où je viens, ça m'en laisse 3. On va en choisir une au hasard, hein? De toutes façons, ce laboratoire il viendra pas à moi! J'espère... Les bâtiments bougent pas, hein?!


Spoiler:
Lien de l'image utilisée comme avatar principal (200*280) : https://i.servimg.com/u/f83/14/68/18/69/effie10.png
Personnage utilisé pour votre avatar (et oeuvre dont il est issue) : Arya Stark [GoT]
Description succincte de votre personnage (en mots-clefs, voir le registre pour les exemples) : Petite vampire, aime explorer et les calins


Dernière édition par Arathéa Sar'Flyel le Lun 28 Oct - 11:55, édité 1 fois
Kaoren
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren, Penrose
Messages : 498
Date d'inscription : 22/09/2015
Kaoren
le Mar 15 Oct - 18:52
Bon, du coup, je profite de ce message pour dire que le concept est trop cool, et le traitement à base d'allusions - et oserais-je dire d'illusions, parfois - ça me fait toujours plaisir de voir ça, un texte qui compte uniquement sur les suggestions qu'il induit pour porter son sens, sans divulguer ce qui n'a pas besoin de l'être, tout ça... c'est cool à lire ! Même si dans le cas d'une fiche, du coup, c'est perturbant à valider, parce que j'ai toujours la flippe de si c'est assez clair.

Ceci étant, chose promise, chose due, même quand on a du boulot, nous avons traité ta fiche avec la rigueur la plus immarcescible dont nous fûmes capables, et passées quelques considérations techniques de l'ordre de la paperasse administrative :


Effilys Giphy

Félicitations, tu es validée !


Parée de ta nouvelle couleur améthyste (fais semblant que c'en est, ça sonne plus classe que "mauve"), tu peux maintenant te lancer dans la redoutable scène des Sables et y jeter ton perso' pour son premier RP. Tu peux arranger un RP avec d'autres personnes sur le Discord ou dans le sujet dédié à la recherche de RPs dans les Sables ici.

Tu peux également utiliser le code suivant dans tes posts RP pour afficher la jolie bouille de Stark de ton avatar :
Code:
<transformation perso ="Effie">
(Bon, pour le moment, tu peux pas, 'faut attendre qu'Eelis l'implémente au registre. Enfin, tu peux la mettre, mais ça marchera que quand ce sera implémenté.)

Et sur ce, je remarque qu'on a encore un nouveau qui vient de s'inscrire, donc je te souhaite un bon jeu parmi nous et je m'en vais l'accueillir comme il se doit.


Kaoren déclame sa verve enflammée à la couleur de ses cheveux, en #EE404A.
Quand il est déprimé, il perd ses couleurs et parle juste en gras.
Penrose parle d'or, et donc en #FEDC00.



Les tarty's du temps où on en avait:

Effilys Team_k10

Effilys Vgn8YqU

Effilys DRGGuxR Effilys HmUNXzW Effilys 5bv2MCj Effilys Tartyf14
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum