Dossier d'arrivée Esquisséenne U336

Don't Panic
Maximum 100 caractères !
Messages : 11
Date d'inscription : 15/10/2019
Don't Panic
le Lun 28 Oct - 15:21

Bernard Scrutin




APPELLATION
Madame Bernard Scrutin.

ÂGE
Estimée à 45 ans, six mois, 15 jours à compter de la rédaction de ce formulaire.

NATIONALITÉ
Caucasienne.

GOÛTS
Je n’ai pas de hobby ou d’activités favorites notables, je n’ai de toute façon pas de temps à consacrer à l’oisiveté.
La bureaucratie exige des sacrifices.
Néanmoins, veuillez trouver ci-joint une liste non-exhaustive de ce qui arrange mon quotidien :
- Un bureau ordonné.
- Une nuit d’au moins 6h30, ne dépassant pas 8h.
- Trois repas équilibrés : 6h30, 12h30, 19h45.
- Un appareil dactylographe, le cas échéant des fournitures de bureau en bon état.
- La présence de mes enfants, le cas échéant, le souvenir de leurs visages.


ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE
Bien que perturbée par la longueur des journées et par la nuit qui n’est toujours pas tombée, j’estime que j’ai réussi à compléter deux cycles d’approximativement sept heures de sommeil. Lorsque j’ai toqué à la porte de ce qu’on m’a appris être le « Laboratoire », l’on ma dit que j’étais arrivée le jour 24. J’ignore encore ce que cela signifie. Il faut que j’étudie ça sérieusement.


Caractéristiques


Pour chaque caractéristique/compétence, indiquez l'échelon où vous pensez situer à peu près votre personnage, ainsi que la raison qui vous fait le placer là.

♦ CONSTITUTION PHYSIQUE : Intermédiaire. Je n’ai plus mes années d’antan et souffre facilement de douleurs musculaires. Je suis néanmoins capable de marcher sur de bonne distance et m’efforce d’entretenir ma condition physique.
♦ HABILETÉ : Plutôt Élevée. Bien que mon emploi du temps ne m’offre que peu de temps pour les travaux manuels en tout genre, je me dois d’être une femme vive et réactive.
♦ FACULTÉS MENTALES : Plutôt élevées. J’ai de bonnes capacités d’analyse et suis disposée à réagir avec sang froid face à n’importe quelle situation.

♦ MÉDECINE : Adepte. Mes enfants sont de vrais casse-cou. Je sais donc panser des plaies superficielles comme un saignement de nez, une écharde dans la main, une épaule déboîtée.
♦ BRICOLAGE : Inconnue. Je laisse à mon mari le soin de s'occuper de ces futilités.
♦ MAÎTRISE DES ARMES BLANCHES : Inconnue. J’ai dû recourir à mon attaché-case autrement que pour y stocker des documents. Ce n’est arrivé que rarement néanmoins.
♦ MAÎTRISE DES ARTS MARTIAUX ET DU COMBAT À MAINS NUES : Adepte. En plus du club de judo durant mes années estudiantine, avoir des enfants fait travailler vos réflexes.
♦ MAÎTRISE DES ARMES À DISTANCE (arc, pistolet, lance-pierre..) Inconnue.
♦ CUISINE : Adepte. Dispenser une alimentation équilibrée à ses enfants est important.
♦ SCIENCES APPLIQUÉES (chimie, biologie, géologie, etc) Adepte. Avant de me consacrer exclusivement à mon emploi, j'ai mené plusieurs cursus scientifiques (essentiellement en chimie et biologie) en parallèle de mes études de droit. Pour espérer accéder à l'élite bureaucratique, l’excellence est de mise.
♦ CONDUITE DE VÉHICULES : Adepte. Esquiver les embouteillages pour une ponctualité exemplaire est le B.A BA de l’élite sociétale.
♦ Bureaucratie : Expertise(++). La bureaucratie est le ciment de ma vie.

♦ PARTICULARITÉS :
La seule différence entre ce monde et celui de mes enfants est que, dans celui-ci, mon corps semble plus léger.

♦ NIVEAU DE DIFFICULTÉ SOUHAITÉ :
Suicide. Car la bureaucratie triomphe toujours.

Description



- République, s’il vous plaît.

Le coursier acquiesce tout en regardant dans son rétroviseur. Il s’y reflète la silhouette de la femme qui vient d’entrer dans son véhicule. Un chignon strict sur son crâne, la lueur des lampadaires révèle des mèches grisonnantes. Son visage n’exprime rien. De fines rides parsèment ses lèvres. Sa peau pâle présente les prémices des affres du temps et de la fatigue. Des creux se forment au niveau de ses joues. Malgré la monture de ses lunettes de soleil, on devine le trait de cernes violettes. Son nez est relativement fin, ses narines sont légèrement irritées. Son front quant à lui, porte de nombreux stigmates ; rides, plis, irruptions cutanées liées au stress. C’est la fin de la journée, le fond de teint qui cachait ces imperfections s’est estompé.

Néanmoins, bien qu’ayant l’air très fatigué, cette femme garde une certaine prestance. Les genoux collés l’un contre l’autre, les mains sur les cuisses, le dos collé contre le dossier du siège, regardant droit devant elle. Sa chemise révèle des épaules menues, presque effacées. La femme est légèrement plus grande que la moyenne. Ses longues jambes ont tout juste assez de place pour laisser ses muscles se détendre. Sa taille laisse deviner les quelques stigmates laissaient par ces deux grossesses.

Bien qu’on ait toujours répété au coursier qu’il ne fallait pas se fier aux apparences, cette femme avait l’air d’être ce qu’elle était. Une cadre autoritaire qui appréciait le travail bien fait. Le fait qu’elle ait pianoté un rapide texto à son mari, le prévenant qu’elle ne tarderait pas et qu’elle leur avait commandé le repas de fin de semaine, avant de s’assoupir, témoignait de l’organisation dont elle faisait constamment preuve. Cette femme analysait chaque détail du quotidien et prévoyait un tas de scénarios possible sans jamais se laisser dépasser lorsque l’imprévu survenait.

Son téléphone resta un moment allumé sur l’image de deux enfants, un garçon et une fille dans les bras d’un homme semblant avoir le même âge que la femme.

Si elle semblait être une femme, employée, mère exemplaire, elle n’en reste pas moins humaine. Bercée par les vrombissements de la voiture et les lumières de la ville, elle s’est octroyée, comme évoqué plus tôt, un court repos.

- Hm… Excusez-moi… Vous pouvez fermer la fenêt…

La jeune femme s’arrêta dans sa phrase en se rendant compte que le chauffeur n’était plus à l’avant de la voiture. Et qu’il n’y avait plus d’avant. Juste une banquette arrière sur laquelle elle était assise et une portière au milieu d’un terrain vague.

Elle fronça les sourcils, attrapa son attaché-case et ouvrit la portière pour sortir. Elle regarda à droite, puis à gauche. D’un côté une forêt peuplée d’arbre gris et décharnés, de l’autre un désert aride.

Elle jeta un œil à son téléphone. Elle avait un appel manqué, mais pas de réseau. Elle le verrouilla et laissa son bras retomber contre son corps. Un instant passa, elle resta immobile et pensive. Puis, finalement, elle s’examina. Pas de blessure. Elle testa son équilibre. Jambe gauche, RAS. Idem à droite. Pas de nausée non plus. Elle se pinça. Elle eut mal.

Elle se massa les tempes d’une main en soupirant, c’était à n’y rien comprendre. Quelque chose comme un battement d’aile lui fit lever les yeux au ciel. Tout d’abord, elle fut étonnée de voir ce qui devait être les rétroviseurs de la carcasse contre laquelle ses fesses étaient posées, battre des ailes et tourner tout autours d’elle et de la voiture.


Mais ce qui lui fit écarquiller les yeux derrière ses lunettes de soleil, qui tombèrent sur son nez révélant des yeux en amandes émeraudes, c’était le ciel. Sans soleil, ni nuage. Des formes étranges s’y dessinaient, des images – elle crut reconnaître un bout de la basilique de la chapelle sixtine – tandis que des nuances de couleurs se mélangeaient pour lui montrer une palette de couleur qu’elle n’avait jamais vu et qu’elle ne parviendrait jamais à décrire.

Elle resta un instant interdite. Son regard se perdit dans le vide tandis qu’elle s’appuya de tout son poids contre la portière. Une fois qu’elle eut réprimé ses peurs les plus sourdes, elle s’appliqua à rationaliser la situation.

- Résumons. Je suis une femme. Entre 40 et 50 ans. Ma mémoire est partiellement altérée. J’ai fait des études de droit, je suis expert comptable. Deux enfants…

Elle jeta un regard à ses mains.

- Mariée. J’ignore mon nom, celui de mes enfants, de mon mari, plus largement, tout ce qui n’a pas un rapport avec mon travail ou mes études.

Elle ferma les yeux un instant. Pour les rouvrir cinq minutes plus tard.

- Avec de la concentration, je me souviens de chose comme mon mariage, 29 ans. Mes deux grossesses, 32 et 37 ans. Maintenant, la mémoire immédiate.

Posant ses doigts contre ses tempes, elle se mit à explorer les méandres de sa pensée. Lorsqu’il rouvrit les yeux, elle reprit la parole pour elle-même.

- Je rentrais chez moi. Dans une voiture. Et je suis ici maintenant. Je n’ai pas bu, mes capacités cognitives ont l’air en ordre et je…

Un piaillement lui fit lever la tête. Ces rétroviseurs semblaient avoir le comportement d’oiseau charognard en reproduisant des cercles de plus en plus petit.

- Ces objets sont visiblement vivants. Mais mon attaché-case ou mes lunettes ont l’air normal. Étrange.

Dans tous les cas, il était clair qu’elle ne devait pas rester ici. Elle prit le chemin de la forêt. Il lui semblait avoir quelques souvenirs où une enfant jouait dans la forêt.

Malheureusement, cette forêt se révéla n’avoir rien à voir avec celle des souvenirs. L’experte-comptable passa l’équivalent de plusieurs jours dans cette forêt. Elle s’évertua d’abord à trouver à manger et à rester caché. La faune, bien que majoritairement incongrue et amusante aux premiers abords, s’avérait très agressive. Son tailleur était dans un sale état. Fort heureusement, elle trouva des ruines où elle put se procurer de nouvelles frusque en attendant de pouvoir laver et entretenir son tailleur.

Au réveil de son deuxième cycle de huit heures de sommeil, elle avait déjà quadrillé quelques kilomètres et réunit plusieurs informations sur ce monde.

- Je suis face à un monde absurde dans lequel je ne suis pas la bienvenue. Il n’y a pas de règles ou de logique qui me soient connues que je puisse appliquer à ce monde. Je n’ai pas encore rencontré de communauté bienveillante. Néanmoins, il semble y avoir une infrastructure au loin. Je dois me préparer.

Fouillant dans son attaché-case, elle sortit son tailleur – elle avait réussi à le rapiécer tant bien que mal - et quelques feuilles. Une fois qu’elle fut strictement apprêtée, elle s’épousseta. Jeta un regard vers son téléphone sur lequel s’affichait un nom avec la mention « 1 appel manqué ». Elle relut le nom plusieurs fois avant de coller le téléphone contre sa poitrine, les yeux fermés et la contrite. Ce moment passé, elle jeta un regard à une carte qu’elle avait dessiné dans la terre plus tôt. Il y avait une poignée d’heures entre sa position et celle présumée de l’infrastructure qu’elle avait repéré.

Le périple fut semé d’embûches. Elle dut chercher un abri en rencontrant une nouvelle anomalie de ce monde ; la réalité avait commencé à se tordre devant elle, modifiant drastiquement les paysages. Elle avait patienté en restant à distance et avait finalement rejoint l’infrastructure.

Arrivant devant l’une des entrées du laboratoire, elle toqua trois fois, lorsqu’on l’invita à entrer, elle se présenta.

- Bernard Scrutin. Je suis bureaucrate.


Spoiler:

Informations obligatoires pour le registre des personnages
Lien de l'image utilisée comme avatar principal (200*280) : https://i.servimg.com/u/f32/15/15/31/62/bernar11.jpg
Personnage utilisé pour votre avatar (et oeuvre dont il est issue) : OC/dessin de https://www.pinterest.fr/arctiumstudio/
Description succincte de votre personnage (en mots-clefs, voir le registre pour les exemples) : Femme au moins quarantenaire, pas encore cinquantenaire. Elle s'est autoproclamé bureaucrate de l'Esquisse et veut y instaurer sa propre vision de la bureaucratie.


Dernière édition par Don't Panic le Jeu 31 Oct - 14:40, édité 1 fois
Don't Panic
Maximum 100 caractères !
Messages : 11
Date d'inscription : 15/10/2019
Don't Panic
le Mer 30 Oct - 20:07
Hello !

Je DP (ce qui est comique c'est que sont mes intiales, donc je moi-même)(pardon) pour dire que j'ai apporté les dernières modification à ma fiche o/

Des bisous et bon courage !
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2686
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Jeu 31 Oct - 12:37
Bienvenue sur le forum et dans les Sables ! ♥  (Ah, ça me fait bizarre de passer sur une fiche personnage alors que j'ai même pas répondu à la fiche joueur..)

J'avais un bon feeling en commençant à lire cette fiche, car elle propose d'emblée un contraste croustillant comme on les aime, entre ce qui a l'air d'être une incarnation de le la jauge Organisation et l'univers anarchique dans lequel elle vient d’atterrir. Et je n'ai pas été déçue. Cette petite Bernard (Bernard existe vraiment au féminin ?) a l'air intéressante, et j'espère qu'elle pourra apporter un peu de sens commun à toute cette charmante brigade constituée pour l'instant de combattants, d'enfants et de personnages inutiles. Ah et puis c'est le premier personnage qui pense à embarquer son téléphone.


On en a discuté vite fait, et rien à redire pour la description. Tout est clair et très bien introduit, qui plus est c'est agréable à lire et ça donne envie d'en savoir plus ! Pour ce qui est des caractéristiques et des compétences, il y aurait quelques détails à modifier rapidement pour que ça colle à l'équilibre précaire qu'on essaie de mettre entre les personnages :

• Sur les caractéristiques, pas de problème pour la constitution. En revanche, le niveau Élevé en Habileté n'existe pas, c'est pourquoi il faudrait repasser en Plutôt élevé ou en Très élevé - on partirait plutôt sur la première option étant donné que ton personnage a un poil vieilli et s'entretient physiquement sans pour autant avoir un niveau notablement élevé dans ce domaine (qui plus est comme tu l'indiques, elle a peu de temps pour ça, même si elle reste vive). Pour ce qui est des Facultés mentales, la petite (grande) Bernard débarque à peine, donc malgré sa maîtrise de la situation qui ressort très bien dans la description, et sachant que les Facultés mentales (qui devraient changer, un jour, car tout le monde se plante dessus) tiennent compte autant des facultés "pures" que des connaissances sur l'Esquisse, c'est toujours un peu minoré au début, donc ce serait dans son cas un Plutôt élevé (pour "peu de connaissances mais une capacité à comprendre l'environnement et à raisonner notablement supérieure à la moyenne"), qui pourra donc évoluer par la suite.

• Sur les compétences, on aurait également deux demandes d'ajustement. D'une part, le niveau Adepte en Armes blanches parce qu'elle sait se servir de son attaché-case de façon musclé, ça nous semble un peu trop, surtout si c'est rare, ce qui amène (sauf si tu avais d'autres éléments qui justifieraient, un niveau Adepte) plutôt à un niveau Inconnu. D'autre part, le niveau Expert en Sciences Appliquées correspondrait à quelqu'un qui a des études et de l'expérience dans le domaine, par exemple un biologiste de métier qui serait capable de reconnaître et d'utiliser la plupart des appareils courants en sciences, pour peu qu'ils ne soient pas trop esquisséens. Ayant fait des études en droit, Bernard est assez éloignée de ce champ de compétence, donc il faudrait plus de détails sur ce qu'elle sait et comment elle l'a appris ; si elle a sérieusement étudié les sciences au point d'être aussi compétente que quelqu'un qui aurait à peu près une licence dans le domaine, en s'appuyant sur ses capacités d'apprentissage élevées et diverses ressources, ça justifierait totalement un bon niveau Adepte, tandis que si elle a juste des notions de base (collège/lycée) pour enseigner à ses enfants les bases et reconnaître un tube à essai, le système étant actuellement mal foutu (un jour, on rajoutera un échelon..), ça pencherait plutôt vers Inconnu (pas dans la mesure où elle ne connaît pas, mais dans la mesure où ses connaissances ne lui offriraient pas un avantage significatif vis-à-vis d'une personne lambda dans le cadre d'une exploration du Laboratoire).  


Voili voilà, pour toutes les compétences/caractéristiques non mentionnées on est d'accord, et après ces légères modifications on pourra passer à la validation ♫


Don't Panic
Maximum 100 caractères !
Messages : 11
Date d'inscription : 15/10/2019
Don't Panic
le Jeu 31 Oct - 14:48
Merci pour le message de bienvenue !
Les caractéristiques pointées du doigts ont été rééquilibré à "Plutôt Élevée(s)"
Tandis que j'ai apporté des précision pour justifier un niveau adepte dans les domaine scientifique et la maîtrise des armes blanches est passé à Inconnue.

Merci beaucoup pour ce temps que tu as passer sur mon fiche !
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2686
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Jeu 31 Oct - 15:58
Moh :hearts:

Ces modifications ayant été effectuées, le dossier d'arrivée de référence U336 est désormais conforme à la procédure. Il a été tamponné par le secrétariat aux admissions, et transmis au service d'accueil qui se chargera dans les prochains jours de vous faire parvenir votre badge. Vous avez d'ors et déjà reçu un mail de confirmation, qui vous indique les prochaines étapes à suivre dans le cadre de votre intégration au sein de notre structure.


Objet : Validation



Madame,

Conformément à la procédure d'admission, vous avez désormais les accréditations du groupe SABLES, qui vous ouvre l'accès aux zones de travail correspondante. Afin d'entamer vos aventures, vous pouvez chercher librement un binôme ou bien recourir au formulaire T2145, qui vous enregistrera alors dans la base de données des personnes en attente de binôme.
En cas de question ou de problème, vous pouvez contacter le service des Maîtres du jeu au 3630, ou leur laisser un message sur votre espace de discussion.

Outre l'accès à l'espace commun des Didascalies, vous aurez aussi accès aux Quêtes qui sont des demandes pour accomplir diverses requêtes ou objectifs, avec une procédure précise qui vous est décrite dans la notice T2121. Ces lieux, réservés au groupe SABLES, vous permettront de préparer votre aventure dans les conditions les plus bureaucratiques possibles.
D'autres espaces communs, tels que le Quatrième mur (discussion autour des RPs), les Souvenirs, les Songes et les Lancers de dés, sont accessibles à vous comme aux membres du groupe BRISES. Différentes notices permettent de s'approprier le fonctionnement de ces espaces, que nous vous recommandons d'aller découvrir, en particulier pour ce qui est des lancers de dés qui vous seront fortement utiles.

Enfin, nous attirons votre attention sur les zones de l'Intermède, dans lequel vous pourrez être amenée à échanger avec d'autres utilisateurs de notre service.


Nous vous rappelons, pour la clarté des informations et le respect des règles du service, de respecter la notice T2109 au sujet de vos posts dans les zones RP, à savoir l'utilisation de votre balise de transformation, qui est la suivante :
Code:
<transformation perso="Bernard" />


En vous souhaitant un agréable séjour,
Cordialement,

Eelis
Président général
Esquisse Corp.


Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum