-43%
Le deal à ne pas rater :
Réduction de 43% sur l’appareil photo Expert Large Capteur Sony ...
539 € 950 €
Voir le deal

Le Petit Dessinateur - Edition spéciale

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2762
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Jeu 12 Nov - 22:49
Je n'avais rien à faire de ma soirée et j'ai eu une idée débile...


Ce qu’il faut retenir du point-presse de Jean Sairien sur la situation sanitaire dans l’Esquisse


 
Quelques jours après l’entrée en vigueur d’un nouveau confinement de l’Esquisse, le maire de la Ville, Jean Sairien, a tenu, la nuit dernière, sur la grand-place, un point-presse sur la situation épidémiologique dans la cité et ses alentours.

Le chef du Gouvernement Esquisséen National Improvisé mais Efficace, élu récemment par une assemblée conjointe de commerçants du Marché, de Cyantifiques, de Rats de Bibliothèque et de Dessinateurs désignés volontaires par leurs pairs, s’exprimait quelques heures après sa désormais rituelle douche du soir. « L’impact sanitaire de l’épidémie reste très lourd », a-t-il déclaré en guise de préambule, soulignant que l’Esquisse affronte une deuxième vague « extrêmement forte ».

« Tout l’enjeu est de faire face [à cette épidémie] avec une seule exigence : pouvoir soigner toutes celles et ceux qui en ont besoin et éviter à tout prix le drame d’une prise en charge dégradée. »

Ainsi, selon Jean Sairien, qui s’appuie sur les chiffres donnés par les ivrognes de l’Hôtel et sur une théorie cyantifique « incompréhensible, mais certainement vraie », l’Esquisse enregistrait ces derniers jours « un nouveau cas toutes les trois minutes ». En outre, a-t-il souligné : « 60 % des victimes venaient d’arriver dans l’Esquisse. »

Le premier bilan du confinement « incohérent »



« Vous le savez, nous n’avons pas souhaité reproduire le confinement précédent, qui s’était traduit par une mise à l’arrêt brutale de la vie économique et sociale », a expliqué M. Sairien.

Sur le plan économique, les dernières données de l’Association des Vendeurs Alimentaires qui Réussissent montrent que l’activité pourrait baisser de « 12 ». « C’est un choc important, mais c’est trois fois moins que la dernière fois. Enfin, probablement. »

Par ailleurs, sur le front sanitaire, « nous constatons que l’évolution du nombre de nouvelles contaminations s’est ralentie depuis quelques temps », a fait valoir Jean Sairien.

« Les effets que nous pouvons mesurer sont, à ce jour, incohérents avec ce que nous recherchions, ce qui est plutôt bon signe, je pense » a estimé le maire en se grattant la tête.

Mais, a-t-il tempéré, si cette évolution doit être interprétée « de manière positive », il convient de rester prudent. « Il y a un décalage entre le moment où les contaminations sont faites et le moment où les patients présentent des formes graves […], nous ne sommes pas encore dans une phase de relâchement », a ainsi prévenu le conseiller municipal délégué à la santé, Pasteur.

Un allègement possible « bientôt »


 
Ainsi, a expliqué M. Sairien, « nous avons donc décidé, ce matin, enfin ce soir, je crois, de maintenir inchangées, au moins pour les quinze prochains jours, les règles du confinement ».
« Je sais quelles sont les angoisses des commerçants qui n’aspirent qu’à pouvoir travailler et qui sont très inquiets. Cette décision […], elle est lourde et difficile », a-t-il souligné.

Si, la semaine prochaine, la tendance à la baisse des contaminations ne se confirme pas, et que le nombre de patients atteints continue d’augmenter, « alors nous serions amenés à prendre des mesures supplémentaires, afin d’arrêter la vague ».

A l’inverse, si l’amélioration de la situation sanitaire se confirme, « de premiers allègements pourraient intervenir au bout d’un moment, enfin bientôt quoi ». Mais, ces derniers, seraient strictement limités aux commerces fermés à partir du confinement. En d’autres termes, la Bibliothèque, le Labyrinthe et le Sanctuaire Terrestre, « où les risques de contamination sont par nature plus élevés », garderaient portes closes et une attestation serait toujours nécessaire pour les déplacements, a détaillé M. Sairien.

« Notre objectif est de pouvoir permettre un nouvel allègement au moment de la prochaine maturation des Vers à soie afin que les Dessinateurs puissent se fournir en vêtements neufs aux Monts-Vêtus, mais les fêtes du Nouvel Habit ne pourront pas se tenir de la même manière que d’habitude. »

À la question « peut-on réserver un billet de calèche dès maintenant ? », le premier ministre a estimé qu’il était trop tôt pour se prononcer sur ce point. Il a promis d’y apporter une réponse « le plus rapidement possible ».

Prise en charge de certains frais dans le cadre des évacuations sanitaires



A ce jour, 120 évacuations sanitaires ont déjà été réalisées des lieux les plus en tension, comme les quartiers intellectuels de la Ville ou l’Univerre, vers d’autres territoires comme le désert de craie, assez grand pour accueillir des hôpitaux improvisés à l’air libre.

« C’est une logistique lourde », a rappelé Pasteur, pour les malades « qui se retrouvent donc éloignés de leurs proches. C’est pourquoi nous avons décidé d’équiper tous les patients en gants de boxe et en armes blanches, afin qu’ils puissent se distraire en se tapant dessus, réduisant par ailleurs les effectifs. ».

Sairien en appelle au « civisme » face au confinement



Le maire a demandé de ne « pas relâcher », mais d’« amplifier » les efforts face au confinement, en appelant au « civisme » pour le respecter.

M. Sairien a expliqué avoir demandé au conseiller municipal attaché à la police, dont il a oublié l’identité tout en assurant que « sa grande discrétion est son atout », un renforcement des contrôles, alors que le nombre quotidien de verbalisations atteint un montant record chaque jour.

« Je remercie très sincèrement l’immense majorité des Dessinateurs qui respectent les règles communes, mais nous constatons dans certaines zones ou parties du territoire un respect encore insuffisant de ces règles », a-t-il souligné.

Des campagnes de dépistage massif



Le conseiller municipal de la santé, Pasteur, a fait savoir qu’une très grande quantité de tests PCR (Pertinence – Compréhension – Réflexion) était réalisée chaque seconde, « ce qui fait que les gens n’ont plus le temps de réfléchir ou de manger, parce qu’ils se font toujours tester, ce qui est très bien aussi, pour éviter les contaminations ».

Les tests basés sur le calcul mental − « plus rapides mais moins fiables » − se déploient « massivement dans les services d’urgence de la Ville », ainsi que dans le champ d’éolienne, où des expériences sont en cours pour trouver un éventuel vaccin.

C’est sur ce sujet, et avec une phrase forte, que Jean Sairien a conclu son discours.
« L’Intrigue nous menace de plus en plus, mais il ne faut pas perdre espoir. Nous passerons à travers cette crise tous ensemble, pour retrouver des jours paisibles et sans importance comme nous les aimons. »



Si vous voulez jouer aux 7 différences, l'article du Monde que j'ai modifié : https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/11/12/ce-qu-il-faut-retenir-du-point-de-presse-de-jean-castex-sur-la-situation-sanitaire-en-france_6059524_823448.html


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum