Le Deal du moment : -17%
Plaque de cuisson induction OCEANIC 3 foyers L60 x P52 ...
Voir le deal
99.99 €

Salle de réunion de crise de la COSHA

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 26 Mar - 19:58

Salle de réunion de crise de la COSHA



__–La pièce, totalement isolée du monde extérieur par d’importants dispositifs de sécurité, est sobre et fonctionnelle : murs gris sombres, table ovale noire, sièges sombres sur lesquels vous êtes assis. Là où devrait se tenir Épiphane, un écran posé sur la table, relié à un coin sécurisé de la SX. Vous avez probablement noté que pour y accéder, vous n’avez fait que descendre, ce qui indique que vous vous trouvez sûrement sous la surface.


Andovar Skalèb:

__–« Bien, nous sommes tous là, nous pouvons commencer. Pour ce qui est des présentations, vous devez déjà me connaître, je m’appelle Andovar Skalèb et serai votre référent lors de cette opération. Nous avons les agents Crevette et Hahya de notre compagnie. La première est spécialisée dans les armes lourdes et l’assaut de positions adverses. Si quelque chose doit être détruit, c’est elle qui s’en occupera. La seconde, du fait de ses capacités en combat comme en informatique, sera un excellent relai entre l’équipe au sol et celle qui agira dans la SX. Nous avons aussi monsieur Dubois du groupe Volta, qui s’il n’a pas été envoyé pour ses compétences martiales, est un technicien en systèmes électriques de renom. Sa morphologie unique sera sans nul doute d’une grande aide sur le terrain. Pour ce qui est de l’équipe chargée de la SX, monsieur Morsen, que nous a gracieusement prêté la société Crosslines et madame Épiphane, la personne derrière ayant préféré garder son anonymat. »
__–Andovar se tourna vers l’immense écran qui occupait un des quatre murs de la salle et sortit une petite télécommande de sa poche. Un plan du périphérique s’afficha.
__–« Pour rappel du rapport qui vous a été remis sur la situation, voilà ce que nous savons : aucune organisation, secte ou personnalité n’a pour le moment revendiqué l’attentat. Les terroristes semblent opérer pour leur propre compte, ou dans l’anonymat. Le pilotage automatique d’un véhicule sur le périphérique se règle automatiquement sur celui des autres autour de lui. Pour se faire, il communique avec des capteurs situés le long des voies de circulation, dans les lampadaires. Il changea de diapositive pour en montrer un plan. Ces lampadaires ne peuvent pas recevoir de données par autre chose que des véhicules leur étant proches, ils n’ont donc pu être piratés que depuis le périphérique lui-même, par un véhicule opéré par les terroristes. Nous avons inspecté les relevés du système de surveillance de l’autoroute. Elle a révélé que dans les dernières heures, trois véhicules sont passés devant l’intégralité des lampadaires. C’est ce qui aurait été requis pour leur envoyer un maliciel et en prendre le contrôle. »
__–Des photos prises par des caméras de surveillance s’affichèrent, montrant trois camions, sans signe distinctif particulier, si ce n’était que leurs vitres étaient teintées.
__–« Vos objectifs sont donc les suivants. Mettez fin au piratage du périphérique. Appréhendez les auteurs. Faites très attention à limiter autant que possible le nombre de victimes civiles et essayez de capturer les chefs de l’opération. S’il y a quelque chose de plus grand derrière qu’un simple acte criminel, nous devons le savoir. Je vous laisse quelques minutes pour faire connaissance entre vous et poser des questions. Après quoi, monsieur Morsen et madame Épiphane, je vous accompagnerai dans notre département cybersécurité et les trois autres pourront rejoindre le théâtre d’opérations. »


Dernière édition par Stilgar le Sam 14 Mai - 16:25, édité 3 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 40
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Sam 26 Mar - 22:33


Houlà… ça met pas du tout la pression autant de professionnalisme.  

Sans faire plus attention à mes mains que cela, je confectionne un pouf mauve à grand coup de cré-ture et m’y installe négligemment alors qu’Andovar finit son monologue.

Une voix féminine retentit dans la salle de réunion.

« Salut, comme Monsieur vient de le dire, j’m’appelle Épiphane, pas besoin de madame. Comme vous le voyez, je manque de tangibilité pour aller faire mumuse sur l’autoroute. Ma spécialité à moi, c’est le code et encore plus redessiner celui des autres. D’habitude, c’est suffisant pour les boulots qu’on me demande, mais là j’vois quand même un souci : faut y avoir accès au code. Vu que les lampadaires sont pas connectés à la SX. J’vais pas pouvoir faire grand-chose tout de suite. Si arrêter le piratage est la priorité nr1, faut me trouver une porte d’entrée.

Perso, j’en vois deux, soit l’un d’entre vous va sur la route lui-même, soit on trouve quelqu’un qui y est déjà qui accepte de brancher ses astrettes à sa bagnole histoire de nous permettre de nous frotter au malware. Si on comprend comment il marche, y aurait peut-être moyen de faire se propager un vaccin grâce à toutes les personnes qui hurlent dans la SX juste là. Si une personne par lampadaire l’installe, ça devrait être rapide.

Morsen, t’as l’air de t’y connaître aussi, t’en penses quoi ?

Ah, et pour les trois véhicules, tant qu’ils font pas un petit coucou sur le réseau, mmm… va être difficile de faire quoi que ce soit pour moi.

J’oublie un point important ? 
»

Pendant ce monologue, des coussins, dessins et autres objets volants et/ou tournoyants viennent encombrer l’espace virtuel. Ceux qui y prêtent attention remarqueront aussi un serpent métallique saphir se blottir derrière Épiphane.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 85
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 31 Mar - 23:50
C’est assez difficile de ne pas ressentir la pression, mais j’essaie de me détendre. Après tout, je dois avoir l’esprit clair.

En observant un court instant les membres physiques de la réunion, quelque chose m’a frappé chez l’un d’eux. Alors que deux femmes ont été augmentées, chose normale en ce monde, une personne androgyne a une jambe amputée mais pas de prothèse. J’essaie de ne pas le regarder plus que nécessaire, pour éviter d’être déplacé, mais je m’interroge à ce sujet. N’a-t-il pas assez d’argent pour en avoir, ou l’a-t-il refusé pour une raison ou une autre ?

Je suis aussi curieux de voir Épiphane. J’en ai entendu parler mais il ne me semble pas l’avoir déjà vue. En tant que personnage virtuel, elle apparaîtra dans un écran, le programme derrière elle voulant rester anonyme.

Quand un homme nommé Andovar Skalèb débarque, j’écoute son discours. Dans ma tête, j’essaie d’assimiler le maximum d’informations possibles, pour pouvoir ensuite poser les questions les plus adéquates et proposer mes idées pour résoudre le problème. Et justement, je me rends compte que certains détails ne sont pas clairs pour moi, et j’ai l’impression de ne pas pouvoir donner une idée de solution avant de les comprendre.

Épiphane prend la parole. Involontairement, elle répond à certaines de mes questions. Mais il m’en reste encore d’autres. Pendant qu’elle parle, des objets et dessins volent autour de cette femme. Un serpent métallique se blottit derrière elle ?… Peu importe, il y a plus urgent.

C’est à mon tour de parler. Je prends quelques secondes pour réfléchir à quoi dire :

« Bonsoir. Je suis André Dubois, et comme monsieur Skalèb vient de le dire, je suis un technicien. »

On peut noter ma voix sans émotion. J’ai désactivé l’add on que je ne juge pas de circonstances.

« Je me pose des questions au sujet de ces camions. Où se trouvent-ils, exactement ? Et est-ce que vous savez si des personnes sont entrées dans ces véhicules ou en sont sorties, depuis l’incident ? »
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 188
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Mar 5 Avr - 19:08



Vesa prend alors la parole. Son ton est froid, très professionel. Mais ce n'est qu'une façade, elle est excitée à l'idée de pouvoir traquer une proie qui, espère t elle, est compétente.

"Monsieur Skalèb."

Elle commence par saluer son supérieur.
"La situation risque de nous mettre dans de beaux draps. Accéder à l'un des conducteurs directement risque d'être difficile. Il nous faut donc trouver la trace de ces trois véhicules. Non seulement nous aurons sans doutes accès aux responsables, mais nous pourrions directement voir comment ils ont fait. Le doigté et la subtilité n'étant pas ce que je préfère pour cette situation, un piratage forcé sera évidemment nécessaire. Comme l'as dit Epiphane, il lui faut un accès. Je peux le lui fournir à coup sur. Vous me connaissez monsieur, je ne déçois jamais. Mais l'urgence étant de mise, je pense que ma collègue Crevette devrait gérer cette partie de l'opération pendant que je dirigerais à distance le piratage pour la SX pour gagner plus de temps."

Elle regarda le technicien.

"Pensez vous que cela ira ou ais négligé quelques points ?"
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2879
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 9 Avr - 0:31

Intro inutile:

La salle de réunion était intimidante. Pas parce qu’il n’avait pas l’habitude des réunions, bien au contraire (le quotidien d’un groupuscule terroriste ressemblait sur ce point à celui d’une PME), mais justement parce qu’un évènement ordinaire prenait place dans un lieu et un contexte dénués de familiarité. À défaut d’avoir une main à serrer, il se cramponna discrètement à la tablette qu’il avait emmené pour prendre des notes.

Il écouta patiemment Skalèb en griffonnant ici et là deux-trois mots. Puis, quand Epiphane lui donna la parole, il réagit d’une voix calme :

- Il me faudrait plus d’informations pour jauger de la situation.
Il enchaîna.
- D’abord, vous avez mentionné que le seul canal de communication avec les lampadaires passe par les véhicules. Est-ce que cela inclut les éventuels canaux que la société en charge de l’infrastructure pourrait utiliser pour la maintenance ? En cas de mise à jour du logiciel ou de panne, il devrait être prévu un moyen de rapidement accéder aux installations.

Du moins, c’est ce qu’Even aurait mis en place pour un projet de Crosslines, et la première porte d’entrée qu’il aurait cherché à infiltrer pour pirater ce système. Resterait à savoir comment prendre connaissance de ce système, puis comment se procurer les accès, mais il y avait plusieurs moyens d’y parvenir - et ils n’étaient pas forcément moins discrets que de parader sur les routes avec un camion.
Il ajouta :
- Un autre point qui m’interroge est la présence - ou absence éventuelle - de mécanisme d’urgence. Je suppose qu’il doit y avoir un moyen d’arrêter automatiquement toutes les communications au cas où une telle situation se produirait, et… (il faillit enchaîner en mentionnant d’autres mécanismes de sécurité, puis se reprit:) Dans l’ensemble, il me faudrait des informations techniques détaillées sur le fonctionnement du réseau de lampadaires pour formuler des suggestions.

Par la suite, il laissa les Dubois et Hahya s’exprimer. Il nota en quelques mots le résumé de leur intervention. Certains éléments étaient intéressants, mais il n’avait pas la réponse à toutes ses questions. Il se décida donc à reprendre la parole, dès que l’occasion se présenta.

- J’aurais quelques questions supplémentaires en vue de réfléchir à un moyen d’identifier les auteurs. Premièrement, outre l’éventuel accès aux lampadaires, y a-t-il des serveurs qui stockent périodiquement les logs des échanges entre les véhicules ? Sinon, ces données sont-elles disponibles sur les lampadaires eux-mêmes ? Il devrait sans doute être possible d’identifier une communication suspecte et de remonter à des informations sur le véhicule, à condition que ces informations soient enregistrées.. (il déplora à nouveau l’absence de note technique détaillée qui pourrait l’aider à réfléchir). Et second point, une rançon a été demandée ; où et comment l’argent doit-il être livré exactement ?

Son regard erra dans la pièce mais ne croisa pas celui qui aurait dû être là pour l’approuver, ni celui de la «bonne opportunité».


Dernière édition par Eelis le Mer 27 Juil - 16:43, édité 1 fois


Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 11 Avr - 0:56
__–Du côté de Crevette, les choses étaient bien plus claires et simples que pour toute cette bande de pisse-codes et de techniciens. Aussi fut-elle bien moins diserte :
__–« J’ai une question moi aussi. Pourquoi on fait appel à des étrangers à la boîte ? »
__–Jusqu’ici, même si elle ne comprenait pas dans le détail le techno-blabla des divers spécialistes amassés à cette table, elle était au moins sûre que la COSHA avait largement assez de personnel compétent pour adresser cette crise sans faire appel à des cybercriminels, des employés d’entreprises concurrentes et des infirmes.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 11 Avr - 2:55



__–Jusqu’à ce que Crevette intervienne, cette réunion s’était avérée très encourageant pour Andovar. L’équipe qui avait été réunie faisait preuve d’un professionnalisme exemplaire et il ne pouvait qu’apprécier cela. Mais comme il avait la discipline d’entreprise à cœur, il répondit d’abord à la petite cyborg, quoique sans s’adresser à elle :
__–« C’est justement parce que nous sommes une grande entreprise que nous faisons appel à vous tous. »
__–Bien entendu, il avait saisi l’occasion pour faire un discours adressé à l’ensemble du groupe. En fait, il ne regardait même pas Crevette, ne voulant pas lui faire croire qu’elle méritait ne fût-ce qu’un air agacé.
__–« Nous ne brillons pas que par nos effectifs mais aussi par notre capacité à coalescer toutes les forces vives de la Ville. »
__–Ce n’était bien entendu pas une remarque innocente pour un ₱oème. Si la COSHA voulait assumer le rôle de remplaçante de la police municipale, elle devait assumer la charge morale qui était dévolue à un service public.
__–« Et à ce titre, je me ravis de constater qu’aucun de vous ne trahit la confiance qui vous a été accordée et vous a placé autour de cette table. C’est un plaisir de voir que nous avons bien choisi nos spécialistes. »
__–Il prit un verre d’eau. La suite risquait d’être longue.
__–« Je vais donc entrer dans les détails.
__–» Pour ce qui est du fonctionnement des lampadaires – il revint sur la diapo montrant leur plan –, il faut comprendre que leur principale caractéristique est leur nombre. À raison d’un lampadaire tous les dix mètres, on compte deux mille lampadaires. Cela a ses avantages et ses inconvénients. Connecter tous ces lampadaires à un serveur central qui permettrait de les faire s’arrêter en pressant un bouton, de recueillir les données qu’ils collectent, de pouvoir leur transmettre à tous directement des mises à jour ou que sais-je aurait un coût en infrastructures trop important. Si un lampadaire tombe en panne, ce n’est pas très grave : les autres peuvent prendre le relai jusqu’à ce qu’il soit réparé. En vérité, près du tiers des lampadaires sont redondants et n’existent que par sécurité. »
__–Ce qui expliquait pourquoi Navigsys, la société à l’origine de ce système, avait été rachetée par le groupe Volta. Cette infrastructure était trop sécurisée pour être parfaitement rentable. Enfin, peut-être pas assez sécurisée pour être encore rentable à l’avenir.
__–« De plus, comme les lampadaires échangent tous entre eux, les faire communiquer avec l’extérieur du système a été jugé bien trop risqué. Navigsys ne peut pas nous aider autrement qu’en nous fournissant toutes les informations techniques que je vous délivre en ce moment. Pour mettre à jour le système, collecter les données et savoir quels lampadaires sont dysfonctionnels, elle utilise exactement le même système que celui qu’ont employé les pirates : une voiture de la société font le tour du périphérique et échangent avec les lampadaires. Un tour complet est effectué toutes les cent heures. Le précédent a eu lieu il y a deux jours de cela, sans rien signaler d’anormal.
__–» Ce qui fait qu’hélas, il ne nous sera pas possible d’accéder aux historiques que vous demandez. Les informations que nous avons collectées sur les pirates ont été obtenues par le système de vidéosurveillance, qui lui est un système indépendant. »
__–Mis en place par EzoSec, dont la COSHA était l’actionnaire majoritaire et dont la surveillance du périphérique était le principal contrat. Les enjeux pour les Hussards Azur étaient pour le moins multiples dans cette affaire.
__–« En revanche, il est possible d’établir une liaison avec la SX. Le réseau des lampadaires ne diffère pas fondamentalement de celui qu’assure l’Étoile. C’est en cela que monsieur Dubois nous sera indispensable, étant donné qu’il pourra, sur le terrain, vous permettre de créer un pont entre l’intranet des lampadaires et la SX. S’il arrive à brancher un relai réseau et si vous arrivez à pénétrer les pare-feux des lampadaires, ce sera bon. Nous vous assisterons sur cette étape. Je pense que l’aide de ceux qui ont développé les sécurités du système ne seront pas de trop pour que vous arriviez à le craquer.
__–» Et ne vous en faites pas pour ce qui est des véhicules de terroristes, mad… Épiphane, ce n’est pas pour rien que nous avons une équipe de terrain. À ce sujet, Vesa, vous comprenez que si vous pouvez mettre la main sur ceux qui ont mis en place ce piratage, vous aiderez considérablement notre équipe SX. Ce qui veut dire que nos cibles doivent être neutralisées, pas tuées. »
__–Son regard se porta vers Crevette pour la première fois de la réunion et ce n’était pas avec des pensées tendres.
__–« Tenez. Il posa sur la table des ordiphones. Ils sont fournis par notre compagnie et vous permettront de localiser en permanence les camions des terroristes, basé sur ce que le système de vidéosurveillance nous affiche. Il vous permet aussi d’entrer en liaison directe et sécurisée avec moi et les autres membres de votre équipe. Prenez-en un et entrez votre nom. Pour vous, monsieur Dubois, compte tenu de votre morphologie, j’ai bien peur que vous aurez du mal à transporter le vôtre. À tout hasard, nous vous en avons quand-même fourni un. N’hésitez pas à demander à un autre membre de l’équipe au sol de porter certains de vos équipements. Pour vous Épiphane, vous devriez trouver une copie numérique de ces ordiphones. »
__–Il pointa l’écran, comme pour lui dire de se retourner. Et effectivement, hors de son champ de vision était apparue une petite table sur laquelle un appareil identique à ceux dont disposaient les autres membres était posée.
__–« Pour ce qui est de l’identité des terroristes, nous n’avons encore rien trouvé. Personne ne semble être entré ou sorti des véhicules alors qu’ils étaient en marche et nous perdons leur trace avant qu’ils pénètrent le périphérique. »
__–Andovar se fendit d’un sourire bref et discret. Il avait lui-même des actions dans EzoTec et appuierait longuement dans son rapport sur le fait que si toutes les rues de la Ville étaient équipées de vidéosurveillance, cet attentat aurait pu être évité.
__–« Enfin, pour ce qui est de la rançon… Les ₱oèmes doivent être répartis dans une dizaine de mallettes situées à des endroits différents de l’extérieur de la Ville. Nul doute qu’ils s’attendaient à ce que nous tentions de les intercepter au moment où ils récupéreraient l’argent, ce qui expliquent qu’ils aient voulu diviser les risques. Monter dix opérations de capture dans les bidonvilles des faubourgs serait très difficile, bien peu discret et risquerait de raviver les tensions entre forces de l’ordre et les différents gangs et sectes qui pullulent dans ce trou à rat. »


Dernière édition par Stilgar le Sam 14 Mai - 16:18, édité 4 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 40
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 14 Avr - 0:37


Affalée dans mon pouf, j’écoute l’air de rien les différentes prises de paroles.

« Autant de professionnalisme » aurait pt’ être fallu que je la dise tout haut celle là. Semblerait que certains agents de la COSHA aiment pas trop ce mot en fin de compte.  Enfin, rien d’étonnant de la part d’une gamine. Mais qui dit gamine dans la COSHA dit danger. –Mon regard balaye la pièce avant de se fixer sur Hahya- Qui dit COSHA dit danger tout court à vrais dire. Bien contente d’être derrière mon écran moi.

Pour ce qui est des techniciens, m’ont pas l’air trop problématique. Voir ce qu’une libellule sait faire et pour ce qui est de Morsen, j’ai pas trop de doutes sur ses capacités.

Enfin, c’est pas tout ça, mais on a de pain sur la planche. Je m’étire et attire à moi le petit objet qui vient de se matérialiser non loin de moi. Pas mal, un peu sobre à mon goût, mais rien d’irréparable. Plus sécurisé qu’une liste d’ami SXéene, et probablement mouchée aussi. Je vérifierais ça quand j’en aurais le temps. C’est pas comme si je manquais de matériel.

Je caresse la tête de Saphir tout en inscrivant mon nom dans l’engin.

« Bon, si je récapitule,

Pendant que Crevette et Hahya s’occupe des trois véhicules, la Libellule se rend sur le périf tandis que  Morsen et moi on reste ici et réglons le problème de lampadaire avec lui.

D’autres choses à ajouter avant que l’on se sépare ?

Oh, et l’ordiphone là, c’est cadeau ?
»


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 85
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Lun 18 Avr - 21:09
Hahya propose un plan qui me paraît intéressant, avant de me demander si ça ira ou si elle a négligé quelques points. Je réfléchis à sa question et au plan qu’elle propose.

« Je pense que ce plan pourrait convenir. Toutefois, je me demande si on pourrait faire une liaison directe des lampadaires avec la SX. »

Morsen pose quant à lui des questions pertinentes. Juste après, Crevette en pose une impertinente. On dirait une gosse demandant lors d’un repas de famille pourquoi les convives sont là. Si j’ignorais que l’âge apparent était trompeur dans l’Esquisse et que la petite cyborg était un membre de la COSHA, je me demanderais pourquoi on a un enfant dans la réunion.

Andovar nous parle de nouveau, en commençant par répondre indirectement à Crevette. J’écoute le plus attentivement possible ce qu’il dit.

Les lampadaires sont trop nombreux pour les relier à un serveur central. Aussi, ils ne communiquent pas avec l'extérieur du système, ce qui nous empêche d'avoir les historiques demandés.

Cependant, il est possible d'établir une liaison avec la SX, grâce au réseau des lampadaires semblable à celui de l'Étoile. Et justement, je suis censé créer un lien entre l'intranet des lampadaires et la SX pour permettre à Épiphane et Morsen de s'occuper de leur système. Une appréhension me vient, jusqu'à ce qu'il ajoute que nous serons aidés par les personnes ayant développé les systèmes de sécurité.

Concernant les voitures de terroristes, l’équipe de terrain est là pour mettre la main sur eux. Selon Andovar, si Vesa Hahya peut le faire, elle aidera considérablement l’équipe SX.

De plus, il nous donne des ordiphones pour rester en contact avec Andovar et les autres membres de la réunion, savoir où sont les autres membres et ainsi permettre le bon déroulement des opérations. Toutefois, Andovar émet des doutes sur le fait que je puisse le porter. Je vérifie le poids de l'objet.

« Ne vous inquiétez pas, monsieur. Cet ordiphone est aussi léger qu'un téléphone portable. »

Par contre, il me faudra vérifier s'il est mouché.

Épiphane essaie de résumer le plan d'Andovar et demande si elle l’a bien fait.

« Je crois que c'est bien ça. »
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 188
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Jeu 28 Avr - 22:52



la situation semble claire. En bonne chasseuse Vesa peaufine déjà ses idées. repérer les camions, se préparer à les suivres via des caméras, essayer de trouver quelqu'un pour une filature. Dommage qu'elle n'ait pas son permis, ça aurait pu être utile. Enfin bon, pour le terrain, elle peut faire confiance à Crevette. L'important c'est que elle, elle puisse remplir sa part du contrat...qui sait, ptet qu'elle aura droit à un verre avec le boss, enfin, un autre verre.

Il nous faut tout de suite de quoi établir une filature. SI on ne peut pas suivre à la trace les cibles hors du périph il faut préparer la transition. Est ce que nous pouvons avoir accès aux systèmes de surveillance de la ville ? Dans l'absolu ce serait le mieux.

Elle porte un doigt à ses lèvres et le mordilla.

Pour moi tout est bon du coup. Je ne suis pas certaine qu'on retrouverait ainsi les commanditaires, mais une chose est sure, on pourra arrêter le piratage, toute les données seront avec. Du moins je l'escompte. Et si il y a des protections, que je franchirais de toute façon, au pire je pourrais les travailler au corps.

Elle passa discrètement sa langue sur le bout de son doigt en terminant sa phrase.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 7 Mai - 2:18
__–Andovar tâcha de répondre aux dernières questions.
__–« Vous avez compris quelle sera la teneur des groupes. André sera la liaison entre notre équipe armée et vous deux ; le chaînon entre SX et terrain. Et oui, l’ordiphone est en cadeau. »
__–Si toutefois vous estimez que l’accepter n’est pas une faille de sécurité trop importante, faillit-il ajouter.
__–« Vous trouverez dessus, en plus de la possibilité de passer un appel, que tout le monde peut écouter et rejoindre, d’envoyer des fichiers, messages ou enregistrements audio, une application qui vous donne accès à toutes les caméras du périphérique. Prenez quelques instants pour vous familiariser avec son utilisation. Elle est très intuitive. Cette fonctionnalité, bien sûr, ne sera plus disponible après cette mission. Une dernière chose, monsieur Dubois. »
__–Andovar posa devant lui un boîtier en métal chromé, de la taille d’une brique mais qui pesait cinq fois moins. Il ne comportait qu’un seul bouton. Il posa aussi quatre petites billes métalliques du même aspect, elles aussi munies d’un seul bouton.
__–« Branchez ceci sur un lampadaire pour établir une connexion. Il se fixe par électroaimant, vous n’avez qu’à presser le bouton pour le fixer. Vous pourrez ensuite emporter les billes et les fixer sur quatre autres lampadaires de votre choix. Le boîtier principal servira de point d’entrée pour l’équipe SX. Les billes sont à voir comme, disons, des raccourcis. Les lampadaires sur lesquels vous aurez fixé ces billes seront reliés entre eux par une connexion sécurisée. Utile si vous voulez esquiver un blocage de maliciels trop important, par exemple. Ces gadgets sont excessivement chers et il est très difficile de maintenir une connexion sécurisée, ce qui explique leur faible nombre. Prenez-en soin et utilisez-les avec parcimonie et intelligence. »


Dernière édition par Stilgar le Sam 14 Mai - 16:25, édité 2 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 7 Mai - 2:18
__–Crevette et Andovar se détestaient cordialement. Sans vraiment qu’il y ait de raison par ailleurs : elle avait décidé qu’elle ne pouvait pas l’encadrer et si elle avait toujours suivi ses ordres avec la précision et l’efficacité qui lui étaient coutumières, elle ne l’avait jamais fait avec une envie particulière de lui plaire ou de s’attirer ses bonnes grâces. Si on demandait son avis à Andovar, c’était parce que cette petite peste ne se sentait plus pisser depuis qu’on l’avait transformée en quelque chose qui valait plus cher que l’ensemble des possessions et organes de toutes les autres personnes rassemblées autour de cette table – à la notable exception de Vesa. Si on demandait son avis à Crevette, c’était parce qu’elle le considérait comme un gratte-papier déconnecté de l’action et qui, s’il s’était montré un bon chef jusqu’ici alors qu’il n’avait jamais ne serait-ce que tenu un pistolet dans un pas de tir, ce n’était que par accident. Elle n’avait aucun doute que tôt ou tard, il déconnerait et ferait foirer une mission.
__–Elle avait quelque peu hâte que ce moment arrive.
__–Mais si ça pouvait ne pas tomber sur celle-là, ce serait encore le mieux.
__–« C’est fini les conneries, on passe aux choses sérieuses ? Vesa, André, suivez-moi. »
__–Et elle prit la direction de la sortie, non sans leur parler en marchant :
__–« Bon alors vous deux, écoutez-moi bien. Vesa, je te connais, je te fais confiance, tu sais ce qui va se passer. Fais-toi escorter jusqu’au périph, prends contact avec nos troupes sur place, approche-toi des camions, en fait j’en ai rien à cirer tu fais comme tu veux du moment que t’es là à me soutenir quand ça va commencer à tirer. De mon côté, je vais passer par la voie des airs. Je t’explique, André : je vais me caler dans un hélicoptère avec mon fusil le plus faut possible. Si vous avez besoin que quelque chose meure, vous m’appelez. Si la situation dérape vraiment, je descends et ça va chier. Tu veux suivre qui, l’insecte ? »
__–Au passage, pensa-t-elle, dès qu’elle en aurait fini avec cette discussion, elle appellerait Effie. Juste histoire de s’assurer qu’elle allait bien.


Dernière édition par Stilgar le Sam 7 Mai - 2:19, édité 1 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 7 Mai - 2:18
__–Je fais un triple post parce que je suis MJ je fais c’que j’veux, voilà.

__–« Bien, maintenant qu’il ne reste plus que nous trois, je vais vous accompagner jusqu’à une salle mieux équipée en matériel informatique. Monsieur Morsen, si vous voulez bien me suivre. Pour vous Épiphane, prenez la porte de droite. »
__–Là encore hors de son champ de vision, s’étaient matérialisées deux portes en bois, qui n’étaient bien entendu pas adossées à un mur. Celle de gauche ne menait sur rien : c’était simplement une bête porte posée là, au milieu de rien. Une facétie des développeurs ?
__–La salle informatique ressemblait en vérité plus à une fumerie d’opium qu’à un open space rempli de bureaux, d’ordinateurs et de personnes derrière sentant la transpiration et les boissons énergisantes. À la place, une atmosphère quelque peu capiteuse, des draperies aux murs, un luxueux canapé rouge où l’on pouvait s’allonger de tout son long, un petit bar sur lequel on pouvait trouver des rafraîchissements et une table basse, sur laquelle était disposé un plateau de fruits esquisséens aux couleurs et formes bariolées, un écran et, bien sûr, des astrettes dernier cri. Reliées par câbles à plusieurs miroirs situés à l’extérieur du bâtiment, sa connexion à l’Étoile était une des plus stables possible.
__–Rien de semblable pour Épiphane, qui apparut dans le seul moniteur de la pièce. La porte de droite menait vers un autre non-espace blanc, sans fin ni début, mais bien moins vide, vu qu’on y trouvait sur des étagères et râteliers toutes les armes et accessoires de combat qu’il était possible d’imaginer. De quoi s’équiper convenablement avant d’aller s’attaquer à un intranet dont des pirates informatiques avaient pris le contrôle et qu’ils devaient avoir infecté d’ennemis divers et variés. Even y accéderait sitôt qu’il enfilerait ces astrettes – il constaterait alors que son ordiphone était toujours dans sa main, dans ce monde comme dans l’autre.
__–Mais avant qu’ils ne pussent transformer leurs avatars en Néo et Trinity, Andovar leur donna une ultime consigne :
__–« Dès que monsieur Dubois aura établi une connexion, vous devriez le constater par l’apparition d’une porte. Elle vous permettra de sortir du système pour rejoindre la SX et de là, d’accéder aux lampadaires. Sur la version numérique du périphérique, vous observerez sur celui qu’André aura ouvert un portail, qui ne laissera passer que vous. Empruntez-le. Bien sûr, je vous ai donné là de quoi résoudre les problèmes que vous rencontrerez par la violence, mais n’hésitez pas à me demander d’autres équipements, je verrai ce que je peux faire. Vous n’aurez pas à parcourir les mille lampadaires pour en éliminer toutes les instances du maliciel des pirates, je vous rassure. En revanche, je ne peux pas vous en dire plus sur ce que vous trouverez à l’intérieur. Bonne chance. Je vous laisse un peu d’intimité. »
__–Et il quitta la pièce.


Dernière édition par Stilgar le Sam 14 Mai - 16:26, édité 1 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2879
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 7 Mai - 4:12
Vous pouvez skip:


Il suivit docilement Skalèb, caressant du bout du doigt l’accoudoir de son fauteuil pour ne pas être trop nerveux. La pièce était finalement moins impressionnante que les salles de travail de Crosslines et, même, de ses salles de détente. Le canapé rouge ressemblait à celui de Fibonacci, en moins abîmé et sans la pile d’affaires qui le recouvrait ordinairement. Il s’en approcha sans oser s’y asseoir.

« D’accord. Je me tiens prêt. » se contenta-t-il de répondre à l’homme avant qu’il ne quitte la pièce.

Even enleva délicatement sa lunette et se frotta les yeux.
Il n’aimait pas l’idée de devoir utiliser une autre astrette que la sienne. Pas la même prise en main. Pas les mêmes habitudes. Pas les mêmes graphismes. Il craignait d’être si perturbé qu’il ne pourrait pas faire son travail correctement. De vouloir modifier un réglage, mais de ne pas pouvoir le faire, ou de paniquer alors que la démarche était la même que d’habitude. De ne pas réussir à marcher correctement, de s’embourber et de tomber. Quand bien même le modèle - largement plus haut de gamme que celui auquel il était habitué - était plus performant et confortable en théorie pour la mission. Il craignait aussi d’être piégé, espionné, et même enfermé quelque part à travers avec son avatar, dépouillé de ses données et mis en face de tous les piratages qu’il avait commis ou pourrait commettre. Voire même d'être électrocuté à distance.
Il fixa le sol et continua de caresser l'accoudoir.

Saurait-il vraiment justifier ça ? Il n’était pas doué pour les excuses, et pouvait sans mal, dans un sursaut de naïveté, dire qu’il préférait utiliser ses astrettes pour éviter que la COSHA ne sache qu’il participait à des activités terroristes (et ce, devant un cadre de la COSHA). Il essaya de se concentrer et de se rappeler de ce qu’on lui avait appris pour ce genre de situations.

Sur le répertoire de l’ordiphone, il appuya sur le nom de Skalèb.

« Excusez-moi. J’aurais une petite question. Cela vous dérange si j’utilise mes propres astrettes ? »

Il essaya de ne pas hésiter.

« Je ne porte pas une astrette que je n’ai pas démonté avant. Question d’habitude et de vie privée. »

On lui avait dit que le droit à la vie privée était une chose importante pour les Dessinateurs et que cela n’était pas suspect de ne pas vouloir être espionné. Un peu comme le fait de vouloir porter une arme par principe.


Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 188
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Mer 11 Mai - 0:15


Vesa acuiesa et transmit au passage les règles d'engagements. Si elle pouvait faire confiance à quelqu'un pour pas merder, c'était Crevette.

"Je vais coordonner la traque et essayer de les coller un maximum. Si on réussit à les coincer je pourrais même essayer d'en pirater un à distance. Dès qu'on sera en bonne position je te donnerai le feu vert pour l'assaut. On ne doit prendre aucun risque, même si ça commence à dégénérer sur le trafic. Un de ces crétins de vivant, c'est la priorité absolue. Tu descendras pour moi tout ceux qui merderont s'il te plait ?"

Sur ce elle partit d'un pas vif, contactant déjà les services d'actions de la COSHA. Il lui fallait un véhicule et un chauffeur. Elle prépara également son plan d'action. Il faudrait gérer trois traque, dont deux via des équipes, pas du tout l'idéal. Mais à situation d'urgence, mesures d'urgences.
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 85
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mer 11 Mai - 21:40
    Après que Vesa ait montré qu’elle sait ce qu’elle doit faire, Andovar répond aux dernières questions posées. Concernant l’ordiphone, il est en cadeau et il ressemble à un téléphone portable dans l’utilisation qu’on peut en faire, si on oublie le fait qu’il localise les camions ennemis. En fin de compte, je vérifierai plus tard s’il est mouché. Si oui – ce qui est probablement le cas mais à vérifier -, c’est pour l’instant une bonne chose que des membres de la COSHA connaissent notre localisation. C’est après la mission qu’il serait préférable qu’ils ne la connaissent plus.
    Il pose ensuite devant moi un boîtier et quatre billes, tous munis d’un bouton, pour m’expliquer que faire avec pour établir une liaison avec la SX. Ils se fixent par électroaimant. D’abord, je dois brancher le boîtier sur un lampadaire et appuyer sur son bouton pour le fixer. Puis, je dois fixer les quatre billes sur quatre autres lampadaires pour qu’elles soient reliées à une connexion sécurisée. L’opération me paraît simple. Cependant, ces outils sont très chers, donc je dois en prendre soin et les manier avec parcimonie et intelligence. Je hoche la tête pour montrer à Andovar que j’ai compris ses explications.
    Puis Crevette demande à Vesa et moi de la suivre, ce que je fais aussitôt. Dans le trajet jusqu’à la sortie, elle nous donne des instructions, qui me montrent qu’elle se connaît dans ce qu’elle est censée faire. Elle me demande ensuite qui je préfère suivre, entre elle et Vesa.
    « Je veux suivre Vesa. »
    Je la choisis car malgré les compétences dont elle vient de faire preuve, Crevette a l’air désagréable. Après que Vesa ait fini de parler avec elle, je la suis.
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 40
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Sam 21 Mai - 15:50


Mmm… on voit comment la COSHA aime résoudre ses problèmes, avec violence, rapidité et un manque total de raffinement.
Je m’approche des différents conteneurs pour inspecter leur contenu.



Peut-être qu’ils n’aiment pas la finesse, mais, Sainte Étoile, comme ils ne lésinent pas sur les moyens offensifs. Au milieu des armes classiques tel que les katanas, pistolets, fusil d’assaut et autre joyeuseté dont le code a tellement été démocratisé que le premier paumé peut s’en procurer, je vois quelques joujoux à code unique, ou tout du moins plus rare. Je remarque entre autres un chargeur de balles de mutilation : petite saleté qui a pour objectif de distordre la version originale du code qu’elle touche. Oubliez les kits de soin, seuls un expert et pas mal de rafistolage vous sauvera. Et pour couronner le tout, toutes ne fonctionnent pas de la même manière, on peut même pas s’en protéger efficacement. Sur l’étagère en face, une mine-araignée attend gentiment qu’on l’active. Une bestiole qui s’accroche à un avatar au niveau de cou et désactive les fonctions des astretes de l’utilisateur, l’empêchant de bouger. Une arme de soumission qui permet de maintenir quelqu’un prisonnier de la SX.
La partie la plus impressionnante dans tout ça est que ce sont des armes de l’armurerie principale. Pas des raretés réservées aux élites ou délivrées par les supérieurs. Même pas sûr qu’elles soient légales, note.

Mais perso, je compte pas mettre la main sur ne serais ce que sur l’une de ces saloperies. La SX est sensée rester un jeu, interdiction de casser quelque chose de manière permanente. Ridiculiser son créateur cependant…

J’appuie sur le profil d’Andovar de l’ordiphone

« Ce sont de jolis joujoux, chef, mais ça rentre pas vraiment dans ma méthodologie. Par contre, j’avais pas assez de jus chez moi pour brancher tout ce dont j’avais besoin. Il y aurait pas un bot de construction à réquisitionner quelque part ? Et s’il y a moyen d’avoir un miroir de stockage externe, ce serait parfait ».

C’est un miroir avec lequel on fixe l’image d’un objet avant d’en récupérer des copies de l’autre côté. Une petite spécificité est que les objets dupliqués sont tout naturellement des copies miroir du vrai. Ça peut causer des problèmes de compatibilité en cas de manque de symétrie.
Ça pourrait être utile pour recharger notre équipement et pour quelques bugs exploit aussi. Si je souviens bien, on n’a pas encore réussi à en produire de plus grand que des miroirs à main.

« Sinon, il arrive Even ? »

Le silence qui suit le moment où l’on parle dans un de ces machins me fait toujours espérer que je l’ai bien allumé.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 631
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Dim 22 Mai - 5:34
__–Andovar avait l’habitude de traiter avec des éléments extérieurs à la boîte, qui pouvaient donc se montrer impertinents, outrancièrement précautionneux, peu confiants et surtout, à qui il n’était pas possible de donner un blâme.
__–Mais enfin tout de même, l’appeler alors qu’il venait à peine de sortir de la pièce, c’était un peu fort. Surtout pour lui demander ça.
__–« Bien sûr voyons, nous vous en avons fourni une parce que nous ne pouvions pas ne pas le faire. »
__–Sous-entendu : parce que nous sommes bien assez riches pour nous payer le meilleur matériel existant et le laisser à votre disposition.
__–« Et puis, ce n’est pas comme si cela changera grand-chose. »
__–Sous entendu : la COSHA n’a pas besoin d’astrettes trafiquées pour surveiller les activités sur la SX de quelqu’un, quand elle en a vraiment envie. D’autant plus quand il s’agit de personnes agissant pour son compte, donc dont la compagnie pourrait être responsable devant la Mairie. Ou pire ; l’assemblée générale des actionnaires.
__–Et à peine avait-il fini l’appel qu’un autre apparut. Décidément, il aurait dû rester un peu plus longtemps. Les demandes d’Épiphane étaient assez spécifiques, mais pas hors de portée. Le superviseur de l’intranet de la COSHA, qu’Andovar avait rejoint, donna son feu vert.
__–« Retournez-vous. »
__–Derrière Épiphane avait été téléchargée un râtelier supplémentaire, contenant les équipements demandés. Pour ce qui était de son autre question, Even allait se connecter bien assez tôt pour lui répondre.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2879
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 22 Mai - 18:24
Even poussa un soupir de soulagement. L’utilisation d’un objet familier ne lui enlèverait pas complètement la gêne d’être dans un endroit inconnu, mais ce serait suffisant pour ce qu’il avait à faire dans l’immédiat.

Après avoir vérifié que la porte était bien fermée, il se rapprocha de l’astrette fournie par la COSHA, la débrancha soigneusement et replaça un à un les câbles sur son propre appareil.

Puis il laissa le blanc l’avaler.


Suite dans la SX


Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum