Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

Un chouette départ dans l'esquisse

Neeko
Maximum 100 caractères !
Messages : 5
Date d'inscription : 29/05/2022
Neeko
Lun 30 Mai - 10:05

Griffin




APPELLATION

Son vrai nom, celui qu'elle portait dans le monde réel est Safia, mais elle se fera appeler Griffin dans l'esquisse.

ÂGE

25 ans

NATIONALITÉ

Péruvienne

GOÛTS

Safia aime le sucre naturel, les fruits et surtout les animaux, dont elle s'occupait a Lima.

Elle déteste peu de choses, mais surtout la hauteur (l'explication se trouve dans son histoire)

ARRIVÉE DANS L'ESQUISSE

Safia est arrivée dans l'esquisse il y a quelques minutes seulement.



Description



Safia a vécu dans une petite ville d'éleveurs dans les hauteurs du Vinicunca, l'une des montagnes du Pérou. Sa mère étant éleveuse de Rapace et son père ornythologue, elle a vécu dans les oiseaux depuis son plus jeune âge, développant pour ces derniers un amour inconditionnel. C'est dans cet environnement que la petite Safia de développa. Connue pour son caractère joyeux et créatif qui lui valut le surnom de Quetzal, coloré et volatil, incapable de tenir en place. Un petit ange, donc, que tout le monde aime, et qui aime tout le monde, destinée à reprendre le rôle de sa mère, et que tout le monde voyait comme un miracle pour le village vieillissant.

Seulement, tout était trop beau, et le destin ne pouvait pas être aussi rayonnant.

Un jour, alors que la petite Safia se baladait autours de sa ville, a la recherche de jolis cailloux arc-en-ciel a offrir à sa mère, un bout de roche friable se détacha, rendant toute la zone de roche ou de trouvait la petite instable, sans qu'elle ne se doute de rien. Et ce qui devait arriver arriva, tout le pent de roche s'effondra. Safia, par chance s'accrocha a une racine qui sortait a quelques mètres au dernier moment, évitant ainsi la mort. Mais la voilà, accrochée à sa racine sans aucune chance de remonter, seule. Utilisant toute la chance qu'il lui restait, elle grimpa dessus a califourchon, et se mit à crier. Pendant des heures, elle resta là, se brisant la gorge à la recherche d'un sauveur, mais personne. Allait-elle mourir ici ? Elle commença a désespérer, et finalement, ses cris s'arrêtèrent pour laisser place à des larmes. Le vide en dessous d'elle semblait l'aspirer, la peur la rongeait, elle sentait qu'elle allait tomber. Et finalement, un espoir revint. Des cris retentirent dans la nuit tombante, la sortant de sa torpeur. Son père, a quelques pas... Elle se remit à crier, et quelques secondes plus tard, il était là, a quelques pas au dessus d'elle. Mais alors qu'il lançait une corde pour la sortir de là, la petite se sentit son sang se geler. Elle ne pouvait pas prendre cette corde, le vide semblait si proche, elle allait tomber... Bientôt, tout le village était là, a tenter de l'aider à sortir. Safia était une bonne grimpeuse, sortir devrait être un jeu d'enfant ? Mais elle ne pouvait plus bouger, délirant. Le vide, le vide si proche... Elle leva une main tremblante pour tenter de prendre la corde, mobilisant toute l'énergie qu'il lui restait. Et l'appui de son pied gauche céda. Sans même comprendre ce qu'il se passait elle sentit son corps basculer, et sa main frola la corde sans la toucher. Un cri, celui de sa mère, et les voilà qui s'éloignaient, comme si le mur les séparant se mettait à grandir. Elle ferma les yeux, et le noir.

Elle fut sauvée de la mort par un randonneur qui séjournait dans le village qui se révéla être chirurgien. Son bras gauche fut amputé dans l'opération, et sa jambe gauche, bien que sauvée, était devenue boiteuse a vie.

Sa famille, traumatisée et inquiète, déménagea, changeant de ville pour arriver dans la campagne proche de Lima, ou il n'y avait ni vide ni hauteur.

Et la petite en sortit changée. Plus de sourire ni de rire, rien qu'un grand vide se reflétant sur son visage et dans son corps. Pendant plus d'un an après l'accident, elle se réveilla toutes les nuits, revivant le moment encore et encore. Mais le plus grand changement resta sa voix. Elle qui était pipelette et qui parlait souvent pour ne rien dire ne laissa plus un mot s'échapper de ses lèvres pendant plusieurs années. Pas qu'elle ne le veuille pas, mais elle en était incapable, comme si sa gorge bloquait tout son. Alors elle se taisait, murée dans son silence qui la rendait complètement apathique aux yeux des autres. Elle fit des études, dispensée de travaux de groupes et oraux car personne ne voulait d'elle, et qu'elle ne voulait de personne, et finit sans aucun problème sa thèse d'ornythologie, ce qui l'amena à travailler dans une réserve d'oiseaux. En arrivant sur son lieu de travail, pour la première fois depuis des années, elle sourit. Et quelques mois plus tard, un autre employé la surpris a parler à l'un des oiseaux, une chouette européenne. A partir de ce moment, ou elle ne put plus cacher qu'elle arrivait à nouveau à parler, elle changea légèrement, souriant plus souvent et soufflant parfois quelques mots. Toujours aussi discrète, elle reste dans sa bulle, n'ayant pas d'amis autre que ses oiseaux, qu'elle chérie comme des frères et soeurs très précieux. Même lorsqu'elle se faisait disputer par ses parents a cause de son mutisme, elle restait immobile, la plupart du temps le visage neutre, bien qu'elle laisse parfois un petit sourire désolé lui échapper, ne s'enervant ou répondant jamais. Elle ne s'approcha jamais des hauteurs, vivant dans une maison sans étage. Et un jour, sans qu'elle ne sache jamais pourquoi, elle passa dans l'esquisse.

Lorsque Safia se réveilla de sa nuit de sommeil, elle ne sentit en prime abord rien de différent par rapport d'habitude. Après tout, elle se trouvait dans son lit douillet, dans sa petite maison à côté de la réserve... Non ? Alors pourquoi avait-elle si froid ? Un vent glacial la poussait en arrière, comme si elle allait... Tomber ?! Elle ouvrit grand les yeux, persuadée d'avoir encore fait ce même cauchemar, et mit un instant à comprendre que quelque chose clochait. La lumière était violette... Non... Pas la lumière. Son plafond ? Pourquoi son plafond était-il violet ? Elle voulut se lever, mais son corps ne répondit pas, ou bizarrement. Elle ne sentait pas ses bras, mais... Autre chose... Elle déplaça son regard sur le plafond et faillit tomber à la renverse. Ce n'était pas un plafond, mais... Un ciel ?! Elle nageait en plein délire... Était-ce un rêve ? À nouveau, elle voulut bouger les bras, et cette fois-ci quelque chose répondit, dans un étrange bruit de plume. De plumes... Mais de quoi elle rêvait ? Elle ne pouvait même pas de pincer... Elle regarda donc autour d'elle, tentant d'analyser son environnement sans paniquer. C'était un rêve... Un rêve... Elle se trouvait dans une sorte de forêt, mais... Pourquoi les branches tournaient-elles devant elle comme... Un ventilateur ? Non, une éolienne... Ce fut à ce moment qu'elle réalisa qu'elle se trouvait en hauteur. Et par réflexe, elle regarda en bas. Elle ne se trouvait pas juste en hauteur... Elle se trouvait vertigineusement haut, tellement haut qu'elle voyait la cime de la plupart de ces arbres-ventilateurs... Pas ventilateurs, éoliennes. Voilà, c'étaient des éoliennes. Elle se sentit se glacer, tandis que son cerveau lui renvoyait les images de sa chute, eu trou béant de son enfance, de son plus gros traumatisme. Non... Non... Elle se mit à trembler et ferma les yeux. Un cauchemar... C'était juste un cauchemar... Un coup de vent particulièrement fort la poussa en arrière et elle poussa un cri, battant des bras pour retrouver son équilibre. Elle allait mourir... Et alors qu'elle se stabilisait plusieurs évidences lui apparurent. Premièrement, ses bras n'étaient pas des bras, mais des pattes, ressemblant à celles de chat, qui se terminaient par quatre griffes extrêmement aiguisées, et deuxièmement, ce n'étaient pas ces pattes qui l'avaient stabilisé, mais quelque chose dans son dos. Elle tenta de tourner la tête pour regarder, intriguée plus que paniquée, et son cou fit une magnifique rotation de 180°. Là, elle paniqua, persuadée qu'elle venait de se rompre le cou, et resta quelques secondes à attendre sa mort. Mais elle dut se rendre à l'évidence, elle n'était pas morte. Elle posa donc enfin son regard sur son dos, sans réfléchir, et comprit. Ces ailes, cette capacité de rotation... Elle ne connaissait qu'un seul animal capable de faire ça. Elle était devenue un hibou. Un hibou... Un hibou à pattes de chat. Oui, c'était un cauchemar. Un cauchemar encore plus grand qu'elle sentait le vent la pousser et qu'elle allait tomber dans quelques secondes... Elle ferma les yeux, s'abandonnant à ses démons, ses souvenirs, et laissa son pied glisser. Elle allait se réveiller dans la chute, comme d'habitude, en sueur, et pleurer, seule dans sa chambre... Elle sentit ses pattes glisser et cette sensation bien trop familière de chute. Elle allait encore une fois mourir...

Spoiler:
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2838
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Jeu 2 Juin - 0:15
Je m'attendais à un personnage tout choupet, j'ai pas été déçue. Ça fait plaisir de voir de temps à autre une fiche qui se focalise sur l'aspect "avant Esquisse", et j'avoue que j'avais jamais vu la fiche qui se termine sur "mon perso tombe et on verra la suite dans le premier RP" (car j'imagine que c'est ce que tu veux faire, ou du moins si tu le fais pas j'imagine que tu vas raconter ce qui se passera à ce moment-là). Au niveau de la compréhension de l'univers, a priori j'ai rien à dire, je pense que tu as bien saisi le délire.  Il y a également une zone de flou sur comment la personnalité de ton personnage se transformera dans l'Esquisse, mais avec les détails sur la "vie d'avant" il y a quand même un certain support sur lequel se faire une idée (et qui "définit" bien le personnage) donc rien à redire là-dessus non plus.

Sans plus de suspens....


Bienvenue dans les Brises ! ♥

Cela fait très longtemps que j'ai pas validé un pitit nouveau, alors je suis un peu rouillée, mais on va essayer de tout couvrir... Tu peux d'ors et déjà te lancer en RP (pour chercher un partenaire, tu peux poster ici mais très franchement tout le monde est sur le discord donc ça ira plus vite de passer par là), et pour cela je te remets ton petit code de transformation :
Code:
<transformation perso="Griffin" />
Tu le verras apparaître au-dessus de la zone de réponse (rapide ou normale) pour l'insérer directement si tu veux. Le code peut être n'importe où dans le message, ça ne pose pas de souci.
Par ailleurs, tu as également un compte sur le registre, dont je t'enverrai le login et le mot de passe par MP (c'est pas hyper pratique, je sais) et qui te permettra de modifier l'avatar, la description et le "titre" de ton personnage (ce dernier s'affichant sous le pseudo). Si tu es un peu perdue avec tout ça, n'hésite pas à me ping.

Outre le discord que tu connais déjà et la classique zone RP, je te présente quelques sections que tu peux visiter à ta convenance :
- Les didascalies, où tu pourras poster un peu ce que tu veux autour des Brises, par exemple un journal de bord, des idées de RP, un projet de société secrète... vraiment n'importe quoi autour du RP.
- Les songes qui sont les RP non canons. Tu peux ici jouer avec les personnages des Sables et des Câbles, ou imaginer toutes les situations les plus incongrues qui te viendront en tête. De temps en temps, on organise des petites animations dedans pour réunir un peu tous les personnages, et tu peux évidemment en proposer. (voire te lancer dans un gros délire comme Stilgar qui nous a proposé les Câbles)
- Les souvenirs, si tu veux raconter un peu plus de choses sur le passé de ton personnage, ou un flashback dans l'Esquisse pour lequel tu n'as pas forcément envie de faire de RP.
-  Les lancers de dé, où tu peux (dès maintenant ou quand tu en auras besoin) te créer un sujet dans lequel tu seras libre de tirer des dés (ou devras en tirer parfois à la demande d'un MJ, même si c'est plus rare dans les Brises). Tu peux aussi y faire des tests de codes et de trucs en tout genre, c'est ton sujet crash test.
- Le quatrième mur est une zone de discussion RP, mais plus "généraliste" puisque concernant autant les joueurs des sables que des Brises. Pour les discussions ne concernant pas le RP, il y a aussi l'entracte, ainsi qu'un coin pour les créations. Evidemment tu constateras qu'on y poste pas beaucoup, parce que l'activité se fait beaucoup sur Discord, mais je rappelle leur existence, notamment parce qu'il y a quand même quelques sujets auxquels on peut répondre même des années plus tard.

Ça fait beaucoup de liens d'un coup, et pas forcément des trucs qui t'intéresseront tout de suite, mais ça restera là en point de repère si jamais tu veux avoir une idée de ce que tu peux faire (même si tu peux aussi te balader sur l'index du forum). J'en profite pour te dire qu'en ce moment les Brises sont assez "calmes" dans la mesure où il n'y a pas trop d'intrigue particulière en cours et que c'est plus ou moins un bac à sable dans lequel on se débrouille, mais qu'on travaille dans les coulisses pour améliorer et redynamiser un peu tout ça, histoire de proposer des trucs intéressants pour tous les personnages.

Cela étant dit, je te souhaite un bon début dans l'Esquisse et de beaux RP ! Puis au plaisir de se croiser en jeu surtout :3


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum