-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Salle de contrôle de Navigsys

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 613
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 14 Juil - 10:08
__–De l’extérieur, les lampadaires du périphérique, tels que vus dans la SX, n’étaient que des éléments de décor sans réel intérêt. Et en vérité, leur intranet n’était pas situé là ou les copies virtuelles étaient placées. Il serait certes loin d’impossible de faire tenir des salles entières dans cs tiges en métal, les espaces plus grands à l’intérieur qu’à l’intérieur étant courants dans la SX, mais le problème était ailleurs : le périphérique de la Ville dans sa version virtuelle était bien différent de son alter ego dans l’Esquisse. Plus tortueux, comportant plusieurs niveaux, empruntable la tête à l’envers, à l’endroit ou sur les côtés, il comportait même quelques loopings et autres facéties architecturales.
__–Even et Épiphane furent amenés non pas vers l’extérieur de la Ville, mais dans un garage souterrain. Le véhicule se gara à une place précise, qui s’avéra être un ascenseur secret, menant à un complexe souterrain. (L’ascenseur monta donc pour y accéder.)
__–À leur sortie, les agents de la COSHA furent accueillis par une équipe de techniciens et d’agents de sécurité de Navigsys, la société chargée de la gestion du périphérique. Les locaux étaient assez exiguës, seulement cinq personnes en plus des trois nouveaux venus étaient présents, ce qui était déjà plus que ce que cette structure semblait prévue pour accueillir : un agent de sécurité, équipés d’un simple pistolet et d’une matraque télescopique, trois techniciens et l’administrateur du système. Un bureau sur lequel des moniteurs était le seul meuble. Ces derniers devaient sans doute permettre de voir ce qui se passait à l’intérieur des lampadaires, ce qui expliquait pourquoi ils indiquaient des messages d’erreur. Une autre pièce était visible, séparée d’une vitre, dans laquelle un drone de la taille d’une balle de bowling reposait sur un piédestal. Enfin, on trouvait une porte surplombée d’un compteur.


__–L’administrateur, la quarantaine bien entamée et la beau d’un bleu électrique luisant, ce qui tranchait quelque peu avec sa tenue formelle de cadre d’entreprise, salua les personnes présentes. Il avait cette fébrilité dans la voix typique de ceux soumis à un stress intense mais qui font tout leur possible pour n’en laisser rien paraître.
__–« Bonjour à tous, je m’appelle Jack Carter, c’est moi qui gère tout ce bousin, là. J’ai déjà transmis toutes les informations nécessaires à votre progression à votre compagnie. Tout vous convient ? »
__–Sur leurs ordiphones de fonction, Zeph et Épiphane purent constater qu’une carte de l’intérieur des lampadaires avait été installée. Appelé le collier de perle, cet intranet ne volait pas son nom : chaque cellule, à partir de laquelle on pouvait accéder à toutes les informations et à la partie numérique des capteurs et émetteurs des lampadaires, était reliée à ses deux adjacentes.
__–« Normalement, je vous aurais fait entrer par là à l’endorit de votre choix – il désigna la porte surplombée d’un boîtier à numéros basculants – mais nous avons perdu l’accès au collier… »
__–Pour faire une démonstration, il tapa un numéro sur le boîtier proche de la porte, qui s’indiqua au-dessus, puis tira la poignée, mais il n’y eut qu’un mur blanc derrière.
__–« Je ne sais pas comment ils ont fait leur coup, mais c’est fort. Par contre, vous avez réussi à forcer un passage, pas vrai ? Vous allez entrer au lampadaire cinq-cents-quatorze, sur deux mille au total. J’aimerais vous dire que j’ai la moindre idée de ce que vous allez y trouver, mais ce serait mentir… La seule chose que je sais, c’est que peu avant d’avoir perdu le contrôle du collier, on a détecté un échange avec le reste de la SX qui ne ressemblait pas à celui entre le système et les véhicules, vous voyez ? Probablement le moment où le maliciel est entré. Il n’y a rien eu après, mais on a pas encore identifié la faille qui a permis de pénétrer le collier… »
__–À voir ses expressions, le marché du travail risquait bientôt d’accueillir dans ses bras un nouveau demandeur d’emploi.
__–« On vous demande pas de tout nettoyer, c’est un travail de fourmi. En fait, vous avez même pas à vous arrêter dans les salles que vous traverserez. Si vous dézinguez les maliciels à l’intérieur, on fera suivre des programmes antivirus à nous qui vont vous assister, combattre à vos côtés et nettoyer le périph. »
__–Jack vous montra du doigt la salle du drone.
__–« C’est l’original, tous ceux qui seront avec vous sont modelés dessus. J’sais pas trop ce que vous a dit votre compagnie, mais grosso-modo si déjà vous pouvez nous permettre de juste, comprendre ce qui se passe là-dedans, ce serait super. On sera en permanence en liaison avec vos patrons et leurs analystes là, si on a des infos à vous filer on sera là. Bref, dès que vous êtes bons, tapez « 514 » sur le panneau de contrôle et, ben… bonne chance. »


Dernière édition par Stilgar le Mar 26 Juil - 23:55, édité 2 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2871
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 16 Juil - 18:22
Comment ça, combien de run ?

Even avait une compréhension de l’humour pour ainsi dire rudimentaire, sinon absente, aussi prit-il très au sérieux la boutade d’Épiphane, en se demandant ce qu’il avait loupé dans la préparation - ou dans son estimation de la difficulté - pour que sa collègue du jour parte du principe qu’ils allaient échouer et recommencer plusieurs fois (il savait que la mort n’était pas un problème, mais il partait du principe qu’il fallait viser la réussite du premier coup). Après avoir fermé la trappe comme elle le lui avait demandé, et globalement fait de son mieux pour être un copilote exemplaire, il passa tout le trajet à réfléchir à ce qui aurait pu lui échapper. Avait-il bien pris tout ce qu’il fallait dans l’armurerie ? Avait-il oublié de poser une question indispensable ?

Lorsqu’ils arrivèrent devant Jack Carter, il n’avait toujours pas trouvé de réponse. Il fut plutôt rassuré, en revanche, d’en apprendre davantage sur la structure du collier, quoi que l’explication soit encore lacunaire sous bien des aspects. Même en étant véhiculé, inspecter deux milles lampadaires potentiellement infestés de malwares destinés à freiner leur progression risquait de prendre beaucoup de temps, alors ils avaient intérêt à se figurer un moyen d’aller plus vite. Le moyen le plus simple, évidemment, serait de savoir directement où chercher :

« Excusez-moi. (il attendit d’avoir l’attention de Carter) J’aurais une question avant de partir. Est-ce que vous savez de quel cellule du Collier vient cet échange ? Si non, est-ce qu’il y a une partie que nous devons inspecter en priorité, ou qui au contraire vous semble plus dispensable ? »

Si la réponse était négative, ils pourraient peut-être envoyer des drones dans les deux sens après être rentrés dans la structure et avoir des informations sur les deux facette : il serait problématique que, pour peu qu’ils décident de progresser en ordre croissant depuis le lampadaire 514, ils passent à côté de leur objectif qui était en 513. L’idéal aurait été de créer plusieurs passages, équidistants, par exemple aux lampadaires 1000, 1500 et 2000, pour faire la même chose à des endroits différents, et ainsi plus rapidement parcourir - et donc éventuellement sécuriser - toutes les sections en drone. Cela ne serait pas impossible avec les billes que Skalèb avait fourni à l’électricien, mais demanderait sans doute du temps côté terrain et risquerait de sacrifier des billes dont ils pourraient avoir besoin pour éviter un obstacle spécifique. Il ne pouvait pas proposer de sacrifier la réussite de la mission pour un éventuel gain de vitesse, quoi que les deux soient en partie liés (pour qui se souciait du sort des Dessinateurs coincés sur le périphérique, c’est-à-dire n’importe qui d’autre qu’Even).

Une autre approche pourrait être de chercher où une faille aurait pu être créée et d’en déduire un moyen de la trouver, mais encore fallait-il avoir une piste solide. D’un côté, les terroristes avaient ramené des camions sur le périphérique, ce qui pouvait signifier qu’ils étaient intervenus physiquement sur un des lampadaires, peut-être en disposant eux-mêmes un boîtier quelque part (ce qui pouvait impliquer que la COSHA ou leur prestataire leur ait vendu ce boîtier), ce qui pourrait les amener à chercher les traces de ce boîtier. De l’autre, Carter avait mentionné un contact inhabituel avec la SX, ce qui pouvait vouloir dire que les véhicules de terrain n’étaient là que pour faire diversion ou gêner les interventions et qu’il fallait fouiller le bâtiment virtuel dans lequel il se trouvaient. S’il avait su pour les fusils rails, il aurait certainement pu croire davantage en cette dernière hypothèse, mais la discussion entre Skalèb et Crevette lui indiquait tout au plus que l’équipe de terrain allait attaquer les camions. Bref, en l’état, il avait plus de questions que de réponses, et ils risquaient bien de débarquer dans le Collier sans autre stratégie que de fouiller au hasard.

Avant même que la mission ne commence, l’incertitude commençait déjà à décourager Even. Il pouvait difficilement se sentir plus incompétent.

Mécaniquement, il s’était tourné vers Épiphane, en espérant qu’elle aurait une idée meilleure que les siennes. Ou qu'il pourrait, simplement, trouver un peu de confiance dans son regard.


Dernière édition par Eelis le Mer 27 Juil - 16:45, édité 1 fois


Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 36
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Ven 22 Juil - 13:39


Arrivé près du garage, je demande quelques minutes avant d’entrer dans le complexe sous-terrain. Je les mets à profit pour l’éclipser sans le matériel fourni par la COSHA que je n’ai malheureusement pas encore eu le temps de vérifier. Il ne me faut pas longtemps pour trouver ce que je cherche : une porte légèrement cachée d’un local technique. En quelques coups de pinceau, je la transforme en point d’accès à ma base.

«  Désolé pour le contretemps, je préparais un peu le terrain en cas de problème. Simple mesure de précaution »

Arrivé dans les locaux, je sors de l’Onirx pour apprécier d’un peu plus près l’endroit, en particulier le robot de maintenance. Je me débrouille pas mal en robotique, et ce dernier m’intrigue. Ce n’est que quand mon compagnon de voyage se retourne vers moi que je prends la parole.

«  C’est clair que sans direction, je me vois mal inspecter deux mille lampadaires dans un temps raisonnable. Surtout que ça s’accélère dehors si je ne me trompe pas. Dans le cas où vous avez rien, vous avez dit que la machine ici — petite tape sur la sphère — vous pouvez la copier. Il y a une limite au nombre de doubles ? Et surtout, que peut-elle faire exactement ? Juste réparer ? Transmettre des informations ? »

Petite pause pour brancher mon ordiphone.

«  Ah, et dans les questions moins sympas, vous estimez à combien le coût, temps/argent, du piratage de votre système par un extérieur ? »

Quelque chose me chiffonne dans cette histoire. Peut-être que ce n’est que mon imagination qui me joue des tours, mais, il vaut mieux être sûr. Une opération à si grande échelle ne se planifie pas en un jour. Et mettre en place une attaque éclair d’un système aussi complexe que le collier de perles ne se fait pas sans essais préliminaires ou au moins informations sur le réseau. Informations que je doute circulent dans la SX. De plus, les personnes ayant échafaudé ce plan n’ont pas l’air de courir après la gloire vu qu’ils ne prennent pas la peine de revendiquer l’attaque. Deux options restent alors sur la table. Casser la réputation de quelqu’un d’autre, ou l’argent.

Pour la première option, j’ai des doutes que des gens en veuillent autant à Navigsys pour prendre la ville en hottage pour les faire chuter. Une boîte cherchant à s’approprier le monopole du périph peut-être ? Une autre cible pourrait être la mairie, mais j’ai l’impression que les opposants à cette dernière seraient trop heureux de pouvoir renforcer leur réputation au passage.

Arrive donc l’argent. Je suis clairement pas une experte dans le domaine, mais préparer une tel attaque demande pas mal de Poèmes sans parler du temps nécessaire et de l’attention que cela porte sur le groupe attaquant. On peut donc imaginer qu’ils comptent se faire une bonne marge sur l’opération. J’ai oublié la somme qu’ils ont demandé, mais vu que l’argent doit être divisé entre 10 mallettes, ils doivent se douter qu’ils réussiront pas à toutes les récupérer. Si la somme est bien plus élevée que les dépenses estimées des pirates, pas de problème. Dans l’autre sens, ça veut dire qu’ils ont trouvé un moyen de baisser leurs dépenses. Un agent infiltré par exemple. Si c’est le cas, On tient notre indice vu qu’en cas de crise, tout les techniciens sont présent ici même…

Bon, j’espère qu’Andovar captera le message et lancera son équipe d’analyse pour nous fournir une réponse rapidement. J’ai pas pu leur poser la question franchement pour éviter de les affoler pour rien ou avertir l’espion. Quoi qu’il en soit, personne ne quitte cette pièce avant que j’aie eu ma réponse.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 613
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 28 Juil - 23:46
__–Carter sembla bien embêté par la première question. Ne sachant pas quoi répondre, c’est Andovar qui s’en chargea :
__–« Il y a bien eu trois points d’entrée. Nous avons comparé la corruption les cellules avec la localisation des lampadaires rattachés et les données de vidéosurveillance que nous a fourni EzoSec. Comme vous pouvez le voir – une représentation de la propagation s’afficha sur les ordiphones –, les camions ont accéléré la propagation des maliciels sur leur passage. Il n’est pas inenvisageable qu’ils puissent le refaire. Il vous faudra vous coordonner avec l’équipe au sol. Si vos défenses s’avèrent trop fragiles pour résister au passage d’un camion et à l’envoi de renforts de leur part.

Salle de contrôle de Navigsys Akdb

__–Oui, voilà, merci… Sinon, peut-être les lampadaires 325, 921 et 1648, qui sont les trois premiers points d’entrée détectés. À part ça, aucune foutre idée. Pour vous m’dame, nan, pas de limites. C’est l’principe, ils valent pas grand-chose seuls mais quand t’as des milliers de ces petites saloperies, ça calme à peu près tout et n’importe quoi. »
__–Les autres questions sur le drone laissèrent Carter quelque peu pantois.
__–« Ben ça… ça tire. Regardez. »
__–Il demanda à un de ses collègues d’activer le drone. Celui-ci s’alluma, se mit à flotter, détecta une cible d’entraînement et la mitrailla, à raison de plusieurs dizaines de balles par seconde. Il ne resta bientôt plus du carton qu’un petit tas déchiqueté. Estimant sa cible détruite, le drone cessa le feu, puis se remit à flotter dans la pièce, à la recherche d’autre chose à anéantir, jusqu’à ce qu’il fusse récupéré et remis en veille.
__–« Après ouais, vous pouvez leur donner des ordres simples. Aller ici, concentrer les tirs sur ça, rester ici, garder telle pièce, patrouiller entre deux points. C’est à peu près tout. »
__–Ce qui n’était déjà pas si mal. C’était là un type d’antivirus assez commun, somme toute, bien qu’efficace.
__–« Le coût, hmm… Ben déjà il faut des maliciels capables de niquer notre sécurité, ça déjà a demande pas mal d’investissements. Ensuite trois camions, une solution pour pénétrer les lampadaires, donc une très bonne compréhension de comment ils fonctionnent et de tout le réseau, plus de quoi se protéger pendant plusieurs heures d’attaques venant de la SX et de l’Esquisse… Ah non clairement, c’est du travail d’orfèvre, je dois leur reconnaître ça. On a pas l’air, c’est sûr, Navigsys c’est pas la COSHA hein ça y’a pas de doutes, mais cette attaque, c’est loin d’être la première, ça fait des années que j’ai ce boulot, jamais j’ai vu quoi que ce soit de vraiment dangereux. Puis ça a jamais eu trop d’intérêt de s’attaquer à nous. J’veux dire, tout ce qu’on a eu, ce sont des amateurs qui poussaient un peu pour voir quoi, pour faire genre. Nan là, c’est un gros coup, mais j’suis pas analyste… »
__–Andovar, de son côté, n’avait rien à répondre.
__–« Nous nous poserons ces questions plus tard. Le temps presse. M. Carter, si vous voulez bien. »
__–Le susnommé entra les coordonnées du lampadaire cinq-cents-quatorze.
__–« Quand vous voulez. Les drones seront juste derrière vous. »
__–Et effectivement, ils commençaient déjà à se multiplier dans la salle d’à côté.


Dernière édition par Stilgar le Dim 7 Aoû - 20:48, édité 2 fois


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2871
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Ven 29 Juil - 3:27
Epiphane avait l’air de savoir ce qu’elle faisait. Il l’écouta, sans vraiment la remettre en question, et se demanda quelques instants si elle avait saisi un indice qui lui échappait complètement, et qui lui donnait clairement la marche à suivre.

À défaut d’oser lui demander, il eut une réponse encourageante de la part de Carter. Ils avaient une piste. À ‘’seulement’‘ deux cent cellules de leur point d’entrée, quoi que cela soit toujours 10% de la structure à traverser. Même s’ils ne trouvaient rien, il en auraient au moins pour de longues minutes - s’ils avaient plusieurs ennemis sur le chemin, potentiellement pour quelques heures. Pour autant, l’objection qu’il s’était formulée à lui-même concernant les raccourcis valait toujours ; ils avaient trop peu d’informations pour qu’il soit raisonnable de les utiliser tout de suite.

En l’état, il n’avait donc pas de meilleure - c’est-à-dire de plus prudente - idée que d’entrer, inspecter les premières cellules pour voir ce que le maliciel avait affecté (et voir s’il était possible de rétablir un passage vers la SX qui permettrait d’enlever le boîtier sur le terrain pour le replacer ailleurs) et, selon les résultats, avancer en sous-marin vers la 325, voire recourir aux billes si la tâche était ardue. S’ils croisaient un ennemi, il faudrait en estimer le danger, et si possible le neutraliser pour voir s’il était possible de trouver, dans son code, des informations sur les auteurs de l’attentat.

C’était un plan simple, qui lui paraissait malgré tout bancal et inhabituel. Gérer une crise était bien trop différent de toutes les préparations méticuleuses - mais au final totalement détachées de la réalité - auxquelles il s’était habitué, en attaque comme en défense. Peut-être Moore voulait-il lui dire qu’il était loin d’être prêt à reprendre la Ville.

Si c’était le cas, il devait progresser. Trouver ce qu’il devait apprendre. Trouver la confiance qu’Epiphane avait et qui lui manquait.

« Je suis prêt. »

Rien n’était moins sûr, mais le temps pressait.


Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 36
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Sam 6 Aoû - 14:44


Bon, si le patron considère que c’est pas important, c’est pas moi qui vais aller creuser de ce côté-là.  À la place je vais plutôt faire quelques expérimentations dans le collier de perle. J’ai trois objectifs en tête:

Premièrement, découvrir la structure interne du collier, ça ne devrait pas être très compliqué, rentrer dedans et inspecter le lampadaire 514 en détaille sera suffisant. Au programme du jour, découvert du maliciel, de l’efficacité des drones et familiarisation avec l’espace virtuel.

Deuxièmement, étudier le comportement du maliciel au passage d’un des véhicules. Protéger quelques lampadaires justes avant que le camion III approche et attendre devrait suffire.

Troisièmement, voyager jusqu’au lampadaire 325. Si c’est là qu’a eu lieu la l’un des premières contamination, ça vaut toujours la peine d’aller y jeter un coup d’œil. Faudrait probablement y envoyer la libellule pour voir si le lampadaire a été altéré physi…

La voix d’Effie à la radio me fait à moitié m’étrangler. J’en reste abasourdie quelques instants avant de me reprendre, le temps qu’André demande la permission de rejoindre l’équipe SX.

«Heuu wais, prête à rentrer dans le collier ici aussi, Et heu… on aurait probablement besoin qu’un technicien se rende au lampadaire 325. Si l’infection a débuté de là bas, ça serait intéressant de vérifier ce qui s’y passe physiquement. T’est probablement le plus qualifié pour ça Libellule. En plus, c’est toi qui a les billes, On en aura probablement besoin pour réduire les distances dans le collier de perle à un moment. Et au passage, bienvenu à la nouvelle. Pour le camion 3, j’aimerais profiter de son passage pour tester quelque chose, voir si on a le temps »

J’espère que je me grillerais pas auprès d’elle. Enfin, vu les altérations vocales, ça devrait aller, j’espère. Je me tourne vers Morsen.

«Et bien, j’imagine que c’est parti. On discute des détailles en route si ça te va. J’ai quelques pistes que je veux explorer.  »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum