Esquisse d'une Présence Évanescente

Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Mar 27 Juin - 11:25
Cette présence persistante, constante et pourtant si éphémère. Elle est là, maintenant puissante, puis ténue, imprévisible, instable. Je l'éprouve dans chaque fibre de mon être. Je la vois. Et pourtant, à l'instant même où je parviens à la trouver, elle s'évanouit. Je disparais, me dissolvant dans le grand tissu de l'univers, imbibé de ces sensations.

Depuis des mois, je suis en quête de cette présence, cette mystérieuse entité. J'ai cherché partout, dans chaque recoin, chaque brèche du connu et de l'inconnu. Ici, peut-être ? Un instant de lucidité, puis la désillusion. Elle a disparu. Elle est puissante, belle, magnifique. Elle est, puis elle n'est plus. Pourtant, elle persiste, toujours esquissée quelque part dans le grand tableau de l'existence. Quelque part. C’est à l’Univerre-cité. Souvent. Je ne l’ai jamais ressenti ailleurs.

Je refais surface, sortant de la toile. C'était ici, dans ce couloir, désormais vide, qu'elle se manifestait.

Chaque fois que je tente de me rapprocher, elle semble se dissiper. Est-ce une fuite ? Non, c'est plus compliqué que ça. C'est autre chose, quelque chose d'insaisissable, de déroutant.

C'est un mystère, une quête sans fin. J'essaie d'approcher, de comprendre, de connaître cette présence. Pourquoi s'évanouit-elle ? Est-ce une réticence, une crainte de la découverte ? Ou est-ce simplement sa nature, d'être évasive, indéfinissable ? C'est un mystère qui mérite d'être démêlé, une énigme qui demande à être résolue. Alors, je continue, cherchant cette présence dans l'espoir de l'appréhender, de la comprendre.

Je poursuis mon chemin, avançant encore plus loin. Je la suis,  je crois le faire. C'est ténue, presque impalpable, mais c'est là, quelque part dans l’Esquisse. Juste un peu plus loin.

C'est ici, je la ressens. Forte. Elle est là. Il est là ? Je ne saurais dire. Je le ressens devant moi. Beau. Intrigant. Puissant. C'est une sensation étrange, un mélange d'appréhension et d'excitation. Une présence enveloppante qui défie toute description.

Cette présence est là, palpable, intense, différente. C'est un spectacle à la fois beau et déroutant. Une puissance indescriptible se dégage, une force qui attire et effraie à la fois. Une dualité saisissante.






Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Mar 27 Juin - 18:35
Sensation étrange. Va et vient. Aller et retour. Il s'arrête, au détour d'un couloir. Disparaît aussi vite. Elle observe. Ce n'est pas un regard. Depuis longtemps déjà, il le sait. Plus subtil, plus ténu. Plus précis, plus étendu. Plus fort également.
Un sourire, dans l'ombre de son visage sans bouche, dans le léger plissement de ses yeux clos. Elle s'approche. Pas virevoltants, invisibles aux yeux qui pourraient le chercher. Mais d'yeux son spectateur n'a nul besoin pour la voir. Un rêve éveillé. Une rencontre au-delà des sens.
Sa main effleure celle de son presque interlocuteur. Sans pourtant réellement le toucher. Malice dans l'atmosphère. L'ombre voile les fenêtres. Murmures d'élèves étonnés. Il n'y a pas un nuage dehors.

Légère vibration. L'aveugle perçoit et comprend, plus qu'il ne l'entend. Quelques mots susurrés. Comme un air amusé.

Pourquoi me suis-tu ?

Filature insolite. Réciproque. Connaissance partagée. Tissée entre leurs doigts. Connectant leurs esprits. Le dessein ne saurait mentir.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Mar 27 Juin - 20:05
Oui, c'était bien là. Je le sais, je le sens. Devant moi, ou peut-être derrière ? Il m'atteint, ou est-ce elle ? Aucune importance. Je sens sa présence. C'est une sensation profonde, intense. Une connexion, un lien invisible mais indéniable. Puis, je l'entends, ou plutôt, je le ressens, vibrer dans chaque cellule de mon être, résonner dans chaque recoin de mon âme.

"Tu existes"

Ce n'est pas une question. Ce n'est même pas adressé à lui, à elle. C'est pour moi. C'est un réconfort, une douce mélodie. Un soulagement. Comme si cette déclaration simple, mais profonde, apaisait une angoisse latente, une quête d'authenticité et d'existence. C'est plus qu'une affirmation, c'est une reconnaissance.

Plus que te suivre, je te cherchais

Une recherche longue, ardue. Mais tout aussi plaisante et stimulante. Peut-être un jeu ? Un ballet de cachettes à l'échelle de l'univers, une danse délicate avec l'insaisissable.

Qui es-tu ?





Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Ven 30 Juin - 19:06
J'existe.

Tonalité singulière. Simple répétition de ce qui est, pour lui aussi, plus qu'une affirmation. Incertain et catégorique. Pragmatique et émerveillé.
Un simple constat. Pourtant si révélateur. Elle existe. Il n'est la création d'un esprit en mal d'imaginaire. Qui pourrait vraiment l'affirmer. L'Esquisse ainsi est faite et la réalité s'étiole depuis que le Dessein en file la trame.
Une quête. C'est un aveu. L'homme la cherchait. Sans savoir ce qu'il allait trouver. Et sans vraiment s'y attendre, enfin, il a touché du doigt une réponse. Sentiment d'achèvement. Qui pourtant dessine les prémices d'une nouvelle épopée. Un commencement. Une nouvelle question. Une escale. D'autres certainement, viendront encore.

Devant lui, il garde les yeux clos. Sourire léger. Ressenti jusque dans le vent qui effleure cette conscience éveillée.

Je suis.

C'est déjà beaucoup. Et c'est déjà en soit, suffisant.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Lun 3 Juil - 20:08
Il est. Elle est. Peut-être un mélange des deux, probablement ni l'un ni l'autre. Une réponse floue, incertaine. Certainement pas ce à quoi je m'attendais. Néanmoins, c'est juste. J'avais envisagé quelque chose de différent. Plus complexe, plus profond peut-être.

La déception, à peine perceptible, qui a effleuré mon cœur a disparu avant même de vraiment me toucher, balayée par une vague d'acceptation. Simplicité, profondeur insoupçonnée, reconnaissance.

Son sourire est communicatif. Beau. Apaisant. Je le lui rend. Sa présence est toujours aussi impressionnante, peut-être même davantage maintenant que je suis à ses côtés.

"Ton existence est un mystère qui m'attire et m'effraie simultanément"

Un murmure, à peine perceptible. Incertitude. Devrais-je poursuivre ? Je ne peux m'empêcher de continuer. Les mots semblent surgir d'eux-mêmes, comme si mes pensées se matérialisaient malgré moi.

“Je ne saurais l’expliquer, il y a en toi quelque chose qui me fascine, me pousse à en savoir plus, à te comprendre. Et pourtant, cette même force me repousse, me fait réaliser la vastitude de l'inconnu qui nous sépare. C'est un paradoxe qui m'enthousiasme autant qu'il me terrifie."
Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Mar 4 Juil - 19:46
Une déclaration, une certitude. Dans un monde où certains s'oublient eux-mêmes. Instant de silence. Esprit ouvert. Cependant pragmatique. Emotion fugace. Un besoin de réponses concrètes. Entité détachée, distincte de l'univers, pourtant partie intégrante, indissociable. Etrangère et familière. Elle le considère.

La peur...

Jamais il n'aurait songé susciter un tel émoi.

Est-ce vraiment cela... ?

Effrayé. Terrifié. Ce ne sont que des mots. Pourtant si forts.
Son visage se penche. Pour se rapprocher. Présence sibylline.

Si tu pouvais me voir, me toucher. Aurais-tu moins peur ? Me comprendrais-tu ?
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Mer 5 Juil - 14:56
Il se trompe. Elle se trompe. Ou peut-être est-ce moi qui n'arrive pas à exprimer correctement mes pensées. C'est probablement ça. Je ne ressens pas de peur envers lui, envers elle.

Nous nous sommes mal compris. Je n’ai pas peur de toi.

Hésitation. Comment mettre des mots sur ce que je ressens ? C'est flou. Désir, attirance, peur. Oui, peur. C'est bien le mot. Cependant, ce n'est pas négatif. Pas envers cette entité. Alors peur de quoi ? De l'inconnu, de l'unicité, du paradoxe.

"Je suis terrifié tout en étant apaisé, je suis attiré tout en étant repoussé. Ta présence fait naître en moi un tourbillon de sentiments contradictoires qui, malgré tout, créent ensemble de nouvelles sensations. Je n'ai pas peur de toi, en fait, je n'ai pas vraiment peur du tout. Mais cette émotion est en moi, tout comme toutes les autres, et elles me bouleversent."

Je m'expose. Sentiments, émotions. Les mots jaillissent sans que je prenne le temps de réfléchir. Pourquoi. Comment. Je l'ignore. Il y a cette aura autour de moi qui me donne confiance.

Et me perdent...”




Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Mer 5 Juil - 18:00
Ondulation. Dans l'air. Dans le Dessein. Coup de pinceau sur une toile invisible. A nouveau, un sourire.

Je comprends.

L'Univerre-Cité est peuplée, mais d'une certaine manière, ils sont seuls. Tous. Chacun.

L'inconnu.

Une peur naturelle. Un instinct de conservation. Douce brise. Danse légère autour de l'auditeur immobile.

L'on me décrit comme l'enfant de la Nuit et de la Lune, ou encore du Soleil. Vaporeux et charnel. Une créature...

Lentement, sa voix passe de l'abstrait au réel. Perceptible peu à peu sous  forme de sons. Paisible. Toujours changeante. Ni masculine ni féminine. Tout en étant les deux à la fois.

... un mirage. Un être céleste. Ephémère. Un mystère. Une illusion.

Autant de qualificatifs. Proches de la vérité. Et tout aussi éloignés. Témoins de l'ignorance de leurs auteurs. Murmures, autour d'eux. Apprenant à l'aveugle que son interlocuteur a pris corps.

Légende urbaine, apparition.

Nul ne vient pourtant les déranger. Ni s'interposer dans cette conversation au-delà des sens. D'aucun prononce à mi-mot le nom que l'on lui connait, et la créature s'incline. Myriade de fins cheveux tombant en pluie sur les chevilles de son spectateur. Mel.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Mer 5 Juil - 18:48
Mel. Mon esprit répète ces mots, encore et encore. Sa voix émane de partout et de nulle part à la fois, se manifestant en sons qui transcendent le concept traditionnel de la parole. Une entité qui représente à la fois l'immensité de l'univers et la singularité de chaque existence individuelle.

Mel. La Nuit et la Lune, le Soleil. Éthéré et charnel. Un être céleste et éphémère. La réponse de Mel est comme une danse d'ombres et de lumières, une équation complexe qui me laisse à la fois confus et émerveillé. Les termes qu'il utilise pour se décrire sont autant de fragments de vérité et de duperie, reflétant sa nature paradoxale et insaisissable.

"Mel", je répète doucement, comme pour graver ce nom dans l'éther autour de nous.

La sensation est nouvelle. Et familière. Sa présence est devenue plus palpable, plus ancrée dans la réalité tangible. Autour de nous, le murmure des voix se fait plus clair, plus présent. C'est comme si l'air s'était épaissi, comme si la trame de l'existence elle-même s'était resserrée. Elle est là. Face à moi. Un être céleste. Une énigme enveloppée dans un mystère. Une paradoxale incarnation de l'éphémère et du concret.

Je prends une profonde inspiration, mon cœur palpitant à un rythme irrégulier. Les émotions me submergent - la peur, l'excitation, l'attente, l'acceptation. Chaque mot, chaque pensée semble intensifier ces sentiments contradictoires. Pourtant, au milieu de ce tourbillon d'émotions, une tranquillité étrange persiste.

Je ne peux prétendre te comprendre. Ni ce que tu es, ni qui tu es. Je ne suis pas sûr d'avoir les mots, ou même les pensées, pour décrire correctement ce que je ressens.

Voix faible. Murmure à peine audible. Pourtant, chaque mot semble porter un poids significatif, chaque syllabe est infusée d'une intensité qui dépasse les limites de la simple communication verbale.

Mais je ne pense pas que ce soit vraiment important.”




Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Sam 8 Juil - 8:20
Tranquillité. Une apparition. Une révélation. L'homme est venu à elle en quête de réponses. Il y renonce. En un sens, il n'en a plus besoin. Il est là. Cela lui suffit. Elle se relève. Frôlement de soie glissant sur ses épaules. Sourire dans l'atmosphère.

Murmures. Légèrement plus denses. L'étrange attire. Le bruit se répand.

C'est bien elle...
Son corps... Il est nu ?
C'est le professeur Cécilien ?

Mouvement. Lui seul l'entend.

Trop...

Une bouffée d'air. Contact.

Viens !

Main dans la sienne, il l'entraîne. Foule disparate. Elèves agglutinés. Quelques professeurs, des agents de service. Elle passe au travers. Son compagnon le sent. Les gens s'écartent sur son passage. Et lui permettent de passer sans encombre. De le suivre. Chaleur au creux de sa paume. Jusqu'à ce qu'enfin, elle s'arrête.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Lun 17 Juil - 21:58
Le monde autour de moi se dissipe, se réduit à une lueur floue, indistincte. Tout sauf elle. Lui, qui brille avec une clarté éblouissante, qui se détache de l'arrière-plan comme une étoile dans le firmament. Elle, dont la main, chaude et solide, est une ancre dans la tempête.

Murmures amplifiées, voix qui se mêlent, chuchotements incessants. Des questions, des suppositions, des observations - toutes sont absorbées par le tumulte de mes pensées.

Ils la connaissent. Me reconnaissent. Qu’importe. Est-il nu ? Quelle importance ?

Et puis, un mot. Un simple mot qui fait naître un frisson d'anticipation.

Viens.

Sans hésitation, je la suis. Je le suis. Nous nous frayons un chemin. La foule s'écarte pour nous laisser passer. Comme les vagues se séparant devant un navire.

Un mouvement, une pulsation de l'air, et le murmure se tarit. Un silence étrange s'abat sur nous, seulement rompu par le battement régulier de mon cœur.

Et enfin, elle s'arrête.

Je m'arrête aussi, tenant sa main, baigné dans la chaleur de son toucher.

Inspiration. Mes yeux cherchent les siens, mon cœur bat fort contre ma poitrine.

Ainsi ils te connaissent. Comment se fait-il que je n’ai jamais entendu parler de toi ? Que je ne t’ai même croisé ?





Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Mar 15 Aoû - 15:14
Peu me connaissent.

Son existence n'est qu'un bruit, noyé dans le quotidien de l'Univerre-Cité. A moins qu'il ne le veuille, il est rare de croiser son chemin. Nul jusqu'ici n'avait tenté de la chercher. Curiosité partagée. Alors il l'a trouvé.

Sa main doucement, s'échappe. Glisse hors de portée. Evaporée.

Je n'aime pas que l'on me regarde.

Le ton d'une confidence. Une légère distance. Elle n'a pourtant, jamais été si proche.
Une douce brise, effleurant les yeux clos de celui qui ne peut le voir. Qui la voit mieux que quiconque. Humeur sybiline. Un sourire.

Me regardes-tu ?
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Sam 9 Sep - 14:35
La main échappe à ma prise. Elle glisse. Remplacée par une sensation de froid glacial. Une brise mordante faisant frissonner chaque centimètre de ma peau. Le confort familier de la chaleur s'est volatilisé, ne laissant qu'un vide déconcertant.

Elle n’aime pas être regardée. Était-il mal à l'aise sous mon attention ? Tout ce temps, la regardais-je ? Conscient de sa présence, le suivant de près, ressentant ses mouvements.  D’une certaine façon, peut-être. Je le suivais, la ressentais. je ..

"Je te vois."

La réponse est venue sans détour. Simple. Vrai. Suffisant. Juste.. Ambiguë ? Certes, mais réelle. D'autres phrases auraient pu décrire le sentiment, mais celle-ci, simple et directe, sonnait avec une authenticité incontestable.

Cela te déplaît-il ?





Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Lun 11 Sep - 12:48
Seul, d'un coup. Obscurité. Froid. Il est là pourtant. Sentiment exacerbé. Absence. Abandon. Laisser sa main était peut-être un tort. Une erreur. Alors elle effleure sa peau. Du bout des doigts. Il est là. L'homme le sait, le sent. Il la voit.

Non...

Visage levé vers lui. Corps confondu avec les interstices de l'univers. Hors de l'espace, hors du temps. Il reste. Pour lui.

C'est la première fois.

Un souffle.

Peut-être parce que ce ne sont pas ses yeux qui la regardent. Peut-être parce que son regard est différent de tout ce qu'il a pu connaître.
Léger frisson, sur les phalanges aveugles. Elle ne rompt pas le contact. Son autre main se lève. Paume dirigée vers son nouvel ami. Une recherche. Une exploration. Une découverte.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Mer 4 Oct - 12:10
Elle m'effleure de nouveau. Je sens, je brille, c’est chaud, doux. Agréable ? Oui. Intense. Étrange, nouveau mais familier. Je souris.

“Pour moi aussi.”


La première fois que je ressens quelqu’un de cette façon. Les autres apparaissent clairement devant moi, leurs contours nets et précis. Je les sens, je les vois.  Mais Mel... Elle est différente.

Une paume tendue, je ne bouge pas. J’ai exploré. C’est à son tour.

"Depuis combien de temps es-tu parmi nous ?"

Il pourrait avoir aussi bien 20 ans que 2000. La curiosité l'emporte sur les convenances. Après tout, Mel défie toutes les normes. Et je veux découvrir, je veux comprendre, même l'incompréhensible.





Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Lun 9 Oct - 18:37
Doigts déliés. Rien ne leur fait face. Alors lentement, ils s'approchent du visage exposé. Geste interrompu avant d'avoir pu le toucher. Il renonce. Frôlement de soie sur les mains de l'homme. Attentionné. Attentif.

Je ne sais.

Tête penchée. Cascade de velours autour de son corps. Tombant sur la peau effleurée. Douceur et compréhension. Yeux clos. Esprit ouvert.

Je ne sais ce qui a précédé.

Transparente sincérité. Sa voix est douce. Son sourire tremble.

Parler est peu commun. Répondre aux questions est rare. Par volonté, par nature. Ephémère. Ses mots sont aussi volatiles qu'elle. Fuyants. Ils sont cette fois pourtant, limpides.

L'Univerre m'a éveillé.

L'Univers. L'Univerre. Un mot unique pour les étoiles qui scintillent sur son corps. Sensible. Sa main s'élève à nouveau.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Jeu 19 Oct - 9:53
Sa réponse est telle une brume, insaisissable et éthérée. Vague. Abstraite. Incertaine… Vide. Non. Pas vide, mais plutôt nébuleuse, vaste et mystérieuse. Et pourtant, il y a une plénitude dans ce voile, une richesse qui attend ceux qui peuvent regarder au-delà de l'évident.

Silence. Je ne dis rien, je ne réponds pas. Ce n'est pas nécessaire.  L'absence de paroles entre nous ne se traduit pas par un vide, mais par un langage non verbal qui résonne plus fort que n'importe quel mot. C'est une compréhension muette, une reconnaissance des âmes. On peut se voir sans se regarder. On peut se comprendre sans se parler. On peut s’apprendre en explorant.

Les sens sont trompeurs, ils se mélangent. Se fondent et se confondent. Je vois à travers les échos, j'entends les couleurs, je ressens les parfums. Elle, lui, semble faire de même. C'est un ballet d'impressions et de sensations qui nous unissent, où la réalité semble fluide, mouvante.

Tout semble simultanément chaotique et harmonieux, comme si la confusion était devenue notre langue maternelle, un code partagé, unique à notre rencontre. Dans cette danse silencieuse, nous apprenons l'essence l'un de l'autre.

Le temps s'étire, s'éternise, mais pas de façon inconfortable. Il se dilate comme l'espace entre nous, comblé par cette étrange connexion qui s'est établie. Elle – ou lui, c'est indistinct – dégage une aura d'énigmes, de mystères enchevêtrés. Et chaque seconde passée à ses côtés rend le puzzle plus complexe, mais aussi plus intrigant.

Nos âmes semblent danser, virevolter, se chercher dans une mélodie silencieuse qui n'a pas besoin de paroles. Les limites s'estompent. Je ne peux distinguer où je finis et où elle commence, ou bien l'inverse. Tout ce qui compte, c'est cet instant, cette fusion.

Dans cette ambiance presque surréelle, je me rends compte de la puissance de la communication non verbale. Chaque souffle, chaque mouvement, chaque palpitation de l'air semble charger l'atmosphère d'une énergie nouvelle, d'une compréhension mutuelle.







Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Ven 9 Fév - 17:05
Sincère. Quelques mots, une ouverture sur son âme. Révélations, dans le silence qui leur succède. Doigts sur sa peau. Sans réellement la toucher. Paume contre sa joue. Sans plus s'avancer. Lèvres à la frontière de ses paupières. Il ne le touche pas. Mais elle effleure sa conscience. A l'orée de son visage. Une danse... un sourire.

Corps et esprit se fondent. Se confondent. Valse des sens, des sentiments. Elancés. Enlacés. Emportés une onde. Une douce ronde. Où ils s'observent, se découvrent. Où plus rien n'a d'importance. Plus rien d'autre n'existe. Rien d'autre qu'eux. Seuls au monde. Ils sont un monde. Ils sont le monde. Yeux clos pour voir l'immensité de l'univers. Etoiles scintillantes dans un ciel noir. Voie lactée aussi douce et vibrante que sa voix. Lumineuse. Chaleureuse. Infini horizon. Nébuleuse emplie de couleurs et de sons. Les étoiles chantent. Il chante. Et, blotti contre lui, l'homme sait ce que ce qu'elle ne dit pas. Il sait. Il comprend. Ce que les émotions portent. Ce que les mots ne sauraient expliquer, ou analyser. Une profondeur inexprimée.

Merci...

D'avoir voulu le connaître. De l'avoir cherchée. De le voir. De la comprendre.

Un soupir au milieu des étoiles.
Pearl
Maximum 4 caractères !
Personnages : Pearl, Cécilien
Messages : 78
Date d'inscription : 29/12/2022
Pearl
Dim 3 Mar - 9:23
Dans cet instant suspendu, où le temps et l'espace semblent se plier autour de nous, formant une bulle où seuls nous existons, je ressens une paix profonde. La gratitude qui m'envahit, ce sentiment de reconnaissance mutuelle, est comme une caresse sur mon âme, révélant des vérités qui dépassent les mots.

Elle est là, une présence indéniable, une force tranquille qui attire tout mon être. Son regard contient des galaxies, des mystères ancestraux, et des promesses d'avenir.

Je vois, je murmure, un souffle à peine audible. Non pas avec mes yeux, mais avec tout mon être. Ces mots sont l'écho de notre lien, de cette connexion profonde qui nous unit. Et dans ma vision, je trouve seulement la beauté de l'univers. Grâce à toi.

Son sourire, subtil mais saturé de significations, est une invitation à poursuivre, à plonger encore plus profondément dans l'exploration de ce lien unique.

Alors, doucement, je réduis la distance qui nous sépare, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de "moi" et de "toi", mais seulement "nous". Un avec l'autre, un avec l'univers. Un souffle partagé, un cœur battant à l'unisson. Nous sommes le murmure des étoiles, la valse de la lumière dans l'obscurité, l'écho de l'éternité.

Autour de nous, l'univers reprend son souffle, les étoiles continuent leur chant, mais maintenant, nous sommes la mélodie.





Pearl : #339933
Cécilien : #9966ff

Esquisse d'une Présence Évanescente MhDLIp2


Lhûn
『 』
Messages : 123
Date d'inscription : 21/09/2019
Lhûn
Dim 10 Mar - 20:44
Un murmure dans l'immensité. Un murmure qui n'a pas besoin de son pour s'exprimer.

Plus qu'un souhait, une vérité. Sensations. Leur perception est une chimère. Une illusion. Une réalité. Authentique. Incontestable. Ils le ressentent. Au plus profond de leur être. Unis par le même esprit, la même envie. Un idéal. Découverte et émerveillement.

Lui. Elle. Lui. Eux. Leur identité est dans l'instant, dans l'éternité, un simple souvenir. Le temps, l'espace n'ont de sens que celui qu'ils leur donnent. Unis. Ils se comprennent. Ils dansent. Ils chantent.

Une agréable mélodie. Vers l'infini.
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum