Intraforum #1 ▬ Sona & Arathéa

Folie d'Esquisse
Messages : 1001
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Sam 14 Oct - 20:38

Intraforum #1

Cousu de fil rouge - Sona & Arathéa


Il y a cette coïncidence qui revient souvent.

Ce n’est pas grand chose en soi. Juste une rencontre comme une autre, qui n’avait pas vraiment de raison d’arriver une première fois, mais c’est ainsi que se font les rencontres. Au bout de la troisième, c’est plus étonnant, mais pourquoi pas, après tout. On dit bien que le monde est petit.

En attendant, ça revient. Encore. Parfois même dans des situations problématiques, voire carrément embarrassantes.

Et quand c’est une énième fois, vous réfléchissez. Peut-être que l’autre aussi. Si ce n’est pas une coïncidence, qu’est-ce qui s’évertue à vous pousser l’un vers l’autre ? Et pour quelle raison ?


*

Voici donc le thème que nous vous proposons pour ce premier Intraforum ! On a pas mal hésité, mais on est finalement partis sur un thème qui vous donne une ligne directrice et justifie l'interaction entre vos personnages, sans spécialement imposer la façon dont ils se rencontrent, tant les situations peuvent être variées, et tant vous pourriez avoir envie de jouer là-dessus. Libre à vous de considérer qu'un personnage a changé de monde, imaginer qu'un brisé a vieilli jusqu'à rejoindre les Sables (ou inversement), provoquer une fusion des univers à la cause plus ou moins connue (Folie qui s'énerve, Dalton qui tord l'espace-temps pour s'amuser…), balancer vos deux personnages dans un univers qu'aucun des deux ne connaît… Ce qui est central, c'est que vos personnages se sont déjà rencontrés à plusieurs reprises, quoique ces rencontres furent probablement brèves (à vous de voir s'il y a déjà eu conversation ou non), et qu'ils n'ont aucune idée de pourquoi. Là aussi, la raison est évidemment libre : vous pouvez autant partir sur du méta, du complètement absurde, du symbolique, réinscrire ça dans une série d'évènements imprévus de tout ordre ou encore autre chose !

Rappels des règles et précisions :
■ Vous pouvez jouer avec n'importe lequel de vos personnages, qu'il soit des Brises, des Sables, des Câbles ou des Vagues. Les personnages peuvent être du même univers ou non, mais c'est dans tous les cas un thème qui est plutôt fait pour marcher avec des persos qui ne se connaissent pas dans le canon.
Cinq posts par personne, pour un total de dix.
Maximum 350 mots par post, à quelques ânes près. Si besoin d'une référence, on utilisera ce site avec les options pour ignorer les tirets et les apostrophes. Si vous utilisez LibreOffice, c'est l'équivalent, mais en ne comptant pas les caractères spéciaux (?, !, «…) qui sont entourés d'espaces.
■ Vous pouvez choisir (ou tirer au sort) celui qui commence.
Vous avez jusqu'au 29/10 à 23h59 pour poster tous les messages à la suite.
■ Vous pouvez faire un mini-spoiler en début de premier post pour rappeler un peu des éléments sur votre perso ou préciser une éventuelle adaptation que vous avez faite.
■ Vous pouvez éditer vos messages, écrire sur google doc ou user de tout autre moyen pour faciliter l'écriture. Évidemment, après le 29/10, vous ne pourrez plus rien toucher.
■ Vous pouvez utiliser vos codes de transformation habituels, ou une transformation invité si la situation y appelle. Voici le code de cette dernière (pour l'univers, enlevez les mentions inutiles) :
Code:
<transformation univers="sables|cables|brises" perso="Nom du perso" avatar="Lien vers l'image" titre="Titre affiché sous le pseudo" />

Si vous avez du mal à comprendre le thème ou quelque élément que ce soit, n'hésitez pas à nous ping au plus vite pour qu'on clarifie.

Bon courage et amusez-vous bien !




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 356
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 29 Oct - 19:46
Fouiller le labo doit me fatiguer plus que je ne pense. C'est la quatrième ? Cinquième ? Fois depuis ce matin que je relève les yeux en sursaut d'avoir perçu une ombre, un reflet, une trace de craie effacée. Et sous un regard plus prononcé, rien. Si, sur le mur. Un gribouillis, un cercle tracé et colorié d'un seul geste, à la manière d'un tout jeune enfant... Mais bien trop haut pour le dît enfant. Ce n'est pas Langouste, trop sage, ce n'est pas non plus la libellule, elle est plus agile avec un crayon. Je soupire, secoue la tête, reprends ma caisse de canettes vides, et la porte cahin-caha jusque dans la déchetterie. En passant dans le couloir, où j’ai déjà entendu un frôlement comme le bruit d’une feuille contre un mur, je trouve encore un graffiti, un triangle cette fois, colorié par une main qui dépasse.

Lucas, c’est toi qui dessines sur les murs ?

Pas de réponse. Je soupire, et l’oreille aux aguets, poursuit mon chemin. Dans la déchetterie, au milieu des piles d’objets en vrac, je pose ma caisse, faisant tomber au passage mon plan du laboratoire. Il est quasiment illisible, les traits, les flèches et les noms d’objets griffonnés tout autour se mélangent, les frottements de la feuille contre mon jean ont en partie effacé certains mots au crayon. Mais il reste utile pour un futur compte rendu. Et s’il semble illisible à un autre, c’est mon écriture, et je la connais. Je prends le temps de vider mon chargement de son contenu, avant de relever la tête brusquement. Encore une fois, du coin de l’œil, j’ai cru voir une ombre noire. Cependant lorsque je tourne la tête, c’est sur la carte que mon regard s’arrête.

Comme tracé sous mes yeux, une ligne, tremblante, au trait bien plus appuyé que les miens, se dessine sur mon plan. Je sais pourtant que c’est un objet sans majuscule, et qu’elle ne devrait pas prendre vie ainsi sous mes yeux.

Nom d’un ketbat, mais qu’est-ce que tu es ?



Sonakhiin
Sans caractère
Personnages : Craboutcha
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2019
Sonakhiin
Dim 29 Oct - 19:54

Craboutcha errait dans les rues de la ville depuis quelques temps désormais, il avait fini par se faire à cette vie dans l’Esquisse mais quelque chose lui manquait toujours : cet endroit par lequel il était arrivé dans ce monde, ses nouvelles origines. Au plus profond de lui, il voulait retrouver ce qu’il décrivait comme « Nulle part ». Toutefois, sans savoir par où commencer, il avait débuté par errer autour de la Ville mais abandonna vite cette approche, trop peu fructueuse. Sa nouvelle tactique avait été de rédiger et dessiner le paysage dont il se souvenait et de le montrer à quiconque lui prêtait attention pour espérer tomber sur quelqu’un qui avait déjà parcouru ce chemin.

Le Dessinateur rencontra alors de nombreuses personnes pendant la journée et il ne put s’empêcher de remarquer avec amusement qu’une petite fille passait elle aussi son temps à parcourir ce labyrinthe urbain Mais à défaut de trouver des indications, il ne trouva qu’une petite échoppe remplie à l’ambiance étrange. Quelques bougies éclairaient l’endroit, laissant apercevoir une grande trace de poussière ronde sur le mur ainsi qu’une petite silhouette qui, sans même prendre attention aux descriptions de Craboutcha, lui tendit une carte roulée.

Acceptant ce qu’il croyait être un cadeau, bien que ce dernier sente le vieux et le renfermé, l’explorateur en herbe quitta la boutique et se mit en quête de comprendre cette carte. En l’ouvrant, il fut toutefois bien surpris d’entendre « Nom d’un ketbat, mais qu’est-ce que tu es ? ».
Après une seconde de béatitude, il écrivit consciencieusement « Craboutcha » sur le bas de la carte.
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 356
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 29 Oct - 19:55
Sous mes yeux les traits se dessinent, tout en courbes maladroites. Cra-bou-tcha. Ah ben c'est de suite plus clair. Comment ? Ironique ? Moi ? Nooooooon. Je soupire, je regarde la carte, les tas de la déchetterie, la carte... Bien plus intéressante il faut l'avouer. Mais comme je suis une adulte (Herm) responsable (double herm) je prends au moins le temps de regarder aux alentours, des fois que je trouverai (enfin) des munitions pour ma fronde. Déjà plusieurs jours que je suis la je commence à en avoir marre de me trimballer avec mon arme sans projectiles ! Sur une intuition, ou peut être juste parce que j'ai l'habitude de parfois parler seule, ou aux objets qui m'entourent, je demande.

J'imagine que tu ne sais pas où je pourrais trouver des munitions ? Je demande même pas la lune, franchement même des cailloux ça m'irait !

Des pierres taillées ou de la argile cuite en forme d'ogives seraient parfaites, plus fiables et plus précises. Mais à ce stade même des cailloux à peu près ronds conviendraient. C'est que je me sens un peu toute nue, là ! À mon grand étonnement d' autres lignes se dessinent. Des cercles, des ovales et autres formes plus patatesques, entourant plusieurs pièces dans lesquelles je ne suis jamais allée. La plus proche d'ici, ce serait dans le coin sud est du garage... Je m'y rends donc et avise une étagère qu'il me semblait avoir vérifié... J'ai beau scruter les rayons et ouvrir deux cartons, je ne trouve que des pots de fleurs et une paire de chaussures qui essaient de me mordre.

T'es sûre qu'il y a des munitions la dedans ?

Ben quoi on dit 'une carte'.



Sonakhiin
Sans caractère
Personnages : Craboutcha
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2019
Sonakhiin
Dim 29 Oct - 20:00

À mesure qu’il étudiait son nouvel achat, Craboutcha se demandait s’il n’avait pas été victime d’une vilaine arnaque… Heureusement que cette carte, il ne l’avait pas payée car en plus d’être indéchiffrable à ses yeux, elle osait même lui demander son chemin d’une voix enfantine. Une carte perdue, en voilà un paradoxe ! Et puis qu’est-ce qu’une carte pouvait bien faire avec des munitions ?

En se penchant de plus près sur le tracé, il s’aperçu toutefois que la voix de la carte n’était pas sa seule particularité, non seulement elle s’exprimait par des mots, mais les traits qui la composaient étaient aussi mobiles que les siens. Ils montraient des carrés, collés les uns aux autres, comme un immense complexe à l’intérieur duquel se déplaçaient plusieurs personnes. Mieux encore, elle indiquait différents points d’intérêt ? Peut-être que s’il aidait cette carte au timbre enfantin et au ton sarcastique, cette dernière lui montrerait en retour le chemin vers Nulle Part ?

Il se décida donc à prendre la route, quittant les murs de la ville en direction du champ d’éolienne, car il savait que c’était de ce côté qu’il lui faudrait chercher. Tout en marchant, le crayon muet tâchait de répondre au papier bavard, entourant un espace dans le complexe qui lui semblait correspondre à la description. Il avait choisi cet endroit parce que les éléments en son sein lui évoquaient un petit square, ou un dôme, un peu comme le sanctuaire terrestre. S’il y avait bien un endroit où trouver des cailloux, ce devient bien être celui-là !

Pour être certain que la carte ne serait pas perdue, il lui indiquait même un chemin, en traçant l’itinéraire du bout du doigt pour l’accompagner jusqu’à destination. Par ailleurs, comme cette dernière lui avait demandé son nom, il se rappela tardivement qu’il fallait lui rendre la politesse, ce qu’il fit en inscrivant « Prénom ? », en bas de la carte, pour éviter de brouiller les éléments importants de cette dernière.
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 356
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 29 Oct - 20:01
A nouveau des signes se dessinent sur la carte. Un cercle, entourant l'un des dortoirs, et une ligne qui sort du garage et m'indique les escaliers. Je m'y engouffre en soupirant, une petite voix en moi ressemblant à celle de Crevette me chuchote que j'ai autre chose à faire que de suivre une carte inconnue vers je ne sais où sans aucune certitude de ce que j'y trouverai. Pourtant, je ne peux m'en empêcher, j'ignore pourquoi. Un nouveau trait s'est inscrit sur la carte. Mon prénom?

Effilys. Effie, c'est Pareil.

Arrivée en haut des escaliers, j'ignore les voix qui filtrent par la porte fermée de la buanderie, et poursuit ma route vers le dortoir.

J'ai quand même l'impression que tu ne sais pas trop ou tu veux en venir. Moi je suis la carte, hein ? Mais là, je ne sais pas du tout ce que tu cherche à faire.

Je suis à peu près sûre que Crevette me dirait que si ça se trouve je me jette dans un piège. Avec fortes imprécations et jurons.



Sonakhiin
Sans caractère
Personnages : Craboutcha
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2019
Sonakhiin
Dim 29 Oct - 20:03

Les pas suivent le tracé du crayon, en accord avec son nom, Effie est efficace. De son côté, le Dessinateur en destination de nulle part continue de tracer son chemin vers les éoliennes, prêtant attention aux commentaires qui sortaient du morceau de papier entre ses mains. Quand cette dernière remis en cause ses indication, Craboutcha senti en lui une pointe de culpabilité : il n’était pas certain que des cailloux se trouveraient à cet endroit, ce n’était qu’une supposition … Il se réassura en se disant qu’une carte n’allait pas pouvoir vraiment lui crier dessus, quand bien même elle était capable de parler.

Il s’assura toutefois de rester diplomate dans la réponse qu’il coucha sur l’objet : « Oui Effie, tu es une formidable carte. Je cherche à nous amener nulle part. »

Il hésita un instant avant de se lancer dans une explication sur la forme du sanctuaire, qui ressemblait à la forme sur la carte, mais se dit que cela nécessiterait beaucoup de phrases et il ne voulait pas recouvrir les éléments importants du dessin. Il se contenta alors de dessiner quelques ronds irréguliers dans la pièce vers laquelle il dirigeait Effie et d’écrire « Pierres » par-dessus, espérant que cela ne se révèlerait pas être faux plus tard.

De son côté, le décor changeait, il avait bel et bien quitté la ville et il arriverait bientôt proche de la première étape de son parcours. C’était dans ce champ que les cyantifiques l’avaient découvert et ramené vers la ville, C’était là que les vraies recherches allaient commencer et que, il l’espérait, Effie lui porterait son aide.
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 356
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 29 Oct - 20:07
Je suis une carte. Alors non. Je suis une petite fille, qui suit la carte. Est-ce qu'elle est aussi quelqu'un d'autre ? Pas un Objet qui se serait réveillé d'un coup mais un moyen de communication, et un autre enfant au bout ? Je dis "enfant" parce que l'écriture en a la maladresse. Dans l'esquisse ça pourrait tout aussi bien être un animal ou une machine ou je ne sais quoi d'autre incapable de tenir un crayon, mais étant moi même une enfant, enfin, je me comprends, j'ai tendance à voir l'Autre comme je suis. Et puis la faute de conjugaison (comme si on pouvait aller 'nulle part') renforce cette idée toute faite. Comme un fait exprès je ne croise personne sur mon chemin et surtout pas un cyantifique capable de m'éclairer sur cette étrange phénomène. En tout cas la carte insiste, dessinant un tas de cailloux et insistant qu'il s'agit de pierres.

Des cailloux dans un dortoir. Plus jamais j'accepte qu'on me dise que je range mal ma chambre...

Ce n'est pas à l'attention de la carte que je maugrée, et je suis d'autant plus mauvaise foi que je sais très bien qu'il y avait des boîtes de conserves dans celui qu'on a fouillé hier, possiblement pour alerter en cas d'intrusion. Pourquoi pas, donc, des pierres a lancer sur le dit intrus ? J'entre finalement dans le dortoir, qui n'est pas si éloigné de la déchetterie après tout, et commence à fouiller sous les lits, posant la carte pour libérer mes mains.

Des moutons de poussière... Des crottes de souris... Attend c'est quoi ce truc ?

On dirait un grand sac vaguement plat avec des reliefs...



Sonakhiin
Sans caractère
Personnages : Craboutcha
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2019
Sonakhiin
Dim 29 Oct - 20:08

Devant les yeux de Craboutcha se dresse la première éolienne du champ. Elle s’élance vers les cieux, étreinte par les plantes grimpantes qui poussent dessus. C’est un nouveau départ dans cette chasse au trésor, il en est persuadé, c’est à partir d’ici qu’il doit chercher Nulle part. Comment doit-il orienter sa carte pour commencer ? Où se situe-t-il ?

Il a beau observer, il ne trouve pas la réponse. Frustré, il tourne le morceau de papier dans tous les sens, pensant qu’il fallait identifier un motif ou un symbole particulier mais rien n’y faisait. Il refusait de croire que cette carte parlante était une arnaque. Effie devait l’aider à trouver son chemin ! C’est à ce moment que l’idée germa dans son esprit : si c’était une énigme ?

Il se remémora chacun de ses mots : les munitions, les cailloux.... Il jeta un œil vers les oranges, mais il avait du mal à imaginer en faire une munition pour quoi que ce soit. Les cailloux ? Il y en avait un peu partout… À moins que … A moins que le chemin vers les cailloux ne soit celui à suivre !

Il se plaça droit devant l’entrée du champ et suivit l’itinéraire qu’il avait lui-même tracé sur Effie. Sans repère, il avait du mal à savoir exactement quand tourner mais sinuait entre les structures, quitte à s’y perdre pour atteindre son but. C’était ici que les cailloux étaient entourés sur la carte et pourtant, les éoliennes étaient toujours là…

Il devait rester une part de l’énigme, quelque chose qu’il avait oublié. Les premiers mots de la carte lui revenaient en tête. Écrire sur les murs… C’était là la clé de cette dernière ? Craboutcha regarda l’éolienne face à lui et s’en approcha. Et si c’était sur celle-ci qu’il avait vu son reflet la première fois ? Était-ce sur cette surface réfléchissante qu’il devait écrire ? Si absorbé par ses questions, il ne prête presque plus attention aux mots de son guide, obsédé par la même question alors qu’une silhouette apparaît sur le métal.
« C’est quoi ce truc ? »
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 356
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Dim 29 Oct - 20:08
"Ce truc" c'est un sac en tissus. Avec un truc plat, pesant vachement lourd, et des reliefs autour. Clairement pas un tas de pierres, à moins que les munitions ne soient les protubérances visibles, peut-être démontables? Bon déjà faut réussir à sortir l'objet, d'une de sous le lit, ce que je réussi avec force ahanements, et deux, du sac. Si dénouer la corde qui le ferme n'est pas difficile, dévoilant au passage un cadre richement enluminé aux couleurs criardes à donner une conjonctivite à un aveugle, soulever l'objet pour faire glisser le sac en dessous est plus compliqué. Je ne distingue même pas ce qu'il y a au centre du cadre, avant que, perdant patience, je ne déchire le sac à l'aide de mon couteau pour me pencher au dessus de son contenu.

On dirait un tableau. Au milieu d'un champ d'épouvantails géants à trois bras dont je ne suis pas tout à fait sure de l'efficacité (ni d'ailleurs de ce que c'est exactement), se tient une silhouette qu'on croirait avoir été dessinée par mon petit neveu. Je m'attends même à entendre sa voix m'expliquant à qui c'est supposé ressembler, et s'outrer à l'idée qu'il faille d'ailleurs préciser alors que c'est pourtant tellement évident... Là, on dirait que le dit petit neveu à voulu "améliorer" le tableau de son père, car le reste du paysage, pour obscur qu'il soit à mes yeux, est criant de netteté et de précision. Attend une seconde.

Eh mais ça bouge?!

Je met une main en avant, l'autre tenant mon bilboquet à défaut de ma fidèle fronde, au cas où "ça" serait agressif. Mes doigts ne touchent que la surface lisse et froide du verre, au niveau du tronc du gribouillis. C'est à ce moment là que je remarque qu'il tient dans sa "main" une carte, reflet exact de la mienne.

Enchantée Craboutcha.

C'est une intuition que ma bouche à suivi avant même que mon cerveau ne la comprenne. Mais sinon, c'est pas tout ça, mais j'ai toujours pas de munitions!



Sonakhiin
Sans caractère
Personnages : Craboutcha
Messages : 51
Date d'inscription : 11/08/2019
Sonakhiin
Dim 29 Oct - 23:14

Alors que la silhouette errante s’approche du métal scintillant, une seconde apparaît de l’autre côté, plus petite. Celle-ci ne baigne pas dans la lumière d’un ciel parme, elle n’est pas non plus entourée d’éolienne et, petit à petit on discerne son visage. Contrairement à Craboutcha, ses traits se dessinent au sens figuré et la forme devient celle d’une petite fille au visage fermé. Elle prend une pose menaçante et puis, alors qu’elle scrute droit vers les Brises, son attitude change : un instant de perplexité et puis, elle semble réaliser.

En face d’elle, le dessin secoua la main. Il voulait se montrer sympathique avec la personne qui avait pris la place de son reflet. Elle semblait être dans une chambre, et lorsque ses lèvres se mirent en mouvement, il entendit à nouveau la voix de la carte résonner.

« Enchantée Craboutcha »

Effie, qui était dans la carte, était maintenant dans l’éolienne ! Ou plutôt, dans une chambre dans l’éolienne ! Que pouvait bien vouloir faire une enfant avec des munitions dans une carte ou dans une chambre dans une éolienne ? En tout cas, elle avait l’air sur le qui-vive et le dessinateur s’en voulait de ne pas pouvoir l’aider. Elle l’avait conduit jusqu’ici, l’aidant à identifier un point de repère dans sa recherche de Nulle part et il voulait lui rendre la pareille.

Il quitta un instant sa position pour aller récolter des oranges, en profitant pour ramasser aussi quelques pierres. Il emballa le tout dans la carte neuve et revint au pied de l’éolienne, ouvrit la porte métallique qui donnait à l’intérieur et glissa le paquet dedans. Il avait certes progressé dans ses recherches, mais il lui restait encore du chemin avant de retrouver Nulle part et il était temps de se remettre en marche. Face au reflet dans le miroir, il écrit :

« Enchanté Effie. Merci pour ton aide, j’espère que tu trouveras mon cadeau. Bon courage avec tes munitions. »

En retrouvant la ville, il n'oublierait pas de donner une orange à cette petite fille qui joue dans la rue, juste au cas où....
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum