Le Deal du moment : -27%
XIAOMI POCO X3 64Go – Gris
Voir le deal
176 €

Observatoire

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 431
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 18 Mar - 16:47
Précédemment :

     Langouste poussa donc la porte et se retrouva à l’intérieur de cet étrange bâtiment. Elle découvrit alors une vision d’horreur qui lui glaça le sang : sur le sol gisait, atrocement massacré, un ourson d’eau gigantesque d’où s’échappait une humeur immonde ainsi qu’un nuage noir particulièrement irritant. La terreur suscitée par ce cadavre suintant fut plus intense encore que celle provoquée par l’insecte géant. Aussi Langouste, après avoir été figée quelques instants, sortit aussi vite qu’elle était entrée et ferma la porte. Elle était sûre d’avoir vu la libellule entrer. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ne saurait pas pousser la poignée avant un temps suffisant pour que Langouste pusse s’enfuir.

Résumé :
Langouste a plus peur du plastigrade crevé que d’André et ressort sur le toit en fermant la porte.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
Observatoire - Page 2 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 26
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 18 Mar - 22:26
J’entends la porte se fermer derrière moi. Rapidement, je me retourne et essaie de pousser la poignée, en vain. Cet homme m’a enfermé.
Je regarde autour de moi, en évitant la vue du cadavre suintant de l’ourson d’eau. Au centre de la salle se trouve une machinerie complexe s’apparentant à un grand télescope. Peut-être que le mécanisme servirait à régler l’inclinaison du télescope et à le tourner pour obtenir une vision à 360° du ciel. Il s’agit donc d’un observatoire fait avec les moyens du bord. Pourquoi y en a-t-il un ? Pourquoi y a-t-il un laboratoire, même ? Si l’Esquisse est absurde et incohérente, il n’y a pas de raison de l’étudier. Peut-être qu’elle ne l'est pas tant que ça, en fin de compte. En tout cas, il serait intéressant d’y observer le ciel. Dommage qu’on y observe plutôt un corps putréfiant de panathropode.
Il y a des hublots. Certains sont vitrés, d’autres non. Je pourrais briser un hublot vitré pour en sortir. Je pose mes affaires sur un pouf, à l’abri du liquide sortant de la dépouille presque plastifiée. Je cherche quelque chose qui pourrait m’y aider mais je ne trouve rien. Je proteste intérieurement. Je ne veux pas rester ici avec un corps de tardigrade, je ne veux pas m’asphyxier de sa fumée putride. Ne trouvant aucune autre idée, je regarde la poignée de porte béquille… J’ai une idée !
Je me dirige vers le pouf où j’ai posé mes affaires mais il n’y sont pas. Je regarde autour de moi puis en l’air. Ils se sont envolés jusqu’au plafond. Stupide gravité ! Je vole jusqu’au plafond et prend mon sac. J’y sors mon lance-pierres et l’oriente vers le bas. Puis je me dirige vers la poignée, y met le lance-pierres et tente de pousser la poignée vers le bas.

Notes d'André:
ado / adulte aux cheveux rouges nommé Kaoren :
- parle très bien → littéraire
- parle au mur → fou et triste

Esquisse : nom de ce monde → Kaoren en parle comme d’une divinité cruelle

plusieurs personnes dans labo :
→ altérations mentales et physiques variables
→ certains sont moins altérés par l’Esquisse que d’autres
→ ont-ils l’esprit aussi dérangé que Kaoren ?

perroquet énervant :
→ sûrement une personne comme moi
→ aime embêter le monde

homme brun sur le toit :
→ visiblement militaire mais très effrayé

Résumé:
André fouille l’Observatoire mais ne trouve rien, puis il tente d’ouvrir la porte avec l’aide de son lance-pierres.
Folie d'Esquisse
Messages : 782
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Ven 19 Mar - 17:07
Malgré toute la volonté d'André, la poignée résiste à ses maigres forces. Chaque fois qu'il semble sur le point de la faire plier, ses pattes rompent sous le poids de l'effort, ou son lance-pierre glisse sur le métal poli qui la compose pour finir par tomber de son extrémité extérieure ou se coincer dans son extrémité intérieure.

Il en devient désespérant de toujours voir cette petite barre de fer revenir à sa position initiale après chaque tentative échouée, et les pattes endolories d'André le supplient de faire une pause. C'est donc la poignée de porte qui remporte cette manche par forfait.
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 26
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Ven 19 Mar - 17:53
J’enfonce mon lance-pierres de toutes mes forces. Mes pattes s’endolorissent. De longues secondes plus tard, la poignée bouge un peu. C’est ma chance. Néanmoins, la douleur me pousse à m’arrêter. Après quelques secondes de répit, je recommence mais ça ne marche toujours pas. Soit le lance-pierres glisse et tombe de l’extrémité extérieure de la poignée, soit il se coince dans son extrémité intérieure, soit mes pattes s’arrêtent, rompus par l’effort. Il ne sert plus à rien de persister. Cela me dépite. Avant, j’ouvrais les portes facilement. Maintenant, je ne le peux plus.
Je me retourne et pose mes yeux sur le télescope. On utilise un télescope pour observer le ciel. Et si j’activais le mécanisme permettant d’ouvrir le dôme ? Je fais le tour du télescope pour l’analyser le mieux possible.

Résumé:
André échoue à ouvrir la porte avec le lance-pierres et analyse le télescope pour voir s’il y a moyen de sortir de l’Observatoire avec l’aide de son mécanisme.
Folie d'Esquisse
Messages : 782
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Dim 21 Mar - 15:13
En examinant la coupole de l'observatoire, dans l'espoir de l'ouvrir et de se frayer une issue à travers, André constate que les hublots du dôme par lesquels passe la lumière du jour sont pour la plupart déjà brisés, manifestement depuis un certain temps. C'est le verre de ces fameux hublots, répandu sur le sol en fragments tranchants et déchirants, qui causa tant de mal aux aventuriers de tantôt lorsqu'ils donnèrent la chasse au plastigrade.

Depuis le début, André n'était donc pas coincé. Reste à savoir s'il se réjouira de découvrir cette sortie ou s'il préférera se blâmer de ne l'avoir pas aperçue plus tôt - l'un n'empêchant bien évidemment pas l'autre.


Voilà, André est libre de sortir de l'observatoire (ou d'y rester, hein, il pourrait s'y acclimater).
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 26
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 21 Mar - 17:47
En examinant la coupole de l’observatoire pour voir comment l’ouvrir, je constate que le verre de la plupart des hublots est brisé depuis un certain temps. Comment ai-je pu ne pas le remarquer plus tôt ? Malgré ma frustration, cette constatation me soulage.
Je prends mes affaires qui sont encore au plafond et mets mon carnet et mon lance-pierres dans mon sac. Puis je me baisse jusqu’au sol pour vérifier s’il reste des bouts de verre desquels je pourrais me servir comme arme. C’est le cas mais ce ne serait finalement pas prudent. Je risquerais de me couper les pattes en voulant sortir mon carnet. Si je trouve un moyen de les séparer du reste de mes affaires, je pourrais peut-être l’envisager. Malgré le corps de l’ourson d’eau, je compte retourner ici pour analyser le télescope, après avoir inspecté le laboratoire. Je m’envole ensuite vers un hublot brisé. Enfin, de l’air frais !

Résumé:
André se rend compte que des hublots sont brisés, envisage de prendre des bouts de verre avec lui mais se ravise avant de sortir de l'observatoire pour se rendre au-dessus du toit.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum