Folie d'Esquisse
Messages : 748
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Lun 16 Sep - 0:21
Accessible depuis l'extérieur si la grande porte est soulevée (cf résumés des derniers posts RP pour savoir ce qu'il en est) et depuis les couloirs du bâtiment vert (cf plan du labo pour trouver où exactement).

Le garage du Laboratoire est classique, au sens où il remplit à peu près toutes les fonctions attendues pour ce type de pièce. Enfin, c'est probablement prendre les choses à l'envers, puisqu'il n'aurait sans doute pas pu être identifié comme tel s'il ne cochait pas assez de cases pour s'imposer comme un garage aux yeux de quiconque ayant déjà le concept d'un tel lieu ancré en lui. Vous, donc, et peut-être plus étrangement les cyantifiques.

Pour une personne arrivant depuis l'intérieur, c'est-à-dire depuis la porte que Crevette a ouvert, le mure de droite était recouvert d'objets en vrac. Un râtelier maintient en place ce qui s'apparente à une grande pelle, tandis que des cartons regorgeant de papiers s'entassent jusqu'à l'angle du mur. Pas de grands changements en ce qui concerne la texture des murs. En revanche, les murs plus hauts vous indiquent que la pièce occupe plus d'un étage, et le sol semble plus proche du béton que du bois dont vous avez l'habitude.

Au centre, la première chose qui attire l'attention est un petit véhicule. À mi-chemin entre le rover scientifique et le quad, il permet manifestement à deux personnes minces (ou une personne à la carrure plus imposante) de s'asseoir et de partir en exploration. Il semble équipé de différents capteurs, le rendant tout indiqué pour les missions d'exploration et les études de terrain. Enfin, à condition d'avoir de l'essence pour rouler avec.

Non loin du rover, un élévateur - pour permettre de soulever quelque chose d'aussi gros qu'une voiture - est en place, non loin de la grande porte qui semble pourvoir être basculée pour y laisser passer quelque chose.

Enfin, à condition que ce "quelque chose" ne craigne pas l'eau qui a colonisé la pièce à coups de grands flaques. Soit il a plu dans l'Esquisse, soit


État de la fouille : Pas commencée
Objets découverts : /



Si tu veux examiner plus précisément quelque chose, dis-moi. Certaines actions pourront demander un lancer de dé pour voir ce que tu arrives à apprendre en observant (en particulier, si tu veux tirer quelque chose des papiers ou en savoir plus sur les fonctionnalités du rover).


Dernière édition par Folie d'Esquisse le Lun 4 Nov - 17:37, édité 1 fois
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 262
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Lun 14 Oct - 18:17

     Enfin quelque chose d’utile. Crevette observa avec attention le véhicule. Elle devrait savoir comment le piloter – à condition de mettre des cales sur les pédales et un rehausseur. Elle nota aussi qu’il y avait beaucoup d’eau au sol. Cet endroit était plus mal tenu qu’elle ne l’avait pensé de prime abord.
     Avant toute chose, faire un état des lieux de ce qu’on pouvait y trouver.
     Elle repéra un petit flacon de verre, entre deux étagères. Cela ne ressemblait en rien à quelque chose qui aurait une quelconque utilité pour des travaux mécaniques. Elle le laissa là.



Résumé:
Crevette fouille la pièce.


Dernière édition par Stilgar le Dim 20 Oct - 19:48, édité 3 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Lun 14 Oct - 18:17
Le membre 'Stilgar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Folie d'Esquisse
Messages : 748
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Mer 16 Oct - 20:37
Bien loin des véhicules télécommandés arpentant les lunes, planètes et revues de spationautique de son monde natal - l'eût-elle seulement reconnu - Crevette découvre à ce rover toute une interface de pilotage sur son panneau avant. L'absence d'informations graphiques claires ou d'un manuel d'utilisation jette un voile de mystère sur l'utilité de nombreux boutons et manettes, mais leur agencement assez similaire à celui que l'on pourrait trouver sur un engin normal aide à s'y retrouver. Il faut croire que, dieu merci, certaines notions d'ergonomie traversent les frontières inter-universelles.

En manipulant un peu l'appareillage, Crevette parvient sans trop de mal à repérer la mise en tension et le démarrage du moteur. A priori, aucune forme de sécurité ne semble empêcher le premier venu d'emporter l'appareil s'il le désire, probablement que les Cyantifiques qui l'ont laissé là - s'il s'agit bien de Cyantifiques - avaient suffisamment confiance entre eux.

Cependant, une fois l'appareil mis en chauffe, son comportement devient plus capricieux. Si la pédale de frein est manifestement en état de marche, à en croire le petit *poc* qui résonne quand on appuie dessus, celle d'accélération ne semble guère pousser que dans le vide à moins d'être enfoncée dans un certain angle bien précis. Au niveau des manettes, quelle que soit leur utilité, certaines sont bloquées dans une position, d'autres beaucoup trop libres pour qu'on puisse imaginer qu'elles puissent tirer quoi que ce soit, et la grosse du milieu parvient curieusement à cumuler les deux en étant à moitié détachée de son socle inexorablement fixe. Même le tannage du fauteuil commence à se défaire, et le métal de la carrosserie à s'esquinter. D'un œil de mécano, le tout n'a rien d'irréparable, une bonne révision devrait suffire à sauver le tout. Mais en attendant, le rover est à la limite de l'utilisable.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 262
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Sam 19 Oct - 17:20

     En constatant l’état général de la machine, Crevette poussa un long soupir. Elle avait vraiment mieux à faire, et irait s’occuper de cet engin plus tard.
     On étouffait, dans cette pièce. Ça puait, et elle avait envie de respirer un peu d’air frais. Elle s’approcha donc du portail, et essaya de le soulever. Rien à faire.
     « Ah mais, aussi, si je suis conne… »
     Elle vira le loquet qui la maintenait close, posa son sac, qui se faisait décidément assez lourd, et retenta. Elle parvint à la soulever de vingt centimètres, mais dut abandonner et la lâcher. Le métal cogna le sol avec un gros fracas. Tant pis.



Résumé:
Crevette inspecte l’esquisséomobile, et échoue à ouvrir la porte.


Dernière édition par Stilgar le Dim 20 Oct - 19:48, édité 1 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
le Sam 19 Oct - 18:13

6207 km à pieds, ça use ça use ♫ Je ne chante pas. Pas à voix haute. Mais c'est quand même sur cette comptine que j'avance depuis... Eh ben j'ai commencé à un, alors j'vous laisse calculer. Et je commence à fatiguer, d'autant plus que je suis pieds nus. La fronde est dans ma main, mais j'avoue que de n'avoir rien croisé depuis le matin me pousse à baisser ma garde. Naturel, un humain (et toute vampire immortelle et supposément super sage que je suis, je reste humaine sur ce point) ne peut rester sur le qui-vive en continu. Ca fatigue et ça donne faim.

L'apparition progressive d'un relief sur la liste d'horizon me fait ralentir. Ça à l'air grand et pas à côté. Le fameux laboratoire mentionné dans le journal? J'aurais peut-être du le garder pour revérifier d'autres informations, mais comme j'étais pas sure qu'il essaierai pas à nouveau de m'attaquer (même après avoir été cogné plus d'une fois contre le mur pendant que je le lisais), j'ai préféré le laisser dans la ruine, coincé sous plusieurs briques... Exagéré? Peut-être. Tant pis. Dans tous les cas, j'ai après plusieurs heures de marches Je commence à avoir sérieusement FAIM! un bâtiment en visu, et donc des informations potentielles..

Quand j'arrive au pied du bâtiment j'en suis à 6812. Un bâtiment aux murs couverts de métal rougeâtre, parsemé de taches grises, formant une sorte de L, et un camion engin à roues devant. Pas de mouvements. Pas de sons, alors que les pamirs sont rarement silencieux. Surtout que vu la taille du bâtiment il devrait abriter une centaine d'humains ou plus non? Par contre autour, je perçois des traces. Des traces de pamirs, une dizaine ou douzaine, je dirais? Difficile à dire quand les traces sont effacées, se chevauchent, bref... Dans tous les cas ça remonte mes espoirs de trouver des sources d'information. Et de sang s'il le faut. Mais promis, que s'ils sont belliqueux d'emblée... Je suis une personne civilisée quand même! Bref, arrêtons là les bêtises, le manque de sang ne se pose pas encore.

Je fais le tour du camion, quand mon oreille est attirée par un son déformé. Puis je vois une espèce de porte de garage herse opaque qui se soulève. J'en approche, un peu dubitative... Les portes géantes, ça fait comme les arbres? Ah non, y a deux mains. Pamir, les mains. Petites les mains... Et qui laissent échapper la porte dans un grand fracas. Elle doit être lourde, c'te porte.

Je m'approche. Un coup contre.

"Hey? Vous me comprenez?"

Et de répéter ça, par réflexe dans les 3 principales langues que je connais. Le français fleninghen occidental, l'anglais le pamir et l'allemandle sidjee.



[Effie est DEHORS du garage, après être arrivée avoir vu la porte géante bouger (et constaté qu'il y avait un humain par là) Elle frappe à la porte et initie un contact]




Code:
<transformation perso ="Effie">

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 262
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Dim 20 Oct - 19:43
     Une voix. Qui avait répété la même phrase, trois fois d’affilée, mais avec une intonation subtilement différente à chaque fois. Une voix de petite fille. Jusqu’ici, toute rencontre entre un enfant et Crevette s’était soldée par quelque chose de franchement désagréable pour le premier. Mais enfin, des bras en plus sont toujours bons à prendre, peu importe ce qu’il y a au bout.
     « Ouais. »
     Un instant. Et si c’était un ennemi ? On restait en territoire inconnu et potentiellement occupé par des hostiles.
     « C’est qui ? »
     D’un autre côté, si Crevette lui demandait de l’aide pour ouvrir la porte, et que l’autre acceptait, elle serait tout aussi prise qu’elle avec le lourd objet à soulever, et s’il s’agissait bien de quelqu’un ayant à peu près la même corpulence qu’elle, Crevette n’aurait qu’à lâcher la porte pour clore l’accès, si elle s’avérait menaçante. Et dans le pire des cas, elle avait son pistolet fumigène dans la poche, prêt à être dégainé en un quart de seconde, et son sabre posé contre le mur, à deux pas.
     « Oh, en fait, je m’en moque, aide-moi à ouvrir cette porte, on verra après. Je vais soulever le début, tu vas m’aider, on fait comme ça ? »
Résumé:
Crevette demande à l’inconnue de l’aider à soulever la porte.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
le Dim 20 Oct - 20:02


Bon, y a quelqu'un. Une voix d'enfant aussi, quoi que plus tranchante que mes plus jeunes neveux et nièces. Adolescente? "C'est qui". Je répondrais bien Une mite en pull over une connerie, mais si ça se trouve, ça existe dans ce monde... Et pas le temps de répondre, elle prend les choses en main, avec ce ton de ceux qui commandent et ont l'habitude d'être obéit.

"Ça marche! T'as de quoi caler la porte de ton côté? Que si ça lâche ça casse pas tout?"

Nan parce qu'à première vue c'est une enfant, et la probabilité d'être deux enfants vampires plus fortes que la moyenne... La porte se soulève un peu et je peux glisser mes mains en dessous pour joindre mes forces à mon vis à vis... Et lâcher une bordée de jurons pas infantiles et pas très articulés du tout parce qu'en fait la porte elle est LOURDE!





Code:
<transformation perso ="Effie">

Folie d'Esquisse
Messages : 748
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Dim 20 Oct - 21:38
Dans un effort commun qui pourrait faire croire à une résurrection de l'esprit d'équipe si la petite vampire n'avait pas fait tout le boulot sous la supervision de sa binôme au physique de crevette - ce qui demeure une forme de travail d'équipe - les deux petites filles parviennent à dépasser leur nature et soulever la porte du garage correctement pour la bloquer dans sa position ouverte. L'âge des mécanismes qui la font tenir en l'air laisse bien sûr envisager la possibilité qu'elle retombe un jour avec fracas, ce peut-être même sur un pauvre dessinateur inattentif s'en étant venu tailler son chemin au-dessous au mauvais moment, mais vous pouvez pour le moment délaisser ces considérations stériles et profiter de ce nouveau raccourci qui facilitera grandement vos explorations !
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 262
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Lun 21 Oct - 11:37
     « Ah, mais, c’est que t’as oublié d’être stupide, toi. »
     Crevette prit un bidon de ferraille vide qui traînait. Elle le glisserait dans l’ouverture. Si la porte retombait, on pourrait toujours ramper en-dessous dans l’ouverture ainsi produite.
     Après quelques efforts et avoir râlé un coup, elles parvinrent toutefois à soulever assez la porte pour qu’on puisse y passer debout. Du moins, pour qu’elles puissent passer debout, n’importe qui faisant plus qu’un mètre trente devrait la lever encore un peu.
     Crevette se trouvait donc devant une petite fille, habillée comme un sac, et aux cheveux en bataille, qui n’avait pas du tout l’air agressive. Pas de quoi tirer au pistolet fumigène. Elle retira sa main de sa poche, où l’arme était planquée.
     « On s’est pas déjà vues quelque part ? Bah. T’as besoin d’un topo de la situation, ou tu sais déjà où on est et ce qu’on fout là ? »

Résumé:
Crevette et Effie ouvrent la porte et Crevette entame le dialogue.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 44
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
le Lun 21 Oct - 14:21

L'autre est en contre-jour et il me faut quelques secondes pour la voir mieux, une adolescente méfiante à la main dans la poche. Ma sœur Neiliou aurait appelé ça une pose "même pas peur". Pour autant elle m'est familière et quand elle me demande si on s'était pas déjà vues, mon sourire s'élargit. Pour autant je garde mes lèvres jointes. Réflexe pour ne pas laisser voir mes crocs. Et un rire dans la voix de constater que comme dans mon souvenir, elle se contente d'aller droit au but. Et j'avoue que oui j'aimerai bien en comprendre un peu plus.

"On est dans un monde super chelou, avec des journaux cannibales ? Objectif, comme ça au hasard, survivre, rentrer chez nous, coller un pain à mon grand frère ? "

Hein ? Moi, ironique ? Ah bon. Je parle en même temps que je remet ma fronde dans mes cheveux. De toutes façons sans munitions elle me sert à rien.

"Et sinon la dernière fois on avait pas eu le temps d'échanger nos noms. Effilys Sagmhoiran. Effie."





Code:
<transformation perso ="Effie">

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 262
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Lun 21 Oct - 18:21
     Après une inspection plus poussée, Crevette chassa sa première impression. Cette Effie ne lui disait rien de particulier. Peut-être une trace fantôme de sa mémoire d’avant l’Esquisse. Aucune importance ; ce genre de considération ne pouvait pas se manger ou percer la chair, elle n’avait donc aucun intérêt.
     « Ben écoute, pour le premier je valide, pour le deuxième, l’idée de chez soi n’a pas trop de sens pour moi, et j’en ai rien à battre de ton frangin, a priori. Mais disons que pour les choses importantes, nos objectifs se rejoignent, donc ça me va amplement. »
     Elle nouait quelque chose dans ses cheveux. Crevette inspecta les vêtements de sa compagnonne d’infortune. Si elle voulait s’en servir pour l’aider à porter les divers trucs qu’on trouvait dans ce labo, il lui faudrait des poches, ou n’importe quoi du genre.
     « Moi c’est Crevette. Tu veux pas un sac à dos ? J’en ai trouvé un dans une pièce à côté. »
     Elle ramassa ses propres affaires, et ouvrit la marche. De toutes façon, ce garage n’était pas l’atelier qu’elle cherchait, il n’avait donc pas trop d’intérêt à ses yeux.
     « Au passage, je t’explique vite fait bien fait ce qui ce passe ici. On est dans un bâtiment appelé le laboratoire, il y a quelques trucs utiles à trouver dedans, dont de la bouffe, et des armes. On pourrait peut-être aussi réparer ce micmac que tu vois là. »
     Elle désigna l’esquisséomobile.
     « Je cherche un atelier, on m’a dit qu’il y en avait un. En partie pour retaper cette merde. Au passage, il y a deux types de personnes qui traînent dans ce labo. D’autres survivants arrivés dans ce monde un peu comme toi et moi, et qui sont dans l’ensemble des branques, et les anciens proprios, qui sont visiblement des vétérans et qui semblent être de notre côté, mais j’ai pas spécialement envie de leur laisser l’occasion de nous montrer qu’en fait non, si tu vois c’que j’veux dire. »
     Et pour appuyer, elle plaça sa main sur le fourreau de son sabre, et avec son pouce, dévoila un centimètre de lame.

Résumé:
Crevette résume la situation à Effie à sa sauce, et lui propose de la suivre dans la pièce de repos.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Police : font=Yu Mincho Light, serif
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 75
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Lun 4 Nov - 17:55


Vesa glissa adroitement sous la porte entrouverte et se redressa aussitôt pour se découvrir seule. Elle avisa le véhicule qui semblait manifestement fait pour la recherche malgré son statut bâtard. L'endroit avait connu de meilleur jour avec ces flaques d'eau. Hmm une fuite d'eau plus haut ? Pourtant la pièce faisait plus d’un étage. Bah, elle aurait le temps de se soucier de cela plus tard.

Vesa fouilla la pièce au cas ou, cela serait peut être utile pour d'autres personnes si il y en avait, puis sortie dans le couloir, toujours sans faire le moindre bruit.


Résumé:
Vesa fouille le garage et file dans le couloir
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Lun 4 Nov - 17:55
Le membre 'Flavius' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Jeu 14 Nov - 16:21
Vient des couloirs du RDC Vert

En entrant dans la pièce, Lucas remarqua premièrement le véhicule qui se tenait au milieu. Cela serait bien de pouvoir le déplacer pour bloquer la porte, mais il n'avait aucune idée de comment les véhicules de l'Esquisse fonctionnaient. Par contre, le mur de droit attira son attention. Des outils, des outils, une pelle, des tonnes de papier... Pour faire un bon piège, il lui fallait des outils. La paperasse ne lui servirait à rien la grosse pelle dans un râtelier semblait trop lourde pour lui, mais il trouverait sûrement quelque chose d'utile.

Résumé:
Lucas entre et fouille


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Jeu 14 Nov - 16:21
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Jeu 14 Nov - 16:24
Rien d'utile sur la première rangée de l'établit collé au mur. Des chiffons (probablement pour nettoyer le véhicule ou pour essuyer l'eau partout au sol (le toit était-il en mauvais état?)), principalement. Peut-être qu'il aurait plus de chance en regardant plus haut?

Une... boîte de souliers? En forme de pentagramme? Vide? À moins qu'il ne puisse s'en servir pour plonger dans la magie noire et lancer des sorts à son ennemi, ce truc était plus qu'inutile. Enfin, c'était faux, il pouvait toujours remplir la boîte de trucs lourds et le faire tomber sur le légionnaire...

Résumé:
Lucas fouille


Dernière édition par Onyx le Jeu 14 Nov - 16:29, édité 1 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Jeu 14 Nov - 16:24
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Jeu 14 Nov - 16:32
Lucas mit de côté la boîte pour le moment et continua de chercher des armes. Il avait déjà un kit de bricolage, incluant quelques tournevis plus ou moins pointus, mais il aimerait quelque chose d'un peu plus direct comme arme... D'ailleurs, sa corde qui se débattait lui manquait, il aurait pu actuellement créer un vrai piège à la porte, ligoter le légionnaire et l'abattre. Malheureusement, elle avait été abandonnée dans l'Observatoire.

Résumé:
Lucas fouille


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Jeu 14 Nov - 16:32
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Jeu 14 Nov - 16:38
Tout en regardant les différents outils, Lucas se déplaçait sans regarder où il mettait les pieds et passa à deux doigts de trébucher contre un bidon. Il l'ouvrit. Noir, qui ne sent pas l'essence... Était-ce l'encre que les Cyantifiques avaient besoin pour faire fonctionner leur véhicule? C'était bien d'avoir trouvé cela... Mais il ne pouvait pas gaspiller quelque chose d'aussi précieux pour un piège. Continuons la fouille.

Résumé:
Lucas fouille


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 224
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Jeu 14 Nov - 16:38
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Garage' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Jeu 14 Nov - 17:33
MAIS QU'EST-CE QUI CLOCHAIT DANS CE GARAGE!? Où était le pistolet à clous pour poinçonner le légionnaire? Le câblage quelconque pour faire un piège de corde? La massue pour la lui laisser tomber sur la tête? Vraiment, Lucas devait tout faire lui-même ! Bon, quoi faire. Il pouvait essayer d'aller ailleurs, mais il risquait de manquer de temps. Il fallait qu'il fasse avec ce qu'il avait.

L'Américain se souvenait avoir vu un escalier peu avant le garage, donc il pourrait en théorie retourner à l'étage et faire tourner l'amnésique en bourrique. Sauf que honnêtement, les escaliers, ça suffisait ! Donc... Donc... Bon, première étape, immobiliser le bonhomme. Il devait faire avec ce qu'il avait.

Lucas sortit rapidement du garage et tira difficilement l'échelle derrière lui. C'était lourd ce truc ! Il n'avait pas les muscles nécessaires pour manier confortablement la chose. Une chance qu'il ne devait pas l'amener très loin. Il l'appuya au mur, ferma la porte et remit l'échelle vis-à vis la porte. Il retourna à sa boîte de chaussure qu'il mit en équilibre sur l'échelle et redescendit.

Puis, il ramassa un outil quelconque (tient, il clé anglaise) et remonta la porter dans la boîte. Il répéta son manège à plusieurs reprises.

Ensuite, il ramassa les chiffons à nettoyer qu'il avait vu et commença à les nouer ensemble pour faire ce qui pouvait, avec beaucoup d'imagination, ressembler à une corde.

Enfin, il attacha l'échelle à la poignée de la porte de manière à ce que lorsque cette dernière s'ouvre, l'échelle et son contenu tombe sur l'intrus. Voilà le travail !

Très malin le garçon, si ce n'était qu'il avait totalement passé à côté du fait que peut-être que le légionnaire irait ailleurs malgré le bruit que Lucas devait avoir fait en tentant de construire son pièce et que quelqu'un d'autre ouvrirait peut-être la porte. Oops?

Résumé:
Lucas fabrique son piège de la mort-ki-tue-pas.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 75
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Sam 16 Nov - 18:09


La pluie de clé, de tournevis, de boulon et de truc en tout genre eurent un magnifique effet. Complètement surpris par la douche de métal et encore gêné par son gazage le Triaire ne put faire quoi que ce soit et perdit l'équilibre, tombant à genoux. En appuie sur sa jambe de métal.

Groggy comme il l'était il ne vit pas non plus l'échelle se précipiter sur lui. Son armure eu beau absorber le choc ce fut le coup de grâce et il tomba à terre avec l'impression de s'être fait marcher dessus par un rhinocéros.

Le calme revit dans le garage. Le triaire était allongé de tout son long, l'échelle sur lui. Il tourna un regard vers la porte extérieure entrouverte qui ne l'était pas quand il était entré dans le bâtiment.

« Et bien sur il s'est enfuit par la. Bon, de toute façon ils reviendront ici. Et la on parlera. Aller debout gniih »


Résumé:
Le Triaire est quasi assommé par le piège de Lucas et essaye péniblement de se redresser
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 130
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 6 Déc - 2:05
Mission : Piéger et éliminer la cible.
Cible : L'homme de métal.
Moyen : Piège.
Délai : Jusqu'à l'arrivée de la cible dans la pièce.

Piège terminé, en attente de la cible. Bruits de pas entendus. La cible approche. Piège complété dans le délai. Fuir n'est pas une option. Se cacher? Oui, se cacher. Étagères? Non, pas assez creuses. Où aller, où aller, où aller... Ah, le camion.

C'est petit. Coincé, inconfortable, claustrophobique. Juste inconfortable. Caché de la vue de la porte. Vue de la porte à l'aide du rétroviseur. Position acceptable. Mais vraiment inconfortable.

Les pas se rapprochent. Une pause. La poignée tremble. La porte s'ouvre. Le piège s'active. Succès ! Cible neutralisée.

Prochaine étape : Éliminer la cible.

Arme, arme, arme... Aucune arme en vue. Impossible de compléter la prochaine étape. La cible se relève bien que légèrement compromise. Échec.

Cause de l'échec  : Manque de matériaux de qualité et d'arme.
Recommandation  : Rester sur sa position jusqu'à ce que l'ennemi quitte la pièce et fouiller le reste du bâtiment pour trouver une arme efficace contre l'ennemi.

Prochaine étape : En attente d'observer les actions de la cible.

Résumé:
Lucas ne fait rien.
Oui oui, tu as attendu 3 semaines pour ça. J'avoue, j'avais zéro inspiration, d'où le format de texte un pue bizarre, ça m'a au moins motivé à faire un truc.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum