Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 12:00
Pièce en face du bureau sombre, découverte par Isolde.


Blanc.

C'est le premier mot qui devrait résonner dans votre tête à la vue de cette pièce allongée aux murs recouverts d'une peinture blanche relativement homogène, quoi que trahissant la matière sombre qui se trouve derrière sur quelques angles mal affinés. Sur le sol - blanc, lui aussi - quelques traces ne manquent pas de renforcer le constat. En levant les yeux au ciel, la lumière semble avoir été changée spécifiquement pour cette pièce, au profit d'une lampe plus traditionnelle, plus normale - et surtout aux rayons plus blancs encore.

Et dans ce blanc, peu de choses à vrai dire. Exit meubles imposants, piles de documents bazardées et imposants mécanismes, place au vide et à la sobriété. Tout au centre, de simples cubes en bois aux faces couvertes de symboles, chiffres et lettres, qui permettent de les différencier. Non loin, un trépied sur lequel un appareil qui pourrait s'apparenter à une caméra tient fermement. Ou les cyantifiques filment leurs parties de jeu de rôle avec dés géants, ou ce dispositif sert à observer quelque chose. Quelque chose qui semble assez intéressant pour qu'une pièce entière ait été aménagée dans ce but. Mais quoi ?

C'est ce que vous allez pouvoir découvrir ici. À moins que le calme de la pièce - renforcé par son éclat et par une discrète mélodie (venue d'on-ne-sait-où) qui vous masse délicatement les oreilles - ne vous inspire autre chose.

État de la fouille : Terminée !
Objets trouvés :
- Capteur étrange (emporté par Isolde)
- Dictaphone
- Compte-rendu
- Relevés étranges
- Sac banane




Dernière édition par Folie d'Esquisse le Mer 13 Nov - 16:23, édité 1 fois
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 15:57
Franchir le seuil de cette pièce était comme d'entrer sur un échiquier délavé. Le manque de couleurs et de teintes de l'endroit rendait le tout froid, sans vie. La femme frissonna, peu enthousiasme à l'idée de fouler le sol de cette pièce un peu trop stérile à son goût. Elle avait l'habitude des laboratoires soigneusement nettoyés pour éviter les contaminations, mais rien n'était jamais parfaitement blanc.

Isolde s'avança dans la pièce en jetant un coup d'oeil aux alentours au cas où quelque chose d'utile lui sauterait aux yeux.

Résumé:
Isolde entre et fouille.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 15:57
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 16:02
Au centre de la pièce se tenaient plusieurs cubes de bois couverts d'écriture. D'un autre côté se tenait un trépied sur lequel siégeait un objet qui semblait être un cousin lointain d'une caméra ainsi qu'une sorte de capteur sur le sol juste à côté du trépied. Elle était trop loin pour bien distinguer de quoi il s'agissait...

Isolde s'avança en direction du trépied pour mieux observer les objets qui l'entouraient. Elle voyait déjà mieux que le capteur semblait être une sorte d’oscilloscope qui ne semblait pas capter de signaux pour l'instant. Il semblait aussi y avoir des documents qui traînaient sur un petit tabouret à côté du trépied.

Résumé:
Isolde s'approche du trépied et fouille.


Dernière édition par Onyx le Ven 1 Nov - 16:16, édité 1 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 16:02
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 16:21
Isolde atteint enfin le trépied et se saisit de la pile de documents sur le tabouret dont elle feuilleta les premières pages. Les documents semblaient être des relevés de données, mais l'unité de mesure n'était pas indiquée. Considérant l'oscilloscope, elle assumait que cela avait rapport à ce que mesurait le capteur, à savoir des variations de signaux électriques, mais sans plus.

Il lui semblait d'être au bord d'un précipice à tenter de voir le fond, alors qu'il ne lui manquait qu'une petite lueur pour voir dans les profondeurs, lueur qu'elle n'avait pas. Quelque chose avait-il échappé à son attention?

Résumé:
Isolde feuillette les documents et fouille.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 16:21
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 2
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 16:34
Isolde s'assit sur le tabouret en regardant un peu plus les documents... mais elle ne parvenait toujours pas à trouver quel était le sujet des relevés. C'était tellement frustrant ! Que lui manquait-il?

La femme tâta sous son siège au cas où quelque chose s'y trouverait. Peut-être que des relevés avaient glissés au sol? Touchant du tissu, la rousse remonta un sac jaune banane, du type qu'on pouvait attacher à sa taille. La couleur n'était pas le summum de la beauté, mais cela lui servirait pour transporter les choses.

La biochimiste ouvrit le récipient et se figea. Des couteaux. Qui avait mis cela dans un sac comme celui-ci!? Les lames semblaient être dans des étuis de plastique afin d'éviter qu'elles ne traversent le tissu, mais c'était quand même dangereux ! La femme referma le sac et le déposa prudemment à côté d'elle. De toute façon, elle ne savait pas vraiment s'en servir. Peut-être pourrait-elle l'offrir en cadeau au Triaire?

Isolde soupira et dcider de se pencher à nouveau sur les documents afin d'identifier des informations sur l'utilité de la salle (et de ces cubes aux symboles gravées). Visiblement, la salle servait à enregistrer quelque chose, mais quoi?

Résumé:
Isolde trouve des couteaux et fouille.


Dernière édition par Onyx le Ven 1 Nov - 16:42, édité 1 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 16:34
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 2
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 17:09
Voilà ! Tout en dessous de la pile de rapport se trouvait un compte-rendu. Sans aucun doute, Isolde y trouverait ce qu'elle avait besoin !

Sans même le lire, elle pouvait faire quelques déductions. La caméra qui filmait (et probablement enregistrait) était fixée sur des blocs engravés de symboles, chiffres et lettres. Sans aucun doute, la combinaison de ces cubes signifiait quelque chose. Sauf que prendre une photo semblait plus efficace qu'une caméra, à moins que la disposition ne se modifie au cours du temps sans qu'une personne physique y soit impliquée. Cela suggérait que quelque chose modifiait la disposition. Y avait-il un lien avec les tempêtes qui semblaient modifier/créer des objets de manière aléatoire? La présence de l'oscilloscope (pour enregistrer les courants électriques signifiant l'arrivée d'une tempête) semblait supporter cette hypothèse.

Enfin, autant lire le compte-rendu directement à la place de se prendre la tête.

Résumé:
Isolde trouve le compte-rendu et le lit.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 18:06


Une pièce au mur blanc. Une caméra. Des cubes. Un oscilloscope. Des relevés. Un compte-rendu.

Plus Isolde récoltait des informations sur ce lieu, plus quelque chose semblait émerger d'entre les lignes. Sobrement intitulé "Agitations naturelles", le compte-rendu confirmait d'emblée l'une de ces intuitions ; la caméra et l'oscilloscope étaient deux éléments importants pour la réalisation de certaines expériences dans cette pièce. En particulier, sur l'influence de la présence d'un observateur sur les lois de la physique, ainsi que sur un phénomène d'agitations naturelles qui était, d'une façon ou d'une autre, mesurable. Dans son protocole, le cyantifique décrivait l'utilisation de dés aux faces différentes pour repérer plus facilement les mouvements, ce qui semblait être rudimentaire mais efficace dans le cadre des expériences, et de différents objets qui manifestement ne se trouvaient pas dans la pièce.

Par ailleurs, il apparut à la jeune femme que les relevés et le compte-rendu faisaient partie du même document, au vue des mentions régulières qui menaient de l'un à l'autre, ce qui lui permit d'éclaircir un peu le rôle de ces relevés. Des expériences simples, dans cette pièce, avaient été réalisées régulièrement, par la ou les même(s) personne(s), dans doute dans le but d'observer des évolutions dans le temps en plus des évolutions selon d'autres conditions (telles que la présence d'une personne, ou l'utilisation de matériaux différents). Naturellement, il n'y avait dans les relevés ni date ni heure, mais plutôt quelque chose qui apparut à Isolde - au vu de son utilisation fréquente - comme un tout autre système de datation. Ainsi, des suites telles que 2-7-3 ou 1-100-3 servaient de références un peu partout, ce qui permettait de se repérer dans les dires du cyantifique même sans pouvoir les traduire dans un système plus familiers. En particulier, le compte-rendu sur les agitations naturelles mentionnait des changements radicaux à partir de la date 2-7-5, changements qui rendaient les observations plus instables, et surtout plus sensibles à la présence de certaines choses, dont les êtres humains ou parties d'être humains faisaient partie, dans la pièce.

S'il était fait quelques fois mentions des tempêtes - principalement comme exemples de « phénomènes agités » - le cyantifique qui avait rédigé ce document n'expliquait ni l'origine de ces agitations, ni la cause ce changement soudain après la date 2-7-5. Soit parce qu'il ne savait pas, soit parce qu'il savait tellement que ces informations étaient trop triviales pour être mentionnées au lecteur éventuel - c'est-à-dire ses comparses.

Dans tous les cas, cela faisait des éléments sur lesquels enquêter. Avec plus d'informations, issues des cyantifiques ou de ce qui se trouvait dans le Laboratoire, Isolde pourrait certainement en savoir un peu plus.

Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 18:55
Ce compte-rendu soulevait autant de questions qu'elle n'en répondait. L'influence d'un observateur sur les lois de la physique... Cela voulait dire que les humains pouvaient influencer sur les actions/comportement de l'Esquisse de part leur seule présence ou par leurs actions? Quand à cette histoire d'agitations naturelles, cela ne semblait pas faire référence aux Tempêtes, mais peut-être à un autre phénomène qui serait plus naturel, plus mesurable? Qui dit plus mesurable dit plus facile à comprendre, à prédire, à reproduire, à contrôler... Jusqu'à quel point les Cyantifiques pouvaient-ils prévoir ce qui allait se dérouler? Pouvaient-ils engendrer une de ces agitations naturelles dans un environnement contrôlée pour modifier l'Esquisse?

À quel point l'Esquisse était-elle un monde étrange dans lequel ils avaient été jetés sans raison valable et à quel point l'Esquisse était-elle influencée, voir créée par ceux qui la peuplait?

Quant au fameux 2-7-5 qui revenait à plusieurs reprises dans le compte-rendu... La présence humaine, bien qu'ayant un impact sur les expériences, semblaient avoir des impacts plus grands à partir de ce moment, quel qu'il soit. Cela faisait-il référence à l'instabilité des Objets, ceux qui semblaient être hostile et qui les avaient attaqués?

Si seulement Isolde pouvait avoir un simple lexique qui expliquait un peu les termes utilisés dans le rapport... Elle aurait aimé pouvoir questionner le Cyantifique de la pièce juste en face, mais son expérience lui disait que cela serait inutile, soit parce qu'il ne saurait pas les réponses, soit parce qu'il serait distrait de lui donnes les réponses, soit parce qu'il ne voulait tout simplement rien lui dire et qu'il jouait à qui est le plus mystérieux.

Enfin, selon les quelques rapports qu'elle lisait, il manquaient quelques éléments dans la pièce. Que n'avait-elle pas encore vu?

Résumé:
Isolde fait travailler ses méninges et fouille.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Ven 1 Nov - 18:55
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 1
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 1 Nov - 18:58
Après s'être levée pour se rapprocher de la caméra, Isolde remarqua une lumière rouge qui clignotait. Un dictaphone. Était-ce d'où venait la musique qui résonnait dans la salle? La femme s'en saisit et observa pendant un moment l'appareil avant d'appuyer sur le bouton qu'elle espérait être le "play" avant de rapprocher l'appareil de son oreille.

Résumé:
Isolde écoute les enregistrements du dictaphone.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Dim 3 Nov - 22:27

Le dictaphone contenait plusieurs pistes.
Plus ou moins toutes commençaient par la voix d'un ou plusieurs cyantifiques, pour donner une référence afin de lier l'enregistrement aux relevés de l'oscilloscope. On y retrouvait des références telles que 1-100-6 ou encore 2-7-1. Après, les pistes étaient parfois suivies d'un silence, ou au contraire pouvaient produire de légers bruits.

Il semblait également possible de lancer un nouvel enregistrement.


Au fait, si tu veux faire en sorte qu'Isolde s'attarde plus sur quelque chose, pour essayer d'avoir plus de déductions, préviens-moi et on verra pour un jet de facultés mentales !
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Dim 3 Nov - 23:11
Après avoir écouté plusieurs pistes enregistrées sur le dictaphone, une tendance se dessinait : les chiffres qui semblaient être utilisés dans les rapports étaient lus à voix-haute, puis on entendait un silence ou des bruits quelconques. Pour savoir exactement le type d'expériences qui se déroulaient dans cette salle, il faudrait idéalement regarder les enregistrements de la caméra tout en écoutant l'enregistrement du dictaphone correspondant et en observant le rapport de la même date.

Du moins, si la femme n'avait pas manqué un autre élément dans la salle...

Résumé:
Isolde se sert de sa cervelle et fouille pour trouver autre chose.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 211
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Dim 3 Nov - 23:11
Le membre 'Onyx' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Salle blanche' : 2
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Dim 3 Nov - 23:21
La pièce était bien organisée et Isolde avait visiblement fait le tour. Maintenant, il était le temps de se pencher un peu plus sur la caméra.

La rousse se pencha sur l'appareil en hésitant. Elle ne voulait pas appuyer sur le mauvais bouton et accidentellement effacer la mémoire de la caméra. Logiquement, il devrait y avoir des copies quelque part, mais elle préférait ne pas tenter le destin.

Elle choisit une date au hasard avant le fameux 2-7-5 et observe ce que la caméra avait enregistré pour ce jour. Pareillement, elle choisit l'enregistrement du dictaphone et le rapport du même jour pour mieux déterminer ce qui se passe. Elle voulait commencer par voir le type d'expériences faites avant le grand changement qui semblait avoir tout bousculé afin d'avoir une référence.

Résumé:
Isolde essaie de résoudre l'énigme.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Lun 4 Nov - 22:12

Enregistrements combinés du 2-2-3.
Jour de temps clair, à la durée "régulière".
La caméra montre un plan fixe sur les cubes. Le dictaphone est silencieux. Les relevés mentionnent des chiffres bas, avec ou sans présence.
Puis, plus tard, la caméra passe sur ce qui semble être un petit Objet. Un petit grille-pain à pois verts qui sautille sur place. Jovial. Quelques gazouillis. Chiffres relatifs à l'agitation un peu plus élevés en présence humaine. Au sujet de l'Objet, le rapport mentionne brièvement le fait qu'il est sans risque.
En lisant le paragraphe, Isolde s’aperçoit que des Objets de différents types ont été utilisés à divers moments, en particulier des objets dits "sans risque" et des objets, au risque élevé, appelés "catalyseurs", utilisés à de rares occasions. Reste à savoir quel est le risque...


Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Lun 4 Nov - 22:53
Oh, il est si mignooooon... Non, Isolde, mauvaise fille, c'est un Objet, pas une peluche ! Pourtant, le grille-pain semblait tellement joyeux de voir des humains qu'il en secouait sa corde comme un chiot content de voir son maître. C'était à l'opposé du comportement des Objets qu'elle avait vu jusqu'à maintenant.

Donc ces agitations naturelles, c'était les Objets? L'oscilloscope ne détectait rien sans Objet, mais des chiffres apparaissaient en présence de l'Objet et et lesdits chiffres devenaient plus élevés lorsque l'Objet interagissait avec les humains. Cela voulait dire que l'appareil enregistrait... Les agitations causées par les Objets peut-être? Isolde doutait que l'appareil mesurait l'électricité, mais peut-être que les Objets produisaient une sorte d'onde qui était enregistrée par l'appareil?

Cet Objet était sans risque... Il était temps de consulter les appareils et les rapports sur les Ogjets nommés "Catalyseurs", cela informerait sans doute davantage la professeure sur les vrais dangers courus dans ce laboratoire...

Résumé:
Isolde essaie de résoudre l'énigme de nouveau.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Mar 5 Nov - 16:35



Soit il était plus dur de trouver des Objets de ce type, soit les cyantifiques n'avaient pas d'intérêt à les étudier. En fouillant le rapport, Isolde mit toutefois le doigt sur un jour qui était également présent dans les relevés, la caméra et le dictaphone.

Enregistrements combinés du 1-103-7.
Dans la marge du relevé correspondant à cette date, il est écrit le mot Vénus.
Chiffres plats en condition contrôle (pas d'objets ni d'observateur). Temps clair.
Cette fois, l'objet n'est pas le grille-pain, mais un parapluie noir tout ce qu'il y a de plus classique. Parfaitement immobile. Derrière, la salle est toujours blanche, mais elle a l'air légèrement différente. Peut-être en raison de la date. Ou d'un changement dans l'angle de la caméra.
Seul dans la pièce, il fait monter les chiffres de façon notable par rapport au grille-pain, tandis que le dictaphone n'enregistre que de légers bruits.

Lorsque le cyantifique entre, les choses changent radicalement. Les chiffres doublent, voire triplent, et le dictaphone enregistre des bruits forts. Sur la caméra, l'image elle-même commence à se tordre et à se bruiter, comme si quelque chose venait perturber la capture des ondes lumineuses. Changements de couleurs. Sol qui paraît se déformer légèrement. Tout ça, sur fond de bruit, dure quelques secondes, puis tout s'arrête brutalement.

Sur le compte-rendu, peu d'explications. La scène semble connue de l'auteur, qui semble juste préciser "A provoqué un décalage léger de Vénus par rapport à Jupiter".
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Mar 5 Nov - 19:12
Un parapluie ce coup-ci? Contrairement au grille-pain, l'Objet ne semblait pas très animé, voire pas du tout. En fait, était-ce vraiment un Objet ou simplement un objet? Par contre, les relevés montraient des données totalement différentes de la première fois. Du coup, cela signifiait que les ondes n'étaient pas émises par l'activité des Objets. En fait, qui avait dit que lesdites ondes provenaient des Objets?

Des agitations naturelles... Peut-être que la présence des Objets semblaient avoir un effet sur "quelque chose" qui produisait les ondes et qui s'excitait lors de l’interaction entre lesdits Objets et les humains?

Et c'était quoi cet effet digne d'un tremblement de terre à la fin? Vénus a bougé par rapport à Jupiter... Sûrement, les scientifiques ne parlaient pas des planètes...

Isolde regrettait le manque de contexte sur le compte-rendu. Ces cyantifiques n'avaient-ils jamais entendus parler d'un protocole scientifique? Introduction, hypothèse, résultat attendu, méthode d'évaluation, lexique des éléments en jeux, graphiques des résultats, conclusion? C'était frustrant. Peut-être que la professeure ne s'entendrait pas si bien avec eux finalement.

La seule chose qui semblait clair, c'était que les Cyantifiques semblaient savoir qu'est-ce qui produirait un effet plus intense et ne pas hésiter à le faire. Elle avait entendu parler d'une ville qui aurait été détruite, celle de laquelle le groupe à qui elle s'était intégrée étaient originaires. Les Cyantifiques savaient sans doute pourquoi c'était arrivé...

L'Irlandaise déposa le dictaphone, les rapports et le compte-rendu sur le petit tabouret à côté de la caméra pour observer les blocs. Quelque chose lui avait semblé différent dans le décor du dernier enregistrement, était-ce lié aux blocs? Elle observa les symboles sur leur surface.

Résumé:
Isolde s'interroge sur les blocs.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 736
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Mar 5 Nov - 23:15

En observant les blocs, Isolde put constater qu'ils présentaient quelques irrégularités. Comme s'ils avaient été utilisés intensivement pendant plusieurs mois voire années, ou que quelque chose les avait érodés... Outre ce détail, ils n'avaient pas grand chose d'autre à dire.

En revanche...


« Hmmm... »

Derrière Isolde, une tête venait d'apparaître dans l'entrebâillement de la porte. Une tête vissée sur un un corps, et sur lequel était fermement posé un chapeau de paille élégant. Visiblement à la recherche de quelque chose, le cyantifique Dalton venait de faire une apparition inopinée.

« Faites attention à ces cubes, avertit-il, tout à fait sérieusement, à l'attention de la jeune enseignante rousse à laquelle il fit par ailleurs un grand sourire. Ils donnent des échardes comme on en voit rarement ! »

Vraisemblablement pas mu par une urgence, il semblait errer par hasard dans les couloirs. Ou peut-être avait-il été attiré par le remue-ménage un peu plus loin dans le laboratoire blindé... En tout cas, c'était potentiellement le bon moment pour essayer de répondre à quelques interrogations. À moins qu'Isolde n'en ait marre et ne souhaite quitter la pièce..

Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 127
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Mer 6 Nov - 0:02
Les cubes ne bois ne semblaient pas très intéressants en soi, si ce n'était qu'ils avaient visiblement été abîmés par l'usure. Mais quel usure? Isolde n'était pas trop sûre de savoir quelle utilité ils pouvaient bien avoir. Quoi qu'il en soit, il était certain qu'elle ne trouverait ni hermite, ni colle dans cette salle.

Alors que la rousse se tournait par la porte, une tête blonde adornée d'un chapeau de paille y apparut. Chapeau de paille, chapeau de paille, chapeau de paille... N'était-ce pas un cyantifique? De ce qu'on lui avait raconté, il y avait un grand noir costaud, une mécanicienne, le chef, un homme avec un nœud papillon rose, un blondinet à chapeau, le second et celui auquel elle avait parlé dans le bureau précédent. Selon toute logique, il faisait partie du groupe.

Le sourire du nouveau-venu alors qu'il prévenait l'enseignante de faire attention fit monter des rougeurs sur les joues de la demoiselle qui sourit à son tour.

« B-b-bonjour ! M-merci de l'av-v-v-v... »

Perdant le fil de sa phrase (qui aurait du être un remerciement sur l'avertissement, bien qu'il soit plutôt inutile), Isolde se mordit les lèvres, se sentant humiliée. Pour une première impression, c'était plutôt raté. Non, elle avait dit qu'elle ne laisserait pas son bégaiement prendre le dessus. Elle ne devait pas se laisser abattre !

« M-m-merci. Je reg-g-gard-d-dais... »

Isolde désigna la caméra d'un mouvement de bras.

« D-d-dites-moi... Qu-q-qu'est-ce qu-qui était m-mesuré d-dans vos exp-p-périences ici? Ces ag-g-gitations n-naturelles? »

À force de parler, Isolde commençait à remarquer que certaines consonnes étaient plus difficile à énoncées. Peut-être pourrait-elle apprendre à les éviter.

Résumé:
Isolde pratique son bégaiement sur Dalton.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 152
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
le Mer 6 Nov - 1:08


Contrairement à son collègue, Dalton ne sembla pas se perdre dans ses réflexions.

« Oui, quelque chose comme ça. »

Et la discussion aurait pu s'arrêter là. Ou le cyantifique aurait tout simplement pu laisser le temps à Isolde d'en placer une pour poser une nouvelle question.
Mais il était vraisemblablement d'humeur bavarde.

« Ça ne se voit pas vraiment, mais l'Esquisse bouge tout le temps, à toute petite échelle.. Même en n'étudiant qu'un objet isolé dans une pièce isolé, il se passe toujours quelque chose, éventuellement invisible à l'oeil nu... »

Et sérieuse, en plus de ça.

« Alors, on essaie de l'étudier de différentes façons pour en mesurer la nature, l'importance et les variations - parce que vous savez, le changement change aussi ! »

Suspendu à son exclamation (ou fier de sa réplique), il stoppa là, le temps peut-être pour Isolde d'aligner quelques syllabes.

Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum