Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Dim 7 Aoû - 21:47
__–La porte s’ouvrit. Even et Épiphane, suivis d’une nuée de drones, la passèrent.
__–Et ils se rendirent compte immédiatement que quelque chose n’allait pas.
__–L’intérieur du collier de perles, en tout logique, aurait dû ressembler à une suite de salles, chacune comportant diverses informations et moyens de contrôle sur le lampadaire qui lui était associé. En lieu et place, les agents de la COSHA faisaient face à un décor impossible. Un agencement invraisemblable de structures, s’étirant à l’infini, dans une obscurité profonde et au-dessus d’un abîme insondable.

Le collier de perles Dygj


__–Et qui n’étaient pas vides.

Le collier de perles Ifhu

__–À peine leur domaine avait-il été pénétré, des formes noires et acérées se révélèrent des ombres.
__–« Alors si vous vous posiez encore la question, on a aucune idée de ce qui se passe là-dedans. La signature du code indique bien que vous êtes dans le collier de perles, mais, euh… Je sais pas trop ce qui s’est passé. Tous les contacts sont identifiés comme étrangers et hostiles. »
__–Les drones ne s’y trompèrent pas. Sitôt le mot prononcé, ils commencèrent à se déployer et à vomir des projectiles. La moindre machine infernale qui leur faisait face s’élevait à près de dix mètres d’envergure sans compter les bras et se déplaçait à une vitesse trop élevée pour ce que sa taille laissait à suggérer. Les tirs des drones, quand ils étaient concentrés, arrivaient à en pulvériser une, mais sitôt qu’un maliciel arrivait au contact, il détruisait d’un seul coup des dizaines de ses adversaires. Bientôt, ce qui avait été le calme et sombre repaire de ces monstres devint un enfer de bruit, balles volant aux quatre vents, restes pulvérisés de machines qui dégringolaient les étages en nombre infini. Les seules lumières étaient celles des canons des drones, mais leur nombre était devenu tellement impressionnant en quelques secondes qu’elles suffisaient à éclairer plusieurs dizaines de niveaux à partir du point d’arrivée.
__–Quoiqu’allaient décider Even et Épiphane, il fallait agir vite. Le risque que les maliciels fissent une percée et les pussent les attaquer au travers du barrage de tirs était réel. Leur armement ne leur serait manifestement de peu d’utilité dans cet enfer. Et il était en outre impossible de se concentrer, avec la pluie incessante de douilles et débris, le son des tirs et des explosions et le bourdonnement des milliers de drones contre le vrombissement des centaines de monstres de métal.


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Jeu 25 Aoû - 5:10
Il fallait bien que je poste à un moment... désolée pour le retard, mois très compliqué ;;

Even avait écouté avec attention l’échange avec l’équipe de terrain et laissé Epiphane faire la réponse à sa place - elle s’en chargeait mieux qu’il ne l’aurait fait. Quoi qu’il en soit, il faudrait entrer à l’intérieur pour savoir si ils avaient la moindre utilité d’un renfort dans leur équipe, ou si Dubois était au contraire indispensable sur le terrain. Mais tout cela était probablement moins de leur ressort que de la responsabilité d’Andovar ; c’était lui le chef, et donc à lui de savoir qui devait faire quoi, dans la logique d’Even.

Lorsque sa collègue du jour (qu’il rechignait vraiment à désigner comme collègue, puisqu'elle ne faisait pas partie de ses vrais collègues) en vint à lui adresser la parole, il fut plutôt rassuré à l’idée qu’elle ait, non pas une, mais plusieurs pistes à explorer. De quoi continuer de se convaincre qu’Epiphane était, malgré son manque de préparation apparent, le cerveau de leur équipe.
Et puisqu’elle était le cerveau, il lui confia à nouveau les rennes du sous-marin. Après l’avoir à nouveau miniaturisé, ils filèrent dans l’ouverture de la porte et…

Il perdit le peu d’assurance qu’il avait réussi à mobiliser. Devant des paysages dont le virtuel n’enlevait rien à l’horreur.

Ce n’est pas tant qu’Even fut impressionné par le dédale obscur et irréel qui se dressait face à eux (au contraire, il avait appris que ce qui partait dans tous les sens était esquisséen, et donc beau), mais plutôt qu’il se sentit débordé par ses détails et la contradiction évidente qu’elle présentait avec tout ce qu’on lui avait dit. Où était la succession de salles toutes identiques ? Quand les drones commencèrent à cracher leurs balles dans tous les sens, il n’avait même pas encore tout à fait repris ses esprits, ni fini de décider par quel bout il allait s’en saisir.

Après quelques secondes de battement, pendant lesquelles Epiphane avait sans doute pu remarquer qu’il s’était figé sans rien dire ni réagir au moindre de ses mots, il essaya d’aligner ses deux priorités.

D’abord, la survie. Au moment où il put y penser, Epiphane avait certainement déjà commencé à fuir la scène vers un endroit plus propice, aussi n’eut-il rien à rajouter - sinon un soupir de soulagement - sur ce point. J’éditerai sans doute selon ce qu’Epiphane fait
Aussitôt, donc, il passa au code. Ils n’étaient pas là pour se battre, mais pour comprendre ce qui s’était passé pour en arriver là - et à la situation sur le périphérique. Le code de la structure, tel qu’il avait été corrompu par les terroristes, était leur première piste. Mais clairement pas une piste qu’ils pourraient analyser en un coup d’œil. Selon la difficulté du code, ils pourraient même avoir besoin de l’aide de plusieurs analystes, à condition de pouvoir le leur ramener toutes les données.
C’était généralement le travail dont il s’occupait. Et donc, sans doute, ce qu’on devait attendre de lui dans cette situation. Il raisonna à voix haute, en essayant de parler comme lorsqu’il était à Crosslines, quand bien même il n’avait pas vraiment le courage pour rendre son discours crédible :

« D’abord, il faut se poser quelque part, mettre des murs sur toutes les issues, pour ne pas être à découvert... Ensuite… J’ai l’habitude d’étudier toutes sortes d’infrastructures, je devrais pouvoir comprendre celle-là, ou au moins en copier le code pour qu’on l’analyse à l’extérieur. Est-ce que tu acceptes de me couvrir pendant ce temps ? »

Il ajouta un peu maladroitement :

« Nous pourrons aussi réfléchir à un plan d’action. Pour progresser dans les cellules suivantes. Capturer un maliciel pour l’analyser. Et… »

Il arrivait déjà plus ou moins à cours d’idées, encore confus par le déferlement de nouvelles informations qu'il peinait à aligner entre elles. Finalement, il s’accrocha à l’image qu’il avait d’Epiphane.

« Les pistes que tu voulais explorer. » bredouilla-t-il finalement.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 8 Sep - 19:29


Mon cœur s’emballe à la mélodie que joue la SX pour nous. C’est le son d’un défit qui nous accueils dans ce sous-espace, les larges mouvements des envahisseurs comme ligne de basse, la pluie de balles comme mélodie, nos moindres mouvements comme une emphase au chaos. Un large sourire apparaît sur mes lèvres alors que l’adrénaline s’empare de mes nerfs et que je sens ma vision se rétrécir.

Ce n’est que la réalisation que mon camarade n’est pas aussi à l’aise avec l’action qui me fait redescendre sur terre, pour un temps. Mes mouvements devenu très tonique reprennent de leur fluidité et laissent glisser le sous-marin vers une allée perpendiculaire plus étroite. En chemin, J’intime à un détachement de robots mitrailleurs de mener la voie. Un léger rire m’échappe lorsque j’entends le soulagement de mon copilote.

Ses idées m’on l’air tout à fait raisonnables. Qu’il reste en retrait n’est pas un mauvais choix. S’il n’est pas habitué à l’échec, ce n’est probablement pas le moment qu’il expérimente une mort SXéenne. C’est assez traumatisant les première fois, et toujours désagréable. En plus, je ne pense pas qu’il réapparaîtrait dans les environs.

« Ok Morsen, Je te laisse t’occuper de la partie technique. Je suis assez curieuse de découvrir comment est construit cet endroit moi aussi, particulièrement de la manière de passer d’une perle à une autre. Pour ce qui est de mes autres objectif, c’est reporté à après qu’on en apprenne un peu plus sur le collier. Je pense pas qu’on a le temps pour ça tout de suite. Ah si, un truc, je suis d’accord qu’on a besoin d’attraper une de ces bestiole. Je vais voir ce que je peux faire de ce côté-là »

Sur ces mots, je me lève et ouvre la trappe du cockpit. Pour sortir du véhicule.

« Je te laisse le sous-marin, je vais avoir besoin d’un peu plus de liberté pour essayer de faire ma part du boulot, chef. Essaie de rester concentré et quoi qu’il arrive, t’inquiète pas pour moi. Au pire du pire, compte quelque chose comme, Mmm…, une poignée de minutes avant que je revienne. Aller, à plus »

Super précis ça Epiphane « une poignée de minute ». Enfin bref. Je saute de l’engin tout en ordonnant aux robots de surveiller la zone et à Bidule, le robot de construction, de construire un mur  de protection pour mon camarade, Rien de trop gros, juste pour éviter les balles perdues. Je n’espère pas qu’une construction résiste au moindre coup de massue des maliciels. Les quelques instants qui suivent sont comme les derniers avant un plongeon : de longs moments de préparation. Gravité relative, check. Hyper agilité, check. Boost de réactivité, check. Durabilité augmentée, check. Réponse de Saphir, check...

La musique de la bataille se déverse petit à petit dans mes oreilles. Et alors que l’adrénaline reprend le dessus, je me laisse emporter par son tempo avec deux objectifs en tête : Protéger Morsen et faire du prochain maliciel qui passe mon jouet.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 15 Sep - 0:47
Tiens ben tu veux de la musique de bataille, en voilà.


__–Even et Épiphane étaient comme deux îlots de calme et de réflexion au milieu d’un enfer de bruit, de métal pulvérisé et de feu.
__–Un îlot que l’océan de violence ambiante n’allait pas tolérer bien longtemps. À peine Épiphane venait-elle d’ordonner à son assistant de construire un igloo protecteur, le danger les retrouvait. Cela commença par un frémissement des drones qui les accompagnaient, puis une pluie de chevrotine venant de leurs quadruples canons mitrailleurs et enfin, l’affreux fracas d’une immense griffe noire, qui les envoya balader comme l’aurait fait une raquette avec de vulgaires mouches.
__–Le mur le plus proche du sous-marin fut éventré, rejeté dans l’abîme par un maliciel. Pour eux qui étaient à son pied, il paraissait encore plus immense que quand ils avaient vu ses congénères de loin. Même si leurs corps n’était pas physiquement en danger, il était évident que ces créatures avaient été conçues pour terrifier.
__–Et elles y arrivaient très bien. Les crissements mécaniques, les détails morbides presque abstraits de la carapace du titan d’acier, sa malveillance meurtrière qui empuantissait l’air jusqu’à le rendre toxique, c’était la vision effrayante d’un être conçu pour un seul objectif, d’autant plus terrible qu’il était simple : tuer.

__–Even et Épiphane s’étaient réfugiés à une sorte de croisement : derrière eux, une large allée jouxtant une crevasse, sur laquelle des ponts avaient été jetés et que des maliciels traversaient à pleine course pour se jeter sur les balles des drones. Devant, entre deux immenses murs, un couloir au plafond si haut qu’il en devenait invisible dans l’obscurité et qui semblait se rétrécir. Enfin, sur le côté, un escalier étroit et raide, où seul un enfant aurait pu passer, qui s’enfonçait plus profondément encore dans cette architecture oppressante.
__–Combattre, fuir et si oui par où, un choix devait être fait.


Plan :


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 16 Oct - 22:25
Rester concentré quoi qu’il arrive.

C’était précisément l’une des rares choses qu’Even savait bien faire. L’une des rares sources de confiance à laquelle il pouvait s'abreuver, quand tout déraillait. Alors, qu’elle l’évoque à cet instant, après qu’elle ait approuvé ses suggestions, il put se fendre d’un léger sourire et se mettre au travail sans attendre. Quoi qu’il se passe ici, Épiphane le couvrirait le temps qu’il le découvre.

Quels que soient les vrombissements d’alerte.

Quels que soient les coups subis par leur escorte.

Quels que soient les murs détruits.

Quels que soient les crissements aigus.

Il devait garder son regard plongé dans le code.

COURIR

Il devait…

COURIR

Rester…

COURIR

Et soudain, il paniqua.

Alors qu’il accrochait son attention aux quelques lignes qui lui décrivaient l’architecture, celle-ci s’effaçait sous ses yeux. Les caractères étaient flous, les mots dénués de sens et ses doigts nerveux. Il entendait comme un tambour à l’intérieur même de son corps sentait comme ses serres lui agripper les jambes s’essoufflait rien qu’à se tenir là ne percevait plus le sens de sa pensée s’emmêlait dans ce qu’il voulait dire bougea la main pour essayer de copier le code passa à côté ferma la fenêtre la rouvra la ferma

C O U R —-

Complètement désorienté, il se retourna.

L’énergie qui l’avait rendu incapable de rester en place se volatilisa d’un coup.

Et avec elle, toute capacité à fuir la masse de maliciels qui l’avait à sa merci.

Tous les mots s’étaient envolés, pour laisser place à des images. Des souvenirs. Dont certains qu’il ne reconnaissait même pas. Dans la SX. Et en-dehors d’elle.


Quand on va mourir, on ne sait plus dans quel monde on est.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 1 Déc - 22:09


« Reste pas là ! »

Alors que Morsen se fige en regardant l’imposant maliciel le surplombant, le monde réel me rattrape à toute vitesse les sons, encore légèrement étouffés, se décuplent dans mes oreilles, de même que mes réflexes sous le coup de l’adrénaline.

Il n’y a plus le temps pour la réflexion, ne reste plus que l’action, qu’importe les conséquences.

Mes mains s’enfoncent dans l’espace en face de moi alors que je commence à courir vers Morsen. D’un geste, mes mains réapparaissent avec deux bombes de Créature. Je jette directement la première plus loin dans le couloir. Elle n’a pas le temps d’atteindre  le sol que je dépasse mon compagnon et appuie sur la gâchette de la seconde. C’est avec un manque de délicatesse caractéristique qu’il est projeté en arrière sous l’effet de la « vitesse » contenue dans le tube. Alors que son vol plané arrive à son terme, le sol en dessous de lui se s’enfonce pour amortir sa chute, tel un matelas de plume. Les restes d’une bombonne de créature percée s’envole un peu plus loin sous l’impacte.

« Je sais que c’est confortable, mais n’en profite pas pour piquer un somme »

Je ne suis pas exactement en position de plaisanter, mais dédramatiser la situation est probablement le mieux que je puisse faire pour ses nerfs. Et l’avoir d’attaque est important, on a besoins de ces données.

Morsen en sécurité, je m’attarde une seconde à la mienne. Pas terrible. Surplombé par un amas de métal peu commode, c’est une analyse qui se tient. Je continue ma course pour me rapprocher du monstre. Et, de quelques mouvements de la main, intime à saphir de m’accompagner. Tant qu’à devoir affronter une de ces choses, autant essayer d’en comprendre un peu mieux le code. Qui sait, je trouverais peut être une faille dans sa sécurité ?


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 6 Déc - 15:26
__–La technique de déplacement étrangement horizontal d’Épiphane remplit son objectif. Elle et son compagnon réussirent à s’éloigner assez pour esquiver un coup de pince de leur adversaire, dont l’impact avec le sol fut suffisamment violent pour faire trembler tout le couloir.
__–Ce virus n’avait pas été spécialement conçu pour être facile à vaincre. Un simple regard sur les drones mitrailleurs suffisait à le comprendre : il leur fallait une quantité de munitions immense pour percer leur carapace et faire s’effondrer un seul de leurs adversaires. Les antivirus n’avaient pas le dessous, mais il leur était impossible de progresser au-delà de l’entrée dans le collier de perles. L’analyse rapide d’Épiphane confirma cette observation : ils avaient été conçus pour être impénétrables. La force qui aurait été requise pour les faire tomber rapidement, aurait été tellement intense qu’elle aurait mis en péril la structure même de cet espace.
__–En d’autres termes, à moins de faire des barrages d’artillerie continuels et s’effondrer le collier de perles au passage, la force n’allait pas suffire.
__–En revanche, Épiphane put constater que leur intelligence artificielle était des plus sommaire. Elle pouvait être résumée en une seule directive : tuer tout ce qui porterait la signature d’un internaute (en d’autres termes, une adresse IP, qui indiquait le numéro d’une astrette et à partir duquel on pouvait tracer sa localisation) et tout ce qui les attaquerait. Ces définitions étaient aussi larges que possible : les virus ne prenaient pas la peine de s’interroger sur la nature de l’attaque, ou à inspecter précisément si l’entité qu’ils détectaient était réellement un internaute ou non : à la moindre suspicion, le virus ferait tout ce qui était en son pouvoir pour détruire.

__–Et justement, celui qui s’en prenait à Morsen et Épiphane s’approchait. Ils étaient désormais tout à fait coupés de la masse des drones alliés. Il ne leur restait qu’à s’enfoncer dans le couloir, descendre les escaliers, faire face dans un combat aussi héroïque que suicidaire… ou trouver une astuce.


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 6 Déc - 20:01
Le dos d’Even n’avait jamais senti l’étreinte d’un matelas confortable. Seulement le vide dans lequel il était tombé.

Toujours dans sa chute, il entendit sa boutade comme quelque chose qu’on entend de loin. Un son vague, dont on ne discerne que des mots décousus mais qui n’a pas de sens. Lui disait-on quelque chose d’important ? Quelque chose de complètement inutile ?

Ses lèvres voulurent bouger pour poser la question. Comme ses jambes qui avaient voulu courir et qui étaient restées sur place.


Et puis, alors que du son continuait à lui venir de plus en plus loin, il accrocha à un truc. Des mots-clefs, dans les explications hâtives d‘Epiphane - il avait failli oublier que c’était elle qui lui parlait.

La signature. Changer pour passer inaperçu.

Il avait fait ça, un jour. Peut-être un jour récent. Peut-être bien avant. Une situation qu’il pouvait répliquer sans réfléchir. En cherchant le bon script, s’il le trouvait. Essayer, au moins.

Even n’eut pas le temps de penser à quelque chose d’intelligent. Ni à quelque chose de marrant. Ni à sa camarade. N’importe quoi ferait l’affaire. Il faudrait de bouger légèrement la main, vers le premier objet qui serait à portée. Puis faire l’échange. Devenir un caillou, un mur, une arme, n’importe quoi, dans les yeux de ce qui le terrorisait.

Restait à savoir si le code ferait bouger ses doigts, ou s'il allait seulement glisser sur la pierre qui pouvait le rattraper.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 8 Déc - 0:16
__–Even, en dépit de la panique qui faisait trembler ses doigts et brouillait, son jugement, ne confondit pas rapidité et empressement. Il alla mettre sa main contre le mur pour se fondre en son sein, mais son projet se heurta à un léger problème : le mur disparut. Ou plutôt, il vola en éclat, pour révéler un autre maliciel, terrifiant par sa puissance et son immensité.
__–On peut s’étonner que la pulvérisation d’un mur aussi épais ne généra aucun débris. Ceux-ci, semblait-il, n’avaient tout simplement pas été codés.
__–Even ne fut pas touché par le monstre, mais dans la quête pour quelque chose à toucher, il se retrouva en contact avec l’effroyable serre du monstre qui lui faisait face… Et en devint une version miniature.
__–Bien que particulièrement agressifs et mobiles d’ordinaire, quoique relativement lents, le maliciel qui maintenant faisait face à Even resta là un instant, peut-être à l’observer, à travers les fentes rougeâtres de son atroce visage robotique.
__–Il ne sembla cependant pas se formaliser plus longtemps de la présence de cette version miniature de lui-même et reporta son attention sur Épiphane.

Plan de la situation :


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Dim 1 Jan - 22:12

      C’est avec un certain mécontentement que je remarque l’intrusion d’un nouveau Goliath dans mon environnement proche. Mais, une marque de compétence est de savoir tirer parti des opportunités qu’offre le monde… C’est donc avec entrain que je relève le défi.

Je remarque du coin de l’œil la réponse de Morsen à cette problématique. Et bien qu’astucieuse, ce serait trop facile de copier la stratégie de mon camarade. J’opte donc pour une approche plus offensive.

D’un geste, j’intime à Améthyste de voler jusqu’au maliciel qui me fait face et de planter ses crocs dans son programme. J’utilise alors ce canal nouvellement formé pour inclure une adresse IP au géant de métal. Sans perdre une seconde, j’inverse la gravité de mes vêtements et décolle en direction de plafond tout en rappelant Améthyste quand il a fini sa tâche. Arrivée assez haut pour être hors de portée des monstres, j’atterris sur le mur et observe la suite des opérations. Avec un peu de chance. Le programme des maliciel sera assez mal fichu que pour cibler en priorité la cible la plus proche de lui…


Dernière édition par Eyerim le Ven 6 Jan - 1:22, édité 1 fois


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 6 Jan - 1:01
__–Hélas, le robot n’eut pas le temps d’atteindre sa cible. D’un seul coup de griffe, le petit Améthyste fut envoyé balader, réduit à l’état de débris. Quant à Épiphane, elle prit appui sur le mur, mais celui-ci avait été trop fragilisé par les assauts répétés des maliciels. Il s’effrita sous ses pieds et elle tomba au sol. L’absence d’autre cible pour ceux qui se dirigeaient vers Even fit que maintenant, Épiphane était encerclée.

Plan de la situation :


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Ven 6 Jan - 21:11
Rien ne s’était passé comme prévu.

Il avait retenu son souffle quelques secondes devant le gigantesque robot qui pouvait pulvériser en un coup son corps rampant. Le temps de comprendre ce qui s’était produit. Et la conséquence qui en découlait.
Ses membres retombèrent d’un coup, avec sa tension, alors qu’il réalisait qu’il était en vie, malgré les sensations complètement étrangères qui déferlaient en lui.

Il n’avait pas le temps de les apprivoiser.
Devant lui, Epiphane venait de tomber.
Sa disparition l’indiffèrerait complètement - sur les autres, il pouvait se rappeler que ce n’était que la SX - mais il n’avait pas envie de finir la mission seul au vu de leurs moyens limités. Alors il devait trouver quelque chose pour la sortir de là. Plus vite encore.

Il se redressa - si tant est que « se redresser » ait du sens au vu de sa nouvelle constitution - et rampa jusqu’à sa collègue d’infortune.

Elle était loin, et pourtant assez proche.

Il tendit la main.

Son bras était devenu long et affirmé, comme son vrai corps ne le serait jamais.
Et il savait déjà ce qu’il devait faire.

...:



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 9 Jan - 15:10


Bon, ça c’était un bon gros échec. Genre, un bon 1/20. La seule chose qui me sauve du zéro, c’est le fait que je suis toujours là à admirer le plafond de ce couloir dans la SX, et pas celui de ma chambre dans l’Esquisse. Des ombres se rapprochent d’épiphane… plusieurs gigantesques, et une petite, Morsen !

Je sens une de ses pattes métalliques toucher le bout du doigt de mon avatar et essayer de modifier les données d’Epiphane. Je suis pas sûr de vouloir… C’est très risqué. S’il a la moindre mauvaise intention, ça peut être dramatique pour elle. Et même s’il n’en a pas, il pourrait l’abimer s’il s’y prend mal. Ma gorge se serre.

Les ombres se rapprochent.
La demande d’accès continue de tinter dans ma tête.
Les ombres se rapprochent.
Un raclement métallique résonne dans le couloir.
Les ombres sont proches
J’accepte

Dans un soupir Epiphane se transforme, et moi je prie l’Etoile.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 9 Jan - 15:19


Et ben, ça fait bizarre, mais c’est pas la première fois que je n’ai pas forme humaine dans la SX. Assez déçue de devoir faire comme mon voisin, mais quand on se foire, on fait pas la fine bouche.

Je me redresse et découvre les maliciels qui me dominent de leurs corps massif, immobile. « Wais, c’est ça, j’ai plus d’IP bande de naze, arrêtez de me regarder comme ça et allez faire mumuse avec les robots mitrailleurs qu’ont envoyé les patrons !» « Grondement métallique »

Oh.

Deux problèmes se dégagent de ma dernière réflexion :
Le premier, assez évident et je suis sûr que Morsen l’a remarqué, c’est bien évidement que Bidule a toujours une IP lui, et j’ai pas trop envie de perdre deux robot en deux secondes d’affrontement. Ni de me faire écraser pas un maliciel qui le poursuivrait
Le second, je suis sûr que personne ne l’a vu. Entendu par contre… Comment on fait pour communiquer quand le seul son que l’on peut produire est celui d’un synthétiseur cassé ?

Je dis ça, mais le cas Bidule est réglé assez facilement. D’un geste, je lui intime  de prendre de la hauteur et de s’éloigner un peu de nous. Et pour communiquer, il suffit de faire des signes, c’est pas encore trop compliqué, Morsen va comprendre tout de suite.

*cling*

Ça c’est le son de beaucoup d’espoir qui s’envolent et plus pragmatiquement celui de pinces métalliques qui s’entrechoquent suite à un manque de mobilité crasse de ces dernières. Devant la mine inexpressive et peut être consternée de mon camarade. Je m’emporte quelques instants,  gesticulant en tout sens pour essayer de me faire comprendre. Face au manque de résultats évidents, j’en viens au dernier mode de conversation que je connais: la charade.

Le collier de perles New_ca10

(Eelis, tu peux regarder avant ou après avoir fait ton poste, c’et toi qui choisis.)
Ce que veut dire le message:


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Lun 9 Jan - 19:08


Elle avait hésité avant d’accepter.

Even n’aurait pas pu lui en vouloir : il n’aurait jamais laissé un Dessinateur trafiquer son avatar, même pas pour lui sauver la vie. Aussi alignés soient leurs objectifs pour l’instant, leurs visions de l’Esquisse et leurs mentalités étaient profondément antagonistes.

Toujours était-il qu’il était rassuré qu’Epiphane soit si imprudente. Rassuré, aussi, d’avoir réussi à s’en tirer malgré son état encore hagard. Cela dit, s’il avait réussi à bouger son bras en avant et à gigoter la pince pour changer un morceau de code, déplacer ce corps complètement étranger serait plus délicat - qui plus dans ces galeries étroites. Allaient-ils seulement réussir à faire quoi que ce soit ?

Alors qu’il essayait de se dandiner sur le sol, Epiphane avait grogné, puis commencé à bouger ses propres pinces pour dessiner des symboles.

T.. ? Comme Tir ? Et M comme son nom d’emprunt, Morsen ? Elle lui demandait de tirer quelque part ? De tirer un marteau ? Et qui était le «Bot» mentionné dont il fallait prendre l’IP pour en faire.. un arbre binaire ?

Even n’était pas doué pour les charades. Ou plutôt, il n’avait appris que des façons de communiquer avec les cyantifiques, et celles-ci n’avaient pas grand chose à voir avec le sens commun, puisqu’elles avaient justement été élaborées pour qu’aucun Dessinateur n’ait la moindre idée de ce qu’ils racontaient.

Mais peut-être s’agissait-il d’un moyen de communication que seuls les Dessinateurs maîtrisaient ?

Un instant, Even commença à paniquer. Dire qu’il n’y comprenait rien reviendrait peut-être à avouer qu’il était un cyantifique. Mais s’il faisait semblant de comprendre, cela se verrait aussi. En plus, il n’avait aucune idée de quoi lui répondre, même pour lui dire de reformuler.

Alors qu’il devait extérieurement avoir l’air de ne pas réussir à coordonner ses mouvements, voire de trembloter de froid, Even s’arrêta net.

Un souvenir venait de remonter. Et avec lui, une idée.


Un des premiers jours où il était sorti en Ville, Even avait demandé pourquoi il n’avait pas l’une de ces jambes que tout le monde semblait porter.

C’est parce que tu n’es pas un robot, Even. Se greffer des bouts de métaux qui ont été assemblés des usines construites par des Dessinateurs, c’est contre nature et c’est dangereux. On te fera repousser une jambe un jour, comme l’Esquisse a toujours su le faire.



C’était ça. Il n’était pas un robot.

Ni dans la réalité. Ni dans la SX.

Ce que cela impliquait, fondamentalement, c’est que ce corps-là n’était qu’un skin, une apparence décorrélée de ses fonctionnalités. Ce n’était pas qu’il ne pouvait pas parler et qu’il fallait un synthétiseur physiquement implémenté dans la machine pour pouvoir le permettre ; au demeurant, on pouvait être un fruit qui parle dans la SX, sans même avoir de cordes vocales. Il fallait simplement refaire le lien, entre ce qui captait ses phrases dans la réalité et une diffusion d’un son dans la SX, comme c’était déjà implémenté sur son avatar de base.

Enfin, du moins il espérait que ça marcherait, même avec du code qu’il avait copié à la sauvette sur un virus.

Il essaya, quoi que maladroitement, de toucher son propre corps, pour y exécuter son idée. Puis la testa en tentant de prononcer un « Ce sera plus simple comme ça ».



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 9 Jan - 23:12


Je soupire dans mon fort intérieur. Un peu plus que dans mon fort intérieur au grincement d’acier qui émane de ma « bouche ». C’est plutôt une bonne nouvelle d’entendre la voix de mon partenaire, mais quelque chose avec la manière dont il le fait me dérange profondément. C’est une broutille, mais deux visions de la SX viennent de se confronter.

Je pense personnellement que la cohérence a une importance fondamentale. Ici encore plus qu’ailleurs. Dans l’Esquisse et sur Terre (bien que je n’y sois jamais allée) la cohérence est garantie par des règles qui dépassent les être qui y vivent. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, elles ne changeront pas pour eux, au mieux, ils les découvriront. Elles permettent de créer un sentiment d’attendu et de proposer des raisonnements cohérents sur une plus longue distance, temporelle ou spatial.  Pour prendre un exemple, si je tire une balle elle continuera son chemin en ligne droite. Et si elle rencontre un mur, elle s’arrêtera. A quelques approximations près. Si cette cohérence est chamboulée, rien n’empêche la balle de tomber brusquement en cours de route, de faire un virage à angle doit ou d’ignorer complètement le mur. À ce moment là, le sens commun n’a plus aucune valeur, de même que les prédictions et il ne vaut plus la peine de se mettre à couvert. Je pense qu’un tel monde n’est pas amusant. C’est de nos attentes que nos sentiments émergents. L’adrénaline d’une action épique, la frustration d’échouer contre un obstacle, le bonheur de surmonter ce dernier. Pour moi, un monde qui oublie cette vérité est destiné à l’ennui. L’ennui de mourir pour rien, l’ennui de réussir sans même savoir pourquoi. C’est un monde fait pour les formules mathématique et les robots un monde dans lequel seules les statistiques comptent.

Dans la SX, la cohérence n’est pas garantie. Elle est sujette à la créativité humaine et si demain je veux faire un arrosoir-minigun ou un manteau-couteau, rien ne m’en empêche, mis à part mes compétences. Des modérateurs existent, mais au vu de ce qu’est devenu cet endroit, leur pouvoir de juridiction est plus que limité. Je pense donc sincèrement à l’idée de cohérence comme notion créatrice fondamentale. Cela ne veux pas dire qu’elle doit être la même que dehors ni même qu’elle doit avoir la même force, mais qu’elle doit exister. Une cohérence forme/fonction est la réponse logique à cette problématique. Un objet doit avoir un lien logique avec sa fonction et inversement une fonction doit provenir d’un objet associé pour le sens commun. Ainsi, une poche devient un réservoir à munition et une grande cape peut servir à disparaître si l’on se cache derrière. Je pense aussi que cette notion peut être étendue à cette de réputation/fonction. L’idée est alors que le concept de cohérence n’est plus entaché de notion extérieure à la SX, mais aux croyances/connaissances de ceux qui y vivent. Cela permet de libérer la créativité de ses habitant et de créer une culture plus libre de se développer de sois même. Un pirate connu peut alors confectionner des virus plus vicieux sans que cela ne brise le voile le la cohérence, ce même qu’un créateur peut devenir plus fantasque avec ses projets et une mégacorparation létale dans ses défenses. Tout devient question de style et les légendes urbaines prennent vie. C’est un sens que l’on obtient par l’immersion dans ce monde et qui doit se développer au contacte de ses habitant, comme ce qu’on fait les dessinateurs à leur arrivée dans l’Esquisse, sauf qu’ici, c’est nous qui tenons le pinceau.

Si l’on veut synthétiser cette pensée. La SX a besoin de sens et deux existent. Le sens intrinsèque accessible à tous et le sens culturel accessible aux initiés et magique, voir irréel  aux yeux des autres.

Voilà pourquoi je tique face à la manière de s’y prendre de Morsen, il n’a pas d’intérêt pour cette cohérence, seul le résultat est important, pas la continuité. C’est pour ça que suivant son exemple, je m’accorde des fonctions vocales, mais contrairement aux siennes elles apparaissent comme une sorte de synthétiseur vocal au niveau de ma « mâchoire ». Et alors que je prends la parole, une diode rouge s’allume et une voie métallique et froide retentit.

« C’est effectivement plus pratique comme cela. Je disais donc, il serait intéressant d’améliorer les robots d’assaut de défense. Leurs permettre de coller des IP sur les maliciels ou de combattre plus proche des robots pour les forcer à s’attaquer mutuellement peuvent être des solutions. De plus nous avons besoins de comprendre comment nous déplacer de perle en perle au plus vite. Si tu ne vois rien d’autre à faire, je propose de nous répartir ces tâches. Je m’occuperais de celle  que tu ne veux pas.»


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Lun 9 Jan - 23:42
Even n’avait évidemment rien entendu de tout ce qu’Epiphane avait pensé. Et conclut donc, tout logiquement, qu’elle avait adopté de bon cœur la même solution que lui, ce qui évinça d'un coup le risque d'être démasqué.

Le dialogue étant possible, ils pouvaient reprendre les discussions sur les choses à faire, et sa collègue avait comme d'habitude pris l'initiative. Even ne voyait, cela dit, pas vraiment l’intérêt de faire quelque chose de plus contre les virus, à partir du moment où ils pouvaient échapper à leur surveillance pour mener leur enquête. On leur avait demandé de comprendre ce qui se passait, et éventuellement d’empêcher un attentat (ou pour Even, de faire semblant d’avoir tout essayé pour l’empêcher), pas de faire du nettoyage. Pour cette fois, donc, il n’eut pas de mal à choisir ce qu’il voulait faire :

« Si cela te convient, je vais m’occuper d’analyser l’infrastructure, puis de voir si je peux la modifier pour nous créer un moyen de s’y repérer. »

La dernière tentative avait été un échec, mais ses succès récents l’avaient au moins amené à croire que s’il faisait les choses plus calmement, il s’en sortirait. Il ajouta, sous-entendu à l’attention d’Epiphane concernant sa propre tâche :

« Il pourrait être aussi intéressant de regarder avec plus de détails le code d’un maliciel. »

Après tout, ils pouvaient, si on prenait le temps de s’y pencher, permettre de tracer l’origine de l’attaque.

Sans attendre de réponse particulière, il se mit au travail, en pointant son petit bras mécanique vers un des murs.




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Mar 10 Jan - 11:17


« C’est effectivement une priorité. Je m’occupe d’en étudier un »

C’est fort dommage qu’Améthyste se soit fait détruire… Il aurait été bien plus facile de suivre ces mastodontes avec lui, Mais faute de mieux, je me mets au travail. Heureusement, c’est pas les maliciels qui risquent de manquer. Ne connaissant pas suffisamment le code des robots de combats et leur chance de me considérer comme une cible valable, j’évite de m’approcher de la zone de combat pour me concentrer sur les files sans fin de renforts des virus. Au vu de leur passivité à mon égard, je me permets de rester proche d’eux pour décrypte leur programme.


les points auxquels je m’intéresse particulièrement sont les fonctions de duplication (ou ses traces) et de déplacement de leur programme. La question sous-jacente étant de comprendre comment ils sont arrivés ici. Peuvent-ils se dupliquer d’eux même comme nos machines, Sont-ils largué à intervalle régulier dans les perles (par les camions peut être) où existe-il un centre de production à l’intérieur d’une ou plusieurs perles ?

S’ils peuvent se déplacer de perle en perle, il y a probablement à apprendre d’eux d’ailleurs. Enfin, ce seront des questions qui trouveront réponse après l’analyse, pas avant.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 16 Jan - 23:34
__–Pour ce qui était d’Even, une analyse rapide de la structure révéla quelques éléments intéressants. Le Collier de Perles, à son état originel, était un espace plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur. Depuis les locaux de Navigsys, il n’y avait qu’une seule pièce, clonée en deux mille exemplaires tous identiques et agencés en cercle. C’était, ici, sensiblement similaire : l’improbable labyrinthe de structures, ponts, gouffres et couloirs ne tenait en vérité que dans une pièce, de trois et demi sur cinq mètres. Ce labyrinthe avait été généré procéduralement, on peut s’en douter.
__–En somme, Even et Épiphane étaient toujours dans le lampadaire 514. Seulement, ils étaient dans un espace, dans un espace. Ils étaient clairement tombés dans un piège. Si la sortie était trouvée – ou l’espace où ils étaient emprisonnés fracturé –, ils se retrouveraient dans le Collier de Perles originel.
__–Épiphane, de son côté, avait réussi à comprendre l’origine de la duplication. Ils ne se multipliaient pas par mitose, mais par un procédé similaire à celui des antivirus : générés dans un espace à part, ils étaient ensuite transportés dans le Collier de Perles, l’envahissaient et à présent que des hostiles avaient été détectés, s’agglutinaient dans leur direction. Dès qu’un maliciel bougeait, les autres autour de lui le suivaient. C’était une intelligence artificielle très primaire, mais très efficace par sa simplicité.


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 17 Jan - 20:47
Entre les instants de panique qui avaient suivi leur entrée dans le Collier et la concentration posée qui rythmait leur travail appliqué, le contraste pouvait difficilement être plus saisissant. Se séparer aurait été suicidaire, et était devenu d’un coup judicieux.

Tout cela n’était pas pour déplaire à Even. Prendre le temps de se pencher sur la structure du dédale l’avait rappelé à la routine et ses émotions plus rassurantes.

Après avoir fini de tirer ce qu’il pouvait de ce premier aperçu, il laissa glisser son long bras contre les parois. La sensation était moins agréable qu’il ne l’aurait voulu ; les Dessinateurs étaient décidément bien étranges de préférer porter une main métallique plutôt que de faire repousser leurs membres d’une manière esquisséenne.

Lorsqu’Epiphane et lui partagèrent leurs conclusions, quelques idées lui vinrent.

« Il y a peut-être moyen de trouver la porte par laquelle ils ont été lâchés ici. »

Les portes mal fermées étaient à la source de nombreuses failles de sécurité. Si les terroristes étaient un tant soit peu prudents, ils se seraient probablement assurés de la fermer, ou de la faire garder par un comité accueil. Mais il pourrait toujours y avoir quelques données à en tirer.

« Pour cela, on pourrait continuer à fouiller dans leur code ou celui de l’infrastructure, ou bien les obliger à ouvrir cette porte et profiter de l’occasion. »

Il ne développa davantage, mais Epiphane comprendrait sans doute que la seconde option était aussi séduisante que complexe, puisqu'elle impliquerait probablement de détruire assez de maliciels pour obliger les terroristes à en envoyer d’autres, sans garantie qu’ils le fassent.

« Sinon, on peut se concentrer sur la récupération du collier de perles tel qu’il était avant, et trouver un moyen de déchirer l’espace. »

S’ils étaient vraiment dans l’espace originel, peut-être que provoquer assez de bugs quelque part suffirait à détruire la structure.

« Qu’en penses-tu ? »

Toute Dessinatrice qu’elle était, il était curieux des éléments qu’elle avait à apporter.


Dernière édition par Eelis le Sam 28 Jan - 14:12, édité 1 fois



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Ven 20 Jan - 23:54


Je m’éloigne du défilé de titan pour discuter avec mon compagnon de la marche à suivre. Mes découvertes semblent m’orienter dans la direction que j’imaginais.

Ce que propose Morsen ne sont pas de mauvaises idées, mais on va devoir faire des choix. C’est de ma voix grésillant que je lui réponds.  

« Je suis pour essayer de les obliger à ouvrir une porte. Si mes suppositions sont correctes, ce sont les camions, ou au moins l’un d’entre eux, qui produisent ces virus. Ils doivent les jeter dans les lampadaires en passant à côté d’eux. C’est l’un des moyens les plus rapides et efficaces pour garder le contrôle du système en cas d’attaque. Du coup, il doit y avoir moyen de s’infiltrer dans l’un d’entre eux quand il passera ici. Le tout, c’est de trouver le ou les endroits où une porte s’ouvrirait.

La seconde option est qu’ils ouvrent une porte uniquement si un problème survient dans un des lampadaires. Détruire un grand nombre de virus ou engendrer un comportement étrange chez eux devrait les faire intervenir dans ce cas là. »


En sois, le mode de déplacement de ces mastodonte me donne une idée. C’est avec un mouvement de pince légèrement raide que je sors le miroir de stockage externe de sous ma carapace.

« Je pense que tu te débrouille pas mal avec la structure, si tu as moyen de trouver un endroit possible pour l’apparition d’une porte, ce serait un vrais plus. De mon côté, j’aimerais voir si je n’ai pas moyen de faire quelque chose de drôle. »

Je pointe alors le miroir vers l’un des maliciels les plus rapides de la fille et imprime son image dans la surface réfléchissante. Ce qui, avec un magnifique jeu de perspective ne donne lieu qu’à une réflexion de pas plus de quelques centimètres de haut qui paraît alors bien inoffensive face à son modèle. Il ne suffit alors plus que d’une légère pression sur un bouton de l’appareille pour me retrouver avec une version miniature en face de moi. Un grondement que l’on pourrait apparenter à un rire s’échappe de ma carcasse.

« Si j’arrive à réviser son code pour l’obliger à se déplacer selon mes ordres, Je pourrais probablement obliger les maliciel à le suivre si j’en crée assez de copie. Vu qu’ils sont plus petit, Ils sont inoffensif et plus nombreux par mètre carré. À un jeu de qui suis qui, c’est un argument de taille. S’ils s’aperçoivent de ce changement et qu’ils en on la possibilité, ils devraient intervenir. Et s’il ne l’on pas, ça nous fait toujours une arme supplémentaire contre eux. »

Alors que le petit tas de ferraille commence à s’éloigner pour suivre ses grands frères, mon bras robotique le rapproche de nous pour la troisième fois déjà.

« Ça te paraît tenir la route camarade ? »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even
Messages : 2921
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 28 Jan - 15:01
Il ne le lui aurait pas avoué directement, mais les idées d’Epiphane n’étaient pas mauvaises. Là où ses propres idées lui paraissaient être de simples dérivés de ce qu’il savait sur la situation, Epiphane était, comme Moore, capable d’imaginer des choses qui allaient au-delà. D’être créative. Dommage que cela ne la rendait que plus dangereuse, et plus prioritaire sur la liste de personnes à neutraliser pour reprendre la Ville.

Il songea un instant à un moyen de s’en débarrasser discrètement, puis se résolut à se concentrer sur la mission. Il n’y avait de toute façon aucun moyen de tuer définitivement quelqu’un dans la SX, ni de lui infliger des changements indélébiles, alors agir ne ferait que le rendre suspicieux.

Passées quelques secondes de réflexion, il laissa échapper, de sa voix qui ne s’encombrait d’aucun grésillement artificiel :

« Ça tient la route. »

C’est à cet instant, alors qu’il se projetait dans sa future tâche, qu’il en comprit cependant la difficulté.

« Cela dit, il faut déjà savoir s’il est possible d’accéder aux autres lampadaires en partant d’ici, sinon les terroristes risquent de ne pas s'en rendre compte, de ne pas avoir accès à celui que nous avons modifié précisément, ou d'ouvrir la porte dans la pièce d'à côté sans que nous y ayons accès. »

Ils cherchaient une porte qui connectait le Collier à l’extérieur, mais ils n’avaient pas encore la porte qui connectait le Collier à lui-même. Idéalement, il leur faudrait trouver aussi un moyen de réduire la taille de l’espace, afin de ne pas avoir besoin de plusieurs longues minutes pour aller d’un bout à l’autre de chaque cellule - ce qui leur prendrait un temps considérable. Ou trouver un moyen d’affecter assez la structure pour qu’il leur suffise d’agir dans un lampadaire pour que tous soient impactés, et qu’ils puissent observer toutes les cellules d’un coup sans avoir à les parcourir. C’était moins ambitieux que ça en avait l’air : les structures récursives étaient après tout faites pour rendre cela trivial.

« Je vais regarder. »

Il glissa à nouveau sa main contre le mur. Il cherchait une porte, mais pas forcément au sens direct du terme. Après tout, pour faire les liens entre deux cellules, on pouvait - d’après ce qu’il en supposait - soit effectivement faire appel à des portes qui connectaient les espaces, soit utiliser quelque chose comme ce qui les avait amenés ici (une sorte d’ascenseur où il suffisait d’indiquer sa destination pour s’y rendre), soit quelque chose de plus abstrait. Par exemple, peut-être qu’il pouvait modifier la structure pour faire pointer tous les lampadaires vers la même pièce, et non des répliques, ce qui reviendrait à dire qu’ils étaient dans tous les lampadaires à la fois et que peu importe de quel lampadaire on jetterait des maliciels, ils seraient jetés au même endroit. Un changement qui risquait d’avoir des conséquences sur le trafic, mais ce n’était pas comme si la situation pouvait être tellement pire… et pas comme si Even s’en souciait beaucoup.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum