Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 1 Avr - 23:58
Aux yeux d’Even, il y avait deux types de structures dans la SX : celles qui avaient été créées pour être belles, et celles qui avaient été créées pour être utiles. Il ne comprenait évidemment pas grand chose aux premières, et ne cherchait d’ailleurs pas à les comprendre puisqu’elles étaient complètement inutiles. Heureusement, ce dédale rentrait dans la seconde catégorie, puisqu’il semblait n’exister que pour être impraticable, en répétant à l’infini les mêmes motifs.

Point rassurant, donc, il n’y avait aucun intérêt à errer en espérant apercevoir quelque chose de particulier. S’il parvenait à comprendre comment le code de cette infrastructure était généré, et surtout à partir de quels morceaux elle l’était, il en déduirait les coordonnées intéressantes, s’il y en avait. Ou à défaut, pourrait trouver un moyen de relancer la génération à partir des morceaux qu’il aurait choisi, de sorte à transformer le paysage en quelque chose de plus pratique.

Si cette dernière idée ne l’enchantait guère pour tout un tas de raisons, elle s’avéra d’autant plus intéressante lorsque Dubois se joignit à eux, quelques instants après qu’il en soit arrivé à la conclusion qu’il n’y avait pas d’autre sortie que leur entrée.

Il laissa volontiers à Epiphane l’initiative de lui expliquer ce qui se passait, complétant seulement parce qu’elle le lui demandait :

« Nous avons copié l’apparence et la signature des maliciels pour pouvoir effectuer notre travail. Puisqu’ils ont pas été créés dans ce labyrinthe, mais ont été instanciés à l’extérieur puis déposés ici, nous cherchons un moyen de trouver par où ils sont passés. Comme le suggère Epiphane, une de nos options était de les modifier ou de les détruire pour pousser les terroristes à intervenir et ainsi révéler leur point d’entrée. »

On lui avait montré comment toujours faire des rapports clairs. Pour autant, Even avait tu un certain nombre de choses, à commencer par leurs quelques mésaventures initiales.

Cela fait, il répondit à la suggestion d’Epiphane. Non sans lui avoir d’abord fait part de ce qu’il avait trouvé.

« De fait, je vais plutôt essayer de modifier la porte. Quitte à devoir l’analyser pour trouver comment les maliciels sont entrés, il devrait être possible de l’agrandir un peu. »

N’ayant presque pas bougé depuis sa transformation, Even eut quelques peines à ramper jusqu’à l’entrée du labyrinthe. Modifier leur seul contact avec l’extérieur, au risque de le supprimer, aurait sans doute été une mauvaise idée dans leurs circonstances. Cependant, l’arrivée de Dubois avait légèrement changé la donne : il n’avait pas prêté attention au pourquoi, mais toujours était-il que sa présence signifiait qu’il existait une autre entrée fonctionnelle. Un backup que la COSHA pourrait utiliser si jamais un problème survenait.

Et au pire… Vous savez.

À mesure qu’il se rapprochait du gigantesque vaisseau de guerre qui était venu leur prêter assistance, Even fut pris d’un certain dégoût. Qui le rappela à sa propre condition. Sitôt les maliciels environnements rayés de la zone, il reprendrait son apparence initiale sans traîner.

En attendant ce soulagement imminent, il rampa vers la porte, bras tendu. Cette fois, il essayerait de mieux comprendre comment fonctionnait la porte en général, pour se faire une idée de ce qu’il était possible d’en faire. Et découvrir, éventuellement, des pièges qui les attendaient à l’intérieur…

Ou à l’extérieur.

S’il n’y avait pas d’autre entrée, les personnes les plus disposées à faire rentrer le maliciel étaient toutes trouvées. Tout comme les raisons de leur présence ici, au lieu de celle de la COSHA.

Il ne voulut pas réfléchir davantage à ce que cela impliquait. Seulement la garder dans un coin de son champ de vision, lorsqu’il lirait le code.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 4 Avr - 14:16
__–Les plans de l’équipe SX furent brutalement troublés par la chute d’un pan entier de la réalité où ils se trouvaient.
__–André fut le premier à le détecter : sur la carte en trois dimensions qui indiquait la position des ennemis et lui permettait d’avoir une vue d’ensemble sans se fier à sa seule vision, il remarqua qu’au-dessus de lui, un invraisemblable immeuble s’était brutalement mis à pencher. Puis à tomber. Comme une pique jetée depuis les cieux sur le Serpent.
__–En dépit d’une manœuvre d’évitement, son vaisseau prit les centaines de tonnes de béton sur son flanc.
__–Du point de vue d’Even et Épiphane, le spectacle de ce titan volant qui allait s’effondrer en flammes était aussi grandiose qu’il était terrible. Mais, heureusement pour André, le Serpent était, hé bien, aussi solide qu’il en avait l’air. Les systèmes de sécurité et d’auto-réparation interne réussirent à éteindre les débuts d’incendie et à rétablir la stabilité de l’appareil avant qu’il ne finisse cloué au sol.
__–Mais il n’était pas en sécurité pour autant. Maintenant qu’André connaissait l’existence de cette tactique, il pouvait en repérer les prémices : déjà, d’autres portions des étages supérieurs étaient attaqués par les virus, leurs fondations sapées à coup de griffes et de serres.
__–C’était là un comportement assez inattendu de leur part.
__–Even, quant à lui, n’arriva pas à tirer des informations intéressantes. Sans doute qu’entre le combat qui se déroulait à quelques mètres de lui, les dizaines de milliers de balles crachées à la seconde, le fracas du métal qui tord et détruit le métal et maintenant celui de leur flotte de secours qui était frappé de plein fouet, il n’avait pas pu trouver la concentration nécessaire.


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 9 Avr - 9:16
L’équipe SX m’explique leur technique pour se dissimuler parmi les virus.

« Cette idée est très intelligente. »

Ça explique pourquoi j’ai du mal à les distinguer dans mes écrans, et aussi pourquoi leur voix m’avaient l’air bizarres. De ce que j’ai compris, ils sont à gauche de moi, donc je dois tirer à droite.

Dans mes écrans, je vois un bâtiment commencer à se pencher.

« Il va tomber sur mon vaisseau ! »

J’essaie de l’éviter, mais le bâtiment s’écroule sur moi. Par chance, la stabilité du vaisseau se rétablit avant qu’il tombe au sol et les flammes naissantes s’éteignent vite, ce qui me fait « soupirer » de soulagement. Dans le bâtiment détruit, je vois des virus, bien plus nombreux là-bas qu’ils ne devraient l’être. Est-ce qu’ils ont quelque chose à voir avec sa destruction ?

Mon vaisseau a un peu tourné, donc ce qui était à gauche est maintenant à l’arrière. Je tire des autres côtés, notamment sur ceux étant sur le véhicule. Je vérifie dans les écrans si d’autres bâtiments risquent de se pencher vers moi. Je vois ainsi des virus les saper de griffes et de serres.

« Les virus abîment d'autres bâtiments ! Faites attention, ils pourraient s’écrouler ! »

Avec mes commandes, j’essaie de faire s’envoler le vaisseau. J’espère arriver à le déplacer à temps, pour éviter les éboulements.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 22 Mai - 0:16


Je ne m’attendais pas à utiliser mon nouveau jouet aussi tôt, mais, il faut savoir tirer partie des opportunités qui nous sont présentées. Vu la puissance de feu de notre amis, le problème avec ces bestioles, c’est qu’elles sont vraiment trop loin les unes des autres.  Il va peut être falloir donner un coup de main à notre copain si on peut qu’il soit efficace.

« Haha, attention Libellule c’est pas parce que tu est le plus gros ici que t’est invincible. Va falloir réussir à en tuer plus que ça avant de passer l’arme à gauche.
Je vais voir ce que je peux faire pour les regrouper pour toi. J’pense pas pouvoir m’occuper de ceux qui sont au dussus de toi par contre, je te laisse t’en charger. Demande peut être l’aide des robots pour te couvrir. Enfin, c’est toi qui sait ce qui est mieux»

De mon côté, je me concentre sur mes drones à moi. Je n’ai pas envie de découvrir que les maliciels se comportent différemment en combat que le reste du temps. Je vais donc m’attaquer aux voies de ravitaillement. Le mieux pour nous serait qui n’arrivent que de quelques endroits au lieu de ramper à travers chaque faille de cette ville pour nous atteindre. Ce qui est sympa, c’est qu’elles ont beau être nombreuses, je le suis aussi.

J’envoie mes minimal-iciels faire des rondes en dehors du périmètre de vision du vaisseau un peu à la manière d’un moulin de fourmis (sisi, ça existe) pour regrouper les maliciels. Je crée ensuite plusieurs groupes navette faisant des allez-retours entre la zone de combat et le système de collecte pour diriger des paquets d’ennemis vers la Libellule. J’essaie de faire repartir mes drones dès que l’aggro de leurs grands-frères se tourne vers le vaisseau, je ne suis pas pour les dommages collatéraux, enfin, pas dans ce sens.

« De ton côté Morsen, ça avance cet analyse ? Quoi qu’il en soit, occupe-toi de nous trouver un moyen de passe cette porte quand elle apparaîtra, je vais être un peu trop occupée pour m’en charger juste là. Tu m’explique tout quand t’en a besoin»

Ce serait chouette de parler un peu plus, mais c’est que ça se configure pas comme ça des mouvements aussi complexe.


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 28 Mai - 15:32
Il avait essayé de ne pas prêter attention au fracas tonitruant. Une manœuvre de Dubois ou d’Epiphane ? Sûrement. Et même si ça ne l’était pas, c’était à eux de gérer la situation. Son rôle était d’analyser des systèmes pour y trouver ou créer des failles, pas d’affronter des armées de virus.

La porte d’ascenseur devait être le seul objet de son attention.



Il leva la tête en panique.

Même si ce n’était pas réel, c’était le ciel qui leur tombait sur la tête et le gigantesque vaisseau qui avait manqué de les écraser. Il était happé par les explosions, les échanges de tir, les appels à la radio.
Ne l’avait-on fait participer à cette mission que pour le mettre face à sa propre incompétence ? Il serra les dents. Il pouvait encore couper son ouïe pour empêcher toute perturbation de rentrer, mais les pensées s’étaient déjà infiltrées, et il était compliqué de les chasser. Si des virus en eux-mêmes stupides changeaient brusquement de stratégie, c’était qu’ils étaient contrôlés à distance, par quelqu’un qui les observait. Avaient-ils échoué à trouver une backdoor dans les codes des maliciels ? Avait-il sous-estimé leur intelligence ? Ou alors est-ce que c’était une backdoor dans l’espace lui-même ? La porte qu’il avait échoué à analyser ? La COSHA elle-même, qui les surveillait par ordiphones ? Quelqu’un qui était caché dans l’une de ces ruines labyrinthiques ? Et puis pourquoi réagissaient-ils à l’arrivée de Dubois, mais pas à leurs actions précédentes ? Qu’est-ce que Moore lui aurait dit de regarder en premier, s’il avait été là ? Est-ce qu’il lui aurait ordonné de prioriser la recherche d’une sortie, ou de se focaliser sur leur moyen de passer d’une cellule à une autre ?

À ces doutes, il n’avait aucune solution. Aussi s’accrocha-t-il à la première parole qui l’effleura — ce fut celle d’Epiphane.

« Je m’en occupe. »

Elle avait choisi pour eux. La porte d’abord.

Il hésita à sécuriser sa position pour éviter d’être interrompu par une chute de gravats, mais échoua à trouver quoi que ce soit qui puisse être assez fiable et assez rapide à construire. Une simple maison risquerait juste de faire de lui une cible facile, puisqu’un effondrement en entraînerait un autre, et qu’il risquait en plus d’attirer l’attention. Il ne pouvait donc qu’être plus rapide que leurs ennemis.
Pour cela, il fit d’abord ce qu’il pouvait pour recentrer son attention. Il modifia son avatar, comme il l’avait fait pour parler à nouveau, mais cette fois pour réduire drastiquement les bruits alentours, assez pour n’entendre que vaguement sa radio, qu’il avait collé à ce qui lui servait d’oreille, et couper tout le reste. Puis réinitialisa rapidement l’apparence de son bras, pour retrouver la main à laquelle il était habitué. Enfin, derrière lui, il jeta quelques mines, de quoi être prévenu en cas d’attaque surprise. Des étapes superflues peut-être, mais qui en elles-mêmes l’avaient obligées à se poser.

Dès qu’il eut fini, il tendit à nouveau la main vers la porte.

Il devait trouver quelque chose.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 30 Mai - 23:09
Maxski – Tyrant Labyrinth

__–Le collier de perles se calma. Suite aux efforts d’Épiphane, les maliciels s’écartèrent de la zone de combat. Ceux qui précipitaient des immeubles sur les têtes des agents purent alors être ciblés par les drones de Navigsys, qui recevaient leurs ordres depuis le QG. Ils se déployèrent vers les hauteurs, en une nuée infinie de drones qui repoussait le combat au plus loin.
__–Il restait encore une quantité considérable d’adversaires au sol, cependant, même si les renforts ne risquaient pas d’arriver de sitôt. André et son Serpent, qui avait esquivé un autre pan entier d’immeuble, s’était positionné par la nécessité de l’esquive en hauteur. Il avait alors une vue d’ensemble de la situation. Si elle était plus calme, elle était encore loin d’être tout à fait résolue. Des ennemis se massaient toujours autour d’Even et Épiphane, toujours combattus par les drones de Navigsys, mais il leur faudrait un temps considérable pour anéantir tous les maliciels présents. Le risque qu’ils fussent pris dans le combat et frappés était toujours important.
__–André remarqua alors que, sur son écran, des voyants bleus s’étaient multipliés. Le Serpent n’avait jamais été conçu pour être commandé par une seule personne : des dizaines de membres d’équipage devaient normalement faire le travail. Cependant, il avait été modifié, pour qu’autant de ses fonctions que possible fussent automatisées. Notamment, celles d’acquisition des cibles. Pour le dire autrement, certaines des armes du Serpent étaient telles qu’elles ne pouvaient être tirées que sur des cibles assez éloignées du vaisseau, autrement elles risquaient de l’endommager. Dès que le vaisseau atteignait cette distance de sécurité, ses systèmes automatiques se mettaient en branle pour activer ces armes, reconnaître les cibles potentielles, discriminer les alliés des ennemis et préparer le tir dans les meilleures conditions.
__–Un missile multi-ogives serait alors tiré. Il n’anéantirait pas tout : l’armement SXéen n’avait de limite que l’imagination de ses concepteurs. En substance, les missiles SRBM Ereshkigal n’envoyaient ni onde de choc, ni radiations, mais un feu nucléaire qui ne brûlait que les cibles désignées comme adversaires et réparait celles désignées comme alliées. L’option de laisser l’environnement intact existait même.
__–Et oui, il arrivait à faire la différence entre Even, Épiphane et les maliciels.
__–Il ne restait plus à André qu’à appuyer sur le bouton.

__–De son côté, Even fit bien des découvertes intéressantes. Le labyrinthe, comme les maliciels, étaient codés Linéaire B++. Peu usité, très complexe, labyrinthique même, vu que le code n’était pas écrit sous forme de lignes qui s’enchaînaient les unes après les autres et se lisant de gauche à droite, mais de formes en spirales qui avaient un sens différent selon qu’on les lisait de l’intérieur vers l’extérieur ou de l’extérieur vers l’intérieur. Il n’y avait bien que les cyantifiques pour utiliser un outil aussi élitaire et absurdement complexe.
__–Even le connaissait donc sur le bout des ongles.
__–Bien sûr, au travers de l’interface normale de la SX, lui et Épiphane avaient réussi à modifier leur environnement et leurs adversaires, dans une certaine mesure. Ce faisant, ils utilisaient une interface d’édition visuelle, où ils n’avaient que peu besoin de toucher au code en lui-même, ce qui aurait de toute manière été impossible, vu qu’il était protégé à l’édition. Mais, maintenant qu’il avait pu comprendre le code de son environnement, outre révéler des informations intéressantes sur ses concepteurs, Even pouvait l’altérer. Comme l’agencement logique du Linéaire B++ ne lui était pas inconnu, il avait tout de suite su où chercher les sécurités empêchant l’édition et que faire pour les contourner.
__–Even était à présent le maître du labyrinthe.


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 4 Juin - 16:41
Cette fois-ci, j’ai pu éviter un autre bâtiment qui s’écroule. Ayant pu m’envoler un peu plus, j’arrive désormais à voir en hauteur. Les maliciels grouillent encore. Les drônes sont en train de les combattre, mais je sens que cela ne suffira pas sur le long terme. Je dois aussi tirer sur ces maliciels. Cependant, j’ai du mal à y distinguer Epiphane et Morsen. Et même si j’arrivais à les trouver, j’aurais du mal à éliminer rapidement un tel nombre d’ennemis.

Alors que j’allais demander à mes alliés où ils sont, de nombreux voyants bleus sont apparus sur mon écran, pointant vers ces maliciels. Je comprends vite ce que ça veut dire.

« J’ai une bonne nouvelle. Sur mon écran, le vaisseau vous distingue des maliciels. Aussi, je peux envoyer les missiles SRBM Ereshkigal. Ils envoient un feu nucléaire qui brûle les maliciels et vous répare si besoin. »

J’appuie ensuite sur le bouton. Plusieurs missiles sont déjà sortis de mon vaisseau, lorsque je leur demande :

« Et vous ? Vous avez trouvé une information, en lien avec leur code ? »



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 10 Juin - 21:43
Enfin dans ce chaos, il trouvait la concentration pour remettre de l’ordre.
Enfin dans cet enfer, il pouvait caresser du bout de ses vrais doigts une forme familière.

D’un coup, la peur d’Even fut balayée par un immense soulagement. Ça allait aller, maintenant. Pour la mission, il ne savait pas encore. Mais pour lui, ça irait. Il n’aurait plus à craindre de perdre le contrôle de la situation ou son humanité. Au moins pas tant qu’il aurait la main dans ces spirales douces et limpides, et qu’il verrait à travers elles les entrailles du Labyrinthe.
Bien sûr, ça posait… Encore plus de questions. Ou plutôt, ça réveillait celles qui l’avaient effleuré, la première fois qu’il avait entraperçu le code de la structure. Est-ce que l’un des siens s’était fait voler sa création (littéralement ou figurativement, puisque comme disait Moore, le capitalisme des Dessinateurs volait les gens en leur faisant croire qu’ils y gagnaient), ou est-ce qu’il y avait vraiment des collègues à lui, de l’autre côté ? Et le cas échéant, pourquoi ne l’avaient-ils pas prévenu ?

Comme il s’y attendait, aucune réponse ne lui vint. Moore aurait été assez intelligent pour partir de ces observations et formaliser un plan d’action. Fibonacci aurait été assez vive pour s’adapter même sans avoir de plan. Lui se sentait bloqué, frustré même. Il n’avait vraiment pas envie de trahir ses idéaux en sauvant la Ville des cyantifiques, tout autant qu’il refusait de trahir les cyantifiques en laissant n’importe qui utiliser une telle création.

À défaut de vraiment savoir, il prit deux résolutions. La première, c’était évidemment de trouver la réponse. La seconde, c’était, s’il fallait altérer ce labyrinthe, d’être le seul à le faire, et de respecter le travail de son prédécesseur.

Pour ce faire, il commença par le copier – c’était de toute façon ce qu’il fallait faire avant toute modification.
Ensuite, il réfléchit à une façon de tourner le labyrinthe à son avantage, tout en le sublimant. C’était une manière de penser un peu nouvelle, si pas au total opposé de sa tendance à aller au plus efficace sans se soucier de la forme que cela prenait, alors il hésita un peu, et se dit même qu’Epiphane devait être bien adroite, si elle se cassait la tête comme ça pour tout ce qu’elle faisait.

D’ailleurs, elle lui avait dit de se concentrer sur la porte. Il la fallait donc assez grande pour laisser passer un gigantesque vaisseau, mais aussi assez grandiose pour ne pas dénaturer l’œuvre dont elle était le centre.
Il n’était pas très créatif, alors il partit pour la première idée qui lui était venue : un gigantesque abîme, qui connecterait toutes les cellules du sol au plafond.
Il commença à écarter délicatement les spirales pour y glisser les quelques ajouts qu’il avait en tête. Autant que possible, il essaya de reprendre l’existant, et de rendre aisée la suppression du grumeau qu’il venait d’ajouter. Le trou devait paraître organique, comme si la terre elle-même s’était déchirée au milieu de cet enfer que son collègue avait visiblement essayé de créer.

Pendant qu’il se mettait au travail, il restait à prévenir ses associés temporaires. Et les dissuader de toucher au code.

« Le code du labyrinthe présente une structure très compliquée, et est écrit dans un langage assez rare. Cependant, j’ai réussi à en comprendre les grandes lignes et je suis en train de nous créer une porte entre les cellules. »
Et aussi…
« Avant de l’emprunter, assurez-vous de ne pas avoir la signature d’un maliciel. »

Tant qu’à faire, il avait aussi essayé d’ajouter une petite exception, pour faire en sorte que les maliciels qui tenteraient de prendre le passage se retrouvent avalés par la structure et voyagent à l’infini sans jamais atteindre leur destination. Il avait hésité à altérer toute la structure du labyrinthe, pour notamment faire en sorte que tous les sols avalent les maliciels et les redirigent vers le trou, mais puisqu’André s’en occupait, il allait lui laisser le travail. Après tout, il avait d’autres choses à faire avec cette architecture, et surtout d’autres questions à lui poser. Il espérait notamment qu’en trifouillant le code, il y verrait les traces de ses actuels propriétaires.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Sam 1 Juil - 12:54


« Bien joué Morsen ! »

Et bien voilà, il suffisait d’un peu de patience et tout commence à se goupiller. J’observe le code que je viens de construire : une sphère en apesanteur constituée de centaines de chemin de couleur où se promènent une multitudepoints de lumière. Derrière moi, des milliers de minimaliciel sortent du miroir en filles bien organisées pour rejoindre leurs semblables déjà bien occupé.

D’un coup de pince, je désactive le miroir et le range négligemment dans un sous-espace de même qu’une série de pinceau dont je viens de me servir. Je regarde ma création et l’envoie lentement dans la direction de Morsen. Plus elle s’éloigne, plus elle ressemble à une petite étoile pulsant au gré d’une musique connue d’elle seul. Une vue dont je ne me lasserai jamais. Sans attendre que mon compagnon remarque ce qui se rapproche de lui, je prends mon ordiphone.

«  Entendu Libellule, tu m’excuseras, je ne reste pas pour le bouquet final. Ça a l’air d’être magnifique ce que tu nous racontes, mais j’ai quelque chose sur le feu non nucléaire à aller vérifier. Morsen, tu feras attention, le programme de contrôle des minimaliciels t’arrive dessus. Si vous voulez les désactiver, il suffit de le stopper lui. Gentiment ou brutalement, à vous de choisir. -
Je me tourne vers la faille qu’a créé mon compagnon-Bon, sur ces belles paroles je parts en exploration, Souhaitez-moi bonne chance. Morsen t’est responsable de tout ce qui m’arrive. »


Quel dommage de ne pas pouvoir faire de clin d’œil  dans ma forma actuelle, tout paraît trop dramatique. Sans attendre de réponses de la part de l’équipe, je m’enfonce dans le portail.

Les quelques instants entre les espaces qui suivent sont tellement familier pour qu’ils me tirent un léger sourire et me permettent de décompresser, à la manière d’un temps de chargement entre deux niveaux. La seconde d’après, je suis dans le collier de perle, le vrais.

C’est une petite pièce, il n’y a clairement pas la place pour bien plus que quelques personnes et trône au milieu de celle-ci un centre de contrôle numéroté 514. Je ne m’attarde pas bien plus de temps dans le corps du maliciel (que je garde tout de même en sauvegardé) qui se dissipe pour laisser place à mon corps. D’une voix ayant repris de sa tonalité, j’appelle l’équipe SX.

« C’est bon, je suis vivante, si tu veux venir voir à quoi ont servi tes efforts Morsen, c’est possible. Par contre je suis pas sûre qu’il y a la place pour un vaisseau de guerre ici sans un remodelage conséquent de l’espace, il faudra attendre pour toi Libellule. »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Lun 3 Juil - 8:38
« Très bien, Epiphane. Je te remercie. Par contre, ce serait imprudent de ma part de sortir du vaisseau ici. Je vais essayer de me rétrécir avec. »

Je n’ai pas leur code pour me faire passer pour un maliciel. Un robot libellule se repère trop facilement, et si je prenais forme humaine ce ne serait pas mieux. Au moins, dans ce vaisseau je pourrai me défendre. En en sortant, je deviendrai trop vulnérable.

Les maliciels brûlent autour de moi. Je tire encore sur ceux qui s’approchent trop de moi. Je m’approche du portail. Puis j'essaie de modifier la taille du vaisseau. Etonnament, j'arrive à beaucoup rétrécir mon véhicule, et moi avec.

« J’ai rétréci le vaisseau à une taille nanométrique. »

Après avoir dit ça, je m’approche du portail et tente de lentement le traverser.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 8 Juil - 17:45
__–Le vaisseau passa le portail.
__–Un drone antivirus de Navigsys les suivit. L’équipe SX put entendre dans leur radio la voix de John Carter, administrateur du Collier de Perles.
__–« Beau boulot. Branchez le drone au panneau de contrôle. »
__–Un petit câble dépassait de celui-ci. Une fois cela fait, John put accéder aux commandes du pilotage automatique général. Il fit une annonce, que toute personne sur le périphérique put entendre :

__–« Bonjour à tous, en raison d’une attaque terroriste sur notre infrastructure, qui a été repoussée avec l’aide de la COSHA, nous allons devoir éteindre le pilotage automatique dans cinq minutes. Veillez à reprendre le contrôle manuel de votre appareil, à baisser la vitesse de votre véhicule pour revenir à 70 km/h. Le reste de votre trajet peut s’effectuer sans encombres. La société Navigsys vous présente ses excuses pour le désagrément et vous souhaite une bonne journée. »


__–Et en off, à l’équipe :
__–« Eeeet j’ai plus qu’à devenir fromineur, moi. »


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 9 Juil - 0:20
L’heure de la fin semblait avoir sonné. Epiphane, puis André, avaient quitté le labyrinthe pour atteindre le véritable Collier, et l’on ne tarderait pas à annoncer leur succès à l’ensemble de la COSHA. Si l’équipe de terrain avaient réussi son coup, le trafic pourrait reprendre son cours et l’ambition des Dessinateurs sa course.

« Je vous rejoins dans quelques instants. »

Si tout était fini, ça ne valait peut-être plus la peine. Pour eux au moins.
Mais après tout, si tout était fini, il n’avait aucune raison de se presser à les rejoindre non plus.

Il avait un dernier instant à passer dans ce labyrinthe. Une dernière… Non, beaucoup de questions à lui poser, dont il n’était pas vraiment sûr de laquelle méritait d’être sa dernière, ni de savoir comment il était supposé y répondre. Devait-il se plonger à nouveau dans le code de la structure ? Devait-il attraper un maliciel pour l’examiner ? Devait-il plutôt ouvrir les yeux, et chercher s’il ne se trouvait pas autour de lui une présence étrangère à ce qui leur avait sauté aux yeux jusque là ?

Cette mission lui avait confirmé une chose : il détestait réfléchir, y était mauvais et en aurait… systématiquement besoin malgré tout. Une conclusion aussi désagréable que l’idée de savoir qu’il avait aidé à restaurer la paix sur la Ville.

L’espoir de trouver une ultime consolation à ramener aux siens l’obligeait pourtant à s’y heurter.

Il tenta donc de trier. Le code de la structure, il l’avait copié, il pourrait le voir plus tard… Le code des maliciels, il pourrait le demander ou l’acheter à Epiphane…

Ce qu’il restait était, hélas, le plus incertain. Il devait chercher dans le vide entre les deux et espérer y trouver un élément qui s’y serait glissé. Un objet étrange, une présence, une porte qui n’aurait pas dû s’y trouver, un détail à garder dans un coin de l’esprit. Il avait fait assez de sécurité informatique pour savoir que des erreurs attendaient toujours d’être trouvées quelque part, et que c’était souvent en s’engouffrant dedans qu’on perçait le secret d’une défense… ou d’une attaque.

Enfin, il savait aussi qu’on pouvait y passer beaucoup de temps sans rien trouver…




(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 10 Juil - 23:26
__–Dans les recoins du labyrinthe, Even chercha.
__–La structure, il avait fini par la connaître, ne recelait rien de particulier. (Ou du moins, de plus particulier que ce qui ne l’était pas déjà.) Par hasard, par dépit pour par automatisme, il eut tout de même la bonne idée de regarder les versions antérieures. Ce ne fut pas un exercice facile : seulement mentionnées dans une liste cachée, Even comprit que le labyrinthe considérait une nouvelle version à chaque actualisation de son contenu, donc à chaque fois que ses variables procédurales étaient relancées. Il y avait donc plus d’un millier de versions. Cela dit, quand il revint aux toutes premières, il nota une différence : là où, à partir de la neuvième, ce n’était plus que les itérations aléatoires qui étaient consignées automatiquement, les huit premières l’avaient été manuellement et retranscrivaient bel et bien le processus de développement.
__–Les informations sur ces billets étaient sommaires : des indications générales sur ce qui avait été modifié, retiré ou amélioré. Cependant, les deux premières mentionnaient quelque chose de tout à fait intéressant : Passé du Corindon au Linéaire B++. Il devait y avoir, au maximum, un millier de personnes qui codaient en Corindon dans toute la Ville et peut-être une dizaine qui avaient un talent suffisant pour coder même une version simpliste d’un labyrinthe comme celui-ci. Cela réduisait d’autant la liste des suspects.


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix, Zeph/Epiphane
Messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Jeu 20 Juil - 16:11


Alors que le Serpent apparaît à côté de moi, je ne peux m’empêcher d’imaginer à cette échelle le terrible vaisseau de guerre comme bien plus qu’un jouet. Extrêmement bien modélisé et probablement encore terriblement dangereux, mais à l’apparence si fragile. Mais qu’importe, j’ose espérer que la pièce ne contient pas assez de dangers pour que cela soit un problème. Par conscience professionnel, enfin, plutôt par bon sens, je vérifie une fois supplémentaire où en sont les différents camions et m’assure que rien d’inattendu ne sorte du portail. Ce serait dommage de se faire voler une arme de destruction massive SXéene.



Ce serait effectivement fort dommage que la COSHA se fasse piquer les plans du serpent. La grande question est alors la suivante : Serait-ce à la portée d’une personne dans la pièce de faire cela ? Un léger sourire apparaît sur mon visage tandis que le drone prend possession du centre de contrôle. Si je suis réaliste, j’ai plusieurs choses à prendre en compte.

Petit un, le vaisseau est dirigé par la Libellule, probablement que les contrôles ont été modifié pour correspondre à sa physionomie. De plus, le miroir de stockage ne gère que les programmes, il ne saurait pas copier un utilisateur, ou alors juste une carcasse vide. Ce qui n’est pas plus mal en soit.

Et petit deux, la taille du code pour un tel mastodonte. Je ne suis pas sûr de pouvoir faire rentrer toutes les informations dans le miroir de stockage et je risque donc de me retrouver avec des données lacunaires. Sans même parler d’héberger ce monstre après chez moi. Ça doit demander pas mal de puissance dont je ne dispose pas.

Mais même avec ces limitations, c’est pas bien grave. Je pourrais toujours m’intéresser à des bouts de code et les intégrer dans  mes créations si ça me chante par la suite. Pourquoi pas les modifier même. Quoi qu’il en soit, ça annonce quelques nuits blanches très intéressantes.

Je stocks le reflet des maliciels et prends subrepticement une copie du vaisseau avant de me rapprocher d’André.

«  Et ben, je pensai pas que tu pouvais rétrécir le monstre comme bon te semble Libellule. Tu feras attention tout de même c’est à peine si on te prend pas pour un jouet à cet échelle. Enfin, dommage qu’on n’ait pas trouvé les hackers derrière tout ça, j’aurais eu plein de question à leurs poser. Mais, ne baissons pas notre garde tout de suite, on n’est pas encore sorti du collier »

«  Tu t’en sors de ton côté Even ? »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 20 Juil - 17:16
__–Épiphane tenta de faire sa copie… Et en l’espace d’un instant, l’écran de Zeph devint noir. Ce n’était même pas qu’il ne contrôlait plus son avatar, c’était qu’il ne pouvait plus rien voir ou rien faire. Épiphane avait totalement disparu.
__–Du côté d’André, la scène avait été assez étrange à voir : Épiphane s’était approchée, avait sorti son miroir et c’était comme si quelque chose, une serre noire, en était sortie, l’avait agrippée. Épiphane était tombée dans son propre miroir, puis le miroir dans lui-même, jusqu’à disparaître.
__–Une manière bien à elle de quitter la scène.

HRP :


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Sam 22 Juil - 18:32
A peine après avoir parlé, Epiphane sort son miroir. Une serre noire en sort et l’agrippe. Epiphane se fait engloutir par le miroir, qui se fait engloutir par lui-même ?... Après la disparition d’Epiphane, je reste figé quelques secondes. Je ne comprends rien à ce qui s’est passé, et ça m’inquiète. Je me demande si les hackers sont derrière ça. J’essaie de la contacter par radio.

« Epiphane ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Où tu es ? »



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 23 Juil - 16:23
Peut-être était-ce parce qu’il avait eu le temps de se pencher calmement sur son travail, mais les efforts d’Even avaient été, pour une fois, plutôt fructueux. Assez pour adoucir ses craintes, même si c’était pour les remplacer par un pèle-mêle de questions auxquelles il risquait de ne pas avoir la réponse tout de suite.

Alors qu’il achevait de reprendre sa forme humaine et d’ajuster son avatar avant de sauter dans le trou, il entendit la question d’Epiphane.

Justement, j’ai quelques éléments qui pourraient être intéressants. Je vous rejoins pour en parler.

Cela étant dit, il sauta dans son propre trou. Pour en ressortir dans le collier de perles qu’ils avaient cherché depuis le début, et dont la structure était on ne peut plus banale… Juste au moment où quelque chose de moins banal venait de se passer. Du moins, c’est ce qu’il imagina, en constatant qu’André était seul et tentait d’appeler l’indépendante.

Elle a été déconnectée ?” demanda-t-il, sans trop s’inquiéter.

C’était des choses qui pouvaient arriver après tout, et quoi qu’il en soit leur mission était finie — l’achat d’une copie du maliciel pourrait largement attendre des retrouvailles dans un endroit moins peuplé d’oreilles indiscrètes.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Lun 24 Juil - 19:21
« J’aurais aimé que ce soit juste ça, mais apparemment non. J’ai vu son miroir engloutir Epiphane, et le miroir s’engloutir lui-même… Bref, je souhaite comprendre ce qui s’est passé. »

Je n’ai aucune idée de si elle a mal fait un truc ou si les hackers ont fait quelque chose menant à ça. Pourrais-je consulter le code du Collier, pour voir s’il y a quelque chose d’anormal ? J’essaie de voir si je peux le faire, et si j’arrive à trouver quelque chose.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 24 Juil - 21:44
__–Après inspection, André ne trouva rien dans le code même du Collier qui indiquait où pouvait se trouver Épiphane. En revanche, il perçut un endroit où la réalité semblait comme distordue par un effet d’optique. La lumière était courbée, il y avait là un point dans l’espace, qui semblait infiniment petit, mais qui influençait tout autour de lui. Un trou noir, en fait.


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 25 Juil - 11:55
L’engloutir ? Peut-être un problème avec l’un de ses codes, alors. Ça arrivait. Dans tous les cas, il n’avait aucune raison de s’en soucier, contrairement à Dubois qui semblait s’être plongé dans quelque enquête pour lui porter assistance. Even en aurait volontiers conclu que les Dessinateurs étaient tout simplement du genre à s’aider entre eux, mais puisqu’il avait bien assez fréquenté leur monde pour savoir qu’ils passaient leurs journées à s’entretuer pour les raisons les plus stupides qui soient (l’argent étant la plus importante et la plus incompréhensible), les motivations d’un tel zèle restaient un mystère. Un mystère qu’il ne chercherait absolument pas à résoudre.

À la place, il s’adressa à la COSHA. Andovar — ou l’un de ses collègues, ça importait peu — devait bien les écouter depuis quelque part.

Si vous jetez un œil aux anciennes versions du labyrinthe, vous devriez apprendre quelque chose d’intéressant. (Intéressant, c’était bien le mot.) Le Linéaire B ne sert qu’à brouiller les pistes.
Puis, ne voyant pas trop ce qui lui restait à faire, il ajouta :
Vous avez encore besoin de nous pour quelque chose ?

Il était un peu tentant d’explorer un peu le code du collier de perles, des fois qu’il y trouve une porte pour reproduire l’attaque. Cependant, il avait fait assez de missions chez Crosslines pour savoir que s’il s’y trouvait une faille qu’il pouvait voir du premier coup d’oeil, celle-ci serait à coup sûre réparée par la nuée d’experts qui seraient embauchés prochainement, une attaque récente étant depuis toujours la principale motivation pour investir massivement dans sa sécurité. Avec un peu de chance, ce serait peut-être même sa société qui aurait le contrat.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 27 Juil - 11:10
Je ne trouve rien dans le code. J’ai peut-être raté quelque chose, mais à ce stade il est probable qu’Epiphane ait fait une erreur ou ait un problème technique.

En revanche, je remarque quelque chose de bizarre dans le décor. Un effet d’optique qui ressemble à un trou noir et se comporte comme tel. Je m’en éloigne le plus possible en le fixant. Je demande à au type de la COSHA qui nous écoute :

« Le trou noir que je vois ici, est-ce prévu qu’il soit là ? »

Si oui, je me demande pourquoi. La seule raison que j’y vois est que c’est un moyen d’intimidation.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 970
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Dim 13 Aoû - 16:38

__–Andovar sembla éliminer la question du code du Labyrinthe bien vite :
__–« Merci. Nous n’aurons plus besoin de vos services. Vous pouvez quitter les lieux et vaquer à vos occupations. La COSHA prendra la direction de la suite des opérations. Nous avons déjà contacté Crosslines pour votre rémunération. Et pour vous, monsieur Dubois, je vous prierais de ne pas toucher au code de Navigsys, qui reste sa propriété. Je vous invite à quitter la zone également. Le Serpent est une propriété de la Compagnie, aussi il reviendra automatiquement dans nos sto… »
__–Il sembla s’interrompre. Effectivement, le microscopique vaisseau dans lequel était André disparut d’un coup, ne laissant qu’une microscopique libellule. En privé, il reçut cette communication :
__–« … Compte tenu de vos services rendus à notre compagnie, nous n’allons pas vous demander pourquoi deux Serpents sont revenus. Nous n’aurons pas cette affabilité une seconde fois. »
__–Si André observait son livre de codes, il constaterait que sa copie avait disparu.


Le collier de perles - Page 2 1zod
Le collier de perles - Page 2 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS (Sables et Câbles), Marie-Suzanne de Licornia (Brises), Dorante & Clindor (Brises)
Messages : 293
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Ven 18 Aoû - 0:20
« C’est noté… »

C’est vrai que mon système a automatiquement copié le code du Serpent… Je me demandais si je devais en parler ou non à Andovar. Si oui, ce serait en privé. Bon, là ça a été grillé.

On a arrêté l’attaque, et ainsi évité de potentiels morts et gros dégâts matériels et humains. Par contre, je sais qu’il y en a déjà, je me demande juste à quel point ils sont importants. Si on ne compte pas ma carcasse…

Quand j’ai commencé la mission, pour la prime, je m’attendais soit à une grosse somme soudaine ; soit à une augmentation de salaire, voire une promotion. Mais vu les dégâts que m’a causé le chien et cette histoire du code du Serpent, je commence à avoir un doute. Mais j’essaie de ne pas trop y penser avant de me déconnecter.

Je m’adresse à la radio :

« C’était éprouvant, mais la mission est finie. »

Pour une fois, j’active l’add-on avant de dire :

« Bonne soirée ! »

Purée, on dirait un clown ! J’avais en tête les problèmes de cet add-on, mais pas à ce point. Je le désactive. Au moins, même si ma prime est basse, j’obtiendrai sans doute assez pour avoir un meilleur add-on.

« A plus tard, peut-être. »

Et je me déconnecte de la SX.



Merci à Effie pour cette signature plus haut

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3160
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 22 Aoû - 19:41
Peu intéressé par tout ce qui semblait arriver à Dubois, Even se contenta de réagir à ce qui le concernait directement. À savoir, la fin de son contrat. Il hocha la tête, prêt à déconnecter définitivement ses astrettes…

Et.... il était vrai que les Dessinateurs se sentaient obligés de multiplier les formulations avant de se séparer. Craignant qu’il lui soit reproché d’être étrange, il répondit donc à André, sur le ton le plus sympathique qu’il pouvait trouver (c’est-à-dire, pas si différent de son ton habituel) :

« Au revoir. »

À son tour, il se déconnecta.


Pour retrouver, quelques secondes d’étourdissement plus tard, la salle au canapé rouge et au petit bar et la sueur qui s’était accumulée le long de son corps. Corps qu’il avait aussi hâte de laver que son avatar de la SX, des fois que la COSHA ait caché quelque saloperie dans l’un ou dans l’autre.

Après avoir profité d’un instant de solitude pour y laisser échapper un soupir, il se retourna, supposant qu’il allait prestement être escorté à la sortie de ce commissariat hostile.
Vivement qu’il en soit loin.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum