La quête des Déthéctives

Eyerim
Maximum 30 caractères !
Personnages : Alix
Messages : 50
Date d'inscription : 30/06/2020
Eyerim
Lun 19 Sep - 17:35


C’est une matinée tranquille sur la place du marché. Les quelques étales nocturnes ferment petit à petit, leurs patrons voulant profiter de la levée du jour pour se reposer. À l’inverse, un groupe de fromineur revenu d’une expédition s’installe au côté d’un marchand d’I-verre pour commencer la vente leurs produits. Ce n’est cependant pas pour cela que je suis ici aujourd’hui. Plus que pour les arrivants, je viens pour les partants, les Déthéctives.

C’est après notre petite expédition à la bibliothèque qu’Amundsen m’apprit l’existence de ces gens. Un groupe hétéroclite et changeant lié par un objectif commun, la découverte d’un vrai théier (ou camellia pour les intimes). Tout le monde a ses raisons, une collection de boisson à compléter pour l’un, un marché économique à conquérir pour l’autre, une nostalgie et légère addiction à ce breuvage pour tous. Tout ceux partageant cette passion sont les bienvenus ici. Et bien que des problèmes de partages risquent de survenir au moment de la découverte de nos espoirs, la fin de ce projet est si lointaine que personnes ne s’en soucient encore, ou alors le plus discrètement possible. Ici, bien des pistes ont été explorées, et de nombreuses autres risquent encore de suivre. C’est d’ailleurs ce qui séparent le groupe en deux: la grande majorité de nouveaux rêveurs et les quelques uns qui ont cessé de compter les échecs.

Ce sont ces anciens qui forment le cœur du groupe. De ce qu’en m’a dit Amundsen, ils viennent de bien des horizons, mais sont lié par quelque chose de plus profond que la simple appartenance au groupe. Ils ont marché ensemble, ri ensemble,  souffert ensemble, pleuré ensemble, rêvé d’un même ciel à l’unisson… On dit qu’il n’y a pas un groupe avec lequel ils n’ont pas un ancien compagnon prêt à les aider ou un bar qui ne leurs ouvre pas ses portes chaleureusement. Certains diraient que cela n’est pas sans rapport avec l’espoir de partager un peu de thé avec eux ou de devenir un point de vente dans le futur, mais toujours est il que leur soutien est impressionnant, pour un groupe d’aventurier. Et me voilà, à vouloir les rejoindre, moi qui n’ai jamais quitté l’Angleterre de ma vie…

Ne voyant pas encore mon grand compagnon, je prends mon courage à deux mains, redresse mon chapeau et m’approche de deux aventuriers occupés à charger une table de voyage. « Excuser-moi, j’aimerais rejoindre l’expédition, pourriez-vous m’indiquer à qui dois-je m’adresser ? »


Alix: #33ffff
Zeph: #0099ff
Épiphane: #ff33ff

Les cadeaux :
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 697
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 31 Oct - 21:51
__–« À moi, pardi. »
__–Amundsen était en effet arrivé quelques instants seulement après Alix. Il lui tapota l’épaule après sa réplique, pour l’inviter à se retourner, se baissa et lui serra la patte.
__–« Salam aleikoum cher ami. Je vois que vous êtes prêt. »
__–Quand ils constatèrent que leur cyantifique attitré venait d’arriver, les différents participants quittèrent les tables du bar où ils s’étaient donnés rendez-vous pour s’amonceler autour de lui. Profitons de leur présentation pour faire un petite retour en arrière sur les motivations de chacun.
__–Tout d’abord, ceux qui formaient le gros de l’expédition ; des membres des Vert-Veines, qui avaient été contactés pour leurs connaissances de la botanique avant même que l’expédition déthéctive ne se mît en place. Quand il s’avéra qu’ils étaient incapables de fournir ceux qui en demandaient en thé, ils avaient proposé d’apporter leur soutien à l’expédition… contre une partie des bénéfices, assurément. Du fait de leur statut de groupe le plus doté en équipements parmi ceux présents, la plupart des véhicules et montures battaient leurs couleurs. On pouvait ainsi compter sur deux carrioles, traînées l’une par deux brumbryoches, des animaux aux battes de cheval corps de mie et de croûte tendre, l’autre par une grarachnide aux proportions jamais vues. Là où ces animaux à l’apparence de paquets de frites et aux pattes en aliments susdits font en général moins d’une vingtaine de centimètres d’envergure, celle-ci était manifestement passée par une Tempête et avait atteint des proportions considérables. Ils avaient également sorti un camion tout-terrain, qui autant par la bâche qui couvrait ses passagers que par sa couleur verte avait des aspects quelque peu militaires.
__–Ensuite, venaient les initiateurs du projet, ceux qui avaient fait la demande aux Vert-Veines après avoir constaté et recueilli les plaintes de nombreux habitants ; l’Aster. Eux n’avaient que peu de moyens en personnel comme en matériel, mais avaient mis un point d’honneur, en dépit de leur modestie, à ne pas être relégués au rang de pièce rapportée dans ce qui était pourtant leur propre projet. Jamais ils n’auraient pu dépasser en investissement fournis les Vert-Veines, mais au moins étaient-ils arrivés à se hisser à la deuxième place. Un de leurs experts en plantes terrestres avaient décidé de faire le déplacement et s’était entouré d’une sorte de garde rapprochée d’explorateurs et aventuriers recrutés à grands frais. (C’est que, bien peu des membres de l’Amicale étaient taillés pour les expéditions au long cours.) Avec eux, un petit sous-terrain, équivalent d’un sous-marin mais qui pouvait fendre la terre avec autant d’aisance que la mer. S’il était trop petit et inconfortable pour qu’on s’y installât longtemps, sa vitesse et sa furtivité permettait de servir d’avant-garde et d’éclaireur en cas de besoin.
__–Il ne faudrait pas oublier les Sorteurs, bien que ceux-ci eussent bien voulu qu’on ne les mentionnât pas. Des membres avaient pourtant exercé des pressions pour que fût récupéré une des boissons les plus emblématiques de la civilisation terrienne. La crédibilité de cette faction aurait aussi été mise à mal si elle n’avait pas au moins fait acte de présence à ce qui était une aventure de cette ambition et cet objectif. Pour autant, les tensions, qui n’allaient pas diminuant entre les Vert-Veines et les Magendarmes, avaient imposé la prudence. Montrer trop véhémentement son soutien à une entreprise qui bénéficierait à ce gang de malappris, n’aurait pu que très mal passer auprès de la police de la ville. Aussi, alors que la bannière verte flottait bien haut à une hampe fichée sur le camion et qu’une autre sur le même véhicule arborait l’insigne de l’Aster, aucun symbole sorteur n’était présent. Leurs financements, ainsi qu’un observateur, étaient pourtant bien là. Fournir près de la moitié des provisions et du financement pour l’équipement avait donné aux Sorteurs une place importante au conseil d’administration de l’expédition, sans qu’ils en fussent participants visibles. Aussi, ils avaient utilisé leurs contacts auprès des cyantifiques pour requérir la présence d’un d’entre eux, à savoir Amundsen.
__–Amundsen justement, qui représentait donc la quatrième faction présente dans cette expédition. Les cyantifiques ne s’étaient pas concertés sur la question : l’explorateur s’était contenté de répondre présent et de notifier ses collègues de sa participation. Il s’était déjà montré indispensable à plus d’un titre et avait été élu par le conseil d’administration, composé des représentants des trois autres entités participantes, comme son dirigeant. C’était qu’outre ses connaissances indispensables sur l’Esquisse et sur l’exploration en général, Amundsen était une figure très consensuelle. Lui-même s’était attaché à faire valoir les cyantifiques comme une entité aussi neutre que possible et détachée des conflits inter-urbains ; qui faisait office d’arbitre sur les problématiques liées à la cyance, sans se mêler plus avant du reste. Du fait de sa composition des des divergences donc conflits d’intérêt qui pouvaient agiter l’expédition, renvoyer toute la responsabilité à quelqu’un qui n’en avait aucun avait été unanimement décrété comme étant une bonne idée.
__–Enfin, dernier groupe si l’on peut dire, dont Alix était un représentant, la galaxie hétérogène de Dessinateurs aventuriers, qui agissaient en toute autonomie et contre salaire, plutôt que par loyauté pour quelque ou quelque faction. Pour ces indispensables supplétifs recrutés par le conseil d’administration, peu leur chalût la signification politique de cette expédition ; bien plus d’avoir une paie ou de quoi agrémenter son eau chaude.

__–Revenons à la scène entre Alix et Amundsen.
__–« Vous êtes évidemment le bienvenu. Tenez, voici le contrat de participation. »
__–Il lui remit trois papiers agrafés ainsi qu’un stylo. Aucune des factions présentes n’étant très administrative, le document était sec, mais précis :


Contrat d’exploration

Je soussigné ………, m’engage comme participant à l’expédition Déthéctive et à suivre les ordres et consignes qui seront données.

Faction : Vert-Veines / Aster / Sorteurs / autres / sans objet

Poste occupé : (si vous n’avez pas de spécialité à faire valoir, vous serez considéré comme un membre polyvalent et attaché à différentes missions en fonction de la situation. Votre salaire sera celui d’un porteur-manouvrier.)

Si vous êtes membre d’une faction présente au conseil d’administration ou avez été recruté par l’une d’elle, la paie et le partage du butin ont été l’objet d’une négociation en interne à chacune des participantes. Référez-vous à votre supérieur. Si vous participez comme contractant indépendant, la paie est fixée par la grille de salaire présente en page 2 et le partage du butin se fera au prorata expliqué en page 3.

Signature :



__–Nous passons sur la page deux, un tableau assez complexe où l’on pouvait bien voir que plus une spécialité était rare et technique, plus le salaire était élevé, sans jamais toutefois excéder trois fois celui du plus bas échelon.
__–Sur la page trois, il était détaillé que le butin serait partagé en quatre au prorata de la participation de chaque faction : les Vert-Veines avaient bien entendu la part du lion, suivi de l’Aster, puis des Sorteurs, enfin des indépendants, qui constituaient une faction en soi. Une fois cette première division faite, les membres des factions se partageraient les gains en interne et ils seraient divisés équitablement entre chaque membre non-affilié. Amundsen, pour sa part, avait demandé à avoir un échantillon de chaque denrée récupérée, ce qui lui avait été accordé. Il était aussi considéré comme salarié des Sorteurs et, à ce titre, avait déjà reçu sa paie.
__–« Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Mes amis, je réponds à mon compagnon et suis à vous. »


Crevette : #33cc99


Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum