Il faut sauver le soldat Jacqueline

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Sam 26 Aoû - 0:55
__–Le soir, tous les cyantifiques intégristes avaient été convoqués dans leur bureau et avaient longuement étudié le rapport exhaustif que lui avait fait Even des événements. Lui et les autres membres de son groupe de cyantifiques lui avaient posé de nombreuses questions, pris de nombreuses notes, longuement comparé ses dires avec toutes les informations qu’ils avaient pu obtenir sur les chaînes d’info. Le code du labyrinthe et des maliciels, tel que décrit par Even, avait suscité un grand intérêt auprès de ses collègues.
__–Pendant que tous les autres parlaient, Moore, lui, était resté silencieux. Au bout d’un moment, il interrompit ses confrères.
__–« Even. Tu as réussi ta mission. Félicitations. J’en ai une autre pour toi. »
__–Il se leva pour commencer à expliquer.
__–« Tes doutes sont fondés. Une consœur cyantifique a bien été impliquée dans cette affaire. À quel titre, nous l’ignorons encore. À peine tout ce … ce désordre résolu, je recevais un appel d’un confrère. D’un extérieur à notre groupe, que tu ne devras jamais contacter toi-même, Even, car c’est un faible, un lâche, qui s’est compromis avec les Dessinateurs. Un putain de collabo. Mais assez désespéré pour avoir fait appel à moi, parce que lui comme tous nos confrères et consœurs qui ont été endormis par cette Ville et sa corruption, savent au fond d’eux que notre cause est juste. C’est là une occasion de le montrer.
__–» Apparemment, en parallèle de l’opération sur le périphérique, la COSHA a réussi à suivre une piste et capturer cette cyantifique, qui s’est retrouvée impliquée dans cette sordide histoire. La stupide guerre que les Dessinateurs se livrent à eux-mêmes pour le pouvoir ne nous intéresse pas. mais cette cyantifique, Hamilton, dispose d’informations cruciales, qui si elles tombaient entre les mains de fous égarés comme la COSHA, causeraient des troubles considérables à tout notre peuple. Sans parler de ses compétences, dont tu as pu faire l’expérience de première main, Even.
__–» Tu dois la récupérer. Vivante, si possible. Ou supprimer tout ce que la COSHA a pu extraire de son cerveau. Ta mission commence maintenant. »
__–Son petit disciple aurait-il des questions…?


Dernière édition par Stilgar le Mar 5 Sep - 13:44, édité 1 fois
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 26 Aoû - 16:54
Enfin rentré.

Après avoir quitté les locaux de la COSHA, Even était allé subir une interminable journée à cheval entre les locaux de son entreprise et ceux de son client du moment, qui avec son irrationalité typique des Dessinateurs avait changé d’avis au dernier moment sur un détail crucial et obligé l’équipe à plus ou moins tout détruire et recommencer. Ce n’est donc qu’après plusieurs heures à retourner les informations dans sa tête qu’il avait pu retrouver sa famille et les lui livrer posément, au-delà de ses premiers rapports.

Évidemment, il avait été plus honnête avec ses collègues qu’avec Skalèb et leur avait ainsi rapidement livré deux “détails” qu’il avait gardé pour lui.

Le premier, c’était qu’il avait réussi à glisser un petit quelque chose dans une fissure du sous-espace de la COSHA qui contenait toutes leurs armes, entre deux pas dans les rayons où il avait pris tout un tas de choses, qu’à défaut de conserver après la mission il avait bien regardé et répertorié mentalement. Aucune idée de si cela donnerait lieu à quelque chose d’exploitable, mais puisque l’occasion s’était présentée et que ça ne semblait pas trop dangereux, il en avait profité.

Sa seconde trouvaille concernait le labyrinthe, dont il avait pu rapporter le code. Il avait raconté à la COSHA que les premières versions avaient été écrites en Corindon, comme ça semblait être le cas à première vue (pour peu de jeter un œil aux anciennes versions), mais ils semblaient avoir été trafiqués pour ne pas trahir l’implication de l’un de ses collègues, qui plus que d’avoir vendu sa création à des Dessinateurs semblait avoir été impliquée sur toutes les étapes.

Cette dernière information avait posé plus de questions qu’elle n’en avait résolu. Heureusement, comme Even l’espérait, ses collègues savaient infiniment mieux réfléchir que lui et connaissaient toutes sortes de choses qu’il ignorait. Il fut donc ravi d’écouter toutes leurs questions pertinentes et tâcha d’y répondre aussi précisément qu’il le pouvait. Quand Moore — dont il avait si peur de la désapprobation et des critiques — s’exprima enfin, il sentit d’un coup un poids tomber de ses épaules, ravi et fier, non seulement d’avoir été utile, mais qu’on lui demande aussitôt quelque chose d’autre.

Il l’écouta donc très attentivement, avec une certaine surprise, puis même un début de panique quand il apprit que la COSHA avait capturé la cyantifique en question. L’avait-il trahie en se comportant de manière suspicieuse ? Aurait-il dû la couvrir en altérant le labyrinthe pour masquer encore mieux ses traces ? Elle avait peut-être collaboré avec les Dessinateurs, mais puisque comme le disait Moore ce n’était pas vraiment de sa faute mais celle de la Ville, et qu’en plus elle avait au moins aidé des gens qui essayaient d’attaquer la Ville, il ne put retenir un élan de culpabilité. Ne risquait-il pas de compromettre un de ses collègues plus proches encore, s’il se montrait aussi imprudent ?

Il hésita à ouvrir la bouche pour en avoir la confirmation, mais n’osa pas interrompre Moore, et écouta jusqu’au bout ses explications, qui lui firent comprendre que la situation était bien trop importante pour s’encombrer de sentiments superflus. Récupérer Hamilton était tout ce qui comptait présentement, et cette mission était infiniment plus importante que beaucoup de choses qu’il avait eu à faire jusqu’à présent, ou même que sa propre existence : il devait y mettre tout ce qu’il avait.

« D’accord. »

Cela dit, il avait bien quelques questions. Si c’était à lui que Moore demandait, c’était sûrement qu’il allait devoir intervenir dans la SX — il ne savait rien faire d’autre après tout —, mais ça ne suffirait pas à récupérer quelqu’un physiquement. La première chose à demander était donc…
« Qui est-ce qui participe à l’opération ? Et avec quels moyens ? »
Ensuite, il fallait évidemment parler de la mission elle-même.
« Quel est mon rôle exactement ? Est-ce qu’on sait où elle est, ou est-ce que je dois la trouver d’abord ? »
Dans les deux cas, s’il devait s’infiltrer dans quelque système de la COSHA, cela avait de grandes chances d’être risqué, surtout s’il n’avait aucun délai pour la préparer. Même avec plusieurs semaines de réflexion préalable et une équipe sur le terrain, cette entreprise était l’une des pires engeances des Dessinateurs. Si elle avait eu une raison de tous les tuer, elle l’aurait probablement déjà fait plusieurs fois.

Après avoir posé ses questions, il regarda donc Moore silencieusement, espérant qu’il allait lui annoncer un plan bien pensé pour rendre possible l’impossible. Ce tout en sachant que même si ça restait impossible, il irait quand même, quitte à y perdre un membre ou deux. Car c’était pour sauver la cyance.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 31 Aoû - 22:39
__–Moore s’attendait, bien entendu, à ce que son disciple accepte. Il n’aurait pas vraiment eu le choix de toutes façons. Non, ce qui lui fit avoir une expression faciale, bien qu’indéchiffrable, furent ses questions. Even avait-il un doute…? Il le scruta un petit moment. Non. Ce n’était pas par déloyauté ou peur, qu’il avait ces interrogations.
__–« Tu t’infiltreras dans leur réseau au moyen de la faille que tu y as judicieusement placée. Nous ne savons pas où est détenue Hamilton est détenue. Nous avons de bonnes raisons de penser qu’elle est dans la base secondaire d’où tu as opéré. et qu’elle va être transférée au siège de la COSHA. Quand elle y sera, il nous sera impossible de la récupérer. »
__–Celui-ci était en effet une forteresse plus impressionnante encore que tous les commissariats réunis.
__–« Ton objectif sera de découvrir où et quand Hamilton va être transférée. Le reste nous appartient. Tu dois agir avec rapidité et, surtout, ne pas te faire remarquer. Autrement, la COSHA changerait son itinéraire et nous perdrions tout espoir de la récupérer. »
__–Calvin, qui s’était tenu en retrait pendant toute la conversation, réagit à la seconde phrase de Moore. « nous » voulait dire « lui », en vérité. Son visage couturé de cicatrices témoignait qu’il avait déjà fait face aux Hussards et que cela ne l’enchantait absolument pas d’avoir à recommencer.
__–« Tu seras seul. Compose ton arsenal dans notre sous-espace et vas-y, sans perdre de temps. Nous ne pouvons hélas pas nous permettre d’envoyer beaucoup de membres. Les risques sont énormes. En cas d’échec… »
__–… Even ne serait pas un sacrifice trop considérable.
__–« … Nous honorerons ta mémoire et ton dévouement à la cyance. »


Dernière édition par Stilgar le Mar 5 Sep - 13:44, édité 1 fois
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 2 Sep - 19:07
Exploiter la faille, oui. Attendre le transfert, d’accord. Heureusement que Moore y avait pensé, car Even n’aurait certainement pas été si loin. S’il n’y avait plus une minute à perdre…

« J’y vais maintenant, alors. »

Sa main caressa doucement sa cuisse droite, au bout de laquelle pendait une jambe invisible.
Il se saisit de ses astrettes, réfléchit quelques instants, puis... la laissa de côté. Mieux valait qu’il n’y ait pas un seul élément commun entre ses deux venues dans la même journée à l’intérieur d’un sous-espace de la COSHA, sur le plan matériel comme sur le plan esthétique. Il demanda donc à Desroche, qui était dans la pièce à côté, de lui en apporter une autre paire qui traînait et qui n’avait jamais servi à rien de particulier.

Quand il les enfila enfin, il atteignit le sous-espace qu’il avait lui-même en partie construit et sécurisé. Pas aussi garni en armes que celui des hussards, mais ce serait bien suffisant pour ce qu’il avait besoin : s’il se lançait dans une fusillade, c’était qu’il était déjà repéré et qu’il valait mieux se déconnecter. Il emporta tout de même une arme de tir léger, deux drones de poche et des jumelles, le tout en s’assurant qu’il étaient trop standards pour qu’on ait la moindre idée de qui les avait construits ou achetés.

Ensuite, il n’avait pas tant besoin d’armes que de discrétions, aussi réfléchit-il à l’apparence qu’il allait adopter. Il aurait pu emprunter celle d’Epiphane ou de Dubois pour leur imputer le piratage s’il était débusqué, mais outre le fait qu’il n’en ferait jamais une copie parfaite, on ne trompait pas une compagnie de sécurité privée comme on trompait une petite boîte qui pensait que l’avatar avait quoi que ce soit à voir avec la personne derrière. Il adopta donc une apparence d’adolescente relativement aléatoire aux proportions similaires aux siennes, exception faite de l’agilité qu’il augmenta comme il le faisait d’ordinaire.

Avec ça, restait la question de savoir d’où et comment il allait se connecter. Faire un pont direct entre le sous-espace des cyantifiques et de la COSHA était une mauvaise idée, et il devait s’assurer que personne ne passant le portail dans l’autre sens ne puisse se faire une idée de qui avait créé l’entrée et d’où il était venu. Il faudrait donc que ce soit un lieu public suffisamment dense en trafic pour qu’il y passe inaperçue, même pour qui aurait accès aux caméras de surveillance.

Quand il fut prêt, il annonça son départ à Moore, puis s’en alla donc vers le point d’entrée de la SX. Il y erra quelques instants, changea à nouveau son apparence à quelques reprises, puis se miniaturisa d’un coup au milieu de la foule et se glissa dans les fondations d’une boutique quelconque où il avait repéré un discret interstice. Supposant qu’il était relativement tranquille, il commença à se mettre au travail. Il avait certes placé là-bas une pastille qu’il pouvait retrouver, mais encore fallait-il réussir à en faire un portail… et surtout, un portail qui ne serait pas immédiatement détecté. Il devrait le rendre si minuscule que même une apparence aussi réduite que la sienne passerait tout juste au travers.

Envahi par les dizaines de possibilités qu’il envisageait et la crainte de gâcher ses chances dès le départ, il hésita quelques instants. Ce n’était pas comme tout à l’heure, où un échec n’aurait eu aucun impact sur quoi que ce soit qui importait vraiment. La moindre erreur pourrait…

Non. Attendre serait aussi une erreur.

Il ferma un instant les yeux pour rassembler sa concentration. Quand il les rouvrit, il se mit au travail.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 5 Sep - 13:43

__–Even envoya son drone qui y arriva sans encombres dans le sous-espace de la COSHA, où lui et Épiphane s’étaient équipés, quelques heures plus tôt.
__–Il se souvenait de ce lieu comme un lieu immense, blanc dans toutes les directions, avec seulement des étagères remplies d’armes pour rompre la monotonie. Là, tout au contraire, il était noir et vide. Tellement obscur qu’Even ne pouvait pas voir les pâles de son drone. C’était un signe clair qu’il n’était pas utilisé.
__–Les simples bruits des pâles – tout à fait inutiles vu l’univers où il était, mais réflexe réalisme –, ses bruits de pas, ses vrombissement de moteur – tout aussi inutiles –, résonnaient à l’infini.
__–Even les éteignit aussitôt.

__–À bien y regarder, cet espace n’était pas totalement vide. Très proche de lui, une lueur… Non. C’était au contraire très loin. Mais c’était immense. Surtout considérant la taille minuscule du drone.
__–S’il s’en approchait, le moustique pouvait voir se dessiner les formes d’un étrange monument, baignant dans une lumière jaunâtre. Quelques arbres malades entouraient une ruine, posée sur un rocher. En son centre, derrière un autel, une coupelle de pierre, qui ne contenait qu’un fond de liquide immonde, comme une eau croupie et visqueuse.

Il faut sauver le soldat Jacqueline O4ps
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mer 6 Sep - 18:45
Après quelques minutes de travail, Even parvint à trouver le chemin vers le petit disque qu’il avait abandonné dans le sous-espace de la COSHA et à créer ce qui devrait être un minuscule portail. Y aller directement serait évidemment suicidaire — il avait trop de chances de se retrouver au milieu d’un groupe d’employés affairés, ou pire encore de quelqu’un qui attendait sa venue —, c’est pourquoi il glissa l’un des drones qu’il avait pris avec lui dans l’embouchure. Il ne serait pas aussi doué qu’Epiphane pour les manier tout en crapahutant, mais tant qu’il s’agissait d’un repérage et qu'il pouvait y aller lentement, sa maîtrise serait suffisante.

C’est donc par la petite caméra du robot qu’il entrevit ce qu’était devenu le grand arsenal qu’il avait connu.

Il s’était… trompé d’endroit ? C’était possible. Ça, ou il était au bon endroit, mais celui-ci avait été effacé, voire réutilisé. Ce n’était en soi pas un problème, tant qu’il était quelque part dans les locaux de la COSHA… Si c’était bien le cas.

Pendant qu’il faisait revenir son éclaireur, Even réfléchit à comment il allait s’y prendre. Une telle configuration ne lui garantissait pas qu’il n’y avait pas quelqu’un, ou quelque chose, qui le surveillait. Il avait après tout assez fait de sécurité pour connaître la technique du pot de miel, qui consistait à laisser aux attaquants une porte d’entrée qui paraissait facile d’accès et prometteuse, comme c’était typiquement le cas d’un sous-espace a priori désert auquel on accédait après avoir mystérieusement trouvé une faille… simplement pour les y piéger.

Il devait donc s’armer de prudence, tant qu’il n’aurait pas une idée claire de la situation.

Quand le drone revint, Even regarda s’il ne pouvait pas le rendre silencieux en ôtant les bruits inutiles que le constructeur original y avait laissé, puis l’agrandit un petit peu, juste assez pour pouvoir s’asseoir dessus comme s’il s’agissait d’une monture. Il regarda également s’il ne lui était pas possible de modifier les paramètres de son avatar, de sorte à imiter l’une de ces créatures qui pouvaient voir dans le noir. À défaut, il devrait avoir au moins moyen d’augmenter son ouïe…

Une fois ses préparatifs prêts, il entra lui-même dans la faille, cramponné à son drone, puis il ferma derrière lui le passage qu’il avait créé, sachant qu’il était en cas de danger de toute façon plus rapide et prudent de se déconnecter que de retourner vers le point quelconque qui l’avait vu entrer. Il s’intéressa ensuite à nouveau à son environnement, voir s’il pouvait en percevoir quelque chose de nouveau, et surtout s’il y passait assez inaperçue.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 19 Sep - 20:38
__–Even, juché sur son drone, voleta dans la structure, dans un silence total.
__–Un étonnant, silence, d’ailleurs. Les arbres n’étaient pas tout à fait immobiles : leurs feuilles s’agitaient, très légèrement, sans qu’il n’y ait quelque vent. Pourtant, nul bruit ne s’en dégageait. Si Even poussait ses capteurs auditifs au maximum, il se rendrait compte qu’aucun des sons que pouvaient produire une plante ou les insectes qui invariablement habitaient à ses côtés n’étaient perceptibles. Ce n’était pas une fainéantise de codage, d’ailleurs : il y avait bel et bien quelques vers de terre, quelques pucerons, quelques champignons. Si on s’était embêté à placer ces programmes, pourquoi ne pas les avoir doté de sons ?
__–Alors qu’il bourdonnait autour de la structure immense, il s’arrêta devant la coupelle. Son eau était totalement immobile et opaque. Pourtant, s’il l’observait trop longtemps, Even pouvait percevoir une sorte de mouvement en son sein. Quelque chose qui n’aurait pas dû être là, d’hypnotisant, d’irréel.
__–Le code de toute cette structure était, bien entendu, protégé contre l’édition et totalement illisible, crypté par un système particulièrement retors et complexe. Toutefois, quelques éléments étaient familiers à Even, dans la structure générale, la disposition. Il avait déjà entendu parler de dispositifs de sécurité comparables. C’était autant des points d’apparition d’entités hostiles que des prisons, pour des choses bien trop dangereuses, impossibles à supprimer, même dans la SX, mais qui pouvaient être contenues.
__–Il y avait une présence, ici, qui dormait. Une entité (peut-être un antivirus ?) surpuissante. Elle n’était pas encore réveillée.


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Sam 23 Sep - 21:07
Silence total.

Étrange, ça ne l’était pas en tant que tel, mais ça l’était légèrement au regard de tout le reste. Quand bien même il était dénué de sensibilité artistique, Even savait que l’on ne s’embêtait pas à créer tout ce qui pouvait s’apparenter à une ambiance sans y aller jusqu’au bout.
Cela dit, il avait entendu parler — sans se les procurer lui-même, car ça ne l’intéressait pas — de ces jeux vidéos qui jouaient sur ce genre de décalage pour renforcer leur ambiance, ce pourquoi il ne s’attarda pas dessus davantage et considéra plutôt l’option que cela puisse avoir été fait ainsi par sécurité.

Il en alla de même pour la coupelle. Elle ne l’intéressa guère que jusqu’à ce qu’il échoue à y trouver un mécanisme ou quelque chose qui eut pu l’informer sur le propriétaire et le but de cet endroit.

Puisque le décor restait muet, il s’attaqua à la structure. Rien d’évident ne lui apparut non plus, sinon le fait qu’il était… ou dans l’espace d’un particulier plus que compétent, soit d’une entreprise qui avait les moyens d’en embaucher un. Ce qui laissait, en définitive, bien plus de suspects qu’il ne voulait en avoir en tête.
Quant à ce que cette structure gardait… Even y réfléchit un instant, alors qu’il replongeait sans raison particulière son regard vers la coupelle. Ce n’était probablement pas Hamilton, et ça avait même peu de chance d’être quoi que ce soit qui eut pu le mener à elle. Si encore il avait eu la moindre idée d’où il était, et que ce où impliquait la COSHA ou la Mairie, cela aurait pu valoir le coup ne serait-ce que par principe, mais il n’aurait jamais fait qu’en noter l’emplacement pour un plus tard dont les priorités seraient différentes.

En l’état, il pouvait donc — devait, même — l’ignorer complètement.

Son attention se reporta sur l’obscurité ambiante et sa végétation grouillante. Il essaya de voir s’il pouvait en lire le code et, le cas échéant, s’il pouvait en tirer quelque information sur celui qui l’avait posée là. Il en fit de même avec le sol qui se trouvait en-dessous, avec le vague espoir de révéler une architecture plus intéressante qu’un gigantesque espace vide avec un autel indéchiffrable au centre.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 20 Oct - 18:53
Jets de dé :

__–Even glissa.
__–… Il est difficile de justifier autrement ce qui allait suivre.
__–À peine commença-t-il sa minutieuse exploration qu’il se rendit compte que le code de toute cette structure était illisible, car crypté. Comme il avait quelques connaissances en méthodes pour concevoir ces protections et donc, pour les outrepasser, Even voulut lancer une procédure simple, théoriquement indétectable pour estimer le niveau de sécurité…
__–Mais, fausse manipulation, hasard, erreur ou défenses trop vicieuses, il échoua.
__–La réalité se déchira.
__–Un son impossiblement fort, impossiblement grave, le paralysa et propulsa au sol. S’être rendu minuscule comportait un inconvénient considérable pour ce qui allait suivre. La monstrueuse apparition qui surgit, fut vomie de l’autel, de son eau noire, parut encore plus immense.

Il faut sauver le soldat Jacqueline Y6m4

__–Ses horribles tentacules fouettaient l’air, sa gueule immense pulsait, dévoilait toujours plus de crocs acérés.

Vilain petit moucheron

__–Ses immondes yeux luisants, oranges, semblaient comme autant de phares braqués sur lui, comme on braque depuis des miradors des lampes sur un prisonnier en fuite.

__–Elle se pencha.

Pourquoi es-tu grognon ?

__–Comme tout cet environnement, Even, nota, cette entité était surnaturellement silencieuse. Même quand ses tentacules frappaient le sol, elles n’émettaient aucun son… en fait… elles le traversaient. Mais l’air qui sortait de ses respirations était, lui, bien physique. Pouvait-elle contrôler sa tangibilité ?

Dans la toile emprisonné

__–« Cela fait longtemps que je n’ai pas eu de visiteurs. Que fais-tu ici, petit être ? »
__–Sa voix semblait sortir de l’intérieur d’Even, des murs de l’autel, de l’air environnant, de partout et nulle part à la fois.

bientôt tu seras mangé.


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mar 31 Oct - 22:24


Le cri résonna jusque dans les profondeurs de ses entrailles.
Il se sentit tomber dans l’autre monde, sursauter dans le vrai.
Il entendit la douleur de ses tympans trancher son calme habituel d’un hurlement aigu.

Moore tourna la tête quelques instants, jeta un œil à l’écran qui diffusait en direct toutes les péripéties d’Even, puis retourna à ses affaires. Ce n’était rien de plus qu’une énième créature comme on en croisait dans la SX, après tout, et l’idée même d’avoir peur de quelque chose qui n’était pas réel lui échappait complètement. L'idée d’avoir peur tout court, en fait, diraient certains de ses plus proches collègues qui ne l’avaient jamais vu s’inquiéter de quoi que ce soit même quand il avait la police, la COSHA ou les deux à ses trousses.

Toujours était-il qu’il y avait d’autres cyantifiques dans l’appartement, et que ceux-ci n’étaient pas tous des sociopathes.

Réveillée par la soudaine alerte, Al-ʻIjliyyah passa la tête à travers de la porte, observa un instant son collègue tétanisé et la créature digne d'un roman d'horreur. Après deux regards de haut en bas, elle se décida à sortir tout en entier de sa chambre, non sans embarquer avec elle le grille-pain qu’elle tentait depuis deux jours de transformer en explosif ou en réveil-matin vintage — l’indécision étant la seule cause de son délai.  

« Hey Even, tu m’entends ? »

Pas un seul mouvement ne fit écho à sa voix grave et perpétuellement éraillée. Elle se gratta l’aisselle, puis s’approcha du gamin. Pas besoin d’être psychologue pour deviner qu’il plantait autant qu’un Trapertiplo. Ou que tous les trucs que Calvin avait essayé de réparer, Botkine inclus.

Elle passa sa main le long de son bras et commença à lentement le caresser.

« Ça va aller… »

Il ne pouvait pas l’entendre, mais il sentirait. Probablement. Ça avait marché une fois. Et quoi que sa peau ne soit pas la plus sensible, ce qui lui jouait des tours chaque fois que l’Esquisse se décidait de jouer avec les températures, elle était presque sûre qu’il avait frissonné à son contact.

« Tout va bien, je suis là… » répéta-t-elle, car ça lui faisait bizarre de ne rien dire.

Songeant que plus de compagnie serait le mieux, elle posa son grille-pain sur les genoux de son collègue et l’alluma. Sans poudre ni alarme, ce n’était ni un explosif, ni un réveil-matin vintage, juste un petit radiateur. Restait à espérer que la température conviendrait. Ou ne conviendrait pas, finalement — peut-être que c’était de la douleur physique qu’il fallait.

Alors qu’elle commençait à se perdre dans toutes les nouvelles perspectives que cet usage imprévu ouvrait, elle fut interrompue par un geste. Even semblait doucement reprendre ses esprits. Ou paniquer encore plus, elle n’en savait trop rien — ce n’était pas comme si son corps à elle fonctionnait comme celui de tous les autres. Elle l’entendit essayer de retrouver le contrôle de son souffle, puis se ses membres, qu’il serra autour de son nouveau radiateur de compagnie. Radiateur de compagnie, ça sonnait bien, non ? C’était le genre d’objet qu’on avait envie d’acheter... qu’elle avait envie d’acheter, du moins.

Al-ʻIjliyyah retira sa patte, l’agita devant son collègue, puis claudiqua jusqu’à la cuisine. L’endroit n’était qu’à quelques pas pour les humains mais paraissait bien plus éloignée quand on faisait la taille d’une grosse grenouille — et qu’on était incapable de sauter comme une grenouille malgré tout. Une fois débarquée, elle attrapa une canette de bepis, seule boisson que son estomac tolérait au petit-déjeuner, puis se trouva un coussin de fortune pour avoir une vue directe sur l’écran. Puisque le son avait été coupé pour s’entendre travailler, elle connecta son oreillette à l’écran.

Lorsque le son lui parvint, ou plutôt ne lui parvint pas là où il le devrait, elle crut qu’elle allait aussi devoir recycler ses écouteurs favoris.


Even, de son côté, penserait aussi avoir à remplacer ses astrettes, s’il avait ne serait-ce que le moindre neurone à consacrer à autre chose qu’à être tétanisé par la créature immense comme le monde qui résonnait jusque dans ses entrailles. Il avait réussi à se convaincre, par une inexplicable chaleur qui l’avait ramené à son corps physique, que ce n’était jamais que la SX et qu’il pouvait se déconnecter à tout moment, mais ce n’était toujours pas suffisant pour… appréhender pleinement la situation. Ou ne serait-ce qu’ébaucher une réaction intelligible.

Il lui fallait pourtant répondre. Décrocher toutes les informations qu’il pouvait. La vie d’Hamilton en dépendait peut-être.

Bien qu’encore incapable de se lever, il redressa légèrement le corps de son avatar.

« Je cherche quelqu’un… bredouilla-t-il, mauvais pour mentir quand il était pris au dépourvu. Et vous, que faites-vous ici ? »



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 28 Nov - 14:49
__–« Tu cherches quelqu’un. Dis-m’en plus, petit insecte, qui a le courage de me poser une question en retour. Tu as répondu à la mienne, je répondrai à la tienne : je m’ennuie. Divertis-moi et ta mission pourra continuer. »
__–La créature n’était pas devenue particulièrement plus amicale… Mais elle avait accepté un accord, peut-être pouvait-elle être raisonnée ? Il allait de soi que d’un seul mouvement de ses tentacules pourrait pulvériser Even ; c’était peut-être l’approche la plus saine.
__–« Parle-moi de qui tu cherches. »


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Ven 1 Déc - 21:30
De l’ennui ? Ce n’était pas un programme ?

Non. Ce devait en être un. Ça s’est réveillé sur une mauvaise manipulation. Et puis il y avait bien des gens pour donner une conscience apparente à leurs IA. Ça arrivait…. sûrement. Oui, ça pouvait être ça. Ça devait.

Mais plus important, qu’est-ce que c’était ? Ce n’était pas un allié — Moore le lui aurait dit.

Ça pouvait être la COSHA. Ça ne leur ressemblait pas, tant ils avaient tendance à mettre leur logo partout. Mais après tout, c’était leur sous-espace. À l’origine, au moins. Il ne pouvait pas l’écarter… Et puis si ce n’était pas eux, ça pouvait être leur allié.

Les bras toujours enroulés autour de la petite chaleur qui lui rappelait que tout ça n’était pas réel, il bafouilla quelques syllabes, sans vraiment savoir ce qu’il était supposé répondre.

« Je cherche… »

Ça ne venait pas.
Mais il devait parler.

« …Une cyantifique. »

Il se mordit la lèvre. Il avait été à ça de dire "une collègue".
Son cœur s’emballa encore un peu plus.
Il fallait rebondir. Trouver quelque chose. Une histoire à raconter.

« J’ai… trouvé le code d’un labyrinthe qui lui appartenait. Et je voulais la retrouver… par curiosité. »

Even ne savait pas vraiment ce qu’était la curiosité — ou du moins ne s’en pensait pas doté — mais il avait souvent vu ses collègues en parler pour justifier toutes sortes de demandes arbitraires.  
Évidemment, il en fut convaincu deux secondes, avant de tout regretter, de se demander ce qu’il faisait seulement ici et de paniquer.

Derrière lui, Al-ʻIjliyyah avait déjà avalé la moitié de son bépis et commencé à partager sa satisfaction sous la forme de puissants rots.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Ven 1 Déc - 22:01
__–« Une cyantifique… Comme c’est amusant que tu évoques le sujet… Je connais bien cette engeance… Il n’y a qu’eux pour mépriser la vie de tous autour d’eux et sacrifier ceux qu’ils appellent les Dessinateurs sur l’autel de leur… curiosité. Dis-moi, petit insecte, combien sont morts pour étancher ta soir de savoir ? On n’entre pas dans ce recoin de la SX sans des soutiens et sans faire couiner quelques porcs. »


Dernière édition par Stilgar le Ven 1 Déc - 22:54, édité 1 fois


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Ven 1 Déc - 22:53
Il les connaissait bien ?
Un instant, Even avait cru trouver une once de sympathie pour ce programme, quelle que soit son origine.

Puis avait soudainement senti l’envahir un profond sentiment d’injustice qui croissait à chaque mot qu’il ajoutait. Tout ce que disait cette créature était profondément faux, méprisant et absurde.

« Les Dessinateurs méprisent la vie et sacrifient les leurs depuis bien plus longtemps et avec bien plus de cruauté que les cyantifiques, pour des raisons bien plus folles que la curiosité, rétorqua-t-il, instinctivement et avec une assurance qu’il imitait, avant de le regretter brusquement et d’essayer tant bien que mal de se rattraper par une formule creuse : On ne peut pas critiquer. »

Sa phrase ne lui laissait qu’un infime répit, qu’il devait employer à trouver comment expliquer sa présence ici. C’était tout aussi injuste et faux de dire qu’il avait forcément tué des gens pour venir, et il fut à nouveau emporté par une colère qu’il ne maîtrisait pas vraiment :

« Je n’ai eu besoin de rien de tout ça pour venir ici. C’était aussi facile que de passer par une porte déjà ouverte. »
C’était assez littéral, puisqu’il était arrivé là par hasard en se glissant dans une faille… même s’il n’avait pas pu passer deux minutes dans les lieux sans faire une erreur possiblement fatale. Et qu’il les enchainait depuis.

Toujours remonté, il laissa enfin échapper une autre pensée sans la filtrer :
« Vous pouvez servir à quelque chose, ou je peux rentrer chez moi ? »
Ce n’était vraiment pas juste, qu’un programme se moque de lui comme ça.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 18 Déc - 12:55
__–« Je ne critique pas, petit fou fanatique ! J’admire ! »
__–Sa voix s’était faite irréellement forte, jusqu’à faire trembler cette réalité elle-même : le petit monument qui avait invoqué cette créature s’effondra comme sous l’effet d’un séisme et les oreilles d’Even se seraient mises à saigner, dans la SX comme en vrai, s’il n’avait pas baissé le volume d’entrée par réflexe.
__–« Je peux te proposer un pacte. Une alliance. »
__–Sa voix s’était faite plus calme.
__–« Je t’aiderai à trouver ta cyantifique. Tu es entré ici avec aise, mais comment feras-tu pour aller plus loin ? En échange, je t’accompagnerai et suivrai mes propres desseins.Tu n’es rien et ton peuple n’est rien pour moi, petit insecte de cyance. Ne vous mettez pas sur mon chemin et je ne me mettrai pas sur le vôtre. »


Dernière édition par Stilgar le Mar 19 Déc - 0:01, édité 3 fois


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Lun 18 Déc - 23:35


Daah ! maugréa Al-ʻIjliyyah, en jetant précipitamment ses écouteurs préférés devant elle, non sans renverser une partie de son tout aussi précieux bépis dessus au passage. Il faudrait prévenir cinq nanocycles avant, minimum, avant de faire ça…

Tandis qu’elle réfléchissait à quel genre d’appareil pourrait prédire des sons imprédictibles par essence, réflexion qui aboutirait nécessairement à la bête conclusion qu’il suffisait de faire un appareil qui traitait le son avant de le transmettre, Even se demandait comment diable cette créature avait pu deviner qu’il était un cyantifique, alors qu’il avait fait de son mieux pour ne rien en laisser paraître.

Puisqu’il ne voulait pas admettre qu’il n’y avait bien que les cyantifiques pour défendre les cyantifiques et utiliser le mot “Dessinateur” aussi spontanément, il en conclut simplement que la créature avait mal compris.

Au vu de ce qui se passa ensuite, il n’eut cependant pas vraiment le temps de la rectifier.

Tout ce qui comptait maintenant, c’était de voir une piste s’ouvrir pour récupérer Hamilton. Du moins c’était ce qu’il prétendait — son expérience à Crosslines lui avait au moins appris que promettre quelque chose n’impliquait pas nécessairement une capacité à le réaliser. Ce programme pouvait tout aussi bien être un virus qui attendrait d’être ramené dans un autre sous-espace pour le contaminer, ou une sorte de plan tordu de la COSHA.

C’est pourquoi, tout en gardant le son sous contrôle, il essaya de réunir la contenance qui lui restait pour se montrer dur en affaires, ou à défaut un peu sceptique :
Comment est-ce que vous pouvez m’aider, exactement ?
Il hésita un peu à revenir sur cette histoire de cyantifique, mais enchaîna plutôt :
Et quels desseins ? ... Et pourquoi avoir besoin de m’accompagner pour les réaliser ?

Quelque part, il espérait que cette grosse pieuvre avait envie de détruire la Ville comme lui mais ce serait vraiment trop beau.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 2 Jan - 15:34
__–« Les Hussards azur sont incapables de faire quoi que ce soit d’autre par eux-mêmes que tuer. Jamais ils n’auraient pu protéger leur propre sous-espace sans mon aide… et je ne la donne pas volontairement. Tous ceux qui se croient assez malins pour attaquer la COSHA, je les rencontre, tous, je leur propose ce pacte, tous, ils acceptent de m’aider. Tous, ils échouent ; tous, je les supprime, petit insecte de cyance. S’ils ne me servent à rien, alors qu’ils disparaissent de ma vue ! »
__–La luminosité se mit à augmenter. Le noir devint gris. Les pierres du monument se rassemblaient ; il se reconstruisait.
__–« On entre. »
__–Effectivement, à une dizaine de mètres d’Even et du gardien, deux hommes en costume-cravate, qui semblaient pris dans une vive discussion, apparurent. Ils ne semblaient même pas remarquer ce qui se passait à côté d’eux, trop occupés à leur conversation.
__–« Tu peux reprendre ta forme réelle, petit insecte de cyance, ils ne te voient pas. Devine comment cela est possible et nous verrons si tu mérites de recevoir mon aide. »


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Lun 8 Jan - 0:26
La réponse de la créature retourna encore un peu plus son cerveau déjà confus. Quel que soit le nom de cette… chose, et fut-ce un programme, une IA ou une personne, elle avait tendance à faire toutes sortes de détours quand elle parlait, de sorte à ne jamais vraiment dire ce qu’elle était.

S’il avait eu un peu plus de jugeotte, il en aurait probablement déduit qu’elle s’amusait de son mystère autant que de la terreur qu’elle inspirait. À défaut, il songea simplement qu’elle ne savait pas s’exprimer clairement et s’en sentit quelque peu frustré. Il avait en fait cette espèce d’impression énervante d’avancer tout en faisant du sur-place, de parler beaucoup mais de ne rien dire. Il fallait avouer qu’il n’était patient que quand il avait le contrôle de la situation... et que c’était tout sauf ce qui était en train de se produire.

En dépit de son impatience et de sa difficulté à aboutir à une réponse nette sur quelque sujet que ce soit, il avait bien tiqué sur le fait que la créature était liée à la COSHA, ce qui ne manqua pas de générer un léger sentiment de panique, quand il pensa avoir été complètement compromis. Etait-ce un programme de la COSHA qui se comportait avec une fausse animosité pour piéger les intrus ? Une personne de chair et de sang, que les Hussards obligeaient à travailler pour eux ?

Il n’eut pas le temps de formuler une question que la lumière s’alluma et répondit enfin à la question qu’il se posait sur le sous-espace dans lequel il se trouvait. Il recula un peu par réflexe, constata effectivement que personne ne réagissait, puis essaya — encore — de trouver un sens à cette nouvelle situation. Quoique, finalement, ce n’était qu’un problème d’informatique. Il fallait juste avoir assez de temps pour s’y pencher — du moins il l’espérait.

D’accord.
Il hésita un peu, puis ajouta :
J’espère y voir une preuve que je ne perds pas mon temps.

Il faut clarifier ici, si ce n'est pas évident, qu’Even n’était pas un adepte du culot et ne l’utilisait même pas non plus vraiment comme une stratégie calculée. Seulement, il ne savait ni tourner longtemps autour du pot (surtout quand ce pot était aussi important que le sauvetage d’une collègue), ni vraiment peser ses mots. À cela, il fallait ajouter — ici particulièrement — qu’il essayait souvent d’imiter Moore, sans pour autant comprendre tout à fait comment ses phrases étaient perçues par les autres. C’était bien parce qu’il était bon en informatique et peu demandeur sur le salaire que Crosslines pardonnait certaines interactions… délicates, qu’il avait eues avec certains clients — ils avaient toutefois fait en sorte qu’il en croise le moins possible. Et puis bien sûr, la créature avait déjà titillé trop de fois son impatience.

Quoi qu’il en soit, il commença à réfléchir. Les deux idées qui lui venaient le plus spontanément étaient d’abord celle que les employés de la COSHA ne soient pas vraiment dans le même sous-espace qu’eux, puis celle qu’ils soient bien dans le même sous-espace, mais qu’Even ne leur apparaissait guère que comme un élément du décor, ou à la limite un autre employé. Il pouvait imaginer une invisibilité plus directe, par exemple si l’air autour d’eux déformait la lumière.

Dans le doute, il vérifia d’abord son avatar. Si ce n’était pas ça, il essaierait de s’approcher légèrement des deux individus pour voir s’il était vraiment invisible, s’il pouvait interagir avec un élément du décor, ou ce genre de chose. À moins qu’un souvenir ne se rappelle à lui pendant ses essais, après tout il pouvait au moins avoir entendu parler d’une telle technique…



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 29 Jan - 12:14
__–Even, après diverses inspections, avança vers les employés, qui discutaient des attributs sexués d’une collaboratrice d’une manière peu avantageuse et respectueuse pour cette dernière. Il ne fut pas remarqué. Il n’était, cependant pas invisible : s’il poussait le vice jusqu’à essayer de les toucher, les frôler, il verrait qu’il était intangible.
__–En inspectant sa mémoire, Even se souvint avoir déjà vu cette technique. Elle était fort simple et avait, comme toutes les bonnes choses dans l’Esquisse, été inventée par un cyantifique, en substance Euclide. Elle avait réussi à créer une dilatation du temps dans la SX, tel qu’il en existait déjà dans le monde réel, bien qu’à une échelle moindre et totalement incontrôlée. Even, en fait, était dans le passé ; les deux employés machistes étaient dans le futur. Le temps, pour lui comme pour Moore et Al-‘Ijliyyah, s’écoulait de manière linéaire et constante. Pour les corps des deux employés sur leurs astrettes aussi. Cependant, dans ce sous-espace SXéen, il était dilaté. Une heure véritable équivalait à une seconde, peut-être à moins, dans ce sous-espace. Ainsi, quelqu’un pouvait s’y connecter, y passer une heure réelle, mais une milliseconde SXéenne. Une autre personne pouvait se connecter une minute réelle après la première et ce serait peut-être un éon qui se serait écoulé dans ce lieu entre les deux connexions. C’était l’inverse du procédé général à toute la SX, où une seconde réelle équivalait à plusieurs dans la SX, ce qui permettait de faire plus de choses dans un temps plus restreint.
__–Pour l’entité gardienne, si elle était hébergée ici, elle vivait chaque seconde infiniment dilatée. Il y aurait eu de quoi rendre fou n’importe quel humain.
__–Cela ne répondait toutefois pas entièrement à sa question. Pourquoi Even pouvait-il voir les employés, s’ils s’étaient connectés plus tard, donc potentiellement, que des années, voire des millénaires, les séparait d’Even ?


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Jeu 1 Fév - 22:49


Even ressentit, évidemment, une profonde satisfaction quand il perçut la beauté de la cyance là où elle se présentait.

Cela dit, dilater le temps était une chose, voir le futur en était une autre. Était-ce un enregistrement qu’on avait réussi à transmettre à quelques ponts ou problèmes de synchronisation entre les sous-espaces ? Est-ce que la créature avait trouvé un moyen pour faire voyager la lumière de la SX plus vite que sa vitesse théorique, de sorte que son heure d’arrivée puisse être antérieure à son heure de départ ? S’agissait-il en fait d’une distorsion non pas du temps mais de l’espace, comme d’une sorte de trou noir qui d’une quelconque manière superposait…

Nombre d’idées pseudo-cyantifiques dignes d’un scénario de film de SF lui traversèrent l’esprit, avant de venir s’écraser sur le filtre de la raison, qui lui suggérait qu’il ne devait bien s’agir là que d’une sorte d’enregistrement ou de retransmission en direct. Rien n’indiquait qu’il devait s’agir du futur. D’ailleurs, même si ça l’était, ce n’était peut-être même pas important de savoir pourquoi ça l'était, tant qu’il pouvait répondre à la créature (que les deux scènes ne se déroulent pas en même temps suffisait à justifier que l'on y soit invisible, d'une certaine façon), bien qu'elle risque de ne pas se satisfaire d'un début de réponse...

Ah, si seulement il pouvait voir se dessiner dans tout ce doute une soudaine intuition qui relierait entre eux les morceaux de cette énigme, voire plus encore…



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 952
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 26 Fév - 22:18

__–Even eut une intuition, en effet. Et si la réalité dans laquelle il était…
__–« Ah, Will ?
__–Non, il est au… »
__–Les deux employés fixaient le vide, dans la direction générale d’Even. Comme quelqu’un qui cherche une trace de mite sur un tissu.
__–« Faille de sécurité.
__–Impossible. ou alors… Oh bordel. »
__–Ils disparurent, Enfin, ils se déconnectèrent, devina Even. Et… Une ligne apparut, Une ligne infiniment lointaine, infiniment longue, dans ce sous-espace infini et uniformément blanc dans toutes les directions, une singularité paysagère venait d’apparaître. Un horizon.
__–Non.
__–Une pliure.
__–« Ah ah ah ah ah ! Je vois que tu as trouvé, sinon ils n’auraient pas trouvé eux-mêmes. Nous n’avons plus que quelques instants, insecte de cyance. tu devras fracturer l’univers avant qu’il ne nous aplatisse. Ce sera ton ultime test. Réussis là où j’ai échoué pendant des millions d’années. »
__–Effectivement pour éliminer les intrus, ce sous-espace avait une technique aussi peu élégante qu’elle était radicale et totalement inévitable. Dans son infinité, il se pliait. Even put observer avec horreur une immense ombre se dessiner, l’horizon sans fin se soulever et apparaître à la verticale. Il allait ensuite, tout simplement, retomber et réduire à l’état de pulpe tout ce qui se trouverait en dessous. Il ne servait à rien de fuir : même la chose la plus rapide ne pouvait pas rattraper l’infini.
__–« Ne l’écoute pas, insecte de cyance. Un problème simple appelle une solution simple. Tu n’as déjà plus le temps de faire élaboré. »
__–Effectivement, la pliure était particulièrement rapide. Un mur se dressait déjà à la verticale et commençait à se pencher vers eux.


Il faut sauver le soldat Jacqueline 1zod
Il faut sauver le soldat Jacqueline ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3151
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mer 13 Mar - 20:27
Il n’y eut vraiment que cette espèce de grosse créature hideuse pour s’amuser de la situation. Even, lui, sentit son malaise croître, si c’était encore possible.

Il haïssait l’urgence. Il haïssait quand les choses étaient critiques, quand on ne pouvait ni les réfléchir en détails, ni les peaufiner, ni les recommencer. Il haïssait ne pas avoir le choix de se déconnecter pour aller regarder la circulation, le temps ou l’Étoile par la fenêtre.

Il haïssait cette bestiole, aussi. Elle lui donnait un test, il le “réussissait”, et au lieu de tenir sa parole ni de servir à quoi que ce soit, elle rajoutait encore une demande. Plus rien ne suggérait que ce serait le dernier. Pour l’instant, en fait, toutes ces interactions n’étaient qu’une vaste perte de temps, sinon un danger.

Qu’est-ce qui l’empêchait de partir ?
Hélas, il le savait. Sans piste ni aide, il n’aurait plus que la chance pour espérer rentrer dans les systèmes de la COSHA en un délai aussi court. Or, il avait encore moins foi en sa chance qu’en une gigantesque aberration qui sortait de nulle part. Pour les cinq prochaines minutes, du moins.

Il essaya donc de prendre son mal en patience, quitte à se laisser gagner par ce stress désagréable et inévitable quand on avait l’impression de jouer la vie de quelqu’un et qu’on ne se sentait pas à la hauteur de la tâche.

Une solution simple. Comme si quoi que ce soit était simple.

Il se baissa et commença à inspecter le code du sol. Il n’avait pas le temps d’étudier en détails sa composition, ou la façon dont ce sous-espace était construit. Il ne pouvait qu’espérer que la personne qui avait programmé ce pli avait visé grand et expéditif, mais n’avait pas pris en compte les petites aspérités et déformations possibles.

Il inspira. Puis, avec le peu de temps qu’il avait, essaya lui aussi de plier l’univers. Assez grand pour lui, et si c’était possible, éventuellement assez grand pour l’étoile de mer volante — ou bien elle se débrouillerait.

Schéma de ce qu'Even essaie de faire:



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Test:

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum