Le Deal du moment :
Coffret Pokémon 151 Bundle 6 boosters : ...
Voir le deal

Registre des Prédéfinis

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 845
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 31 Aoû - 0:47
__–Ici, vous pourrez créer des prédéfinis. Le modèle de fiche est présent ici.
__–Vous pouvez trouver une liste des personnages et PNJs importants ici, si vous voulez tisser des liens entre vos prédéfinis et les PJ existants.
__–Une fois finie, postez votre fiche ici, dans ce sujet. Les éventuels retours que je ferai dessus seront par MP ou par Discord. Si vous voulez jouer un prédéfini, je vous laisse l’initiative de contacter son créateur. Une fois que vous vous serez mis d’accord, signalez-le moi, je noterai le prédéfini comme réservé et vous pourrez poster sa fiche normalement, quand vous le souhaitez.
__–Pour le registre, n’oubliez pas de compléter au moins l’encart Informations obligatoires pour le registre des personnages !

Violette


Faction : civile, autre compagnie
Profession : styliste, P-DG de son entreprise
Description : Styliste grandiloquente à la tête de sa propre entreprise, a passé les 70 ans mais se gave de médocs et de prothèses pour en avoir éternellement 25, passe souvent sur les plateaux de télé pour y parler de sa vie et de son amour de la Terre, a le nez dans pas mal de magouilles politiques.
Relations : mère d’Al’, Claudia et Aimé, femme de Meredith
Fiche : Violette


Meredith


Faction : civile
Profession : ingénieure en robotique / cybernétique
Description : Chercheuse en cybernétique, a créé plusieurs robots identiques à elles en termes d'apparence qui bossent et vivent à sa place, fait des recherches sur les augmentations du cerveau.
Relations : mère d’Al’, Claudia et Aimé, femme de Violette
Fiche : Meredith


Claudia


Faction : civile, autre compagnie et / ou Établissement correctionnel du Beau-Lissandre
Profession : médecin
Description : Médecin carriériste qui s'adonne aux pires cruautés dans la vraie vie mais oublie tout dans la SX.
Relations : sœur d’Al’ et Aimé, fille de Violette et Meredith
Fiche : Claudia


Aimé


Faction : hors-la-loi
Profession : membre voire chef d’un gang de la Frontière
Description : Jumeau qu'Al' n'aurait pas dû avoir (et ne sait pas avoir), a survécu à des expériences illégales et est devenu un membre de gang de la Frontière, sait pour ses origines et a probablement l'intention de buter leurs deux mères.
Relations : frère d’Al’ et Claudia, fils de Violette et Meredith
Fiche : Aimé


Dernière édition par Stilgar le Ven 1 Sep - 10:34, édité 1 fois



Registre des Prédéfinis 1zod
Registre des Prédéfinis ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan
Messages : 3072
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Jeu 31 Aoû - 23:07
Bon eh bien, puisque ce sujet a été créé pour moi, faut que je l'inaugure.
Du coup, vous les avez pour certains déjà vus, mais j'ai décidé de proposer pas moins de quatre prédéfinis pour les Câbles ! Ce qu'ils en ont commun ? Déjà, ils sont tous de la famille proche d'Al' (il s'agit plus précisément de sa mère, son autre mère, sa sœur et son jumeau maléfique), donc tous liés à mon perso et liés entre eux, mais ils ont surtout tous leur propre concept qui les rend indépendants (et en théorie intéressants à jouer pour eux-mêmes). J'ai également essayé, pour tous, de proposer quelque chose qui s'ancre dans le cyberpunk et qui ne pourrait être fait que dans les Câbles, de sorte à proposer des concepts de DC ou de premier perso marrants à ceux qui ne voudraient pas juste transposer un perso qu'ils jouent déjà ou qui l'ont déjà fait.

Beaucoup de choses sont négociables sur ces persos, y compris les avatars (que j'ai dessiné, mais je vous en voudrais pas si vous voulez prendre une image de votre côté, et je me ferai un plaisir de les redessiner si vous voulez y changer des choses) et leurs liens, qui sont pour l'instant flous mais qui peuvent être rendus plus intéressants si les persos sont pris.

Petit "sommaire" pour vite sauter à un prédef' qui peut vous intéresser :
Violette, styliste grandiloquente à la tête de sa propre entreprise, a passé les 70 ans mais se gave de médocs et de prothèses pour en avoir éternellement 25, passe souvent sur les plateaux de télé pour y parler de sa vie et de son amour de la Terre, a le nez dans pas mal de magouilles politiques.
Meredith, femme de Violette et aussi vieille qu'elle, chercheuse en cybernétique, a créé plusieurs robots identiques à elles en termes d'apparence qui bossent et vivent à sa place, fait des recherches sur les augmentations du cerveau.
Claudia, leur fille et la grande soeur d'Al', médecin carriériste qui s'adonne aux pires cruautés dans la vraie vie mais oublie tout dans la SX.
Aimé, le jumeau qu'Al' n'aurait pas dû avoir (et ne sait pas avoir), qui après avoir survécu à des expériences illégales est devenu un membre de gang de la Frontière, et a probablement l'intention de buter ses deux mères.

PS : Si vous voulez que vos persos aient un lien avec ces prédefs, n'hésitez pas à me ping ♥

Violette



(Vous pouvez changer d'ava comme vous voulez, tant qu'elle a l'air jeune et a des cheveux bouclés. Là je me suis fait un kiff pour lui donner un air pas terrienne du tout, mais vous pouvez faire plus simple. Et oui elle a des sortes de fleurs dans les cheveux.)
APPELLATION : Son nom de scène (et nom qu’elle fait figurer sur ses papiers) est Violette. Elle a pu s’inventer des seconds prénoms ou des noms de famille ici et là (et probablement en changer plusieurs fois).

ÂGE : 70 ans pour les rares qui connaissent son vrai âge, mais physiquement elle a toujours les airs d’une jeune femme, grâce aux traitements et chirurgies en tout genre.

ORIGINE ESQUISSÉENNE OU NATIONALITÉ : Née dans l’Esquisse, mais adore décrire en détails toutes les origines terriennes des membres de son arbre généalogique (réel ou légèrement recomposé) pour se décrire comme une héritière de la culture terrienne.

GOÛTS : À vous de voir comment vous voulez développer cette partie, mais elle est en tout cas passionnée de mode et d’esthétique en général (incluant celle des corps, modifiés par l’Esquisse ou par la technologie), ainsi que de « culture » en général. D’aucuns diraient qu’elle aime aussi s’exhiber de toutes les façons possibles.

PROFESSION: Styliste reconnue, qui possède sa propre entreprise qui commercialise ses modèles (et ceux des autres stylistes et assistants qui travaillent pour elle, mais c’est surtout son nom qui ressort), incluant tout l’aspect com, partenariat avec des autres marques, etc. Elle habille le grand public, mais elle peut aussi avoir conçu des uniformes pour n’importe quelle autre entreprise assez riche pour se le permettre.  

FACTION : Civile & autre compagnie.



Caractéristiques, possessions



Caractéristiques
— Niveau constitution/habileté/agilité, ses stats "naturelles" seront relativement basses du fait de son âge, mais comme elle aura eu d'une part recours à la chirurgie esthétique et divers traitements (qui augmenteront ses stats biologiques de base) et mis quelques prothèses ici et là (qui compteront dans les stats "augmentées"), elle devrait être en relativement bonne santé, et probablement assez voire très habile de ses dix doigts. À vous de voir comment vous voulez équilibrer entre les deux.
— Les compétences dans lesquelles il faudra le plus investir sont la gestion, l’économie et la politique. En plus de gérer une boîte, Violette connaît beaucoup de monde en Ville, y compris personnellement, et maîtrise toutes les techniques d’orateur ou de requin pour se faire une belle place. Elle aura également 2 ou 3 en popularité (mais plus probablement 3).
— Elle aura au moins 2 en richesse : son entreprise gagne pas mal d’argent, mais Violette en dépense aussi beaucoup, et est plus une “nouvelle riche” que quelqu’un dont la richesse serait bien stabilisée et pérenne, cela dit si vous voulez jouer une milliardaire ça doit être possible.
— En commandement, elle aura automatiquement au moins 1, mais à voir si vous voulez en ajouter pour en faire une meneuse charismatique.
— Sur le reste c’est assez libre. Vous pouvez lui donner de quoi savoir utiliser une arme, ou plutôt quelques compétences en ingénierie (électronique particulièrement) si vous voulez orienter ses créations vers des trucs très hybrides entre textile et haute technologie (typiquement des vêtements dont le motif change selon l’humeur de son porteur, l’atmosphère ambiante, etc, ou qui s’épaississent selon la température). Elle peut aussi s'être intéressée à pas mal de sciences quoi que superficiellement.

Inventaire :
— Elle possède une maison qu’elle partage avec sa femme (et quand ils viennent, ses enfants).
— Evidemment, ses ateliers qui sont ceux de son entreprise, et tout ce qu’elle a en stock.
Pour le reste vous pouvez inventer ce que vous voulez. Violette étant très hédoniste, elle a probablement beaucoup de trucs bling bling dont elle ne se sert pas et un hélico pour se promener.

Prothèses cybernétiques :
À voir selon comment vous aurez réparti les points, mais Violette a probablement des prothèses ici et là (à l’extérieur ou l’intérieur de son corps). Elle est cependant (sauf si vous voulez en décider autrement) plus prompte à faire croire qu’elle est naturellement belle et jeune, et donc à les avoir invisibles (c’est-à-dire imitant le réel) plutôt que tape-à-l’oeil. Il s’agira essentiellement de prothèses visant à la rendre plus performante dans son métier et (surtout) à contrer les effets de l’âge (vue qui baisse, maladies en tout genre…), plutôt que des prothèses qui seraient faites pour le combat, cela dit il n’est pas exclu qu’elle ait caché quelque part de quoi se défendre.

Description



Véritable « personnage » en Ville, Violette est parfaitement adaptée à son capitalisme omniprésent et à sa technophilie décomplexée. Outre son entreprise de mode qui en dépit d’une taille relativement modeste jouit d’une certaine aura et d’un carnet de commandes bien rempli, Violette passe régulièrement sur les écrans pour parler d’à peu près tout et rien dès qu’elle en a une occasion, voire y présente elle-même quelque émission. Elle y raconte souvent son parcours (probablement plus proche du mythe de la self-made woman que d’une quelconque réalité), de sa passion débordante pour la mode et pour la Terre dont elle se réclame héritière, et prend parfois position politiquement mais jamais sur des sujets trop clivants ni trop engageants. En bonne riche philanthrope, elle peut ainsi se dire scandalisée par la pauvreté en Ville et faire quelque don à une association ou serrer dans ses bras une famille à qui elle aura offert quelque portion de sa collection, mais gagnera souvent bien plus d’argent qu’elle n’en aura dépensé par la mise en scène sa générosité (qui est cela dit sincère de son point de vue).

Si certains la voient comme une vieille peau superficielle et hypocrite, voire scandaleuse si l’on s’intéresse un peu plus en détails à certaines affaires dans lesquelles elle a trempé (sur les conditions de travail, certaines matières premières qu’elle utilise, certaines magouilles financières…), elle n’en reste pas moins suivie voire admirée par une partie de la population. Dans tous les cas, sa popularité cache des compétences certaines pour se glisser dans tous les milieux, y trouver les bons contacts et les mobiliser que ses détracteurs sous-estiment souvent.

Sur le plan personnel, Violette vit avec sa femme Meredith, qui est ingénieure en cybernétique, probablement rencontrée dans le cadre d’une des nombreuses opérations qu’elle a subies pour garder un corps jeune, beau et libre de la plupart des imperfections. Elles s’aiment passionnément, quoi que leur couple ait une forme assez libre, et que Violette ait régulièrement pour son plaisir des coups d’un soir un peu partout en Ville, y compris avec des gens assez haut placés. Elle a eu au moins deux enfants avec Meredith (je reviens dessus plus tard), mais il n’est pas exclu, si vous aimez les familles nombreuses, qu’elle en ait eu d’autres après eux, avec sa femme ou avec d’autres personnes ; dans tous les cas, il est improbable qu’elle ait les portés elle-même, puisqu’elle est trop occupée, trop attachée à sa beauté et maintenant trop vieille pour subir une grossesse. Comme ses enfants actuels, si elle en a d’autres, ils auront probablement des noms à coucher dehors.

Ses enfants, donc. Son premier enfant, une fille qu’elle a nommé Ptolémée et qui a environ 34 ans actuellement, est le plus “naturel” du lot ; quoi que ni elle ni sa femme ne l’ait porté, elle a laissé faire le hasard. Elle a a priori quitté le foyer et est pleinement investie dans une belle carrière de médecin, bien que continuant de voir souvent sa mère. Quant à son second enfant, que je joue, puisqu’elle et sa femme voulaient un garçon, et qu’il lui paraissait important d’avoir un enfant à son goût, elle a fait appel à une compagnie privée pour faire quelque modification génétique en amont (je vous laisse lire le début de mon histoire pour le détail). Elle a ainsi appelé son fils Aldébaran (mais comme tout le monde l’appelle la plupart du temps Al’), et celui-ci a, après une enfance assez banale, fini par se lancer dans des études d’administration publique qu’il a abandonnées pour rejoindre la police urbaine. Ils se voient encore souvent mais se parlent assez peu depuis, ou que de façon superficielle. Elle ignore pourquoi son fils se tue à la tâche dans le public alors que le privé paie beaucoup mieux, et que les entreprises comme la COSHA font selon elle du bien meilleur travail (elle y fait probablement appel de temps en temps et a pu avoir quelque liaison intime avec certains de ses cadres…). Après en vrai les liens peuvent être modifiés pour faire plus intéressant et adapter à votre interprétation du perso !




Meredith



(Vous pouvez changer d'ava comme vous voulez si celui-là ne vous plaît pas!)
APPELLATION : Meredith.
ÂGE : Plus de 70 ans.
ORIGINE ESQUISSÉENNE OU NATIONALITÉ : Esquisséenne mais qui peut avoir eu des parents terriens.

GOÛTS : Meredith est ce genre de personne qui aime énormément de choses et se trouve de nouvelles passions tous les jours, cela dit elle a globalement des centres d’intérêt autour de la technologie.

PROFESSION : Travaille dans le privé en tant qu’ingénieure en robotique/cybernétique. Elle mène des recherches sur un sujet particulier (cf description), à vous de voir si elle les fait de son côté ou si c’est sa boîte qui finance, mais il est fort probable que ça intéresse autant le privé qu’elle et donc qu’elle soit financée.

FACTION : Civile.



Caractéristiques, possessions



Caractéristiques :
— Facilement un 3 en cybernétique et en robotique. Il est cohérent qu’elle ait aussi des points en ingénierie et en électronique. Pour son habileté, elle est bonne à la base, mais elle a pu sérieusement se ternir avec l’âge, à vous de voir si elle a compensé par des augmentations ou pas. Elle aura dans tous les cas au moins un implant, qui est expliqué dans la suite de sa suite.
— Avec ça, vous pouvez facilement glisser un 1 ou 2 en physique et quelques points en traitement de données.
— Vu son niveau de vie, elle a 2 en richessse.
— Au moins 1 en popularité. Elle est relativement connue dans son domaine quoi que pas forcément du grand public.
— Pour le reste, c’est relativement libre ! Ce n’est clairement pas une combattante mais vous pouvez décider qu’elle a quand même quelques bases pour se défendre, ou au contraire plutôt une petite passion pour la SX en plus du traitement de données et de l'IA.

Inventaire :
— Vit avec sa femme et ses enfants quand ils viennent, dans une plutôt grande maison probablement jalonnée de trucs bling bling que Violette achète.
— Elle a probablement beaucoup de composants en tout genre chez elle, sans parler de ses robots.

Prothèses cybernétiques :
— Dépendant de ce que vous avez mis en stat. Au vu de son âge et de sa passion/compétence en la matière il n’est pas déconnant que Meredith ait utilisé quelque prothèse ici ou là pour prolonger sa durée de vie (même si elle n’est pas à fond là-dedans comme l’est sa femme qui est plus artificielle qu’humaine).

Description



La vieillesse, ça fait réfléchir à un certain nombre de choses. Aux portes de la soixantaine, après une vie florissante en tant qu’ingénieure en cybernétique, où elle a vu et parfois même dépassé les limites de son domaine par quelques recherches publiées sur l’esthétique des modèles de membres artificiels hyper-réalistes, Meredith s’est demandée ce qu’il allait advenir d’elle, alors que ses propres mains commençaient à la lâcher et son cerveau à ralentir sans qu’elle ait pu faire le quart de tout ce qu’elle voulait faire de sa vie.

Elle a d’abord envisagé d’adopter la même solution que son épouse, et de remplacer progressivement tous ses organes pour conserver une santé équivalente à celle d’une jeune femme. Cependant, le cerveau vieillit toujours, et il n’est guère possible d’en stopper complètement l’inévitable dégénérescence, ni d’en faire une copie parfaite (du moins, si telle technologie existe, elle est toujours risquée et n’est pas accessible au grand public).

Évidemment, la robotique n’est pas la solution non plus. Créer un corps qui est difficile à différencier d’un être humain est faisable, et c’est même l’une de ses spécialités, mais aucune IA ne peut parfaitement répliquer un être humain, et même si c’était possible, ce ne serait pas vraiment elle.

C’est pourquoi elle a renoncé à vivre plus longtemps. Vivre plus dans le même temps imparti, par contre…

Après quelques années de réflexion, Meredith a commencé à créer un premier robot. Semblable à elle-même physiquement et capable d’imiter tant sa voix que ses mimiques grâce à des données riches et variées qu’elle avait préparé en amont. Après y avoir installé une IA ajustée pour qu’il soit capable de créer des prothèses avec un style similaire au sien, elle a fait construire un type d’implant particulier, qui relie certaines des sensations du robot à son propre cerveau (le contact étant facilité par le fait que le robot lui ressemble), et qui permet d’envoyer des ordres à distance. Plus que d’avoir un assistant, Meredith s’est donc créé un avatar amélioré, non pas dans la SX mais dans le monde réel, capable d’exécuter les tâches qu’il connaît même en son absence. Peu après, elle a créé d’autres robots, voués à faire, apprendre ou vivre à sa place un maximum de choses et les lui rapporter. Finis les moments d’attente, de transport ou de calme : elle bascule en permanence vers l’un de ses alter-egos, pour parler à ses enfants, travailler, profiter d’un cocktail dans son corps réel et écrire un rapport en même temps. Quand vous parlez superficiellement à une Meredith, vous ne savez donc pas toujours si vous parlez à son IA de base, ou si l’originale est au bout du fil, ce qui a tendance à déstabiliser ses proches.

De surcroît, on ne peut pas dire que Meredith elle-même est pleinement satisfaite de l’état des choses, quoi qu’elle chouchoute ses robots et leur confie d’importants aspects de sa vie. Déjà parce qu’elle a toujours l’attention d’une personne âgée, et donc ne peut pas réellement suivre toutes ces vies en même temps, mais surtout parce qu’elle s’est rendue compte que vivre les choses par petits bouts distants et superposés n’est finalement pas si similaire à les vivre pleinement. Loin d’y renoncer complètement, elle a repris ses recherches, en se focalisant cette fois sur les implants au cerveau.

S’y oubliera-t-elle jusqu’à oublier de vivre sa vie ? Peut-être bien.

Note : j’ai pas voulu rallonger inutilement l’histoire avec ça, mais Meredith est, du coup, la femme de Violette (autre prédef libre), et avec elle la mère d’Al’ (mon DC des câbles), de sa soeur (en prédef aussi)… et du jumeau caché d’Al’ dont elle ignore l’existence (encore un prédef). La relation entre tout ce beau monde est pas ultra définie pour laisser une certaine liberté d’interprétation selon qui sera pris et tout.






Claudia



(Vous pouvez changer d'ava comme vous voulez, la proposition que j'ai fait là est juste une combinaison des traits de ses parents. Also le dessin du bas est l'ava IRL, et celui en haut l'ava SX)
APPELLATION
Ses parents l’ont prénommée Ptolémée parce que ça sonnait grec. Cependant, en ayant eu marre qu’on la soupçonne en permanence d’être une cyantifique, elle a décidé de se faire appeler Claudia, et il n’y a guère que sa famille pour l’appeler par son nom de naissance.
Son avatar dans la SX s’appelle Nao.
(vous pouvez changer les noms comme vous voulez, et lui ajouter un nom de famille à rallonge comme son frère si vous voulez)

ÂGE 35 ans.

ORIGINE ESQUISSÉENNE OU NATIONALITÉ Esquisséenne.

GOÛTS En tant que Claudia, elle aime surtout gagner et bien faire son travail.
En tant que Nao, elle aime aider les gens et s’amuser.  
(vous pouvez ajouter plein de trucs)

PROFESSION : Médecin dans une grande entreprise qui emploie des médecins et propose leurs services à des institutions ou d'autres entreprises, un peu comme des prestataires classiques. Je l'imaginais notamment passer assez régulièrement à l'établissement correctionnel du Beau-Lissandre (la taule de la Ville, un peu décrite dans l'addendum sur la police). Bien qu'étant assez jeune pour un médecin, elle est très bien payée et assez réputée.

FACTION : Civile qui bosse dans le privé.



Caractéristiques, possessions



Caractéristiques :
— Pour les stats de base, vous faites comme vous voulez. Claudia n'est probablement ni une bodybuildeuse, ni une faiblarde, et a une habileté assez bonne pour faire de la chirurgie de haut niveau, mais ses stats peuvent être entièrement biologiques ou nettement augmentées.
— 3 en médecine obligé. Vous n’êtes pas obligé de mettre des points en cybernétique par contre, sa spécialité étant le biologique.
— 2 en richesse sauf si elle a une raison de beaucoup dépenser ou d’avoir bien économisé/investi, et probablement au moins 1 en popularité.
— Avec tout ça, il vous restera beaucoup de points, que vous pouvez investir comme vous voulez. L'idée ce serait de lui donner assez de compétences pour la rendre plus flexible en mission (ça peut être dur de caser un médecin pur), donc par exemple des bases en combat pour intervenir sur le terrain (ce ne serait pas illogique surtout si elle a bossé en prison), des compétences en informatique (pour avoir plus d'occasions de jouer avec Nao), ou autre chose encore.
— De +, une proposition de Stilgar : si vous voulez différencier un peu Claudia et Nao, vous pouvez attribuer des points de compétences qui sont spécifiques à l'une des deux, et compter ça comme un demi-point (si c'est pas super clair, pingez-le il vous expliquera).

Inventaire : rien en particulier à signaler ici, à part qu’elle a un bon niveau de vie et probablement son propre logement.

Prothèses cybernétiques : Comme vous voulez !

Description



Fille aînée d’une styliste connue et d’une chercheuse en cybernétique non pas moins importante dans son domaine, Ptolémée a été élevée avec des rêves de grandeur et l’envie, sinon le besoin, d’échapper à l’ordinaire. Pour elle, le refuge sera la performance scolaire, qui fera naître en elle une ambition et un esprit de compétition féroces pour se démarquer du lot. S’agissant d’un métier bien payé et réputé, elle s’est rapidement orientée vers la profession de médecin. Terminant parmi les premiers de sa promotion, elle aura ensuite vite décroché un très bon poste dans une entreprise privée, où ses compétences et son adéquation avec les valeurs (ou plutôt le manque de valeurs) de son employeur l’ont fait rapidement passer des consultations ordinaires à quelque de chose de… Plus intéressant, disons, et surtout de mieux payé. À la grande prison de la Ville, elle a ainsi moins soigné de bobos (travail qu’elle laisse aux robots et aux infirmières) que supervisé des prélèvements d’organes chez des prisonniers qui n’avaient pas de quoi payer leur séjour et administré des traitements expérimentaux chez des cobayes plus ou moins volontaires. À la Frontière, elle a participé à du trafic d'être humains, rédigé des rapports justifiant que tout allait bien afin de forcer des ouvriers à travailler dans des conditions indécentes, trafiqué des autopsies pour arranger son employeur et appris à déterminer combien de tortures on pouvait encore infliger à quelqu'un avant qu'il ne meure.

Évidemment, on ne se met pas autant de sang sur les mains sans en subir le contre-coup. Stress, insomnies, doutes et désordres en tout genre ont commencé à s’accumuler, jusqu’à ce que Claudia n’hésite à mettre un frein à sa progression de carrière. Heureusement, son employeur se dit soucieux de la santé de ses salariés et lui a été proposé plusieurs solutions, dont la participation à un programme particulier de gestion du stress via la SX. Le programme en question : altérer le cerveau pour y bloquer l’accès à la majeure partie de la mémoire autobiographique quand il est connecté à la SX, bien que les souvenirs créés dans la SX puissent être retrouvés la prochaine fois. Il est ainsi possible d’oublier toute la fatigue de la journée en profitant d’un vrai moment de douceur dans la SX, puis revenir avec un corps bien reposé ! Seul inconvénient à cette méthode, il arrive parfois que la personnalité de l’avatar dans la SX soit légèrement différente, voire que le sujet ait l’impression d’en avoir deux tant elles sont distinctes, mais pas de panique, car cela n’est pas toujours vu comme un problème par les concernés.

Dans le cas d’un esprit tordu et enfermé dans les logiques capitalistes et cruelles indispensables pour supporter le poids de ses actions, cela n’a évidemment pas loupé. Nao (comme Claudia a fini par l’appeler c’est le radical du verbe guérir/réparer/restorer en japonais notamment) a rapidement évolué, à mesure de quelques heures passées dans la SX chaque jour, dans une direction complètement différente de la sienne, faisant découvrir à Claudia des goûts, des expressions, des loisirs et même des qualités qu’elle avait oublié. Des trucs comme le plaisir d’aider les gens, une petite passion pour les magical girls, ou encore des sourires qu’elle n’a jamais fait.

L’existence de Nao ne sera-t-elle qu’un moyen pour Claudia de gérer le stress en continuant à faire exactement la même chose ? Sera-t-elle même une bonne excuse pour l’oublier à le nuancer ? Sera-t-elle le début d’une grande remise en question, voire d’une reconnexion ? Ou bien la laissera-t-elle encore plus perdue, car incapable de savoir laquelle de ces deux facettes est la vraie, s’il en existe une ? C’est à vous de l’écrire !

Notes de fin :
— Comme vous le savez si vous avez lu les autres prédefs, Claudia/Ptolémée est la fille de Violette et Meredith (deux prédefs) et la grande soeur d’Al’ (perso que je joue). Elle a probablement des bonnes relations avec ses mères et des relations plus compliquées avec son frère, qu’elle voit comme un faible et un perdant qui fait un boulot de naze et se permet de la ramener avec ses idéaux à la con. Cela dit on pourra étoffer les liens et en faire des trucs plus intéressants si ce prédef est joué.
— Claudia est un perso que vous pourrez probablement (selon les compétences que vous lui donnez) jouer autant dans le monde réel que dans la SX, en tant que Nao, voire être un peu à mi-chemin entre les deux.
— Enfin, il y aurait sans doute quelques petits trucs à préciser, autant sur la personnalité de Claudia & Nao que sur comment l’une se perçoit par rapport à l’autre (Nao sait-elle qu’elle n’est qu’un avatar ou qu’elle est celui de Claudia, ou pense-t-elle ne vivre que dans la SX…), ou sur des aspects de Claudia elle-même (peut-elle aller dans la SX en tant qu’elle-même ou son cerveau a-t-il été altéré de sorte que ça ne soit pas possible sans opération). J’ai voulu laisser une certaine marge de manoeuvre sur ces sujets, pour que vous puissiez en faire ce que vous voulez au-delà du concept de base !





Aimé



Notes importantes de début :
— Dans toute cette fiche, je vais parler en “Il”, mais vous pouvez totalement en faire un “Elle”, ou quelque chose de très ambigu.
— Plus encore que tous les autres, l'avatar est vraiment une proposition. L'apparence du perso peut énormément changer selon ce que vous choisissez d'en faire, donc vous pouvez remplacer par ce que vous voulez, et je suis aussi totalement partante de vous dessiner un ava' sur mesure (même si dessiner les prothèses c'est vrrraiment pas mon fort).



APPELLATION : Ses parents adoptifs lui auront probablement donné un nom comme Aimé (le nom que je vais utiliser ici) ou Désiré, mais vous mettez ce que vous voulez. Pas exclu qu’il en utilise un autre pour avoir l’air plus crédible quand il tue des gens.

ÂGE : Il a 29 ans mais il est possible qu’il ne connaisse pas son âge précis et que son âge physique ne soit pas tout à fait en accord avec.

ORIGINE ESQUISSÉENNE OU NATIONALITÉ : Pour autant qu’il en sache quelque chose, esquisséenne. Il sait être né en Ville mais, n’ayant de souvenirs que de la Frontière, il préférera probablement dire qu’il en vient.

GOÛTS : Là-dessus, je laisse libre.

PROFESSION Probablement membre d’un gang de la Frontière (voire chef de son propre gang si vous voulez).

FACTION : Hors-la-loi, mais ne se considère pas forcément comme tel (ou du moins, pas comme un criminel), au vu de ce qu'il a vu beaucoup d'entreprises "légales" faire et de ce qu'il sait de la police.



Caractéristiques, possessions



Caractéristiques :
— Les stats de constitution/agilité/habileté seront très dépendantes de comment vous voulez tourner le perso, en particulier à quel point vous voulez partir sur de l’augmenté ou du naturel, mais il y aura forcément de l’augmenté en constitution.
— Le personnage sera plutôt orienté combat, ou du moins saura relativement bien se battre (au moins 2 sinon un bon 3 en maîtrise du combat), mais à vous de voir quel type de combat vous préférez (si c’est plutôt assassinat, tir lourd et bien vénère…)
— Vivant à la Frontière et ayant été très pauvre, il aura de bonnes compétences dans tout ce qui est Survie, chasse/cueillette, perception et survie.
— Il n’aura probablement aucune compétence développée en informatique, par contre c’est pas exclu qu’il en ait en ingénierie, médecine/cybernétique et/ou conduite, puisqu’il a dû plus ou moins apprendre à se démerder, y compris pour se “réparer” (il peut même être devenu très bon dans un ou plusieurs de ces domaines si vous ne voulez pas juste en faire un bourrin du combat). Il peut aussi en avoir en politique et en commandement, surtout si vous en faites un chef de gang.
— 0 ou 1 en richesse. Pour la popularité à vous de voir.

Inventaire : Comme vous voulez, mais dans tous les cas, ce sera probablement assez axé sur son arsenal et quelques outils de bricolage, et il vit à la Frontière.

Prothèses cybernétiques : Totalement dépendant de ce que vous aurez choisi dans les stats. C’est très probable qu’il en ait en tout cas, autant pour assurer sa survie (vous verrez pourquoi) que pour être plus efficace en combat. Notez cela dit qu’il y a de bonnes chances que ces prothèses n’aient pas été obtenues auprès d’une boîte dédiée, ni de façon légale, et donc qu’il peut y avoir eu des dysfonctionnements ou des complications.

Description



La vie d’Aimé a commencé dans une éprouvette, dans les laboratoires d’une entreprise privée nommée AstraGeneca, qui propose aux particuliers des « aides à la conception », c’est-à-dire de créer des enfants sur-mesure. Pour répondre à une commande parmi tant d’autres, l’entreprise a généré plusieurs embryons, dont seuls quatre se sont avérés viables avant d’être présentés au couple, qui en a finalement choisi un seul, celui qui donnera naissance à Al’ des Câbles (que je joue actuellement, et dans la fiche duquel j’ai mis un peu plus de détails sur cette histoire).

En théorie, une fois le choix fait, tous les autres embryons auraient dû être avortés, mais il n’en a pas tout à fait été ainsi. L’un des jumeaux d’Al’ (faux jumeau ou vrai obtenu (in)volontairement selon votre préférence) a été recyclé comme sujet de test, ce parce qu’il est pratique de tester ses futurs services sur un cobaye que personne ne réclamera. Par quelque miracle ou tragédie, l’enfant a survécu jusqu’à terme, et passé ensuite quelques mois dans la maternité de l’entreprise, avec pour seule figure parentale le robot (ou plutôt les robots aux visages interchangeables) qui s’occupait de lui, entre deux prélèvements et vérifications.

Une fois les vérifications en question faites et consignées, il est donc apparu naturel de chercher à se débarrasser de ce qui n’était plus aux yeux des gérants de l’entreprise que la preuve vivante d’un certain nombre de crimes de bioéthique. Tuer directement un bébé étant pour autant trop difficile pour celui qui était chargé de le faire, il a décidé de le déverser dans quelque trafic de sa connaissance. La Frontière étant remplie de couples ne pouvant pas enfanter du fait de leurs altérations esquisséennes, il n’est en effet pas difficile d’en trouver un prêt à récupérer un nourrisson à l’origine douteuse.

C’est donc dans les bras velus d’un ours brun et sous le regard bienveillant d’un chêne que Aimé, ainsi qu’il l’ont nommé, a pour la première fois été considéré comme un être humain, et a pu devenir un bambin tout à fait normal… Ou plutôt, aurait dû, s'il n'était pas criblé de malformations, dérèglements hormonaux et autres conséquences de manipulations génétiques et epigénétiques douteuses. Bien que n’ayant pas tout à fait été prévenus, ses parents ont malgré tout essayé de donner une vie normale à celui qui était maintenant leur enfant, ce qui s’est traduit par de longues allées et venues chez des médecins aux pratiques plus ou moins orthodoxes, incluant des cyantifiques mais aussi des cybernéticiens plus ou moins expérimentés des alentours. Le coût de telles opérations ont drastiquement fait baisser le niveau de vie d’une famille qui n'était déjà pas des plus riches, mais leur a permis d’obtenir les jours heureux (quoique fragiles) qu’elle convoitait.

À partir de là, c’est beaucoup plus libre, mais ce que j’imaginais globalement, c’est que la survie à la Frontière n’étant pas forcément des plus simples, surtout en étant sans le sou, Aimé a très vite appris à se servir d’une arme et à bosser pour ramener de quoi manger. De là, il aura fini par intégrer (de gré ou de force) un gang local (à vous de voir si c’est plus un gang type brigands ou type police locale qui défend une communauté en échange de quels trucs) et à profiter des gains pour payer lui-même des réparations, améliorations ou traitements dont il avait encore besoin… ou les voler, sur des cadavres ou non. S’agissant d’une question de survie, il n’a probablement pas vraiment eu le luxe de choisir ce qu’il faisait ou de se poser pour réfléchir sur le sens du bien et du mal, et pense sans doute que quoi qu’il fasse ce sera toujours bien moins pire que les actions de la police ou des entreprises privées de la Ville, dont il subit directement ou non la violence et les abus (c'est même possible qu'il ait travaillé pour eux à un moment, mais en soit ressorti avec une haine d'autant plus viscérale). Il est possible qu'il ait fait de la taule à un moment ou un autre et en ait constaté toutes les horreurs.

Ce n’est probablement qu’une fois bien adulte qu’il apprendra, par hasard ou en faisant des recherches, d’où il vient et pourquoi il a fini comme ça. À vous de voir quel niveau de détail vous voulez donner à ses découvertes (s’il sait juste grosso modo ce qui a pu lui arriver, s’il a le nom de l’entreprise, s’il a carrément retrouvé son dossier et le nom de ses parents…), mais dans tous les cas, il risque de se douter qu’il n’a pas été le seul (la plupart des autres victimes étant probablement mortes à un moment ou un autre) et de constater que malgré des scandales qui ont éclaté et des données qui ont fuité, un certain nombre de magouilles ont permis à la plupart des concernés de rester impunis. Je ne veux pas imposer la conclusion qu’il en tire, mais il est probable qu’il ait au moins l’envie — sinon le projet — de coller une balle entre les yeux de quelques personnes, dont ceux de ses parents biologiques.

Notes diverses :
— J’ai essayé de faire pas trop long histoire de ne pas écrire toute la fiche, mais si vous avez besoin de suggestions ou que certaines choses soient plus définies (caractère, prothèses…), hésitez pas à me ping. À l’inverse, j’ai essayé de bien préciser le concept de base pour justifier comment il a survécu, mais vous pouvez changer beaucoup de choses finalement, tant qu’est gardée l’idée qu’il s’agit d’un jumeau qui n’aurait pas dû exister.
— Je ne le précise pas car je veux pas que ça sonne trop drama, mais l’espérance de vie des êtres esquisséens étant probablement très variable, et la médecine pas forcément à jour sur toutes leurs spécificités, il est possible qu’il ait perdu ses parents adoptifs à quelque moment de sa vie, par simple cause naturelle.
— Ses parents biologiques, eux, sont bien vivants (j’en ai fait des prédefs mais si pas pris et que celui-là l’est, possibles qu’ils finissent plutôt en PNJ pour qu'il puisse interagir avec). Il a plusieurs moyens de les retrouver s’il le souhaite, que ce soit en retrouvant des dossiers le concernant, une liste plus générale de clients, en récupérant l’ADN de plein de riches et en les testant… ou même faire appel à des enquêteurs qui feront ça pour lui (à noter que si c’est le public et non le privé, il faudra qu’il ait trouvé un flic auquel il fait assez confiance — ou qui est assez corrompu — pour enquêter là-dessus plutôt que sur les crimes qu’il a lui-même commis…).
— Quoi qu’il sache sur l’affaire, il se doutera probablement qu’il a un frère (ou pourra penser qu’il s’agit d’une soeur si a grandi comme une fille), voire en aura l’identité s’il connaît celle de ses parents. À vous de voir s’il le hait ou pas et s’il sait qu’il est dans la police urbaine (métier qu’il a de bonnes chances de trouver détestable). De son côté, Al’ a vu passer quelques scandales sanitaires, mais est à des lieux d’imaginer qu’il a un frère vivant et... bon, ça ne lui ferait pas rien et serait au moins matière à réflexion.





Les codes de registre:



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum