-49%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Extreme 64 Go Carte microSDXC + adaptateur SD
12.27 € 23.99 €
Voir le deal

Un clocher et deux fillettes [PV: Mo]

Folie d'Esquisse
Messages : 782
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Dim 9 Déc - 15:35


Vous prévoyez de partir ?
L'Esquisse ne voit pas les choses ainsi.
La neige, jusque là de couleur "normale" se met à verdir, devenant encore plus fluo qu'un vert fluo, justement. Un bloc glacé s'isole de la masse froide, et se relève. Il est rectangulaire, il porte des lunettes, et "sourit" niaisement.
Il ne s'arrête pas sur les Noursdeneige, mais plutôt sur leur deux charmantes invitées. Pendant facilement deux minutes, il sculpte la neige flashi ; et ensuite s'asseoie dessus.

« Salut les filles ! Vous venez faire un tour sur ma bécane ? J'peux vous amener à un bar tip top si vous voulez. »

Il tire Mo par le bras, et l'entraîne sur sa moto enneigée, à l'arrière.
« T'inquiète pas malgré l'âge elle roule bien. » dit-il d'un air assuré tandis qu'il provoque un bruit sourd en voulant "démarrer le moteur".

Et, lentement mais sûrement - à la vitesse foudroyante de deux kilomètres par heure - il s'élance dans l'étendue verte. Ce glaçon est louche... L'empêcherez-vous d'amener Mo au loin ?


Anonymous
Invité
Invité
Dim 9 Déc - 19:37
La neige pure et simple, le grand manteau blanc, l'étendue immaculée qui, finalement, n'était pas si immaculée que ça. Prenant une teinte verte, elle laissa apparaître un homme tout fait de glace. Par ailleurs, ce dernier ne semblait aucunement ressentir le froid environnant... Tout à fait dans son élément, il vous adressa la parole tout en faisant un clin d'oeil : « Salut les filles ! Vous venez faire un tour sur ma bécane ? J'peux vous amener à un bar tip top si vous voulez. » Blasée, tu l'écoutas parler en ouvrant de grands yeux éberlués. Apparemment, la journée avait dû être fatigante, car tu t'exclamas : « Quoi ? Vous... vous mangez du bar ? Ces pauvres poissons qui n'ont rien demandé à personne... »

Pourtant, Mr Glaçon ne sembla pas faire attention à toi. A la place, il te prit par la main - c'était froid mais très doux - et t'entraîna avec lui vers sa moto. Tu lanças un regard incertain à Friedrich, avant de détourner la tête et d'observer le véhicule. Perplexe, tu ne semblais guère préparée à ce genre de virée : l'engin lui-même était en glace. On avait de quoi se questionner sur la position des pots d'échappement, qui auraient sans doute tôt fait de le faire fondre. De toute façon, il était hors de question de monter là-dessus...

« T'inquiète pas malgré l'âge elle roule bien. »

Malgré tout, impossible de résister : le froid te figeait littéralement sur place. Et, visiblement, Mr Glaçon régnait ici en maître, bien qu'il ne semblât pas du tout agressif. Résignée, tu montas sur la moto, sans pour autant te questionner sur le sort de Friedrich. Sur ce, l'homme de glace fit démarrer son engin, qui commença à avancer par quelques deux centimètres à la minute. Seulement, le temps se réchauffait, et le golem commençait étrangement à fondre, tant et si bien que le véhicule, absorbant la "sueur" fonça à toute vitesse vers de nouveaux horizons.

♦ ♦ ♦
Le bar était plutôt animé, ce soir-là. Après la dure journée que tu venais de vivre, il était tout naturel de prendre le temps de se relaxer. Heureusement, Mr Glaçon avait prit le temps de te faire passer le portail interdimensionnel et de te ramener, saine et sauve, à cette ville que tu connaissais bien. Les rues étaient désertes - l'on entendait pas même les discours ombrageux de ce peintre euphorique.

Tu regardas le serveur (un verre à pied qui bondissait de partout) et lui demanda de te resservir un verre. L'élixir en question était plutôt fort, et d'une étrange couleur bleuâtre... Mais peu importe, tu étais trop ivre pour t'en rendre compte. « Mr Glaçon... tu veux bien rafraîchir mon verre ? » A ces mots, l'homme des neiges se brisa un doigt sans ciller, et le plongea dans ton verre...


Dernière édition par Mo le Dim 23 Déc - 11:32, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Ven 14 Déc - 17:23
Le glaçon avait emmené Mo au loin… Friedrich essaya de le rattraper.
Courant à travers la neige, rien ne pouvait l’arrêter. Après tout, il avait grandi dans le nord de l’Allemagne ! Rien, pas même les branches qu’il se prenait dans la figure, les rondins de bois le faisant trébucher, les Noursdeneige essayant de le poursuivre et qui lui lançaient des blocs de glaces d’une taille respectueuse…
À bout de souffle, il se prit la branche de trop et tomba à la renverse.
Les Noursdeneige arrivaient à sa hauteur, et il n’osait pas imaginer ce qu’ils allaient lui faire… Bah ! Au moins Mo avait pu s’échapper, même si elle n’était peut-être pas très bien accompagnée…
Voyant la fin arriver, le soldat pensa très fort à Mo et lui souhaitait tout plein de bonheur…
Puis la clé se mit à briller intensément dans sa poche, entrée en résonnance avec le portail, et le téléporta hors de cette dimension.
« Dans le baba les affreux ! Ciao ! »
***
Il faisait chaud. Très chaud. Beaucoup plus que dans les étendues de glace en tout cas. Même si ici c'était l'hiver.
Rouvrant les yeux, le rescapé se rendit compte qu’il était dans une ruelle de la ville… Il n’était même pas revenu au point de départ ! Quelle impertinence de la part de ce portail ! Ce n’est pas parce qu’on règne sur deux univers qu’on doit se croire tout permis !
Enfin bon, du coup il allait devoir chercher Mo.
Déambulant dans les rues, il vit un bar et y rentra. Pourquoi une fillette irait dans un bar ? Aucune idée, mais tout était possible dans Esquisse…
Elle était là, assise à une chaise avec le sale dragueur en train de mettre ses doigts dans son verre.
Pris d’une colère inexpliquée que la petiote soit en train de s’amuser alors qu’il s’inquiétait pour elle, il prit un verre de vin chaud et le lança sur le givré.
L’ébouillanté se mit à fondre lentement, goutte à goutte pour finir tout entier dans le verre de Mo qui ne s’en rendit même pas compte tellement elle était ivre et but tout goulument.
« Garçon ! Un autre verre pour la demoiselle. Schnell ! »
Puis il sortit du bar avant qu’elle se rende compte de sa présence.
Mélancolique, le cœur en morceaux, Fried s’éloigna de l’endroit maudit. Il laissait Mo s’amuser et l’oublier, de toute façon il avait toujours été seul dans ce monde…
« Bah ! Même pas triste ! »
Rentrant dans les chanteurs de noël, renversant les stands multicolores, il suivit sa route sans se soucier de rien. Il n’avait désormais plus d’autre objectif que de retrouver son corps, et au diable la petite-fille !
Peut-être ne reverrait-il jamais Mo, mais cette aventure resterait gravée dans son cœur comme la plus belle qu’il ait jamais vécue.
Friedrich continua sa quête la mort dans l’âme.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum