Folie d'Esquisse
Messages : 762
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Dim 8 Déc - 18:27

Plutôt que d'ouvrir sur l'étage en-dessous, ce qui aurait plutôt fait sens en termes d'architecture, la trappe ouvre sur une sorte d'appendice entre les deux étages, et fait plus ou moins le volume d'un cercueil, ce qui permettrait à une personne de s'y engouffrer, mais probablement pas d'y vivre confortablement.

Il semble y avoir quelques objets à découvrir à l'intérieur, sans aucune menace évidente pour en bloquer l'accès...

À moins que...

Il semblerait que quelque chose se cache tout au fond. Quelque chose d'assez petit et d'assez sombre pour dissimuler ses contours dans la noirceur.
Seuls deux iris violets trahissent cette créature qui a tout d'animé.



Pour fouiller la trappe, considère qu'il faut déjà régler le problème de ce qui s'y trouve.
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Dim 8 Déc - 20:56
Plutôt qu'un passage, on aurait plutôt dit une sorte de compartiment. Intéressant... Qu'est-ce que quelqu'un avait bien du vouloir cacher là?

Une minute... C'était elle ou il y avait eu un mouvement? Là ! Deux pupilles mauves dévisageaient Isolde.

Les doigts de la rousse se serrèrent autour de son mètre. Avec précautions, elle referma la trappe jusqu'à ce qu'elle soit à entrouverte, puis elle fixa à son tour la créature aux iris violets du regard. Elle avait des couteaux, mais elle ne savait pas comment les lancer et elle préférait éviter de laisser la chose (probablement un Objet) s'approcher d'elle.

Se servant toujours de son mètre comme d'une lance, l'Irlandaise tenta de frapper la chose à travers la petite ouverture qu'elle avait laissé de la trappe.

Résumé:
Isolde essaie d'occire le propriétaire des yeux violets.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Folie d'Esquisse
Messages : 762
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
le Dim 8 Déc - 21:28
Sitôt touchée, la silhouette parquée dans les ténèbres semble se contorsionner dans un miaulement aigu. Plutôt que de riposter, la créature rendue encore plus invisible par la diminution de la lumière semble chercher à se tapisser au fond et à éviter les coups, plutôt que de tenter la moindre attaque envers Isolde. Les yeux disparaissent, mais il est toujours possible de viser à l'instinct et au son.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Lun 16 Déc - 16:29
     Contact visuel, qui plus est de dos, qui plus est sans arme apparente, qui plus est fringuée comme un sac.
     Pas besoin d’utiliser son pistolet fumigène. Crevette se contenta de foncer jusqu’à Isolde, et utilisa une fois encore son pied, non pour ouvrir d’un coup sec la porte, mais pour envoyer un violent coup dans le popotin de la femme accroupie, afin de la faire valdinguer sur le côté. Cela aurait le triple avantage de la surprendre avant qu’elle ne puisse réagir au claquage de porte, de la faire tomber et donc d’éviter qu’elle ne se relève, et d’exposer son cou, pour que Crevette puisse le menacer de la pointe de son sabre.
     Ce qu’elle fit aussitôt. Une fois son ennemie potentielle en joue, elle put commencer à parler.
     « On est où ici ? Dans l’atelier ? Parle ! »



Résumé:
Crevette déboule, fiche un grand coup de pied dans les fesses d’Isolde, la menace de son sabre, et entame la « conversation ».


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Mar 17 Déc - 1:22
Prenez une jeune femme pacifique, volubile et passionnée. Jetez-la du jour au lendemain dans un monde violent dont la logique n'a ni queue ni tête et dont les habitants tentent de mettre fin à ses jours sans explications, le tout privé de son atout le plus grand. Vous obtiendrez une femme déprimée, peureuse et cruelle dans son désir de survivre.

Normalement, Isolde n'aurait jamais essayé de blesser une créature inconnue à moins que cette dernière ne soit un danger immédiat. À travers les actions de la trentenaire, on pouvait voir l'influence de l'Esquisse rongeant petit à petit sa personnalité pour la refaçonner à sa façon. L'attaque subie dans la buanderie avait laissé des séquelles sur son esprit maintenant craintif qui commençait à voir des ennemis partout.

Un miaulement interrompit les mouvements d'Isolde qui, après avoir frappé violemment ce qu'elle croyait être un Objet, s’apprêtait à réitérer jusqu'à ce que les probabilités de ripostes tombent à zéro. Une part d'elle insistait qu'elle devait continuer, que ce monde illogique comportait sûrement une tonne de créatures dangereuses qui pouvaient produire ce type de son pour l'attendrir et profiter de son inattention pour l'attaquer. Une autre part superposait une image de chaton blessé aux yeux mauves qu'elle avait vu et se remplissait lentement d'horreur. Le seul fait qu'elle hésitait l'horrifiait encore plus. Quel type de monstre était-elle en train de devenir? Et pourtant, elle n'osait pas déposer son mètre.

Le hasard fait bien les choses. La rousse n'eut pas à se torturer longtemps qu'une forte force appliquée brutalement à son derrière la fit basculer, la trappe se refermant presque complètement à l'exception du mètre coincé dans l'ouverture qui lui avait glissé des mains. Sa tentative de se relever connut une fin abrupte alors qu'un bout de métal pointu apparut au niveau de sa gorge. Qu'est-ce que...

« On est où ici ? Dans l’atelier ? Parle ! »

Une enfant? Brune, cheveux long, portant des armes-jouets très convaincants, une enfant menaçait d'un sabre, une expression dure sur le visage. Oh... Qui avait été l’inconscient qui l'avait amenée ici? Mettons de côté l’éthique inexistante d'amener un groupe d'inconnus dans un environnement de simulation dangereux pour des expériences sans leur consentement. Qui serait assez inhumain pour inclure un enfant dans la même situation? C'était révoltant !

« C'est un b-b-bureau... »

Visiblement, la gamine croyait comme du fer être une guerrière. Si cela l'aidait à accepter son sort, qui était-elle pour briser ses désillusions? Par contre, elle ne pouvait tout simplement pas laisser la petite fille aller sans supervision. Sa conscience déjà mal-malmenée n'y survivrait pas.

Isolde sourit amicalement à l'enfant pour l'apprivoiser. Elle cherchait un atelier? Autant partager ses ressources.

« J'ai t-t-trou-v-vé une c-c-cart-te. T-t-tu v-veux v-v-oir? »

Résumé:
Isolde ne sait pas quoi faire avec la bestiole et Crevette est une distraction idéale. Isolde ne la prend pas au sérieux vraiment pour le moment et propose de lui montrer ses cartes.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mer 18 Déc - 0:58
     Aucun danger apparent. Crevette leva son sabre, et le rengaina, en faisant crisser le métal de la lame contre son fourreau. Par contre, hors de question de s’excuser pour le désordre provoqué, le fait d’avoir menacé quelqu’un et d’être entrée en frappant. Pourtant, cette personne semblait avoir été tellement terrorisée qu’elle en avait oublié comment parler proprement. Pas quelles étaient les choses importantes, en revanche.
     « Ouais, fais voir. C’est dangereux, ici, on n’est jamais trop prudent. »
     Et en plus, elle se justifiait d’avoir fait étalage de toute cette violence. Vraiment sans-gêne.Enfin, pour Crevette, plus vite cette femme lui filerait la carte, ou pas, d’ailleurs, plus vite elle pourrait continuer sa route, avec ou sans son aide.



Résumé:
Crevette rengaine son sabre et demande la carte.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Mar 31 Déc - 5:52
Le numéro de la fillette n'était pas mal du tout. Autant le cyantifique du bureau d'à côté était si insouciant qu'il donnait envie de le prendre sous son aile, l'enfant présente lui donnait plus envie d'agir comme si elle la prenait au sérieux et de la suivre tout en faisant des "Awwwww" devant ses airs de gros dur. Ses jouets semblaient même être de qualité selon le bruit qu'ils faisaient. Ce n'était sûrement pas du plastique.

Ne prenant pas la peine de se relever, Isolde s'assit en indien et sortit la carte qu'elle avait trouvée quelques minutes plus tôt avant de l'étendre au sol. Elle pointa la buanderie.

« La b-b-buand-derie est au m-m-mauvais end-d-droit. Il y a sûrem-m-ment d-d-des erreurs. »

Bureau n°5 - Page 2 6iGBJMt

Elle pointa ensuite les 3 salles non identifiées, à savoir celle à droite du bureau #4, celle à côté de la chambre noire et celle à droite du laboratoire #4.

« Il n'y a p-p-pas de noms. T-t-ton at-t-elier est là ou au rez-d-d-de-chaussée. »

L'ennui, c'était qu'Isolde n'était pas certaine d'être capable de suivre la fillette si elle descendait ou s'en allait trop vite. Or, il était bien évidemment hors de question qu'elle la laisse seule sans l'accompagner. Laisser une enfant d'une dizaine d'années courir dans les couloirs de cet établissement sans supervision serait le comble du ridicule.

Résumé:
Isolde montre la carte qu'elle avait trouvée.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mar 31 Déc - 13:09
     Heureusement que la rousse était là pour lui expliquer ce que signifiait celle carte, car Crevette avait un mal fou à lire ces pattes de mouches. En fouillant un peu dans sa mémoire, elle détermina quelles étaient les pièces manquantes, les ayant toutes déjà aperçues.
     « Là, c’est une pièce pleine de matériel électronique. Là, un dortoir, et là, j’en sais rien, mais pas un atelier, ça, c’est sûr. Complète, si t’as un stylo. »
     Quoi qu’il en était, il faudrait descendre. Ce n’était pas prévu. En quelques sortes, Crevette avait pris le commandement d’une petite escouade composée d’Effie et des deux autres nanas récupérées plus tôt. Il faudrait les prévenir de son départ. Crevette combattrait seule, certes, mais au moins, elles ne se demanderaient pas où elle était passée, et sauraient où la chercher si besoin.
     La rousse assise en tailleur, si on exceptait le fait qu’on avait l’impression qu’elle parlait avec un caillou dans la bouche, semblait assez intelligente pour suivre une mission aussi simple que de passer un message.
     « Sur ce, j’y vais. J’ai besoin que tu fasses un truc pour moi : à cet étage, il y a deux femmes, une grande à lunettes et une blonde, ainsi qu’une autre de mon âge, avec des patins à roulettes. On s’est séparée. Je veux que tu ailles la prévenir. Et puis, accessoirement, elle est armée, compétente et pourra te protéger, c’est dangereux ici tout seul, et je ne peux pas m’occuper de toi, j’ai des culs à botter. Sors de cette pièce, tourne à droite, puis à gauche au croisement, puis encore à gauche, et encore à gauche, jusqu’à arriver en face d’un escalier. Passe à côté, et elle doit être dans une des deux salles que tu vas trouver. Les deux autres adultes sont à droite. »



Résumé:
Crevette demande à Isolde d’aller trouver Effie et lui indique sa position.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Lun 13 Jan - 4:10
En bref, la fillette avait exploré la quasi-totalité de l'étage et la carte qu'avait trouvée Isolde devenait désuète. Une question flotta dans l'esprit de la rousse sur comment la petite avait-elle pu survivre à cette exploration. Isolde était-elle la seule malchanceuse à avoir croisé des Objets dans une pièce? Possible. Mine de rien, il y avait déjà eu des habitants dans ce laboratoire, les pièces devaient être normalement un minimum sécurisées. Visiblement, la poisse lui collait à la peau.

Le pire dans tout cela, c'était que si Isolde comprenait bien, il y avait une autre enfant du même âge qui explorait aussi la laboratoire ainsi que deux adultes et aucun de ces derniers ne semblaient accompagner les plus jeunes. Aberrant. Normalement, le choix aurait été simple : accompagner la jeune fille pour s'assurer que rien ne lui arrive tout en tentant de retrouver le Triaire. Sauf que sachant qu'une autre fillette parcourait présentement l'étage et qu'ils n'avaient pas croisé le guerrier, cela compliquait les choses. Cela voulait-il dire que le Triaire était au rez-de-chaussée? La femme soupira.

« Mon c-c-comp-p-pagnon est en b-b-bas. Il p-p-peut se b-b-battre, tu d-d-devrait essayer d-de le t-trouver. »

La brève mésaventure qu'Isolde avait vécu aux côtés du Triaire ne lui permettait pas vraiment de déterminer si l'homme avait une quelconque affinité avec les enfants. Sa recommandation se basait uniquement sur le fait que l'homme semblait avoir un penchant pour protéger les plus faibles.

Quant à elle, il lui fallait maintenant corriger sa carte et retrouver une autre fillette.

« Oh, et si t-t-u t-trouves d-de la c-colle ou un tub-b-be qu-qui fait d-du feu, on en a b-b-besoin d-dans l'autre b-b-bureau. »

Résumé:
Isolde accepte la proposition et informe Crevette que le Triaire est probablement au rez-de-chaussée. Aussi, elle cherche de la colle ou de un hermite.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Lun 13 Jan - 16:06
     Crevette n’écoutait pas vraiment Isolde. La jeune femme avait déjà perdu presque tout intérêt à ses yeux après qu’elle se soit rendue compte qu’elle n’avait plus aucune information de valeur à lui transmettre. Toutefois, alors qu’elle allait sortir, Crevette crut entendre quelque chose qui activa quelque chose dans sa tête.
     Elle se retourna et sembla vouloir transpercer sur place Isolde de son regard, à défaut de le faire avec son sabre.
     « Qui ça, “on” ? »



Résumé:
Crevette flaire la chair de cyantifique fraîche.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 17 Jan - 15:30
Les matières plus nébuleuses telles que que les langues n'intéressaient guère Isolde, malgré son éloquence habituelle. Pas par manque d'intérêt, dieu seul savait qu'elle papoterait sa vie si on la laissait parler. Seulement, enseigner les langues à des élèves peu enthousiastes lui semblait être l'équivalent de regarder un écureuil essayer d'avaler un melon. L'effort est là... mais le résultat est trop souvent absent. Néanmoins, si une volontaire se montrait devant elle, qui était-elle pour refuser de partager ses connaissances?

« On est un p-p-pronom ind-d-défini neut-tre qui réfère à une ou p-p-plusieurs p-personnes. On p-p-peut d-d-désigner un sujet ind-d-déterminé p-p-puisqu-que inc-connu de l'int-terloc-cuteur, l'équ-quivalent de « qu-quelqu-qu'un ». On p-p-eut référer à t-tout un ensemble d-de p-p-personnes p-pour d-d-désigner "les gens". On s'en sert aussi pour remp-p-placer le "nous". »

Oops? Peut-être qu'Isolde aurait dû parler plus simplement, compte tenu de l'âge de son élève et du fait que cette dernière avait les yeux fixés dans le vide, comme si le discours de la rousse venait de lui retirer son âme. Déçue, elle coupa court.

« "On", c'est mon c-c-comp-pagnon, le T-t-triaire. Aussi, il y a le Cyant-t-tifiqu-que d-du b-bureau à c-cot-té et moi, Isold-d-de. »

Résumé:
Isolde donne un cours de français, puis lance involontairement Wilkins dans la gueule du lion.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 78
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
le Ven 17 Jan - 17:55
vient de là

Je ne prends pas la peine de rentrer dans la salle. De ce que je vois, Crevette allait pour sortir. Et la nana aux cheveux roux était près d'un bout de papier... Bon, là de suite, c'est pas le plus important.

"Les cyantis organisent une réunion dans la salle dédiée, en face de l'entrée. J'ai déjà indiqué à Bernard et Vesa d'y aller. Tu nous rejoins?"

Enfin, j'ai dit ça, mais... J'interromps un truc bizarre? Une seconde de doute alors que je regarde Crevette et son interlocutrice.

"Tu devrais venir aussi, rouquine? Rester toute seule, c'est pas prudent."

Oui, c'est moi qui dit ça. Mais moi j'ai... un bilboquet, et je n'hésiterai pas à m'en servir! Faut vraiment que je trouve des munitions pour ma fronde...





Code:
<transformation perso ="Effie"> | <transformation perso ="Morgan">

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Ven 17 Jan - 18:53
     Le bégaiement d’Isolde fit que Crevette prit une bonne minute à comprendre qu’elle s’était payée sa tête. Une minute qui fut salutaire pour celle qui venait de lui expliquer ça, vu que si Crevette avait compris du premier coup, elle aurait sûrement coupé court.
     Un cyantifique. Très bien. Très très bien.
     Juste dommage qu’Effie se pointe à ce moment précis. Crevette aurait préférée être seule que devoir se coltiner quelqu’un ayant des problèmes moraux à attaquer quelqu’un à vue. Quoique, tant mieux, en fait.
     « Ah, Effie, tu tombes bien, aussi incroyable que ça puisse paraître. »
     Une réunion de cyantifiques, mm ? L’occasion parfaite pour faire son petit effet.
     « Tu pourrais accompagner la rouquine qui parle avec des cailloux dans la bouche ? Elle s’est séparée de son compagnon, qui est au rez-de-chaussée. Tant qu’à faire, autant réunir tout le monde, et fors de question de la laisser se trimballer seule, t’as bien raison sur ce point. Quant à moi, je vous rejoins. Je vois de quelle salle tu parles. Je ne serais pas longue. »
     Disant cela, elle rangea son sable dans son fourreau, histoire de rassurer sa compagnonne sur ses intentions. Et elle se dirigea vers là où on lui avait indiqué qu’on pourrait trouver le cyantifique. D’un pas assez lent pour permettre aux deux autres de s’éloigner suffisamment pour qu’elles n’entendent pas trop de cris.



Résumé:
Crevette apprend pour la réunion, demande à Effie d’aller chercher le Triaire avec Isolde, et part « s’occuper » de Wilkins.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 141
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Ven 17 Jan - 20:54
Crevette? Qui était Crevette? Bernard? Vesa? C'était trop de nouveaux noms en trop peu de temps. Isolde croyait connaître vaguement les Dessinateurs du camion, mais selon ces noms, de nombreuses nouvelles têtes venaient d'arriver au laboratoire. Une réunion était peut-être une bonne idée.

La nouvelle arrivée, sans doute l'autre fillette que la plus jeune avait mentionnée, parlait de prudence et Isolde était totalement d'accord. Elle accompagnerait la nouvelle pour la protéger. Elle n'était peut-être pas une guerrière, mais elle avait au moins des couteaux.

Quant à Crevette qui était sûrement un surnom et non un vrai nom, elle ne lâchait pas ses airs autoritaires. Des roches dans la bouche. Isolde essaya de ne pas le montrer, mais ces mots l’atteignirent plus profondément qu'elle ne l'aurait voulu. Serait-ce ce que tous pensaient en l'écoutant parler? Personne n'avait fait de commentaires jusqu'à présent et elle avait presque réussi à oublier son hadicap, mais ce simple commentaire suffit à briser son peu de confiance.

L'Irlandaise afficha un sourire pâle et rangea sa carte et ses affaires avant de se relever. Elle reprit son mètre et laissa la trappe se refermer. La créature qui s'y trouvait semblait y avoir survécu X temps sans assistance, quelques dizaines de minutes de plus ou moins ne l'affecteraient pas.

La rousse corrigea gentiment Effie :
« Isolde, p-pas rouqu-quine. »

Puis elle s'adresse à Crevette même si elle doutait qu'il y ait de vrai danger, surtout si elle ne faisait qu'aller voir le cyantifique d'à côté comme son intérêt précédent sur le "on" le suggérait :
« Soit p-p-prudente. »

Elle revint à Effie :
« Tu sais c'est où? »

Résumé:
Isolde accepte de suivre Effie.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 297
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mar 21 Jan - 0:23
     Crevette lança un regard tellement froid qu’il aurait pu congeler sur place Isolde après qu’elle eut fait sa remarque.
     « Mouais. À vous aussi. Prend soin de toi, Effie. »
     Et elle sortit.



Résumé:
Crevette sort.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Bureau n°5 - Page 2 ULT8Krs
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum