-9%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur les MacBook Air 13’’ 256Go
1029 € 1129 €
Voir le deal

[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs

Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 170
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Jeu 23 Jan - 2:30
Vient du Bureau N°5

En sortant du bureau, ils firent soudainement face à deux nouveau visages. Une femme un peu plus âgée vêtue strictement et à l'air un peu austère alors que l'autre femme un peu plus jeune semblait plus amiable, même si elle sembler aimer taquiner les plus jeunes. Ce fut d'ailleurs la première à se présenter directement. Enfin, une interaction à la fois directe et polie ! C'était rafraîchissant.

Retournant la salutation de cette Vesa d'un hochement de tête, la rousse se présenta également.

« Isolde, b-b-biochimist-te. » Elle jeta un coup d’œil aux enfants qui s'enlaçaient et fit un sourire bienveillant deva cette scène qui lui mettait du baume au cœur. « Et enseignant-t-te »

Les fillettes se séparèrent alors que le bout des oreilles de la surnommée Crevette se colorait légèrement. Ah, c'était si mignon ! Le duo semblant vouloir avertir le Cyantifique qui attendait dans le bureau sans lumière, Isolde les prévint du caractère absent de l'homme.

« V-vous allez voir le Cyant-tifiqu-que? Soyez gent-t-illes, il est un p-peu... P-p-perd-du d-dans sa t-t-êt-te. »

Elle se retourna vers les adultes
« Je ne m-me souv-viens p-p-pas v-vous avoir v-vu av-vant, v-venez-v-vous d-d-d'arriver au lab-b-borat-toire? »

Résumé:
Isolde se présente, a des sentiments et prévient Effie et Crevette que Wilkins est du type mystique tombé sur la tête.


Dernière édition par Onyx le Mar 4 Fév - 3:09, édité 2 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 149
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Ven 24 Jan - 1:41


Vesa suivit le regard de Isolde et se mit en devoir de l'éclairer quelque peu sur les "gosses". C'était dommage de partir la dessus mais bon.

"Ne rêve pas ce ne sont pas des enfants. Encore que pour la petite joyeuse j'ai un doute, elle me semble plutôt folle. Oh les cyans j'ai déjà donné, j'en ai rencontré 2, un sympa et une tête de con, mais heureusement c'est le seul à priori." Vesa ne put s'empêcher de laisser filtrer un filet d'acide dans sa voix.

"Oui, par la porte du garage. Vu ce que j'ai croisé en chemin j'ai préféré me méfier de l'entrée principale, au final tout à l'air sur en fait. Tu es seule ici ?" Alors qu'elle détaillait Isolde tout en lui parlant Vesa vit le pied de Isolde entouré de bandages. En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire elle embraya en mode chirurgienne compétente.

"Dos contre le mur je vais regarder ton bandage. Tu t'es blessée comment ? Tu avais les mains propres quand tu as fait le bandages ? C'est désinfecté ? Non oublie la dernière question. Il y a pas à dire heureusement que je suis arrivée, j'imagine pas votre groupe sinon. Ah putain je me souviens pourquoi je voulais pas être la caporale dans les lottas. Scrutin tu peux me la tenir s'il te plait ?"


Résumé:
Vesa continue de discuter avec Isolde et voyant son bandage décide de vérifier que son pied va bien et demande de l'aide à Berrnard
Don't Panic
Maximum 100 caractères !
Messages : 25
Date d'inscription : 15/10/2019
Don't Panic
Lun 27 Jan - 14:43
Sur le chemin, Vesa manifesta des craintes à l'égard des secrets que gardaient jalousement ceux qui étaient appelés les cyantifiques. Sans détourner le regard du chemin qu'elles empruntaient, Bernard répondit.

— Rien d'étonnant à cela. Cette communauté évolue dans un monde sans règles et dépourvue d'administration. Ce qu'il faut, c'est instaurer des barrières. C'est en ça que nous divergeons des animaux : l'organisation.

La discussion fut interrompue par l'arrivée de Crevette, Effie et d'une autre adulte. Bègue, visiblement. Mais surtout, biologiste et enseignante. Bernard tendit sa main, un sourire procédurier sur le visage.

— Bernard Scrutin, bureaucrate. Enchantée.

Après les présentations, les deux enfants s'isolèrent. La dénommée Isolde les mit en garde de ne pas trop ennuyer le cyantifique. Bernard put relayer la gestion des deux enfants au second plan ; il y avait une enseignante. Elle était plus qualifiée que la bureaucrate.

Bernard arqua un sourcil face aux paroles de Vesa. Mais elle se retint de dire quelque chose. Il y avait encore trop de zones d'ombre pour tirer une quelconque conclusion. Et de toute façon, elle fut rapidement requisionné par la jeune fille qui s'occupa avec une ferveur rare du pied bandé d'Isolde. Pour répondre à la demande de Vesa, Bernard tendit son bras à Isolde.

— Appuyez-vous dessus.

Elle afficha un léger sourire avant de répondre à la question de l'enseignante.

— Je suis aussi arrivé il y a peu. Quelques heures, je dirais. En fonction de mon cycle de sommeil, je devrais être dans ce "monde" depuis 57h. J'ai néanmoins observé un certain chaos, par ici. Êtes-vous là depuis un certain temps ?

Soudain, une lueur révélatrice scintilla derrière les verres de Bernard.

— Oh, peut-être savez comment utiliser l'ordinateur et l'imprimante de la salle informatique ?
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 123
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Lun 27 Jan - 20:32

J'avais compris que Crevette aimait pas trop les calins, mais je me demande si je ne devrais pas réviser mon opinion. C'est pas qu'elle aime pas ça c'est qu'elle est "juste" au bout du rouleau? Et que je viens visiblement de lui épuiser ses défenses... Quand elle me demande de la lâcher, j'obtempère, non sans avoir, l'espace d'un dixième de seconde resserré mon étreinte sur elle. Juste de quoi lui transmettre un peu de force, enfin façon de parler.

"J'imagine."

Je ne sais pas depuis combien de temps elle est dans ce monde, mais dans mes souvenirs aussi elle avait cette dureté, que j'ai bêtement pris pour un aspect de son caractère. Évidemment qu'un enfant ne peut pas tenir sans cesse sur ses gardes. Sans cesse "forte". Déjà un adulte ne peut pas... Si elle regarde mes yeux, elle n'y trouvera aucun jugement. Juste une certaine compréhension devant sa fatigue. Et j'avoue que je m'en veux un peu d'avoir non seulement pas tiqué, mais de l'avoir exposée aux autres. Déjà qu'on nous prend pour des enfants...

Demander poliment. Des fois ça marche. Un sourire à Isolde, un signe de la main, pouce levé pour accuser réception. J'entends pas ce que dit Vesa, tournée vers Crevette.

"Après toi?"

Oui parce que j'ai aucune idée de où est le type qu'elle cherche.



[Effie làche Crevette, accuse réception des propos d'Isolde, et suit Crevette vers le bureau sombre]



Code:
<transformation perso="Effie" /> | <transformation perso="Morgan" />

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 432
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 27 Jan - 22:45
     Crevette n’entendit même pas les paroles d’Isolde. Elle avait un peu la tête ailleurs. Elle aurait peut-être voulu dire merci à cette fille qui était en fait une quasi-inconnue, mais cela faisait partie des choses qu’elle ne pouvait pas exprimer par des mots. Ou n’importe quoi d’autre, en fait. Peut-être un regard, un minuscule sourire, un relâchement des épaules, une impression fugitive, avant que le poids du sabre ne la rappelle au réel.
     « Ouais. »
     Elle se dirigea vers le bureau indiqué par Isolde. Crevette avait prévu de frapper après entrer, à la base, mais ce n’était plus vraiment au programme. Elle se contenta donc d’ouvrir la porte et d’entrer.



Résumé:
Crevette va vers le bureau sombre.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 ULT8Krs
Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 178
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
Lun 3 Fév - 20:57
Du bureau sombre où s'étaient rendus Crevette et Effie sortit un cyantifique aux cheveux cyans, que certains purent identifier comme étant Wilkins. Visiblement tout excité, il se précipita à l'autre bout du couloir, où il disparut, sans prêter attention à ceux qui s'y trouvaient.
Sans doute une urgence cyantifique.
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 170
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Mar 4 Fév - 3:10
Les paroles de Vesa troublèrent Isolde. Dans certaines cultures, certains enfants étaient considérés adultes très rapidement. De son point de vue, toute personne en bas de 16 ans était encore un enfant et encore-là, c'était une ligne tracée dans le sable qui s'effaçait facilement pour certains dont la maturité n'était pas au rendez-vous. Mettre trop de poids sans donner les moyens aux jeunes de savoir comment le respecter était une tare actuelle de la société.

« Un enf-fant est un enf-fant t-tant qu-qu'il n'est p-pas adulte. »

La rousse sourit à la Bernard qui lui offrit son bras dont elle se saisit (c'était plus pratique que ce se servir de son mètre comme de canne), mais elle écarta rapidement son pied des mains un peu trop entreprenantes de la chirurgienne. À quoi lui tripoter le pied servirait-il autre que d'enlever les bandages pour voir en dessous? Malgré l'eau sale de la buanderie, les impuretés n'avaient probablement pas pénétrées suffisamment le tissu pour toucher directement à ses blessures, alors mieux valait le laisser ainsi pour le moment.

« C'ét-t-tait d-désinf-fec-ct-cté, mais un ac-ccid-dent l'a m-mouillé. Si v-vous n'av-vez p-p-pas de mat-tériaux av-v-vec v-vous, mieux v-vaut ne p-pas y t-t-oucher. T-t-tout est au c-c-camion. »

Elle répondit aussi à la question répétée par les deux nouveaux visages.

« Je suis là d-dep-puis hier soir. On v-v-vous a un p-p-peu exp-pliqu-qué ce qu-qui se p-passait ici?. »

Bernard mentionna des appareils électroniques. Du... laboratoire informatique qu'avait mentionné Crevette peut-être? Un ordinateur et une photocopieuse... Isolde ne s'y connaissait pas plus qu'un autre dans l'utilisation de ces appareils, mais ce n'était habituellement pas compliqué. Un ordinateur et une photocopieuse... Ohhhhhh...... OOOOHHHHHH ! La bureaucrate avait raison en parlant de chaos, mais ces trouvailles pourraient tout changer ! Fournir à tout le monde des cartes ou des cahiers pour inscrire des informations telles que l'emplacement des salles, les objets utiles qu'ils y avaient trouvés ainsi que les éléments à approfondir par quelqu'un d'autre... Faire un guide du nouveau arrivé pour aider les derniers arrivés et les aider à comprendre ce qu'était l'Esquisse... Établir la liste des personnes actuelles et de leurs compétences pour mieux répartir les taches... Faire la liste des ressources actuelles, des ressources requises et des ressources à obtenir. Tant de possibilités ! La bureaucrate n'avait pas faux en disant que c'était le chaos ici. Il était temps de changer cela.

« Je d-d-devrais p-p-pouv-voir me d-débrouiller. At-t-ttend-dez une minute ! »

Isolde lâcha le bras de Bernard, reprit plus fermement son mètre et boitilla au bureau d'architecture dont elle venait tout juste de sortir.

Suite vers le Bureau N°5

Résumé:
Isolde commence à ne pas trop apprécier Vesa, mais adore Bernard en fantasmant sur un monde organisé. Elle fait un saut dans le bureau #5 pour y prendre du papier.


Dernière édition par Onyx le Mar 4 Fév - 3:29, édité 1 fois


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 170
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Mar 4 Fév - 3:19
Vient du Bureau N°5

Isolde revint, toute souriante et ignorant qu'elle venait d'éviter de croiser le cyantifique un peu absent du bureau voisin. Elle remit à Bernard son butin, croyant qu'elle serait celle qui serait la plus contente de l'obtenir.

« En r-réunion, on dd-dev-vrait en p-p-profiter p-pour org-g-g-ganiser un p-peu mieux les choses avant de t-tout photoc-cop-pier et d-d-distribuer. »

Résumé:
Isolde ramène une pile de papiers et s'imagine un monde meilleur (alias, ordonné).


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 149
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Mar 4 Fév - 16:02


Vesa regarda Isolde avec une certaine inquiétude pour sa santé mentale. La rousse s’enthousiasmait pour faire de l’organisation sérieux ? Elle semblait pas comprendre exactement l'état de la merde dans laquelle elles étaient toutes.

Et accessoirement elle était vexé qu'on mette sa parole en doute pour ce qui était foncièrement sa spécialité, analyser les gens, et tout en général (ok pour traquer, mais quand même). Elle croyait quoi la Isolde ? Crevette agissait avec une maitrise et une maturité qui indiquait clairement qu'elle contrôlait les choses. Et c'est pas un enfant qui pourrait faire ça vu que la destruction de ce monde était récente. Putain elle même avait du mal à supporter tout ça. Elle souffla fort pour se calmer.

"Une enfant ne se promène pas avec une rapière et ne maitrise pas la situation mieux que nous qui sommes trois adultes. Oui. Allons-y. De toute façon je crois pas qu'on aura spécialement besoin de noter ou imprimer quoi que ce soit pour le moment" Elle allait ajouter autre chose quand soudainement un homme passa devant elles comme un dératé, laissant à la jeune femme une expression médusée.


Résumé:
Vesa trouve que Isolde est un peu à coté de la plaque, ou naïve et regarde Wilkins passer sans rien faire
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 432
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 5 Fév - 17:28
Précédemment :

     Non, vraiment, Crevette n’était pas mécontente de ne pas avoir à ce trimballer cet agité du bocal. Elle sortit, le vit détaler dans quelque pièce, renonça à aller à sa recherche, et se dirigea vers le reste du groupe qu’elle avait constitué plus tôt. Juste à cet instant, Vesa s’était mise à déblatérer ses théories, qui intéressaient tellement peu Crevette qu’elle n’y prêtât pas la moindre attention, bien qu’en étant l’objet.
     « À part fainéanter dans les couloirs et blablater, vous savez faire quoi, trio d’and— »
     Elle interrompit sa remarque cinglante adressée à Vesa, Bernard et Isolde en faisant passer son regard sur cette dernière, et notamment la paperasse qu’elle avait ramassée. Réunion, papier, prise de notes, le lien était facile à faire.
     « Enfin, y’en a au moins une qui a des bonnes idées. »
     Et après avoir lâché ce qui pouvait ressembler le plus à un compliment de sa part, elle se dirigea vers les escaliers, sans manquer de bousculer Vesa au passage, et de dégainer son sabre.
     « On va pas rester là a prendre racine. Suivez-moi. Effie, je te laisse fermer la marche ? »
     Son ton avait changé du tout au tout quand elle avait prononcé le nom de sa compagnonne, indiquant qu’elle la considérait non pas comme une brebis sans défenses mais bel et bien comme quelqu’un de capable, à qui on pouvait confier des responsabilités.
     « Et vous deux, la blonde et la binoclarde, dites-moi ce que vous avez trouvé de votre côté. »



Résumé :
Crevette rejoint le groupe, râle un coup, et passe en tête pour aller vers le RDC du bâtiment bleu.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 123
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mer 5 Fév - 20:32
vient de par la

Je sors à mon tour en roulant vers les autres filles. Je me retiens de lever les yeux au ciel en l'entendant admonester les adultes. Je chercherai bien à calmer le jeu, mais j'ai autre chose à faire avant.

"J'arrive !"

Et de m'éclipser en patinant vers la salle noire. Le freinage est un peu brusque et aidé du mur, mais bon. J'attrape les lunettes de vision nocturne, les enfile autour de mon cou. J'ai tellement l'air de rien comme ça... Je repars vers les filles au moment où crevette donne ses consignes. C'est moi ou elle a pas écouté quand je lui ai dit que vesa était potentiellement aussi combattante ? Ou juste que la elle va se prendre une mutinerie dans la figure... Chose qu'on n'a pas les moyens de gérer.

"Aye aye, captain. Vesa, si tu veux m'accompagner ?"


J'ai mon bilboquet, dégainé (façon de parler) et dont je laisse la boule pendre nonchalamment. Et j'essaie à nouveau d'applanir les angles, de reprendre la conversation avec plus de diplomatie. Et là, Crevette a fait des efforts je crois... Proposer à Vesa de tenir le poste avec moi (même si je suis presque sûre qu'elle pensera le tenir seule), les appeler par leur nom...

"Bernard, tu as compris comment ça marchait la liste ?"



[Effie récupère les lunettes de vision nocturne et rejoins les filles avant d'essayer de diplomatiter un peu]



Code:
<transformation perso="Effie" /> | <transformation perso="Morgan" />

Don't Panic
Maximum 100 caractères !
Messages : 25
Date d'inscription : 15/10/2019
Don't Panic
Sam 8 Fév - 20:19
Bernard fut plus que ravi de l'enthousiasme et des initiatives de l'institutrice. Elle prit les feuilles avec un large sourire et les glissa dans son attaché-case.

— Magnifique. J'ai également des stylos ainsi que quelques épingles pour trier nos notes. Il me tarde de commencer.

Bernard de manière tout à fait neutre et procéduriaire, ce qui signifiait à merveille son excitation quant à ce qui allait se passer. En revanche, la remarque de Vesa manqua de faire arquer un sourcil à la bureaucrate.

Outre ses remarques sur les enfants qui manquaient d'argumentaire, Bernard ne pouvait la laisser négliger la mise à l'écrit de chaque élément vécu.

— Voyons Vesa, la prise de note est le nerf de l'organisation. Cette dernière nous manque cruellement.

Ce n'est qu'à ce moment que les deux enfants revinrent. Crevette — il faudrait songer à lui donner un vrai patronyme — leur lança une remarque acerbe que Bernard ignora. L'insolence de la petite serait bientôt réglée par l'avènement bureaucratique. Qui plus est, elle reconnaissait l'utilité de la prise de note. Elle n'était pas totalement perdue.

Quand elle désira prendre la tête de la file et assigna Effie à la fermeture de celle-ci, Bernard eut une pensée émue pour ses propres enfants, eux aussi aimaient beaucoup jouer aux soldats. Effie voulut visiblement intégrer Vesa à leur jeu.

Pour en revenir à Crevette — et son insolente manière de demander les choses, Bernard était perturbé par la manière dont elle mêlait jeu et réalité. Ce qui la fit relativiser sur la discussion qu'elle avait eut avec Effie dans la salle informatique, peut-être ces enfants avaient-elles plus conscience de leur situation que ce que Bernard imaginait.

— Quelque chose qui pourra nous permettre de ne plus avoir à poser ces questions.

Elle se tourna ensuite vers Effie.

— Non, ces appareils sont assez différents de ceux à quoi, j'ai l'habitude. Néanmoins, la liste laisse supposer que l'ordinateur et l'imprimante fonctionne ensemble.

Elle se tourna vers Isolde.

— Lorsque Vesa et moi avons fait la rencontre d'Averroès, un cyantifique, il a mentionné l'un de ses collègues, Lovelace. Il semblait être prédisposé à se servir des postes de la salle informatique.
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 149
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Dim 9 Fév - 0:11


A la décharge de Vesa, elle était chirurgienne émérite et de fait avait l'habitude d'une très bonne organisation. Pas tout à fait comme Scrutin ok, elle était moins carré mais n'en était pas moins compétente. Aussi quand Scrutin lui parla elle répliqua sans méchanceté, avec une désarmante honnêteté même.

"Mais pas besoin de s'encombrer avec du bric à brac voyons, on peut facilement faire ça de tête."

Ce fut avec beaucoup moins de gentillesse qu'elle répondit à la petite conne qui se permettait de la bousculer comme ça au calme. Ok elle n'avait pas de complexe d'infériorité mais putain, elle allait pas se laisser talvisoter !

"Pourquoi gaspiller ma salive maintenant cruchonne, je te rappelle qu'on est censé descendre d'abord et en parler à la réunion justement." Vesa toisa Crevette d'un air hautain. "Traite moi d'andouille si cela te fait plaisir, mais je ne suis pas sure de vouloir te soigner quand tu en auras besoin".

Non pas que Vesa ne tolérait pas l'insulte, elle était comme tout le monde. Mais elle avait une certaine idée de son intelligence, alors qu'une sale fouine qui ordonne (en plus d'avoir un caractère de cochon, mais elle aurait pu faire avec) et agisse seule sans rien dire la rabaisse à ce point..L'ego a ses limites.

"J'arrive Effie" ponctua t elle d'un sourire, ravit de trouver une personne certes bizarre, mais au moins sympathique.

Par contre son sourire disparut quand Bernard dit à Crevette ce qu'elles avaient trouvé. Bon une partie de sa verve tombait à l'eau, mais bon, fallait faire avec. Drapée dans sa mauvaise humeur passagère elle laissa les ombres envelopper son manteau sans faire attention.



Résumé:
Vesa est très légérement irrité par Crevette et décide d'aller à l'arrière de la troupe avec Effie
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 170
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Mar 11 Fév - 6:12
Décidément, Isolde n’appréciait guère Vesa. Quelques que soient les compétences médicales (dont ils avaient cruellement besoin, elle se devait de l'admettre) de la blonde, son caractère désobligeant la rebutait. Aussi, elle se contenta de secouer la tête sans rien dire lorsqu'elle se lança sur sa critique des fillettes. À cet âge, Isolde était parfaitement capable de tenir un discours scientifique convainquant en blouse blanche et en traînant un bécher. Les enfants étaient très imaginatifs lorsqu'il s'agissait des jeux de rôles et des costumes.

Bernard, au contraire, semblait de plus en plus sympathique, d'autant plus qu'elle l'avait déchargée de son fardeau. Lovelace... Lovelace... Le nom lui disait quelque chose... Ah oui, son nom était inscrit à côté du laboratoire informatique sur la carte qu'elle avait trouvée. Par contre, bien qu'elle ne se souvienne que vaguement des noms des cyantfiques présents dans le Laboratoire, elle ne pensait pas qu'il fasse partie du groupe. Elle partagea cette information avec la fonctionnaire.

« Selon un d-doc-cument t-t-trouvé, il aur-rait p-part-ticip-pé à b-bât-tir le lab-b-b. Je ne c-c-crois p-pas qu-qu-qu'il soit enc-c-core là par c-c-contre. »

Outch. Elle avait bien entendu ou... Ah oui. Non, ce n'était pas acceptable.

« HÉ ! »

Jeu ou pas, la plus jeune commençait à aller un peu trop loin et allait se mettre les gens à dos. Quant à Vesa, Isolde commençait à désespérer. Avaient-ils vraiment du temps à perdre à se crêper les cheveux pour des enfantillages? Non.

« Ça suffit les insult-tes. Êt-tre d-direct va, m-mais m-méchant non. C'est un t-tout p-p-pet-tit effort d-d-d'êt-tre p-poli c-cont-tre p-p-ouv-voir av-voir d-d-de l'aid-de. »

Vraiment, c'était ridicule. Isolde secoua la tête, exaspérée et emboîta le pas au groupe, pressée d'arriver à la salle de réunion où l'atmosphère serait, avec un peu d'espoir, plus propice à la discussion.

« Allons-y... »

Résumé:
Isolde boude Vesa, parle à Bernard et réprimande les impolis.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 432
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mar 11 Fév - 13:39
     De tout ce que Crevette n’interpréta que comme du babillage inintéressant proféré par des cruches dans un couloir, elle ne tira que trois informations dignes d’intérêt : Bernard avait trouvé des ordinateurs qui contenaient des informations numérisées d’une valeur potentielle, on avait le nom d’un autre cyantifique qui n’existait plus, et elles avaient vu le Noir rencontré plus tôt au premier étage ; Averroès. En clair, pas grand-chose.
     Alors qu’elle descendait les escaliers, marmonnant « C’est donc là qu’est la limite de votre utilité… », et ne prêtant aucune attention à ce qu’on racontait derrière elle, Crevette réfléchit à ce qu’il faudrait faire dans cette réunion.
     Elle pouvait en dégager deux aspects. Tout d’abord, une coopération potentielle l’échelle de tous les Dessinateurs. Considérant les imbéciles qu’elle traînait derrière elle, on pouvait en douter si tout le monde était pareil, mais il y avait toujours espoir de dégoter une Effie ou deux en plus. La question serait de savoir pourquoi mettre en place cette coopération. Rapportée à l’objectif de la survie, en première lecture, devoir entretenir des bouches inutiles et indisciplinées n’était pas vraiment une bonne idée. Cependant, cela partait du présupposé qu’on pouvait se rapprocher d’une survie bien tenue en éliminant les inutiles, or, ce n’était pas le cas. Pas que Crevette aurait spécialement refusé d’amputer elle-même le groupe de tous les parasites qu’il comportait, mais ce serait intolérable par la vaste majorité de la population des Dessinateurs – principalement parce qu’elle serait la première concernée. Il fallait donc nécessairement considérer cette masse de gens comme un milieu dans lequel on évoluait, au même titre que le désert, la forêt ou la montagne, et s’efforcer de la tourner en avantage comparatif face à toute menace potentielle.
     Dont les cyantifiques, l’autre aspect de cette réunion. Si les Dessinateurs étaient conviés, c’était qu’ils voulaient mettre en place une coopération, pouvait-on supposer, mais on pouvait à l’inverse estimer que ce n’était qu’une autre manière de les tromper et de les manipuler. S’estimant très hermétique à leur manipulation – notamment parce qu’elle l’était aussi à tout échange d’idées et d’opinions construit –, Crevette estima donc qu’il était de sa responsabilité de faire en sorte que guider les Dessinateurs vers une indépendance d’esprit et une capacité de résistance.
     Elle se retourna.
     Soupira. Incidemment, ce fut à ce moment précis qu’Isolde se mit à réprimander Vesa. On aurait donc pu interpréter ce soupir comme une réaction à ce que la bègue elle disait, si seulement Crevette n’en avait pas eu rien à foutre, vu qu’elle n’écoutait même pas. Sauf la dernière phrase.
     « Allons-y, oui. »
     Et elle passa la porte.




Résumé :
Crevette réfléchit à la suite des événements et entre dans la salle de réunion.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 ULT8Krs
LicornePouèt
On fonce, on verra bien après!
Personnages : Médor
Messages : 200
Date d'inscription : 31/01/2018
LicornePouèt
Mer 29 Juil - 21:41


Le Dessinateur monta doucement les marches une à une, admiratif de voir comment tout son corps se coordonnait pour offrir une démarche si souple et si imposante à la fois.

Arrivé à mi-chemin, et lassé de se sentir si modeste, il lui vint l'idée qu'il n'avait pas envie plus que ça de monter à l'étage.

Redescendons alors.

Vous avez déjà vu un husky géant dans un escalier de taille moyenne tenter de se retourner ? Au pire, imaginez-le. La fourrure, les pattes qui doivent se repositionner sur la petite surface pour tenir ce corps avec la tête naturellement dressée vers l'avant.

Medor hésita donc, glissa deux marches plus bas avec la grâce d'un morse sur la banquise et parvint à se retenir du bout des griffes sur les bords de l'escalier.

Bon...

Grommela-t-il.

Il tenta de retourner à sa position de départ, vers le haut. L'escalier n'était pas si haut, il suffisait a la rigueur de monter jusqu'au bout puis de redescendre tranquillement. La gravité lui sous-entendit que c'était non en l'état.
Peut-être qu'il aurait dû avoir cette idée pourtant simple avant de se casser à moitié la figure dans sa tentative de demi-tour.

C'est bien le genre d'idée qu'aurait Lulu.


D'ailleurs, où était cette empecheuse de réfléchir posément ?

Ha oui, il l'avait laissé dans la cafétéria. Mince.
Qui allait devoir faire les réflexions idiotes maintenant ? Ne dites tout de même pas que Medor allait devoir se calmer et se réfréner tout seul comme un grand ?!

Non non et NON ! !

Doucement, le canidé décrocha une première patte et la raidit autant qu'il pouvait, puis fit suivre la seconde.

Tendu, il essaya la descente d'une marche, puis d'une autre.
Tout se passa bien.
Il redescendit une marche. C'était bon, il était revenu dans le droit chemin.

Il poursuivit sa démarche jusqu'à retrouver le sol du rez-de-chaussée.

Direction la cuisine !




Code:
<transformation perso="Médor" />

[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 1BTcicf

Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 SBs6cYS

Exploration intensive des abords du Laboratoire
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 15yeko8

Bonjour Messieurs les Cyantifiques
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 Giphy
LicornePouèt
On fonce, on verra bien après!
Personnages : Médor
Messages : 200
Date d'inscription : 31/01/2018
LicornePouèt
Jeu 30 Juil - 22:52


Le Dessinateur monta doucement l'escalier, écoutant distraitement les bruits alentours. Il y aurait certainement autant de crétins là-haut en y réfléchissant.

C'était comme si les environs s'étaient remplis au fur et à mesure du temps de plus en plus de monde, avec des caractères et des personnalités de plus en plus divergentes, contradictoires.

Qui même aurait dit qu'un loup cynique et sanguin comme Medor supporterait aussi longtemps une jeune et candide jeune femme comme...

Mince, comment elle a dit qu'elle s'appelait déjà ? Angélique ? Amélie ?

A force de l'appeler Lulu, j'en oublie ce qu'elle...

Adeline !


Eh pis merde, ça va être tout de suite moins marrant sans cette cruche dans les pattes !



Et c'est ainsi que quiconque passait près des escaliers en flânant aurait pu apercevoir un loup monter un escalier, faire une dizaine de pas, puis redescendre. Encore.

Résumé:
Medor est un chat, il ne sait pas ce qu'il veut.


Code:
<transformation perso="Médor" />

[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 1BTcicf

Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 SBs6cYS

Exploration intensive des abords du Laboratoire
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 15yeko8

Bonjour Messieurs les Cyantifiques
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 Giphy
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 432
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 18 Mar - 23:39
Précédemment :

     L’arrivée en bas des escaliers fut brutale. Ayant loupé une marche, Langouste bascula en arrière et de cogna le dos sur les marches, pour enfin s’effondrer sur le parquet turquoise. Elle poussa un gémissement de douleur et voulut pleurer, mais en fut incapable. Mais voilà qu’elle était dans ces couloirs bien trop sombres à son goût, avec un monstre quelques marches plus haut. Il ne fallait pas s’attarder ici.
     Peut-être y avait-il d’autres créatures terrifiantes dans ces couloirs obscurs. Comme bien des enfants de son âge, Langouste avait peur d’être seule dans le noir – ou plutôt, avait peur de ne pas être seule dans le noir…
     Après quelques instants à pousser de pitoyables gémissements en se tenant le dos, recroquevillée en boule au pied des escaliers, elle trouva tout de même assez de courage pour se dresser sur ses deux pieds et avancer.
     Où, elle n’en avait aucune idée, mais chaque chose en son temps. S’accoutumant peu à peu à l’obscurité – et rasant les murs, surtout –, Langouste remarqua un curieux amoncellement d’objet. Enfin, disons plutôt qu’elle manqua de peu de trébucher dessus. Elle était arrivée à proximité de la salle informatique et était tombée, enfin, avait manqué de tomber sur les trouvailles l’Effie entassées là, quand elle avait fouillé la pièce tantôt. Il y avait là un harmonica, un sac de couchage et une gameboy. Reconnaissant la console portable, elle la saisit. Il y avait une antenne à l’arrière, ce qui était assez étonnant. Mais Langouste l’avait choisie pour une autre raison : en l’allumant, l’écran produirait de la lumière, qui serait peut-être suffisante pour y voir un peu plus clair.

Résumé :
Langouste se vautre dans les escaliers et avance dans les couloirs. Elle tombe sur une gameboy laissée à l’entrée de la salle informatique et l’allume.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 26
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Lun 22 Mar - 16:47
Précédemment:
Sur le toit

Je « descends » les escaliers en volant. Ils s’arrêtent au premier étage. Même si le bâtiment n'a pas l'air abandonné, il n’y a aucune lumière. Le simple parcours des couloirs risque d’être labyrinthique. Le plafond est évidemment haut pour moi, mais d’après ma vue du laboratoire de l’extérieur, il ne le serait pas particulièrement si j’avais gardé forme humaine. Je reste encore au-dessus des escaliers, pour m’accoutumer à l’obscurité et éviter de heurter quelqu’un, surtout le trentenaire peureux.

Résumé:
André « descend » les escaliers mais reste au-dessus pour s’habituer à l’obscurité et éviter de croiser quelqu’un dans les couloirs.
Folie d'Esquisse
Messages : 782
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Mar 23 Mar - 18:35

Malheureusement pour Langouste, même si la Game boy s'allume, l'écran ne produit pas vraiment de lumière, du fait de sa nature . Pour ce qu'elle pouvait en comprendre, l'écran affichait des chiffres et proposait des options, mais rien de bien intéressant pour une petite fille.
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina
Messages : 432
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Mer 24 Mar - 15:26
     Hélas, l’écran ne produisit pas de lumière. N’étant pas vraiment de la génération qui avait enrichi ses ophtalmologues sur les écrans monochromes de cette console, ne la connaissant vraiment que du fait de sons statut d’icône de la culture populaire à laquelle tout un chacun est exposé dès le plus jeune âge, n’ayant jamais tenu une de ces machines dans les mains, Langouste fut là face à une certaine déconvenue qui allait fortement entraver sa progression. Et l’éteignit donc, la rangea dans sa poche te serra à la place son ours en peluche. Ce brave compagnon ne pouvait pas l’éclairer mais la faisait au moins se sentir moins seule.
     Entrer dans une pièce était une perspective à la vois intéressante et terrifiante. Que risquait-elle d’y trouver ? Mais y pénétrer ne lui permettrait-il pas de se cacher de la libellule géante ?
     Quoi qu’il en soit, Langouste arriva à un croisement. Se posa alors le dilemme de quelle décision prendre. Qui n’en était pas vraiment un : encore peu assurée par ses capacités motrices, Langouste longeait le mur droit du couloir, sur lequel elle pouvait s’appuyer à tout moment si elle devait prendre l’équilibre. C’est donc tout naturellement qu’elle partit à droite. Et quand elle arriva devant un autre croisement, elle alla encore à droite. Puis tomba sur un cul de sac. Il lui fallait décider : entrer dans une pièce ou rebrousser chemin, au risque de retomber sur l’autre créature. Langouste préféra encore la première option et entra dans la dernière porte à droite.

Résumé :
Langouste entre dans la salle blanche.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink




Images diverses :
[Bâtiment Bleu - 1er] Couloirs - Page 4 ULT8Krs
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 26
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Mer 24 Mar - 19:25
Après m’être habitué à l’obscurité, j’aperçois le trentenaire en question debout devant une porte. Il manie ce qui semble être une Gameboy… avec une antenne ? Étonnant. Il essaie sans doute d’avoir de la lumière avec. S’il s’agissait d’une Gameboy Color, ça aurait marché. Mais là, non. Je commence à penser avec nostalgie aux jeux auxquels j’ai joué, puis je me ravise et me concentre de nouveau.
D’après ce que je vois, il range la Gameboy dans sa poche, prend une peluche et la serre contre lui. Encore un détail incongru. Je sais que certains adultes ont encore leur peluche ou aiment bien en avoir. Mais ils me semble qu’ils les trouvent juste mignons voire dorment avec, pas qu’ils les serrent contre eux dès qu’ils ont peur. Peut-être que cet homme est un enfant.
Il se déplace très lentement, en restant collé contre un mur. J’attends qu’il s’éloigne un peu, avant de le suivre aussi lentement. Au premier croisement, il tourne à droite. Je le suis. Au second croisement, ça recommence.
Puis il entre dans une salle. Au moins, je sais où éviter de me rendre. Je l’ai suivi pour mieux m’orienter, mais je ne souhaite plus interagir avec lui depuis notre dernière rencontre. Dans l’observatoire, des hublots étaient brisés. Mais ici, je risque d’être enfermé. Je ne vais pas encore tenter d’ouvrir une porte, même avec le lance-pierres. Mes pattes sont trop épuisées pour cela. Je souhaite me rendre au rez-de-chaussée, là où j’ai le plus de chances de voir d’autres personnes et de connaître leurs intuitions. Je retourne au second croisement et tourne à droite. Ensuite, je ne peux tourner qu’à gauche. Je tourne la tête et vois le début des escaliers. Donc je vole à gauche et les "descends".

Résumé:
André suit Langouste jusqu’au second croisement, continue son chemin de son côté et « descend » les escaliers.
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum