-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

Toit du Laboratoire

Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 89
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 18 Mar - 13:28
A peine j’entre dans son champ de vision qu’il crie et court à l’intérieur du dôme. J’en suis maintenant certain, il n’est pas un vrai militaire. Il s’est sûrement retrouvé avec un uniforme militaire sorti de nulle part. J’écris « Du calme, je ne vous veux aucun mal. » et le suis.

Notes d'André:

Résumé:
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 659
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 18 Mar - 16:54
Précédemment :

     De nouveau dehors, mais où aller ? Il ne restait plus, hélas, qu’une seule possibilité : descendre les escaliers, perspective terrifiante en soi… Mais Langouste ne pouvait décemment pas rester ici, sur le toit de cette bâtisse farcie d’arthropodes disproportionnés. Malhabilement, elle se dirigea vers les escaliers.
     Toutefois, hélas pour elle, sa marche à pied n’était pas encore très assurée et la panique n’arrangeait pas vraiment les choses. Elle avait déjà le vertige debout en regardant ses pieds, imaginez ce que cela pouvait donner quand en plus ses pieds étaient au bord de ce précipice obscur qu’étaient les escaliers.
     Ce qui devait arriver arriva : sur les dernières marches, alors qu’elle n’y voyait plus goutte, Langouste se prit les pieds dans sa peur et tomba.

Résumé :


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : #ff69b4
Crevette des Câbles : #a9daff
Crèvette : #bc8034

Récompenses :
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 89
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Dim 21 Mar - 23:57
A peine sorti de l’observatoire, je me pose sur le dôme. Je respire. Enfin, je n’ai plus à sentir cette infecte odeur. Cela fait du bien. Je prends mon carnet, mon crayon et m’apprête à prendre des notes. Toutefois, je me rends compte d’à quel point elles étaient mal organisées. Si cela continuait ainsi, je n’arriverai plus à me retrouver dans mes notes. Dans deux pages séparées, je fais deux tableaux, l’un sur les lieux, l’autre sur les personnes que je rencontre ou observe. Ainsi, je risquerai moins de me perdre.
Puis je vole de nouveau et jette un œil aux escaliers. Ils sont sombres. Je n’ai rien qui puisse apporter de la lumière. Cela me ralentira sûrement. J’espère qu’il n’y aura pas de créature dangereuse au premier. Je « descends » les escaliers.

Notes d'André (tableaux):

Résumé:
Encre Noire
Maximum 30 caractères !
Personnages : André DUBOIS
Messages : 89
Date d'inscription : 19/12/2020
Encre Noire
Jeu 29 Juil - 22:28
Précédemment dans:

Quand j’arrive au-dessus toit, je me pose sur le dôme pour finir de prendre mes notes et réfléchir à ce que j’ai pu vivre. Depuis mon arrivée dans ce monde, je me suis rendu compte d’une chose : je ne peux pas sortir de l’Esquisse tout seul. Pour autant que je sache, personne ne le peut, sauf peut-être les cyans évoqués par l’homme en armure. Si nous pouvons retourner sur Terre, ce ne pourrait être qu’en groupe, avec ces fameux cyans. Certes, j’ai peur du matériel de laboratoire que j’ai vu derrière les vitres. Certes, je me méfie de plusieurs occupants de ce bâtiment. Mais si je fuis ce groupe, peut-être que la chance de rentrer chez moi me filera entre les pattes. Je me demande toujours s’il serait judicieux de les rejoindre. Même si je ne me sens plus de les observer, de déterminer qui ils sont, je compte quand même le faire quand je me sentirai mieux.

Je lève ma tête vers le ciel, qui semble presque rose, maintenant. De tout ce dont je me souviens, c’est la chose la plus étrange que j’aie vue dans l’Esquisse. Au lieu de soleil, de lune, de nuage ou d’étoile, on y observe des textes compréhensibles ou non, des dessins, des photographies, des images animées ou ce qui pourraient être des œuvres abstraites. Je m’étais posé plusieurs questions à leur sujet. Comment est-ce que cela se produit ? Qu’est-ce qui se cache derrière ces images ? Est-ce qu'elles ont une signification particulière ? Peuvent-elles nous orienter vers la direction que nous voulons prendre ? Je songe au télescope dans le dôme, qui permet sûrement d’étudier le ciel. Si cela se trouve, nous pouvons aller plus loin, trouver la clé de notre sortie derrière ces images. J’aimerais voler vers les cieux et fendre ces images pour voir derrière. Je pense pouvoir le faire, mais la pensée au mythe d’Icare me retient. Le jeune garçon arrive à voler avec des ailes fabriquées avec des plumes, il peut voler jusqu’au ciel, mais en s’approchant trop près du soleil, il se brûle les ailes et tombe à la mer. Je pourrais connaître le même sort en volant trop près du ciel. Alors je me contente de regarder ce qui pourrait être des mirages. Plusieurs d’entre eux m’émerveillent, dont une photographie réaliste d’un bateau avec des papillons géants à la place des voiles, qui aurait pu servir de modèle à Salvador Dali. A un moment, les lettres grecques « ΑΝΑΓΚΗ » s’inscrivent dans le ciel, comme si quelqu’un les avait écrites. Je pense à la volonté qui nous prend de personnifier des concepts. Avec Ananké, les grecs ont voulu personnifier la fatalité. Quant à Kaoren, il semble vouloir personnifier tout un monde. Si on croit au destin, que veut dire notre arrivée dans ce monde aussi beau que dangereux, sinon qu’elle a été gravée dans le marbre ?

Fort de cette contemplation, je me sens détendu et plus en forme. L’envie de regarder mon reflet me prend. Depuis mon arrivée à l’Esquisse, je l’ai déjà vu mais je ne me suis jamais attardé dessus. Comme les murs de cuivre, le dôme peut me servir de miroir, donc je pose mes yeux dessus. Finalement, j’aurais préféré que l’image m’apparaisse autrement. J’aurais préféré y voir un homme avec des cheveux de feu, des yeux émeraudes et des vêtements vifs, plutôt qu’une libellule avec des yeux globuleux et un sac à main. J’ai l’impression d’avoir tout perdu en arrivant dans ce monde. Ma vie, mes proches, mon corps, ma voix… Mon humanité, peut-être. Est-ce vain d’essayer d’en conserver la parcelle restante avec ma raison et mes pensées rêveuses ? Il y a un instant, j'ignorais encore qu'il y avait d'autres humains dans ce monde. Je me posais la question, j’essayais d’y réfléchir mais je n’en prenais pas beaucoup le temps. Malgré mes quelques tentatives de prendre du temps pour moi, je me rends compte que je ne l’ai pas assez fait. Si je n’avais pas découvert cet édifice, j’aurais peut-être oublié de me recentrer sur moi-même. Toutefois, je ne suis pas totalement certain de pouvoir davantage le faire. Je ne suis même plus sûr que ce soit une bonne idée. En me regardant en face, je prends conscience d’à quel point c’est douloureux pour moi. Tant que mon but n’est pas atteint, il serait peut-être plus judicieux de le faire le moins possible, pour éviter des souffrances inutiles.

Pour chasser ces pensées négatives, je ferme les yeux et respire doucement. Puis je rentre dans le bâtiment, en espérant trouver quelque chose de plus simple à comprendre que des conversations dont j’ai raté le début.

Notes d'André (tableaux):

Résumé:
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum