-31%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil à réduction de bruit active – Bose Headphones 700
274.01 € 399.95 €
Voir le deal

Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 157
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
le Mer 1 Mai - 14:21
 Bon et bien... ne changeons pas les bonnes habitudes hein.
 À quoi bon s'attarder pour moi, me répondre, me regarder, quoi que ce soit. À quoi bon accorder la moindre importance à une masse encombrante.
 Je ne suis qu'un cube.
 C'est un fait, et je n'y puis rien.
 Je lâche quelques soupirs et abandonne cette tentative de prise de contact…

Résumé:
Le Cube déprime.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Mer 22 Mai - 17:51
Saleté de gamine.

« Je l'aurais bien fait si je n'avais pas une "Crevette" de trente kilos sur les bras... » marmonna Al, moins pour être entendu que pour trouver une justification. Pourquoi est-ce que les nabots avaient la fâcheuse habitude de se moquer de lui même quand il essayait sérieusement de contribuer à améliorer les choses sans les faire tourner autour de lui ?

Enfin, c'était sans doute justement parce qu'il attendait d'être respecté et reconnu à chaque fois qu'il faisait quelque chose qu'il en arrivait à ce défaut. S'il courait après ce que personne ne comptait lui donner ici, pas étonnant que les gens s'en amusent. Mais si l'on ne devait chercher que l'accessible, on ne chercherait rien, et si l'on devait vivre sans rien chercher dans ce foutu monde qui s'évertue à nous déposséder...

Il fut réveillé un choc désagréable sur le côté gauche de son visage.

Allez, au moins, ils avaient de la bouffe maintenant. Et ils pouvaient léviter dans la cuisine. Youpi.

Par contre, elle aurait pu prévenir. Ou lui demander son aide, car il se serait fait un plaisir de la jeter en l'air, si c'était ce qu'elle voulait - l'altruisme avant tout.

« Félicitations Sherlock, vous avez fait une découverte. » se contenta de répondre Al, peu emballé en raison d'une certaine douleur au visage et du caractère relativement prévisible de cet effet, puisque ça avait marché avec la chaise.

En parlant de jouer au détective, il se détourna pour regarder dans la pièce. Quelqu'un - ou quelque chose - avait définitivement parlé à au moins une reprise. Peut-être deux. C'était peut-être simplement un individu de dix centimètres qui était entré dans la pièce et cherchait à se faire remarquer, ou une chaise parlante, mais même dans un cas aussi trivial ce serait toujours l'occasion de faire une nouvelle rencontre.

Quitte à paraître stupide, il regarda dans la direction du fond de la cuisine, vers où se trouvaient Canvas, l'espèce de cube qu'il avait trouvé et bien d'autres choses, puis s'exprima :

« Il y a quelqu'un ? »

Réalisant que Canvas risquerait de le prendre pour une insulte, ou du moins de se sentir concerné, il se reprit :

« Enfin, quelqu'un d'autre ? »

Résumé:
Al n'aime pas l'action de Crevette, la laisse jouer en l'air et essaie d'entrer en communication avec le Cube, dont il ignore que c'est le Cube.


Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Jeu 23 Mai - 12:21
     Être dans les airs s’avérait une expérience fort amusante. Crevette tourna sur elle-même, et de ses petits pieds appuya sur le placard, afin de « sauter » sur le plafond et de pouvoir retourner au sol. Là, elle prit son sac, remit sa cape et son fourreau, et refit un bond, pour retourner dans les airs. Elle put ainsi ramasser toute la nourriture.
     Considérant le fait qu’on pouvait presque voler dans cette pièce, avoir mis des victuailles en hauteur lui semblait être beaucoup moins saugrenu qu’à première vue. Elle fit quelques raisonnements à ce sujet, sur la manière d’agencer un bâtiment en apesanteur, mais très vite, sa pensée se tourna vers d’autres priorités : petite comme elle était, elle pouvait très bien bondir de murs en murs, s’agripper aux meubles de plafond, et pouvait ainsi se montrer bien plus rapide et agile qu’elle ne l’était déjà au sol. En sus, cette salle était large, et avec de nombreuses pièces de mobilier, qui fournissaient autant de possibilités de se mettre à couvert idéales. Si elle devait se battre, enfin, quand elle devrait se battre, l’idéal serait de le faire dans cette salle.

     De sa position, elle avait aussi un regard surplombant, et mit cela à profit pour inspecter les environs. Pendant qu’Al était occupé à faire connaissance, Crevette pourrait fouiller les alentours. Elle décida d’aller inspecter les tables.
     Une sorte de tambour, à la surface collante, se cachait sous une chaise. Intriguée, Crevette descendit l’attraper. Elle eut bien du mal à retirer sa main de la peau tendue, qui était toute collante. Étrange objet, mais une fois ôtée la partie en bois tendant la partie collante, il pourrait être utilisable pour réparer quelques chose. D’ailleurs, étant trop inconfortable à transporter comme cela, Crevettte s’affaira à couper les cordes qui maintenaient les deux pièces ensemble.
Résumé:
Crevette ramasse la nourriture, la met dans son sac, et fouille la pièce, depuis les airs. Elle trouve un djembé adhésif et retire sa peau collante.


Dernière édition par Stilgar le Jeu 23 Mai - 12:25, édité 1 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Jeu 23 Mai - 12:21
Le membre 'Stilgar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réfectoire - Tables' : 1
Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 157
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
le Mar 9 Juil - 23:35
Cette fois c'en était trop. Ils se moquaient de moi, c'est évident ! Je pensais avoir toute la patience du monde, mais leur insolence me fait sortir de mes gonds !

"Bah oui, il y a quelqu'un ! BIEN SÛR qu'il y a quelqu'un !! Vous êtes tous bouchés ou quoi ?! Entre l'autre teubé devant moi qui sait pas quoi dire et les guignols qui escaladent les meubles, on est bien barrés dis donc ! Vous comptiez me faire attendre combien de temps avant de me répondre ? Vous rendez vous compte à quel point il est indécent, absolument contre toute bienséance, terriblement désagréable de ne pas recevoir de réponse pendant autant de temps ?!! Des jours, des mois, que dis-je ? DES ANNÉES !! J'en ai ma claque."


Nan mais quel toupet !


Dernière édition par Titan le Ven 2 Aoû - 20:01, édité 2 fois


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 157
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
le Mar 9 Juil - 23:38
Je passe la porte et…
Médor… j'ai peur.


Résumé:
Adeline est intimidée par la tirade du Cube.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

LicornePouèt
On fonce, on verra bien après!
Personnages : Médor
Messages : 187
Date d'inscription : 31/01/2018
LicornePouèt
le Dim 28 Juil - 18:30


L'arrivée de Médor fut ponctuée par une charmante voix encline au courroux. Charmant...

Il nota distraitement que sa comparse lui indiquait sa peur, sans doutes de débarquer pendant qu'un quidam pétait sa durite.

Le Dessinateur scruta vite fait la pièce, à la recherche de la source des vociférations, pendant que son cerveau lui transcrivait qu'au vu du discours, le sieur Râleur était plus ou moins invisible, par nature ou par sa forme non conventionnelle.

Il repéra la gamine au sabre au plafond à valser avec des victuailles  et en dessous son pote Crise existentielle. Toujours autant tête à claque semble-t-il.

Hé Monsieur " Y'a quelqu'un",j'en connais une bonne dans le même genre! C'est un gars, avant même qu'il puisse ouvrir la bouche, tout le monde essaie de le buter! Une histoire sympa, il paraît que ça finit bien. Bien dans la merde pour tout le monde.

Mais en attendant, Médor comprenait bien qu'on ne pouvait pas en vouloir aux autres, s'ils ne voyaient rien. Qui irait répondre à la première voix inconnue qu'il a l'impression d'entendre dans un vieux bâtiment delaissé, le tout dans un monde bien anxiogène?

Et sinon, plutôt que de rager dans ton coin, dis-moi donc ce qu'il y a autour de toi, que je situe vers qui ou quoi parler.

C'est plus sympa pour  cracher ensemble sur les abrutis qui nous entoure.


Il jeta un petit regard souriant à Monsieur-je-sais-tout, et puis retourna se lover contre Adeline.

S'il râle, c'est bon signe. Moi je râle, et c'est quand je le fais plus que ça part en vrille. Alors zen Poulette


Lui glisse-t-il doucement, frottant sa tête contre la partie de corps disponible.

Il devait vite localiser l'origine de la voix, au cas où l'individu se révélait hostile d'une quelconque manière. Il avait déjà croisé des Objets capables de balbutier des mots ou imiter un animal. Et même s'il se révélait humain, lui-même était la preuve vivante qu'on pouvait être un sacré con.


Résumé:
Medor communique avec le Cube.


Code:
<transformation perso="Médor" />

Réfectoire - Page 2 1BTcicf

Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !
Réfectoire - Page 2 SBs6cYS

Exploration intensive des abords du Laboratoire
Réfectoire - Page 2 15yeko8

Bonjour Messieurs les Cyantifiques
Réfectoire - Page 2 Giphy
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Lun 29 Juil - 18:11
Al commençait à croire qu'il avait une sorte de don pour se retrouver dans des situations chaotiques où tout le monde se tapait dessus. Que ce soit dans une réunion sérieuse pour décider de l'avenir d'un groupe de survivants, dans un attroupement quelconque au sommet de l'intrigue ou à côté des toilettes, ou simplement dans une tentative d'explorer une salle pour se rendre utile, les choses finissaient toujours... comme ça.

Par "comme ça", il entendait dans le cas présent la présence d'une gamine volante avec de la nourriture, d'un interlocuteur non identifié particulièrement geignard et le retour de ses deux meilleurs amis, aka Blanche-neige-très-blanche avec sa pertinence légendaire et son grand méchant loup domestique. Au milieu de ce cirque improvisé, Al voulait croire qu'il jouait le rôle du pauvre type embarqué malgré lui pour faire rire le spectateur avec ses réactions. (même si ce n'était sans doute pas de l'avis des autres dans la pièce)

Parce qu'il fallait bien qu'il commente tout ce qui se passe, Al ponctua la tirade du lupin à l'encontre de l'individu mystère par un sobre :

« Pour une fois, je suis d'accord avec le chien. Sauf sur la partie avec les abrutis, évidemment.»

Sobre mais pas sans en rajouter une couche au taux de haine ambiant, bien sûr.

Pour malgré tout allier la parole à l'effort, il se déplaça dans la cuisine, ignorant la fille de l'air qui était partie de l'autre côté de cette grande pièce, et chercha s'il s'y trouvait par hasard un Minimoys.

Hélas, rien en vue.

Résumé:

Al est d'accord avec Médor par rapport à ce qu'il reproche au cube.


Dernière édition par Eelis le Lun 29 Juil - 18:11, édité 1 fois


Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Lun 29 Juil - 18:11
Le membre 'Eelis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réfectoire - Cuisine' : 1
Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 157
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
le Mar 30 Juil - 22:32

Je suis... devant vous en fait. Juste là. Le caisson avec des p'tits coeurs dessus. Et non, je ne suis pas dans la boîte... je suis la boîte. Hélas, à travers le prisme de la vision, je ne suis qu'un... cube. Avant j'étais sur mes deux pieds, comme vous ! Et puis j'ai pris une tuile dans la trogne. Le destin m'a mis à de doux arrêts, aussi facilement que vous respirez ! Je ne puis someiller à nouveau ! Pas de pot ; lit, édredon et tout le reste, finit pour moi !... Enfin, je vais cesser mes jérémiades et profiter de pouvoir enfin discuter à nouveau. Ça va ? La forme ? Qu'est-ce qui vous amène dans mon modeste chez moi ?


Résumé:
Le Cube se présente enfin.


Dernière édition par Titan le Ven 2 Aoû - 19:59, édité 1 fois


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mer 31 Juil - 0:30
     Son bricolage fini, Crevette rangea le tissu adhésif dans son sac, puis sauta à nouveau, pour se retrouver à flotter dans le vide, laissant une carcasse de tambour au sol.
     C’est à ce moment que hurla la personne dont le binoclard s’enquérait de la présence, puis qu’entra une jeune femme frêle, un chien, et que celui-ci commença à converser avec quatre-yeux et l’inconnu, qui s’avéra être le cube que Canvas tenait dans ses mains.
     De toutes les choses étonnantes dans cette pièce – des meubles au plafond, un cube parlant, un chien parlant, une petite fille armée et volante –, la chose qui avait semblé susciter le moins d’intérêt était la dernière. Si Crevette en avait eu cure, elle se serait vexée. Mais entre les râleries permanentes du binoclard, le ton abusivement caustique du chien, et le coup de gueule du cube, nul besoin de rajouter plus de colère dans cette pièce.

     Constatant qu’il n’y avait aucun moyen de sortir du réfectoire autrement que par là où on était entré, Crevette prit appui sur le plafond pour fendre les airs, passant ainsi au-dessus de tout le monde. Arrivée dans l’entrebâillement de la porte, où les effets présents dans la pièce qui la faisaient voler s’éteignaient, Crevette chuta et se réceptionna sur ses deux pieds, derrière la jeune femme. Au passage, l’arbalète qu’elle tenait en bandoulière avait cogné sa tête. Pas trop fort, mais assez pour que ce soit sensiblement douloureux.
     Faisant mine ne n’avoir pas remarqué, ainsi l’économie d’une présentation d’excuse – tout pour ne pas rester un instant de plus avec cette bande de dégénérés –, Crevette entra dans la première pièce à sa gauche.
Résumé:
Après avoir mis le tissu adhésif récolté dans son sac, Crevette se casse, frappant involontairement la tête d’Adeline au passage avec son arbalète.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 157
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
le Jeu 1 Aoû - 18:05
Je ne sais pas ce qui me donne le plus mal au crâne... le truc qui m'a volé au dessus de la tête, ou les tirades de la boîte à bruit. Je me retourne pour voir ce qui m'a cogné, mais la petite chose a déjà détalé.

Je ne sais pas vraiment comment poursuivre... on est où en fait ? C'est chez quelqu'un tout ce bâtiment ? Ça ne fait pas très cuisine-salle à manger ici.

"Dis Rex... Je sais bien que dans les pays nordiques, ils ont un sens du design parfois un peu avant-gardiste, mais... c'est bien ici qu'on pourra manger ?"

Résumé:
Adeline ne perd pas le Nord.


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

LicornePouèt
On fonce, on verra bien après!
Personnages : Médor
Messages : 187
Date d'inscription : 31/01/2018
LicornePouèt
le Sam 3 Aoû - 18:13


Ainsi donc, l'inconnu était le cube métallique.

Joli déco de coeurs. Et sinon, vous avez un nom?


Mais avant même d'avoir pu écouté la réponse, l'intello de service l'avait traité de "Chien". Il s'apprêtait à répliquer, mais Mini-Rambo choisir ce moment pour descendre de son plafond et revenir au plancher, non sans heurter au passage Adeline.

Hé! Et les excuses... !


Mais elle avait déjà disparu vers d'autres portes.

Déjà que sa comparse avait des moments où le nombre de connexions neuronales semblait ténu, alors si on les lui tuait un par un...

Et justement...

Le Loup soupira.

Adeline... Adeline...


Le Dessinateur vint s'asseoir contre elle, essayant d'adopter le même genre de point de vue qu'elle.

Il y a des placards, des objets qui s'apparentent à de la nourriture en suspension libre à quelques mètres. Alors oui, je pense qu'on est dans ce qui se rapproche le plus d'une cafet'.



Et tu confonds les Norvégiens et les Suédois. C'est Suédois, Ikea.


Puis Médor se rapprocha de M. Génie-de-la-survie, la carcasse immobile et la Boîte Parlante.

En parlant de grailler, l'un de vous sait faire des pâtes au pesto ou une minestrone à partir de ces trucs?


Il montrait du museau l'amas informe flottant.

Enfin, trois hommes, je suppose que je ne peux pas en attendre grand-chose.


Résumé:
Médor adhère à l'idee de réfectoire.


Code:
<transformation perso="Médor" />

Réfectoire - Page 2 1BTcicf

Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !
Réfectoire - Page 2 SBs6cYS

Exploration intensive des abords du Laboratoire
Réfectoire - Page 2 15yeko8

Bonjour Messieurs les Cyantifiques
Réfectoire - Page 2 Giphy
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Lun 2 Sep - 16:58
Preuve de l'expérience qu'Al avait acquise dans l'Esquisse : il ne fut même pas surpris de voir un cube rejoindre leur bande de joyeux lurons.

Bon, si, un peu. Une partie de lui avait envie de dire "Mais oui, et moi je suis une chaise" ou de se demander comment ce truc pouvait formuler des phrases. Est-ce qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur du cube ? Est-ce que c'était une sorte d'enceinte qui permettait à quelqu'un situé ailleurs de communiquer avec eux ? Est-ce qu'à l'intérieur de ce cube se trouvait un mélange étrange entre des organes humains (un cerveau et des cordes vocales, notamment) et de la matière inorganique (incluant une source d'énergie permettant d'alimenter ledit cerveau) ?

Mais une autre partie, donc, celle qui avait fui un piège à loups géant lui courant après, celle qui avait vu pléthore d'objets animés cracher sur le bon sens, celle qui avait enterré l'idée de mettre en équation l'Esquisse - celle qui était blasée, donc, ne fut que modérément surprise, et ne s'étonna que de voir ce nouvel interlocuteur mentionner son "modeste chez-lui".

Ce moment de réflexion lui fit louper une occasion de fuir cette réunion improbable, contrairement à Crevette qui avait pris la poudre d'escampette (sans lui, alors qu'elle ne s'était pas gênée pour l'exploiter !), et le confronta à la faim du duo qui était récemment entré dans la pièce. À savoir, "Adeline" et quelque chose comme "Médor" ou "Rex", d'après ce qu'il avait entendu de leur conversation. Il se demanda pourquoi même la fille se moquait du loup, alors qu'ils avaient l'air de bien s'entendre pour rester collés en toute circonstance, mais elle n'avait pas l'air de beaucoup réfléchir alors...

Il ne s'attendait pas à ce que le loup lui demande de faire la cuisine. (Enfin, il avait demandé à plusieurs personnes, mais à moins que le cube révèle soudainement qu'il est en réalité un robot de cuisine). Toujours aussi facile à provoquer, Al répondit au chien avec amabilité.

« J'étais justement sur le point de préparer un déjeuner à base de pâtes préparées à la main avec une gourmande couche de parmesan, de délicieuses tomates tout juste cueillis dans le jardin et de délicats morceaux de poulet frais. »

Pour appuyer ce qui allait être son propos, il attrapa quelques trucs qui volaient dans l'air, et s'approcha des deux compères pour leur montrer de quoi il s'agissait.

« La plupart de ces... denrées n'existent que dans l'Esquisse, et nous ne savons rien sur la façon de les cuisiner. Si ta Adeline a si faim, qu'elle essaie avec sa précieuse intuition féminine... »

De mémoire, la seule personne qui s'était réellement intéressée à la cuisine depuis son arrivée, à part ce type qui se prenait pour un super-héros, était un homme. Arrivé malgré lui dans un corps de femme, mais un homme quand même. À part ça, tout ce qu'il avait mangé lui donnait cruellement l'impression d'être en tourisme dans un pays inconnu aux goûts si éloignés des siens qu'il pleurerait pour retrouver un burger au goût familier ou un rosbeef bien de chez lui. Alors des pâtes au pesto... Il n'avait pas vraiment d'espoir.

Après un soupir, il acheva sobrement.

« Mais il est plus raisonnable de ne pas être difficile et de juste voir ce que l'on peut faire avec "ça". Puisque tu dis que tu es chez "toi", dit-il en se tournant vers le cube, aurais-tu la moindre suggestion ? »

Et la moindre idée de pourquoi une machine à laver se trouve là.

Résumé:
Al trouve ridicule l'idée de faire des pâtes au pesto dans l'esquisse, et propose d'avoir des ambitions plus modestes en essayant de se débrouiller. Il demande son aide au cube, au cas où il serait utile.


Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 150
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
le Mer 13 Nov - 20:29
Suivre les voix entendus mena Lucas directement à ce qui semblait, à première vue, être une cafétéria. D'un côté, il y avait des tables et de l'autre, la cuisine. D'ailleurs, il semblait y avoir des objets volants non identifiés flottant dans la cuisine. Étrange... De l'autre côté... C'était qu'il y avait foule près des tables ! Al, Adeline (oh, il venait de retrouver l'inspiration pour ses parents), Médor et Canvas. À l'exception du loup, aucun d'entre eux n'avaient de capacités de combat très élevé, du moins à sa connaissance. Mais contre un type en armure, même les crocs du loup ne ferait pas beaucoup de dommage. Mmhh... La majorité du groupe semblait entourer un cube sur une des tables. Ça n'avait même pas l'air d'un rubik cube, quel était l'intérêt? Qu'importe.

Lucas laissa le groupe tranquille et se dirigea vers la seconde partie de la cafétéria, visant les trucs qui volaient dans les airs. Ne venait-il pas de voir une boîte de biscuits? D'un peu plus près, c'était évident que les OVNIs étaient actuellement de la nourriture. Puisqu'il devait retourner avec son butin auprès de Mlle Ngwenya, mieux valait ne rien prendre qui devait se faire cuire... Sauf que le problème, ce n'était pas de choisir ce qu'il voulait emporter, c'était que la bouffe était hors de portée.

Le garçon se tendit sur la pointe des pieds, mais il n'arrivait pas à toucher quoi que ce soit. Frustré, Lucas plia les genoux avant de sauter le plus qu'il le pouvait... sans retomber. Au contraire, le petit bonhomme se trouva entraîné par son élan jusqu'à ce qu'il se cogne la tête au plafond et agrippe à la poignée du placard. Plus précisément, il s'y agrippa comme si sa vie en dépendait. C'était quoi cet endroit de ouf!? Il n'avait pas dit oui à un voyage en espace ! Il y avait une raison pour laquelle il n'avait jamais aimé les sauts en parachutes. L'Américain n'avait pas peur des hauteurs, mais le manque de contrôle lors d'une chute libre? C'était une autre histoire...

Pas d'apesanteur... Ok, il était capable de s'en tirer. Tout en restant accroché d'une main à sa poignée de sécurité comme un gosse à son doudou, l'Américain ramassa tout ce qui était à sa portée en les glissant dans son sac. Deux boîtes de biscottes, quelque chose qui ressemblait à du pâté de quelque chose en conserve, des fruits en conserve (même si c'était rien qu'il reconnaissait) et quelque chose qui ressemblait à du bacon. C'était sûrement suffisant pour faire un pic-nique... Maintenant qu'il savait où était la bouffe, il pouvait toujours revenir.

Pour la descente... L'enfant regarda le sol, l'appréhension lui nouant la gorge. Prenant une grande inspiration, Lucas tenta de calmer son cœur qui battait trop vite. Bon, pas de gravité pour redescendre. Logiquement, il devait simplement se donner un élan et il pourrait retourner les deux pieds bien ancrés au plancher des vaches. Ce n'était pas si dur, c'était juste l'inverse de ce qu'il avait fait pour monter... Allez, sautons !

Le bleuet se rendit au sol et agrippa avidement à la patte d'un des appareils électroménager. Il resta aplatit au sol pendant une bonne minute en communion avec le plancher. Mais Rosalina l'attendait. À regret, Lucas se releva et ne s'envola pas de nouveau. Bon, visiblement, tant qu'on était sur le plancher, on pouvait y rester. Il fallait simplement ne pas sauter.

Toujours dans la cuisine, il semblait y avoir une armoire coffre-fort dans la cuisine et il avait un peu envie de l'ouvrir pour savoir s'il y avait des trucs précieux (genre des couteaux de cuisine, on ne sait jamais), mais changea d'idées. Il avait sa nourriture, autant passer à son deuxième objectif.

Le garçon rejoignit les participants qui s'obstinaient sur qui cuisinerait et qui ne semblaient même pas l'avoir remarqué. Est-ce que Al parlait au Cube? Il était étrange... Lucas tira sur la manche du rouquin et prit une longue inspiration.

« Salut tout le monde ! Moi et Mlle Ngwenya on explorait sur le toit là où il y a un télescope et il y a eu une grosse chenille qui fumait noir qui a voulu nous manger et Mlle Ngwenya a fait du rodéo sur la chenille et je lui ai donné un tournevis et elle l'a tué la chenille et elle était toute sale pas'que la chenille elle saignait noir. Et ensuite quand on est descendu au 1er et y avait un Objet et une armure qui se battaient ensemble sauf que l'armure c'était pas une armure et c'était un grand Mr fâché et y a eu de la fumée qui a détruit l'Objet et le Mr fâché il toussait et il était vraiment fâché et il a une grosse épée et un bouclier et une armure et il avait l'air super dangereux, alors Mlle Ngwenya voulait que je vous dise que le Mr était dangereux et qu'il va peut-être descendre pour couper des gens en deux ! »

S'arrêtant, Lucas respira de grandes goulées d'air. Mais comment les gosses faisaient-ils pour toujours parler comme ça s'en s'arrêter? Il espérait qu'il n'aurait pas besoin de recommencer de sitôt ! Allez, son message était passé, il était temps de partir. Voyant du papier sur la table, le garçon y jeta un regard vite fait au cas où c'était une carte. Nope, il s'agissait plutôt d'un livre de recette, du moins à première vue.

L'Américain jeta un coup d'oeil à la fille blanche avant de se raviser et le donna au rouquin.

« Il faut pas laisser les mamans cuisiner, elles font tout brûler ! »

Sur ses jolies paroles, il tourna les talons pour rejoindre Rosalina.

Résumé:
Lucas arrive, prend de la bouffe, décrit son aventure avec Rosa à sa manière, donne le livre de recette à Al et file.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Sam 14 Déc - 15:27

La narration pourra donner l'impression de se répéter en commençant son post par un récapitulatif des acteurs en présence et un appui sur le côté absurde de la situation, mais que ses lecteurs sachent au moins qu'elle peut difficilement s'en priver, tant son personnage a le chic pour se retrouver dans des situations absurdes - et pour dramatiser chacune de ses situations comme s'il était le seul à être parfaitement normal. (on ne change pas ses habitudes)

Cette fois, donc, c'était un gros chien, la dame blanche, un cube qui parle, de la bouffe volante.. Et, oh, un gamin aux cheveux bleus qui venait de débarquer, en déblatérant un discours trop long et trop alambiqué pour être compréhensible, quoi qu'Al en avait retenu quelques bribes. Il y avait un télescope sur le toit, comme dans la Base, il était questions d'un Objet ou d'Objets, et de.. Hm. Mamans qui cuisinent ? Quoi qu'il en soit, la situation avait l'air agitée de tous les côtés. Le rouquin n'avait pas envie de se retrouver aux prises avec quelque chose qui lui rappellerait à nouveau à quel point il était inutile, mais il n'avait pas envie non plus de passer une minute de plus avec l'ar...ai... avec la créature qu'ils devaient cuisiner, et tout ce petit monde, quoi qu'il espérait encore obtenir quelque information de la part du Cube.

Obtenir des informations, hum ? Al ne savait pas vraiment en quoi il devait se rendre utile, parce qu'il était encore trop focalisé sur lui-même et sur la recherche d'une sortie à l'Esquisse qu'il ne s'était, au final, que peu rendu utile. Non, d'une certaine façon, il devenait même de moins en moins utile, puisque sa recherche de la logique excessive avait laissé place à une forme de cynisme dans lequel il finissait par se complaire, dans une vaine tentative de redresser son égo.

« Difficile de savoir si ce gamin a dit quoi que ce soit de censé.. Mais au cas où.. »

Mais parce qu'il ne pouvait changer en un clin d'oeil, quand bien même il se tordait l'esprit par mille monologues interminables (auxquels sa narration pourrait consacrer des pages, probablement en ennuyant tous ses chers lecteurs), il allait à nouveau agir comme quelqu'un qui cherchait à être le plus utile, tout en étant le plus inutile possible. Comme un figurant qui voulait se tenir dans toutes les scènes, et qui les commentait avec acidité, tout en se voyant parmi les acteurs principaux pour faire rire le public. Rien que pour ça, il formait sans s'en rendre compte un parfait duo comique avec Kaoren.

« Je vais aller vérifier ce qui se passe dans les couloirs et dans les autres pièces, après tout j'étais venu pour cela à la base. Mes talents en cuisine ne vous manqueront pas. »

Plus vulgairement : débrouillez-vous avec votre bouffe, je m'en vais participer à l'intrigue, moi.

Laissant les papiers que lui avait confié le gamin aux cheveux bleus, il tourna les talons en essayant de ne pas décoller, et quitta la pièce.


Résumé:
Al décide de quitter cet espace-temps du réfectoire pour explorer le monde



Comme tous les joueurs restants dans la pièce sont absents ou ont quitté la pièce, nous allons considérer (pour ne pas bloquer ceux qui voudraient venir dans le réfectoire) qu'ils sont par la suite partis, chacun de leur côté ou ensemble, pour une raison X ou Y, et que la pièce est désormais vide de toute présence, incluant celle du Cube. (ou alors qu'il a été remis à sa place et qu'il ne parle pas)


LicornePouèt
On fonce, on verra bien après!
Personnages : Médor
Messages : 187
Date d'inscription : 31/01/2018
LicornePouèt
le Mer 18 Déc - 19:20


Considérant la situation, Medor regarda autour de lui, se sentit mollement déconnecté et trouva que ce réfectoire avait un effet étrange sur quiconque y restait trop longtemps, et décida d'emboiter le pas et sortir à son tour, même si plusieurs longues minutes s'étaient déjà écoulées depuis.

C'était pas lui qui avait faim après tout.

Je vais faire un tour dehors. Au cas où. S'il y a un truc à chasser. Mon boulot de toutou, tout ça... Loin des gens.


Résumé:
Medor sort de la pièce et se retrouve dans le couloir du Bâtiment Vert.


Code:
<transformation perso="Médor" />

Réfectoire - Page 2 1BTcicf

Médor, wild furry friend:

Médor's Behaviour,
Deal with it !
Réfectoire - Page 2 SBs6cYS

Exploration intensive des abords du Laboratoire
Réfectoire - Page 2 15yeko8

Bonjour Messieurs les Cyantifiques
Réfectoire - Page 2 Giphy
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mar 24 Déc - 16:11
     Enfin arrivée à destination.
     Là. Partout. De la nourriture.
     Dont une grande partie volait, certes, mais cette considération était assez secondaire. Pas qu’Agate fût immunisée de quelque manière que ce soit à l’étonnement permanent que suscitait l’Esquisse, mais elle pouvait définir des priorités.
     Elle attrapa une bouteille flottante. Ses mains tremblaient d’excitation, et aussi de la chute de tension produisant un relâchement qui provient quand on touche très littéralement son but, et qu’il n’y a plus qu’un effort minimal à faire pour profiter de ses fruits. La joie de pouvoir se sustenter enfin rendait, d’une manière assez ironique, plus difficile ladite sustentation. Enfin, Agate parvint à retirer le bouchon.
     L’intérieur de sa gorge reprenait vie. Ses lèvres, sa langue, son palais, ses amygdales, l’intérieur de ses joues, cessaient d’avoir cette atroce texture pâteuse et sablée. Avec un sursaut d’énergie, elle vida la bouteille d’un coup, et attrapa une victuaille.
     Hélas, en dépit de son empressement, de ses tremblements, des se menottes et de ce soulagement intense qui lui faisait perdre ses moyens, Agate ne parvint pas à vaincre le plastique. Elle se dirigea vers la cuisine, à la recherche d’un ustensile adapté. Ouvrant les placards au hasard, elle en remarqua un plein de papiers représentant des appareils électroménagers. Si l’information fut passée à la trappe dans l’instant le plus immédiat, une petite partie de son cerveau enregistra ce placard, qui serait sûrement utile par la suite.
     Agate finit par trouver un couteau à bout pointu, servant à découper la viande dans son assiette, et put vaincre le plastique. Ces gâteaux étaient si beaux, elle en aurait presque eu la larme à l’œil.


Dernière édition par Stilgar le Sam 4 Jan - 20:12, édité 1 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Main d'Esquisse
Le sort en est jeté !
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2018
Main d'Esquisse
le Mar 24 Déc - 16:11
Le membre 'Stilgar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Réfectoire - Cuisine' : 2
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mar 24 Déc - 16:27
Oups.


Dernière édition par Stilgar le Sam 4 Jan - 20:11, édité 1 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 111
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
le Ven 27 Déc - 3:54


Si il fallait faire un compliment à Al c'était qu'il était plus fort qu'il n'en avait l'air parce que le Triaire ne réussissait vraiment pas à l'aider ! La conscience du guerrier se délitait peu à peu, il ne pensait quasiment plus, il n'y avait que des automatismes. Au point qu'il fut incapable d’appréhender le réfectoire et le viol gravitique qui s'y déroulait.

La femme enceinte se sustentait comme elle pouvait. Elle était en sécurité visiblement. La porte qui claqua derrière eux finit de balayer ce qui lui restait de force. Le premier signe de sa perte de conscience fut son javelot qui tomba au sol. Il resta quelques instant contre Al et glissa à son tour comme un pantin à qui on avait coupé les fils.

Le Triaire s'effondra dans un grand fracas de métal. Son visage était serein. Ses rêves/souvenirs aussi.

Résumé:
Le Triaire atteint le réfectoire avec Al et voyant Agate sauve il s'écroule de sommeil
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Sam 4 Jan - 17:35
Oh bordel il est lourd.

Grimaçant comme jamais, Al avait tant bien que mal réussi à avancer jusqu'aux portes, puis à les franchir - ce qui avait été un petit supplice en soi. Quelques pas après l'entrée, la gravité s'en alla et la salvation arriva. Plus encore que la première fois, le ressenti fut particulier, "esquisséen" pour ainsi dire.

Alors qu'il allait guider le bonhomme en armure (il faudrait lui demander son nom, à l'occasion) jusqu'à une chaise pour s'en débarrasser, il sentit une pression se relâcher...
Et ledit bonhomme lui échapper.

Quelques gestes paniqués plus tard, Al constata que l'homme n'avait fait aucun geste, et ne semblait guère bavard. Il... dormait ? Ou bien il était tombé dans les pommes ? Comme ça ? Alors que c'était même pas l'heure de la sieste ?

Il fallait avouer qu'il était légèrement pris au dépourvu. Il tenta de se remémorer quelques bribes à propos d'une position latérale de sécurité, mais abandonna vite l'idée et se résolut à s'assurer qu'il était bien collé au sol, pour ne pas faire une chute au cas où le phénomène qui enveloppait la pièce ne décide de filer à la française.

Maintenant, l'autre problème.

Que faire de cette femme menottée et potentiellement enceinte qui semblait prendre son pied avec la nourriture ? Lui parler ? La laisser ? La situation serait définitivement des plus étranges s'il se contentait de partir en la laissant avec un légionnaire romain (ou tout ce en quoi cet homme par terre pouvait bien être déguisé) inconscient et en sale état, surtout après que ledit légionnaire lui ait, en quelque sorte, demandé son aide pour ramener cette brebis égaré sur le dur chemin de la réalité de l'Esquisse. Ou quelque chose comme ça.

Cherchant un peu ses mots, Al interpella la jeune femme :

« Vous venez d'arriver dans l'Esquisse, non ? »



« Enfin, dans ce monde. »


Résumé:
Al est bien embêté. Il essaie en sorte que le Triaire ne s'étouffe pas avec son armure, et adresse maladroitement la parole à Agate.


Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Sam 4 Jan - 20:10
     La porte s’ouvrit. La bouche pleine, Agate se retourna, couteau à la main, et prête à le lancer sur quiconque venait de pénétrer dans le réfectoire. Cependant, avant même qu’elle attaque, son adversaire s’effondrait au sol, ne le laissant plus que le binoclard de tout à l’heure.
     Qui semblait vouloir entamer le dialogue. Enfin, mollement, il n’était pas particulièrement loquace, et semblait se soucier assez peu de celui qu’il avait aidé auparavant à se relever. Pas nullement, mais assez peu.
     Agate avala, et reposa son couteau. Parler, ça demandait de réfléchir. Au moins un peu.
     « Oui. »
     Elle commença par quelque chose de facile. Il n’y avait aucun intérêt à mentir de ce point de vue là, cela pourrait même la mener à une situation plus complexe que celle dans laquelle elle était déjà. Et maintenant ? Dans le doute, fraterniser. Ce n’était pas comme si elle était en position de faire autrement.
     « Tu peux m’appeler Agate. »
     Et alors qu’elle allait saisir une autre victuaille, elle se souvint qu’on était pas chez les communistes.
     « Ah, euh, je me suis servie, désolée. Ça fait des jours… enfin, je crois que ça fait des jours… »
     Il fallait qu’elle s’assoie avant que ses jambes ne la trahisse et qu’elle s’effondre. Mais elle ne pouvait pas aller se poser à une table sans prendre à manger au passage, et elle ne savait pas si elle pouvait vraiment le faire sans risquer un incident diplomatique. Enfin, de toutes manière, ça ne changeait rien : s’ils laissaient leur garde-manger ouvert, elle pouvait se servir, si ce n’était pas le cas, alors pourquoi est-ce que la bouffe flottait dans l’air, et elle s’était déjà faite plaisir, alors ça ne changeait rien de continuer à le faire.
     Agate prit donc un bocal de confiture et ce qui ressemblait à des tartines et alla se poser.



Résumé:
Ag répond à Al et continue, à manger.


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2729
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
le Mer 8 Jan - 4:08

Agate.

Maintenant qu'il n'avait plus sa calculatrice pour prendre des notes à propos des gens qu'il croisait, il était à peu près sûr d'oublier sitôt qu'il aurait quitté la pièce.

« Al. »

La rousse baragouina quelque chose à propos de la nourriture. Si la situation était plus organisée, il lui aurait peut-être touché deux mots à propos du rationnement et de la nécessité d'économiser l'énergie.

Mais il était trop fatigué. Et il avait sans doute faim lui aussi.

En regardant toujours le coin de l'oeil l'armure au bois dormant, il attrapa quelque chose de petit qui flottait non loin de lui, et fit un petit bon pour aller se poser sans effort sur une table. Défier la gravité était un des rares trucs cools et inoffensifs de ce monde, alors il fallait en profiter.

Dommage que la bouffe ait un vague goût d'épinards froids mélangé à de la saucisse. Enfin.

Résumé:
Al se sert aussi à manger, en allant s'asseoir sur une table. Il ne dit rien à Agate à part son nom.


Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen
Messages : 325
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
le Mer 8 Jan - 11:54
     On pouvait voler dans cette pièce ? La mâchoire d’Agate tomba et resta suspendue, bée, alors qu’elle regardait Al se mouvoir comme s’il était sur la Lune.
     « Euh… D’accord… »
     La boîte qu’il ouvrit ensuite et la tronche qu’il tira lui fit l’effet d’une piqûre de rappel à la réalité. D’un bond, elle se dirigea vers lui, et avant qu’il ne mette une autre cuillerée à la bouche, lui saisit d’un coup sec sa nourriture.
     « Non mais ça va pas la tête. Tu vas te rendre malade. »
     Inspection rapide. Une conserve, avec ce qui s’apparentait à des légumes verts à l’intérieur, et de la saucisse, mais vu la couleur, elle aurait plutôt dit des quenelles, à moins que ce ne fût des saucisses de volaille.
     « Tu sais, j’ai été étudiante à ton âge, ça m’arrivait aussi de manger tout et n’importe quoi comme ça au pif parce que j’avais pas le temps de bien faire, mais là, non. »
     Il y a des choses qui sont sacrées, merde, quoi.
     « On va faire un vrai plat. Pour tout le monde, ici. Visiblement, certains en ont besoin. »
     Elle désigna le rescapé d’un bal costumé tombé d’inanition un peu plus tôt.
     « Viens, tu vas m’aider. Je suis encore un peu trop patraque pour cuisiner toute seule. Et puis… Voilà, quoi. »
     Elle agita ses poignets toujours liés par les menottes.
     « Je ne vais pas manier grand-chose avec ça. »
     Agate hésita un moment. Elle était trop jeune pour pouvoir être la mère de Al, mais sa grande sœur, c’était envisageable. Se montrer gentille – dans les mesures de ses capacités très réduites à exprimer la moindre empathie –, fraternelle, faire à bouffer pour tout le monde, se rendre utile, ce genre de choses, la ferait accepter sûrement plus vite dans le groupe.


Résumé:
Ag veut cuisiner un vrai truc et force Al à l’aider.


Dernière édition par Stilgar le Mer 8 Jan - 13:38, édité 2 fois


Crevette : color=#33cc99 — Mlle. Ngwenya : color=#13f78a — Amundsen : color=#ffcc33 — Agate : color=#ff9933 – Police : font=Yu Mincho Light, serif


Images diverses:
Réfectoire - Page 2 ULT8Krs
Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum