Recueil d'informations sur Sydonia

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3165
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mer 13 Sep - 2:06

Sydonia



Résumé du perso



■ Si vous êtes arrivé depuis peu dans l’Esquisse et que vous avez décidé de vous installer en Ville, vous connaissez certainement Sydonia ! Cette femme d’environ 35 ans aux longs cheveux rouges et au tablier vert est la gérante de l’Hôtel qui accueille une bonne partie des nouveaux arrivants le temps qu’ils prennent leurs marques. Semblant toujours de bonne humeur, Sydonia est prompte à vous donner, non seulement des conseils et des informations sur cet univers, mais aussi des petites quêtes à remplir pour le découvrir… et pour payer votre chambre ! (Eh oui, le séjour à l’Hôtel n’est pas tout à fait gratuit)

■ Si on s’intéresse un tout petit peu à elle, Sydonia affirmera qu’elle a toujours vécu dans l’Esquisse et qu’elle y a toujours tenu ce bar, quoi que ses origines ne soient pas très claires et que l’histoire semble être légèrement différente selon le moment de la journée où on lui demande.

■ C’est en la fréquentant encore davantage (et avec un peu plus de connaissance sur l’Esquisse) que des choses plus… surprenantes, pourront apparaître. Bien qu’elle donne ses conseils avec une assurance convaincante, la tavernière semble en réalité égarer les Dessinateurs bien plus qu’elle ne les aide. Que ce soit en inventant des lieux qui n’existent pas et en les y envoyant, en évoquant des trésors et des groupes qui sortent de sa propre imagination (souvent tirée de jeux vidéos), Sydonia semble en réalité ne pas savoir grand chose de l’Esquisse, ou du moins en improviser une grande partie. C’est pourquoi les vétérans la voient avant tout comme une énième Dessinatrice folle, probablement pas plus ancienne que la moyenne, qui aurait perdu autant la mémoire que le sens des réalités…

■ Si il y a bien une chose qu’elle n’a pas perdu cependant, c’est bien le sens des affaires ! Présente dès le début au Syndicat des marchands de la Ville, Sydonia est profondément capitaliste dans l’âme. On dit qu’elle a un talent certain pour faire travailler les gens gratuitement pour son compte, et que ses affaires se portent très bien malgré les quelques scandales qui les entourent.

■ Bras droit de Sydonia et concierge de l’Hôtel, Daisy est un canard géant au regard souvent vide, qui erre dans le bâtiment et se délecte autant de papier que d’effets personnels des Dessinateurs, en particulier précieux, ce qui est très efficace pour dissuader les résidents de laisser trop de bordel chez eux (note : elle peut aussi ouvrir les portes).

Aventures



Pré-event


Pour en savoir plus, cliquez ici, avec Bubulle.
Bubulle, récemment arrivé dans l’Esquisse, demande quelques conseils à la maîtresse d’Hôtel.

Ignofâmies ilivresques criminalistiques, avec Wittgenstein.
Il n’y a qu’un remède connu à la logorrhée verbale de Wittgenstein, inventeur du mot cyantifique connu pour son absurde quête de précision du langage, et c’est l’alcool. Quand un mystérieux anonyme contacte Sydonia pour qu’elle use de ses compétences de vendeuse pour faire boire le cyantifique, c’est avec plaisir qu’elle rejoint la combine.

Tours et détours, avec Amundsensen et Millie Mouse.
Tout plaquer pour partir chercher le Nord de l’Esquisse ? Bien qu’ayant techniquement un établissement à gérer, Sydonia se lance sans réfléchir dans l’aventure, qui les amène aux abords du désert de craie, ou à défaut de le trouver, elle ne le perd pas.

Par monts et par vaux, avec Easel

En chemin pour visiter un hameau au milieu des Monts Vêtus, Sydonia et les marchands qui l’accompagne sont attaqués par des Objets furieux qui déciment l’intégralité de leur petit équipage, à l’exception de la tavernière, qui se retrouve perdue au pied des Monts. C’est en cherchant un moyen de rentrer chez elle qu’elle rencontre la Gardienne, qui se propose de l’accompagner, ce que Sydonia accepte volontiers puisqu’elle flaire là un nouveau business…

Event 1 - Un nouveau son de cloche



The show must go on, avec Marie-Suzanne
Pour commencer les festivités, Sydonia se retrouve par hasard devant la pièce de théâtre comique qui doit être jouée par les Arthystes. Se disant que son rôle est d’informer ceux qui sont du passage, elle explique à Marie-Suzanne que la pièce est inspirée de faits réels. Après avoir assisté à moult péripéties et schtroumpfé au passage quelques cocktails à la buvette russe avec la princesse-licorne, Sydonia lui a dévoilé le secret du Clocher et donné une quête pour récupérer ses pouvoirs (oui, rien que ça), ce qui donnera lieu à ce RP avec Anthony.

Sociologie en amateur, avec Amundsen et Zarvis (PNJ)

Après ces évènements, Sydonia décide de faire la tournée des bars, où elle croise par hasard Amundsen, dont elle se souvient soudainement que tout l’event était en réalité organisé en son honneur (le clocher ? quel clocher ?), et qui est ravie de le prendre sous son aile pour lui enseigner l’art de l’espionnage industriel. Ensemble et accompagnés par la serveuse suspicieuse de l’Esquirol, ils se lancent à la conquête du Der et de son secret le plus jalousement gardé : la recette du Steak-frites.


Liens



Amundsen


Un cyantifique qu’elle a croisé plusieurs fois, et autour duquel elle a tissé… un certain nombre de légendes, pas forcément toutes cohérentes entre elles. Bien qu’il ait la particularité d’être aussi ravagé de la tête qu’elle, elle ne l’a absolument pas remarqué, parce qu’elle est justement aussi ravagée de la tête que lui. Leurs interactions courent donc souvent le risque de dépasser la légende que Sydonia en fait… et de faire quelques morts au passage, les deux se rejoignant aussi sur les tendances sociopathiques.


Marie-Suzanne


Pour Sydonia, il est tout à fait normal que l’Esquisse (qui fait de nombreux jours partie d’un multivers plus grand encore) soit habitée tant par des Dessinateurs venus de la Terre que par des visiteurs d’un autre monde, aussi croit-elle sans difficulté à l’histoire de celle qui s’autoproclame princesse de Licornia, et lui donne-t-elle de précieux indices pour atteindre son but... ou peut-être pas pour le dernier point.


Easel


Pour l’instant, Sydonia pense qu’elle est une ambassadrice des illustres Vêtérans qui peuplent les Monts Vêtus et espère pouvoir négocier avec elle afin qu’elle organise des visites guidées “typiques” des lieux. Evidemment, elle n’a pas remarqué un instant que chacune de ses répliques met un peu plus en colère la Gardienne.


Groupes


— Le Syndicat : en est membre, assiste parfois à des assemblées avec eux et a de bonnes relations avec ses membres, quoi que certains l’évitent en raison.. eh bien, de ses particularités.

— Les Hussards
protègent son enseigne, donc elle est parfois amenée à négocier avec eux, sans parler de fait qu’ils viennent y aguicher les nouveaux régulièrement (et à consommer au passage).

— Les cyantifiques et les cy-antis
: Bien que n’étant pas particulièrement impliquée dans un groupe ou dans l’autre, et ayant même plutôt tendance à taper sur les cyantifiques quand elle le peut, certains cy-antis pensent qu’elle n’est pas une Dessinatrice perdue mais bien une cyantifique infiltrée, trahie par ses tendances à agir “comme eux” et le fait qu’elle en ait fréquenté certains.

— Bien qu’indifférente à l’art, Sydonia accueille volontiers les Arthystes dans son bar, tant que les spectateurs consomment chez elle et non dans leur buvette.


Autres


Millie Mouse: croisée lors d’une expédition avec Amundsen.

Wittgenstein : une de ses victimes.

Bubulle : un nouveau qu’elle a accueilli il y a fort longtemps.

S. (Futur prédef ?) : Quelqu’un qu’elle rencontrera un jour, ou dont elle remarquera qu’elle a toujours été là.




Dernière édition par Eelis le Mer 13 Sep - 9:34, édité 1 fois



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia, Even, Dylan et Al'
Messages : 3165
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Mer 13 Sep - 2:13

Extras



Songes



Sydonia est présente dans les Vagues quoi que non jouée. Elle y est basiquement elle mais qui a repris tellement d’affaires qu’elle dirige un empire commercial sans s’en rendre compte, en plus de vendre leurs fiches de stats aux gens.

Interforum



— À l’interforum 4, Sydonia s’ennuie dans un bal fort animé, puis y fait une bien étrange rencontre…

— À l’interforum 16, Sydonia est le personnage principal d’un western (qui parodie vaguement le bon la brute et le truand) et part à l’aventure vers les Monts pour y affronter Ekithée, suivie de près par Lissandre et sa bande.

— À l’interforum 17f (Indarë), l’Esquisse dispose comme par magie d’une plage où Sydonia et sa partenaire y sont comme par magie aussi minuscules. Et… en vrai, ce mini-RP est beaucoup trop absurde pour que je le décrive.

Trivia



— Pourquoi Sydonia ? Je cherchais un nom qui faisait jeu vidéo, j’écoutais en fond l’opening de Sidonia no kishi (un anime qui n’a strictement rien à voir avec le perso) et… juste, je trouvais le nom joli.

— Daisy, c’est évidemment un… euh… anagramme incomplet de Sydonia.

— J’ai pas fait exprès de lui mettre les cheveux rouges comme Al et comme Kaoren, je vous jure.

— Mon TC des Câbles, si aucun changement en perspective, et si j’ai seulement la possibilité un jour de faire un TC, sera l’alter ego des câbles de Sydonia.


Le mot de la fin


C’est une section que j’improvise un peu avec Sydonia, mais je me disais que ça pouvait être marrant, pour peu que qui que ce soit lise ce journal et soit intéressé par le sujet (ou à défaut pour la moi du futur), de faire un genre de “note d’intention” informelle. Car décrire un perso c’est une chose, dire pourquoi on l’a créé et ce qu’on essaie de faire avec c’en est une autre (deux autres même), et on a pas forcément l’occasion de l’exprimer ou de le montrer, donc pourquoi pas le faire ici, puisque j’ai fait ce journal pour y renvoyer les gens si mon personnage les intéresse.

Pour moi Sydonia sert… disons, trois buts.
Déjà, c’est un personnage que j’ai créé en quatrième vitesse quand on a sorti dans les Brises, car je voulais avoir un pied dans chaque univers et faire en sorte que les premiers membres aient rapidement un partenaire. Il me fallait un perso qui soit rapide à écrire et, point indispensable, qui puisse RP avec n’importe qui avec des prétextes faciles à trouver (car les prétextes de RP c’est toujours un truc avec lequel j’ai du mal sur les formats “classiques”). Stratégiquement, Sydonia répond encore très bien à ces enjeux, même si j’ai pu constater qu’elle marchait pas avec tous les types de personnages qui fréquentent les Brises (typiquement les plus “poétiques”).
Ensuite, c’est clairement un bon gros délire, puisque je peux faire dire et faire absolument n’importe quoi à ce personnage. Elle reprend en cela un des traits principaux de son ancêtre spirituel, qui n’est autre qu’Eelis, mon premier perso sur le forum. J’ai probablement un faible pour les persos super extravertis qui passent du coq à l’âne, sautent aux conclusions avec une assertivité déconcertante et font de la scène la plus banale une aventure épique. Puis évidemment, pour un MJ, quoi de mieux que de détruire son univers en lui ajoutant du lore qui n’a aucun sens.

Enfin, il vous apparaîtra probablement (et Dylan est l’exception qui confirme cette règle) que là où beaucoup de joueurs jouent à fond sur les altérations physiques, en se montrant très créatifs dans les altérations de corps, moi j’ai plutôt tendance à jouer des personnages très humains physiquement. Essentiellement parce que j’ai pas autant d’idées que vous pour faire des trucs marrants ou pertinents... Mais du coup, là où je m’éclate vraiment dans l’Esquisse (et avec un plaisir que j’ai jusque là trouvé nulle part ailleurs), c’est de partir loin sur les concepts et les altérations mentales (le concept de Dylan étant d’ailleurs bien plus perché que son altération physique en soi), pour jouer un peu avec la frontière de ce qui est humain, voire décrire des persos qui paraissent fondamentalement “inhumains” (à côté de personnages comme Al et Al’, qui au contraire parlent de ce qui est typiquement humain). Avec Sydonia, j’ai envie de faire un personnage qui laisse à ceux qui la lisent (’fin, entre deux rires, car c’est surtout un gros délire) une sensation bizarre, voire limite effrayante, tant il y a un décalage entre ses airs ordinaires et un fonctionnement interne qui semble plus proche d’un Objet ou d’un robot que d’un humain. Est-ce que j’y arrive, je sais pas, mais c’est un des buts que je poursuis en l’écrivant.



(Merci à Ara' pour la super signature ♥)

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum