-27%
Le deal à ne pas rater :
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et à cliquet 26 pièces
15.19 € 20.75 €
Voir le deal

Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 177
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Dim 27 Juin - 21:02
Les autres ayant l'air de poser toutes les questions utiles pour obtenir des réponses (que Lucas ne comprenait pas du tout, ça aurait pu être du chinois pour ce qu'il en comprenait), il se concentra sur les bouts qu'il comprenait.

Il s'adressa à Stirling.

« Alors aucun de ceux qu'on connait ça veut dire... Ça veut pas dire qu'ils font partie de l'autre groupe de cyantifiques, ceux qui veulent détruire les Tempêtes ? Il est où déjà ce rendez-vous ? C'est quoi un organiste, quelqu'un qui joue avec les organes ? Morgan t'a posé des questions aussi d'ailleurs. »

Il s'adressa aussi à Al.

« Quelle porte ? »

Résumé:
Lucas pose des questions à Stirling et Al.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 177
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Dim 27 Juin - 23:07
Lucas avait posé une excellente question. Al semblait en savoir plus qu'au premier abord.

« Je p-plussoie, de qu-quelle p-port-te p-parles-t-tu? »

Quant aux points soulevés par les Cyantifiques, des éclaircissements s'imposaient. Tout en posant ses questions, elle s'assura de les noter sur une de ses feuilles. Ainsi, elle pourrait y revenur si la tendance à s'égarer de ses interlocuteurs se poursuivait.

« D-de ce qu-que j'ai compris, d-de cet-tte réunion et d-d'ailleurs, ce qu-qu'on ap-ppelle les Ob-bjets semb-blent p-pouvoir générer cet-t-t effet d-de changement, ces "p-plis", d-du moins certains. Certains Ob-bjets plus qu-que d-d'autres, des ca-t-talysat-teurs. Et l’int-teraction d-d'humains en interaction avec les Ob-bjets les p-plus réactifs amplifient le phénomène ? Cert-tains humains p-plus qu-que d-d'autres aussi, nous à p-priori. En exp-périment-tant, il serait possib-ble d'app-prendre à alt-térer l'Esqu-quisse de manière à nous p-permet-ttre de ret-trouver not-tre mon-d-de. P-par "vous", d-désignez-vous t-tout humain, ou anciennement humain, qui n'est p-pas de votre g-group-pe ou nous p-précisément ? Qu-qu'est ce qu-qui vous d-dist-tingue ? »

Isolde se demandait si le fait qu'ils rejetaient l'Esquisse en souhaitant rentrer chez eux était ce qui amplifiait le phénomène. Si l'Esquisse tentait actuellement de répondre à leur souhait en se modifiant elle-même pour se rapprocher de ce qu'ils auraient voulu ou si au contraire, c'était sa rage contre ce rejet. Quelle que soit la raison, cette impression d'être des intrus s'intensifiait. Ils étaient des corps étrangers au sein de l'éco-système qu'était l'Esquisse.

« C-consid-dérant qu-que les fac-cteurs les p-plus réactifs, donc p-prop-pices à c-créer d-des T-temp-pêt-tes, semb-blent êt-tre les Ob-bjets c-cat-talyseurs ainsi que "nous", le moyen le p-plus évi-d-dent serait d-de d-dét-truire l'un d-des d-deux, selon le p-plus facile. P-pour ce d-d-dernier p-point, id-dent-tifier ce qu-qui nous amène ici, le d-détruire, p-puis t-tuer t-tous ceux qu-qui rest-tent serait le p-plus effic-cace. »

Elle ajouta son avis d'un ton pince-sans-rire.

« J'esp-père qu-qu'ils p-préfèrent la p-première op-ption... » Et continua d'un ton sombre, « C'est le c-cas ou nous d-devons nous at-ttendre à être at-ttaqu-qué ? D-dans la p-première op-ption, le moyen de les c-cont-trer serait d-de met-tre la main sur les Ob-bjets c-cat-talyseurs en p-premier pour les c-cacher hors de p-port-tée d-des aut-tres Cyant-tifiqu-ques. Aussi, c-consid-dérant le risqu-que qu-que cela p-pourrait avoir, savoir à qu-quoi ils ressemb-blent ou c-comment les id-dentifier afin de savoir s'en éloigner. »

Cette dernière question était celle que Dalton avait définitivement évité la dernière fois.

« S'il est plus d-difficile de mod-difier un humain qui est p-plus comp-plex-xe, pourqu-quoi aut-tant d-de nous ont é-té mod-difiés ? »

Une part d'elle se demandait, considérant leur état (transformée en chat, en loup, amnésique, bégaiement...) et bien qu'ils étaient arrivés à des moments différents, si ce n'était pas la même Tempête qui les avait amenés et affectés, seulement à des moments différents. Pour reprendre l'image d'une feuille, un peu comme une feuille était pliée tellement de fois qu'un grand nombre de côtés se touchaient et que si on dessinaient sur ce point et qu'on dépliait la feuille, tous les côtés semblaient différents.

« Enfin, on p-parle d-de l'Esqu-quisse c-comme ét-tant un mon-d-de d-différent d-du not-tre, mais j'ai lu d-des d-doc-cuments qu-qui p-parlaient d-de Mars et d-de Vénus, des p-planèt-tes qu-qui existent aussi d'où nous venons.. La "T-terre" à p-proprement p-parler se sit-tue ent-tre les d-deux. Sommes-nous aussi... L'Esqu-quisse est-telle aussi ent-tre les deux ? »

L'Esquisse était-elle une autre forme de la Terre ? Avant ou après leur époque ? La rousse aurait aimé éviter toute idée de voyage dans le temps, mais elle ne pouvait pas éviter cette hypothèse. L'Esquisse étant comme une page qui se dessinait, se pliait et se dépliait en changeant constamment, il n'était pas impossible de penser u'ils venaient en réalité de plus loin dans le futur ou dans le passer et qu'un certain "pli" ait lié deux époques différentes, les lançant à un moment où la réalité était plus instable. Le fait que certains éléments, bien qu'insolites, étaient similaires à la Terre consolidait cette théorie. Isolde n'était pas sûre du tout d'aimer cette idée...

Résumé:
Notes:
Salle de réunion - Page 5 KpHOCFG
Questions posées à Al :
- Quelle porte ?

Questions posées aux Cyantifiques :
- Clarification sur le rôle des humains/Objets/Objets catalysateurs/Dessinateurs dans les Tempêtes.
- "Vous", désigne quoi exactement ?
- De quelle façon les autres Cyantifiques veulent détruire les Tempêtes exactement ? En détruisant les Catalyseurs ? Nous ?
- Pourquoi a-t-on été modifiés si un humain est plus dur à modifier.
- Esquisse... = Terre ? Où sommes-nous ?

Salle de réunion - Page 5 MDBCnZn
SallesNotes
Laboratoire #2Expériences sur la physique?
SerreNourriture, accessible du RDC.
GarageVéhicule à réparer, Encre pour servir d'essence.
Cafétéria + CuisineRéserve de nourriture
Salle de réunionRéunion
InfirmerieMérovée y est, utilisable selon Vesa
Salle de diffusion


Salle de réunion - Page 5 1er_210
SallesNotes
Chambre noireIl serait possible d'y créer de l'Encre, Effie a des lunettes de vision nocturne pour s'en servir
Laboratoire informatique??
Laboratoire #2Étude sur les Objets? Accessible du Toit et du RDC ?
À droite du labo #4À vérifier
Salle de collections???
SerreAccessible du RDC seulement - Fruits comestibles
Laboratoire #4Méchant objet derrière une vitre, PAS TOUCHE AU BOUTON ROUGE. Encre.
Salle BlancheExpériences sur l'influence des humains sur les Objets
Salle de travail?À vérifier
Bureau #6Lumière brisée à réparer (Besoin de Colle ou Tube à feu)
Bureau #5Bureau d'architecture
Bureau #4????
En face de la salle de collectionsÀ vérifier
Scanner?À vérifier
Dortoir 14-6 lits?
Dortoir 24-6 lits?
Dortoir 34-6 lits?
Dortoir 44-6 lits?
Dortoir 54-6 lits?
Salle de bainÀ vérifier
Buanderie
Toilettes
GarageAccessible seulement du RDC.
Salon


Salle de réunion - Page 5 Toit_210
SallesNotes
SerreNourriture, accessible du RDC.
Toit Laboratoire #2Peut peut-être s'ouvrir ?
ObservatoireTélescope, chenille qui crache du gaz morte, coussins


Liste d'objets
QuoiTypeEmplacement
Sac bananes rempli de couteauxArmesIsolde
FruitsNourritureSerre
MinutiteÉquipementLucas
SacÉquipementLucas
TaserArmeWatt
SablierÉquipementBuanderie
ÉcriteauDiversIsolde
Trousse de stylos et papiersDiversIsolde
Plan du 1er étage et d'un laboratoire volantInformationsIsolde
Dictaphone, relevés, compte-rendu avec informations sur ces expériencesInformationsSalle Blanche
Râteau crocheDiversBureau #5
Planches de boisMatériauxBureau #5
MètreÉquipementIsolde (s'en sert de béquille)
Plaques invisiblesMatériauxSerre
ClefDiversIsolde
Jerrycan de CatalycorseMatériauxIsolde
Trousse de secoursSoinsCamion
Bouclier, Glaive, armure, etc.Armes et ProtectionTriaire
Arbalète, sabreArmes (jouets)Crevette
Malette???Rosalina
Chapeau à mancheÉquipementLucas
Bidon d'encreEncreGarage
Paires de gantsÉquipementRosalina, Lucas, Labo#4
Guitare à essenceDiversDevant l'Observatoire
Boîte à chaussuresDiversGarage
Corde qui bougeÉquipementObservatoire
Kit de bricolage (pour téléscope)ÉquipementLucas
Notes sur comment utiliser la MinutiteInformationsObservatoire

Isolde résume ce qu'elle a compris et pose d'autres questions.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 465
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Lun 5 Juil - 19:35
Précédemment :

__-Ils arrivèrent en salle de réunion alors qu’Isolde était en pleine rafale de questions. Ne voulant pas l’interrompre, elle se glissa sur le côté et se pencha légèrement pour faire un résumé à l’oreille de Kaoren et du Cube.
Kaoren, le Cube :
__-« Que je vous explique ce qui se déroule ici. Les cyantifiques que vous voyez là, à savoir Hertz, celui aux cheveux gris, Watt, le roux et Dalton, coiffé d’un chapeau de paille, étaient en train de nous expliquer diverses choses concernant les Tempêtes et la manière de quitter l’Esquisse. Isolde, ici présente – elle la désigna du doigt – vous expliquera sans doute tout cela mieux que moi. La rédaction d’un guide compilant les informations importantes doit être rédigé afin que nous puissions informer l’ensemble des Dessinateurs.
Kaoren :
__-» Maintenant, au sujet de la sortie de l’Esquisse, Kaoren ceci est pour vous car le Cube est déjà au courant, nous avons décidé de nous organiser enter nous et, pour cela, j’ai recueilli les votes des Dessinateurs sur la question suivante : voulez-vous sortir de l’Esquisse. Définir cet objectif et ceux souhaitant y participer nous permettra de nous mettre d’accord sur les moyens requis pour y arriver. Vous arrivez juste au bon moment cher ami, car j’allais procéder au dépouillement. Tenez – attendez, souffrez que je vous dépose un instant cher Cube –, prenez ce papier et ce crayon. J’aimerais que vous notiez votre nom et, au choix : OUI si vous désirez effectivement quitter l’Esquisse et aider ceux qui partagent ce but dans cette entreprise ; OUI? si vous ne désirez pas particulièrement quitter l’Esquisse mais préférez vous joindre à ceux qui auront pour but de trouver un moyen de revenir sur Terre ; NON si vous préférez faire bande à part. Pendant que vous faites cela… »
__-Rosalina se redressa, attendit poliment qu’Isolde finît sa dernière question et s’avança vers la table.
__-« Souffrez que je vous interrompe quelques instants… Avec Kaoren ici présent, j’aurai recueilli tous les votes des Dessinateurs dans le laboratoire. La situation à l’extérieur de la salle de réunion est on-ne-peut plus calme. Vous n’avez pas à vous en faire, Vesa, nul mal ne vous sera intenté qui n’ait été décidé par la communauté. Et celle-ci penche plus sur vous mettre sous surveillance que vous supprimer, fusse par l’ostracisme ou l’acier… À ce sujet, d’ailleurs. Je vous vois fort affairés ici et m’en voudrais de vous déranger. Ceux qui seraient intéressés par le dépouillement des votes, l’organisation du groupe et la prise de décisions, je vous invite à me suivre. J’aurais besoin, idéalement, de deux autres personnes. Vous, Morgan, par exemple, et pourquoi pas vous, Lucas. Stirling aussi, si vous le désirez. Isolde, je tiens à vous rassurer ; aucune décision précise ne sera prise sans votre expertise sur les déclarations de ces messieurs – elle désigna les cyantifiques. Il s’agira pour le moment de s’occuper de la nourriture, de la gestion des ressources et de la répartition des rôles. Sur ce, que ceux qui se préoccupent des moyens matériels de notre survie me suivent. Je projetais d’aller dans salle située juste à droite de celle où nous sommes… la salle de diffusion, je crois, selon notre plan. »
Le Cube :
__-Sa tirade faite, elle se pencha vers le Cube :
__-« Quant à vous, quelle sera votre décision ? Je peux vous laisser là ou vous prendre avec moi. »

Résumé :
Rosa explique ce qui se passe à Kaoren et au Cube en salle de réunion, demande à Kaoren de voter et propose aux intéressés de la suivre en salle de diffusion pour continuer à s’organiser.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Salle de réunion - Page 5 ULT8Krs
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2789
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 11 Juil - 1:14
« Laissez-moi réfléchir un peu... » maugréa Al, qui ne s’attendait pas à ce que Lucas et Isolde réagissent à ses propos, ni à avoir autant de mal à suivre le discours des cyantifiques en même temps que le fil de ses propres pensées.

Flashback:
C’était une tour au bout du monde. Au milieu de nulle part, au centre des préoccupations. C’était des heures de route, sur des chemins qu’aucun n’avait tracé avant eux, sous l’oeil des plantes et des Objets, sans étoile à regarder ni carte pour les guider. Une traversée du désert, pour la promesse d’une réponse.

C’était une salle immense. Baie vitrée sur un ciel brisé, masquée par la foule énivrée et mondaine. Qu’y avait-il avant les premiers regards, les paupières papillonnantes et l’absurdité de la rencontre céleste ? Ils étaient là cueillir leur dû, mais ils n’eurent pour réponse qu’un nouveau dilemme. En face, toutes les voix s’exprimaient en une, mais pas une seule n’était claire.

Elle est l'origine de toutes les destructions.
Des Tempêtes
.

Des phrases qui ne prendraientt sens que dix jours plus tard.

Nous souhaitons, tout comme vous, mettre fin à cette situation.
Pour cela, il nous suffit simplement...
... De détruire la présente porte.

Un objectif qui ne prendrait sens que dix jours plus tard.

Nous avons le même objectif, qui n'est autre que la cyance.
Vous pourriez avoir exactement le même. Si seulement vous le compreniez
.

Des paroles qui reviendraient dix jours plus tard, dans des bouches différentes.

Pour leur répondre, il n’y avait que le chaos d’une bande d’estropiés. De soldats inconnus dont l’histoire oublierait tous les noms. Parmi eux, il entendit à nouveau sa propre voix. Le rire de Cydna. La minuscule Gunnel. Les paroles sages d’Alev. Le naïf Pythagore. Deux fous qui couraient vers la porte, ceux qui les poursuivaient, la lumière qui les enlaça. La porte leur demandait de l’emmener loin d’ici. Les cyantifiques leur demandaient de coopérer. Chacun les désirait dans son camp, ils n’en joignirent aucun.  

Cette réunion-là n’était finalement qu’une redite, du point de vue d'un autre. Avec des noms, des lieux et des mots différents. Seul lui était resté fidèle à lui-même, ou peut-être plus misérable encore - puisqu’il n’avait même plus ni Cydna pour le supporter, ni Ziza pour l’attendre.

Certes, il pourrait peut-être manger un hamburger.


« Pour faire simple. Si ces cyantifiques là sont des rebelles, nous avons déjà eu, au treizième jour après la Tempête, l’occasion de croiser les cyantifiques-tout-court. Ils étaient au milieu du désert, en train d’expérimenter sur un porte parfaitement normale, dont ils nous ont dit qu’elle était à l’origine des Tempêtes - c’était probablement un de ces amplificateurs, si je connecte bien les bouts. L’un d’entre eux l’a entrouverte et s’est changé en liquide. Puis deux... personnes qui étaient venues en même temps que nous se sont jetés sur la porte, et s’en sont plutôt bien sorties. Après ça, les cyantifiques rebelles sont apparus en saccageant tout, et on est partis avec eux sur un yacht . »

Un autre souvenir lui revint en tête.

« D’ailleurs je crois qu’ils sont repartis avec un morceau de la porte... Ce qui semble cohérent si leur objectif premier était de la récupérer avant qu’elle ne soit détruite. »

Il pondéra l’information dans sa tête, au regard de tout ce qui avait été dit (ce qui faisait beaucoup à digérer) et de ses souvenirs (eux-mêmes peu décortiqués).

Al réfléchit:
Depuis la Tempête, les «Dessinateurs» n’avaient été que des cailloux sur le chemin, des parasites vivant au crochet des cyantifiques et au bon vouloir de l’Esquisse. Ils avaient vécu dans la Base parce que les cyantifiques avaient bien voulu qu’ils y soient. Ils avaient vécu dans la Ville parce que les cyantifiques avaient rallié la Base et la Ville. Ils avaient survécu à l’attaque du Jour 17 parce que les cyantifiques avaient déjà tout préparé pour leur propre départ, et qu’ils avaient ramassé ceux d’entre eux qu’ils avaient trouvé au dernier moment. Ils pouvaient gambader dans le laboratoire parce que les cyantifiques savaient où aller, et qu’ils consentaient à partager les ressources avec eux - pour le moment. Et maintenant, en plus de leur fournir des explications sur l’Esquisse et les Tempêtes, ils leur proposaient une destination. La leur.

Tant qu’ils n’auraient pas la force, l’organisation et le mental de tracer leur propre voie, continuer à «profiter» allègrement des ressources et des connaissances des cyantifiques semblait être la meilleure option. Quelles que soient leurs «vraies» intentions, s’ils en avaient seulement, Al pouvait attester qu’elles ne semblaient pas impliquer la mort de Dessinateurs, voire que c’était plutôt le contraire, et qu’ils n’étaient pas très demandant par rapport à ce qu’ils offraient - puisqu’ils n’avaient littéralement rien demandé. Al se doutait que cet altruisme était en lui-même douteux, au sens où il était inhumain, mais même l’ethnocentré qu’il était pouvait comprendre que les cyantifiques étaient à certains égards plus proches d’une énième bizarrerie esquisséenne que d’eux. De fait, plutôt que d’essayer de leur appliquer sa logique, il devait tâcher de construire une approximation à partir des faits.

Cette approximation suggérait pour l’instant qu’il était effectivement intéressant de coopérer avec les cyantifiques, ne serait-ce parce qu’ils étaient dans le camp qui préservait le plus d’options. Si pour sortir, il fallait exploiter les Tempêtes, alors les rebelles étaient les plus à même de les aider. Inversement, si la solution était de détruire les Tempêtes, ils pourraient toujours le faire une fois certains de leur fonctionnement. Quoi qu’il en soit, la théorie comme quoi il existait un lien entre les Tempêtes et la solution de l’Esquisse, ou du moins de leur présence dans l’Esquisse, semblait cohérente à Al. Ne serait-ce parce que les objets liés aux Tempêtes paraissaient plus terriens que quoi que ce soit d’autre dans l’Esquisse, et que s’ils étaient eux-mêmes, en tant que terriens, plus susceptibles de faire réagir les Tempêtes, il devait y avoir un truc. Peut-être qu'ils avaient été téléportés là par une Tempête, et que des objets étaient passés avec, ce qui expliquerait pourquoi ils gardaient pour certains leurs vêtements. Bon, il restait encore beaucoup de choses à expliquer...

Il casa lui aussi une question aux cyantifiques, au milieu de celles d’Isolde.

« ...Aussi, c-consid-dérant le risqu-que qu-que cela  p-pourrait avoir, savoir à qu-quoi ils ressemb-blent ou c-comment les id-dentifier afin de savoir s'en éloigner.
- D’ailleurs, puisque vous en avez déjà au moins deux, à quoi ressemblent-ils, et comment sont-ils stockés ? »

Il se concentra sur la suite des questions de la rousse. Le délire sur les planètes provoqua un haussement de sourcils. C’était bien le dernier truc qu’il s’attendait à voir dans l’Esquisse. Il regrettait amèrement de ne pas avoir passé plus de temps à fouiller.

Hélas, il n’eut pas le temps de formuler une interrogation (certes, si on questionne la question, on n’est pas rendu, mais quand même !) que Rosalina se pointa, accompagné de deux vieux amis : l’espèce de cube qui parle du réfectoire, et un certain Kaoren.

La grande noire semblait donc être la nouvelle logisticienne du groupe. Elle était, en dix minutes, plus efficace qu’aucun d’entre eux ne l’avait été en seize jours à la base militaire, ce qui plaisait à Al autant que cela piquait son égo. Il en était de même pour la proposition de séparer les discussions sur le scénario et celles sur la survie, puisqu’il ne voulait pas ne pas assister à l’une d’entre elles.

Il adopta alors une stratégie particulièrement redoutable.

Celle de se taire et de regarder ce qu’allaient faire les autres.

Résumé:
Al explique l'histoire avec la porte, pose une question aux cyantifiques histoire de m'embêter plus tard, et écoute Rosalina en essayant de pas être le premier à réagir


Dernière édition par Eelis le Dim 10 Oct - 18:34, édité 1 fois


Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 134
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mar 13 Juil - 10:30

Je fronce les moustaches en écoutant la réponse de Stirling, cherchant à comprendre à qui il parle, à quoi il répond. Et me demande pourquoi il s'interrompt en plein milieu d'un mot. Lib...erté? ation? Perso, c'est la première fois que je le vois faire, alors ça m'intrigue. Déjà que c'est pas facile de suivre, entre les cyanti et la bègue qui parlent d'un trucs qu'eux ont compris, mais sans proposer les sous titres, les uns les autres qui se cassent... Ah et Rosalina qui refais sa cheffe.

Ok pour le dépouillement, mais pour le reste, on ferait mieux de rassembler tout le monde à nouveau.

Non, parce que bon ça sert à quoi de dire on va voter pour faire un groupe uni si les décisions sont prises par une minorité et ne plaisent pas à la majorité? Bon et sinon, un autre problème: comment descendre. Passer de la table à une chaise vide, ça va. C'est en descendant de la chaise que ma queue frôle le dossier, me surprenant dans mon geste et me faisant arriver au sol plus durement que prévu...



Spoiler:
Morgan note l'interruption de stirling, accepte d'aider au dépouillement et se vautre en descendant de la table.



Code:
<transformation perso="Effie" /> | <transformation perso="Morgan" />

Titan
EUR
Personnages : Adeline, Audebert et le Cube
Messages : 197
Date d'inscription : 11/03/2018
Titan
Ven 16 Juil - 10:39
Des cyantifiques ! En parler c'est une chose, en rencontrer à nouveau en est une autre ! Si je pouvais suer, je le ferais à grosses gouttes.

"Emmenez-moi avec vous !"


Couleurs des Persos:
Adeline (#ffffff)
Audebert (#875f40)
Le Cube (#ffc0cb)
Plumette (#f9dfd4)
Gransac du Besacé(#5bb4b7)
Violin le Sec (#962222)
Grocequèce (#ff99e3)
Harpie (#fff377)

Kaoren
Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
Personnages : Kaoren, Penrose
Messages : 555
Date d'inscription : 22/09/2015
Kaoren
Dim 8 Aoû - 21:03
Du côté de Rosa' :
Voici donc l’assemblée au sein de laquelle Kaoren devra s’exprimer. Il vient de présenter son costume et sa voix, et l’on attend désormais de lui qu’il présente son opinion sur le drame qui se joue.

Il ne suffit pas de plaquer un nom sur un morceau de tissu pour faire un rôle ; il lui faut un parti. Il lui faut une raison de s’intégrer dans la trame. Aux grandes questions qui surplombent chaque scène de la pièce, il lui faut une réponse. Faut-il faire la guerre aux ennemis de Troie ? Il dira non avec Hector, oui avec Démokos, ou parlera dans le vent avec Cassandre, mais il répondra. Faut-il cacher son opinion sous des flatteries de bas-étage ? Il dira non avec Alceste, oui avec Philinte, ou cachera son opinion sous des flatteries de bas-étage avec Célimène, mais il répondra. S’il n’a pas de réponse à donner, il n’a pas sa place dans la scène.

En cet instant, c’est la plus grande conviction de Kaoren qui est mise à l’épreuve, car la question est la suivante : a-t-il sa place dans l’Esquisse ? Et plus généralement : qui a sa place dans l’Esquisse ? En cette période trouble où son rôle se redéfinit, quelle réponse qu’il donnera à ce dilemme marquera sa personne à tout jamais. Il ne peut rien écrire sur son bulletin qui ne détermine définitivement l’image qu’on se fera de lui. Une fois signé, ce petit bout de papier le condamnera porter sa doctrine jusque devant la folie et la mort, en attendant sa prochaine occasion de se redessiner.

C’est donc face au tourment qu’il a toujours redouté que le voilà, la raison pour laquelle il n’a plus trouvé l’audace de s’affirmer depuis bientôt dix jours : la liberté de faire le mauvais choix, la crainte de fourcher comme il l’a si souvent fait par le passé. Le temps qui lui est imparti est bref, et l’urgence a toujours été sa plus mauvaise conseillère. Pour un peu, il demanderait un délai, un temps de réflexion. Mais n’est-ce pas ce qu’il est déjà parti s’octroyer en retardant son arrivée ?

Pendant un instant, il laisse tourner dans son esprit toutes les certitudes qu’il vient d’y forger, comme pour saisir celle qui saurait répondre à sa place. C’est une page blanche attendant encore son introduction, dans laquelle il n’a longtemps su lire qu’une irrémédiable peur du vide, une angoisse de l’entacher de lettres mal choisies. Mais aujourd’hui, c’est un nouvel esprit qui l’aborde. Il a tant et si bien manié toutes les coutures de la liberté et de l’incertitude qu’elles lui sont devenues familières en quelques instants. Désormais, il n’est plus de page blanche qui ne le guide par l’agencement de ses fibres, la reliure de son papier ou les plis de sa texture : Kaoren sait combien les attributs de son rôle et les pièces de son costume portent d’indices sur la personnalité qui leur siérait. Et tant qu’il trouvera des signes pour le guider, aucun choix ne l’effraiera jamais plus.

L’avis de Kaoren ne sera que le reflet de son unique ambition : celle de donner un sens à sa présence et à son nom. Créer un personnage tel qu’on se dira que la pièce n’aurait pas eu la même saveur sans lui. Oh, il pourra porter bien des opinions, sans doute autant qu’il lui restera de masques… mais qu’il parle pour Diègue ou pour Chimène, il ne remettra rien en cause de sa place ici-bas. Jamais, de son avis, ne regrettera-t-il d’avoir été présent quand l’Esquisse l’a demandé. Jamais il ne niera que ce qui est de lui est, ou que ce qui sera de lui sera. Ce serait trahir tout l’enjeu de la pièce. C’est le seul parti duquel il ne se détachera jamais : celui de seoir à son univers.

Hanté par ce constat jusque dans les plus profonds recoins de son esprit, Kaoren attrape sa feuille et son crayon. Il prend soin d’écrire son nom aussi lisiblement et soigneusement que possible, et sans trembler de la main, sans consulter sa voix intérieure un instant de plus, il appose dignement un grand « OUI ? » sur le bulletin, avant de le plier et de le remettre à Rosalina sans dire un mot.

Et amor fati, pour autant que ça serve.

Résumé :
Kaoren marque "OUI ?" sur son bulletin de vote.


Distinctions:

Salle de réunion - Page 5 ULT8Krs



Les tarty's du temps où ça s'appelait encore comme ça:

Salle de réunion - Page 5 Team_k10

Salle de réunion - Page 5 Vgn8YqU

Salle de réunion - Page 5 DRGGuxR Salle de réunion - Page 5 HmUNXzW Salle de réunion - Page 5 5bv2MCj Salle de réunion - Page 5 Tartyf14
Flavius
Tout n'est que poussière
Personnages : Triaire
Messages : 156
Date d'inscription : 28/05/2019
Flavius
Sam 21 Aoû - 21:15


Un pli...provoqué par eux ? Cela ne tient pas, c'est sur Terre qu'elle commettait ses exactions, pas ici. Elle n'aurait pas du être amenée ici...à moins que cela ne soit pour cela ? Cela expliquerait ses pouvoirs...L'esquisse lui avait donné de quoi faire ce qu'elel voulait, répondant à des attentes qu'elle ne pouvait pas imaginer. Mais les autres ?

Ou alors on pouvait envisager une force extérieure, des cyantifiques capable de les amener eux ? Mais pourquoi ? Isolde ou Mérovée elle comprenait, Rosa aussi, sans parler de la tueuse. Mais Morgan ou Bernard ? Mais le hasard ne pouvait pas être aussi...avantageux n'est ce pas ?

Et la migraine qui s'amplifie lentement. Le trauma, le choc. Pourquoi elle réussit pas à s'adapter putain ! Pourquoi elle a mal à la tête !? C'est bon ! Elle sait ou elle est ! Elle a pigé quelques règles putain de merde ! Pourquoi sa psyché peut pas se calmer MERDE !!! CASSE TOI MIGRAINE !!!

-Aaaarh..putain..Gnnnh..Je..d'accord...De toute façon vous aurez besoin de moi ça me va..Hmmph...

La tueuse se prend la tête en gémissant de douleur mais essaye d'écouter à travers les élans qui l'assaillent.

-Donc...Vous..savez où il faut...aller ?

Résumé:
Vesa participe à la discussion et pose une question tout en commençant à douiller sévère
Folie d'Esquisse
Messages : 786
Date d'inscription : 24/06/2012
Folie d'Esquisse
Lun 23 Aoû - 22:33
Du côté de Lucas et Morgan:
Aux côtés de Lucas, Stirling continue de se montrer attentif à toutes ses interrogations ; bien qu’une sorte de fatigue commence à se révéler dans ses mouvements, qui se font plus lents et moins adroits, il demeure imperturbable malgré le brouhaha constant. En fait, il semble s’être définitivement fixé sur son interlocuteur et sa conversation, comme si les autres n’existaient plus autour de lui. D’ailleurs, quand Lucas lui fait remarquer que Morgan lui a elle-même posé des questions, il semble tomber des nues. Il observe le chat en opérant un mouvement de recul, manifestement surpris ou gêné, et reprend lentement :

« Pardon. Trop. Demandes. Mal. Traitées. »

La fatigue commence également à s’entendre dans sa voix, qui se fait plus grave et moins forte, traduisant des mouvements de son piston moins vifs et moins amples. Cependant, son attention est manifestement restée solide, puisqu’il se montre capable de reconnaître Morgan sans avoir préalablement appris son nom, sinon peut-être au milieu de la cohue. Plus étonnant encore, les questions de celle-ci ne lui sont pas passées au-dessus du cylindre, et il parvient à leur formuler une réponse propre :

« Pas. Toujours. Informé. Communication. Cyantifiques. »

Brève pause.

« Peux. Utiliser. Aucun. Système. Communication. Et. Personne. Rentré. Pas. Informé. »

Il s’arrête un peu plus longtemps pour terminer sa réponse. Au vu de son état et du caractère très formel de sa tirade, c’est certainement moins pour réfléchir à quoi dire que pour reposer un peu son piston.

« Cyantifiques. Responsables. Systèmes. Communication. Stirling. Pas. Assermenté. Juger. Efficacité. Ni. Valider. Nouveaux. Systèmes. »

Là-dessus, il se retourne rapidement vers Lucas, cette fois sans prendre le temps d’écouter une éventuelle réaction de Morgan ; malgré la fatigue naissante, il s’empresse de satisfaire toutes les interrogations pour lesquelles il est sollicité. Il ne semble pas habitué à être asséné d’autant de questions, ni même à converser séparément avec plusieurs personnes à la fois, et c’est clairement un effort inhabituel pour lui. Heureusement pour lui, il parvient à faire tenir une grande partie de sa réponse en peu de mots :

« Pas. Plus. Informations. Lieu. Réunion. Ou. Motivations. Groupes. Cyantifiques. »

Au plus il parle, au plus ses mots ralentissent ; même ses vapes de fumée bleue se font moins denses à vue d’œil. Quant à sa voix, elle se discerne de moins en moins des bruits qui émanent des frottements de son piston. Il termine sa tirade avec une certaine difficulté :

« Organiste. Spécialiste. Objets. Capable. Conférer. Liberté. »
Cyantifiques
Admirez notre magnificence ! ♥
Messages : 186
Date d'inscription : 08/06/2013
Cyantifiques
Sam 4 Sep - 4:32
Comme à son habitude, Isolde ne lésinait pas sur les questions, et mettait à dure épreuve la capacité de concentration des cyantifiques, dont un observateur attentif pourrait sans doute percevoir la fatigue naissante, alors qu’ils papillonnaient discrètement des yeux, se relisaient, ou paraissaient s’absenter quelques secondes. Seul Dalton baillait ouvertement, mais d’une manière telle qu’il rendait le signal ambigu - parce qu’accolé à tant d’autres qui étaient pourtant contradictoires - et qu’il aurait, finalement, tout aussi bien pu faire semblant pour faire passer un autre message.

Au milieu des questionnements d’Isolde, l’arrivée soudaine de deux nouvelles personnes (et d’un cube, mais même les cyantifiques ne se soucient pas du Cube) fit l’effet d’une petite claque sur le visage - un stimulus qui a le mérite de réveiller autant qu’il a le défaut de distraire. Pendant quelques secondes, les regards se fixèrent sur Kaoren, l’air de dire «C’est *maintenant* que tu viens ?», puis sur Rosalina, qui n’avait attendu que de faire quelques pas pour enchaîner à nouveau les tirades. Derrière eux, c’était Averroès, cyantifique baraqué de son état, qui rejoignait la pièce, l’arme au poing, et qui fut accueilli par un « Salut mon chou ! » avant de rejoindre ses collègues.

Quand la femme d’affaire proposa à ses pairs de s’en aller discuter organisation, le visage de Watt se tordit d’un léger rictus (pourquoi demander une réunion si c’était pour au final aller et venir, puis se séparer ?) et celui de Dalton d’un grand sourire. Il attendit que les autres personnes de la pièce répondent, puis glissa un :

« Je peux venir aussi ? J’ai toujours rêvé de voir une démocratie. »

Se moquait-il de Rosalina ou faisait-il preuve d’une sincère curiosité envers quelque chose qu’il n’avait probablement jamais connu ? Quelle que soit la réponse, ni le ton, ni l’expression ne permettraient d’en être sûr.

De leur côté, ses deux acolytes avaient tout simplement ignoré cet échange, et mirent Averroès au jus par quelques chuchotements résumant brièvement «l’altercation» au sujet de Vesa. Celui-ci se détendit, rangea son arme, puis alla se poster au fond de la piège, debout, bras croisés, après avoir maugréé « Sérieusement… ». Hertz continua à lui jeter quelques regards, tandis que Watt prenait la parole pour répondre à Isolde :

« À nouveau, vous posez un certain nombre de questions… Enfin, je vais commencer par clarifier ce que je disais.

Par ‘vous’ nous désignons les personnes qui répondent à au moins l’un des deux… critères qui semblent être importants dans cet effet d’amplification, bien qu’il ne s’agisse à ce stade que d’hypothèses.

Le premier est le fait d’être arrivé récemment - plus l’arrivée est récente, plus l’effet est fort. C’est ce qui exclut la plupart des cyantifiques, nous sept y compris. Le second, c’est le fait d’avoir des souvenirs de ce que vous appelez «la Terre». C’est pour cette raison que nous pensons que les Tempêtes ont un lien - quel qu’il soit - avec ce que vous cherchez. Parmi vous… il semble que tout le monde n’a pas exactement cette.. caractéristique, mais l’ancienneté à elle seule suffit à faire vriller les compteurs.
»

Il haussa les épaules, vraisemblablement incapable de pouvoir expliquer pourquoi.

« Quant à savoir si les autres cyantifiques en ont après vous, probablement. Mais pas dans l’immédiat, et sans doute pas comme vous.. l’imaginez. Contrairement à certaines personnes, les cyantifiques ne sont pas des sauvages : nous ne connaissons pas le concept de «guerre» et n’employons que rarement la force, sauf s’il s’agit de survivre ou de se défendre. Ainsi, la plupart d’entre nous se contentera de laisser l’Esquisse - ou la prochaine Tempête que vous contribuerez à provoquer - vous balayer, ou tentera de vous persuader que les Tempêtes sont le plus obstacle à votre survie et vous proposera une alliance pour les détruire ensemble, en avisant selon les effets. »

Quand bien même il parlait des «autres cyantifiques», Watt pouvait difficilement les distinguer de son propre groupe, et par extension de lui-même. En ce sens, il agissait moins comme le membre d’un groupuscule de «rebelles» en conflit ouvert avec les idées dominantes que comme un chercheur en désaccord avec ses pairs sur la marche à suivre face à une ressource à la fois trop belle pour ne pas être exploitée et trop dangereuse pour être approchée.

« Les détails techniques sur ce qui définit un amplificateur et sur ceux que nous avons, disons… (il fit une pause de quelques secondes, puis reprit:) Ce sera un sujet pour un autre jour. Un jour où vos objectifs seront plus clairs et une collaboration établie. Nous sommes gentils, mais peut-être pas au point de donner à n’importe qui toutes les clefs pour saccager nos plans. »

Si Dalton n’avait pas été distrait par son nouveau projet de participer à la démocratie esquisséenne, il aurait sans doute répondu « Et n’importe qui, c’est ce que vous êtes actuellement pour nous ! » avec un air ingénu.

À défaut, ce fut au tour d’un Hertz quelque peu malhabile de reprendre la parole pour compléter :

« En théorie… vous avez tous les éléments pour comprendre nos objectifs et en quoi ceux-ci peuvent coïncider avec les vôtres. Si quelque chose est encore ambigu sur ce point, nous y répondrons sans problème. Nous pouvons aussi partager quelques éléments qui ne sont pas critiques… (il jeta un oeil à sa feuille) À défaut de pouvoir vous montrer Mars et Vénus, qui sont trop loin d’ici, nous pourrons rentrer plus en détails sur le fonctionnement des minutites en allant voir Jupiter plus tard. »

Clairement plus à l’aise pour parler de cailloux que pour négocier avec les Dessinateurs, Hertz afficha de nouveau une pointe d’enthousiasme. Si Watt était un chercheur en conflit d’opinion, lui semblait plus proche de la figure du chercheur poussé malgré lui à faire de la politique, sans pour autant en maîtriser la moindre ficelle, et cherchant tant bien que mal dans ce monde cruel une personne qui pourrait s’intéresser à la cyance pour elle-même. Si les plans du groupe avaient été exposés, il était difficile d’en dire autant des motivations individuelles. Quel intérêt Hertz, Watt, Dalton et les quatre autres avaient-ils à préserver les Tempêtes, si l’hypothèse d’une sortie de l’Esquisse n’avait aucun sens pour eux ? Avaient-ils seulement un intérêt personnel, ou ne concevaient-elles leurs motivations qu’à l’échelle d’un groupe ? Si rien ne permettait de le savoir, rien ne justifiait non plus de chercher à le savoir.

Toujours parqué au fond de la pièce, Averroès bailla. Quelques minutes dans la pièce avaient suffi à le rendre plus fatigué que ses trois collèges réunis.



Comme c'est avant tout de la précision de trucs déjà évoqués, pas de dessin pour cette fois. Selon le nombre de questions qui viennent encore à Isolde sur le sujet principal, on approche (normalement) de la fin, du moins en ce qui concerne le coeur de la réunion.
Lucas, on va avoir besoin de ton hyperactivité, ou Averroès risque de s'endormir au prochain post, vu la quantité de dialogue.
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 177
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Sam 25 Sep - 5:24
Isolde posait autant de questions que lui, ce qui, avouons-le, était tout un exploit !

Tout autant qu'il était intéressé à comprendre un peu le pourquoi du comment, Lucas commençait à s'ennuyer. Les réunions n'avaient jamais été son truc. Ainsi, l'interruption de Rosalina arrivait à point. Oh, mais pourquoi cela lui avait-il pris aussi long ? Et d'où sortait ce cube ? D'abord le truc à fumée, maintenant ce cube... Elle voulait le remplacer, c'était ça?

Il courra jusqu'à elle. Et comme elle avait l'air d'aimer l'Objet bavard, il l'amena avec lui.

À Rosalina, avant qu'Al et les Cyanti du dernier tour parlent:
Le garçon prit un ton larmoyant. « Rosalina ! Pourquoi t'es partie aussi longtemps ? »

Puis l'enfant s'excita et fit son rapport absolument non-demandé par qui que ce soit, mais essentiel à ses yeux.

« On a parlé de plein de trucs ! Il y a les Cyantifiques qui veulent détruire les tempêtes, mais les Cyantifiques d'ici, ils veulent pas ça. On pourrait rentrer chez nous si on apprend à contrôler une tempête, mais ils ont pas l'air trop sûr de comment. Et les humains affectent ou créés des tempêtes. Nous en particulier, mais je sais pas pourquoi. Oh, et je viens avec toi ! »

Vesa avait l'air bizarre, style Dr Jekyll avant de devenir Mr Hyde. Ou peut-être qu'elle avait juste mal à la tête. Le garçon l'interpella.

« Y a une boîte de médicaments dans le camion. Y a p'tête des Tylenols si t'as mal à la tête ? »

Du côté du drôle de bidule à fumée... Bref, il savait que dalle. Sauf pour la dernière phrase qui alluma une ampoule dans son cerveau.

À Stirling:
« Alors le type pas-ton-ami t'a libéré? Il t'a libéré de quoi exactement ? »

Lucas zieuta le dernier arrivé. C'est une arme à feu ça ? Encore meilleur que le taser du rouquin. Il doutait qu'on lui en donne, mais s'il en trouvait qui traînait et le cachait sur lui... On dirait qu'il allait devoir retourner explorer...

Résumé:
Lucas rejoint Rosalina et lui raconte un peu la rénion, interpelle Vesa et questionne encore Stirling.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 177
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Lun 27 Sep - 2:03
Donc ce groupe de Cyantifiques avaient déjà un de ces amplificateurs. Isolde remercia Al de son partage. Puisque Lucas semblait vouloir partir avec Rosalina afin de travailler sur l'organisation matérielle, elle l'interpella.

« Lucas, si tu pars dans l'autre groupe, apporte ça avec toi. »

Le garçon trottina jusqu'à la professeure qui lui remis les plans qu'elle avait recopié pendant la discussion (en s'en gardant une pour elle) ainsi que la liste des objets répertoriés, puis retourna aux côtés de la noire.

Un mouvement dans sa vision périphérique attira son attention et elle vit Morgan s'écraser au sol. Elle hésita à intervenir, ne sachant pas si elle/il était blessé(e).

« Morgan, est-ce que ça va ? Tu as besoin d'aide ? »

Ah. Le Cube parlait. Bien... Passons à d'autres choses.

Les Cyantiques ne répondirent pas à toutes ses questions, mais à la majorité. Elle tiqua sur le "tentera de vous persuader que les Tempêtes sont le plus obstacle à votre survie et vous proposera une alliance pour les détruire ensemble, en avisant selon les effets" au sujet des autres Cyantifiques. N'était-ce pas exactement ce qu'ils venaient de faire, mais dans l'objectif contraire ? La parole d'un inconnu n'avait que peu de valeur et c'était ce qu'ils étaient pour le moment.

« D-donc nous sommes ut-tiles p-p-pour vous, d-du moins p-p-pour une d-durée limitée. Qu-qu-quant aux aut-tres Cyant-tifiqu-ques, sans ê-ttre act-ct-ctivement violent, ils nous laisser-raient seuls face au d-d-danger en esp-pérant que cela suffise à se d-déb-barrasser d-de nous. P-pour le moment, nous n'avons que vot-t-tre p-parole qu-quant à la possibilité de rent-t-trer sur T-t-terre avec une Temp-p-pêt-te. Il nous faud-d-dra d-d'autres sources d-d'information avant d-de p-p-pouvoir y cr-croire. Néanmoins, je suis d-d'avis qu-qu'en l'ab-bsence d-de p-preuves d-du c-cont-traire, mieux vaut éviter d-de d-détr-truire les Temp-pêt-tes, au c-c-cas où se serait réellement notre seule p-port-te d-de sort-tie p-pot-tentielle. »

Elle se tue un moment avant de reprendre.

« D-de vos p-paroles, j'en c-conclus qu-que les Temp-pêt-tes ne sont p-pas un nouveau phénomène. P-pourq-quuoi cette soud-d-daine envie d-de d-détr-truire les T-temp-p-pêtes ? Êt-tes-vous les seuls à avoir un avis c-contr-traire ou d'-dautres Cyant-tifiqu-ques sont aussi op-p-pposé? »

Enfin, la rousse répondit à Hetz.

« J'ir-rai voir avec joie. »

Résumé:
Notes:
Salle de réunion - Page 5 8wEINau

Questions posées aux Cyantifiques :
-  Pourquoi détruire les Tempêtes.

Salle de réunion - Page 5 MDBCnZn
SallesNotes
Laboratoire #2Expériences sur la physique?
SerreNourriture, accessible du RDC.
GarageVéhicule à réparer, Encre pour servir d'essence.
Cafétéria + CuisineRéserve de nourriture
Salle de réunionRéunion
InfirmerieMérovée y est, utilisable selon Vesa
Salle de diffusion


Salle de réunion - Page 5 1er_210
SallesNotes
Chambre noireIl serait possible d'y créer de l'Encre, Effie a des lunettes de vision nocturne pour s'en servir
Laboratoire informatique??
Laboratoire #2Étude sur les Objets? Accessible du Toit et du RDC ?
À droite du labo #4À vérifier
Salle de collections???
SerreAccessible du RDC seulement - Fruits comestibles
Laboratoire #4Méchant objet derrière une vitre, PAS TOUCHE AU BOUTON ROUGE. Encre.
Salle BlancheExpériences sur l'influence des humains sur les Objets
Salle de travail?À vérifier
Bureau #6Lumière brisée à réparer (Besoin de Colle ou Tube à feu)
Bureau #5Bureau d'architecture
Bureau #4????
En face de la salle de collectionsÀ vérifier
Scanner?À vérifier
Dortoir 14-6 lits?
Dortoir 24-6 lits?
Dortoir 34-6 lits?
Dortoir 44-6 lits?
Dortoir 54-6 lits?
Salle de bainÀ vérifier
Buanderie
Toilettes
GarageAccessible seulement du RDC.
Salon


Salle de réunion - Page 5 Toit_210
SallesNotes
SerreNourriture, accessible du RDC.
Toit Laboratoire #2Peut peut-être s'ouvrir ?
ObservatoireTélescope, chenille qui crache du gaz morte, coussins


Liste d'objets
QuoiTypeEmplacement
Sac bananes rempli de couteauxArmesIsolde
FruitsNourritureSerre
Minutite (pour suivre l'heure)ÉquipementLucas
Notes sur comment utiliser la MinutiteInformationsObservatoire
SacÉquipementLucas
TaserArmeWatt
SablierÉquipementBuanderie
ÉcriteauDiversIsolde
Trousse de stylos et papiersDiversIsolde
Plan du 1er étage et d'un laboratoire volantInformationsIsolde
Dictaphone, relevés, compte-rendu avec informations sur ces expériencesInformationsSalle Blanche
Râteau crocheDiversBureau #5
Planches de boisMatériauxBureau #5
MètreÉquipementIsolde (s'en sert de béquille)
Plaques invisiblesMatériauxSerre
ClefDiversIsolde
Jerrycan de CatalycorseMatériauxIsolde
Trousse de secoursSoinsCamion
Bouclier, Glaive, armure, etc.Armes et ProtectionTriaire
Arbalète, sabreArmes (jouets)Crevette
Mallette???Rosalina
Chapeau à mancheÉquipementLucas
Bidon d'encreEncreGarage
Paires de gantsÉquipementRosalina, Lucas, Labo#4
Guitare à essenceDiversDevant l'Observatoire
Boîte à chaussuresDiversGarage
Corde qui bougeÉquipementObservatoire
Kit de bricolage (pour téléscope)ÉquipementLucas

Isolde résume ce qu'elle a compris et pose d'autres questions.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Stilgar
Petit pimousse au rapport !
Personnages : Crevette, Rosalina Ngwenya, Amundsen, Agate Withcroft-Molina, Langouste, Crevette des Câbles
Messages : 465
Date d'inscription : 07/01/2019
Stilgar
Jeu 30 Sep - 22:28
Morgan, le Cube :
__-La proposition de créer un sous-comité à l’organisation politique des Dessinateurs fut accueilli avec presque plus d’enthousiasme que Rosalina l’aurait souhaité. Morgan décida de venir, non sans se vautrer comme un sac. Preuve supplémentaire qu’il était un humain et non un félin. Hélas, elle était bien embêtée : tenant déjà sa mallette et le Cube, Lucas Stirling et les plans, elle allait manquer de bras pour lui porter secours.
__-Le Cube, d’ailleurs, accepta de venir lui aussi. Rosalina, en vérité, ne savait pas trop à quoi il allait pouvoir lui être utile. Sûrement, c’était un familier bien plus encombrant que Stirling. Et bien moins utile que Lucas. Peut-être serait-il bon de le laisser à quelqu’un d’autre ; la première personne qui passerait. Mais en attendant, il était indispensable pour son image de se présenter comme celle qui s’occupait des plus faibles. Si un bout de métal parlant méritait sa compassion – et l’isonomie –, tous ceux mieux dotés par la nature – ou l’Esquisse – auraient droit aux mêmes considérations.

À l’ombre des jeunes Kaorens en fleurs :
__-Kaoren remit son bulletin. Rosalina le glissa dans sa mallette, où ils s’accumulaient.
__-« Merci jeune homme. »

Lucas, Isolde :
__-Lucas, par la suite, se jeta sur elle. Rosalina posa le Cube sur la table – jamais elle ne se serait séparée de ses affaires et l’étreignit comme on le ferait d’un petit enfant.
__-« Mais tu m’as manquée aussi, Lucas. »
__-Puis il l’inonda de paroles comme lui seul savait le faire. Et arriva à concilier logorrhée, empressement, concision et clarté, ce qui était un tour de force en soi.
__-« Je vois, je vois, merci beaucoup pour ces informations. Nous en reparlerons. »
__-Puis, sur demande d’Isolde, il lui remit un papier Rosalina lui adressa un coup d’œil rapide. Un document extrêmement utile que voilà. Elle se massa le menton. Qui oserait dire que les Dessinateurs étaient des incapables après cela…
__-« Ce genre d’information me sera très utile. Isolde, vous semblez avoir cette réunion bien en main, je pense qu’il serait approprié de vous confier un secrétaire pour vous délester de la tâche d’en prendre des notes. Peut-être ces jeunes gens accepteraient-ils de mettre leur talents de plume à votre service. »
__-Elle désigna d’un geste de main vague Kaoren et Al.

Dalton :
__-Vint le moment de partir, interrompu par Dalton. Rosalina lui lança un sourire qu’elle s’était exercée pendant des années à effectuer ; qui était à la fois l’image d’Épinal de la sincérité, de la douceur, de la conciliation, avec une pointe d’amusement tendre et dénué de toute once de moquerie ; et avait pour but d’envoyer quelqu’un se faire foutre.
__-« Il en est absolument hors de question. »
__-Et elle quitta la pièce avant d’entendre les cyantifiques continuer à déblatérer. Si elle restait, elle se connaissait : son attention serait accaparée par leurs propos.

Résumé :
Rosalina entend les demandes de Morgan, Lucas et du Cube de venir avec elle et va en salle de diffusion en prenant le Cube avec elle.


Crevette : #33cc99
Rosalina : #13f78a
Amundsen : #ffcc33
Agate : #ff9933
Langouste : hotpink
Crevette des Câbles : #a9daff




Récompenses :
Salle de réunion - Page 5 ULT8Krs
Arathéa Sar'Flyel
Petite vampire, aime explorer et les calins
Messages : 134
Date d'inscription : 11/10/2019
Arathéa Sar'Flyel
Mer 6 Oct - 18:48

Aie euh! Bon, je m'ébroue comme je peux, tout à l'air toujours à sa place. Un regard vers Stirling, qui a l'air de fatiguer. Il ignore comment communiquer autrement, hein? Rassurer Isolde, aussi. C'est bon, ça va, merci! et suivre la noire, la queue fouettant l'air.



-->Salle de diffusion



Code:
<transformation perso="Effie" /> | <transformation perso="Morgan" />

Onyx
Personnages : Lucas et Isolde
Messages : 177
Date d'inscription : 14/04/2019
Onyx
Mer 6 Oct - 22:06
Lucas se laissa enlacer par Rosalina et fondit dans ses bras. Il n'avait pas réalisé à quel point cette réunion l'avait mis sur les nerfs. Après avoir laissé sa langue parler, il eut même droit à un compliment ! Ses oreilles étaient peut-être rouges, mais il le nierait fermement. Rosalina était définitivement sa préférée.

Il ignora le reste à part prendre les papiers d'Isolde et fila dans les couloirs, suivant Rosalina au pas.Vesa? Absolument rien à foutre. Le chat? Ok, il devait avouer qu'il était mignon, mais il les suivait de toute façon alors tout allait dans le meilleur des mondes. Allons à la conquête de la diplomatie !

Vers la salle de diffusion

Résumé:
Lucas suit Rosalina hors de la salle.


Lucas parle en skyblue et Isolde en #7dd1c8
Eelis
Qu'est-ce qui est jaune et qui traverse les murs ?
Personnages : Al, Sydonia
Messages : 2789
Date d'inscription : 10/06/2012
Eelis
Dim 17 Oct - 15:31

Après avoir quelque peu hésité entre l’intrigue et la survie, Al prit sa décision (si peu attendue).

D’un côté, il y avait Rosalina (qui avait totalement l’air de vouloir l’exploiter), l’insupportable Lucas, l’insupportable cube et le chat qui parle. De l’autre, il y avait quatre cyantifiques, leur familier qui parle, la bègue Isolde aux mille prises de notes et la blonde qui semblait avoir besoin de paracétamol.

Clairement, le second groupe avait besoin d’une tête pensante.

C’est du moins ce dont Al tenta de se convaincre pour garder la face et masquer le fait qu’il se sentait un peu à la ramasse au milieu des nouveaux.

Un autre stratagème pour lutter contre l’inutilité était de boire les paroles des cyantifiques et d’y grapiller la moindre bribe d’intrigue qui en suintait. Dans l’ensemble, cela collait à son «expérience» et expliquait ce qui s’était passé au Phare. L’idée de jouer avec de l’uranium esquisséen n’était pas des plus appétissantes, mais puisque le simple fait d’être dans l’Esquisse signifiait marcher sur un champ de mine, il était probablement rationnel de s’y résoudre à défaut de mieux, pour toutes les raisons auxquelles il avait déjà songé.

Il redoutait cependant le moment d’y venir concrètement.

Quand Isolde questionna l’intérêt de vouloir détruire les Tempêtes maintenant, Al tenta d’apporter sa contribution de vétéran :

« Probablement parce que la dernière grande Tempête en date a rendu les Objets agressifs et est donc responsable de la plupart de nos problèmes actuels. Et par extension des leurs. »

Bon, il n’avait pas vraiment vu l’Esquisse avant le «Jour 1» et n’était de fait pas sûr qu’elle ressemblait bien à ce dont il avait entendu parler, ou que ce n’était pas la même merde. Mais, hé, il avait reçu le savoir des anciens dont il était l’un des rares survivants.

À cette idée, ses pensées se stoppèrent, et il baissa la tête.

Quand il fut question de «Jupiter», c’est à peine s’il la releva, glissant un timide « Moi aussi » après les mots d'Isolde.

Résumé:
Al reste dans la pièce et essaie tant bien que mal de trouver sa place.


Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum